12.07.2013 Views

Catalogue Peintures (format PDF) - Oeuvres

Catalogue Peintures (format PDF) - Oeuvres

Catalogue Peintures (format PDF) - Oeuvres

SHOW MORE
SHOW LESS

You also want an ePaper? Increase the reach of your titles

YUMPU automatically turns print PDFs into web optimized ePapers that Google loves.

GARANCE<br />

DENAUX<br />

- 2 0 1 1 -


1<br />

GARANCE DENAUX<br />

Garance Denaux, née à Sens, a grandi en Champagne,<br />

dans la vaste ferme de ses grands-parents maternels,<br />

éleveurs de chevaux.<br />

Tantôt écartelée sur un Percheron, tantôt allongée sous<br />

un arbre, l’enfant a sans doute développé une inclination<br />

aussi bien portée à l’action qu’à la contemplation.<br />

Ce contact premier et direct avec la nature semble, en<br />

effet, avoir orienté pour une large part les voies suivies<br />

par Garance Denaux dans des domaines divers mais<br />

complémentaires.<br />

Après un long séjour à l’Université de Madison (Wisconsin U.S.A.), elle part en Inde<br />

où elle découvre des techniques respiratoires qui l’amènent à libérer et discipliner sa<br />

relation au monde. La maîtrise du souffle ainsi acquise et sans cesse affinée devient<br />

bientôt l’essence même de son énergie créatrice.<br />

A son retour, dans les années 70, elle travaille dans une entreprise finlandaise de<br />

débardage qui la conduit dans des forêts septentrionales dont les essences la charment.<br />

Sans doute ce nouveau contact avec la nature, avec les arbres en particulier, promesses<br />

de fibres, de papier, de cadres.... ne fut-il pas pur hasard, se dira-t-elle plus tard.<br />

Parallèlement à cette activité, elle s’initie à l’Acupuncture auprès d’un grand maître<br />

qui a vécu et enseigné plus de dix en Chine, le Professeur Laville-Méry. Ce dernier est<br />

si enthousiasmé par son art délicat du toucher et son sens intuitif des mille points<br />

d’accès au corps et à la psyché qu’il la convainc de devenir son assistante.<br />

Années de pratique en<br />

région parisienne où elle vit<br />

désormais. Années d’initiation<br />

discrète et passionnée<br />

à la calligraphie japonaise,<br />

à l’élégante expression de<br />

ses signes noirs sur fonds<br />

blancs, couleurs de référence<br />

pour Garance Denaux.<br />

Années d’essais, de re-<br />

cherches, aux pinceaux,<br />

à l’encre, tracés le soir ou<br />

la nuit comme on tient un<br />

journal intime.


Depuis une dizaine d'années Garance Denaux est installée en Provence, s'attachant à<br />

poursuivre une aventure picturale étayée par la pratique d'un art austère et rigoureux:<br />

le Kyudo : Tir à l'Arc Japonais.<br />

C'est aussi bien sur des papiers aux fibres rares, tels le bambou et les algues, supports<br />

hyper-réactifs, que sur toiles de lin que Garance Denaux révèle les fulgurances ou les<br />

lenteurs de compositions dont chaque trait procède d'une unique expiration de son<br />

souffle. A la fois technique et poétique, au sens grec du terme, cette manière semble<br />

exprimer la quête d'une libération, ne serait-ce que fugitive, de la gravitation, jumelle<br />

en cela de la course de la flèche vers la cible.<br />

Exceptés quelques tableaux aux couleurs " sfumate" où domine l'emploi de la laque<br />

garance et de l'or, Garance Denaux décline les variations infinies de l'alphabet chromatique<br />

du Noir et du Blanc. Parmi ses dernières oeuvres on remarque des assemblages<br />

de cordes de chanvre peintes sur bois ou sur toiles, ponts probables entre peintures<br />

et sculptures.<br />

2<br />

J.LARACINE


Sous la Matière épaisse,<br />

dure, impétueuse :<br />

plongée dans les canaux<br />

labyrinthiques de l’intime chaos<br />

pour en déchiffrer l’ordre,<br />

en abolir les non sens.<br />

Descente dans les ténèbres<br />

pour y tracer une voie.<br />

Quête d’un passage<br />

vers la lumière<br />

parmi les masses emmêlées<br />

du clair et de l’obscur.<br />

J. Laracine<br />

3


4<br />

« Répétition « (195 X 130)


5<br />

« Moment » (160 X 130)<br />

« Passage » (120 X 100)


6<br />

« Migration » (120 X 100)<br />

« Avant/Après » (145 X 115)


7<br />

« Traversée triptyque» (250 X 120)


8<br />

« Fusion » (120 X 100)<br />

« Fissures » (120 X 100)


9<br />

« Masques » (120 X 100)<br />

« Ancrage » (100 X 80)


Tendre rectangle<br />

Où coule et fleurit l’instant<br />

D’or et de jade.<br />

Sur les feuilles de soie<br />

Et de papier le pinceau<br />

A suivi sa voie.<br />

10<br />

« Haïkus (11bis) »<br />

(120 X 27)<br />

A l’expire la main<br />

Trace l’ombre vive d’un songe<br />

En fuite sous la pluie<br />

J. Laracine


« Haïkus 12 » (70 X 50)<br />

Lucioles aux reflets<br />

De feu pris dans les lents fils<br />

De la trame des jours.<br />

Haïkus éperdus<br />

D’espaces infinis enclos<br />

Dans leurs claires lices.<br />

11<br />

« Haïkus 12 bis » (80 X 60)<br />

Haïkus à suivre<br />

Au long des chutes vibantes<br />

Et sur des crêtes drues<br />

J. Laracine


12<br />

« Kyoto » (90 X 60)<br />

« Sillage » (100 X 80)


13<br />

« Traces » (90 X 60)<br />

« Sables » (90 X 60)


14<br />

« Dissemblances » (90 X 60)<br />

« Pause » (90 X 60)


« Errance » (90 X 30) « En-deçà » (90 X 30)<br />

15


16<br />

« Narration» (140 X 100)<br />

« Transparence » (80 X 40)


17<br />

« Remanence » (100 X 80)<br />

« Suite » (100 X 80)


18<br />

« Apparences » (100 X 80)<br />

« Retours » (100 X 80)


19<br />

« Similitudes » (100 X 80)<br />

« Noeuds » (100 X 80)


20<br />

« Partance » (70 X 50)<br />

« Stances » (160 X 120)


Radeaux sans rames<br />

Tendus de cordes laquées<br />

Et cerclées de fer.<br />

Chaos maîtrisé<br />

D’oppositions émergées<br />

De fonds ténébreux.<br />

21<br />

« Cordes I » (120 X 60)<br />

Pontons de cordes<br />

Tissées de vive sève<br />

Demeurés à quai.<br />

J. Laracine


22<br />

« Cordes II » (80 X 60)


NOIRS<br />

Noir indien<br />

Terre de Cassel<br />

Noir de vigne<br />

Noir d’ivoire<br />

Noie de Judée<br />

Noir de fumée<br />

Noir de laine<br />

(utilisé au Maroc)<br />

Noir de cerf<br />

(utilisé au Japon<br />

pour l’encre<br />

de Chine)<br />

Limaille de fer<br />

BLANCS<br />

Carbonate<br />

de calcium<br />

Blanc tiona<br />

Lithopone<br />

Mica<br />

Sable<br />

Talc<br />

Craie<br />

Kaolin<br />

REFERENCES PICTURALES<br />

23<br />

ESSENCES<br />

Camphre de Chine<br />

Orange d’Espagne<br />

Menthe de Chine<br />

Citron d’Espagne<br />

Eucalyptus de Chine<br />

Elémi des Philippines


TITRE PAGE(S)<br />

Ancrage<br />

Apparences<br />

Avant/Après<br />

Biographie, photos<br />

Cordes I et II<br />

Dissemblances<br />

En-deçà<br />

Errance<br />

Fissures<br />

Fusion<br />

Haïkus<br />

Introduction<br />

Kyoto<br />

Masques<br />

Migrations<br />

Moment<br />

Narration<br />

Noeuds<br />

Partance<br />

Passage<br />

9<br />

18<br />

6<br />

1/2<br />

21/22<br />

14<br />

16<br />

15<br />

8<br />

8<br />

10/11<br />

3<br />

12<br />

9<br />

6<br />

5<br />

16<br />

19<br />

20<br />

5<br />

24<br />

Pause<br />

Rémanence<br />

Répétition<br />

Retours<br />

Sables<br />

Sillage<br />

Similitude<br />

Stances<br />

Suite<br />

Traces<br />

Transparence<br />

Traversée<br />

INDEX<br />

14<br />

17<br />

4<br />

18<br />

13<br />

12<br />

19<br />

20<br />

17<br />

13<br />

16<br />

17<br />

Haïku (définition) :<br />

Bref poème d’origine japonaise<br />

composé de 3 vers de 5/7/5 syllabes.<br />

C.f : pages 10/11


En partenariat avec le magazine PACARTS<br />

www.pac-arts.fr<br />

Création / impression : Radigraph<br />

22, ave. de St Barnabé / Les ateliers Decanis<br />

13004 Marseille - Tél. : 04 91 86 42 36<br />

Mail : radigraph@wanadoo.fr


G a rance D E N A U X<br />

Mas San Michele, route d’Avignon<br />

13440 Cabannes-France<br />

site : www.garancedenaux.com<br />

mail : info@garancedenaux.com<br />

visite de l’atelier sur RDV<br />

Tél. : +(33) 06 60 35 95 65

Hooray! Your file is uploaded and ready to be published.

Saved successfully!

Ooh no, something went wrong!