3 Le Joyau Noir

nihon.ryouri.asia

3 Le Joyau Noir

aux seigneurs du Ténébreux Empire. Lorsque je l’ai vu pour la

dernière fois, le baron Meliadus m’a parlé de vous. En échange

de votre personne, il me donnera tout ce que je lui demanderai.

— Où est mon compagnon ?

— La créature velue ? Entendant nos pas, elle s’est enfuie

dans la nuit. Ces monstres font de bien piètres amis.

— Vous avez donc l’intention de me livrer au baron

Meliadus ?

— Je vois que vous m’avez compris. Nous allons abandonner

cette caravane à son triste sort. Nous utiliserons des montures

plus rapides, que je réservais pour une semblable occasion. J’ai

déjà envoyé un message au baron, pour l’avertir de votre

capture.

Sur l’ordre d’Agonosvos, deux nains aux longs bras

musculeux se saisirent d’Hawkmoon et le transportèrent hors

du chariot, dans la lumière grise du petit matin.

À travers le rideau de pluie, Dorian distingua deux superbes

chevaux aux jambes puissantes et dont la robe luisante était

d’un bleu profond. L’intelligence brillait dans leur regard.

— Je les ai élevés moi-même, expliqua Agonosvos. Cette fois,

je ne cherchais pas la difformité, mais la vélocité. Nous serons

bientôt à Londra, vous et moi.

On jeta Hawkmoon en travers de la selle de l’une des deux

montures et on l’attacha aux étriers.

Agonosvos enfourcha le second animal, prit les rênes du

premier dans sa main gantée et se mit en route. Tout d’abord,

Hawkmoon fut effrayé par la vitesse de la course de l’animal qui

le portait. Ses mouvements avaient une fluidité extraordinaire

et il égalait presque en célérité le flamant qui était tombé sous

les traits d’Oladahn. Mais, alors que l’oiseau écarlate l’avait

conduit vers son salut, le cheval bleu le rapprochait de sa perte.

Désespéré, le duc songea qu’il ne reverrait jamais Yisselda.

Ils galopèrent longtemps entre les arbres rabougris de

l’étrange forêt. Le visage de Dorian était à présent couvert de

boue et il devait, pour voir autre chose que le sol spongieux,

tordre le cou et plisser les yeux.

Plus tard, il entendit Agonosvos pousser un hurlement :

— Écarte-toi ! Écarte-toi !

153

More magazines by this user
Similar magazines