3 Le Joyau Noir

nihon.ryouri.asia

3 Le Joyau Noir

— Je ne sais rien, monseigneur, sinon que je dois me

complaire à tous vos désirs.

Hawkmoon hocha légèrement la tête et ses yeux

parcoururent la pièce.

« Je suis presque sûr qu’ils me préparent pour quelque

supplice ou quelque spectacle », se dit-il.

La pièce n’avait pas de fenêtres, mais, d’après la qualité de

l’air, Hawkmoon comprit qu’ils étaient toujours sous terre,

probablement même dans les catacombes. Il mesurait le temps

grâce aux lampes ; on les remplissait à peu près une fois par

jour. Il resta dans cette chambre la moitié d’un mois, avant de

revoir le loup qui lui avait rendu visite dans sa cellule.

Sans avertissement, la porte s’ouvrit et la haute silhouette,

vêtue de cuir noir de la tête aux pieds et armée d’une longue

épée à la garde noire glissée dans un fourreau de cuir sombre,

entra. Le masque de loup cachait entièrement la tête du

nouveau venu. Une voix vibrante et mélodieuse résonna.

— Eh bien, il semble que notre prisonnier ait retrouvé à la

fois sa vigueur et ses esprits.

Les deux esclaves s’inclinèrent avant de se retirer.

Hawkmoon se leva, quittant le lit sur lequel il était resté allongé

la plupart du temps depuis son arrivée.

— Fort bien. Vous avez repris des forces, duc von Köln ?

— Certes, répondit Hawkmoon d’une voix neutre.

Il bâilla sans ostentation, décida qu’après tout il n’y avait pas

grand intérêt à rester debout et reprit sur le lit sa position

allongée.

— Je suppose que vous me connaissez, dit le loup avec une

nuance d’impatience dans la voix.

— Non.

— Vous ne devinez pas ?

Hawkmoon ne répondit rien.

Le loup traversa la pièce et vint se placer près de la table, sur

laquelle était disposée une énorme coupe de cristal remplie de

fruits. De sa main gantée il saisit une grenade, et son masque

s’inclina tandis qu’il l’examinait.

— Êtes-vous complètement rétabli, monseigneur ?

53

More magazines by this user
Similar magazines