l'arrivée des nouveaux habitants ! - Angers le puzzle

lepuzzle.angers.fr

l'arrivée des nouveaux habitants ! - Angers le puzzle

Journal du projet d’aménagement Mayenne//Capucins

#5

Avril 2011

Au rythme

des constructions :

l’arrivée des nouveaux

habitants !


2

SommAIRE ACTUALITÉS

ACTUALITÉS

p.2-3 Mayenne//CapuCins : la naissance

d’un quartier

Co habitat et intergénération : des

initiatives pour habiter autrement

top départ pour la cité éducative

Nelson-Mandela

p 4-5 CapuCins : après les Chalets,

le développement du quartier

progresse

L’eseo, vitrine technologique

pour Mayenne//Capucins.

Mayenne : Le plateau de la

Mayenne se prépare à accueillir

ses premiers visiteurs

p.6 : en bref : Le nouveau visage

de l’avenue Mendès-France

Terra Botanica : réouverture

le 9 avril

L’ENTRETIEN

p.7 Mike Mathelier : Les constructeurs,

pionniers de l’urbanisation

de Mayenne//Capucins.

LE PLAN

p.8-9 : Le programme 2011-2013

de Mayenne//Capucins

DÉCRYPTAGES

p.10 En images pour comprendre, le

dispositif expérimental de voie

alvéolaire…

p.11 Trois questions sur le tramway,

colonne vertébrale de Mayenne//

Capucins

p.12 en iMages : les techniques

de construction innovantes

en dates : le calendrier prévisionnel

des opérations à venir

Le Puzzle #5 – avril 2011,

le journal du projet d’aménagement

Mayenne//Capucins

Édition : SARA –Nathalie Amelot

7, esplanade de la Gare 49 100 Angers

SODEMEL - Cécile Clisson

79, rue Desjardins 49 100 Angers

Directeur de la publication :

Jean-Claude Antonini, Président

du syndicat mixte d’études

et d’aménagement du plateau

de la Mayenne – Maire d’Angers

Conception graphique : Agence

Atmosphère / maquette : OPC

Rédaction : Stéphanie de Bovée

Photos : Olivier Calvès

Impression : Setig Palussière

Diffusion : Andégave Communication

Tirage : 10 000 exemplaires

Mayenne//CapuCins :

la naissance

d’un quartier

Pièce après pièce, le puzzle prend forme et vit. Sous ses allures de grand chantier,

le quartier fourmille déjà comme dans tout morceau de ville, on y habite, on

y étudie, on y travaille. Habitants et usagers : bienvenue à Mayenne//Capucins !

Cinq îlots habités

Sur l’île des Chalets, première pièce

du puzzle, le rythme des constructions

ne faiblit pas : sur les douze îlots

de ce secteur, cinq sont habités. D’ici

l’été, ces 500 premiers habitants

seront rejoints par les résidents des

îlots construits par le Val de Loire et

Abraham promotion au sud de l’île.

Accompagnant ces nouveaux emménagements,

les acteurs de quartier

organisent régulièrement des temps

d’accueil. Du pot de bienvenue à la

visite du quartier, tout est mis en

œuvre pour que les nouveaux habitants

prennent leurs repères et s’approprient

un cadre de vie en devenir.

Pari tenu pour les équipes

de construction de la résidence

pour étudiants Einstein !

Grâce au principe de conception sous

forme de modulaires réalisés par

Beneteau Habitat, en neuf mois de

travaux, la résidence est sur pied et

accueille depuis le mois de septembre

158 étudiants. À partir de la rentrée

de septembre 2012, de nouveaux étudiants

investiront le quartier, soit en

tant que locataires de la résidence des

Hauts de Saint-Aubin (sur la future

place centrale du plateau des

Capucins, 150 logements étudiants

sont en cours de construction pour le

compte du CLOUS) soit en tant qu’étudiants

à l’école Supérieure d’électronique

de l’Ouest (ESEO) – voir p.4

Plus de cent emplois nouveaux

« On vient y travailler »

C’est le cas du personnel de Kéolis,

exploitant du réseau de transport en

commun qui s’approprie progressivement

le fonctionnement du centre de

maintenance du tramway. Essais, formation

des conducteurs, l’activité

autour du tram dans le quartier s’accroît

tandis que le transfert d’une

partie des bus s’opère progressivement.

Depuis l’été 2010, environ 60

à 70 personnes sont présentes sur le

site de façon ponctuelle (par exemple

conducteurs) ou permanente (agents

de maintenance). À terme, 80 à 100

personnes évolueront quotidiennement

dans les 6 hectares du site.

À Terra Botanica aussi, l’activité varie

selon les saisons et les périodes d’ouverture

du parc au public. En hiver,

30 emplois permanents s’affairent à

entretenir, gérer et programmer les

activités du parc. D’avril à novembre,

ils sont rejoints par une cinquantaine

de saisonniers, chargés principalement

de l’accueil du public et des

animations.

Et quand viendra-t-on

y faire ses courses ?

« L’installation des commerçants est

conditionnée par l’arrivée de nouveaux

habitants », rappellent les

aménageurs qui s’entourent d’experts

pour anticiper et répartir leurs emplacements

de manière équilibrée sur

l’ensemble du quartier.

Au pied de la future place centrale

des Capucins, un premier commer-

çant est installé depuis cet été. Dans

ce secteur comme autour de la future

place Terra Botanica, les rez-dechaussée

sont conçus pour accueillir

commerces et activités. Un supermarché

de 2500 m 2 intégrant un espace

« prêt à emporter » est à l’étude, tandis

que d’autres activités et services,

tels que pharmacie, maison de santé

pourraient également les rejoindre.

Sur chacun de ces sites, un parking

public d’environ 300 places renforcera

aux côtés des accès piétons et

vélos et de la desserte offerte par les

stations de tramway, l’accessibilité de

ces cœurs de quartier. Pour l’heure,

les demandes sont conservées par les

aménageurs qui avec les collectivités

et en collaboration avec les promoteurs

organisent les polarités du quartier.

Le projet avance mais il faudra

encore patienter un peu pour faire

ses courses dans les nouveaux

commerces.


Co habitat et intergénération,

des initiatives pour

habiter autrement

Mayenne//Capucins, un projet ficelé ? Le souci d’un

développement de la ville cohérent et harmonieux, une volonté

que ce développement profite à tous, générations présentes

et futures, un esprit traduit par le dessin des composantes

structurantes du territoire : oui mais dans le détail, Mayenne//

Capucins se précise jour après jour. Et c’est tant mieux !

Pour preuve, l’émergence de ces initiatives collectives

où esprit coopératif et préservation de l’environnement

président à de nouveaux modes d’habitat.

Rassembler toutes les générations

au sein d’un même îlot.

C’est l’objectif du partenariat conclu

entre la Sodemel, la Ville d’Avrillé,

le Toit Angevin et la Mutualité de

l’Anjou Mayenne qui ont choisi de

confier à un constructeur unique, la

CIRMAD, la construction d’un îlot à

vocations multiples. Ainsi en lisière

du plateau de la Mayenne et connectée

directement au centre-ville

d’Avrillé, une crèche municipale se

greffe à une résidence seniors. Le

tout est complété par des logements

locatifs sociaux gérés par le Toit

Angevin. L’un des rez-de-chaussée

abritera même un commerce. La

résidence seniors, dotée de 50 logements

adaptés à une population de

personnes âgées autonomes sera

gérée par la Mutualité de l’Anjou. La

Top départ pour la cité éducative Nelson-mandela !

810

en Chiffre

Difficile de percevoir pour

le moment ce chantier qui

démarre au cœur du plateau

des Capucins. Pour l’heure,

mouvements de terre et

terrassements font l’actualité

mais lorsque le tramway sera

en service, ses passagers

pourront constater l’avancement

de la cette construction

composée de trois bâtiments

aux parois brique.

Fin 2011, le gros œuvre achevé, les entreprises

s’affaireront à l’aménagement des intérieurs car il

n’y a pas de temps à perdre : les locaux doivent être

livrés aux équipes éducatives en juin pour accueillir

les premiers élèves dès la rentrée de septembre 2012.

Côté confort, l’équipement répondra aux exigences

de la future réglementation thermique de 2012 (voir

Ville d’Avrillé ou son délégataire

gérera les 30 places de la crèche en

accueil régulier ou occasionnel. Pour

ne pas porter préjudice aux structures

existantes, son ouverture sera

liée à l’arrivée des nouveaux habitants.

L’ensemble qui devrait être

achevé au début de l’année 2012

accueillera les premiers habitants

du plateau de la Mayenne.

Mutualiser pour économiser les

ressources et renforcer les liens

Côté Capucins, la SARA a mis en

relation le Val de Loire et l’association

éco quartier Les Près pour aménager

un îlot aux caractéristiques

écologiques singulières sur l’île des

Près. Cette association d’habitants,

futurs résidents a souhaité développer

un concept d’habitat sain, éco-

Chemin du Bocage,

l’îlot intergénérationnel

sera habité

début 2012.

le Puzzle #3) en intégrant panneaux solaires et photovoltaïques,

ventilation double flux et puits canadien.

Les parois en brique et la végétalisation des toitures

renforceront en outre les performances de l’enveloppe.

La qualité acoustique des classes et lieux de vie fera

l’objet d’une attention particulière dans cet

équipement où rires et éclats de voix sont légion.

nome en énergie et respectueux de

l’environnement. Répartis en location

sociale et en accession à la propriété,

les appartements et maisons de ville

BBC* seront notamment alimentés

en eau chaude et chauffage par une

chaufferie bois et dotés d’une isolation

performante et naturelle en

ouate de cellulose. Salle commune

et partage de services figurent au

cœur du projet architectural retenu.

Faire cohabiter les générations pour

s’entraider et partager certains services

est aussi l’objectif poursuivi par

l’association Regain qui étudie les

possibilités de construction en auto

promotion d’un îlot d’habitat groupé.

Le lieu et la forme juridique que pourrait

prendre la coopération entre habitants

ne sont pas encore déterminés.

* Voir «Un brin de vocabulaire»

Rendez-vous

en septembre 2012

pour découvrir

ce nouvel

équipement.

© GPAA

Matières d’espaces pour le Val de Loire

SI vouS êteS IntÉReSSÉS PaR

CeS nouveaux MoDeS D’habItat :

ContaCtS : écoquartier Les Près

www.lespres.eqa49.info

courriel : lespres49@gmail.com

Association Regain

www.regain-anjou.org

courriel : chantalollivault@yahoo.fr

Nouveaux habitants

environ ont emménagé sur

Mayenne//Capucins dans les

450 nouveaux logements

livrés, depuis fin 2009.

292 logements sur l’île des

Chalets et 158 logements

étudiants dans la résidence

Einstein composent l’habitat

nouvellement créé.

À raison d’un taux d’occupation

moyen à Angers de

1,8 personnes par logement,

on peut considérer ce chiffre

comme un minima.

3


4

ACTUALITÉS

CapuCins

Après les Chalets,

la Grande Fauconnerie,

Les Près, les Capucins

Le développement du quartier progresse sur

l’ensemble du plateau des Capucins. Tandis que

sur l’île des Chalets, les derniers constructeurs,

s’installent. C’est désormais au nord du boulevard

Jean-Moulin que le projet prend vie.

Les Chalets : Objectif 2013

pour la fin des constructions

Sur les quatre îlots restant à construire,

ceux des promoteurs Pierres

& Territoires (îlot 1nord) et Réalités

promotion (îlots 4 est et 5 est)

démarrent ce semestre. Objectif : fin

de travaux en 2013

L’île des Capucins,

future place centrale

Les réflexions sur la composition

de ce futur cœur de quartier se

poursuivent, bureaux d’études et

habitants apportant chacun leur

expertise. Quels services sont

réellement attractifs pour une place

centrale ? Quels types d’équipements

doit-on y trouver ? Comment créer

du lien ? Si elle est souhaitée

attractive et rayonnante, il faut aussi

que la place soit fonctionnelle et

accessible. Autant d’enjeux qui font

de l’île des Capucins sans doute

l’une des plus difficiles à concevoir.

La livraison progressive de l’îlot

mené par Angers Habitat donnera

vie au secteur dans un an, début

2012. Ici, plusieurs fonctions seront

mixées : résidence pour étudiants et

L’ESEo, une vitrine technologique pour mayenne//Capucins.

C’est sur l’île de Port Meslet, à proximité

du lycée Jean-Moulin et de la faculté de

médecine que le nouveau campus ESEO

(École Supérieure d’Électronique de l‘Ouest)

s’installe. Ce site dédié à des activités dites

technopolitaines ne pouvait trouver meilleur

hôte pour créer un signal fort à l’entrée de

Mayenne//Capucins.

Implantée à Angers depuis 1956, l’ESEO

forme des ingénieurs en nouvelles technologies.

Elle accueille actuellement 900 étudiants,

soit environ 200 diplômés par an. Depuis 2002,

elle investit d’autres sites pour l’enseignement de

premier cycle en France (Paris, Dijon) et à l’étranger

(Maroc, Shangaï). En deuxième cycle, tous les

étudiants se retrouvent à Angers.

« Les locaux existants, trop petits et devenus

inadaptés véhiculent une image retro qui n’est pas

représentative de nos programmes de formation axés

sur les technologies dites de pointe. Nous

recherchions donc un nouveau secteur sur lequel nous

pouvions nous inscrire dans une perspective de

activités commerciales ou de service

donneront sur la place, tandis

qu’une quarantaine de logements

dont huit maisons individuelles se

déploieront côté jardin.

De l’autre côté de la voie du tramway,

sur l’île de la Grande Fauconnerie,

la Soclova construit, à côté de la cité

éducative Nelson-Mandela, un programme

de 52 logements destinés à

la location sociale. L’ensemble conçu

par l’architecte Lionel Vié comporte

49 appartements collectifs et trois

maisons individuelles répondant aux

normes BBC*. La fin des travaux est

prévue fin 2012.

À quelques pas, le long du chemin

du Chêne-Belot, le Val de Loire

pilote la construction des 64 logements

de l’écoquartier Les Près (41

appartements en location sociale et

23 en accession à la propriété).

Installée en promontoire, avec ses trois corps de bâtiment en arc de

cercle, tels des bras « grands ouverts » l’école surplombe la maine.

Par son architecture et par sa renommée, elle affiche une vitrine

technologique et écologique pour mayenne//Capucins.

développement dont le thème serait l’innovation »,

explique Jackie Charruault, directeur de l’école.

D’une capacité d’accueil de 1250 étudiants,

le nouveau campus se développera sur 13 800 m².

Le campus dessiné par le cabinet d’architectes

Frédéric Rolland se compose de trois corps de

bâtiments avec des salles de cours, des laboratoires

et des salles de TD réparties sur 3 à 4 étages.

Deux amphithéâtres de 250 et 350 places complètent

les capacités d’accueil.

© Atelier Castro / Denissof /Casi

Démarré en janvier 2011, le chantier

durera environ 18 mois, soit une

livraison des premiers logements à

l’été 2012.

D’autres zones de construction sont

à l’étude, c’est le cas de l’île Jean-

Moulin. Côté équipements, cette

année verra le démarrage des aménagements

des nouveaux stades au

nord du plateau et du boulevard qui

aura vocation à contourner le quartier.

À découvrir dans le prochain

Puzzle

* Voir «Un brin de vocabulaire»

plateau des

Capucins : les îles

en construction.

Au sud, un jardin paysager met en scène les amphithéâtres.

Deux pôles de stationnement encadrent le site.

L’ensemble est conçu autour de grandes caractéristiques

utiles à l’environnement et à l’économie

de l’école. L’eau, l’énergie mais aussi l’utilisation

de technologies remarquables seront privilégiées.

Ainsi, des bâtiments dits « intelligents » permettront

de réguler et adapter en temps réel le fonctionnement

des locaux aux besoins.

Le calendrier : les travaux de terrassement et de

fondation ont démarré ce trimestre. Les étudiants

investiront leurs nouveaux locaux à la rentrée de

septembre 2012.

©Atelier Rolland et associés


Mayenne

Le plateau de la mayenne

se prépare à accueillir

ses premiers visiteurs

Les équipes pilotées par la Sodemel s’activent du

côté de la station de tramway Terra Botanica. La

réouverture du parc à thème puis la mise en service

du tramway représentent en effet une première

pour le plateau de la Mayenne qui s’ouvrira à ces

occasions au public.

Depuis le 9 avril, piétons et

cyclistes peuvent parcourir

le cheminement créé entre

la station de tramway et les

portes du parc. Jalonnée de bassins

d’eau, la balade est agrémentée des

couleurs et parfums des diverses

essences végétales plantées : fruitiers

d’ornement tels que poiriers,

pommiers, noyers et châtaigners,

cerisiers sauvages côtoient chênes

et pins, érables, frênes à fleurs, bouleaux,

charmes et lauriers. Le bois,

la tuile, le calcaire et l’ardoise

constituant les gabions* des bassins

complètent la palette de textures.

À partir du 25 juin, le site sera aussi

DERRIèRE LA mAISoN DE L’ARChITECTURE,

LE PAYSAGE SE TRANSFoRmE

Au premier plan, le nouveau parking aux pavés drainant de la

maison de l’architecture. Au centre la prairie creusée forme un bassin

de rétention d’eau qui sera une aire de jeux hors épisodes pluvieux.

Plus loin, autour de la station de tramway, les travaux d’aménagement

de la place. Cette centralité ponctue le cheminement serpentant sur

la couverture de l’autoroute et menant aux portes de Terra Botanica.

Témoin impassible de cette activité, le tramway poursuit ses essais….

accessible en tramway. La mise en

service concomitante de l’avenue

Elisabeth Boselli, qui relie la route

départementale 107 à l’avenue

Mendès-France, fera de ce secteur

l’un des centres névralgiques de l’intermodalité.

Ce, grâce au P+Tram

qui offrira aux automobilistes la possibilité

de poursuivre leur trajet à

pied, à vélo ou en tram.

La seconde lanière du plateau,

reliant la chênaie au lotissement des

Raffoux à Avrillé, sera aménagée

dans le même esprit, à partir de l’automne

prochain.

Un P+tram à parure végétale

En lisière de la partie couverte de

l’autoroute, les premiers coups de

pioche visent la construction du parking-relais

(P+tram) lié à la station

Terra Botanica.

D’une capacité de 297 places de

stationnement pour les voitures et

de 54 places pour les vélos, le

P+tram imaginé par l’architecte JP

Logerais ne devrait pas passer inaperçu.

Entièrement recouvert de

végétal il se développe par paliers et

prendra une allure résolument

moderne en mêlant volume vitré,

Entre végétation et espaces d’eau, au cœur de

la lanière verte menant à Terra Botanica

portail métallique et cascade végétale.

L’accès au tramway est marqué

par un cheminement couvert. Côté

sud, la façade accueille un ensemble

de panneaux solaires thermiques.

Côté fonctionnement :

Ce parking servira de parking relais

(P+tram) et de parking de quartier

accessible à tous. Les usagers du

tramway pourront l’utiliser gratuitement,

le coût du parking sera intégré

dans le coût du ticket de tramway.

Les personnes n’empruntant pas le

tramway pourront également l’utiliser

en payant un tarif non encore

défini.

5


6

en bref

L’avenue mendès-France

dévoile son nouveau visage

après deux ans de travaux,

l’avenue Mendès-France est

prête à assurer l’ensemble

de ses fonctions : le tramway

y circule depuis le printemps dernier,

les cyclistes y disposent d’une bande

dédiée, les piétons y cheminent en

sécurité… Bref, finis les déviations

et les déplacements « tout terrain »,

l’avenue est désormais circulée dans

les deux sens. De chaque côté du

tapis vert de la ligne de tramway,

charmes et chênes habilleront la

voie. Enfin les trottoirs côté plateau

de la Mayenne seront aménagés au

fur et à mesure de l’achèvement des

constructions. Ce, pour éviter leur

détérioration durant les travaux.

À L’étude :

Tandis que sur le terrain, les

engins sont en action, dans les

bureaux, les prochains travaux

se préparent. Panorama des

études en cours. À suivre prochainement

dans le Puzzle

Groupe scolaire

ACTUALITÉS

Mayenne Des premiers habitants attendus pour 2012

Les grues ont fait leur apparition

aux deux extrémités de l’ancien

aérodrome. Permis de construire en

poche les constructeurs s’installent

progressivement le long de l’avenue

Mendès France.

Transfert du terrain d’accueil

des gens du voyage

Centre

aqualudique

CôTÉ AvRILLÉ « AUToUR DE LA STATIoN TRAm BoIS-DU-RoY »

© Brunet architectes

val de Loire Toit Angevin

Côté Avrillé, « autour de la station

tram Bois du Roy »

Le Toit Angevin, le Val de Loire et Logi

Ouest ont démarré leur chantier aux

côtés de Cirmad prospectives. Ils seront

rejoints au cours de ce semestre par Maine

et Loire Habitat, le CIPA et Georges V.

© icône conception

L’avenue mendès-France. Face à la maison de l’architecture,

la statue de l’Aviation a retrouvé son emplacement définitif, en

entrée de ville, signalant le territoire de l’ancien aérodrome.

© Enet-Dolowy

Centre cultuel de l’Association

des musulmans d’Angers

Composition du cœur du quartier

des hauts de Saint-Aubin

Côté Angers, « autour de la station

tram Terra Botanica »

angers Habitat et le Val de Loire sont

installés, tandis que Bouygues

Immobilier, Abraham promotion et Arc

promotion commercialisent leurs

loge ments.

Terra Botanica :

réouverture le 9 avril

Avec près de 260 000 visiteurs

accueillis, Terra Botanica a rencontré

un succès dès sa première

saison. Dans le centre d’affaires

ou dans des lieux du parc, privatisés

pour certaines occasions

150 événements se sont tenus.

Pour sa réouverture, outre l’évolution

du site et la création de nouvelles

animations le parc bénéficiera

d’un accès mode doux

sécurisé puisque piétons et

cyclistes pourront emprunter le

cheminement tracé dans la lanière

du plateau de la Mayenne. Seuls

les engins motorisés y accéderont

par l’échangeur auto routier.

Plus d’infos sur :

www.terrabotanica.fr

Accueil des nouveaux

habitants, noms

de rue, contenu des

centralités : la concertation

en continu

porte ses fruits.

Apporter une expertise d’usagers,

s’approprier les nouveaux espaces,

les habitants sont régulièrement

appelés à participer au développement

de leur environnement.

À Avrillé, pour dénommer les nouvelles

voies du plateau de la

Mayenne, dans le respect de la

mémoire du site lié à l’ancien

aérodrome, le conseil des Sages

a émis plusieurs propositions de

personnalités qui ont marqué

l’histoire de l’aviation.

Aux Hauts-de-Saint-Aubin, l’accueil

des nouveaux habitants et la

composition de la future place centrale

des Capucins mobilisent les

participants du conseil consultatif

de quartier. Pour assurer l’équilibre

de l’offre commerciale et de service

sur le quartier, un comité d’enseigne

a également été créé.

échanges avec les élus et points

d’étapes réguliers sur l’avancement

des projets sont aussi les

clés du quartier durable.

CôTÉ ANGERS « AUToUR DE LA STATIoN TRAm TERRA BoTANICA »

Logi ouest Angers habitat

Bouygues Immobilier

© atelier Rolland et associés

©In situ

val de Loire


© icône conception

L’ENTRETIEN

Mike MatheLier, directeur de l’agence maine Anjou de Bouygues Immobilier

Les constructeurs, pionniers de

l’urbanisation de mayenne//Capucins

En proposant quatre programmes sur

l’ensemble du territoire Mayenne//

Capucins, le constructeur Bouygues

Immobilier se positionne comme partenaire

des collectivités et aménageurs

dans la « grande aventure Mayenne//

Capucins ». Avec les autres constructeurs

publics et privés, ils font figure

de pionniers dans un environnement

où presque tout est à créer. Rencontre

avec Mike Mathelier, directeur de l’agence

Maine Anjou de Bouygues Immobilier

pour comprendre leurs démarches.

Comment avez-vous été amené à vous positionner sur

Mayenne//Capucins ?

Dès le début, nous sommes entrés en contact avec les

collectivités pour leur signifier que nous souhaitions faire

partie de l’aventure. Dans le même temps nos relations

avec la SARA et la SODEMEL s’étoffaient.

Nous voulions être présents sur les deux territoires, nos

permis de construire sur le plateau de la Mayenne, pour

les programmes Gaïa et Séquoia, ont été obtenus en

même temps. Les travaux de construction se dérouleront

de manière concomitante, soit à partir du 1 er

semestre 2011. Depuis février, nous commercialisons

un troisième programme « Agora » implanté sur l’île

Jean-Moulin du plateau des Capucins.

En poursuivant notre partenariat nous avons proposé de

développer l’offre à destination des étudiants. Nous lançons

ainsi aux côtés des résidences gérées par le CLOUS,

un programme privé de logements pour étudiants.

Sur la méthode, quels sont les paramètres qui

encadrent la conception de vos programmes ? Comment

travaillez-vous ?

Dans un premier temps, nous partons d’une feuille

blanche pour définir :

// Quelle est notre cible client (résidence principale,

investisseur,…),

// Quel esprit nous souhaitons donner à l’architecture

(contemporaine, traditionnelle,…),

// Quelle vie nous souhaitons dans cet ensemble : les

typologies, les prestations.

Notre architecte va commencer à travailler en fonction

de notre cible et de la vie recherchée.

Nous nous inscrivons dans un canevas pré établi par le

cahier des charges de la ZAC et des prescriptions des

urbanistes. Les volumes et les structures des îlots sont

pré définis sans pour autant être figés. Nous sommes

aussi force de proposition et globalement, nous avons

pu bénéficier d’une expression architecturale plutôt libre.

À cela, nous ajoutons nos propres contraintes qui sont

celles de répondre à une demande du client, dont celle

L’agence Bouygues Immobilier maine Anjou basée à Angers depuis

1999 regroupe 10 collaborateurs, négociateurs foncier, concepteurs,

programmistes, commerciaux, chargés des relations clients et du

service après vente. Tous participent au montage d’opérations

et interviennent depuis l’identification des terrains à construire

jusqu’à la remise des clés. Un bureau de vente est également situé

place Jean-moulin.

du coût mais également à nos exigences environnementales

puisque nous construisons désormais en BBC*.

Ici nos objectifs sont de répondre à une demande de résidence

principale, de primo accession et dans une moindre

mesure, d’investissement. Notre coût objectif est de se

situer en deçà du prix du marché de la ville d’Angers, soit

un peu moins de 3 000 €/m 2 , parking compris.

Ce temps de préparation et d’échanges avec les villes et les

aménageurs nous permet de gagner du temps pour l’instruction

du permis de construire car les validations sont

obtenues la plupart du temps en amont. Il faut compter un

an pour la préparation et l’obtention du permis de construire

puis deux ans de travaux avant la remise des clés.

« Avec les collectivités

et les aménageurs, on

pousse le projet jusqu’au

bout ensemble »

Sur l’ensemble du territoire, une dizaine de constructeurs proposent

des logements en accession libre, en location ou accession sociale.

Retrouvez toute l’information sur les constructeurs et leurs

programmes sur www.lepuzzle.angers.fr/mayennecapucins-surle-terrain/les-programmes-de-logements

De quels métiers sont composées vos équipes

de conception ?

Le projet est confié à un responsable de programme qui

va travailler avec l’architecte. Ensemble ils préparent et

suivent le permis de construire. À cette équipe se greffe

un économiste. Présent à chaque étape, il veille à faire

respecter les objectifs de coûts et à optimiser le projet

en ce sens. En appui de l’architecte, différents bureaux

d’études interviennent notamment, sur les aspects thermiques,

les procédés constructifs (brique / béton), la

reconnaissance des sols (sondages géotechniques,

dépollution des sites), etc.…

Un contrôleur technique et le coordonnateur SPS (sécurité

et prévention de la santé) sont également présents

dès la phase de conception pour garantir le bon déroulement

des travaux.

Un autre acteur important est le CERQUAL, organisme

indépendant, certificateur qui nous délivre en fin d’opération

notre label BBC*. En phase travaux, notre spécificité

se traduit par un suivi de chantier assuré directement

par nos propres ingénieurs.

Pourquoi observe-t-on des délais parfois

importants entre la délivrance du permis de construire

et le démarrage effectif des travaux ?

Avant l’obtention du permis de construire, nous ne

signons avec les aménageurs qu’une promesse de vente.

Nous procédons donc à l’achat du terrain, dans la limite

d’une date butoir, lorsque les meilleures conditions possibles

sont réunies. Autrement dit, lorsque nous disposons

d’un retour sur des pré-réservations de logements

significatives, nous engageons les travaux.

La commercialisation prend plus de temps qu’une opération

« classique ». Ici, nous demandons à nos clients

de rêver et de se projeter dans cinq ans pour imaginer

le quartier, à partir de plans. Ce n’est pas facile pour

eux. Nous faisons figure de pionniers dans cette aventure

en étant les premiers à s’installer. Notre confiance pour

autant ne faiblit pas car le quartier ne manque pas

d’atouts et ses ambitions le rendent très attractif. Aussi

les aménageurs nous aident à dépasser la particularité de

Mayenne//Capucins, en nous laissant plus de temps. On

pousse le projet jusqu’au bout ensemble.

* Voir «Un brin de vocabulaire»

7


8

LE PLAN

mayenne//Capucins à l’horizon 2013

© CIRMAD Prospectives

Zones bâties

espaces verts publics

Voies cyclables et piétonnes

parking-relais

Ligne de tramway

places publiques

réserve foncière

RÉSIDENCE SÉNIoRS ET CRÉChE

Livraison début 2012

Chemin du Bocage

BOIS DU ROY

AUToUR DE LA STATIoN TRAm

«BoIS DU RoY»

• Livraison progressive des logements

à partir de fin 2012

Résidence séniors

+ crèche

Rue

LogeMents

Livrés

Georges

en travaux

équipeMents

Livrés

en travaux

Rue

Legagneux

Yvonne

Rue

PLATEAU MAYENNE

Jourjon

Avenue du Maréchal Leclerc

Jacques Guignard

Avenue Pierre Mendès-France

Rue des Oiseaux

© Daniel Garandeau

Chemin

des

LE PARC TERRA BoTANICA

ouvert au public depuis avril 2010

Zone protégée

Peucedan de France

LE TRAmwAY :

mise en service le 25 juin 2011

Raffoux

Rue Francine

Abadie

Chemin

des

Raffoux

Route

Parc Terra Botanica

Boulevard Adrienne

TERRA BOTANICA

LA

Maison de

l’architecture

Avenue

Rue

Bolland

Boulevard

du

Rue

Marie

MAYENNE

LE CENTRE DE mAINTENANCE

DU TRAmwAY ET LA ChAUFFERIE BoIS

DU PLATEAU DE LA mAYENNE,

En service depuis décembre 2009

Chemin

d'Epinard

Centre de

maintenance

du tramway

des

Rue Capitaine Echeman Rue

Elisabeth Boselli

Marvingt

Renée

Chaufferie

bois

Autoroute A11

AUToUR DE LA STATIoN TRAm «TERRA BoTANICA»

• ouverture des espaces verts au public au printemps 2011

• Livraison progressive des logements, à partir de mi 2012

Artilleurs


© GPAA

Centre

aqualudique

Après quatre ans de travaux, les premières réalisations dévoilent le futur visage de Mayenne//Capucins.

Les aménagements et constructions en cours verront le jour au cours des deux prochaines années, tandis

que de nouveaux projets démarreront. Point d’étape sur les mutations du territoire d’ici fin 2013.

LA CITÉ ÉDUCATIvE NELSoN-mANDELA

livraison en septembre 2012

Bas

Bd Jacqueline

VERNEAU

Chemin

des

Avenue des Hauts de

du

Auriol

LE CENTRE AqUALUDIqUE

Piscine ludo-récréative

intégrant bassins et jeux

d’eaux, spa et fitness mise

en service prévue : fin 2013

Rue

Rue Général Lizé

LA

Boulevard

Chemin

Jean

d'Epinard

Cité éducative

Lecuit

Rue

Chemin

Bretonnières

Route

des

du

Stade Stade

HAUTS-DE-ST-AUBIN

d'Epinard

Chalets

Saint-Aubin

Rue du Ht Rocher

Rue

Chemin

Bd Germaine Tillion

Rue

Paul

des

Chemin

Chemin

Chalets

MAYENNE

LE BoULEvARD NoRD ET LES STADES

mise en service prévue : fin 2012

Fort

Nord

Chêne

Boulevard

Chemin du Hérisson

© Ville d’Angers - Th. Bonnet

Belot

de

Jean

la

Cesame

Bas

ESEO

Charnasserie

Chemin

Place

Jean

Moulin

Rue

Rue des Capucins

Capucins

des

du

d'Epinard

Port

JEAN MOULIN

CAPUCINS

Meslet

Lycée

Jean Moulin

L’îLE DES ChALETS ET LE JARDIN DES SChISTES

• Livraison progressive des logements depuis décembre 2009

• ouverture des jardins au public depuis décembre 2009

L’ÉCoLE SUPÉRIEURE D’ÉLECTRoNIqUE DE L’oUEST

ouverture du nouveau campus prévue en septembre 2012

Moulin

UFR

de Médecine

et Pharmacie

de

Haute

Haute

Reculée

Rue

Reculée

Rue

(Rivière)

LE CESAmE

Démarrage des travaux de construction

d’une unité d’accueil psychiatrie

juvénile prévu en 2012

Reculée

de

Promenade

Pont J. Moulin

Suivez l’actualité du projet et consultez le descriptif de chaque opération sur www.lepuzzle-angers.fr rubrique « Sur le terrain »

© DMT Architectes

© Frédéric Rolland architectes

MAINE

LA

9


10

DECRYPTAGES

en iMages pour CoMprendre…

L’expérimentation

de voie alvéolaire

Pour réduire les besoins en

eau et en entretien du gazon

qui recouvre la plateforme du

tramway, les équipes techniques

ont profité des nouveaux

aménagements pour tester de nouvelles

idées. À la Roseraie, la résistance

de différents mélanges de

gazons extensifs et des plantes

vivaces couvre- sol, notamment aromatiques

est testée. À Mayenne//

Capucins, c’est sur la structure de

la plate-forme que la mission tramway,

en partenariat avec le maître

d’œuvre Colas rail a porté son attention

en expérimentant le principe de

voie alvéolaire…

La zone de test est la section comprise

entre l’avenue Mendès-France

et la station Terra Botanica. Sur cette

portion, la plateforme du tramway

repose sur une dalle de béton non

continue, formant des alvéoles.

Par ces interstices, la couche de terre

du gazon repose directement sur le

sol. Ce qui permet de développer une

capillarité naturelle entre le sous-sol

23 300 m 2

de plate-forme engazonnée,

soit la quasi-totalité de la ligne de tramway

entre la station « Bois du Roy » et la station

« Capucins ». C’est autant de verdure

supplémentaire sur le territoire Mayenne//

Capucins, dont déjà 1/3 est consacré aux

espaces verts publics.

et le végétal. Aux autres endroits, la

dalle de béton forme une couche

étanche entre le gazon et le sol.

Le but : une meilleure infiltration de

l’eau dans le sol par temps de grosses

pluies et moins de besoins en arrosage

en été.

MéMoire de quartier :

les aviatrices à l’honneur

Elles dénomment les noms de rues

de Mayenne//Capucins, non sans hasard puisque

leurs exploits d’aviatrices rappellent la présence

de l’ancien aérodrome sur le territoire.

Un brin de

vocabulaire

BBC : le Label Bâtiment Basse Consommation

(BBC) délivré sous la marque BBC Effinergie

est destiné à limiter la consommation énergétique

des constructions neuves.

Le Grenelle fixe les exigences réglementaires

du label BBC comme l’objectif 2012 pour les

bâtiments neufs et les parties nouvelles de

bâtiments existants. Ce dernier reprend les

valeurs définies par l’association Effinergie®,

soit un objectif de consommation pour les

constructions résidentielles neuves de

50 kWhep/m²/an. La délivrance du label BBC-

Effinergie® est confiée à des organismes certificateurs

comme le CERQUAL, agréés par

l’Etat.

GABIOn : il s’agit une sorte de casier, le plus

souvent fait de solides fils de fer tressés et

contenant des pierres. Sur le plateau de la

Mayenne, cette technique est utilisée pour

construire un mur de soutènement, assurant

au bassin d’eau une berge artificielle non

étanche.

JACqUELInE AURIOL :

née Jacqueline Douet le 5 novembre

1917 à Challans, en Vendée, et

décédée le 11 février 2000. Malgré

un terrible accident d’hydravion en

1949 et les 22 opérations chirurgicales

qu’elle a dû subir, elle fut la

première femme pilote d’essai en

France. Le 15 août 1953,

Jacqueline Auriol est la première

Européenne à franchir le mur du


trois questions sur…

Le tramway, colonne vertébrale

du quartier

À quelques mois de sa mise en service, et alors que son tracé préfigure déjà la structure future de Mayenne//Capucins,

le point avec Jacques Landreau et Marie Pierre Trichet, ingénieurs de la Mission tramway d’Angers Loire Métropole

sur l’intégration et le fonctionnement du tramway dans le quartier.

Plate-forme

du tramway à proximité

1Le quartier Mayenne//Capucins se développe

autour de la ligne de tramway.

Pour autant son tracé doit s’harmoniser avec

le parti d’aménagement dessiné par les urbanistes

des deux ZAC*. Comment s’est opérée la coordination

entre les deux projets ?

Le tramway devait passer dans les quartiers en devenir

pour que cet outil se développe en même temps que la

restructuration ou l’urbanisation de ces quartiers. Sur

l’axe Roseraie / Avrillé, nous savions qu’il fallait passer

par le CHU et par l’avenue Mendès-France. Entre les

deux, nous avons travaillé avec les concepteurs des deux

ZAC pour trouver un passage commun. Par exemple pour

la traversée de l’autoroute, nous avons choisi un passage

le plus au nord possible sur la dalle lourde pour positionner

une station sur le plateau de la Mayenne et connecter

Terra Botanica.

Côté Capucins l’atelier Castro a intégré la ligne dans son

projet, comme un véritable axe structurant du quartier.

La position des stations s’est déduite presque naturellement

: il faut faire passer le tram là où se trouvent les

gens.

Une station a un rayon d’attractivité d’environ 500 mètres.

Les calculs pour positionner les stations sont réalisés en

fonction du projet à terme. Au départ, certes on aura un

déséquilibre de fréquentation au niveau des zones non

urbanisées mais qui se rétablira au fur et à mesure de

son. En vingt ans de carrière, elle

totalisa plus de 5 000 heures de vol

et pilota plus de 150 avions.

ELISABETH BOSELLI : née le

11 mars 1914 à Paris et décédée

le 25 novembre 2005, fut la première

femme pilote de chasse de

l’armée de l’air française. Brevetée

au sortir de la seconde guerre

mondiale, elle n’eut de cesse de

Le tramway

est toujours prioritaire

multiplier les exploits. Détentrice

de huit records du monde, elle fit

partie du corps de pilotes militaires

féminins voulu par Charles

Tillion et dissout en 1946.

ADRIEnnE BOLLAnD obtient son

brevet de pilotage en 1920 et

réussit par la suite une série de

performances : première femme

pilote d’essai engagée par la socié-

Voie réservée

au tramway

Feu rouge clignotant =

Arrêt obligatoire

l’arrivée des nouveaux habitants. Nous savons que la ligne

de tram « booste » les ventes de terrain auprès des

constructeurs. La fréquentation se régularisera vite par

rapport aux autres quartiers.

À noter qu’à sa mise en service, le tramway s’arrêtera à

toutes les stations.

2Économique, social, environnemental,

le tramway est l’un des piliers du quartier

durable, rappelons ses atouts.

En premier lieu, le tramway permet des économies

d’énergie. Il faut savoir qu’une rame de tramway transporte

autant de passagers que 3 bus et que 177 voitures.

De plus, il fonctionne à l’énergie électrique, une

énergie propre localement, fournie par ErDF et transformée

par des sous stations. Sur le quartier, il y a deux

sous stations : une au Centre de maintenance et une

autre rue des Capucins sous la maison relais de

l’ADOMA.

En termes de qualité de vie, le tramway facilite les déplacements

et place le quartier à environ ¼ d’heure du

centre-ville d’Angers. En semaine et le samedi, il fonctionnera

de 5h50 à 1h00 (8h – 23h25 le dimanche),

selon une fréquence de passage variant de 6 à 10

minutes selon les heures (20 minutes après 21h).

L’accessibilité est également plus performante car le

tram peut s’arrêter au plus près du quai.

des avions Caudron en 1920 ;

seconde femme à traverser la

manche en avion, première femme

à traverser la Cordillères des Andes

en 1921 ; record de looping en

1924 avec 212 loopings en 72

minutes même si elle confiera plus

tard dans une interview qu’elle ne

considère pas ça comme un vrai

record puisque son objectif était

de battre les 1111 loopings du

Feu allumé =

Arrêt des piétons

record masculin alors en vigueur.

L’avion n’a pas tenu.

À leurs côtés, d’autres femmes aviatrices

célèbres scellent la mémoire

de l’ancien aérodrome, citons notamment

Yvonne Jourjon, Francine

Abadie… Toutes des femmes ?

Oui car les collectivités mettent un

point d’honneur à rétablir la parité

aussi pour les noms de rue !..

Le tramway sera inauguré

et mis en service

le samedi 25 juin

prochain. Aujourd’hui,

essais et formations se

multiplient. Progressivement

les rames arc

en ciel s’inscrivent dans

le paysage. À leurs passages,

vigilance et bons

réflexes sont de rigueur

car le tramway est

toujours prioritaire !

Il s’agit de surcroît, d’un mode de déplacement silencieux.

Ce qui réclame d’ailleurs d’être vigilant puisqu’on

ne l’entend pas toujours arriver. La plate-forme engazonnée

atténue davantage le bruit.

Enfin ce végétal supplémentaire participe au recyclage

de l’oxygène : un hectare de gazon a les mêmes vertus

qu’un hectare de forêt.

3Le territoire Mayenne//Capucins dispose

de deux parkings-relais positionnés en entrée

de ville de part et d’autre de l’autoroute,

quel sera leur fonctionnement ? à partir de quand ?

Les parkings-relais (P+tram) assurent l’interface entre

le réseau de voirie et le réseau de transport en commun.

Ceux de Mayenne//Capucins sont très importants

puisqu’ils capteront les flux provenant de l’ouest comme

de l’est de l’agglomération par l’échangeur autoroutier.

Ils seront ouverts aux usagers du tram pour le prix d’un

ticket aller / retour par passager (dans la limite de cinq

personnes). Le parking-relais du plateau de la Mayenne

est en construction et sera achevé cet été. De l’autre

côté de l’échangeur autoroutier, un parking provisoire

accessible directement depuis le boulevard Jacqueline

Auriol sera aménagé au printemps. Il disposera d’environ

200 places et sera gardienné. Ces équipements

seront dotés d’abris sécurisés pour les vélos.

*zone d’aménagement concerté

11


LES TECHNIQUES DE CONSTRUCTION INNOVANTES

Placé en tête des plus gros consommateurs d’énergie,

le secteur du bâtiment est un levier important pour lutter contre

l’effet de serre. La réglementation thermique des logements neufs

vise à réduire par 4 les émissions de CO² du secteur du bâtiment

d’ici 2050. Pour y parvenir, constructeurs et architectes développent

des procédés constructifs performants tendant à limiter

les consommations d’énergie et à maîtriser les charges.

Panorama des principaux dispositifs mis en œuvre

à Mayenne//Capucins …

12

DECRYPTAGES

La végétalisation

des toitures.

Une ventilation double-flux

récupérant la chaleur

de l’air intérieur.

Des immeubles compacts,

avec des formes

architecturales

qui réduisent les apports

solaires en été

et les favorisent en hiver.

Des fenêtres à double vitrage

peu émissif (ou vitrage à isolation

renforcée): le revêtement spécial

déposé sur la face intérieure du vitrage

joue un rôle de barrière thermique.

Il réduit ainsi les parois froides

et augmente la qualité d’isolation.

Zones de travaux !

PLATEAU DES CAPUCINS

Des capteurs

solaires produisant

l’eau chaude

sanitaire

des logements.

À partir du printemps 2011 : île des Chalets, travaux de construction des îlots 1nord, 5 est et 4 est : fermeture

de la rue Joséphine Baker durant les travaux

Printemps-été 2011 : île des Chalets, fin des travaux et livraison des logements des îlots 1 sud et 4 ouest

À partir d’avril 2011 : Fermeture du chemin Meule-Farine, réservé aux accès chantier

Jusqu’à fin avril : Aménagement de cheminements sécurisés des chemins du Hérisson et des

Chalets pour le déplacement des riverains.

Mai 2011 : Mise en service d’une partie de l’avenue des Hauts de Saint-Aubin, voie longeant

la ligne de tramway

Avril – mai 2011 : Aménagement du parking-relais provisoire en accès direct au boulevard J. Auriol

Été 2011 Rue des artilleurs, mise en service du prolongement de la rue vers le plateau de la

Mayenne.

PLATEAU DE LA mAYENNE

Les dates figurant dans ce planning

sont données à titre indicatif. Certains

aléas de chantier ou de procédure

peuvent justifier des décalages…

Jusqu’à l’été 2011 : Travaux d’aménagement d’une première tranche de la place Terra Botanica et

poursuite des aménagements paysagers

Avril 2011 : Mise en service de cheminement piétonnier reliant la station tram terra Botanica

au parc

Juin 2011 : Mise en service de l’avenue Elisabeth Boselli

Eté 2011 : Mise en service du parking-relais

À partir de l’automne 2011 : Aménagements paysagers de la lanière entre la chênaie et la voie ferrée

L’isolation des murs

par l’extérieur réduit

les pertes d’énergie

et augmente le

confort thermique.

La lumière naturelle

dans les parties

communes.

Un réseau

de chaleur collectif

Une partie

des logements

du plateau de la

Mayenne reçoivent

chauffage et eau

chaude grâce à la

chaufferie bois.

Information

Lorsque les travaux impactent le fonctionnement

du quartier, les riverains en sont informés

par des lettres d’informations spéciales.

Vous pouvez également les consulter sur le

site Internet du Puzzle, rubrique « sur le

terrain » ou bien vous renseigner auprès de

la Maison du projet située 1, rue du

Général-Lizé à Angers 02 41 35 01 41 –

mél : projet-mayenne-capucins@ville.angers.fr

horaires d’ouverture

de la maison du projet

// Mardi, de 14h à 17h30

// Mercredi de 9h à 12h30 et de 14h à 17h30

// Jeudi de 14h à 17h30

// vendredi de 9h à 12h30 et de 14h à 17h30

Rappelons que les visites de groupe sont

toujours possibles. De même que des

visites sur site, lorsque la météo le permet.

Renseignements à la Maison du projet.

More magazines by this user
Similar magazines