3 Le Joyau Noir

nihon.ryouri.asia

3 Le Joyau Noir

tailladait le bras décharné de la chauve-souris. Un sang noir

gicla. Le bec denté claqua dans le vide, se rapprochant

dangereusement du visage de Dorian. Son cheval se cabra et le

duc put enfoncer son fer dans l’œil globuleux du monstre, qui

poussa un long hurlement. Un liquide jaunâtre coula de la

blessure.

Hawkmoon frappa de nouveau. La chose vacilla et

commença à tomber sur lui. Il eut à peine le temps de faire

reculer sa monture. La chauve-souris géante s’effondra sur le sol

avec un bruit sourd. Sans attendre davantage, le jeune homme

franchit la porte et prit la direction des collines.

Dans son dos, il entendit Oladahn crier d’une voix ravie :

— Vous l’avez tuée, seigneur Dorian ! Les héros des chansons

de geste n’auraient pas fait mieux !

Puis, fier et joyeux, le petit homme éclata de rire.

Ils atteignirent rapidement les collines, où ils retrouvèrent

les soldats qui avaient survécu au massacre d’Hamadan. Ils

ralentirent l’allure et, au creux d’un vallon, découvrirent le char

de bronze que la reine à l’armure bleue avait arrêté un instant

près d’eux, quelques heures auparavant. La femme aux cheveux

noirs passait entre les soldats épuisés, qui s’étaient affalés dans

l’herbe. Une autre silhouette se tenait auprès du char.

C’était le Guerrier d’Or et de Jais, et on eût dit qu’il attendait

Hawkmoon.

En arrivant près de lui, le duc mit pied à terre. La femme

s’approcha et, s’adossant à son véhicule de bronze, contempla

Dorian, les yeux toujours brillants de rage.

La voix profonde du Guerrier d’Or et de Jais s’éleva :

— Ainsi, Malagigi vous refuse son aide ?

Hawkmoon acquiesça, tout en adressant à la reine un regard

dépourvu de curiosité. La déception subsistait en lui, mais,

lentement, elle était remplacée par le détachement et le

fatalisme.

— Je suis perdu, déclara-t-il. Mais j’aurai tout de même la

satisfaction d’occire Meliadus.

— Nous partageons cette ambition, répondit la guerrière aux

cheveux noirs. Je suis la reine Frawbra. Mon frère Nahak, ce

traître, convoite le trône et veut s’en emparer, avec l’aide de

165

More magazines by this user
Similar magazines