3 Le Joyau Noir

nihon.ryouri.asia

3 Le Joyau Noir

3

Le Joyau Noir

Le lendemain matin, on ramena Dorian Hawkmoon chez le

baron Kalan. Le masque de serpent semblait le regarder avec

une expression presque cynique, mais, tandis qu’il le guidait par

une enfilade de chambres et de vestibules jusqu’à une pièce où

s’ouvrait une porte d’acier poli, le Granbreton ne prononça que

quelques rares paroles. Le battant pivota, révélant une

deuxième porte similaire, qui s’ouvrit à son tour pour en laisser

voir une troisième. Celle-là donnait dans une chambre de métal

blanc, à l’éclairage aveuglant, au milieu de laquelle trônait une

machine d’une beauté extraordinaire. Elle était faite presque

entièrement de délicates trames rouges, or et argent dont les

brins caressèrent le visage d’Hawkmoon ; elles avaient la

tiédeur et la vie de la peau humaine. Une lointaine musique s’en

élevait tandis qu’elles ondulaient, comme agitées par une brise

légère.

— On dirait qu’elle est vivante, dit Hawkmoon.

— Elle l’est, murmura fièrement le baron Kalan. Elle est

vivante.

— Est-ce un animal ?

— Non. C’est une création de la sorcellerie. J’ignore moimême

ce qu’elle est exactement. Je l’ai construite selon les

instructions d’un grimoire que j’ai acheté il y a bien longtemps à

un Oriental. C’est la machine du Joyau Noir. Vous n’allez pas

tarder à faire plus ample connaissance avec elle, monseigneur.

Au plus profond de lui-même, Hawkmoon sentit sourdre une

peur imprécise, mais cette émotion n’atteignit pas un niveau

conscient. Il laissa les fils de pourpre, d’or et d’argent le

caresser.

67

More magazines by this user
Similar magazines