Saveurs et Amertumes dossier de presse - Théâtre de Vienne

theatredevienne.com

Saveurs et Amertumes dossier de presse - Théâtre de Vienne

DOSSIER

DE PRESSE

SAISON 2012-2013

Théâtre

Saveurs et Amertumes

Cie de la Hulotte

JEUDI 14 FEVRIER 20H30

VENDREDI 15 FEVRIER 20H30

AU THEATRE DE VIENNE

TARIF 20€ 17€ 10€

Abonnement 16€ 9€

Renseignements / réservation

04 74 85 00 05

www.theatredevienne.com

CONTACT PRESSE

Sylvie Déjean : responsable relations publiques, presse, actions culturelles

04 74 53 88 08 / sylvie.dejean@theatredevienne.com


Coproduction Espace Malraux – Scène Nationale de Chambéry et

de Savoie et Théâtre du Parc d’Andrézieux-Bouthéon

Auteure metteure en scène : Christina Fabiani

Scénographe éclairagiste : Patrice Lechevallier

Costumière : Chantal Rouseau

Comédiens : Hélène Arié, Géraldine Seguin, Félicien Delon,

Jean-Yves Duparc, Jacques-Marie Legendre, Jérémie Oler

Musique et percussions : Vassiléna Serafimova, Laurence

Mesiterlin, Benoît Maurin

Saveurs &

Amertumes

Ou L’art d’être en

cuisine

de Christina

Fabiani

Pour ce texte, C. Fabiani est

Lauréate

de la Bourse d’écriture de l’association Beaumarchais-

SACD.

Création 2012-2013

SOMMAIRE

Note d’intention de production p. 2

Note d’intention d’écriture et résumé p. 3

Note d’intention de mise en scène p. 4

Présentation de l’équipe p. 5

Cv des artistes p. 6 à 12

Nos partenaires et les dates p. 13

Contacts administratifs P. 13

Annexe coût représentation P. 14

Page 1 / 14


Direction artistique

Le collectif artistique que je dirige, a choisi de lier le public le plus large à sa démarche artistique en le sensibilisant à l’ensemble des étapes de

création depuis l’écriture jusqu’à la réalisation finale de nos spectacles. Notre Collectif Artistique se compose d’auteurs, de scénographes

éclairagistes, de compositeurs, de comédiens et de musiciens. A chaque création nous interrogeons la manière dont nos arts peuvent

déranger nos pratiques respectives. En tant qu’animatrice d’une équipe productrice de mes spectacles, je travaille en va et vient entre la

réalité du corps social auquel nous appartenons et les forces vives du collectif, notre désir d’approfondir l’interpénétration de nos arts, leurs

frictions et leurs différences et l’apport des générations qui travaillent régulièrement dans le Collectif Artistique. Je suis également attentive à

l’accueil de nouveaux artistes à chaque création.

En tant que productrice et directrice artistique, je veille à développer la cohérence du développement du projet global de la Compagnie qui

travaille, majoritairement avec les auteurs de notre temps en leur proposant d’écrire en proximité du public dès la conception de leur

écriture. En ce sens, la production de « Saveurs et Amertumes » développe l’approche initiée avec le spectacle « Tracteurs ». L ’Espace

Malraux, Scène Nationale de Chambéry et de Savoie, nous a d’ailleurs proposé de témoigner de la cohérence de notre travail et de notre

relation au public en organisant une exposition, retraçant la construction de nos spectacles et leur lien au public de « Tracteurs à Saveurs et

Amertumes ». L’Exposition se tiendra du 6 octobre au 18 décembre 2012.

Démarche

Tout part du désir d’aller à la rencontre de l’autre, "différent, si différent", de mettre les artistes en friction avec la r éalité d’interroger

l’écriture, la forme théâtrale, la relation au public. Pour cela nous rencontrons, nous écoutons, nous partageons et nous écrivons.

Travailler ainsi nous convie au décalage propre à la création, nous, metteur en scène, écrivains, éclairagiste et nous amène à prendre

langue différemment avec la société.

Page 2 / 14


Note d’intention d’écriture

Dans mon parcours d’auteure et de metteuse en scène, je continue à investir l’outil de travail d’autres professions pour en interroger la

dimension théâtrale. « Saveurs & Amertumes » explore l’univers des grands chefs de cuisine et de leur brigade. La marche de la société

nous propulse dans une accélération croissante du réel, compressant l’organisation du quotidien. Notre corps contemporain devient

ambigu, présent dans nos préoccupations, absent dans le temps que nous lui consacrons. Par contrainte de temps et aussi par n écessité

économique, la majorité d’entre nous relègue sa relation au rituel culinaire à sa nécessité vitale, laissant aux images virtuelles

omniprésentes et à son imaginaire le soin de gérer ses rêves gastronomiques. Mais quelque soit la réalité de nos vies, la pui ssance

évocatrice de l’art de la table demeure au cœur de notre quête de convivialité. De l’autre côté du miroir, en cuisine, commen t ces Chefs et

leurs équipes confrontent-ils leur art et leur exigence absolue à cette compression du temps, mue par une pression économique

déréglée par la spéculation ?

Il s’agit pour moi d’inviter le collectif artistique -dans toutes ses compétences artistiques- puis le spectateur à passer de l’autre côté du

miroir pour observer comment les artistes de l’art culinaire vivent leur quotidien et leurs rêves et confrontent leur savoir-faire et leur

exigence absolue à cette pression croissante du réel.

Résumé

L’action se déroule le jour de la finale du « Trophée Marmiton », concours qui évalue le savoir-faire de quatre apprentis placés sous la direction

du second, François. L’auberge « Chez Sixtine » située en Savoie, aux portes des Bauges, a bâti sa réputation en travaillant exclusivement avec les

plantes et produit de son terroir. Devenue un temple de l’art culinaire, elle est l'un des huit restaurants au monde à posséd er la quatrième étoile du

Guide Mauve de la gastronomie. Au tournant du siècle, le groupe financier de la « Maison GROSBOIS » a connu une période difficile et un

fonds d’investissement, « Multi-Mégalo-Investment-AND-Compagnie », a pris des parts dans la société pour assainir la situation. Alors que le

chiffre d’affaires de l’entreprise remonte, ce fonds d’investissement spéculant sur l’âge de Gaétan GROSBOIS, fait pression pour devenir

actionnaire majoritaire et s'emparer de la direction du groupe. Chacun est prêt à tout pour défendre le savoir -faire inimitable, l'inventivité et la

renommée de la « Maison ». Mais Gaétan GROSBOIS et sa brigade sauront-ils résister à ces multiples pressions ?

Page 3 / 14


Note d’intention de mise en scène

L'écriture textuelle intègre deux écritures théâtrales complémentaires : l'écriture musicale et l'écriture des corps dans l'espace de la

cuisine. En tant que metteure en scène, j’aborde le travail de cette écriture en donnant au corps la part première du travail. Dans une

cuisine, le langage est contenu, réduit à l'essentiel, factuel. Dans cet univers contraint, le corps prend, à part entière, sa place dans le

dialogue, marqué par l'empreinte du travail, il dit à son insu ou au contraire sciemment, l'état véritable du personnage. Aborder le travail

textuel par la forme nous conduit différemment aux motivations et à l’état de chaque personnage. Chaque énoncée et préparation de

plat, est porteuse de l’histoire poétique de celui ou celle qui l’énonce ou le compose ; c’est aussi une autre manière d’aborder l’histoire

intime et les motivations du personnage. Je pars donc de la vérité du travail, de la contrainte qu’il donne aux personnages, de l’énergie

qu’il développe pour la décaler et la détourner avec les acteurs et les musiciens vers une interprétation onirique du travail et de la

virtuosité, en la transposant avec les arts que nous pratiquons : théâtre, musique et manipulation « magique ».

La musique et les sons produits en cuisine. La cuisine est un espace connu, quotidien, nous y produisons et entendons du bruit, là où

nous pourrions y entendre, des sons, des résonnances, des harmoniques. Ce qui me parle, c’est de placer la musique au centre de notre

démarche. La cuisine recèle quantité d’objets, sonores, silencieux, mystérieux, suspendus ou posés, liés l’un à l’autre, propices à la

transposition musicale. La poêle, le verre, l’assiette devenus instruments, vont surgir différemment dans l’univers poétique de chacun, et

provoquer une écoute et une relation différente à la musique et aux sons du quotidien.

Le recours à la manipulation « magique » procède de la démarche de transposition de la virtuosité en cuisine et de sa propre magie.

La scénographie et les lumières proposent une organisation de l’espace en cuisine où s’affirment le réel et l’imaginaire. La scénographie

porte sur l’agencement de la sphère de travail : les pianos, les objets suspendus : batteries de casseroles, les ustensiles de préparation,

porcelaines, verres… Au centre, un piano autour duquel s'organise les plans de travail épurés, méthodiques et les ustensiles et

instruments de musique. Tous ces éléments montés sur roulettes peuvent aussi pivoter pour recomposer un espace vide ou se

transformer pour devenir le laboratoire de Gaétan Grosbois ou l'atelier secret de Lana. Il ne s’agira pas d’être réaliste mais de choisir les

objets signifiants, proposant une clé à l’imaginaire de chacun.

Les costumes et les accessoires. Les vêtements de travail, seront travaillés à partir de ce que raconte leur utilisation et leur vécu pour en

donner une signification proche et inventive. Nous travaillerons avec les ustensiles et accessoires de la cuisine auxquels s’adjoignent des

éléments musicaux propres tels que baguettes et instruments ouvrant la porte à un détournement de l’utilisation des uns et des autres. Pas

d’aliments réels mais des formes recomposées en résine et matériaux légers surgissant des manipulations ou rêvés par les

personnages.

Page 4 / 14


L'équipe artistique

Christina Fabiani Patrice Lechevallier

Auteure Éclairagiste-Scénographe

Metteure en scène

Chantal Rousseau Abdul Alafrez

Costumière-accessoiriste Magicien effets spéciaux

Page 5 / 14


Comédien Comédienne Comédien Comédien

Jacques-Marie Legendre Hélène Arié Jean-Yves Duparc Jérémie Oler

Leurs rôles Chef historique Chef exécutive Second de cuisine Ex directeur financier

Comédienne Percussionniste Percussionniste Percussionniste Comédien-manipulateur

Géraldine Seguin Vassiléna Sérafimova Laurence Meisterlin Benoît Maurin Félicien Delon

Leurs rôles Commis de cuisine Commis de cuisine Commis de cuisine Commis de cuisine Commis de cuisine

Page 6 / 14


Christina Fabiani auteure, metteur en scène et comédienne. cv détaillé en pièce jointe.

- Elle a choisi avec le collectif artistique qu’elle dirige de lier le public le plus large à sa démarche artistique. Travailler ainsi nous convie

au décalage propre à la création, nous, metteur en scène, écrivains, techniciens, artistes, et nous amène à prendre langue différemment avec la

société ».

- Elle suit l’École Internationale de Mime et Mouvement Jacques Lecocq et en parallèle, le cours d’art dramatique de Tsilla Chelton et des

études musicales. Elle participe à la fondation du Théâtre du Campagnol à 19 ans puis joue en tant que comédienne dans des pièces classiques et

contemporaines.

- Elle crée sa Compagnie, réalise plus de 20 mises en scène, associant de nombreux auteurs à son travail : Dominique Paquet, Françoise Pillet,

Karin Serres, Nathalie Papin, Nathalie Fillion, Bruno Allain, Michèle Laurence, Jean-Paul Alègre..., leur proposant d’accompagner le public

éloigné des pôles culturels vers les nouvelles écritures Elle lance avec eux, Territoire en jeu, de l’écriture à la création

d’œuvres contemporaines, reliant des habitants âgés de 6 à 90 ans, par l’écriture et le jeu théâtral. En 2004, elle passe une commande

d’écritures ayant pour thème le tracteur.

- Ses mises en scène tournent à Paris et en région, en Suisse et en Allemagne.

- En 2006, elle réalise un film documentaire Saisons Nivernaises coproduit par France 3 avec le soutien du

CNC.

- Implantée en Savoie depuis 2008, avec le soutien, de l’État et des collectivités, elle développe en proximité du public, un travail de

création dédié principalement aux écritures de notre temps, cherchant à accompagner le public vers les œuvres dès leur écritu re.

Implantée en Savoie depuis 2008, avec le soutien, de l’État et des collectivités, sa Compagnie développe en proximité du public, un travail

de création dédié principalement aux écritures de notre temps, cherchant à accompagner le public vers les œuvres dès leur écr iture.

Patrice Lechevallier éclairagiste et scénographe

- Il commence dans le théâtre avec Les Tréteaux de France comme régisseur plateau.

- Il passe rapidement à la régie lumière puis collabore à de nombreuses créations lumières et

décors.

- Partenaire Marion Hewlett depuis de nombreuses années, il travaille avec elle sur les spectacles de Stéphane Braunschweig aux

Bouffes du Nord, au Théâtre National de Strasbourg, au Festival d'Art Lyrique d'Aix en Provence, de Jacques Rosner à la Comédie Française,

pour des opéras en France et à l'étranger, de Roland Petit à l'Opéra Garnier, au Bolchoï et à l'Opéra de Tokyo… Il travaille sur de multiples

spectacles de Christian Gangneron en France et à l’étranger dans les domaines lyrique et théâtral.

- Il réalise également de la création lumière

architecturale.

- Il est associé au Collectif Artistique de la Compagnie de la Hulotte depuis 2000 avec Marion Hewlett. Ils travaillent seuls ou ensemble

selon les projets.

Page 7 / 14


Chantal Rousseau costumière -accessoiriste

- Elle s'intéresse particulièrement aux matériaux et aux couleurs.

- Depuis 10 ans, elle accompagne sur leurs créations des compagnies telles que : Emballage Théâtre - Stalingrad, La Demande en Mariage,

d'E. de Silva-, Collectif 12 dont elle est co-fondatrice -Le Songe de Makaar, de F. Fachéna, Allah n'est pas obligé, Danser sur les morts,

d'A. Kourouma d'après J. Genet, m. en scène de C. Boskowitz, Compagnie Dantor -Tichelbé, chorégraphie de K. Noël, La Fabrique à théâtre

-Le Médecin Malgré Lui de Molière, m. en scène de J.-D.Monory, Compagnie GRRR-, -Théâtre Toujours à l'Horizon, Ciseaux, papier,

caillou de Suzanna Lastreto, Tchekpo Dance Company -Myaé, chorégraphie de Dan Abgetou et Kettly Noël, Compagnie Sept Epées -Miguel

Manara de O.V. de L. Milosz, m. en scène de Dominique Leverd, avec Anne Torrès au Théâtre des Amandiers, avec Jacques Rebotier au

Théâtre du Vieux Colombiers, et Tracteurs avec Christina Fabiani.

- Pour la danse, elle collabore aussi avec le Ballet Atlantique Régine Chopinot, et crée des costumes baroques pour le Poème Harmonique.

- Curieuse, elle réalise plusieurs expositions installations, performances personnelles, allant jusqu'à la conception du spectacle Le

Porteur d'Enclume, chorégraphie entre une bête articulée et une danseuse, m. en scène de Fabienne Augié.

Abdul Alafrez magicien et concepteur d’effets spéciaux

La grande variété de son activité -spectacles et aussi conception et réalisation d'effets spéciaux et d'illusions, pédagogie et publications

magiques- l'amène à travailler en Europe dans des lieux et des contextes divers :

- Au Théâtre avec Anatoly Vassiliev, Lucian Pintilié, Andreï Serban, Julie Brochen, Dan Jemmett , Stuart Seide, Lisa Wurmser, Pierre

Pradinas, Michel Dydim, Jacques Nichet, Laurent Fréchuret, Jean Luc Moreau, Alain Sachs, André Engel, Jérôme Savary, Yves Robert…

- En danse avec l’Opéra de Paris, Jean Guillaume Bart, Maguy Marin, Dominique Boivin, Luc Petton, Philippe Découflé.

- En musique avec Don Cherry, Charlie Haden, Trilok Gurtu, Lounge Lizards, jean-Pierre Drouet, Ensemble Modern, Michael

Riessler, Porthmouth symphonia, Michel Legrand, Jean Marc Padovani, Henri Texier, Denis Levaillant, ARFI, le Quatuor, Joseph Racaille,

Thomas Fersen, Rita Mitsouko...

- Et aussi à la Comédie Française, Odéon, au Théâtre Musical de Paris, au Théâtre de la Ville, au Théâtre des Champs Elysées, à l’ Opéra

comique, au Théâtre National de Strasbourg,

- Il considère chacun de ses spectacles comme un pas de plus vers la réhabilitation d’un art injustement méconnu.

Page 8 / 14


Jacques-Marie Legendre comédien

- Il commence sa carrière de comédien en 1962 à la Comédie de la Loire.

- Il travaille avec les Centres Dramatiques Nationaux à Besançon, Béthune, Saint-Étienne, Caen, Bordeaux...effectue de nombreuses

tournées, jouant tant en province qu'à Paris et à l'étranger.

- Il a participé à plus d'une centaine de spectacles interprétant des rôles importants sous la direction de Michel Dubois, Wolfram Mehring, Guy

Suares et Philippe Bonzon, René Jauneau, Guy Lauzin, Daniel Benoin, Claude Yersin, Anne Delbée, Joël Dragutin, Roger Molien,

Raymond Paquet, Laurent Pelly, Eric de Dadelsen, Alain Bonneval, Patrick Simon, Nicolas Briançon, … et Christina Fabiani, avec laquelle

il joue dans Tracteurs 2, Tracteurs 1, Campagnes d'A. Tchekhov, Enoch Arden d'A. Tennyson et R. Strauss, La Folie du Rouge de D.

Paquet, La Mère confidente de Marivaux, Robert et Clara Schumann, les Chants de l'aube de C. Fabiani, Les officiers ou l'Ecureuil de M.

Dorsday, C'est reparti comme en 14 de C. Fabiani, Maman Sabouleux d'E. Labiche.

- Il a tourné au cinéma et à la télévision sous la direction de Roger Pigault, Jean-Pierre Marchand, Claude Barma, Juan Bunuel, Claude

Moreau, Serge Leroy.

- Il participe régulièrement à des émissions sur France-Inter et France-Culture.

Hélène Arié comédienne

- Après une formation au CNS d’Art Dramatique de Paris, Hélène Arié rejoint la troupe du JTN pour jouer dans Le testament du chien de

A. Suassuna à L’Odéon, Edda Gabler au théâtre de la Cité Internationale sous la direction de Guy Luzin et de C. Risac. Jean Louis Barrault lui

confie le rôle de Dona Prouhèze dans Le Soutier de Satin de P. Claudel au Théâtre de la Gare d’Orsay, repris au « Théâtre du Rond Point des

Champs Élysées ».

- Elle joue au théâtre dans plus d’une centaine de spectacles parmi lesquels Zelda de D. Llorca, Roméo et Juliette de W. Shakespeare,

Cyrano de Bergerac de E. Rostand, La Révolte de V. de l’Isle-Adam, jeux de scène de V. Haïm, Barbe Bleue de B. Bartok, Vol au dessus d’un

nid de coucou de D. Wassermann, Le Crayon de G. Costaz, Virginia de E. O’ Brien, La Mère confidente de Marivaux, Madame Béate et son fils

de A. Schnitzler, Les Caprices de Marianne d’A. de Musset, Good de C. P . Taylor sous la direction de Denis Llorca, Jean-Pierre Andréani,

Jorge Lavelli, Jacques Mornaz, Alain Rais, Simone Benmussa, Christina Fabiani, Christophe Lidon, Claude Aufaure, Marcel Maréchal, Jean

Louis Barrault…

- À la télévision, elle tourne sous la direction de J-P. Carrère, M. Braun, C. Santelli, C. de Givrais, E. Perrier, G. Katz, P. Lahmani, C-M.

Rome…

- Et au cinéma sous celle de M. Deville, J. Monet, P. Boutron, J. Ivory, A. von Stratum, D. Kurys…

- Elle écrit pour le théâtre Courtes pièces pour rêver, adapte et joue Le petit prince cannibale de F. Lefèvre.

Page 9 / 14


Jean-Yves Duparc comédien

- Ancien élève de l'ENSATT, il a joué au théâtre dans une cinquantaine de pièces classiques ou modernes, dans des mises en scènes notamment

de Paul Golub : La Puce à l’oreille de Georges Feydeau, Guy Freixe, David Ayala, David Géry, Jacques David, Patrice Douchet, Jean-Marc

Bourg, Alain Batis, etc...

- Depuis plusieurs années il travaille plus particulièrement dans des créations de pièces d'auteurs contemporains tels que Marc

Dugowson, Eugène Durif, David Lescot, Pauline Sales, Brigitte Smadja, Jacques Bioulès etc...

- Il est membre du groupe A mots découverts qui se consacre à la découverte des nouveaux auteurs.

- Au cinéma ou à la télévision il a tourné dans une dizaine de films sous la direction entre autres de Martine Dugowson, Elisabeth Rappeneau,

Sarah Lévy...

- A la radio, il enregistre régulièrement des fictions dramatiques contemporaines pour France-Culture.

Jérémie Oler comédien

- Il entre à 19 ans à l’école du Théâtre National de Strasbourg et débute avec des metteurs en scène prestigieux : J-P. Vincent, J. Jouanneau,

H- P. Cloos qui le met en scène dans Lulu de F.Wedeking avec Romane Borhinger.

- Il travaille régulièrement avec Christina Fabiani pour la Compagnie de la Hulotte depuis 1999, dans Tracteurs, Rien de plus beau

d'O. Bukowski, Kaléidoscope Portrait de R. Rolland, La Mère Confidente de Marivaux, La Folie du Rouge de D. Paquet, et Rêver au fil des

mots, spectacles de poésie contemporaine et pour de nombreuses lectures.

- Il a également joué au théâtre dans… Meeting, Suivez-moi de G. Watkins, Road de J. Cartwright Karl Marx, Théâtre Inédit, Peer-Gynt de

E. Ibsen, La petite Catherine de H. Von Kleist, Lève-toi et marche d'après F. Dostoïevski, L'illusion comique de Corneille… sous la direction

de E. Rossi, G. Watkins, O. Forgues, P. Berling, J. Jouanneau, E. Vigne…

- Il joue à l'opéra, dans Salomé de Strauss mise en scène de P. Dieterdorne à l'opéra du Rhin à Strasbourg, au Théâtre Santarlo à Lisbonne.

- Il joue au cinéma, notamment sous la direction de Anne-Louise Trividik, Pascale Ferran dans L'âge des possibles, et à la télévision avec

Pierre de Castillon.

Page 10 / 14


Vassiléna Sérafimova percussionniste

- Née en 1985 à Pleven, elle commence la percussion à 8 ans dans la classe de Siméon Serafimov.

- Élève du CNSMD de Paris depuis septembre 2007, après avoir travaillé avec Sylvio Gualda à Versailles, elle est en charge de la partie

musicale des spectacles Tracteurs 1 et 2 et crée avec C. Fabiani le spectacle musical Voyages en 2010.

- Elle a déjà gagné de nombreux prix internationaux. En 2007 elle obtient le deuxième prix au Concours international de percussions de

Munich et en septembre 2008, elle est lauréate du Concours mondial international de Marimba de Stuttgart. En 2010 elle termine

troisième du prestigieux concours Tromp percussions de Eindhoven.

- Elle entame une brillante carrière de soliste se produisant en Allemagne, Autriche, Japon, Bulgarie, Costa Rica. Elle emporte l’adhésion

des professionnels et du public, séduits par son énergie et sa musicalité. Gaëlle LEGALIC l’invite régulièrement sur France-Musique. Elle se

produit aussi avec Thomas Cohen, et Acta fabula.

- Elle travaille avec la Cie de la Hulotte depuis 2005.

Pour elle, il ne s’agit pas de jouer et vite et frapper fort mais développer sa sensibilité musicale en restant attentive et ouverte à la vie.

Benoît Maurin percussionniste

- Élève en cinquième année dans la classe de percussion du CNSMD de la Villette, après avoir commencé ses études à Lyon, Benoît

Maurin entre dans le collectif artistique pour la création du spectacle Voyages en 2010 puis celle de Saveurs et Amertumes. Il participe à

l’académie du festival de Lucerne, dirigée par Pierre Boulez et Jean Deroyer.

- Avec Vassiléna Sérafimova, ils forment un duo curieux et imaginatif s’intéressant aux musiques actuelles, à l’univers électro acoustique, et

aimant explorer l’improvisation et les possibilités que leur offre l’univers protéiforme des percussions.

Laurence Meisterlin percussionniste

- Elle débute la percussion à l’âge de 9 ans dans la classe de Gabriel Bouchet et Catherine Herrisé à Mulhouse.

- En 2001, elle remporte un 2e prix au concours de timbales au C. N. R. de Paris lors des journées de la percussion.

- En 2005, elle rentre au Conservatoire CNSMD de Paris dans la classe de Michel Cerutti et obtient son diplôme en juin 2009. En 2010, elle

rentre dans la formation pédagogique du CNSM de Lyon.

- Elle crée un spectacle danse et percussion Cong Cong cong avec Katia Petrowick appelé. Elle a également participé en 2008 à l'Académie du

Festival de Lucerne, dirigée par Pierre Boulez et Jean Deroyer. Passionnée par l’enseignement, elle est en charge d’une classe de percussion au

C. R. C. de Sucy en Brie. Elle joue régulièrement dans des orchestres tels que l'Orchestre National de France, l'Orchestre National de Lille,

l'Orchestre National de Lorraine et avec l'ensemble Argillos percussion en 2010.

Page 11 / 14


Géraldine Seguin comédienne et vidéaste

- Elle se forme au conservatoire d’Orléans avec Claude Duparfait.

- Elle travaille rapidement devant et derrière la caméra comme comédienne et cadreuse et réalise actuellement des making off pour la

campagne publicitaire Christian Dior. Avec Christina Fabiani, et aussi à Orléans, elle organise des ateliers d’initiation à l’image en direction des

adolescents.

- Elle travaille avec le Collectif Artistique depuis 2006 et participe à la création de Tracteurs 1 et 2 et Voyages en tant que comédienne.

Félicien Delon comédien

- Après avoir suivi l'École du Studio d’Asnières, il continue sa formation à Moscou à la "Maison de l’acteur" avec notamment Dimitri

Lazorko, professeur à l’école Nationale Supérieure de Kiev puis avec Gennadi Bogdanov, professeur de biomécanique au GITIS.

- Au théâtre il a joué récemment dans Belle(s) famille(s) mis en scène par Eric Sivagnan, Hamlet de W. Shakespeare et Don Juan de Molière

mis en scène par Colette Roumanov, Le malade imaginaire de Molière mis en scène Patricia Vilon, Départ et arrivé mise en scène Kazem

Shahryari, Le songe d'une nuit d'été de W. Shakespeare mise en scène par Jean-Louis Martin-Barbaz

- Au cinéma, il a tourné sous la direction d'Emanuel Poirier dans Attention fragile et de Daniel Colas dans Nuit noire

- Il s'est également formé à la magie et la manipulation d'objets.

Page 12 / 14


Nos Partenaires

• La Drac Rhône-Alpes

• La Région Rhône-Alpes

• Le Département de Savoie

Nos coproducteurs

• L'Espace Malraux, scène nationale de Chambéry – 22 au 24 février 2013

• Le Théâtre du Parc Andrézieux-Bouthéon – 31 janvier et 1 er février 2013-3 dates-

Nos accueils

• Le Dôme théâtre d'Albertville, scène conventionnée -7février 2013

• Le Théâtre de Vienne - 14 et 15 février 2013

• Le théâtre de Roanne - 19 et 20 février 2013

• Le Vingtième-Théâtre à Paris - du 6 mars au 28 avril 2013 à 19h30

Coréalisation du Mercredi au samedi à 19h30, le dimanche à 15 heures -40 dates-

Ce spectacle est disponible en tournée en diffusion à partir de mai 2013.

Compagnie de la

Hulotte

Association loi 1901

www.theatr-acteurs.com

Page 13 / 14


Photo de répétitions - en résidence au théâtre du Parc à Andrézieux-Bouthéon – avril 2012.

Page 14 / 14

More magazines by this user
Similar magazines