3 Le Joyau Noir

nihon.ryouri.asia

3 Le Joyau Noir

précédente. Le sol pavé était jonché de cadavres. Un silence

absolu pesait sur cet endroit. Puis Hawkmoon vit un homme

vêtu de jaune sortir de l’ombre d’une porte et se pencher sur un

mort, pour lui voler sa bourse et son poignard serti de joyaux.

En apercevant Dorian, le voleur, terrifié, essaya de s’enfuir,

mais Oladahn lui barrait le chemin. Le duc de Köln pressa la

pointe de son épée contre la joue du détrousseur de cadavres.

— Où se trouve la maison de Malagigi ?

L’homme pointa un doigt tremblant et croassa :

— C’est par là, maître. Elle est surmontée d’un dôme et son

toit d’argent porte les signes du zodiaque. Par là. Ne me tuez

pas, je…

Il poussa un profond soupir de soulagement lorsque

Hawkmoon fit volter son grand cheval bleu et s’éloigna dans la

direction qu’il venait de lui indiquer.

Ils s’arrêtèrent bientôt devant la demeure de Malagigi. Du

pommeau de son épée, le duc frappa le portail. Sa tête

recommençait à le faire souffrir, et il comprit que le comte

Airain ne pourrait plus retenir très longtemps la force vitale du

Joyau Noir. Sans doute eût-il été judicieux d’aborder le sorcier

de façon plus courtoise, mais les Granbretons quadrillaient les

rues de la ville, et l’heure n’était plus aux ronds de jambe.

Enfin, le battant s’ouvrit, et quatre Noirs gigantesques,

armés de piques et vêtus de robes pourpres, apparurent.

Derrière eux, Hawkmoon remarqua une cour. Il essaya de

pénétrer dans la maison, mais les lances se braquèrent

immédiatement sur lui.

— Que veux-tu à Malagigi, notre maître ? demanda l’un des

gardes.

— Je viens réclamer son aide. Je suis en grand danger.

Une silhouette apparut sur les marches qui menaient à la

maison. L’homme portait une simple toge blanche, ses cheveux

gris lui tombaient sur les épaules. Son visage était glabre,

sillonné de rides, mais sa peau n’était pas celle d’un vieillard.

— Pourquoi Malagigi devrait-il vous aider ? lança le nouveau

venu. Vous venez de l’Occident, à ce que je vois. Ceux de

l’Occident ont apporté la guerre et le malheur à Hamadan.

Allez-vous-en !

163

More magazines by this user
Similar magazines