3 Le Joyau Noir

nihon.ryouri.asia

3 Le Joyau Noir

combattent avec courage et emploient les tactiques

conventionnelles, tant il est vrai que ce sont les meilleures. Mais

le roi-empereur, ce cadavre immortel enfermé dans son trône

sphérique, n’a rien de conventionnel, lui ; quant à leurs

coutumes secrètes, quant à l’atmosphère de folie qui baigne la

capitale…

— Vous pensez donc que nous ne les connaissons que sous

leur jour le plus anodin ? l’interrompit le comte, soucieux.

— C’est cela, reprit Hawkmoon. Ce n’est pas uniquement

pour assouvir ma vengeance que je les tue, c’est aussi parce que

j’ai la certitude qu’ils mettent en péril les forces mêmes de la vie.

Airain soupira.

— Peut-être avez-vous raison, je n’en sais rien. Seul le Bâton

Runique pourrait nous l’apprendre.

Le duc se leva.

— Je n’ai pas eu le plaisir de voir Yisselda, ce soir.

— Elle a dû rejoindre sa chambre de bonne heure, suggéra

Noblegent.

Le jeune homme était déçu, car il avait espéré qu’elle

l’accueillerait à son retour. Son absence le surprenait.

— Je crois que je vais faire comme elle, dit-il avec un

haussement d’épaules. Bonne nuit, mes amis.

Ils avaient peu parlé de leur victoire en arrivant au château.

Ils subissaient le contrecoup de leur harassante journée et le

souvenir de la bataille leur paraissait un peu lointain. Demain,

sans doute, festoieraient-ils pour célébrer dignement leur

triomphe.

Hawkmoon pénétra dans sa chambre obscure. Brusquement,

il détecta une présence étrangère et tira son sabre du fourreau,

avant de traverser la pièce pour allumer la lampe placée au

chevet de son lit.

Yisselda, allongée sur la couche, le regardait en souriant.

— On m’a parlé de vos exploits, commença-t-elle, et j’ai

voulu vous féliciter en personne. Vous êtes un héros, Dorian.

Le souffle court, les tempes battantes, Hawkmoon ne put que

murmurer :

— Oh ! Yisselda…

136

More magazines by this user
Similar magazines