Coiffeur / Coiffeuse

admin.segec.be

Coiffeur / Coiffeuse

Programme

Avenue E. Mounier 100 – 1200 BRUXELLES

Coiffeur / Coiffeuse

3 e degré professionnel

Humanités professionnelles et techniques

D/2001/7362/3074


2

La FESeC remercie les membres du groupe à tâche qui ont travaillé à l’élaboration

du présent programme.

Elle remercie également les nombreux enseignants qui l’ont enrichi de leur

expérience et de leur regard constructif.

Elle remercie enfin les personnes qui ont effectué une relecture attentive.

Ont participé à l’écriture de ce programme :

AUBRY M.

BONESSO L.

DEBUYSSCHERE M.

DELMOTTE A.

DESTENAY M-P .

DETHINNE M.

DETRY J.

GOFFIOUL M.

HALGRAIN M.

HARMEGNIES H.

HERMANS M.

LAMBRET B.

LECAILLE M.

LECLEF B.

LEONARD M.

PAPADOPOULOS Ch.

POCOROBBA M.C.

VANDERMEIREN B.

VONECHE J.

WALRAND B.

WATTIAUX A.

Photo de couverture réalisée par J.C. ADAM de l’Institut d’enseignement secondaire Saint-Luc à Liège

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel


I. Introduction

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel

Table des matières

1. Bref historique 5

2. Conditions d’exercice de la profession 7

3. Champs d’activités 8

4. Le profil de formation « Ouvrier qualifié coiffeur (M/F)» 8

II. Du profil de qualification au programme

1. Le profil de qualification 9

2. Le profil de formation 11

3. Le programme 11

3.1 Rôle et statut 11

3.2 Objectifs 12

III. Grille horaire 13

IV. Approche pédagogique 15

1. Introduction 15

2. Situations d’apprentissage 16

2.1 Définition 16

2.2 Constituants 16

2.3 Exemple 16

2.4 Indications 17

2.5 Construction 17

3. Activités d’intégration 19

V. Contenus d’apprentissage 21

1.Référentiel professionnel 23

2. Référentiel des savoirs associés 42

2.1 Travaux pratiques 43

2.2 Technologie 47

2.3 Sciences appliquées 50

2.4 Education plastique 61

2.5 Education à la communication 66

2.6 Histoire de la Coiffure 75

3


4

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel


I. Introduction

1. « Bref historique »

CHEVELURES D’HIER, COIFFEURS/COIFFEUSES DE DEMAIN !

Depuis l’aube de la création, l’être humain a constamment eu cette envie, ou ce

besoin, de séduire « l’autre ». Pour ce faire, tous les moyens sont bons : entre

autres, utiliser la chevelure, au départ nécessaire à la protection du corps, en tant

qu’attribut de séduction.

A travers les temps, hommes et femmes ont travaillé, coloré, transformé, caché

leurs cheveux selon les mouvances politiques, socio-économiques, …

Monarques, reines et autres personnages socialement importants ont régi la mode

de la coiffure : on imitait Mademoiselle de Fontanges, on se coiffait à « l’enfant »

ou encore à la Bardot …

La chevelure servait également de symbole : de la coiffure égyptienne à la coupe

courte des années 1914 à 1918 en passant par la cocarde arborée sur la coiffe

durant la révolution française. N’oublions pas les Franques qui mettaient à

l’honneur leurs très longues chevelures, ni les Françaises rasées après la guerre

40-45 pour leur collaboration avec l’ennemi …

Et aujourd’hui, qu’en est-il ?

Comme auparavant, le coiffeur crêpe, boucle, colore, raidit, coupe, place en

mouvement les chevelures mais avec, en prime, l’apparition de gammes

impressionnantes de produits capillaires, ce qui donne un nouveau style aux

coiffures actuelles.

Après l’identification et la reproduction d’un modèle de coiffure surgit l’ère de la

« personnalisation ». On ne veut plus « ressembler à », on veut « être soi » …, ce

qui demande au coiffeur non seulement des compétences dans les domaines

pratique et technologique mais surtout dans le domaine de la communication.

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel

5


6

Le métier de coiffeur quant à lui, issu de l’esclavage durant l’Antiquité, gagne ses

lettres de noblesse lors du 17 ème siècle avec les perruquiers, retombe ensuite dans

l’ombre du petit artisanat pour s’éclater aujourd’hui en entreprises plus ou moins

importantes guidées par de grosses firmes de produits capillaires …

Il y a de l’avenir pour la coiffure et son histoire … !

BONESSO Linda.

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel


2. Conditions d’exercice de la profession

(A.R. 03/04/1962)

Depuis avril 1962, un arrêté royal instaure les conditions d’exercice de la

profession de coiffeur/coiffeuse dans les entreprises de l’artisanat, du petit et

moyen commerce et de la petite industrie. Cet arrêté précise entre autres :

- LA DEFINITION DE COIFFEUR (Art. 2) : « La profession de coiffeur au sens

du présent arrêté consiste à soigner ou à faire soigner de manière habituelle et

indépendante la chevelure, la barbe ou la moustache des hommes ainsi que la

chevelure des dames. Ces soins comportent notamment : le rasage, la taille de

la moustache, de la barbiche, de la barbe et des cheveux, le brûlage, le

shampooing, la décoloration, la teinture, l’ondulation, la permanente, la mise en

plis et les soins accessoires qui en découlent. La profession compte deux

formes d’activité : la coiffure pour hommes et la coiffure pour dames.

- LES CONDITIONS D’EXERCICE DE LA PROFESSION (Art. 4) : « Toute

personne physique ou morale désireuse d’exercer, à titre principal ou

accessoire, la profession de coiffeur, devra prouver qu’elle-même ou l’un de

ses préposés chargé de la gestion de l’entreprise, possède l’ensemble des

connaissances énumérées ci-après :

Connaissances générales : arithmétique, notions de géométrie intuitive,

langue maternelle, histoire, géographie, sciences naturelles ;

Connaissances commerciales : technique commerciale et gestion

d’entreprise, comptabilité ;

Connaissances professionnelles : pratique, technologie, histoire de la

coiffure, théorie, dessin professionnel, … »

- LES TITRES REQUIS (Art. 5) : entre autres

Un diplôme, un certificat de fin d’études ou un brevet délivré par un cours

technique ou un cours professionnel au niveau secondaire, …

(connaissances générales) ;

Un diplôme, un certificat de fin d’études ou un brevet d’une école ou d’une

section technique ou professionnelle au niveau secondaire, … pour autant

qu’il fasse mention d’un cours de commerce et de comptabilité

(connaissances commerciales) ;

Un diplôme, un certificat de fin d’études ou un brevet délivré dans les

mêmes conditions par une école ou un cours technique ou professionnel

de niveau secondaire inférieur correspondant à la profession envisagée.

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel

7


8

3. Champs d’activités

Le coiffeur/La coiffeuse exerce principalement son activité professionnelle dans les

secteurs suivants :

- en salon de coiffure :

- au domicile du client/de la cliente ;

- au sein d’une firme cosmétique (délégué(e), représentant(e), formateur(-trice),

…)

4. Le profil de formation « ouvrier qualifié coiffeur

(M/F) » (A.G. 04/11/99)

Suite au Décret « Missions » de juillet 1997, le Gouvernement a déterminé, pour

chaque métier, des profils de formation ou référentiels de compétences à

acquérir en vue de l’obtention d’un certificat de qualification.

Sans préjudice aux dispositions prévues à l’A.R. instaurant les conditions

d’exercice de la profession (cf. I.1) et en fonction des différents secteurs d’activités

professionnels actuels (cf. I.2) plusieurs profils de formation ont été décrits :

- Ouvrier qualifié coiffeur (M/F) : ce profil couvre entre autres le métier de

coiffeur/coiffeuse en salon de coiffure. Le programme permettant d’atteindre

les compétences décrites dans ce profil est le présent programme

« COIFFEUR – COIFFEUSE » du 3 ème degré Professionnel de Qualification

(5 ème et 6 ème années).

- Patron coiffeur (M/F) : ce profil sera développé dans le programme de 7 ème

Professionnelle de Qualification.

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel


II. Du profil de qualification au

programme

Le programme « CoiffeurCoiffeuse » fait suite aux travaux de la Commission

Communautaire des Professions et des Qualifications (C.C.P.Q.). Cette

commission a produit des profils de qualification, qu’elle a ensuite transposés en

profils de formation. A l’enseignement revient la charge de définir des programmes

qui permettent aux jeunes d’atteindre, à un niveau donné, les compétences

décrites dans le profil de formation.

Le programme « CoiffeurCoiffeuse » a donc été écrit à partir du profil 8.3.1.1. de

la C.C.P.Q. (8 : Commission « Services aux personnes » ; 3 : Soins du corps ; 1 :

Emploi-type « Ouvrier qualifié coiffeur (M/F) » ; 1 : Métier « Ouvrier coiffeur

(M/F) ».

1. Le profil de qualification

Le profil de qualification est un référentiel qui décrit les fonctions, activités et

compétences exercées par des travailleurs accomplis tels qu’ils se trouvent dans

le secteur professionnel, après une expérience professionnelle d’au moins trois

ans.

- Une fonction est un grand sous-ensemble de tâches qui concourent, au sein

d’une activité productive, à assurer un certain type de résultat. Le coiffeur / la

coiffeuse remplit les fonctions suivantes :

1. FONCTION D’HYGIENE ET DE SECURITE

2. FONCTION DE COMMUNICATION

3. FONCTION D’AUTO-ANALYSE ET DEONTOLOGIE

4. FONCTION DE PREPARATION

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel

9


10

5. FONCTION TECHNIQUE

6. FONCTION DE VENTE

7. FONCTION D’ORGANISATION ET DE PLANIFICATION

- Une activité est l’opération par laquelle le travailleur réalise une partie de

l’activité de production.

- Une compétence est une aptitude requise pour réaliser certaines activités. La

maîtrise d’une compétence exige des acquis qui peuvent être de quatre types :

Les connaissances : informations, notions, procédures acquises,

mémorisées et reproductibles par un individu dans un contexte donné ;

Les capacités cognitives : opérations mentales, mécanismes de la pensée

que l’individu met en œuvre quand il exerce son intelligence ;

Les habiletés : perceptions, mouvements, gestes acquis et reproductibles

dans un contexte donné qui s’avèrent efficaces pour atteindre certains buts

dans le domaine gestuel (physique et manuel) ;

Les attitudes : comportements sociaux ou affectifs acquis par l’individu et

mobilisables dans les domaines de la vie domestique ou professionnelle.

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel


2. Le profil de formation

Le profil de formation est le référentiel qui présente l’ensemble des compétences à

acquérir en vue de l’obtention d’un certificat de qualification.

Il est évident qu’au terme de sa formation, l’élève ne pourra maîtriser toutes les

compétences définies : un classement de compétences se justifie donc. Les

compétences du profil de formation sont classées de la manière suivante :

- CM (compétences à maîtriser) : elles sont à maîtriser en fin de formation ;

- CEF (compétences à exercer) : elles peuvent être exercées au cours de la

formation, mais la maîtrise ne peut être certifiée qu’à l’issue d’une formation

post-secondaire ;

- CEP (compétences à exercer) : elles peuvent être exercées au cours de la

formation, mais la maîtrise ne pourra être acquise qu’à travers l’activité

professionnelle elle-même.

3. Le programme

3.1 Rôle et statut

Le décret définissant les missions prioritaires de l’enseignement fondamental et de

l’enseignement secondaire du 24/07/1997 prévoit (article 39) que le

« Gouvernement détermine les profils de formation et les soumet à la sanction du

Conseil de la Communauté ».

C’est la première fois dans notre pays que la société civile exprime explicitement

ses attentes à l’égard de l’école en fixant, par les voies d’un décret, les

compétences et les savoirs à atteindre par les élèves du secondaire en fin de

premier degré et au terme des humanités.

Disponible sur le site AGERS de la Communauté Française

(htpp://www.agers.cfwb.be), les profils de formation, rédigés par des groupes de

travail, composés de représentants des milieux professionnels et de représentants

des réseaux d’enseignement, s’attachent à définir, pour chaque métier, les

compétences et les savoirs à maîtriser et sur lesquels devra porter la certification.

Leur rédaction a été supervisée par la C.C.P.Q. Les textes ont été approuvés par

le Conseil général de concertation (inter-caractères), le Gouvernement les a fixés,

le Parlement les a amendés. Ils n’ont pas de prétention méthodologique, même si

l’articulation qu’ils prévoient n’est pas neutre.

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel

11


12

Ce sont les programmes, « référentiels de situations d’apprentissage, de contenus

d’apprentissage, obligatoires ou facultatifs, et d’orientations méthodologiques

qu’un Pouvoir Organisateur définit afin d’atteindre les compétences fixées », qui

proposent la mise en œuvre des documents « Profils de formation ».

Leur approbation par la Commission des programmes et par le Ministre qui a

l’enseignement secondaire dans ses attributions confirme que, correctement mis

en œuvre, ils permettent effectivement d’acquérir les compétences et de maîtriser

les savoirs définis dans le document « Profil de formation ».

Les programmes s’imposent donc, pour les professeurs de l’enseignement

secondaire catholique, puisqu’ils s’inscrivent dans la logique décrétale des

compétences à atteindre et qu’ils explicitent les visées éducatives et pédagogiques

telles qu’elles s’expriment dans Mission de l’Ecole Chrétienne (1995) et dans le

Projet pédagogique de la F.E.Se.C. (12/97).

3.2 Objectifs

Ce programme précise

- L’approche pédagogique :

situation d’apprentissage : situation dans laquelle l’élève s’approprie des

informations, dans un contexte donné, lui permettant de réaliser une tâche

déterminée dans le cadre d’objectifs préalablement fixés ;

activité d’intégration : activité qui demande la mobilisation d’un ensemble

de ressources en vue de faire face à une situation nouvelle.

- Les contenus :

référentiel professionnel ;

référentiel des savoirs associés ;

c’est-à-dire l’ensemble des éléments qui doivent permettre aux élèves d’atteindre

les compétences répertoriées dans le profil de formation « Ouvrier qualifié coiffeur

(M/F) ».

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel


III. Grille horaire

D3 Professionnel de qualification coiffeur-coiffeuse

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel

OPTION GROUPEE 5ème 6ème

EDUCATION A LA COMMUNICATION 1 P 1 P

EDUCATION PLASTIQUE 1 P 1 P

HISTOIRE DE LA COIFFURE 1 P 1 P

SCIENCES APPLIQUEES 1 P 1 P

TECHNOLOGIE 2 P 2 P

TRAVAUX PRATIQUES 14 P 14 P

TOTAL : 20 P 20 P

13


14

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel


IV. Approche pédagogique

1. Introduction

Comme indiqué au chapitre II, le programme précise l’approche pédagogique et

les contenus qui doivent permettre à l’élève d’atteindre les compétences

répertoriées dans le Profil de Formation « Ouvrier qualifié coiffeur (M/F) » et se

propose de travailler prioritairement dans une logique d’apprentissage : l’élève

acteur doit construire son propre savoir, le professeur est davantage

l’accompagnateur de l’élève qui apprend que celui qui se borne à transmettre des

savoirs.

La mise en place et le développement de cette logique d’apprentissage impliquent

nécessairement les démarches suivantes :

- d’une part, les élèves doivent être amenés à réfléchir sur leur projet personnel

et professionnel ainsi que sur leurs motivations à poursuivre la formation (par

exemple dans le contexte d’un module d’accueil) ;

- d’autre part, en interdisciplinarité, les professeurs veilleront à

construire, à partir des fonctions, des situations d’apprentissage

concrètes qui ont du sens pour l’élève ;

organiser des activités d’intégration qui favorisent la transférabilité des

acquis ;

couvrir l’ensemble du profil de formation, c’est-à-dire

articuler, structurer progressivement toutes les compétences relevant

d’une, puis de plusieurs disciplines.

favoriser l’appropriation, l’intégration et la transférabilité des acquis

(projets, tâches, situations de travail, travaux de recherche, stages, …).

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel

15


16

2. Situations d’apprentissage

2.1 Définition

Le terme « situation d’apprentissage » est entendu dans le sens suivant :

« situation dans laquelle l’élève s’approprie des informations dans un contexte

donné lui permettant de réaliser une tâche déterminée dans le cadre d’objectifs

préalablement fixés ».

2.2 Constituants

Les situations d’apprentissage se décomposent selon leurs principaux constituants

à savoir :

- le support (contexte, informations) ;

- les objectifs ;

- les tâches.

2.3 Exemple

L’ELEVE ACCUEILLE UNE CLIENTE REGULIERE DANS LA CLASSE ATELIER ;

LA CLIENTE DEMANDE UN BRUSHING ET SOUHAITE UN REFLET DORE

DANS LA CHEVELURE.

Support

Le milieu de travail est la classe atelier ; l’élève connaît la cliente.

L’élève travaille avec ses outils et utilise une seule marque de produits.

Objectifs

- Accueillir la cliente, la conseiller et la guider dans son choix.

- Déterminer le reflet en fonction des règles d’harmonie des couleurs et de l’effet

désiré.

- Réaliser un brushing adapté au style de la cliente.

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel


Tâches

- Accueillir la cliente, l’installer confortablement (Education à la communication,

Sciences appliquées, Travaux pratiques) .

- Etablir un contact professionnel personnalisé (Education à la communication,

Travaux pratiques) .

- Dialoguer avec la cliente, décoder et reformuler ses attentes (Education à la

communication, Travaux pratiques) .

- Poser le diagnostic et préparer le poste de travail (Sciences appliquées,

Technologie, Travaux pratiques) .

- Réaliser le shampooing (Travaux pratiques) .

- Appliquer le colorant temporaire (Technologie, Travaux pratiques) .

- Effectuer le brushing en tenant compte de la morphologie de la cliente

(Education plastique, Travaux pratiques).

- Appliquer les produits de finition (Technologie, Travaux pratiques).

2.4 Indications

Les objectifs et tâches correspondant aux situations d’apprentissage pourront être

sélectionnés, complétés, affinés ou précisés en fonction de la séquence

d’apprentissage dans laquelle s’inscrit la situation ; le professeur précisera

- le(s) objectifs poursuivi(s) et si nécessaire le(s) objectif(s) prioritaire(s) ;

- les compétences à exercer, à maîtriser ;

- le degré de maîtrise exigé en fonction de la situation, du rythme

d’apprentissage de l’élève.

2.5 Construction

A partir de l’exemple ci-dessus, on peut aisément construire une famille de

situations en modifiant certains paramètres tels que le lieu de travail (classe atelier,

stages, …), le type de clientèle (homme/dame, clientèle habituelle ou non, style,

âge, …), le type de service technique (brushing, coupe, coloration, …), …

De manière plus générale, on peut générer une situation, voire une famille de

situations, en combinant les éléments suivants :

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel

17


18

COMBINAISON D’ETAPES VARIATION DES PARAMETRES

Accueillir le client/la cliente

Interroger le client/la cliente

Conseiller le client/la cliente

Installer le client/la cliente

Poser le diagnostic

Etablir la fiche-client(e)

Préparer le poste de travail

Procéder aux étapes préparatoires

Lieu : école, salon, activités extérieures, …

Clientèle : habituelle, nouvelle, modèle imposé ou non,

adolescent(e)s, …

Contenu de la fiche : avec ou sans indications ou contreindications

Produits : imposés ou non, une ou plusieurs firmes

disponibles, …

Sélectionner les produits Matériel et appareillages disponibles

Réaliser un service, un soin, … Services, techniques : imposés ou non

Procéder aux étapes finales Encadrement, autonomie

Proposer un achat Vitesse d’exécution

Nettoyer, ranger, … Attitude et comportements attendus

Degré de performance :

- exécuter une technique imposée ;

- exécuter, expliquer, justifier une technique

imposée ;

- sélectionner une technique et justifier son

choix.

Degré de complexité : lien avec hygiène, sécurité,

communication, sciences appliquées, technologie,

éducation plastique, …

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel


3. Activités d’intégration

Le terme « activité d’intégration » est entendu dans le sens

« activité qui demande la mobilisation d’un ensemble de ressources en vue de

faire face à une situation nouvelle ».

A même titre que les situations d’apprentissage, les activités d’intégration

favorisent l’appropriation et la transférabilité des acquis tout au long de la

formation.

Elles se caractérisent plus particulièrement par l’ensemble des ressources

(savoirs, savoir-faire, savoir-être) que l’élève doit mobiliser pour faire face à une

situation nouvelle : il s’agit d’une démarche globale.

Dès lors, il est nécessaire de déterminer une progression dans le degré de

complexité des compétences à mobiliser par l’élève ; aussi privilégiera-t-on :

- la démarche d’observation et d’exécution en 5 ème année ;

- la démarche d’analyse et d’adaptation en 6 ème année ;

et ce, au travers

- de situations concrètes en travaux pratiques, en stage ;

- de situations concrètes débattues dans les différentes disciplines ;

- d’épreuves de qualification ;

- …

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel

19


20

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel


V. Contenus d’apprentissage

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel

21


22

EMPLOI-TYPE : L’OUVRIER QUALIFIE COIFFEUR (MF) FORMATION

QUELLES SONT LES FONCTIONS EXERCEES PAR L’OUVRIER

QUALIFIE COIFFEUR (M/F) ? AU TRAVERS DE QUELLES ACTIVITES ?

Le Référentiel

Professionnel

Le Référentiel des Savoirs

Associés

Description Description Description

- des fonctions remplies par l’ouvrier

qualifié coiffeur (M/F) au travers

d’activités spécifiques

- des compétences que l’élève doit

développer, acquérir et maîtriser au

travers des cours, des situations

d’apprentissage et des ateliers

pratiques

PROFIL DE QUALIFICATION

QUELLES SONT LES COMPETENCES QUE L’ELEVE DOIT ACQUERIR AU

COURS DE SA FORMATION ?

PROFIL DE FORMATION

des lignes de force

spécifique à

chacun des cours

de l’option

des connaissances

générales qui

sous-tendent la

formation professionnelle

GENERALE

HUMANISTE

&

CITOYENNE

des compétences terminales

ARTICULATION DES SAVOIRS, SAVOIR-FAIRE, SAVOIR-ÊTRE

QUALIFICATION PROFESSIONNELLE C.E.P. 6

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel


1. Référentiel professionnel

Le référentiel professionnel du programme de formation de « Coiffeur-Coiffeuse »

se présente sous la forme d’un tableau contenant :

- Les fonctions

Exemple : « Fonction d’hygiène et de sécurité »

1 ère fonction décrite dans le Profil de formation (cf. tableau page 24)

- Les activités

Exemple : « 1.1 Respecter les règles en matière d’hygiène à l’égard du client/de la

cliente et à son propre égard »

activité précisée dans le Profil de qualification et qui peut être réalisée au sein

de diverses situations d’apprentissage, d’activités d’intégration.

- Les compétences

Exemple : « Décrire les règles d’hygiène personnelle (corporelle et

vestimentaire) »

compétence exercée par le coiffeur/la coiffeuse dans le cadre de l’activité 1.1

citée ci-avant.

- Les disciplines

T.P. : Travaux pratiques,

T. : Technologie,

S.A. : Sciences appliquées,

H.C. : Histoire de la coiffure,

E.P. : Education plastique,

E.C. : Education à la communication.

L’exercice de chacune des compétences répertoriées dans le référentiel

professionnel fait appel à des savoirs associés à une ou plusieurs disciplines :

X noté dans les colonnes correspondant aux disciplines qui sous-tendent

une compétence donnée

chap. V.2 Référentiel des savoirs associés (cf. page 44)

Remarque : Bien que le référentiel professionnel ne fasse pas explicitement

référence à des savoirs associés à « Histoire de la Coiffure », cette discipline est

prévue dans la grille horaire de l’option groupée à raison de deux périodes sur le

degré. La justification de cette démarche est précisée au chap. V.2.6 (cf. page 74).

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel

23


24

- La maîtrise

Le référentiel professionnel répertorie l’ensemble des Compétences exercées par

le coiffeur/la coiffeuse expérimenté(e). Bien entendu, l’élève ne pourra maîtriser

toutes ces compétences au terme de sa formation. Il est donc nécessaire de

distinguer deux catégories de compétences :

d’une part, les compétences à maîtriser en fin de formation et certifiées

à l’issue de la 6 ème année. Ces compétences peuvent être exercées par

l’élève voire même évaluées par le conseil de classe dès la 5 ème année.

d’autre part, les compétences identifiées par « (CEF/CEP) » : elles sont

certifiées à l’issue d’une formation post-secondaire ou considérées comme

acquises à l’issue d’une expérience professionnelle de 3 ans au moins.

Ces compétences peuvent toutefois être exercées par l’élève au cours du

degré de formation mais leur évaluation ne peut en aucun cas être

prise en compte dans les critères de passage en fin de 5 ème année ni

dans les critères de certification en fin de 6 ème .

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel


REFERENTIEL PROFESSIONNEL

FONCTIONS - ACTIVITES - COMPETENCES

FONCTION 1. : FONCTION D’HYGIENE ET DE SECURITE

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel

DISCIPLINES

T.P. T. S.A. E.P. E.C.

1.1 Respecter les règles d’hygiène à l’égard du client/de la cliente et à son propre égard

Décrire les règles

d’hygiène personnelle (corporelle et vestimentaire)

relatives au matériel, au linge, à l’équipement, au mobilier, … (stérilisation,

désinfection)

prévues pour l’utilisation des produits

Appliquer les règles d’hygiène

corporelle et vestimentaire

relatives au matériel, à l’équipement

relatives à l’utilisation des produits

1.2 Respecter les règles de sécurité à l’égard du client/de la cliente et à son propre égard

Identifier les dangers potentiels et tenir compte des contre-indications au niveau

du matériel

des produits

Avoir des notions élémentaires d’ergonomie (position de travail) X

Tenir compte des règles d’ergonomie X

Appliquer les techniques prévues, respecter le mode d’utilisation et d’entretien de

l’équipement, des appareillages et des produits

1.3 Entretenir, ranger le matériel et le poste de travail

Nettoyer, ranger, entretenir et désinfecter le matériel correspondant à chaque

opération réalisée ainsi que le poste de travail et l’ensemble des installations

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

25


26

FONCTIONS - ACTIVITES - COMPETENCES

FONCTION 2. : FONCTION DE COMMUNICATION

ECOUTER LE CLIENT/LA CLIENTE SANS PORTER DE JUGEMENT ;

POSER DES QUESTIONS PERTINENTES SANS ÊTRE INDISCRET(E) ;

DISCIPLINES

T.P. T. S.A. E.P. E.C.

UTILISER UN LANGAGE COMPREHENSIBLE POUR LE CLIENT/LA CLIENTE ; EXPLIQUER EN TERMES SIMPLES

SONT DES COMPETENCES A EXERCER DANS TOUTES LES ACTIVITES SUIVANTES

AVEC LE CLIENT/LA CLIENTE

2.1 Accueillir le client/la cliente

Mettre en place des conditions favorables à l’accueil X X X

Avoir une hygiène et une présentation soignées X X

Avoir des cheveux propres et coiffés X X

Avoir une tenue vestimentaire adaptée X X

Adopter un comportement courtois X X

S’occuper du vestiaire du client/de la cliente X X

Mémoriser le nom des client(e)s régulier(e)s X X

2.2 Etablir un contact professionnel personnalisé

Faire preuve d’empathie X X

Ecouter le client/la cliente sans porter de jugement X X

Décoder et respecter les attentes du client/de la cliente X X

Créer ou développer le dialogue X X

2.3 Interroger le client/la cliente à propos de ses attentes, des soins qu’il/elle a reçus antérieurement –

Vérifier si le message émis est bien compris

Interpréter correctement les réponses fournies par le client/la cliente, reformuler si

nécessaire

X X

Utiliser des photos, des croquis X X X

2.4 Suggérer un service, un soin au client/à la cliente, l’orienter vers un style qui lui convient –

Expliquer un nouveau soin au client/à la cliente

Mettre en place des conditions favorables au conseil X X

Percevoir le style du client/de la cliente, décoder ses attentes afin de concevoir

coiffure ou type de soin, de service à proposer et justifier son choix

X X X

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel


FONCTIONS - ACTIVITES - COMPETENCES

2.5 S’assurer du confort du client/de la cliente, de son bien-être

Analyser et anticiper les éléments susceptibles de troubler le confort du client/de la

cliente

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel

DISCIPLINES

T.P. T. S.A. E.P. E.C.

X X

Observer le client/la cliente avec discrétion X X

Identifier un désagrément et réagir de manière adaptée X X

2.6 S’assurer de la satisfaction du client/de la cliente

Reformuler les attentes du client/de la cliente X X

Présenter correctement le face à main, interroger le client/la cliente sur son degré

de satisfaction afin de vérifier si le résultat correspond aux attentes formulées

X X

2.7 Donner des conseils au client/à la cliente pour qu’il/elle puisse se coiffer correctement ou

entretenir ses cheveux lui-même/elle-même

Réaliser une démonstration X X

Concevoir et utiliser une fiche-conseil X X X

Expliquer et justifier l’importance du suivi d’un soin X X X

2.8 Entretenir une conversation durant un service, un soin

Respecter la personnalité du client/de la cliente, son souhait éventuel de

communication

X X

Choisir le moment approprié X X

Respecter l’opinion du client/de la cliente sans porter de jugement X X

(CEF/CEP) S’entretenir sur différents sujets (actualité, loisirs, arts, …) (X) (X)

2.9 Proposer des services, des soins spécifiques, des produits ou du matériel de coiffure (dans des

situations de simulation) – cf. 6.1

Citer les produits et matériel vendus ainsi que leurs caractéristiques X X

Proposer des produits, du matériel ou des services en fonction

- de leurs caractéristiques et de leurs effets

- des besoins, des souhaits du client/de la cliente

AU TELEPHONE

2.10 Présenter le salon, se présenter, saluer le client/la cliente

Répondre dans les meilleurs délais en appliquant les usages téléphoniques avec

courtoisie

X

X

X

X

X X

Appliquer les règles de politesse, savoir-vivre et courtoisie X X

X

X

27


28

FONCTIONS - ACTIVITES - COMPETENCES

DISCIPLINES

T.P. T. S.A. E.P. E.C.

2.11 Interroger le client/la cliente à propos de ses souhaits (type de service, dates, ..) – Déterminer la

date, l’heure du rendez-vous et l’inscrire dans le livre des rendez-vous

Poser des questions pertinentes et précises X X

Transcrire les informations de manière précise et complète X X

AVEC LES COLLEGUES DE TRAVAIL

2.12 Travailler en équipe avec les collègues (à l’école, en stage)

Communiquer des informations de type professionnel X X

Distinguer l’essentiel de l’accessoire X X

Comprendre les attentes des collègues X X

Exprimer clairement ses propres attentes X X

S’adapter à une équipe de travail X X

Proposer une aide, collaborer dans le respect des collègues X X

Assumer des situations conflictuelles, accepter des compromis X X

(CEF/CEP) Négocier l’organisation du travail (X) (X)

AVEC DES PERSONNES EXTERIEURES AU SALON (représentant, inspecteur, manager, …)

2.13 Accueillir ces personnes

Adopter les règles de politesse X X

(CEF/CEP) S’informer de leurs souhaits, répondre à leurs questions (X) (X)

FONCTION 3. : FONCTION D’AUTO-ANALYSE ET DEONTOLOGIE

3.1 Se situer au regard du métier et de la formation

Prendre connaissance du référentiel professionnel X

Prendre connaissance du programme de formation et des exigences du métier X X X X X

3.2 Appliquer le droit au respect de la vie privée (secret professionnel)

Distinguer dans la vie quotidienne la limite qui détermine la vie privée X X

Faire preuve de discrétion X X

3.3 Poser un regard critique sur son travail, sur son propre fonctionnement

Décrire les caractéristiques de son activité de manière objective et proposer

d’éventuelles remédiations

(CEF/CEP) Diagnostiquer ses besoins en formation continue (X)

X X

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel


FONCTIONS - ACTIVITES - COMPETENCES

(CEF/CEP) S’informer des possibilités de formation continue et s’engager dans une

formation

3.4 Se situer dans les structures professionnelles

Avoir une connaissance des associations représentatives de la profession X

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel

DISCIPLINES

T.P. T. S.A. E.P. E.C.

FONCTION 4. : FONCTION DE PREPARATION

TOUTES LES COMPETENCES LIEES AUX ACTIVITES RELATIVES A L’HYGIENE ET LA SECURITE,

LA COMMUNICATION, LA DEONTOLOGIE SOUS-TENDENT TOUTES LES ACTIVITES SUIVANTES

4.1 Préparer le poste de travail

Sélectionner le matériel nécessaire et les produits adaptés au type de service ou de

soin à réaliser

Disposer le matériel et les produits de manière judicieuse sur le plan de travail X

4.2 Installer le client/la cliente et l’aider à revêtir un vêtement de protection

Tenir compte des connaissances en ergonomie pour installer confortablement le

client/la cliente

- s’assurer une position de travail correcte

Sélectionner la cape appropriée au type de service et aider le client/la cliente à la

revêtir

Poser la protection adéquate et adapter sa tenue (gants, tablier, …) X

(X)

X X

Créer une ambiance propice à la pratique des soins X X

4.3 Etablir/actualiser la fiche-client(e) (fiche technique, fiche commerciale)

Transcrire les informations de manière complète et précise

- coordonnées du client/de la cliente, date de prestation

- observations (diagnostic cuir chevelu, chevelure, …)

- services réalisés, fréquence des rendez-vous, …

- traitements administrés, …

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

29


30

FONCTIONS - ACTIVITES - COMPETENCES

FONCTION 5. : FONCTION TECHNIQUE

DISCIPLINES

T.P. T. S.A. E.P. E.C.

TOUTES LES COMPETENCES LIEES AUX ACTIVITES RELATIVES A L’HYGIENE ET LA SECURITE, LA

COMMUNICATION, LA DEONTOLOGIE, LA PREPARATION AUX SERVICES ET SOINS SOUS-TENDENT TOUTES

LES ACTIVITES SUIVANTES

5.1 Effectuer un shampooing

5.1.1 Etablir le diagnostic

Décrire la structure de la peau, du cuir chevelu, du cheveu X

Citer les anomalies (cuir chevelu, cheveux) les plus fréquemment rencontrées X

Observer et déterminer

- l’état du cuir chevelu (normal, sec, gras)

- l’état et la texture des cheveux (gros, moyen, fin)

Déceler les anomalies possibles (cuir chevelu, cheveux) X

Répertorier, classer les différents types de shampooing en fonction

- de la structure chimique des composants

- des caractéristiques spécifiques à une firme au choix X

Sélectionner un traitement adapté X X

5.1.2 Préparer le poste de travail

Sélectionner le matériel nécessaire et les produits adaptés à la situation X X

Disposer le matériel et les produits de manière judicieuse sur le plan de travail X

5.1.3 Démêler et mouiller les cheveux

Appliquer la technique de démêlage adaptée X

Ajuster la température et manipuler correctement la douche X

Traiter la totalité de la chevelure X

5.1.4 Appliquer le shampooing

Utiliser la quantité de produit nécessaire X

Exécuter la technique appropriée (massage) X

5.1.5 Emulsionner, rincer, essorer et démêler les cheveux

Exécuter les techniques d’émulsion, de rinçage, d’essorage et de démêlage

X

X

X

X

X

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel


FONCTIONS - ACTIVITES - COMPETENCES

5.2 Soigner le cuir chevelu et les cheveux

5.2.1 Choisir le traitement adapté

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel

DISCIPLINES

T.P. T. S.A. E.P. E.C.

Décrire la structure de la peau, du cuir chevelu, du cheveu X

Citer les anomalies possibles (cuir chevelu, cheveu) X

Sélectionner le traitement en fonction

- des attentes du client/de la cliente

- de la nature du cuir chevelu (normal, gras, sec)

- des cheveux (gros, moyen, fin)

- du service à réaliser

Justifier le choix du traitement et des produits correspondants en fonction

- de la structure chimique des composants

- des caractéristiques spécifiques à une firme au choix

- des limites de la profession

5.2.2 Préparer le poste de travail

Sélectionner le matériel nécessaire et les produits adaptés à la situation X X

Disposer le matériel et les produits de manière judicieuse sur le plan de travail X

5.3 Réaliser un éclaircissement, une coloration, un décapage des mèches ou un balayage

5.3.1 Dans le cadre de colorations temporaires, ton sur ton ou d’oxydation, effectuer une touche d’essai

Décrire les effets d’un produit de coloration sur un cuir chevelu allergique X

Justifier la nécessité d’une touche d’essai X

Effectuer préalablement une touche d’essai sur la peau du client/de la cliente X X

Identifier une allergie X X

AU SEIN DES ACTIVITES 5.3.2 à 5.3.7, ON ENTEND PAR COLORATION : COLORATION TEMPORAIRE,

COLORATION SEMI-PERMANENTE, COLORATION TON SUR TON, COLORATION D’OXYDATION,

DECOLORATION, DECAPAGE, MORDANCAGE, REMONTEE DE COULEUR ET VARIANTES, BALAYAGE, MECHES,


5.3.2 Déterminer, avec le client/la cliente, le type de service adapté

Décrire les différents travaux préparatoires aux mordançage, remontée de couleur

et variantes

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

31


32

FONCTIONS - ACTIVITES - COMPETENCES

DISCIPLINES

T.P. T. S.A. E.P. E.C.

Décrire les champs d’action spécifiques des différentes types de coloration X X

Différencier les composants principaux des différents types de coloration X

Pour chaque type de coloration, expliquer en termes accessibles

- les avantages et désavantages

- les limites d’action (structure, anomalie, …)

Sélectionner le type de coloration en fonction

- des règles d’harmonie des couleurs

- des effets désirés

- des attentes du client/de la cliente

Conseiller le client/la cliente, présenter ses suggestions sur le nuancier, les justifier,

les argumenter

5.3.3 Etablir le diagnostic – Déterminer et préparer le mélange colorant ou éclaircissant

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X X X

Décrire la structure de la peau, du cuir chevelu, du cheveu X

Déterminer la nature et la quantité de produits du mélange permettant d’obtenir

- le type de coloration ou de décoloration souhaité

- la hauteur de ton et les reflets sélectionnés

- en fonction

- des observations réalisées

- de la teinte souhaitée sur un méchier (nuancier)

- de la couleur naturelle, de la couleur artificielle et du pourcentage de cheveux

blancs

- de l’analyse des tableaux d’application des différents produits de coloration

5.3.4 Préparer le poste de travail

Sélectionner le matériel nécessaire et les produits adaptés à la situation X X

Disposer le matériel et les produits de manière judicieuse sur le plan de travail X

5.3.5 Effectuer les séparations – Appliquer le produit colorant ou éclaircissant – Respecter le temps de pause et

vérifier l’évolution des procédés

Réaliser les séparations en utilisant la technique adaptée X

Appliquer le produit colorant ou éclaircissant

- en utilisant la technique et les outils adaptés

- en respectant les zones d’application

X

X

X

X

X

X

X

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel

X

X

X

X

X


FONCTIONS - ACTIVITES - COMPETENCES

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel

DISCIPLINES

T.P. T. S.A. E.P. E.C.

- en réagissant sur base des connaissances des processus chimiques X X

Déterminer le temps de pause en fonction du diagnostic X X

Respecter le temps de pause X

Faire preuve d’attention, de vigilance X

Vérifier l’évolution du procédé en appliquant la technique adaptée X

5.3.6 Emulsionner selon les besoins, rincer – Analyser les résultats et réaliser une remédiation si nécessaire

Appliquer les techniques d’émulsion et de rinçage en veillant à traiter la totalité de la

chevelure

Constater les écarts éventuels entre le résultat obtenu et le travail demandé X

Poser des hypothèses sur les causes possibles de l’écart observé X X

Elaborer des solutions adaptées : atténuer ou accentuer un reflet ; recommencer

une coloration

5.3.7 Effectuer un soin postopératoire

X

X X

Décrire les actions des différents types de soin postopératoire (reconstruction, …) X

Justifier l’utilité d’un soin postopératoire X X X

Exécuter correctement la technique de soin adaptée X

5.4 Couper les cheveux

5.4.1 Déterminer, avec le client/la cliente, le type de coupe souhaité – Etablir le diagnostic

Observer et déterminer les caractéristiques du client/de la cliente

- implantation du cheveu

- texture du cheveu (gros, moyen, fin)

- morphologie du visage, silhouette

- style, …

Répertorier les différents types de coupe et techniques correspondantes X

Sélectionner la coupe en fonction

- des attentes du client/de la cliente

- des observations réalisées

Conseiller le client/la cliente, présenter ses suggestions, les justifier, les argumenter X X

5.4.2 Préparer le poste de travail

X

X

X

X

X

X

X

X

33


34

FONCTIONS - ACTIVITES - COMPETENCES

Sélectionner le matériel nécessaire X

Disposer le matériel de manière judicieuse sur le plan de travail X

5.4.3 Réaliser la coupe – Vérifier le résultat et rectifier si nécessaire

DISCIPLINES

T.P. T. S.A. E.P. E.C.

Schématiser la coupe à l’aide d’un croquis X X

Exécuter la coupe sélectionnée en maîtrisant les notions de géométrie adaptées X X

Constater les écarts éventuels entre le résultat obtenu et le travail demandé X

Poser des hypothèses sur les causes possibles de l’écart observé X

Elaborer et adopter la solution la plus adéquate X

5.5 Effectuer un soutien de coiffure

5.5.1 Déterminer, avec le client/la cliente, le type de coiffure désiré – Etablir le diagnostic

Décrire la structure de la peau, du cuir chevelu, du cheveu X

Observer et déterminer

- la texture du cheveu (gros, moyen, fin)

- la nature du cheveu (normal, gras, sec)

- l’état du cheveu (naturel, sensibilisé/coloré, très sensibilisé/décoloré)

- le style du client/de la cliente

Différencier les composants principaux des différents types de produit (soins

préopératoires, réducteur/frisant, neutralisant/fixant)

Sélectionner le soutien de coiffure en fonction

- des attentes du client/de la cliente

- des modifications de forme

- des observations réalisées (affections, anomalies, …)

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X X

Conseiller le client/la cliente, présenter ses suggestions, les justifier, les argumenter X X X

Déterminer

- la nature du produit

- la méthode

- les bigoudis

- l’enroulage ou la mise à plat

- permettant d’obtenir la modification de la forme de cheveu souhaitée

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel

X


FONCTIONS - ACTIVITES - COMPETENCES

Consulter et décoder les modes d’emploi et consignes des différentes firmes X X

Sélectionner les produits et matériel nécessaires X X

Préparer la quantité nécessaire X

5.5.2 Préparer le poste de travail

Sélectionner le matériel nécessaire et les produits adaptés à la situation X X

Disposer le matériel et les produits de manière judicieuse sur le plan de travail X

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel

DISCIPLINES

T.P. T. S.A. E.P. E.C.

5.5.3 Appliquer le produit de permanente – Respecter le temps de pause et vérifier l’évolution du procédé

Enrouler les cheveux en utilisant la technique sélectionnée lors du diagnostic X

Appliquer le produit frisant

- en utilisant correctement les techniques et outils adaptés

- en respectant les zones d’application

- en réagissant sur base d’une compréhension des processus chimiques

Décrire le processus chimique en cours durant le temps de pause X

Déterminer le temps de pause en fonction du diagnostic X X

Respecter le temps de pause

Faire preuve d’attention et de vigilance X

Vérifier l’évolution du procédé en appliquant la technique adaptée X

5.5.4 Rincer si nécessaire – Effectuer la neutralisation – Rincer et essorer

Expliquer l’importance du rinçage intermédiaire X

Décrire le processus chimique en cours durant le rinçage X

Rincer selon le produit utilisé X

Préciser le rôle du produit fixant X

Justifier le choix de la technique X X

Décrire le processus chimique en cours lors de l’application du produit fixant X

Appliquer le produit fixant en fonction des techniques X X

Rincer et essorer en utilisant les techniques adaptées X

5.5.5 Analyser les résultats et réaliser une remédiation si nécessaire

Constater les écarts éventuels entre le résultat obtenu et le travail demandé X

Emettre des hypothèses sur les causes possibles de l’écart observé X X

X

X

X

X

X

35


36

FONCTIONS - ACTIVITES - COMPETENCES

Elaborer des solutions adaptées X X

5.5.6 Effectuer un soin postopératoire

DISCIPLINES

T.P. T. S.A. E.P. E.C.

Décrire les actions des différents types de soins postopératoires (reconstruction, …) X

Justifier l’utilité d’un soin postopératoire X X X

Exécuter correctement la technique de soin adaptée X

5.6 Effectuer une mise en plis

5.6.1 Déterminer, avec le client/la cliente, le type de coiffure désiré – Etablir le diagnostic

Décrire la structure de la peau, du cuir chevelu, du cheveu X

Observer et déterminer

- les caractéristiques morphologiques du visage

- le type de chevelure

- la coupe réalisée

- la silhouette

- le style, l’âge, …

Sélectionner la coiffure en fonction

- des attentes du client/de la cliente, de la possibilité de se recoiffer aisément

- des modifications de forme

- des observations réalisées

X

X

X

X

X

X

X

X

X X

Conseiller le client/la cliente, présenter des suggestions, les justifier, les argumenter X X

5.6.2 Préparer le poste de travail

Sélectionner le matériel nécessaire et les produits adaptés à la situation X

Disposer le matériel et les produits de manière judicieuse sur le plan de travail X

5.6.3 Effectuer le montage de la mise en plis – Sécher les cheveux – Dérouler la mise en plis

Caractériser les composants principaux des produits fixants X

Sélectionner les produits fixants adéquats X X

Appliquer les produits fixants adéquats et la technique de montage adaptée X

Déterminer l’orientation des mèches en fonction

- du style de coiffure choisie X

X

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel

X

X

X


FONCTIONS - ACTIVITES - COMPETENCES

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel

DISCIPLINES

T.P. T. S.A. E.P. E.C.

- de la mise en forme choisie (notions de géométrie) X X

Placer correctement le matériel de séchage X

Régler la température en s’assurant du confort du client/de la cliente X

Exécuter la technique de vérification du séchage en respectant le temps de

refroidissement

Exécuter la technique de démontage de la mise en plis X

5.6.4 Coiffer/Effectuer le coiffage final – Appliquer les produits de finition

Différencier les composants principaux des produits de finition X

Sélectionner les outils et produits de finition adaptés X X

Développer la coiffure de manière adaptée par brossage X

Placer les volumes en fonction de la morphologie X X

Maîtriser les techniques de crêpage X

Faire preuve de créativité X X

Exécuter la technique d’application en fonction du produit X

5.7 Réaliser un brushing

5.7.1 Déterminer, avec le client/la cliente, le type de coiffure désiré – Etablir le diagnostic

Décrire la structure de la peau, du cuir chevelu, du cheveu X

Observer et déterminer

- les caractéristiques morphologiques du visage

- le type de chevelure

- la coupe réalisée

- la silhouette

- le style, l’âge, …

Sélectionner la coiffure en fonction

- des attentes du client/de la cliente, de la possibilité de se recoiffer aisément

- des modifications de forme

- des observations réalisées

X

X

X

X

X

X

X

X X

Conseiller le client/la cliente, présenter ses suggestions, les justifier, les argumenter X X

X

X

X

X

37


38

5.7.2 Préparer le poste de travail

FONCTIONS - ACTIVITES - COMPETENCES

Sélectionner le matériel nécessaire et les produits adaptés à la situation X

Disposer le matériel et les produits de manière judicieuse sur le plan de travail X

5.7.3 Effectuer le brushing – Utiliser des techniques de renforcement si nécessaire

DISCIPLINES

T.P. T. S.A. E.P. E.C.

Caractériser les composants principaux des produits de finition X

Sélectionner les outils et produits de finition adaptés X X

Appliquer les produits fixants adéquats X

Manipuler correctement le matériel et maîtriser le geste professionnel X

Sélectionner la température adaptée X

Si nécessaire, utiliser une technique de renforcement en manipulant correctement

les outils adaptés

5.7.4 Effectuer le coiffage final – Appliquer les produits de finition

Caractériser les composants principaux des produits de finition X

Sélectionner les outils et produits de finition adaptés X X

Si nécessaire, développer la coiffure de manière adaptée par brossage X

Placer les volumes en fonction de la morphologie X X

Maîtriser les techniques de crêpage X

Faire preuve de créativité X X

Exécuter la technique d’application en fonction du produit X

5.8 Réaliser des chignons, des coiffures de circonstances

Exploiter les techniques de base en fonction de la coiffure à réaliser X

Adapter la coiffure de circonstance à la tenue vestimentaire, aux style et souhaits du

client/de la cliente

Poser (éventuellement, créer) les artifices augmentant le volume : postiches,

crêpons, accessoires et ornements, …

Utiliser les produits adaptés X

X

X X

X X

Faire preuve de créativité X X

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel


FONCTIONS - ACTIVITES - COMPETENCES

5.9 Raser et tailler la barbe, les favoris et la moustache

5.9.1 Déterminer, avec le client, le type de service adapté

Observer et déterminer

- les caractéristiques morphologiques du visage

- la silhouette

- le style, l’âge, …

Sélectionner le style en fonction

- des attentes du client

- des observations réalisées

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel

DISCIPLINES

T.P. T. S.A. E.P. E.C.

Conseiller le client, présenter ses suggestions, les justifier, les argumenter X X

5.9.2 Préparer le poste de travail

Sélectionner le matériel nécessaire et les produits adaptés à la situation X

Disposer le matériel et les produits de manière judicieuse sur le plan de travail X

5.9.3 Effectuer des soins postopératoires – Appliquer les produits, les serviettes sur la peau

Caractériser les principaux composants des produits de rasage X

Exécuter les techniques adéquates avec précision et dextérité X

5.9.4 Dessiner, raser, tailler

Exécuter les techniques adéquates avec précision et dextérité X

Faire preuve de créativité X X

5.9.5 Effectuer des soins postopératoires

Exécuter les techniques adéquates avec précision et dextérité X

5.10 Placer et entretenir une prothèse capillaire homme/dame

5.10.1 Informer le client/la cliente

Orienter le client/la cliente vers le spécialiste X X

Donner les informations élémentaires X X

5.10.2 (CEF/CEP) Poser la prothèse

(CEF/CEP) Prendre les mesures et appliquer la technique (X)

X

X

X

X

X

X

X

X

39


40

FONCTIONS - ACTIVITES - COMPETENCES

DISCIPLINES

T.P. T. S.A. E.P. E.C.

5.10.3 Eventuellement, en situation de stage : Entretenir la prothèse (coupe, coloration) – Replacer la prothèse

Adapter les techniques d’entretien au type de prothèse X X

Replacer la prothèse en appliquant la technique adéquate et en agissant avec tact X

FONCTION 6 : FONCTION DE VENTE

6.1 Proposer des services, des soins spécifiques, des produits ou du matériel (dans des situations de

simulation)

(CEF/CEP) Identifier correctement les besoins du client/de la cliente (X)

Citer les produits et matériel vendus ainsi que leurs caractéristiques X X

Proposer des produits et/ou du matériel en fonction

- de leurs caractéristiques et de leurs effets

- des besoins, des souhaits du client/de la cliente

Sélectionner parmi les produits ce qui correspond

- aux attentes et besoin du client/de la cliente

- à une gamme de prix adaptée aux possibilités du client/de la cliente

Appliquer les techniques de vente adéquates X X

S’informer au sujet des nouveaux produits et matériel vendus et de leurs

caractéristiques

X

X

X

X

X

X

X X

(CEF/CEP) Mettre en valeur les caractéristiques du produit ou du service offert (X) (X)

(CEF/CEP) Démontrer au client/à la cliente que le produit ou le service répond

parfaitement à ses besoins

6.2 Tenir à jour un fichier-clients

(X) (X)

Noter de manière précise et complète toute information relative au client/à la cliente X X

Transcrire toute modification d’information X X

6.3 (CEF/CEP) Réaliser un étalage offrant une présentation agréable des produits à vendre

(CEF/CEP) Avoir des connaissances en matière de décoration pour organiser

l’espace commercial :

- construire des présentations attractives

- mettre en évidence les articles vedettes et les promotions

(X)

(X)

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel

X

X

X

X

(X)

(X)


6.4 Facturer – Vérifier – Encaisser

FONCTIONS - ACTIVITES - COMPETENCES

Mémoriser et appliquer correctement les prix des différents services X

Tenir compte de toutes les ventes et de tous les services effectués X

Faire preuve de rigueur et d’exactitude dans les calculs X

Respecter les précautions relatives à la manipulation de l’argent, des chèques et

cartes de crédit

S’initier à l’utilisation d’une caisse enregistreuse ou d’un clavier ordinateur X

Répertorier et proposer différents moyens de paiement X

Utiliser le moyen de paiement adapté au client/à la cliente X

Etre conscient de ses responsabilités X

(CEF/CEP) Appliquer correctement les opérations de fermeture de caisse (X)

FONCTION 7 : FONCTION D’ORGANISATION ET DE PLANIFICATION

7.1 Déterminer la date et l’heure du rendez-vous

Tenir compte du temps nécessaire pour effectuer le(s) service(s) souhaité(s) X

Tenir compte du travail déjà prévu et de l’organisation interne de l’institut X

7.2 (CEF/CEP) Etablir le planning des activités

(CEF/CEP) Répertorier les différents services à effectuer sur les différents clients (X)

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel

DISCIPLINES

T.P. T. S.A. E.P. E.C.

(CEF/CEP) Respecter la politique commerciale et l’image de marque du salon (X) (X)

(CEF/CEP) Déterminer le temps nécessaire à chaque opération en fonction des

décisions du salon

(CEF/CEP) Prendre en considération le souhait d’un(e) client(e) qui demande un

service non prévu

(CEF/CEP) Déterminer la chronologie des opérations (X)

7.3 (CEF/CEP) Organiser un agenda

(CEF/CEP) Répertorier les manifestations professionnelles (X)

(CEF/CEP) Situer les événements locaux (X)

(CEF/CEP) Tenir compte des besoins et souhaits du personnel (formation

continuée, …)

X

(X)

(X) (X)

(X) (X)

41


42

2. Référentiel des savoirs associés

Le référentiel des savoirs associés constitue le support sur lequel les

compétences du référentiel professionnel pourront s’exercer, c’est-à-dire

l’ensemble des connaissances et « savoirs » à articuler, à structurer afin de

permettre l’acquisition, puis la maîtrise des compétences requises pour exercer la

profession de coiffeur/coiffeuse (cf. schéma page 19) :

- des savoirs associés disciplinaires pour

acquérir les connaissances générales et spécifiques nécessaires à la

pratique du métier : développer la compréhension des principes sousjacents

aux choix du matériel, des produits, des techniques et styles de

coiffure ;

favoriser le développement de l’autonomie, le sens des responsabilités,

l’esprit d’initiative, la capacité de jugement ;

favoriser l’acquisition de méthodes de travail adéquates, efficaces et

sécuritaires et le développement du sens de l’organisation ;

soutenir l’acquisition du langage technique approprié et son utilisation

permanente dans les communications professionnelles ;

- des savoirs associés articulés et structurés pour

développer une préoccupation constante de la santé, de la sécurité, de

l’hygiène au travail et adopter les attitudes et comportements préventifs

adéquats (fonction 1) ;

développer la qualité de ses relations interpersonnelles et professionnelles

(fonctions 2 et 6) ;

encourager la connaissance des droits et responsabilités du coiffeur/de la

coiffeuse et développer une conscience professionnelle élevée (fonction

3) ;

réaliser correctement et avec un degré de maîtrise acceptable, les activités

du référentiel professionnel (fonctions 4 et 5) ;

développer le sens critique, promouvoir la créativité et le souci du

perfectionnement (fonctions 3 et 5).

Tous les savoirs associés liés aux différentes disciplines de la grille horaire se

présenteront sous le schéma suivant :

A. Compétences à maîtriser

B. Objectifs de formation poursuivis et critères de maîtrise

C. Approche pédagogique

D. Savoirs associés.

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel


2.1. TRAVAUX PRATIQUES

A. Compétences à maîtriser

Les « X » inscrits dans la colonne « T.P. » du référentiel professionnel (cf. chap.

V.1) indiquent les compétences professionnelles sous-tendues par les savoirs

associés du cours de Travaux pratiques.

Ces compétences sont essentiellement exprimées sous la forme :

- citer, énumérer, … - observer, percevoir, décoder,

- décrire, caractériser, comparer, … - utiliser, appliquer, réaliser, …

- expliquer, justifier, argumenter, … - adapter, créer, ..

- avoir des notions, s’informer, … - respecter, adopter,…

- communiquer, suggérer, proposer, …

- assumer, accepter, s’adapter, …

leur maîtrise exige donc des acquis du type « connaissances, capacités

cognitives » et « habiletés, attitudes (comportements) » (cf. chap. II.1) qui seront

- abordés et développés dans le cadre du cours de Travaux pratiques ;

- articulés et structurés avec l’ensemble des savoirs associés des autres

disciplines (Sciences appliquées, Technologie, Education plastique, Education

à la communication, Histoire de la Coiffure) ;

- transférés, mobilisés et exploités dans des situations d’apprentissage, des

activités d’intégration et, de manière tout à fait privilégiée dans le cadre des

ateliers pratiques, des stages, …

L’installation de ces compétences et la mise en place de cette logique

d’apprentissage impliquent nécessairement

- une étroite coordination entre les professeurs de l’option groupée et de la

formation commune ;

- un travail en interdisciplinarité ;

pour

- assurer une formation cohérente ;

- favoriser la maîtrise des fonctions du profil professionnel ;

- favoriser l’accès à la qualification.

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel

43


44

B. Objectifs de formation et critères de maîtrise

EXPLOITER LES SAVOIRS ASSOCIES DES

DIFFERENTES DISCIPLINES DE L’OPTION GROUPEE

(cf. V.2.2 à V.2.5) POUR

DEVELOPPER une préoccupation constante de l’hygiène

et de la sécurité (fonction1.) ;

ADOPTER les attitudes et comportements préventifs

adéquats (fonction 1.) ;

DEVELOPPER le souci de la qualité de ses relations

interpersonnelles et professionnelles (fonctions 2. et 6.) ;

DEVELOPPER une conscience professionnelle élevée

(fonction 3.) ;

REALISER correctement et avec un degré de maîtrise

acceptable les activités du référentiel professionnel

(fonctions 4. à 7.).

DEVELOPPER L’AUTONOMIE, LE SENS DES

RESPONSABILITES, L’ESPRIT D’INITIATIVE ET LE

SENS DE L’ORGANISATION.

ACQUERIR DES METHODES DE TRAVAIL

ADEQUATES, EFFICACES ET SECURITAIRES.

Manifestation d’attitudes et de comportements

professionnels

Respect des règles d’hygiène et de sécurité (produits,

matériel)

Respect des règles de courtoisie

Qualité de communication avec la clientèle, avec les

collègues, …

Examen détaillé et complet du cuir chevelu, des cheveux

Pertinence des questions, justesse des observations

Conseil-clientèle judicieux

Préparation adéquate du poste de travail

Installation appropriée du client

Choix judicieux des produits, matériel, traitements et

techniques

Choix du style adapté à l’effet recherché

Maîtrise des procédés de préparation et d’application

Maîtrise des techniques et qualité des manœuvres

Application correcte des produits (dosage, répartition, …)

Respect de l’ordre logique des étapes de la réalisation

Coiffure correspondant au style choisi et aux attentes du

client/de la cliente

Respect de la durée d’exécution prévue

Nettoyage, entretien et rangement appropriés

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel


C. Approche pédagogique (cf. chap. IV)

D. Savoirs associés

- Techniques d’utilisation, d’entretien et de rangement des appareillages

- Préparation du poste de travail

- Description, analyse, comparaison et sélection des matériel* de coupe, soutien

de coiffure, mise en plis, brushing, chignons, coiffures de circonstances,

rasage et taillage de barbe, favoris et moustache

- Description, analyse, comparaison et sélection des techniques* (coiffure

Messieurs et Dames)

application de shampooing (émulsion, rinçage, essorage, démêlage,

manœuvres),

soin du cuir chevelu et des cheveux (soin, démêlage),

coloration (séparations, émulsion, rinçage, soins postopératoires),

coupe,

soutien de coiffure (enroulage, neutralisation, saturation, soins

postopératoires),

brushing, chignons, coiffures de circonstances

rasage, taillage de barbe, favoris et moustache.

- Description, analyse, comparaison et sélection des différents types de

produits* utilisés dans la réalisation des services techniques (fonction 5.)

- Répertoire et sélection de styles de coiffure adaptée au client/à la cliente

(morphologie, âge, tenue vestimentaire, …)

- Tarification, facturation, encaissement

- Organisation et planification des services

- Associations représentatives de la profession

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel

45


46

(*) : Les produits seront étudiés et classés en fonction

- des caractéristiques spécifiques à une firme : au cours de Technologie,

- des caractéristiques spécifiques aux différentes firmes disponibles à

l’école (au moins deux) : au cours de Travaux pratiques,

- de la structure chimique des composants : au cours de Sciences

appliquées.

Les titulaires des cours T.P., T. et S.A. veilleront à établir un schéma parallèle et

complémentaire de classification des produits directement utilisable par l’élève

dans les différents cours.

D’autre part, le même type de coordination s’établira entre les titulaires des cours

de T.P. et T. pour assurer une étude complète des matériel et techniques relatifs

à l’ensemble des services techniques.

D’autre part, le même type de coordination s’établira entre les titulaires des cours

de TP et T pour assurer une étude complète des matériel et techniques relatifs à

l’ensemble des services techniques

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel


2.2. TECHNOLOGIE

A. Compétences à maîtriser

Les « X » inscrits dans la colonne « T. » du référentiel professionnel (cf. chap.

V.1) indiquent les compétences professionnelles sous-tendues par les savoirs

associés du cours de Technologie.

Ces compétences sont essentiellement exprimées sous la forme :

- citer, énumérer, répertorier, …

- décrire, caractériser, classer, différencier, …

- expliquer, justifier, analyser, sélectionner, …

- prendre connaissance, s’informer, …

leur maîtrise exige donc des acquis du type « connaissances, capacités

cognitives » (cf. chap. II.1) qui seront

- abordés et développés dans le cadre du cours de Technologie ;

- articulés et structurés avec l’ensemble des savoirs associés des autres

disciplines (Sciences appliquées, Education plastique, Education à la

communication, Histoire de la Coiffure) ;

- transférés, mobilisés et exploités dans des situations d’apprentissage, des

activités d’intégration et, de manière tout à fait privilégiée dans le cadre des

Travaux pratiques.

L’installation de ces compétences et la mise en place de cette logique

d’apprentissage impliquent nécessairement

- une étroite coordination entre les professeurs de l’option groupée et de la

formation commune ;

- un travail en interdisciplinarité ;

pour

- assurer une formation cohérente ;

- favoriser la maîtrise des fonctions du profil professionnel ;

- favoriser l’accès à la qualification.

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel

47


48

B. Objectifs de formation et critères de maîtrise

PRENDRE LES MESURES D’HYGIENE A L’EGARD DU

CLIENT/DE LA CLIENTE ET A SON PROPRE EGARD

Propreté et hygiène personnelle

Utilisation de moyens préventifs adéquats

Application adéquate des modes de stérilisation de

matériel et d’utilisation de produits

DETERMINER L’ETAT DU CUIR CHEVELU, DU CHEVEU Examen détaillé et complet

DECRIRE, COMPARER LES OUTILS, LES TECHNIQUES

ET LES PRODUITS UTILISES EN COIFFURE (fonctions,

champs d’action, effets, avantages, inconvénients)

SELECTIONNER ADEQUATEMENT LES OUTILS , LES

TECHNIQUES ET LES PRODUITS UTILISES EN

COIFFURE

INFORMER, EXPLIQUER, CONSEILLER DES SERVICES

ADAPTES AUX SOUHAITS DU CLIENT/DE LA CLIENTE

C. Approche pédagogique (cf. chap. IV)

Pertinence et justesse des observations et informations

recueillies

Description claire, complète et précise (fonctions, actions,

…)

Terminologie appropriée

Pertinence des liens établis

Justification pertinente des choix

Conseil-clientèle judicieux

Explications claires et précises

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel


D. Savoirs associés

- Hygiène personnelle et professionnelle

- Règles d’hygiène relatives au matériel, aux produits (utilisation, entretien, rangement)

- Rédaction de la fiche-conseil, fiche-client(e)

- Détermination de l’état du cuir chevelu

- Détermination de la nature, de l’état et de la texture du cheveu

- Répertoire des produits et matériel en fonction

de leurs caractéristiques (effets, …)

des souhaits du client/de la cliente

des effets désirés

- Description, analyse, comparaison et sélection des matériel* utilisés en coloration, soutien de coiffure,

pose et entretien de la prothèse capillaire

- Description, analyse, comparaison et sélection des techniques* (coiffure Messieurs et Dames) spécifiques

à la coloration, au soutien de coiffure, à la mise en plis, à la pose et à l’entretien de la prothèse capillaire

- Description, analyse, comparaison et sélection des différents types de produits* utilisés dans la réalisation

des différents services techniques (fonction 5.)

- Répertoire et sélection de styles de coiffure adaptée au client/à la cliente

(*) : Les produits seront étudiés et classés en fonction

- des caractéristiques spécifiques à une firme : au cours de Technologie,

- des caractéristiques spécifiques aux différentes firmes disponibles à l’école (au moins deux) : au cours de

Travaux pratiques,

- de la structure chimique des composants : au cours de Sciences appliquées.

Les titulaires des cours T.P., T. et S.A. veilleront à établir un schéma parallèle et complémentaire de classification des

produits directement utilisable par l’élève dans les différents cours.

D’autre part, le même type de coordination s’établira entre les titulaires des cours de T.P. et T. pour assurer une étude

complète des matériel et techniques relatifs à l’ensemble des services techniques.

La communication, la collaboration et les échanges entre les professeurs de l’équipe éviteront les répétitions inutiles (et

lassantes pour les élèves … !) de démarches et contenus identiques au profit d’approches différentes et

complémentaires de mêmes concepts, techniques, …

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel

49


50

2.3. SCIENCES APPLIQUEES

A. Compétences à maîtriser

Les « X » inscrits dans la colonne « S.A. » du référentiel professionnel (cf. chap. V.1) indiquent les

compétences professionnelles sous-tendues par les savoirs associés du cours de Sciences appliquées.

Ces compétences sont essentiellement exprimées sous la forme :

- citer, énumérer, répertorier, …

- identifier, décrire, caractériser, classer, différencier, …

- expliquer, justifier, déduire, décoder, associer, sélectionner, …

- prendre connaissance, s’informer, …

leur maîtrise exige donc des acquis du type « connaissances, capacités cognitives » (cf. chap. II.1) qui seront

- abordés et développés dans le cadre du cours de Sciences appliquées ;

- articulés et structurés avec l’ensemble des savoirs associés des autres disciplines (Technologie, Education

plastique, Education à la communication, Histoire de la Coiffure) ;

- transférés, mobilisés et exploités dans des situations d’apprentissage, des activités d’intégration et, de

manière tout à fait privilégiée dans le cadre des Travaux pratiques.

L’installation de ces compétences et la mise en place de cette logique d’apprentissage impliquent

nécessairement

- une étroite coordination entre les professeurs de l’option groupée et de la formation commune ;

- un travail en interdisciplinarité ;

pour

- assurer une formation cohérente ;

- favoriser la maîtrise des fonctions du profil professionnel ;

- favoriser l’accès à la qualification.

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel


B. Objectifs de formation et critères de maîtrise

PRENDRE LES MESURES PERSONNELLES DE

SECURITE POUR SE PROTEGER DANS LA PRATIQUE

DU METIER.

APPLIQUER LES MESURES DE SECURITE PROPRES A

L’OUTILLAGE, A L’EQUIPEMENT ET AUX PRODUITS

RECUEILLIR LES INFORMATIONS PREALABLES ET

EXAMINER LE CUIR CHEVELU ET LE CHEVEU

EXPLOITER LES PRINCIPES CHIMIQUES SOUS-

JACENTS AU CHOIX DES PRODUITS.

DEVELOPPER LA CAPACITE D’ANALYSE ET DE

JUGEMENT

C. Approche pédagogique (cf. chap. IV)

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel

Bonne position de travail

Utilisation sécuritaire de l’outillage, de l’équipement et des

produits

Entretien, nettoyage et rangement appropriés

Présence de la totalité des informations

Souci de l’éthique professionnelle

Examen complet

Pertinence et justesse des observations

Description claire, complète et précise des différents types

de produit (composition, propriétés, actions, avantages,

désavantages, risques, …)

Choix pertinent et approprié des produits en fonction des

observations et des effets recherchés

Respect des formules et des instructions du fabricant dans

la préparation des produits

51


52

D. Savoirs associés

D.1 Liminaire

En fonction du profil des élèves et de la spécificité de l’option groupée, on ne dira

jamais assez combien la transmission des connaissances doit se mettre au

service d’un savoir-être, de savoir-faire, du développement de compétences, d’un

souci d’interdisciplinarité.

La préoccupation de mettre les SAVOIRS au service de l’ÊTRE et du FAIRE se

concrétisera par la libre structuration des savoirs associés par le titulaire de

cours :

- l’ordre de présentation des savoirs associés au sein de ce programme est

déterminé par l’ordre d’apparition des fonctions dans le référentiel

professionnel ;

- l’ordre dans lequel le professeur abordera et développera ces savoirs associés

sera uniquement déterminé par le souci constant

de s’interroger sur LE SENS DE L’APPRENTISSAGE, LES

INTERACTIONS AVEC LES AUTRES DISCIPLINES,

présenter les contenus de manière CONCRETE, SIMPLIFIEE et

DIRECTEMENT EXPLOITABLE en Technologie et Travaux pratiques,

s’adapter à un public d’élèves souvent fragilisé par son cheminement

scolaire.

Les objectifs poursuivis par le cours de Sciences appliquées concernent tous les

élèves quels que soient les acquis de départ ; il serait dès lors judicieux de

vérifier l’acquisition des « Notions générales » avant d’aborder les notions relatives

aux services techniques et soins.

Les produits seront étudiés et classés en fonction

- des caractéristiques spécifiques à une firme : au cours de Technologie,

- des caractéristiques spécifiques aux différentes firmes disponibles à l’école (au moins

deux) : au cours de Travaux pratiques,

- de la structure chimique des composants : au cours de Sciences appliquées.

Les titulaires des cours T.P., T. et S.A. veilleront à établir un schéma parallèle et

complémentaire de classification des produits directement utilisable par l’élève dans les

différents cours.

La communication, la collaboration et les échanges entre les professeurs de l’équipe éviteront

les répétitions inutiles (et lassantes pour les élèves … !) de démarches et contenus identiques

au profit d’approches différentes et complémentaires de mêmes concepts, techniques, …

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel


D2. Savoirs à s'approprier et compétences à maîtriser

SECURITE

Savoirs à s’approprier Compétences à maîtriser

Mesures de sécurité

- à l’égard de la clientèle

- à son propre égard

relatives à l’utilisation, l’entretien et le

rangement

- du matériel

- des produits

NOTIONS GENERALES

Phénomènes chimiques et

phénomènes physiques

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel

- Définir conducteur électrique et isolant électrique

- Déterminer les unités de mesure et symboles de résistance,

tension, intensité, puissance, énergie électrique

- Extension : Evaluer l’énergie électrique consommée et le prix

d’utilisation d’appareillages (lampes, sèche-cheveux, fer, …)

- Répertorier les appareillages couramment utilisés

- Décoder les fiches signalétiques des appareillages

- Enumérer les risques liés à leur utilisation, à leur entretien et les

précautions à prendre

- Enumérer les risques liés à l’utilisation et au stockage des

produits

- Identifier les symboles apparaissant sur les conditionnements

(corrosif, inflammable, …)

- Déterminer les précautions à prendre lors de l’utilisation et du

stockage des produits

- Décrire les notions élémentaires d’ergonomie et en déduire les

règles à respecter pour

installer la clientèle (enfant, adulte, personne âgée,…)

s’assurer une position de travail correcte

- Caractériser et différencier les phénomènes chimiques et les

phénomènes physiques

Identifier un phénomène chimique et/ou un phénomène physique

dans le cadre des différentes fonctions techniques (shampooing,

coloration, …)

Molécule, atome, ion - Définir les concepts d’atome, d’ion et de molécule

Associer ces notions à des exemples concrets liés à la profession :

composition du cheveu, composition de l’eau

53


54

Savoirs à s’approprier Compétences à maîtriser

Acide, base, pH, dureté de l’eau - Caractériser et différencier les fonctions acide et base

- Identifier quelques produits de coiffure couramment utilisés

selon leur caractère acide ou basique

- Définir la notion de pH

- Utiliser du papier pH et lire le pH de divers produits

- Situer l’échelle du pH

les différents produits de coiffure

le cheveu, la peau

- Sur base d’un schéma, expliquer l’action des produits acides et

basiques sur la structure du cheveu

- Situer l’eau sur l’échelle du pH

- Décrire l’incidence de la dureté de l’eau sur

les produits capillaires

le cheveu, la peau

Oxydant, réducteur - Définir et différencier oxydant et réducteur

PRODUITS (SERVICES

TECHNIQUES, SOINS)

- Identifier différents oxydants et réducteurs parmi les produits de

coiffure et en préciser quelques utilisations (cf. fonction 5 du

référentiel professionnel)

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel


Savoirs à s’approprier Compétences à maîtriser

SHAMPOOING

- Affections du cuir chevelu - Donner les caractéristiques essentielles des affections du cuir

chevelu les plus fréquemment rencontrées :

- Structure chimique des

shampooings

SOINS DU CUIR CHEVELU –

SOINS DU CHEVEU

- Structure physique de la peau,

du cuir chevelu, du cheveu

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel

pellicules grasses, pellicules sèches

pédiculose, séborrhée, psioriasis, pelade, prurit, eczéma,

dessèchement du cuir chevelu, …

- Enoncer les différents composants du shampooing : opacifiant,

nacrant, colorant, parfum, stabilisateur, …

- Citer les deux parties d’un tensioactif (hydrophile, lipophile) et en

préciser les propriétés : pouvoirs mouillant, moussant,

émulsionnant, détergent.

- Classer les tensioactifs en fonction de leur composition chimique

(bases lavantes) :

anioniques,

cationiques,

amphotères,

non ioniques,

et en préciser les actions sur le cuir chevelu et le cheveu

- Sur base d’un schéma anatomique, situer les différentes parties

du cuir chevelu : glandes sébacée et sudoripare, derme,

hypoderme, …

du cheveu : cuticule, écailles, papille, bulbe, follicule pilosébacé,

collet, racine, tige, …

concernées par l’action des produits de soins ; expliquer leur rôle

55


56

Savoirs à s’approprier Compétences à maîtriser

- Affections et anomalies (cuir

chevelu, cheveu)

- Structure chimique des produits

de soins : shampooing, émulsion,

gel, masque, ampoule, crème, …

ECLAIRCISSEMENT,

COLORATION, DECAPAGE DES

MECHES, BALAYAGE

- Donner les caractéristiques essentielles des affections et

anomalies les plus fréquemment rencontrées :

affections du cuir chevelu

o pellicules grasses, pellicules sèches

o pédiculose, séborrhée, psoriasis, pelade, eczéma,

alopécie, calvitie, cuir chevelu sec, teigne, gale, kyste,

loupe

anomalies du bulbe : bulbe en crosse, bulbe ramifié, bulbe

en pinceau

anomalies du cheveu

Distinguer les affections et anomalies relevant de la compétence du

coiffeur/de la coiffeuse

- Etablir une classification élémentaire des produits de soins :

dérivés lipidiques : beurre, cire, huile

polymères

silicone

- Structure physique du cheveu - Sur base d’un schéma, situer, caractériser et différencier la

cuticule et le cortex (pigments, mélanogénèse, …)

- Affections, anomalies et

réactions allergiques (cuir

chevelu, cheveu)

- Donner les caractéristiques essentielles des affections et

anomalies les plus fréquemment rencontrées :

affections du cuir chevelu : pédiculose, eczéma, teigne, gale

anomalies du cheveu

o au niveau de la couleur/pigmentation : albinisme,

hyperchromie, rutilisme, …

o au niveau de la forme : trichoptilose, trichorrexie, …

Distinguer parmi les affections et anomalies reprises ci-dessus

celles qui interdisent la réalisation d’un éclaircissement, d’une

coloration, d’un décapage des mèches, d’un balayage

Préciser l’utilité de la touche d’essai

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel


Savoirs à s’approprier Compétences à maîtriser

Types de coloration : fugace,

temporaire ou semi-permanent, ton

sur ton, d’oxydation, décoloration,

décapage, balayage, mèches

- Etude d’un mélange colorant :

L’oxydant :

eau oxygénée et

oxydants

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel

- Définir et déterminer les limites des champs d’action des

différents types de coloration sur le cheveu et dans le cheveu

- Mettre en évidence les différents composants de l’oxydant

liquide et crème

- Décrire le rôle des différents composants (eau oxygénée,

stabilisateur, …) de l’oxydant liquide et crème

- Ecrire la formule de l’eau oxygénée ou peroxyde d’hydrogène :

H2O2, H – O – O – H

- Citer les propriétés physiques (liquide, incolore, soluble,

transparent, …) et chimiques (instabilité, concentration, titrage,

% et volume, …) de l’eau oxygénée

- Enumérer les précautions à prendre lors de la manipulation et

du stockage de l’oxydant (cf. Sécurité)

Le colorant A partir de la lecture des indications sur des produits colorants (tube,

flacon, …)

- Enumérer les différents composants : support (crème, gel),

ammoniaque, pigment, tensioactif, antioxydant, stabilisateur

d’oxydation, parfum, produit cosmétique

- Citer les actions de l’ammoniaque sur l’oxydant et sur le cheveu

- Etablir le tableau de correspondance NOMS & COULEURS

(pigments) ; ex. paradiaminobenzène châtain foncé,

orthodiaminobenzène nuance or, méta diaminobenzène

blond

- En extension : écrire les formules chimiques correspondant aux

nomenclatures ci-dessus et expliquer leur formation

- Citer le rôle du tensioactif (émulsionnant)

- Citer le nom de l’antioxydant utilisé et justifier son rôle

- Citer le rôle du stabilisateur d’oxydation (diphénol)

- Citer les rôles des parfums et produits cosmétiques

57


58

Savoirs à s’approprier Compétences à maîtriser

Le mélange : oxydant –

colorant

- Etude d’un mélange décolorant

L’oxydant :

eau oxygénée et

oxydants

- Décrire de manière simplifiée, le processus chimique (réactions,

étapes, facteurs extérieurs, …) découlant du mélange des

différents composants et préciser

l’action du mélange sur les pigments naturels du cheveu

l’importance de la concentration de l’oxydant

- cf. Etude d’un mélange colorant

Le décolorant - Enoncer les différents types de décolorant (huile, gel, crème,

poudre)

Le mélange : oxydant –

décolorant

- Etude d’un mélange décapant

- Citer les composants actifs des différents types de décolorant

(peroxydes, persels)

- Décrire de manière simplifiée, le processus chimique (réactions,

étapes, facteurs extérieurs, …) découlant du mélange des

différents composants et préciser

l’action du mélange sur les pigments naturels du cheveu

l’importance de la concentration de l’oxydant

L’oxydant : eau oxygénée –

oxydants - cf. Etude d’un mélange colorant

Les décapants - Citer et différencier les types de décapant

par oxydation (cf. Le colorant)

par réduction (acide oxalique, acide tartrique)

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel


Savoirs à s’approprier Compétences à maîtriser

Le mélange : oxydant –

décapant

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel

- Décrire de manière simplifiée, le processus chimique (réactions,

étapes, facteurs extérieurs, …) découlant du mélange des

différents composants et préciser

l’action du mélange sur les pigments naturels du cheveu

l’importance de la concentration de l’oxydant

- Soins postopératoires - Citer les composants principaux des différents traitements

(tensioactifs, réducteur, acide) et préciser leur action en

coloration, en décoloration, en décapage : sur le cuir chevelu,

sur le cheveu et dans le cheveu

SOUTIEN DE COIFFURE

- Structure physique et chimique

du cheveu

- Affections et anomalies (cuir

chevelu, cheveu)

- Sur base d’un schéma, situer la cuticule et le cortex (chaînes

kératiniques, kératogénèse, …)

- Citer les éléments constitutifs de la molécule de kératine

(carbone, oxygène, soufre, azote, hydrogène)

- Préciser les deux modes d’agencement des kératines (α,β)

- Caractériser et différencier les chaînes kératiniques du cortex

- Donner les caractéristiques essentielles des affections et

anomalies les plus fréquemment rencontrées :

affections du cuir chevelu : pellicules grasses, pellicules

sèches, pédiculose, eczéma, teigne, gale

anomalies du cheveu au niveau de la forme : pili-torti,

trichorrexie, …

- Expliquer pourquoi certaines anomalies et affections rendent

impossible ou interdisent la réalisation d’un soutien de coiffure

- Soins préopératoires - Déterminer le pH du shampooing préopératoire

- Citer les composants principaux des produits de soins

préopératoires et préciser leur action sur le cheveu

59


60

Savoirs à s’approprier Compétences à maîtriser

- Structure chimique des produits - Enoncer les différents composants de produits frisants (l’acide

thioglycolique ou thioglycolate de glycénol, l’ammoniaque, le

support, le mouillant, le colorant, le parfum, le produit

cosmétique)

- Enoncer les différents composants de produits fixants (bromate,

peroxyde d’hydrogène, acide tartrique, acide lactique, produits

cosmétiques, …)

- Préciser les actions des composants essentiels des produits

frisants (ammoniaque, acide thioglycolique)

fixants (peroxyde d’hydrogène, acide tartrique, acide

lactique)

sur le cheveu

- Soins postopératoires - Préciser les actions des différents types de soins

postopératoires : refermement des cailles, durcissement de la

kératine, neutralisation de l’odeur…

MISE EN PLIS ET BRUSHING

- Structure physique et chimique

du cheveu

- Sur base d’un schéma, situer le cuticule et le cortex (chaînes

kératiniques, kératogénèse, …)

- Citer les éléments constitutifs de la molécule de kératine

(carbone, oxygène, soufre, azote, hydrogène)

- Préciser les deux modes d’agencement des kératines (α,β)

- Caractériser et différencier les chaînes kératiniques du cortex

- Modification de forme du cheveu - Situer et décrire l’action de la mise en plis et du brushing sur les

ponts salins et les ponts hydrogènes

- Produits de fixation et produits de

finition

- Citer quelques composants de produits de fixation et produits de

finition (copolymère de synthèse, alcool, résine, silicone, …) et

préciser leur action

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel


2.4. EDUCATION PLASTIQUE

A. Compétences à maîtriser

Les « X » inscrits dans la colonne « E.P. » du référentiel professionnel (cf. chap.

V.1) indiquent les compétences professionnelles sous-tendues par les savoirs

associés du cours d’Education plastique.

Ces compétences sont essentiellement exprimées sous la forme :

- décrire, caractériser, identifier, … - utiliser, réaliser, créer, …

- sélectionner, analyser, … - appliquer, adapter, …

- s’informer, avoir des notions, … - observer, percevoir, …

leur maîtrise exige donc des acquis du type « connaissances, capacités

cognitives » et « habiletés, attitudes (comportements) » (cf. chap. II.1) qui seront

- abordés et développés dans le cadre du cours d’ Education plastique ;

- articulés et structurés avec l’ensemble des savoirs associés des autres

disciplines (Technologie, Sciences appliquées, Education à la communication,

Histoire de la Coiffure) ;

- transférés, mobilisés et exploités dans des situations d’apprentissage, des

activités d’intégration et, de manière tout à fait privilégiée dans le cadre des

Travaux pratiques.

L’installation de ces compétences et la mise en place de cette logique

d’apprentissage impliquent nécessairement

- une étroite coordination entre les professeurs de l’option groupée et de la

formation commune ;

- un travail en interdisciplinarité ;

pour

- assurer une formation cohérente ;

- favoriser la maîtrise des fonctions du profil professionnel ;

- favoriser l’accès à la qualification.

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel

61


62

B. Objectifs de formation et critères de maîtrise

EXPLOITER ADEQUATEMENT LES ELEMENTS DU

LANGAGE PLASTIQUE DANS TOUTE SITUATION DE

COMMUNICATION (accueillir, se présenter, recevoir, …)

CONSEIL (nommer, identifier, observer, décrire, …)

DEMONSTRATION, REALISATION (sélectionner, tracer,

colorer, …)

VENTE (promouvoir, installer, mettre en évidence,

proposer, …)

LIEE A L’EXERCICE DE LA PROFESSION DE COIFFEUR

/ COIFFEUSE

DEVELOPPER LA CREATIVITE, L’IMAGINATION, …

Remarque :

Souci de l’ordre, du soin, de la précision

Conditions favorables à l’accueil, à la communication, à la

pratique des activités professionnelles

Pertinence et justesse des observations, des perceptions

Identification et analyse correcte des caractéristiques et

souhaits de la clientèle

Choix pertinents et utilisation adéquate des éléments du

langage plastique (couleurs, formes, …)

Conseils-clientèle judicieux

En fonction du profil des élèves et de la spécificité de l’option groupée, on ne dira jamais assez combien la

transmission des connaissances doit se mettre au service d’un savoir-être, de savoir-faire, du

développement de compétences, d’un souci d’interdisciplinarité.

La préoccupation de mettre les SAVOIRS au service de l’ÊTRE et du FAIRE se concrétisera par la libre

structuration des savoirs associés par le titulaire de cours :

- l’ordre de présentation des savoirs associés au sein de ce programme est déterminé par l’ordre

d’apparition des fonctions dans le référentiel professionnel ;

- la sélection et l’ordre dans lequel le professeur abordera et développera ces savoirs associés sera

uniquement déterminé par le souci constant

de s’interroger sur LE SENS DE L’APPRENTISSAGE, LES INTERACTIONS AVEC LES AUTRES

DISCIPLINES,

présenter les contenus et techniques du langage plastique de manière CONCRETE, et

DIRECTEMENT EXPLOITABLE en Travaux pratiques.

C. Approche pédagogique (cf. chap. IV)

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel


D. Savoirs associés

Compétences à exercer Savoirs à s’approprier

LA COMMUNICATION

Accueillir

Se présenter

Recevoir

Ecouter

S’informer avec

- son milieu

- d’autres cultures

LES CONSEILS

Nommer

Identifier

Reconnaître

Observer

Percevoir

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel

- Conditions matérielles :

Lieu – Espace – Ordre – Propreté

Le plan : organisation de l’espace par les volumes délimités

par les surfaces qui l’enveloppent

L’équilibre, l’ordonnance, la clarté

- Conditions relationnelles :

Présentation personnelle : tenue, coiffure, maquillage,

parfum, …

- Conditions affectives et sensorielles (impact psychologique) :

Décoration et aménagements : couleurs, musique, odeurs,..

- Contexte culturel :

Découverte de son milieu, de sa région, de sa culture, … :

lieu, mode de vie, style, …

- Le langage de la couleur (palette des couleurs/étoile

d’Ostwald) :

Teintes – Tons

Dominante – Contraste

Nuance – Dégradé (dosage)

Gamme (gradation)

Aspect (mat, brillant, nacré, transparent, opaque)

Mélange (couleurs secondaires)

Associations (couleurs complémentaires)

o harmonie, monochrome (camaïeu)

o tons chauds et froids

o palettes de couleurs liées aux saisons

- Le langage des formes suivant

Les axes, les orientations

L’équilibre

La grandeur – Les proportions

L’origine : naturelle, construite, géométrisée (simplifiée,

synthétique), géométrique (instruments)

La symbolique : ronde = douceur, triangulaire = agressivité

Le mouvement

- Les éléments du corps humain par le langage des formes :

visage, morphologie, silhouette, …

63


64

Compétences à exercer Savoirs à s’approprier

- L’expression du visage

Décrire

- Les directions des yeux, des sourcils, …

Décoder

Analyser

LA DEMONSTRATION, LA

REALISATION (sur papier 2D, sur

modèle 3D)

Choisir

Sélectionner

Appliquer :

- tracer

- mesurer

- contourner

- colorer

- modeler

- représenter

- schématiser

- reproduire

- tester

- créer

- …

- Le caractère et la typologie des couleurs : approche de

couleurs/saisons/modes

- L’impact des couleurs sur un volume

- Le langage des forme et des couleurs

- L’utilisation d’outils et d’instruments adaptés aux sujets

sélectionnés

- L’utilisation de couleurs (harmonie, typologie, caractère,

saison, …)

- L’utilisation d’outils, d’instruments et de couleurs par

la maîtrise du tracé (la ligne : direction, épaisseur,

sensibilité, nuance, …, juxtaposition, intersection, contour,

limitation, …, projection, angles, …)

le rendu, la représentation schématique/simplifiée du visage,

de la coiffure, d’un plan de coupe, …

les couleurs et leur langage

la matière (composition et substance)

l’ordonnance des éléments

o la symétrie, l’asymétrie

o principes décoratifs : répétition, superposition, inversion,

alternance

- L’utilisation d’outils, d’instruments et de couleurs pour

réaliser des ornements simples de coiffure

se représenter, représenter sur base de croquis en utilisant

des symboles personnels et spécifiques aux techniques de

coiffure (boucle, nœud, rouleau, séparation, point d’attache,

tresse, torsade, postiche, mèche-postiche, …)

se représenter, représenter sur base de photos et créer un

projet de coiffure (passage 2D à 3D)

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel


Compétences à exercer Savoirs à s’approprier

LA VENTE –

LA PROMOTION

Promouvoir

Installer, organiser,

Etaler

Mettre en évidence

Attirer

Proposer

Sélectionner

Adapter

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel

- Surface = largeur/hauteur perception de la 2D

- Volume = largeur/hauteur/profondeur perception de la 3D

- Ombre et lumière observation

- Approche du langage de la couleur en publicité et décoration

en fonction

des saisons

de la mode

des événements, fêtes, …

de la personnalité,

de la culture, …

65


66

2.5. EDUCATION à la COMMUNICATION

A. Compétences à maîtriser

Les « X » inscrits dans la colonne « E.C. » du référentiel professionnel (cf. chap.

V.1) indiquent les compétences professionnelles sous-tendues par les savoirs

associés du cours d’Education à la communication.

Ces compétences sont essentiellement exprimées sous la forme :

- s’informer, s’initier, - respecter, écouter, …

- préciser, décrire, … - communiquer, informer, conseiller…

- distinguer, sélectionner, … - assumer, accepter, s’adapter, …

- définir, citer, énumérer, … - décoder, percevoir, …

- apprécier, analyser, … - proposer, démontrer, argumenter …

leur maîtrise exige donc des acquis du type « connaissances, capacités

cognitives » et « habiletés, attitudes (comportements) » (cf. chap. II.1) qui seront

- abordés et développés dans le cadre du cours d’Education à la

communication ;

- articulés et structurés avec l’ensemble des savoirs associés des autres

disciplines (Technologie, Sciences appliquées, Education plastique, Histoire de

la Coiffure) ;

- transférés, mobilisés et exploités dans des situations d’apprentissage, des

activités d’intégration et, de manière tout à fait privilégiée dans le cadre des

Travaux pratiques.

L’installation de ces compétences et la mise en place de cette logique

d’apprentissage impliquent nécessairement

- une étroite coordination entre les professeurs de l’option groupée et de la

formation commune ;

- un travail en interdisciplinarité ;

pour

- assurer une formation cohérente ;

- favoriser la maîtrise des fonctions du profil professionnel ;

- favoriser l’accès à la qualification.

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel


B. Objectifs de formation

A l’échelle humaine, on peut définir la communication comme un processus dynamique par lequel un

individu établit une relation avec quelqu’un pour transmettre ou échanger des idées, des connaissances,

des émotions, aussi bien par la langue orale ou écrite que par un autre système de signes : les gestes, la

musique, le dessin, … La communication établit le lien qui permet aux sociétés d’exister et de fonctionner.

Dans le programme qui nous occupe, trois axes particuliers ont été retenus. Ces axes de travail doivent

permettre à l’élève de :

- ÊTRE PLUS CONSCIENT DE SON PROFIL DE LOCUTEUR, AINSI QUE DE L’IMAGE QU’IL/ELLE

DONNE DE LUI/D’ELLE, AFIN DE POUVOIR ELARGIR SES RESSOURCES PERSONNELLES ;

- MIEUX GERER UN ENTRETIEN AVEC UN CLIENT/UNE CLIENTE, ET LA CONVERSATION EN

GENERAL ;

- PRODUIRE, PAR ECRIT, DIFFERENTS TYPES DE TEXTES NECESSAIRES A L’EXERCICE DE

SA PROFESSION.

C. Approche pédagogique (cf. chap. IV)

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel

67


68

D. Savoirs associés

D.1 Liminaire

L’acquisition des diverses compétences de communication passe par le recours

d’une démarche en trois temps :

- pratiquer de manière spontanée l’exercice demandé ;

- prendre cette pratique comme objet d’observation pour l’analyser en se

servant de grilles élaborées à cet effet ; découvrir, ainsi, pour chaque élève, les

compétences à entraîner, les lacunes à combler, les points positifs à renforcer

…;

- recommencer l’exercice en mobilisant les compétences acquises.

Pour rendre l’analyse efficace et permettre des remédiations ciblées, l’utilisation

d’un matériel technique s’impose :

- des grilles critériées avec les élèves ;

- un enregistreur et du matériel vidéo pour permettre aux élèves de se revoir et

de s’auto-évaluer.

Pour travailler des situations de communication représentatives de la profession, le

professeur veillera à se concerter avec le professeur responsable de la formation

d’option.

Il est évident que les compétences développées dans le cours d’éducation à la

communication seront évaluées à l’occasion de l’épreuve de qualification et non

indépendamment de celle-ci.

Il est également recommandé au professeur chargé du cours d’éducation à la

communication de suivre des formations de communication professionnelle

proposées, entre autres, par des centres de formation continuée ou encore des

firmes.

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel


D2. Savoirs à s'approprier et compétences à exercer

AXE 1 : ÊTRE PLUS CONSCIENT DE SON PROFIL DE LOCUTEUR, AINSI QUE DE L’IMAGE QU’ON

DONNE DE SOI, AFIN DE POUVOIR ELARGIR SES RESSOURCES PERSONNELLES

Même si cet objectif est également poursuivi, à l’occasion, dans le cadre de la formation commune, on

profitera du cours d’éducation à la communication pour prendre le temps d’observer le plus précisément

possible, chacun des élèves dans des situations de communication variées.

Peut-être, dans un premier temps, faudra-t-il recourir à des exercices simples pour lever certains blocages

avant de proposer des situations plus complexes. Autant que faire se peut, on se donnera les moyens

d’analyser finement les prestations avec le matériel adéquat (magnétophone, magnétoscope). Ce matériel

d’observation permet, en effet, de dépasser les jugements impressionnistes et renseigne les élèves sur les

aspects de leur profil qui doivent absolument être améliorés pour exercer leur profession, en particulier, et

pour fonctionner avec aisance dans la société, en général.

SAVOIRS A S’APPROPRIER COMPETENCES A EXERCER

- Les composantes de la situation de

communication : qui parle à qui, quand, où, pour

quoi ?

- Les paramètres du langage non verbal :

occupation de l’espace, posture, gestualité,

mimiques, regard…

- Les paramètres du langage verbal lié à la voix :

volume, débit, intonation, pauses, articulation, …

- Les paramètres du langage verbal lié au propos :

la fiabilité des informations, leur organisation,

l’expression linguistique, la syntaxe, la rhétorique.

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel

- Prendre la mesure des principales composantes

de la situation de communication.

- Prendre conscience de son portrait oral en

évaluant ses ressources personnelles.

- S’ajuster à son interlocuteur et produire des

signes qui favorisent la communication : répéter,

reformuler, ajuster son débit, …

- Evaluer, comme émetteur et comme récepteur,

le fonctionnement d’une communication en cours

c’est-à-dire repérer les endroits de

dysfonctionnement et proposer des ajustements

portant sur différents paramètres du langage

verbal et non verbal.

69


70

SAVOIRS A S’APPROPRIER COMPETENCES A EXERCER

SUGGESTIONS D’ACTIVITES

- Sous la forme de jeux (petite annonce, portrait-devinette, photo-langage, carte de visite, …) les élèves

se présentent ou présentent un de leurs condisciples ;

- Observer, à partir de documents audiovisuels, des comportements communicationnels divers ; établir

les ressources des locuteurs et repérer, dans leur comportement, des modifications qui produisent des

effets intéressants ;

- A partir d’un jeu de rôle, imposer une image de marque : le snob, le branché, le décontracté, le timide, …

AXE 2 : MIEUX GERER UN ENTRETIEN AVEC UN(E) CLIENT(E) ET LA CONVERSATION, EN

GENERAL

Il convient de préparer les élèves à cette situation de dialogue avec le client/la cliente qui doit permettre de

rencontrer au mieux ses attentes et d’obtenir une satisfaction par rapport au service fourni. De cet entretien

avec le coiffeur/la coiffeuse, le client/la cliente attend la preuve d’une réelle maîtrise technique relative aux

types de soins, aux produits, aux tendances, à la mode, … Mais au-delà de cette compétence technique, il

faut entraîner l’élève à acquérir un maximum d’aisance dans la conversation en général.

En effet, converser oblige à tenir compte des autres, à régler notre parole sur la leur et à respecter les codes

de civilité en usage. On veillera, par exemple, à se tenir sur le même terrain, à se trouver un vocabulaire

commun, ce qui signifie forcément qu’on s’interdira d’exprimer certaines pensées, certains désirs qui

seraient mal perçus. Comme on se fera un devoir de savoir s’effacer car l’art de la conversation c’est aussi

l’art de savoir se taire. Ainsi, en plus de ses fonctions d’information, la conversation a toujours un autre

enjeu : celui de « mettre du liant » entre les personnes ; elle est une initiation idéale à la vie sociale. Elle

mérite donc beaucoup d’attention.

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel


SAVOIRS A S’APPROPRIER COMPETENCES A EXERCER

- Les principales composantes de la situation de

communication : qui parle à qui, quand, où, pour

quoi ?

- Les paramètres du langage verbal et non verbal

- Les marqueurs de la relation : gestion de la

distance, gestion des tours et temps de parole,

identification du niveau de langage, recours aux

formules de courtoisie

- Les différents types de questions

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel

- Prendre la mesure de la situation de

communication et porter une attention

particulière aux caractéristiques de l’interlocuteur

(âge, degré de familiarité, manière de parler, …)

- Créer le contact (direction du regard, orientation

du corps, termes d’adresse) et s’ajuster à son

interlocuteur par

le comportement corporel

l’utilisation de la voix

le choix du thème

le choix du style de conversation

- Pratiquer une écoute active ; en tant que

récepteur : repérer des modifications du

comportement ; en tant qu’émetteur : produire

des signes d’écoute, d’attention (regards,

hochements de tête, mimiques, orientation du

corps)

- Appliquer les règles conversationnelles : ouvrir

et clôturer l’échange avec les rituels adaptés,

gérer correctement les tours de parole (ne pas

laisser de trop longs silences, ne pas

chevaucher, ne pas interrompre) en identifiant

les indices d’alternance

- Progresser dans le questionnement pour bien

identifier une demande ; reformuler et

synthétiser les réponses pour susciter l’adhésion

de l’interlocuteur

- Assurer la clarté de la formulation (articulation,

débit, volume) et s’aider, éventuellement, de

supports (croquis, dessin, illustration)

- Commenter son activité (coupe, mode de

séchage, coloration, …)

- Formuler une opinion et la justifier par une

argumentation nourrie et cohérente

- Pratiquer la lecture pour alimenter et enrichir la

conversation

71


72

SAVOIRS A S’APPROPRIER COMPETENCES A EXERCER

SUGGESTIONS D’ACTIVITES

- Adopter un comportement courtois (formules de

politesse, termes d’adresse, présentation

vestimentaire, attitudes et posture) et ménager

la face de son interlocuteur en ayant recours aux

procédés linguistiques de la courtoisie

(euphémisme, mode conditionnel, formule

impersonnelle, etc…)

- Tenir compte des variantes culturelles (gestion

de la distance, thème de la conversation, valeurs

esthétiques, …)

- A partir de photos de coiffure (magazines féminins, revues professionnelles, …), demander à l’élève

d’en choisir une et d’en faire une description attractive pour le client/la cliente.

- Dans le cadre d’un jeu de rôles où l’on converse à deux, pratiquer l’écoute active mutuelle en s’ajustant

au comportement communicationnel de l’interlocuteur (ajustement du volume sonore, contact par le

regard et par la gestuelle, …). La consigne peut être donnée de résister à ces ajustements pour faire

vivre par l’élève le désagrément de cette situation.

- S’entraîner à ouvrir et à clôturer une conversation en variant et enrichissant les formules rituelles.

- Placer l’élève dans une situation de jeu de rôles où le client/la cliente est mécontent(e) ; repérer avec lui

les procédés de courtoisie à utiliser, la manière d’identifier la source du mécontentement et les façons

de mieux cerner la demande.

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel


AXE 3 : PRODUIRE, PAR ECRIT, DIFFERENTS GENRES DE TEXTES NECESSAIRES A L’EXERCICE

DE LA PROFESSION

Il convient de ne pas alourdir le travail de cet axe par des activités ciblant des compétences travaillées par

ailleurs dans le cours de formation commune (voire compétence : lire et écrire des textes fonctionnels).

Cependant, il s’avère utile d’entraîner les élèves à utiliser facilement certains modèles de textes pour

retranscrire efficacement des informations dans un langage clair et explicite. Et cela dans des activités

ayant un rapport avec leur profession.

SAVOIRS A S’APPROPRIER COMPETENCES A EXERCER

- Les principales composantes de la situation de

communication : qui écrit à qui, quand, où, pourquoi ?

- Des modèles conventionnels d’organisation des

informations

- Le lexique adapté à la situation de communication

- Des outils orthographiques : conjugaison, accord sujetverbe,

ponctuation, classes de mots nécessaires à la

maîtrise orthographique (verbe, nom, adjectif et

participe-passé, déterminant, pronom, adverbe)

- Des éléments de mise en forme visuelle (graphie,

typographie, mise en page, illustrations

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel

- Prendre note d’informations reçues au cours d’une

communication téléphonique

- Réaliser des affichettes et des notes de service

recherche de personnel

changement d’adresse

motif de fermeture

heures d’ouverture

règlement d’ordre intérieur

promotions…

éventuellement à l’aide d’un traitement de texte. Il faut

viser le caractère explicite et clair de l’information et le

soin apporté à la présentation

- Gérer un carnet de rendez-vous et une fiche-client(e),

éventuellement sous forme informatisée, en étant

attentif à la précision des données, au caractère

complet des informations, à la relecture aisée par une

tierce personne, au recours à des abréviations claires

et univoques

Produire des publicités (coiffure à domicile, carte

d’ouverture de salon, …) à enregistrer, éventuellement,

sur support sonore ou vidéo ; veiller au caractère attractif

d’un nom, aux moyens de retenir l’attention

73


74

SUGGESTIONS D’ACTIVITES

- Rédiger certains types de lettres (demande

d’information, lettre de circonstance, de

réclamation, …)

- S’entraîner à l’écoute active en stimulant des conversations téléphoniques où l’on manipule des

outils de prise de notes (carnet de rendez-vous, fiche-client(e) …

- Après avoir collecté un grand nombre de publicités pour des salons de coiffure, on analyse les

facteurs de réussite de ces textes (texte, image, rapport entre eux, couleurs, slogans, …) ; on

compose une publicité par imitation ou par création originale.

- Proposer une situation où un(e) client(e) régulière vit un événement difficile (deuil, maladie, …) ;

faire rédiger une lettre de circonstance à adresser à ce client/cette cliente.

D.3 Bibliographie

- CHARMEUX E., Ap-prendre la parole, Toulouse, Sedrap, 1996

- MAIRAL Ch. et BLOCHET P., Maîtriser l’oral, Paris, Magnard, 1998

- MARTIN J-Cl., Le guide de la communication, Marabout, 1999

- DOLZ J. et SCHEUWLY B., Pour un enseignement de l’oral, Paris, ESF, 1998

- ARCAND R. et BOURBEAU N., La communication efficace, Bruxelles, De Boeck Université, 1998

- KERBRAT-ORECCHIONI C., La conversation, Paris, Seuil, 1996, coll. Memo

- PICARD D., Politesse, savoir-vivre et relations sociales, Paris, PUF, 1998, coll. « Que sais-je ? »

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel


2.6. HISTOIRE de la COIFFURE

A. Compétences à exercer

Les savoirs associés (savoirs à s’approprier et compétences à exercer) du cours

d’Histoire de la Coiffure ne font pas l’objet d’un classement CM6 (Compétences

à Maîtriser en fin de 6 ème année ou compétences certificatives) dans le profil de

formation rédigé par la C.C.P.Q. (cf. chap. V.1).

Toutefois, l’arrêté royal du 28/02/1962 instaurant les conditions d’exercice de la

profession de coiffeur/coiffeuse précise dans son art. 4.1° les connaissances

générales et art. 4.3° les connaissances professionnelles indispensables à

l’exercice de la profession. Entre autres :

- notions générales sur les grandes périodes de l’histoire européenne,

- histoire de la coiffure féminine et masculine à travers les âges,

- histoire du métier de la coiffure pour dames et messieurs.

Dès lors le titulaire de cours veillera tout particulièrement

- à déterminer les compétences disciplinaires à exercer et les compétences

terminales à maîtriser en étroite coordination avec les professeurs de l’option

groupée et de la formation commune ;

- à travailler en interdisciplinarité

pour

- assurer une formation cohérente ;

- favoriser la maîtrise des fonctions du profil professionnel ;

- favoriser l’accès à la qualification.

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel

75


76

B. Objectifs de formation

AMENER L’ELEVE A :

- SE POSER DES QUESTIONS, développer sa curiosité intellectuelle et son

désir de savoir ;

- AFFINER sa perception esthétique et à s’ouvrir à la culture ;

- DEVELOPPER son raisonnement et son analyse critique ;

- MAÎTRISER un vocabulaire technique suffisamment riche ;

- COMPRENDRE les liens entre mœurs et mode, entre mode et culture, et lier à

aujourd’hui ;

- VISER L’AUTONOMIE lors d’apprentissages ultérieurs.

C. Approche pédagogique (cf. chap. IV)

D. Savoirs associés

D.1 Liminaire

Le cours d’Histoire de la Coiffure (dont l’intitulé pourrait être Histoire des modes et

des coutumes) doit s’articuler dans un champ plus vaste plaçant au cœur des

investigations la vie des hommes.

En effet, l’évolution de la coiffure et la perception que les hommes en ont sont

étroitement liés à l’évolution des mœurs et à l’organisation des sociétés humaines.

Le cours envisagera donc d’étudier outre la coiffure et l’homme à travers le temps

et l’espace, l’histoire et les coutumes. Il abordera des aspects sociologiques,

culturels, artistiques et esthétiques.

Les théories sociologiques fondées sur le concept d’imitation et de distinction

apparaissent comme les plus pertinentes et les plus construites pour expliquer les

mouvements de mode.

Il n’est pas inutile de rappeler que la culture est un trait d’union entre les individus,

les peuples, les nations et que le respect mutuel de chacun passe par la

reconnaissance des cultures propres.

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel


D2. Compétences à exercer et ressources à mobiliser

Compétences à exercer Ressources à mobiliser

Comprendre l’évolution de la coiffure en lien avec

l’évolution sociale, économique et culturelle

Comprendre l’évolution du métier et son rôle social

Expliquer les relations entre la demande du client/de la

cliente et l’état actuel de la mode

S’ouvrir à la créativité et à la sensibilité artistique et

esthétique

En lien avec le cours d’Education plastique :

décrire l’harmonie des formes et des couleurs

décrire les concepts esthétiques (évolution du

maquillage)

mettre en évidence les dimensions plastique et

esthétique (formes, couleurs, contexte, style,

messages, …)

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel

Evolution des mœurs et de l’hygiène

Influence des conditions climatiques et géographiques

Rôle de la religion

Evolution des outils et des produits utilisés en coiffure

L’organisation professionnelle en fonction de l’évolution

sociale (accès à la profession, statut du coiffeur/de la

coiffeuse à travers les âges)

Histoire du postiche, de la permanente

Rôle des femmes célèbres

Evolution des habitudes vestimentaires

Eléments essentiels caractérisant une époque (en lien

avec le cours de Sciences humaines)

Parcours à travers les grandes époques de l’Histoire :

Egypte, Grèce, Rome, époque romaine, époque gothique,

Renaissance, Louis XIII, Louis XIV, Louis XV, Louis XVI,

Directoire, Empire, Restauration, IIe République, Second

Empire, fin XIXe, débuts XXe, premier conflit mondial,

entre-deux guerres, deuxième conflit mondial, l’aprèsguerre,

de 1960 à nos jours

77


78

Compétences à exercer Ressources à mobiliser

- Saisir le rôle de la publicité dans l’évolution de la

mode

- Identifier sur des documents la technique utilisée

pour réaliser une coiffure observée

- Situer des coiffures, des costumes, des

personnages, sur une ligne du temps

- Identifier la qualité sociale d’un personnage par

l’étude de son costume, de sa coiffure

ANALYSE ESTHETIQUE

- Documents iconographiques

HISTOIRE DES CULTURES EUROPEENNES ET

EXTRA-EUROPEENNES

- Initiation à des éléments de cultures différentes

par la mise en évidence des coiffures, des modes

et coutumes diverses

- Approche sociologique de la mode

- La symbolique de la coiffure

- Rôle d’un grand couturier, d’un grand coiffeur

- Initiation à des éléments de cultures différentes,

européennes et extra-européennes, situées

dans le temps et dans l’espace :

éléments caractéristiques ;

facteurs qui les ont influencés.

- Mettre en évidence les dimensions plastique et

esthétique (formes, couleurs, contexte, styles,

messages, …)

- Identifier les éléments caractéristiques des

cultures abordées

- Identifier les facteurs qui ont influencé les

caractéristiques de certains éléments étudiés

- Situer ces éléments dans l’espace et dans le

temps

Coiffeur/Coiffeuse - 3 ème degré Professionnel

More magazines by this user
Similar magazines