L'orthodontie - Ordre des hygiénistes dentaires du Québec

ohdq.com

L'orthodontie - Ordre des hygiénistes dentaires du Québec

DOSSIER

Facies adenoïdiens Test : Surface de buée sur le miroir à l’expiration Narines asymétriques

Modifi cations des arcades : diminution de la transverse des

maxillaires, béance antérieure, extrusion des dents postérieures,

palais profond et étroit, développement d’une propulsion linguale

: buccalisation des incisives supérieures.

La respiration buccale cause d’autres problèmes : fatigue, manque

de concentration, cernes sous les yeux, anxiété, sommeil peu profond,

énurésie, changement de la position de la tête qui est élevée,

position plus rétrusive de la mandibule, facies adénoïdiens (visage

allongé), santé en général.

Test narinaire : Pincement du nez pendant deux secondes et

observation des ailes du nez après relâchement : si le nez reste

pincé, le test est négatif : respiration buccale.

Causes de la respiration buccale : Hypertrophies des adénoïdes

et (ou) amygdales, allergies, déviation de la cloison nasale,

obstruction des voies respiratoires, rhino-sinusite chronique.

Problème respiratoire

3b.

La respiration : effet Bohr

But de la respiration : Livrer l’oxygène aux cellules et sortir l’excès

de dioxyde de carbone (CO2). Pour un équilibre, le corps a besoin

de 5 % d’O2 et de 6,5 % de CO2. L’atmosphère contient environ

21 % d’O2 et .038 % de CO2. On obtient 6,5 % CO2 par la digestion

et l’exercice. Le CO2 est entreposé dans les poumons à 6,5 % et

dans le sang artériel à 40 mmHg. S’il y a une respiration buccale,

la porte de sortie est plus grande que par le nez et on perd plus

de CO2. Fonctions du CO2 : régularise le rythme respiratoire, libération

d’oxygène de l’oxyhémoglobine, maintient le ph, prévient

20 L’EXPLORATEUR vol. 22 n o 2 Juillet 2012

Un problème respiratoire

problème fonctionnel

problème structural

les spasmes musculaires lisses. Effet Bohr : si le CO2 diminue, le

lien O2 et hémoglobine est plus fort alors il n’y a pas d’oxygène

libéré dans les tissus.

Si respirateur buccal : Le CO2 sort plus facilement, si le pourcentage

du CO2 est bas, plus le pH va augmenter et l’oxygène ne peut se

libérer et il y aura un manque d’oxygène aux organes (maux de tête,

mémoire affaiblie, fatigue). Aussi, quand le CO2 est bas on veut le

conserver alors les muscles lisses se contractent. Les muscles lisses :

vaisseaux sanguins, tube digestif, système respiratoire. Spasme des

muscles lisses : bronchospasme, asthme, énurésie.

Structurale faciale

L’apnée de sommeil

Changement de la structurale

faciale à cause de la respiration

buccale due à une hypertrophie

des adénoïdes. On remarque que le

visage inférieur est allongé ainsi que

la présence d’une béance antérieure.

L’apnée du sommeil obstructive est une maladie qui se caractérise

par le blocage ou l’affaissement du pharynx, entraînant un arrêt

(apnée) ou une baisse de respiration (hypopnée) au cours du sommeil.

Ces événements s’accompagnent de ronfl ements, d’une diminution

répétée de la quantité d’oxygène dans le sang (hypoxémie)

et de micro-réveils, qui altèrent la santé cardio-vasculaire,

la vigilance et les fonctions cognitives (attention, mémoire). Plus

de 10 % de la population font de l’apnée du sommeil, qui n’est

pas diagnostiquée chez 85 % des personnes atteintes.

More magazines by this user
Similar magazines