L'orthodontie - Ordre des hygiénistes dentaires du Québec

ohdq.com

L'orthodontie - Ordre des hygiénistes dentaires du Québec

COLLABORATION SPÉCIALE

« À L’ÉCOUTE LES

UNS DES AUTRES » :

Une initiative pour améliorer les relations

avec les membres mal desservis de notre société

Par Martine C. Lévesque, M.Sc. et Christophe Bedos, D.C.D., Ph.D.

Source : Reproduit avec permission. J Can Dent Assoc 2012;77:c20_f , www.jcda.ca

Dans un article antérieur du JADC 1 , nous

avons abordé la question de la pauvreté et

des défi s qu’elle présente pour la société,

notamment pour les professionnels

de la santé buccodentaire qui traitent

les populations démunies. Dans notre

conclusion, nous avons souligné les efforts

récents de certaines provinces pour réduire

les disparités sociales grâce à l’élaboration

de plans de lutte contre la pauvreté. Les

valeurs qui sous-tendent de telles actions

sont unanimement reconnues : assurer des

droits humains de base et la justice sociale

pour tous les membres de la société.

Puisque les disparités économiques

et sociales s’accompagnent souvent

de disparités sur le plan de la santé,

nous avons mobilisé les professionnels

de la santé buccodentaire pour qu’ils

contribuent au mouvement visant à

duire la pauvreté et à en alléger les

conséquences. Il arrive trop souvent que

nous constations de nos yeux les effets d’un

manque de soins dentaires. Une mauvaise

hygiène buccodentaire perpétue le cycle

de la pauvreté en ayant une incidence

négative sur l’employabilité, la santé et,

dans le cas des enfants, sur la capacité et la

disposition à apprendre. Par conséquent,

nous avons mis la profession dentaire au

défi (1) d’améliorer les relations avec les

membres de la société mal desservis; (2)

d’élaborer des stratégies favorisant des

interactions positives et fructueuses; (3)

d’améliorer l’accès à des services dentaires

pour les personnes pauvres 1 .

Ces 3 recommandations sont au cœur

même d’une initiative menée à Montréal

et baptisée « À l’écoute les uns des autres ».

34 L’EXPLORATEUR vol. 22 n o 2 Juillet 2012

Les détails de cette initiative ont déjà paru

ailleurs 2 . Le présent article a pour objectif

d’en présenter un bref aperçu afin de

montrer comment les professionnels de

la santé et les groupes de lutte contre la

pauvreté peuvent travailler de concert pour

améliorer l’accès aux soins buccodentaires

des personnes pauvres. Nous y décrivons

aussi un outil pédagogique qui est né

de cette initiative et qui peut servir à

l’enseignement professionnel au premier

cycle universitaire.

Une démarche participative pour

élaborer des outils de formation

Les dentistes disent souvent éprouver des

frustrations à l’égard des patients bénéfi -

ciant de l’aide sociale et admettent avoir

de la diffi culté à comprendre leurs habitudes

en matière de santé et leur mode de

vie 3 . À l’inverse, les bénéfi ciaires de l’aide

sociale sentent que les professionnels de la

santé ne comprennent pas nécessairement

leur point de vue ou les diffi cultés qu’ils

doivent surmonter à cause de la pauvreté 4 .

Pour ces raisons, les ordres de professionnels

de la dentisterie au Québec et les

groupes de lutte contre la pauvreté ont

décidé de s’allier pour dissiper les malentendus

qu’il existe de part et d’autre entre

les professionnels de la santé buccodentaire

et les bénéfi ciaires de l’aide sociale 2 .

Des représentants de ces groupes, en collaboration

avec des chercheurs, se sont

réunis régulièrement depuis 2006 pour

élaborer des outils de formation utiles à

la profession. La philosophie du groupe,

en accord avec les méthodes de recherche

participative consiste à partager la responsabilité

des décisions prises à toutes

les étapes d’élaboration de ces outils.

L’un des outils est un DVD d’une heure

et demie dans lequel 6 bénéfi ciaires de

l’aide sociale parlent de leur vie en général,

de leur santé buccodentaire et de leur

expérience du système de santé buccodentaire.

Ce DVD peut servir dans les cours

de premier cycle universitaire pour aider

les futurs professionnels de la santé buccodentaire

à mieux comprendre le point de

vue des bénéfi ciaires de l’aide sociale. Cet

outil devrait aussi préparer et encourager

les étudiants à profi ter des occasions de

faire du travail communautaire afi n d’acquérir

une expérience sur le terrain de la

communication et de la prestation de services

à des personnes à faible revenu.

Domaines à envisager

L’initiative « À l’écoute les uns des autres »

montre que la profession dentaire peut,

grâce à des collaborations fructueuses

avec des groupes de lutte contre la

pauvreté, faire partie d’un mouvement

national visant à réduire la pauvreté et

ses incidences sur la société. Toutefois,

il reste encore du pain sur la planche.

Bien qu’il soit essentiel d’améliorer la

compréhension de la profession à l’égard

des membres mal desservis de la société

et les relations avec ceux-ci, la question

de l’accès aux soins pour les groupes

sociaux démunis demeure un défi à

multiples facettes. Des actions menées

en collaboration doivent inclure des

pressions auprès des gouvernements en

vue d’améliorer la couverture dentaire de

plusieurs populations à risque.

More magazines by this user
Similar magazines