3 Le Joyau Noir

nihon.ryouri.asia

3 Le Joyau Noir

Hawkmoon le vit réapparaître, près du comte Airain. Celui-ci

leva la tête et leur fit un grand signe, fit demi-tour et, piquant

des deux, entreprit de les rejoindre.

Quelques minutes plus tard il était à leurs côtés.

— J’ai occis cinq connétables, déclara le vieux gentilhomme

avec une satisfaction évidente. Mais Meliadus m’a échappé.

Hawkmoon répéta ce qu’il avait déjà dit à von Villach. Le

comte Airain donna son accord, et, quelques instants plus tard,

l’infanterie kamargaise se mettait en branle, faisant refluer

l’ennemi.

Hawkmoon enfourcha une monture fraîche et prit la tête des

troupes. En hurlant, il frappait autour de lui, moissonnant

crânes et membres. Il était couvert de sang et sa cotte de

mailles, déchirée, s’en allait en pièces. Malgré ses blessures, ses

plaies, malgré son épuisement, il allait, abattant régulièrement,

mécaniquement, la lourde lame de son sabre.

Profitant d’un instant de répit, von Villach lui lança :

— Vous semblez décidé à occire plus de ces chiens que notre

armée entière ne pourra le faire.

— Même si le sang des Granbretons remplaçait l’eau des

marécages, rétorqua Hawkmoon avec une détermination

farouche, je n’aurais de cesse que périsse l’ami de l’ami de ces

porcs immondes.

— Votre soif de carnage égale la leur, remarqua von Villach,

ironique.

— Elle la dépasse, cria le duc en éperonnant sa monture.

Puis il reprit son massacre.

Les Ténébreux Seigneurs, avaient sans doute réussi à

convaincre le baron Meliadus, car les trompettes sonnèrent la

retraite. Aussitôt les survivants rompirent le contact et

s’enfuirent à toutes jambes.

Hawkmoon ôta la vie à plusieurs soldats qui, dans un geste

de reddition, venaient de jeter leurs armes à terre.

Les Granbretons vivants ne m’intéressent pas, siffla-t-il en

pourfendant un combattant qui venait de retirer son masque et

dont le visage juvénile l’implorait.

Mais Hawkmoon finit par étancher sa soif de vengeance. Il

retourna une nouvelle fois auprès de ses compagnons, et tous

134

More magazines by this user
Similar magazines