12.07.2013 Views

Télécharger - Sabam

Télécharger - Sabam

Télécharger - Sabam

SHOW MORE
SHOW LESS

You also want an ePaper? Increase the reach of your titles

YUMPU automatically turns print PDFs into web optimized ePapers that Google loves.

sabam<br />

magazine //70<br />

p207031<br />

//juillet>août>septembre/année 2012//<br />

trimestriel 3/4<br />

//18 eme année<br />

//bureau de dépôt bruxelles x<br />

www.sabam.be<br />

¿aRTes?


sabam magazine//70<br />

editorial<br />

les vacances sont terminées, chacun a repris ses activités. C’est l’occasion<br />

pour moi de revenir sur quelques événements intervenus durant la<br />

période estivale, dont on reparlera sans doute d’une façon ou d’une autre.<br />

a travers les membres de son personnel, mais aussi par le truchement<br />

d’aides concrètes, notre société a été intensément présente aux événements<br />

et festivals qui ont parsemé notre période de vacances : theater aan<br />

Zee, dour, Francofolies, marktrock, podium sabam à la belgium House<br />

des j.o. de londres, sabam jaZZ awards…<br />

objectif : rencontrer nos membres sur le terrain, les aider à intensifier leur<br />

notoriété, et soutenir la création ainsi que l’utilisation de la totalité de notre<br />

répertoire. résultat intéressant, nous remarquons une évolution évidente<br />

dans la façon dont nos membres perçoivent notre société.<br />

on nous glisse encore des conseils sur tel ou tel aspect que l’on peut encore<br />

améliorer, mais il est visible que nos efforts portent un fruit qui mûrit<br />

comme raisin au soleil. pas d’autosatisfaction, mais cela fait plaisir à tous.<br />

autre événement de l’été : la proposition de directive rendue publique par<br />

la Commission européenne “concernant la gestion collective des droits<br />

d’auteur et des droits voisins et la concession de licences multiterritoriales<br />

de droits portant sur des œuvres musicales en vue de leur utilisation en<br />

ligne dans le marché européen”. là encore, pas de triomphalisme, mais,<br />

mus tant par notre ambition de faire de la sabam une société parfaite au<br />

service de ses membres et clients que par la volonté de respecter la loi<br />

du 10 décembre 2009, nous avons largement anticipé. il y a certes encore<br />

des efforts à faire, mais on peut affirmer que nous sommes déjà largement<br />

prêts à la mise en oeuvre de cette directive, tant en ce qui concerne la<br />

transparence que la concession de licences internationales.<br />

un autre élément qui me paraît significatif : les heureux possesseurs<br />

d’un i-pad, et bientôt d’un androïd, ont la possibilité de télécharger le<br />

sabam-magazine énergisé par les possibilités multimédias offertes par<br />

l’engin : extraits de films, interviews, musique, photos (tous les droits<br />

étant respectés, bien sûr), ce petit bijou vous informe sur ce que font nos<br />

sommaire<br />

3 la sabam présente artes<br />

4 le 7 ème art anime namur<br />

5 une vie sur les planches ! Gilbert serres<br />

6 pablo andres un manneke pas comme les autres !<br />

7 d6bels on stage soutenue par la sabam<br />

8 l’été des festivals !<br />

10 bl!ndman “l’expérimentation reste un élément essentiel”<br />

11 maKYzard - les wishes dont Colline Hill se nourrit ! - rimbaut présente ma voisine<br />

12 ça jazz à Gand !<br />

13 antoine Hénaut “36 000”<br />

14 une nuit plus belge que jamais !<br />

16 benjamin schoos China man Vs China Girl<br />

17 le prix sabam de la meilleure composition jazz décerné à albert Vila mallarach -<br />

maria palatine une artiste engagée<br />

18 droit de suite compte commun 2010<br />

19 Christophe dumoulin & david Haremza jouent dans la cour des grands -<br />

Guillaume senez entre court et long métrage…<br />

20 les droits pour des œuvres audiovisuelles à l’étranger ? pas si simple …<br />

21 Hélène jacubowitz et la sabam, une histoire à part<br />

22 antoinette tontcheva une sensibilité proche de la nature<br />

23 jean Closon maladresses parentales - artibano dans l’ère du temps !<br />

24 le magazine qui fait du bruit<br />

2//sabam maGaZine 70//juillet>août>septembre 2012<br />

Christophe Depreter<br />

Ceo<br />

membres, mais il témoigne aussi de notre ambition renouvelée en matière<br />

de communication. il vous montre le résultat du travail d’une équipe<br />

qui parviendra à encore vous étonner. il se fait également la galerie de nos<br />

membres à l’intention de tous les échevins de la culture du pays, des programmateurs,<br />

ainsi que de tous ceux qui aiment la culture, de loin ou de<br />

près, sans être pour autant membres de la sabam.<br />

enfin, vous lirez dans ces pages quelques informations sur le lancement<br />

d’une nouvelle structure interne à notre société : artes est un département<br />

de la sabam, qui va désormais centraliser tous les aspects relatifs<br />

à l’audiovisuel, au théâtre, à la littérature et aux arts plastiques, au sens<br />

large. nous sommes, en effet, parvenus au constat que ces disciplines se<br />

sentaient quelque peu “perdues” dans la grande machine qu’est notre société.<br />

Ce nouveau service, parfaitement coordonné avec l’administration<br />

actuelle, composé d’experts au bagage technique complémentaire, a donc<br />

pour vocation de mieux identifier les attentes et les intérêts des auteurs<br />

des disciplines mentionnées, et de prendre les mesures adaptées pour<br />

mieux les servir. de la réponse à vos questions au dépôt des œuvres en<br />

passant par tous les aspects connexes, une seule porte d’entrée : artes.<br />

la physionomie de ce service sera modulable et évolutive, en fonction de<br />

vos besoins et remarques. n’hésitez donc pas à vous manifester, après<br />

une petite période de test, bien sûr.<br />

il n’y a certes aucun lien avec ce qui précède, mais je salue ici marc Hermant,<br />

qui a quitté notre Conseil d’administration. nous lui souhaitons plein<br />

succès dans les grands projets dans lesquels il s’est récemment lancé.<br />

laurent denis a été coopté par notre Conseil d’administration début de ce<br />

mois de septembre. laurent, qui siège déjà dans le Collège Grands droits<br />

de la sabam, est une personnalité bien connue dans le monde de l’audiovisuel,<br />

tant par son travail comme auteur et producteur que comme président<br />

de l’asa. nous le remercions déjà pour son apport futur.<br />

il me reste à vous remercier pour votre fidélité, en vous assurant de notre<br />

ambition sans cesse renouvelée de faire toujours plus toujours mieux.<br />

audiovisuel<br />

musique<br />

couveRTuRe<br />

aRTs visuel<br />

liTTéRaTuRe


la sabam pRésenTe aRTes<br />

les auteurs présents à tHeater aan Zee et au FestiVal du Film d’ostende en ont eu la primeur.<br />

un Vent nouVeau souFFle à la sabam. au sein de la maison des auteurs bien Connue que la sabam<br />

est et entend rester, un nouVeau port d’attaCHe est Créé pour nos artistes audioVisuels,<br />

littéraires, de tHéâtre et des arts Visuels ainsi bien sûr que pour nos membres en Herbe dans<br />

toutes Ces disCiplines. bienVenue CHeZ artes !<br />

partant de la nécessité d’adopter une ap-<br />

proche plus personnalisée, l’idée a mûri de<br />

créer une nouvelle entité au sein de notre so-<br />

ciété des auteurs. tout peut en effet être amé-<br />

lioré : la sabam vise une amélioration per-<br />

manente de ses services pour ses auteurs<br />

musicaux et ses éditeurs. artes générera<br />

en outre aussi des synergies. les forces de<br />

la sabam seront utilisées et mises à disposition<br />

au sein d’artes : les artistes visuels, audiovisuels,<br />

littéraires et de théâtre bénéficieront<br />

du service qui est nécessaire : des efforts<br />

permanents seront accomplis afin de combiner<br />

la qualité du service à des répartitions rapides<br />

et correctes, et d’assurer un lobbying<br />

fort, une assise mondiale grâce à des réseaux<br />

internationaux, une grande affinité pour les<br />

auteurs, l’art et la culture ainsi qu’une représentation<br />

optimale au niveau politique. des<br />

piliers importants qu’artes va dorénavant<br />

aussi offrir.<br />

“Il s’agit évidemment de bien davantage qu’une<br />

offensive de charme”, explique notre COO Jac<br />

Cuypers. “Le timing est parfait. Nous ne voulons<br />

pas nous contenter de souligner une énième fois<br />

clairement que la SABAM porte la multidisciplinarité<br />

au pinacle, mais ARTES permet concrètement<br />

d’appliquer une approche adaptée pour<br />

les auteurs des disciplines mentionnées. Le nom<br />

distinct d’ARTES a été choisi pour faire comprendre<br />

sans ambiguïté aux membres du groupe<br />

cible que nous sommes là pour eux et que la<br />

SABAM crée quelque de chose de spécial sur<br />

mesure pour eux.<br />

La multidisciplinarité reste l’un des plus grands<br />

atouts de la SABAM. Les membres qui sont<br />

actifs dans différentes disciplines ne doivent pas<br />

se faire de souci, leur profil sera également rencontré<br />

de façon adaptée. Ils continueront eux<br />

aussi d’avoir “une porte d’accès” et seront servis<br />

de façon cohérente pour toutes leurs disciplines.<br />

Nous pourrons réaliser ceci de manière<br />

efficace en continuant d’optimaliser notre structure<br />

interne. Le Conseil d’Administration et les<br />

Collèges de la SABAM, dans lesquels toutes les<br />

disciplines artistiques sont représentées, continuent<br />

à veiller à la solidarité entre les disciplines<br />

et à l’autonomie de celles-ci.”<br />

le rôle historique de la sabam reste de surcroît<br />

important lors du démarrage d’artes.<br />

Nous ne voulons pas devenir une institution financière<br />

qui ne fait “qu’exécuter”, nous voulons offrir<br />

des services présentant une affinité pour l’artiste<br />

même et ses besoins spécifiques. Les auteurs<br />

seront assistés par une équipe de spécialistes qui<br />

L’équipe Artes De gChe à Dr.: FrAnçois<br />

stAssens (AuDiovisueL), sophie gohr<br />

(Arts De LA sCène) en sALvADor FerreirA<br />

(Arts grAphiques et visueLs)<br />

connaissent leur secteur et leurs auteurs sur le<br />

bout des doigts. Sophie Gohr est ainsi responsable<br />

pour le théâtre, François Stassens pour le<br />

secteur audiovisuel et Salvador Ferreira pour la<br />

littérature et les arts visuels. Avec Artes, nous<br />

soulignons le rôle central de nos auteurs.<br />

à partir de septembre, les auteurs pourront<br />

faire plus ample connaissance avec artes<br />

sur le site web flambant neuf<br />

www.sabam-artes.be<br />

pour des conseils juridiques personnalisés,<br />

envoyez vos questions selon votre discipline à<br />

artsdelasCene@sabam-artes.be<br />

Visualarts@sabam-artes.be<br />

litterature@sabam-artes.be<br />

audioVisuel@sabam-artes.be<br />

(tG)<br />

pourquoi un jeune étudiant en Cinéma ou jeune artiste<br />

Ferait-il mieux d’opter pour artes ? sabam-artes oFFre au<br />

jeune auteur un éVentail de serViCes, parmi lesquels une<br />

Gestion eFFiCaCe de ses droits d’auteur, la possibilité de<br />

bénéFiCier d’un soutien spéCiFique, des Conseils juridiques<br />

sur mesure, un enCadrement là où CeCi s’aVère néCessaire<br />

et l’opportunité unique de déVelopper un réseau plus<br />

étendu dans un seCteur artistique aux ramiFiCations<br />

multiples,tant au niVeau national qu’international.<br />

en breF : il sera mieux entouré, mieux soutenu et mieux aidé !<br />

sabam maGaZine 70//juillet>août>septembre 2012//3<br />

© sabam/tG


le 7 ème aRT<br />

anime<br />

namuR<br />

du 28 septembre au 5 oCtobre, namur aCCueille<br />

la 27 e édition du FiFF. une Centaine de Films<br />

Venus des quatre Coins de la FranCopHonie<br />

seront présentés au Cinéma eldorado,<br />

au palais des ConGrès, au tHéâtre roYal et<br />

à la maison de la Culture. il Faut entendre<br />

FranCopHonie au sens le plus larGe puisque<br />

des paYs Comme la roumanie, le liban ou le<br />

Vietnam seront présents aux Côtés de la<br />

FranCe, du québeC, de paYs d’aFrique et de la<br />

belGique, bien sûr.<br />

Grâce à un ticket d’entrée (FiFF pass) démocratique, le festival permet<br />

à un large public de se rapprocher d’une cinématographie riche et<br />

variée, trop souvent méconnue. pour les professionnels, le FiFF est<br />

l’occasion de nombreuses rencontres. l’équipe organisatrice met sur<br />

pied ateliers, colloques et débats qui rendent les contacts plus faciles<br />

et les transforment en autant de vecteurs créateurs.<br />

la soirée d’ouverture est belge, avec la projection du dernier fi lm de<br />

Frédéric Fonteyne, “Tango Libre“. François damiens y joue le rôle de<br />

jC, un gardien de prison, amateur de tango, qui va transgresser les<br />

règles de son travail et de sa vie sans histoire pour partager l’aventure<br />

d’alice (anne paulicevich), sa partenaire de danse qui rend visite à<br />

deux prisonniers dont il assure la surveillance. “Tango Libre“ boucle la<br />

trilogie de Frédéric Fonteyne autour de la mécanique des femmes et de<br />

l’amour, après “Une liaison pornographique“ et “La femme de gilles“. Ce<br />

dernier fi lm avait d’ailleurs fait l’ouverture en 2004.<br />

à ce jour, nous connaissons six fi lms sélectionnés pour la 27e édition.<br />

> Le jour des Corneilles, de jean-Christophe dessaint, un long métrage<br />

d’animation.<br />

> Les chevaux de Dieu, de nabil ayouch, présenté en sélection offi cielle<br />

- un Certain regard à Cannes.<br />

> hors les murs, de david lambert, Grand rail d’or à Cannes lors de la<br />

semaine de la Critique.<br />

> Everybody in our family (toata lumea din familia noastra), de radu<br />

jude, grand prix du Festival de sarajevo.<br />

> La pirogue, de moussa touré, présenté à Cannes, en sélection offi -<br />

cielle - un Certain regard<br />

> Over my body, de brigitte poupart<br />

a noter également, en plus des cinq prix habituels (deux en longs métrages,<br />

deux en courts et un pour les clips), l’arrivée cette année du<br />

prix Cinevox. la plateforme de promotion du cinéma belge dans les<br />

salles et sur internet décernera un prix très spécial au meilleur long<br />

métrage belge inédit. le fi lm primé recevra une semaine de promotion<br />

gratuite en salles.<br />

(lm)<br />

4//sabam maGaZine 70//juillet>août>septembre 2012<br />

FESTIVAL INTERNATIONAL<br />

DU FILM FRANCOPHONE DE NAMUR<br />

DU 28 SEPTEMBRE<br />

AU 5 OCTOBRE 2012<br />

l’équipe orGanisatriCe met sur pied ateliers,<br />

Colloques et débats qui rendent les<br />

ContaCts plus FaCiles et les transForment<br />

en autant de VeCteurs Créateurs.<br />

photos © FiFF


une vie suR les planches !<br />

gilbeRT seRRes<br />

dans les années Cinquante, sur une petite plaCe de niCe, un Gamin déambule sous le soleil.<br />

lorsqu’il entend, un peu en Contrebas, l’étranGe bruit d’un Claquement de talons sur le<br />

sol, il est loin d’imaGiner que Cet instant est l’aube de sa Carrière, le premier battement<br />

de sa Vie d’artiste. à sa Grande surprise, il déCouVre un proFesseur de danse qui donne, en<br />

plein air, un Cours de Claquettes. il s’assied, reGarde, s’imprèGne. le proFesseur l’inVite à<br />

Faire quelques pas. Gilbert serres Vient d’entrer dans le monde de la danse.<br />

un monde dont il va dépasser les sommets. pour devenir danseur<br />

étoile, aux côtés des plus grands.<br />

“Je me souviens, bien sûr, de mes adieux, à Johannesburg, sur le Lac des<br />

Cygnes. Lorsque toute la salle était debout pour m’applaudir. Des musiciens<br />

de l’orchestre, debout aussi. Je pense avoir eu de la chance. Le<br />

talent, c’est un don travaillé”.<br />

en vingt ans de danse, Gilbert serres a donc touché le firmament.<br />

appelé ensuite à de nombreuses fonctions pédagogiques aux paysbas,<br />

en belgique et en France, il n’ a de cesse de vouloir transmettre<br />

son savoir. au travers de son enseignement, dans des écoles et des<br />

académies. au travers de livres, dont certains sont devenus des références<br />

incontournables pour les professionnels d’aujourd’hui. au<br />

travers, aussi, de ses mises en scène d’opéras.<br />

“Je crois qu’il existe deux sortes d’artistes. Les altruistes et les égo–<br />

centriques. Pour transmettre sa passion, il faut être généreux. J’ai essayé<br />

de toujours tout donner à mon public. À trente ans, j’étais fatigué.<br />

J’étais satisfait par ma carrière, mais j’aspirais à autre chose”.<br />

wGilbert serres va dès lors se tourner vers l’apprentissage des plus<br />

jeunes. son expérience va se transformer en enseignement. avec<br />

succès puisque les élèves qui suivent ses cours se retrouvent autour<br />

du monde, dans des nombreuses productions. un enseignement qui<br />

va l’amener à écrire des livres (dont le premier sera distribué à 5.000<br />

exemplaires dans les écoles de danse). traduit dans plusieurs langues,<br />

son guide d’étude sur les portés de pas de deux est préfacé par<br />

maurice béjart.<br />

mais Gilbert serres, qui affirme “Je suis plus conscient de mes défauts<br />

que de mes qualités”, n’aime pas trop que l’on parle de lui pour l’encenser.<br />

au détour d’une autre affirmation, “Tout le monde est important<br />

et tout le monde n’est rien”, il veut faire passer un autre message.<br />

“J’aimerais que le patrimoine international de la danse soit mieux respecté.<br />

Je me bats pour créer un musée de la danse à Paris. Pour que nos<br />

plus belles pièces restent ici. Mais je ne reçois aucun soutien. Il existe<br />

le musée du préservatif. Mais c’est impossible de créer le musée de la<br />

danse !”<br />

lui, qui croit que le destin se détermine à partir de quelques événements<br />

qu’il nous appartient de saisir, espère encore la rencontre opportune.<br />

en attendant, il entretient une amitié dont il savoure la beauté autant<br />

que la rareté. Ce destin auquel il croit a mis sur son chemin pascal<br />

duquenne, dont il est devenu l’agent.<br />

“Mais pas l’impresario, parce qu’il y aurait<br />

une odeur d’argent, derrière ce mot-là”.<br />

Gilbert serres est altruiste. dans l’âme.<br />

(lm)<br />

“je Crois qu’il existe deux sortes<br />

d’artistes. les altruistes et les<br />

éGoCentriques. pour transmettre<br />

sa passion, il Faut être Généreux.<br />

j’ai essaYé de toujours tout donner<br />

à mon publiC. à trente ans, j’étais<br />

FatiGué. j’étais satisFait par ma Carrière,<br />

mais j’aspirais à autre CHose”.<br />

sabam maGaZine 70//juillet>août>septembre 2012//5


pablo andRes<br />

un manneKe<br />

pas comme<br />

les auTRes !<br />

du soleil dans la peau. des pieds qui GiGotent sur des sonorités latines. pablo andres est un<br />

saCré GrinGo ! né d’un père belGe et d’une mère mexiCaine, l’Homme tire le meilleur proFit de<br />

sa pluralité. elle s’exprime sur sCène à traVers la riCHesse de ses personnaGes quand il re-<br />

Vêt l’Habit de l’Humoriste, elle se déVoile de CHansons en Clips quand il s’Habille de musique.<br />

après plusieurs années à éCumer les sCènes, de dour à spa, il se ConCentre sur son premier<br />

opus, nino del sol. album pour lequel il reçoit, en 2012, l’oCtaVe de la musique.<br />

pablo andres, un artiste à déCouVrir d’urGenCe : www.pabloandres.be<br />

l’aGent VeraeGHen Verbalise la sabam<br />

le Fils du Commissaire tremble<br />

apero rire<br />

21 juin 2012. la sabam ouvre les festivités estivales en accueillant l’humour acerbe et insolite de pablo andres. en colocation, james<br />

deano. la scène de la salle brel, située au deuxième étage de l’édifi ce de la rue d’arlon, se partage en deux savoureuses tranches de<br />

rire, pour le plus grand plaisir du public. la salle glousse, tousse, rit. parfois jaune. souvent à pleine bouche. soudain, la salle se fi ge.<br />

l’agent Veraeghen, l’un des personnages du schizophrène pablo, bouscule l’atmosphère sabamienne : un coup de teaser par-ci, un<br />

coup de teaser par-là, et le public marche au pas. la bonne humeur est à son comble ! même le fi ls du Commissaire, deano pour les<br />

intimes, ne s’en remet pas.<br />

21 juin 2012. un apéro rire comme on les aime. une expérience à renouveler dès le 18 octobre avec une autre experte de l’humour :<br />

Véronique Gallo.<br />

insCriptions : sYlVie.GodeFroid@sabam.be<br />

6//sabam maGaZine 70//juillet>août>septembre 2012<br />

soudain, la salle se<br />

FiGe. l’aGent VeraeGHen,<br />

l’un des personnaGes<br />

du sCHiZopHrène pablo,<br />

bousCule l’atmospHère<br />

sabamienne : un Coup<br />

de teaser par-Ci, un Coup<br />

de teaser par-là, et le<br />

publiC marCHe au pas.<br />

la bonne Humeur<br />

est à son Comble !


© www.rtbf.be<br />

d6bels on sTage<br />

souTenue<br />

paR la sabam<br />

à peine remise de ses émotions aux FranCo-<br />

Folies, l’équipe de d6bels, emmenée par jean-<br />

pHilippe darquenne, a CommenCé à traVailler<br />

sur la nouVelle saison.<br />

tournée sur une scène centrale sur la place royale de spa, l’émis-<br />

sion, en direct du festival, a permis aux téléspectateurs de la rtbF de<br />

suivre pendant cinq jours les aventures des têtes d’affiche mais aussi<br />

de faire connaissance avec des artistes moins connus. de Zazie à ann<br />

arbor et de Calogero à perry rose, d6bels, fidèle à ses habitudes,<br />

ne s’est pas contentée de s’intéresser aux noms déjà confirmés mais<br />

s’est penchée sur de jeunes artistes pour qui un premier passage en<br />

télé est une récompense autant qu’un encouragement. l’émission,<br />

qui se voulait très interactive, s’est déclinée en direct sur la deux et<br />

sur internet, via le site de la rtbF. les internautes avaient ainsi l’occasion<br />

d’échanger avis et commentaires.<br />

en ce qui concerne la nouvelle saison, l’émission sera tournée à la<br />

Ferme du biéreau, à louvain-la-neuve, avec le soutien de sabam<br />

Culture. elle sera diffusée tous les quinze jours, sur la deux, à 22h50.<br />

quarante minutes de live, en public, pendant lesquelles on retrouvera<br />

des artistes belges et internationaux, débutants, ou très aguerris.<br />

sous la loupe de chroniqueurs tels marc Ysaye et luc lorfèvre,<br />

l’actualité musicale continuera d’être passée en revue, et (re)jouée en<br />

direct et en public.<br />

une excellente occasion, pour les nouveaux venus, de montrer leur<br />

visage. en effet, si les passages en radio constituent à eux seuls une<br />

marche importante, l’association d’un visage à un nom et à un titre est<br />

un virage nécessaire vers la reconnaissance.<br />

la sabam est donc heureuse de soutenir cette nouvelle saison de<br />

d6bels, et prouve une fois encore que son engagement auprès de<br />

ses membres se diversifie et continue de gagner en qualité. actrice<br />

à tous les étages de la création et de la diffusion, votre maison d’auteurs<br />

se veut aussi accueillante que stimulante !<br />

en Ce qui ConCerne la nouVelle<br />

saison, l’émission sera tournée<br />

à la Ferme du biéreau,<br />

à louVain-la-neuVe, aVeC le soutien<br />

de sabam Culture. elle sera<br />

diFFusée tous les quinZe jours,<br />

sur la deux, à 22H50.<br />

(lm)<br />

sabam maGaZine 70//juillet>août>septembre 2012//7


photos ©Youtube<br />

kiss AnD Drive<br />

Cette année, dour a particulièrement essuyé<br />

les déchaînements pluvieux. l’organisation est<br />

parvenue à faire face au déluge qui a noyé le<br />

site, et il faut remarquer que dans ces conditions<br />

difficiles, l’aspect technique du festival<br />

n’a connu aucune faille. dans des conditions<br />

de travail parfois inimaginables, tous les<br />

concerts se sont déroulés sans anicroche. et<br />

l’accueil, autant que le confort des festivaliers,<br />

ont été maintenus au mieux, grâce au travail<br />

considérable des bénévoles. si les chapiteaux<br />

8//sabam maGaZine 70//juillet>août>septembre 2012<br />

kiss AnD Drive<br />

l’éTé des fesTivals !<br />

étaient pris d’assaut, les grandes têtes d’affiche<br />

étaient au rendez-vous, avec, pour certaines,<br />

des prestations remarquables. ainsi, sébastien<br />

tellier, dont le concert très visuel était<br />

d’excellente facture, selah sue, irréprochable,<br />

véritable éclaircie dans le ciel de la première<br />

soirée, ou Great moutain Fire, toujours aussi<br />

endiablés. l’heure (trop vite écoulée) passée<br />

sur scène par shaka ponk aura peut-être frustré<br />

quelques fans... ministry, bon iver, nada<br />

surf, entre autres, auront fait oublier définiti-<br />

Le Yéti<br />

a l’Heure d’éCrire Ces liGnes, l’aGenda Culturel Vient de se reFermer sur les FestiVals de<br />

l’été. la météo, très inCertaine, qui aura Fait Fuir Certains de nos Compatriotes Vers des<br />

Cieux étranGers n’a pas eu raison de Centaines de milliers d’amateurs de musique qui ont<br />

tantôt résisté à quelques aVerses, tantôt braVé des trombes d’eau et des litres de boue.<br />

Le Yéti<br />

kAer<br />

konono n°1<br />

vement la pluie du deuxième jour, pour confirmer<br />

que sur la plaine de la machine à Feu, tout<br />

n’est que musique, finalement. la sabam, en<br />

plus d’une présence visuelle, proposait cette<br />

année le sponsoring des navettes qui transportaient<br />

les artistes vers le site. Histoire d’arriver<br />

les pieds au sec.<br />

autre lieu du mois de juillet, la ville de spa.<br />

quelques grands noms pour tirer les Francos:<br />

Voulzy, Charlie winston, bénabar, jean-louis<br />

rosCoe


aubert, Catherine ringer. et, surtout, comme<br />

toujours, une foule de concerts plus modestes,<br />

parfois plus confidentiels, qui ne déçoivent jamais.<br />

on retrouvait, bien entendu, des noms<br />

déjà croisés sur d’autres affiches (Vegas, malibu<br />

stacy, par exemple), signe que la scène<br />

belge propose des éléments qui n’arrêtent<br />

pas de tenir leurs promesses. les Francofolies<br />

2012 ont signé un excellent cru, dégusté<br />

par 160.000 personnes. et la sabam n’a pas<br />

manqué l’occasion de proposer à ses artistes<br />

un accompagnement à la hauteur de l’événement.<br />

la collaboration avec le festival s’étend<br />

désormais à la réalisation de clips vidéo, sur<br />

le site, pendant le festival. la prestation et la<br />

captation “live” sont offertes à l’artiste, qui<br />

peut s’en servir pour promouvoir son travail<br />

auprès des tourneurs étrangers. si les conditions<br />

de tournage sont parfois singulières (il a<br />

fallu beaucoup patience au chef de gare pour<br />

accepter qu’un chanteur traverse les voies<br />

sans rien demander à personne), le résultat<br />

est toujours très réussi et donne aux artistes<br />

un support original. Vous retrouverez, sur Youtube,<br />

les clips de big noise, ann pierlé, roscoe,<br />

le Yéti ou encore Kiss and drive (à voir,<br />

sur des pédalos...). à noter que ces captations<br />

ont été réalisées par bruxelles ma belle dont<br />

le site (www.bruxellesmabelle.net) vaut le détour.<br />

sur le stand de la sabam, planté cette<br />

année à côté de la rtbF, outre l’information<br />

sur le droit d’auteur, les festivaliers venaient<br />

glaner des pass pour le village Francofou, des<br />

cd’s dédicacés ou le livre sur pierre rapsat<br />

“Ses rêves sont en nous”, de thierry Coljon. des<br />

cd’s et des livres que la sabam avait achetés,<br />

Antoine hénAut<br />

huDson<br />

An pierLé<br />

la sabam, en plus d’une présenCe Visuelle, proposait Cette<br />

année le sponsorinG des naVettes qui transportaient<br />

les artistes Vers le site. Histoire d’arriVer les pieds au seC.<br />

dans sa volonté de trouver un équilibre entre<br />

l’artiste qu’elle soutient et qui lui fait le plaisir<br />

de la représenter. dans tous les cas, on pouvait<br />

parler, à spa, d’une réelle complicité entre<br />

la sabam et ses artistes. un succès de plus<br />

pour ces Francofolies 2012.<br />

d’autres festivals recevront bien entendu le<br />

support de la sabam, comme le Marktrock à<br />

leuven ou le gent Jazz Festival.<br />

dans l’actualité foisonnante des scènes d’été,<br />

on peut épingler aussi :<br />

L’inc’rock Festival qui continue son petit bonhomme<br />

de chemin et qui a, malgré des températures<br />

presque polaires, réchauffé le brabant<br />

wallon en début de saison, un peu grâce à jali,<br />

présent partout cet été, à qui brigitte ne faisait<br />

pas peur.<br />

Le ronquières Festival, dont la première édition<br />

est couronnée d’un beau succès puisque<br />

12.000 personnes sont venues à bâbord et tribord<br />

(les noms des deux scènes) écouter peter<br />

doherty, joeystarr, julien doré, iamx ou izia.<br />

tiré par l’équipe des Ardentes et un groupe<br />

de bénévoles de la région, ce nouveau bateau<br />

semble tenir l’eau. bon vent, bon cap, donc !<br />

les Ardentes, puisque l’on en parle, avaient<br />

cette année dépêché marylin manson. attraction<br />

à lui seul, certains l’ont trouvé un peu<br />

big noise<br />

moins énergique que d’habitude. d’autres sont<br />

repartis définitivement conquis. à partir d’une<br />

programmation un peu décousue, liège était<br />

de toute manière sur des charbons pendant<br />

quatre jours. avec une mention particulière<br />

aux bony King of nowhere, dans une prestation<br />

flamboyante.<br />

de liège à bruxelles, il n’y a qu’un pas. mais<br />

des Ardentes au brussels summer Festival,<br />

il y a un train de différences. le bsF n’en<br />

finit pas de grandir et de se diversifier. entre<br />

le mont des arts et le magic mirrors, entre le<br />

suisse stefan eicher et l’italien alborosie (le<br />

premier représentant de ce pays à chanter du<br />

reggae), bruxelles résonne des notes les plus<br />

variées pendant dix jours. l’initiative - devenue<br />

payante mais toujours démocratique - prend<br />

de l’ampleur, et l’affiche s’allonge d’année en<br />

année. tout le monde s’en réjouit !<br />

et, aussi, nous avons une pensée particulière<br />

pour les victimes de la tempête qui s’est<br />

abattue sur le pukkelpop l’année dernière. la<br />

vingt-septième édition du festival de Kiewit recevra<br />

björk, the stone roses, Foo Fighters.<br />

à l’heure de boucler votre magazine, les derniers<br />

préparatifs sont en train de se régler du<br />

côté de Hasselt. que 2012 soit l’année de tous<br />

les succès au pukkelpop !<br />

(laurent miCHel)<br />

Antoine hénAut<br />

sabam maGaZine 70//juillet>août>septembre 2012//9<br />

photos ©Youtube


l!ndman<br />

“l’expéRimenTaTion ResTe<br />

un élémenT essenTiel” ©<br />

en 1988, eriC sleiCHim Créa le quatuor de saxopHones bl!ndman. Celui-Ci est traditionnel dans<br />

sa Composition mais pionnier et expérimental par ses nouVelles teCHniques d’interprétation. la<br />

Formation, qui est Constamment en exploration au-delà des Frontières des disCiplines, parVient<br />

de Façon inGénieuse à Considérablement déVelopper le répertoire pour ses instruments préFérés.<br />

dès ses débuts, le quatuor a orGanisé des Classes de maître et des ateliers pour les jeunes<br />

musiCiens.<br />

leur penchant pour une collaboration plus<br />

structurelle entre les quatuors et les diffé-<br />

rentes générations a débouché sur un collec-<br />

tif composé de pas moins de quatre quatuors.<br />

le quatuor original partage aujourd’hui fra-<br />

ternellement ses 20 années d’expérience de<br />

la scène avec trois autres jeunes quatuors :<br />

bl!ndman [batterie], bl!ndman [Voix] et<br />

bl!ndman [Cordes].<br />

Votre musique Fait s’estomper les<br />

Frontières entre les disCiplines et<br />

les Générations ; ConsidéreZ-Vous<br />

l’aVenture bl!ndman Comme une<br />

expérimentation sans Fin ?<br />

Eric Sleichim: L’expérimentation a été et reste un<br />

élément essentiel de BL!NDMAN. À côté du développement<br />

d’un paysage musical propre, il y a<br />

toujours une quête de la pertinence de la compatibilité<br />

de la musique avec d’autres formes<br />

artistiques. Il ne s’agit pas du simple accompagnement<br />

d’un spectacle de danse ou de l’illustration<br />

d’un concert par vidéo. Les différentes<br />

disciplines doivent être présentes de façon équivalente<br />

dans une représentation. Dès le départ,<br />

la collaboration avec d’autres artistes consiste<br />

© Guy Kokken<br />

10//sabam maGaZine 70//juillet>août>septembre 2012<br />

© jelle aerts<br />

à confronter la singularité du langage de chacun(e)<br />

et à distiller une histoire à partir de la<br />

diversité des points de départ. Nous élargissons<br />

aussi en permanence la panoplie des instruments<br />

: les chanteurs travaillent avec des platines<br />

et les saxophonistes jouent de la guitare<br />

électrique table-top.<br />

Comment perCeVeZ-Vous bl!ndman<br />

aujourd’Hui en Comparaison aVeC<br />

1988?<br />

Blindman a aujourd’hui quadruplé. Outre le<br />

quatuor de saxophones initial, l’on trouve aujourd’hui<br />

un quatuor à cordes, un quatuor de<br />

percussions et un quatuor vocal, soit 16 musiciens<br />

! Les quatre quatuors fonctionnent comme<br />

tels et travaillent sur un répertoire existant et un<br />

répertoire nouveau. Mais ce sont surtout toutes<br />

les combinaisons possibles qu’offrent ces quatuors<br />

qui donnent à Blindman un son unique. Et<br />

d’autres compositeurs sont ainsi enthousiastes<br />

à l’idée d’écrire pour ces combinaisons : Luk<br />

Brewaeys, Annelies Van Parys, Wim Henderickx<br />

... L’évolution de la musique électronique a aussi<br />

un impact clair sur la façon dont Blindman travaille<br />

avec ses instruments acoustiques.<br />

quels sont les projets<br />

de bl!ndman pour l’automne<br />

et l’année 2013?<br />

Je planche sur 32 FOOT, une nouvelle série de<br />

concerts avec des arrangements, pour saxophone<br />

et électronique, de la musique pour orgue<br />

de J.S. Bach. Le quatuor Blindman à cordes<br />

œuvre à Beethoven Scratch, une confrontation<br />

entre les quatuors géniaux de Beethoven et l’utilisation<br />

de Platines en tant qu’instruments à part<br />

entière.<br />

Le quatuor de saxophones propose avec la Cinematek,<br />

deSingel et Flagey un nouveau projet de<br />

film muet.<br />

Les quatre quatuors collaborent aux représentations<br />

littéraires ‘Helse Tijden’ du centre littéraire<br />

‘Behoud de Begeerte’.<br />

Et nous avons encore le deuxième volet de<br />

BLISK, une collaboration entre de jeunes compositeurs,<br />

musiciens et artistes visuels. Tout<br />

ceci, avec les tournées de représentations existantes,<br />

constitue un solide programme pour<br />

2013.<br />

(tG)<br />

Guy Kokken<br />

© evy ottermans


MaKYzard<br />

embRase le calme<br />

Embraser le calme. l’idée paraît séduisante, elle allume le brasier de la quiétude pour installer la<br />

volupté des sens. elle installe surtout dans le paysage musical belge le nom d’un premier album,<br />

celui du groupe maKYzard. un groupe aux accents d’influences plurielles, où se rencontrent des<br />

sonorités hip hop, flamenco, afro, latin-jazz, rock… bref, un melting-pot musical comme on les<br />

aime dans notre belgitude.<br />

maKYzard débute mais s’illustre déjà tout au long de l’année 2012 en foulant de son enthousiasme<br />

les scènes du botanique, de la journée des droits de l’enfant à Flagey, de divers événements tels<br />

que la biennale de la chanson française ou la finale de musique à la Française, et des festivals<br />

(esperanzah, paroles urbaines…).<br />

on a également pu croiser le sourire charismatique du chanteur lors de l’émission 50 degrés<br />

nord, sur arte belgique. un sourire qui monte, qui monte ?<br />

inFos : www.maKYZard.bandCamp.Com<br />

les Wishes<br />

donT colline hill se nouRRiT !<br />

l’eau creuse sans relâche les plus imprenables roches. elle s’infiltre,<br />

partout. un peu à l’instar de l’émotion qui transparaît à chaque note<br />

que sonne la martin de Colline Hill. ses chansons nous transportent.<br />

elles nous racontent des histoires, elles portent des textes à fleur de<br />

peau. a fleur de prose. des mots qui sonnent, résonnent, et font parfois<br />

mal. des mots qui frappent notre sensibilité de plein fouet.<br />

et que dire du son ? résolument folk, fidèle à celui des mentors d’une<br />

Colline plus Hill que jamais : joan baez, patty Griffin, damien rice…<br />

la première aventure discographique de l’artiste porte le doux nom<br />

de Wishes. puissent-ils évidemment tous être rencontrés !<br />

inFos : www.CollineHill.Com<br />

RimbauT<br />

pRésenTe Ma voisine<br />

la France ne s’encombre pas de principes de voisinage et tombe sous le charme de<br />

Ma voisine, ep 5 titres sorti en 2009. Ce support va ouvrir des portes avec le label<br />

mVs records situé à paris. un contrat de licence pour une durée de 5 ans. un album<br />

éponyme est sorti officiellement le 12 mars en France, et depuis peu en belgique.<br />

C’est vrai que ses plages promènent des mélodies accrocheuses, mêlant subtile-<br />

ment l’acoustique et l’électrique. C’est vrai aussi que les refrains sont imparables<br />

et les textes bouleversants de simplicité. pour vous parler d’elle, pour vous la chanter,<br />

rimbaut a foulé quelques scènes estivales, comme par exemple le be in Festival,<br />

en août dernier, et tout récemment, le Festival Cap sud.<br />

rimbaut, c’est la fusion de Carlo Vargiu, compositeur et chanteur, et eugenio marra,<br />

auteur. mais c’est aussi quelques musiciens, incontournables vecteurs du groupe :<br />

lucas lepori, Vince lattuca, angel ognito, pep petolillo. une rencontre tout en poésie,<br />

à faire d’urgence et sans modération !<br />

inFos : www.mYspaCe.Com/rimbaut<br />

sabam maGaZine 70//juillet>août>septembre 2012//11<br />

© benjamin poupel<br />

© milena strange © http://www.myspace.com/collinehill


photos © bruno bollaert<br />

ça jazz à gand !<br />

les sabam jaZZ awards ont été déCernés Cette année lors de Gent jaZZ. Kris deFoort a déCro-<br />

CHé la réCompense dans la CatéGorie ‘musiCien ConFirmé’’. le prix du jeune talent, le jeunesses<br />

musiCales jaZZ award a été déCerné à lander GYselinCK, qui s’est en outre Vu oFFrir quatre<br />

jours en studio aux studios la CHapelle. la muse de la sabam a éGalement été remise. Ce prix<br />

réCompense une personnalité jaZZ belGe aYant mené à bien des aCtions de soutien de la musique<br />

jaZZ. Ce prix est reVenu à jaCobien tamsma.<br />

De gAuChe à Droite : niCoLAs thYs,<br />

kris DeFoort et LAnDer gYseLinCk<br />

dans le rapport du jury à propos de Kris defoort, pianiste-interprète,<br />

chef d’orchestre et compositeur, nous avons notamment lu ce qui suit :<br />

“il fait du jazz, de la musique classique et de l’opéra. sur tous ces terrains,<br />

le lauréat se démarque par la cohérence des réflexes créatifs, la<br />

qualité constante de l’expression et le refus permanent du statu quo. il<br />

possède ainsi la capacité unique d’entremêler les facettes apparemment<br />

disparates et parfois mêmes contradictoires de son œuvre pour en faire<br />

un grand ensemble portant une signature<br />

personnelle forte. defoort maîtrise<br />

l’art de se mouvoir entre les genres et les<br />

disciplines sans même laisser apparaître<br />

une pointe de cross-over en vogue.”<br />

lander Gyselinck a été choisi par le jury parce qu’il est un musicien jouissant<br />

d’un énorme potentiel. l’award constitue surtout une reconnaissance<br />

du grand talent musical intrinsèque du jeune batteur. de surcroît, il<br />

paraît être un artiste très motivé et en plein épanouissement, qui délaisse<br />

sans difficulté le statut de musicien accompagnateur pour celui de musicien<br />

leader.<br />

jacobien tamsma, la muse de la sabam, organise non seulement des<br />

concerts et festivals tels que skoda jazz, les Vw spring sessions et le<br />

brussels jazz marathon, mais elle fait également venir des artistes étrangers<br />

en belgique. simultanément, elle<br />

joue aussi un rôle important, en tant que<br />

manager, dans les carrières de philip<br />

Catherine et de jef neve.<br />

nous avons glané quelques réactions auprès<br />

des lauréats.<br />

Kris deFoort : ‘J’ai été surtout surpris<br />

car je ne me considère pas moi-même comme une valeur sûre. Le prix<br />

m’a fait prendre conscience que j’ai quand même déjà quelques années au<br />

compteur ainsi qu’une certaine œuvre à mon actif. Le commentaire du jury<br />

m’a fait plaisir : je suis apprécié pour ma musique personnelle qui touche à<br />

quasi tous les genres. Je suis toujours à la recherche d’innovations et je ne veux<br />

surtout pas me répéter. J’essaie de toujours trouver le bon langage pour tout<br />

ce que je fais, qu’il s’agisse d’une symphonie, d’un opéra ou d’une composi-<br />

12//sabam maGaZine 70//juillet>août>septembre 2012<br />

lander GYselinCK a été CHoisi<br />

par le jurY parCe qu’il est un musiCien<br />

jouissant d’un énorme potentiel.<br />

jaCobien tamsma : ‘je suis surprise par<br />

Ce prix et je suis Honorée par Cette<br />

belle reConnaissanCe que je reçois<br />

après 32 années de traVail dans les<br />

Coulisses du monde musiCal.<br />

tion jazz. Ces derniers temps, je me produis à nouveau davantage comme<br />

interprète et parce que je veux surtout improviser et me consacrer au jazz.’<br />

lander GYselinCK : ‘Je trouve que c’est un honneur incroyable de pouvoir<br />

recevoir ce prix. Je l’avais secrètement espéré cette année mais je ne<br />

m’attendais pas à remporter cet Award. Je pensais que le jury choisirait<br />

quelqu’un ayant un profil jazz plus prononcé. Mais l’on a opté pour moi, qui<br />

suis un musicien un peu plus alternatif, aventurier, qui n’ai pas encore choisi<br />

de direction claire. Peut-être que dans<br />

quelques années, je jouerai une musique<br />

totalement différente ? L’argent que j’ai gagné,<br />

je vais l’investir dans des projets musicaux<br />

dans lesquels je suis impliqué. En<br />

septembre, je pars à New York pour un an ; peut-être que j’y ferai la connaissance<br />

de gens avec lesquels je pourrai développer un projet. D’autre part,<br />

je veux aussi utiliser cet argent pour acheter encore quelques instruments.’<br />

jaCobien tamsma : ‘Je suis surprise par ce prix et je suis honorée par<br />

cette belle reconnaissance que je reçois après 32 années de travail dans<br />

les coulisses du monde musical. Je consacre beaucoup de temps, d’énergie<br />

et d’amour à ce que je fais et quand c’est comme cela, on espère toujours<br />

que cela aboutisse à quelque chose. Je renonce ainsi à une partie de<br />

ma vie privée. Je ne compte plus l’argent que j’ai dépensé en babysitters<br />

(rires). La cerise sur le gâteau, ce sont de<br />

beaux concerts donnés par les artistes<br />

pour lesquels je me donne à fond, c’est le<br />

plus beau cadeau que je puisse recevoir.<br />

Autre exemple : lorsque tout le monde est<br />

hyper-enthousiaste par rapport à l’œuvre<br />

de Jef Neve ou Philip Catherine. J’ai fait<br />

venir en Belgique de nombreux jeunes talents. Je pense ici spontanément<br />

à Diana Krall, que personne ne connaissait et que j’ai fait grandir, que j’ai<br />

fait jouer d’abord dans des clubs de petite taille avant qu’elle ne finisse par<br />

se produire à Forest National. J’y ai aussi fait venir des gens comme Miles<br />

Davis et Paolo Conte. Ces dernières années, je m’implique surtout pour des<br />

artistes belges. Être en contact avec des gens qui recherchent en permanence<br />

l’innovation me permet de rester jeune !‘ (steVen VerHamme)


“On vient de signer pour deux albums. Et c’est<br />

vrai qu’en autoproduction, c’est très diffi cile de<br />

trouver les moyens de réaliser un disque complet.<br />

Avec une maison de disques à nos côtés,<br />

le projet était beaucoup plus accessible. Ils ont<br />

accroché tout de suite, à l’écoute des premières<br />

maquettes. Puis tout s’est très bien passé, dans<br />

un climat de confi ance. Ils nous donnaient des<br />

conseils, nous les adaptions à nos envies. Je ne<br />

me suis jamais senti enfermé.”<br />

si, sur la pochette de “36 000”, on ne peut<br />

manquer ni le nom ni le corps d’antoine<br />

Hénaut, le chanteur parle très souvent du<br />

disque comme de celui d’un groupe.<br />

“Je n’aurais pas pu sortir ce disque sans l’apport<br />

des musiciens avec lesquels je travaille.<br />

D’ailleurs, il faut les citer: Pascal Hauben à la<br />

basse, François Leclerq à la batterie, Xavier<br />

Bouillon aux claviers et Max Giordano à la guitare.<br />

J’aime beaucoup l’idée que l’on travaille<br />

en groupe. Et, même si je compose et si j’écris<br />

les textes seul, on travaille toutes les chansons<br />

ensemble”.<br />

anToine hénauT<br />

“36 000”<br />

Habitué des premières parties de saule et de suareZ, aVant qu’on ait pu le Voir sur la sCène des<br />

FranCoFolies de spa Cet été, antoine Hénaut sort un premier album Ce 24 septembre. une aCtualité<br />

on ne peut plus CHaude, donC, pour Ce nouVel ambassadeur de la maison pias (Via le label 30<br />

FéVrier), dont il note le soutien presque inConditionnel.<br />

pour “36 000”, antoine Hénaut s’est égale-<br />

ment fait épauler par aurélio mattern, des<br />

Lucy Lucy. une aide précieuse: “Il m’a aidé à<br />

dépasser mes limites, même avec ma voix, sur<br />

certains morceaux. Il était vraiment important<br />

à la direction artistique et à la production”.<br />

on le Voit, Ce premier album est<br />

une aVenture Humaine et la somme<br />

de plus d’un talent. mais qu’Y a-t-il<br />

dans “36 000” ?<br />

De la chanson française. Des textes qui font<br />

penser à Benabar, Mickey 3D, Renan Luce. Des<br />

mots qui tanguent entre un humour feutré et<br />

une ironie croustillante. Dans la veine des Français<br />

qui affi chent une nonchalance un rien subversive<br />

dans leurs chansons, Antoine Hénaut<br />

nous propose des évocations simples mais<br />

jamais superfi cielles des relations humaines<br />

et des questions que nous nous posons tous à<br />

un moment de nos journées. Des titres comme<br />

“Inévitable” ou “Je compte” illustrent le couple<br />

et les relations amoureuses, comme sur des<br />

milliers de chansons. La force des textes d’An-<br />

toine Hénaut réside dans le sourire qu’il dépose<br />

sur nos lèvres, parce que nous nous reconnaissons<br />

inévitablement au coin de ses histoires. Et<br />

que, parfois, on s’y cogne. Ce qui n’empêche pas<br />

de les réécouter avec bonheur.<br />

le label 30 Février arrive avec une initiative à<br />

suivre, tout au long des canaux de wallonie.<br />

du 16 au 20 octobre, antoine Hénaut sera<br />

avec saule pour une série de concerts (avec<br />

aussi Gérald Gentry et Hippocampe Fou) à<br />

bord d’une péniche qui naviguera de namur<br />

à mons. des moments à ne pas rater, on peut<br />

l’imaginer, et qui seront un peu à l’image de<br />

la tournée d’eté 67 dans des lieux improbables<br />

et les éditions du “Jardin de ma Sœur”<br />

aux Francos de spa.<br />

inFos:<br />

www.30FeVrier.be/peniCHe<br />

(lm)<br />

“on Vient de siGner pour<br />

deux albums. et C’est Vrai<br />

qu’en autoproduCtion,<br />

C’est très diFFiCile<br />

de trouVer les moYens<br />

de réaliser un disque<br />

Complet. aVeC une maison<br />

de disques à nos Côtés,<br />

le projet était beauCoup<br />

plus aCCessible.<br />

sabam maGaZine 70//juillet>août>septembre 2012//13<br />

photos © simon Vanrie


une nuiT plus belge<br />

que jamais !<br />

entre la rotonde et l’oranGerie du botanique, la soirée du 19 septembre a été exClusiVement<br />

belGe. la sabam ne pouVait pas laisser de Côté Cette onZième édition des nuits du soir dont<br />

le CaHier des CHarGes reste très Clair : proposer, pour un prix démoCratique (neuF euros,<br />

une bière Comprise), une sCène qui réunit six artistes issus de nos proVinCes.<br />

Ann Arbor LAbiur<br />

en 2011, jacques duvall et daan s’étaient vus<br />

confier la cérémonie du dixième anniversaire.<br />

sans qu’il s’agisse à proprement parler d’une<br />

nouvelle page à écrire, la programmation de<br />

cette année fait la part belle à des talents qui<br />

devraient faire parler d’eux à l’avenir. ils seront<br />

tirés par le duo soldout, qui est passé aux<br />

nuits après avoir foulé la scène des Francofolies.<br />

présentation de l’affiche de ces onzièmes<br />

nuits du soir, dont la sabam est partenaire,<br />

dans l’ordre de passage.<br />

Hélène & les Garçons.<br />

non, non. pas ceux auxquels vous pensez.<br />

Heleen Van pelt chante en français dans les<br />

soirées de la région d’anvers. une pop belge<br />

à découvrir, par un groupe encore inconnu. et<br />

donc, une énorme envie de lever un coin du<br />

voile mystérieux. ou quand les nuits du soir<br />

se posent en défricheur intrépide.<br />

labiur.<br />

emilie sabbia débarque d’une console. le bidule<br />

électronique, pas le meuble. elle déménage,<br />

ceci dit. on pourrait classer les titres de<br />

son premier album, niveau 1, dans la mouvance<br />

électro-pop, mais ce serait perdre un<br />

peu de l’énergie débordante du personnage.<br />

14//sabam maGaZine 70//juillet>août>septembre 2012<br />

© VK red<br />

labiur nous donne des sons sortis de jeux<br />

électroniques, passés par des effets très premiers<br />

degrés, posés sur des rythmes très<br />

“dance“. le tout, sur scène, vous projette<br />

presque instantanément au cœur d’une ambiance<br />

de boîte de nuit un rien fin de dernier<br />

millénaire, dans laquelle l’énergie de cette<br />

artiste survoltée allume des éclairs stroboscopiques.<br />

du son qui fait bouger, par une sorte<br />

d’Helmut Fritz liégeois, au féminin.<br />

ann arbor.<br />

Véronique jacquemein et dan miller sont auteurs<br />

compositeurs. elle pose une voix tout<br />

en chaleur sur des compositions très rythmiques,<br />

soutenues par une contrebasse qui<br />

ajoute à la profondeur de morceaux que l’ont<br />

sent très aboutis, très réfléchis, mais qui ne<br />

révèlent jamais aucune lourdeur. le projet<br />

existe depuis 2008, aura tourné cet été à spa<br />

et au brussels summer Festival. une occasion<br />

supplémentaire de faire connaissance<br />

avec le groupe, au juste milieu de la pop, du<br />

folk et du rock. autant d’inspirations librement<br />

avouées et habilement travaillées que<br />

vous pourrez découvrir. ou réécouter, parce<br />

les titres de ann arbor vous imprègnent d’une<br />

douce et prégnante allégresse.<br />

Gaëtan streel.<br />

si vous rodez, ne fût-ce que quelques soir<br />

par an, autour des scènes des festivals d’été<br />

ou dans les salles de concerts, vous avez,<br />

sans doute aucun, croisé Gaëtan streel. Figure<br />

omniprésente du label liégeois jauneorange,<br />

fidèle de jeronimo, me and my machine<br />

ou piano Club, Gaëtan streel, connu aussi en<br />

tant que mr poulpy, s’est accordé un album<br />

en solitaire. one day at a time est un album<br />

folk qui représente au mieux l’artiste, dont<br />

la personnalité s’exprime à pleins poumons<br />

dans des titres qui rappellent elliott smith ou<br />

philip selway. nourri de belles expériences<br />

musicales belges, Gaëtan streel arrive, avec<br />

one day at a time, à un moment où il voulait<br />

s’exprimer seul. l’album est un beau voyage.<br />

qui se continue sur scène, via une scénographie<br />

qui s’appuie sur des projections vidéo<br />

dont la musique pourrait être la bande originale.<br />

il retrouve sept de ses amis musiciens,<br />

pour des concerts qui évoquent la poésie des<br />

longues pauses estivales, lorsque l’on s’assied<br />

face à un soleil qui se couche. album très bien<br />

reçu par la critique et public sous le charme,<br />

le passage de Gaëtan streel devrait faire<br />

mouche, une fois encore.<br />

© labiur


© simon Vanrie<br />

héLène<br />

et Les<br />

gArçons<br />

noa moon.<br />

dans le ciel musical bruxellois, une étoile<br />

semble briller depuis quelque temps, d’une<br />

lumière qui pourrait nous faire passer de lon-<br />

gues soirées, les yeux tournés vers le phéno-<br />

mène. encore étudiante à l’inraci, âgée de tout<br />

juste vingt ans, noa moon s’en va de scènes en<br />

scènes, la guitare à la main, pour nous conter<br />

ses ritournelles. on ne sait pas trop ce qui la<br />

rend si attachante, noa moon. sa voix, un rien<br />

brisée, mais qui captive plus qu’elle berce.<br />

peut-être. ses mélodies, toutes en douceur,<br />

mais moins insignifiantes qu’elles en ont l’air.<br />

peut-être aussi. la spontanéité de la jeunesse.<br />

sans aucun doute. il n’a fallu qu’un ep,<br />

river, et un seul titre, paradise, pour que la<br />

chanteuse se retrouve en première partie de<br />

laurent Voulzy ou aux ardentes, entre autres.<br />

noA Moon.<br />

© Hélène et les garçons<br />

soLDout.<br />

sur scène, noa moon est chez elle. il n’y a<br />

pas vraiment d’autre mot. elle qui se dit heureuse<br />

de vivre deux histoires en même temps,<br />

celle d’étudiante et celle de chanteuse, livre<br />

lors de ses concerts des moments entiers,<br />

sans aucune réserve. elle aime les beatles<br />

et ayo, elle a appris la guitare avant de se<br />

rendre compte qu’elle chantait au moins aussi<br />

bien qu’elle en jouait et ses envies d’être ellemême<br />

devant le public ont fait le reste. la voilà<br />

avant soldout et elle devrait nous emmener<br />

faire un petit tour du côté des étoiles.<br />

soldout.<br />

et, donc, arrivera soldout. le duo, bruxellois<br />

lui aussi, fêtera bientôt ses dix ans. dans<br />

le monde de l’électro-rock, une décennie voit<br />

passer tellement de groupes, d’influences et<br />

de tendances qu’il faut un solide bagage pour<br />

continuer le voyage dans les wagons de tête.<br />

depuis leurs premiers pas communs en 2003,<br />

Charlotte maison et david baboulis ont parcouru<br />

le monde et rencontré les très grands<br />

noms de la scène électro. des influences de pj<br />

Harvey, pink Floyd et depeche mode de leurs<br />

débuts, ils sont passés à celles de réelles collaborations,<br />

comme avec jason boshoff (basement<br />

jaxx, Groove armada), en 2008, pour<br />

le dernier album en date. il faudra attendre<br />

la fin de l’année pour découvrir leur nouvelle<br />

plaque. en attendant, le single wazabi est<br />

disponible sur internet et préfigure un album<br />

très “dance”, aux allures revues et corrigées<br />

de sons “vintage”, liés par un travail rigoriste<br />

fondamental. à voir et entendre avant une prochaine<br />

tournée. (lm)<br />

gAëtAn streeL<br />

sabam maGaZine 70//juillet>août>septembre 2012//15<br />

© www.aetanstreel.com © Gregory derkenne


© pascal schyns<br />

benjamin<br />

schoos<br />

china man<br />

vs china giRl<br />

l’Homme peut se tarGuer d’une réputation d’exCentrique. mais pas seulement. Véritable<br />

troubadour dont les raCines plonGent proFondément dans le terreau de la sCène roCK<br />

indie, l’artiste à lui seul est un ConCept. auteur, Compositeur, interprète, il diriGe<br />

éGalement son label, FreaKsVille, et s’est Fait remarquer Comme CHroniqueur dans<br />

plusieurs émissions radiopHoniques. aujourd’Hui, son dernier album sous le bras,<br />

benjamin sCHoos Frappe à la porte des etats-unis. une tournée de dix dates est éGalement<br />

préVue en anGleterre. renContre aVeC l’éleCtron libre du paYsaGe musiCal belGe.<br />

C’est sous miam monster miam que nous aVons Fait ConnaissanCe il Y a quelques années. aujourd’Hui,<br />

C’est benjamin sCHoos qui s’aFFiCHe sur le deVant de la sCène. a quoi Ce CHanGement est-il dû ?<br />

miam monster miam cède la place à benjamin schoos simplement parce que miam monster miam était associé à une pop<br />

anglo-saxonne de la fi n des années 90 et ensuite à ma carrière de chroniqueur humoriste radio pour les défuntes émissions Le jeu<br />

des dictionnaires et La télé infernale. de plus, miam monster miam avec le dernier album Femme plastique, réalisé en 2010, était<br />

fi nalement devenu plus un groupe qu'un véritable projet solo. j'ai la chance d'avoir eu de l'intérêt venant de l'étranger pour ce nouvel<br />

album. prendre mon véritable nom me semblait alors une bonne chose pour expliquer mon travail au monde !<br />

iCône belGe, touCHe-à-tout, artiste pluriel, on te dit exCentrique. inFo ou intox ?<br />

icône belge ? Hum ! Ce n’est pas à moi de dire ça ! ou alors, peut être d'ici 30 ans !<br />

touche-à-tout, oui, cela ne fait aucun doute. je suis passionné par la musique ! C'est elle qui guide ma vie et tout ce qui est<br />

annexe à elle m'intéresse aussi. j'adore réaliser des albums pour d'autres ou pour moi même en studio. excentrique ? ça dépend des<br />

moments ! parfois, je suis très speed. parfois, je ne dis pas un mot pendant des semaines. pour utiliser le jargon psychiatrique, je<br />

serais plutôt bipolaire !<br />

il paraît que tu réConCilies tradition et modernité dans ton nouVel opus. ça Veut dire quoi ?<br />

oui, je fais à ma manière partie de ce courant rétro-futuriste qui recycle parfois des éléments du passé pop pour le transformer en<br />

une musique actuelle. une musique d'esthète en quelque sorte. l'album raconte aussi une histoire, celle de l'homme de porcelaine,<br />

un catcheur fragile, grand perdant qui affronte une Chinoise, tueuse et magnifi que, tel arthur Cravan, le poète qui avait affronté le<br />

champion du monde des poids jack johnson. l'occasion de chanter l'amour, la mort, le sport, la violence et la romance.<br />

quels sont tes projets pour la Fin d’année ?<br />

mon album, China Man Vs China girl, sort au etats-unis à la rentrée. ici, il est sorti en avril. une tournée de 10 dates aura lieu en<br />

angleterre dès le 13 novembre. l'album de mon autre groupe, les Loved Drones, sortira quand à lui à cette période, et je suis pas<br />

mal occupé avec mon label Freaksville et tous les artistes dont je m’occupe comme l'excellente Mademoiselle Nineteen et la douce<br />

Sophie galet.<br />

(sG)<br />

16//sabam maGaZine 70//juillet>août>septembre 2012


le pRix sabam<br />

de la meilleuRe composiTion<br />

jazz déceRné à<br />

albeRT vila mallaRach<br />

Cette année éGalement, la sabam s’est assoCiée à jaZZ Hoeilaart.<br />

notre prix sabam de la meilleure Composition jaZZ<br />

prend Cette année la direCtion de barCelone. C’est en<br />

eFFet dans la Ville de Gaudi que nous retrouVons, après un<br />

breF éCHanGe de Courriels, le sYmpatHique lauréat albert<br />

Vila mallaraCH.<br />

albert Vila : Par le passé, j’avais déjà sou-<br />

vent entendu parler du concours Jazz Hoeilaart<br />

pour groupes. Je trouve que c’est toujours une<br />

bonne chose d’organiser un concours. Les jeunes<br />

talents reçoivent ainsi un accueil plus favorable<br />

de la presse et du public. Je ne savais cependant<br />

pas qu’un concours de composition y était également<br />

associé. Il s’est avéré que j’étais trop vieux<br />

pour le concours pour groupes (rires) mais, dans<br />

le cadre du concours de composition, je pouvais<br />

“tester mon œuvre sur des gens” n’appartenant<br />

pas à mon propre cercle musical et qui pouvaient<br />

donc me donner un avis honnête et sans préjugés,<br />

sans non plus se laisser influencer par mes<br />

œuvres précédentes. Un concours comme celui-ci<br />

est parfait pour présenter une œuvre et recevoir un<br />

feed-back.<br />

J’ai commencé à composer dès que j’ai disposé<br />

d’un minimum de connaissance musicale de mon<br />

maRia palaTine<br />

une aRTisTe engagée<br />

instrument (la guitare). C’est comme si la composition<br />

avait toujours été présente. Pour moi, c’est<br />

une façon d’apprendre des choses sur moi-même,<br />

j’écris parfois des choses qui me poussent à jouer<br />

d’une autre manière que celle à laquelle je suis<br />

habitué. Ou alors elles sont tout juste hors de<br />

portée à ce moment-là. De cette manière, vous<br />

vous forcez vous-même à essayer de nouvelles<br />

choses. Je n’ai pas suivi de formation classique<br />

mais j’ai étudié la guitare-jazz au Conservatoire<br />

d’Amsterdam et à la Manhattan School of Music.<br />

d’où Vous est Venue l’inspiration<br />

pour l’œuVre musiCale lauréate<br />

blue ?<br />

Je ne crois pas vraiment à la “muse” : pour moi c’est<br />

tout simplement une question de ne pas s’arrêter<br />

jusqu’à ce que vous saisissiez les notes et le son<br />

que vous avez en tête. C’est là pour moi la signifi-<br />

C’est sous le soleil brûlant du mois d’août que plus de Cinquante<br />

aCteurs (FiGurants et teCHniCiens Venus de FranCe,<br />

de belGique et du luxembourG) ont tourné le Clip de ShE,<br />

une CHanson extraite du dernier opus de maria palatine. un<br />

album sorti en aVril 2012 CHeZ adasonG produCtions.<br />

le tournage s’est déroulé sous l’œil vigilant<br />

du réalisateur, laurent Kurzmann (studio 2<br />

production), dans divers endroits de la citadelle<br />

de montmédy, autour d’une reconstitution<br />

des conditions de détention des prisonniers<br />

politiques birmans. pour l’occasion,<br />

le comédien parisien jean siuen et la comédienne<br />

contorsionniste havraise Heejin Hang<br />

sont rentrés dans la peau d’un couple de prisonniers<br />

politiques, déchirés par la violence<br />

de leur quotidien dans la prison birmane. par-<br />

mi les acteurs professionnels se trouvaient<br />

aussi martine Vienne et jina Hang.<br />

l’album de maria palatine dévoile quelques<br />

chansons à forte teneur affective. Our hearts<br />

are with you a été écrit, il y a quelques années<br />

déjà, pour aung san su kyi alors qu’elle était<br />

prisonnière dans sa propre maison en birmanie/<br />

myanmar. aujourd’hui libérée, cette<br />

femme exceptionnelle a pu recevoir son prix<br />

nobel de la paix qui lui fut accordé en 1991.<br />

elue au parlement, elle porte désormais sur<br />

cation de l’inspiration : ne pas être trop vite satisfait<br />

et essayer toutes les options. Ce que je veux dire,<br />

c’est que l’inspiration ne dure pas ; pour un jour<br />

d’inspiration, vous devez en fait compter vingt<br />

jours de travail. Blue a été composé pour mon album<br />

Tactile Fresh Sound New Talent. Le titre fait<br />

référence au “Blues”, car j’étais à la recherche<br />

d’un son bluesy dans cette chanson mais en même<br />

wtionnelles et plus modernes.<br />

(tG)<br />

ses fines épaules tout l’espoir de son pays<br />

vers un avenir plus lumineux et sans violence.<br />

maria palatine, harpiste et chanteuse connue<br />

pour ses chansons engagées, révèle, s’il le<br />

fallait encore, un répertoire d’une profonde<br />

sincérité émotionnelle. le journal le soir<br />

écrit après un concert : “Cette harpiste de<br />

talent entonne un chant limpide et puissant<br />

qui semble capter la lumière comme autant de<br />

cristaux vivants”.<br />

sabam maGaZine 70//juillet>août>septembre 2012//17<br />

© juan andrés rodríguez<br />

© www.mariapalatine.com


dRoiT de suiTe compTe commun 2010<br />

Cet article fait suite à ceux déjà publiés précédemment<br />

dans le magazine de la sabam et qui concernaient<br />

les reventes d’œuvres d’art originales. pour<br />

les artistes n’étant pas représentés par une société<br />

d’auteurs, leurs droits de suite sont versés sur<br />

un compte commun et restent bloqués en attendant<br />

qu’ils soient réclamés. Ce compte commun<br />

a été créé fin 2007 conformément aux dispositions<br />

artiste date Vendeur droits<br />

acarin marguerite 8/03/2010 Horta 80,00<br />

anteunis jean 23/03/2010 Vanderkindere 136,00<br />

barbaix rene 11/10/2008 de VuYst 96,00<br />

berchmans oscar 14/10/2009 mosan 136,00<br />

bernardi roig 19/04/2010 Horta 168,00<br />

boHumil samuel KeCir 8/03/2008 de VuYst 96,00<br />

boHumil samuel KeCir 11/10/2008 de VuYst 104,00<br />

boon Charles n/a VanderKindere 88,00<br />

brandani enrico 8/02/2010 Horta 120,00<br />

Cannicioni léon 08/09/2009 2è partie Vanderkindere 240,00<br />

Clauzade marc 23/03/2010 Vanderkindere 112,00<br />

Collard Georges 8/11/2010 Horta 660,00<br />

Cornelis raaphorst 21/06/2010 bernaerts 136,00<br />

Cortier amédée 30/06/2010 de Vuyst 169,75<br />

daeYe Hippolyte 8/03/2008 de VuYst 680,00<br />

damien jos 11/01/2010 Horta 144,00<br />

damisch Günter 16/05/2009 de Vuyst 400,00<br />

de beucker pascal 12/12/2009 de Vuyst 120,00<br />

de bièVre marie n/a VanderKindere 120,00<br />

de bruYCKer jules 10/05/2008 de VuYst 144,00<br />

de bruYCKer jules 10/05/2008 de VuYst 120,00<br />

de bruycker jules 17/05/2010 Horta 260,00<br />

de bruycker jules 17/05/2010 Horta 112,00<br />

de bruyckere berlinde 31/03/2010 de Vuyst 522,99<br />

de ClerCK oscar n/a VanderKindere 56,00<br />

de Clerck oscar 30/03/2010 ba auctions 104,00<br />

de maertelaere edmond 10/05/2008 de VuYst 200,00<br />

de pauw rené 8/03/2008 de VuYst 132,00<br />

de saedeleer jean-pierre 8/03/2010 Horta 80,00<br />

de saedeleer Valerius 12/12/2009 de Vuyst 1.600,00<br />

de saedeleer Valérius 8/03/2008 de VuYst 160,00<br />

de smetH Henri n/a VanderKindere 50,00<br />

de soete pierre 30/03/2010 ba auctions 120,00<br />

de troyer prosper 12/12/2009 de Vuyst 120,00<br />

de wit prosper n/a VanderKindere 50,00<br />

dekker Henk 27/10/2010 dVC 88,00<br />

delabassee jean-theodore 22/06/2010 dVC 88,00<br />

d’Haese begga 10/05/2008 de VuYst 100,00<br />

d’HaVeloose marnix n/a VanderKindere 52,00<br />

dolphijn willem 14/12/2009 bernaerts 80,00<br />

dooms Vic 31/12/2009 oscar de Vos 129,24<br />

dooms Vic 30/09/2009 oscar de Vos 166,08<br />

drouot edouard 23/03/2010 Galerie moderne 88,00<br />

drumaux angelina 7/12/2009 Horta 88,00<br />

drumeaux angelina 23/03/2010 Vanderkindere 140,00<br />

dufour léon 8/03/2010 Horta 120,00<br />

dupas prosper 12/12/2009 de Vuyst 152,00<br />

emilie François poetou 21/06/2010 bernaerts 144,00<br />

escher maurits C 15/06/2010 Vanderkindere 136,00<br />

FabrY emile n/a VanderKindere 54,00<br />

FabrY emile n/a VanderKindere 64,00<br />

FabrY emile n/a VanderKindere 68,00<br />

FabrY emile n/a VanderKindere 92,00<br />

FarasYn edgard n/a VanderKindere 60,00<br />

Flouquet pierre louis 12/12/2009 de Vuyst 240,00<br />

Flouquet pierre-louis 31/12/2009 de Vuyst 965,29<br />

Flouquet pierre-louis 16/05/2009 de Vuyst 2.900,00<br />

Franch annie 23/03/2010 Galerie moderne 240,00<br />

Ganz edwin 8/02/2009 bernaerts 88,00<br />

Garel quentin 8/03/2008 de VuYst 220,00<br />

Genot luc 17/05/2010 Horta 160,00<br />

GHYsels jean-pierre 8/03/2008 de VuYst 240,00<br />

Gorbatov Konstantin 14/06/2010 Horta 680,00<br />

Guiraud-rivière maurice 8/12/2009 Vanderkindere 280,00<br />

Hagemans paul 11/01/2010 Horta 300,00<br />

Hagemans paul 28/09/2010 Galerie moderne 144,00<br />

Helinck Gustave 29/05/2010 la régence 80,00<br />

Herbosch léon 23/02/2010 Vanderkindere 96,00<br />

Hess marcel 8/03/2008 de VuYst 80,00<br />

Heyrman Hugo 16/05/2009 de Vuyst 152,00<br />

Heyrman Hugo 12/12/2009 de Vuyst 200,00<br />

His rené Charles edmond 8/11/2010 Horta 108,00<br />

joostens paul 30/06/2010 de Vuyst 2.097,93<br />

Kezanti (dirk dewulf) 1/04/2010 Galle 144,00<br />

Klein paul Georges 14/06/2010 Horta 80,00<br />

laCasse josepH 11/10/2008 de VuYst 720,00<br />

laCasse joseph 10/05/2008 de VuYst 120,00<br />

laCasse joseph 10/05/2008 de VuYst 152,00<br />

laCasse joseph 10/05/2008 de VuYst 120,00<br />

laCasse joseph 10/05/2008 de VuYst 520,00<br />

lacasse joseph 13/05/2009 dVC 300,00<br />

lacasse joseph 16/05/2009 de Vuyst 152,00<br />

lacasse joseph 11/10/2010 Horta 1.440,00<br />

lambert Camille n/a VanderKindere 50,00<br />

lambert Camille nicolas 7/12/2009 Horta 152,00<br />

landuYt octave 10/05/2008 de VuYst 104,00<br />

landuYt octave 10/05/2008 de VuYst 96,00<br />

landuyt octave 16/03/2010 dVC 176,00<br />

landuyt octave 16/03/2010 dVC 200,00<br />

landuyt octave 16/03/2010 dVC 104,00<br />

langaskens maurice 30/03/2010 ba auctions 232,00<br />

lantoine Fernand 17/11/2009 Vanderkindere 240,00<br />

lantoine Fernand 7/12/2009 Horta 104,00<br />

lapchine Georgi alexandrovitch 11/01/2010 Horta 480,00<br />

lebenstein jan 19/04/2010 Horta 80,00<br />

leclercq Victor 14/06/2010 Horta 160,00<br />

leclercq Victor 14/06/2010 Horta 88,00<br />

legrand edy 23/02/2010 Vanderkindere 80,00<br />

leHerb Helmut 11/10/2008 de VuYst 160,00<br />

lenaerts Henri n/a VanderKindere 52,00<br />

lennon john 10/05/2008 de VuYst 88,00<br />

lentrein jules 28/09/2010 Galerie moderne 108,00<br />

logelain Henri 19/04/2010 Horta 104,00<br />

lopez Gerardo Chavez 16/05/2009 de Vuyst 100,00<br />

luCebert 8/03/2008 de VuYst 152,00<br />

luCebert 10/05/2008 de VuYst 120,00<br />

18//sabam maGaZine 70//juillet>août>septembre 2012<br />

légales de l’arrêté royal d’exécution pour l’application<br />

du droit de suite. pour les droits non réclamés,<br />

une liste de ces artistes, mentionnant leur nom, le<br />

montant des droits, la date de la vente et la salle de<br />

vente est publiée annuellement au moniteur belge,<br />

dans le sabam magazine et sur notre site internet<br />

www.sabam.be. Vous trouverez ci-dessous la liste<br />

des auteurs dont les œuvres ont été revendues en<br />

2010 et dont les droits sont actuellement bloqués<br />

sur le compte commun. si vous connaissez un ou<br />

plusieurs de ces artistes ou éventuellement leurs<br />

héritiers, nous vous demandons de bien vouloir les<br />

informer que leurs droits de suite sont à leur disposition<br />

et peuvent être réglés via la société d’auteurs<br />

de leur choix. nous vous en remercions d’avance.<br />

ContaCt@sabam.be<br />

artiste date Vendeur droits<br />

luCebert 10/05/2008 de VuYst 200,00<br />

lucebert 12/12/2009 de Vuyst 104,00<br />

lucebert 12/12/2009 de Vuyst 480,00<br />

lucebert 22/06/2010 dVC 400,00<br />

madYol jacques n/a VanderKindere 84,00<br />

madYol jacques n/a VanderKindere 128,00<br />

maeYer marCel 11/10/2008 de VuYst 88,00<br />

maHaux eugène n/a VanderKindere 76,00<br />

maK paul n/a VanderKindere 120,00<br />

maK paul n/a VanderKindere 92,00<br />

marais milton Victor 13/09/2010 Horta 600,00<br />

marais milton Victor 8/11/2010 Horta 184,00<br />

marstboom antoon 29/03/2010 bernaerts 88,00<br />

marYan 8/03/2008 de VuYst 520,00<br />

marYan 8/03/2008 de VuYst 880,00<br />

marYan 10/05/2008 de VuYst 300,00<br />

marYan 10/05/2008 de VuYst 380,00<br />

marYan 10/05/2008 de VuYst 200,00<br />

mattis teutsch janos 23/02/2010 Galerie moderne 160,00<br />

mattis-teutsch janos 29/03/2010 bernaerts 184,00<br />

micha maurice 14/06/2010 Horta 120,00<br />

middeleer joseph n/a VanderKindere 88,00<br />

minne GeorGe 11/10/2008 de VuYst 280,00<br />

minne George 12/12/2009 de Vuyst 320,00<br />

minne George 12/12/2009 de Vuyst 300,00<br />

minne George 12/12/2009 de Vuyst 440,00<br />

minne George 31/12/2009 oscar de Vos 226,56<br />

minne George 8/11/2010 Horta 340,00<br />

minne Georges 8/03/2008 de VuYst 800,00<br />

minne Georges 8/03/2008 de VuYst 192,00<br />

minne Georges 31/03/2010 Zeno x 778,85<br />

minne Georges 29/03/2010 bernaerts 88,00<br />

minne Georges 31/12/2009 de Vuyst 306,12<br />

minne Georges 19/04/2010 Horta 144,00<br />

minne Georges 19/04/2010 Horta 80,00<br />

moerman jean-luc 23/02/2010 Galerie moderne 96,00<br />

moravec benjamin 31/03/2010 deweer Gallery 178,23<br />

moravec benjamin 31/03/2010 deweer Gallery 243,10<br />

mortelmans FranCK 11/10/2008 de VuYst 200,00<br />

otteVaere Henri n/a VanderKindere 56,00<br />

peeters jozef 08/09/2009 2è partie Vanderkindere 80,00<br />

perdiKidis dimitri 11/10/2008 de VuYst 220,00<br />

peske jean 27/04/2010 Vanderkindere 128,00<br />

philippot albert 8/03/2010 Horta 88,00<br />

piette olivier maurice 30/03/2010 ba auctions 88,00<br />

pollard ngoia 12/12/2009 de Vuyst 80,00<br />

pontoy Henri jean 17/11/2009 Vanderkindere 152,00<br />

poot riK 11/10/2008 de VuYst 960,00<br />

poot rik 16/05/2009 de Vuyst 1.120,00<br />

proost a 30/03/2008 Gal. de VuYst 580,57<br />

raaphorst Cornelis 9/02/2010 dVC 152,00<br />

raaphorst Cornelis 8/03/2010 Horta 80,00<br />

richter Gerhard 12/12/2009 de Vuyst 88,00<br />

romeda pablo 16/05/2009 de Vuyst 400,00<br />

rousseau Victor 17/05/2010 Horta 380,00<br />

saby bernard 16/05/2009 de Vuyst 152,00<br />

samba Cheri 12/12/2009 de Vuyst 320,00<br />

samuel Charles 08/09/2009 2è partie Vanderkindere 108,00<br />

scheiber Hogo 11/01/2010 Horta 88,00<br />

schelfhout alfred 17/05/2010 Horta 80,00<br />

sCHerpereel Koen 11/10/2008 de VuYst 88,00<br />

sCHerpereel Koen 10/05/2008 de VuYst 160,00<br />

sCHerpereel Koen 10/05/2008 de VuYst 104,00<br />

schippers jozef 12/12/2009 de Vuyst 600,00<br />

schulman léon Gaspard 17/05/2010 Horta 180,00<br />

serste paul n/a VanderKindere 50,00<br />

sijs mauriCe 11/10/2008 de VuYst 96,00<br />

sluiter willy 17/05/2010 Horta 120,00<br />

struys alexandre 8/12/2009 Vanderkindere 88,00<br />

styka adam 11/01/2010 Horta 400,00<br />

swennen walter 8/03/2008 de VuYst 640,00<br />

taVernier armand n/a VanderKindere 144,00<br />

tchistovsky lev 14/06/2010 Horta 880,00<br />

tchistovsky lev 8/11/2010 Horta 420,00<br />

timmermans Henri n/a VanderKindere 60,00<br />

timmermans Henri n/a VanderKindere 80,00<br />

tréfont auguste 19/04/2010 Horta 520,00<br />

urdin Kiro 8/03/2008 de VuYst 132,00<br />

Van damme suzanne 16/05/2009 de Vuyst 152,00<br />

Van den driessCHe 10/05/2008 de VuYst 96,00<br />

Van doren emile 15/06/2010 Vanderkindere 100,00<br />

Van GuCHt jose n/a VanderKindere 60,00<br />

Van mens isidore 16/05/2009 de Vuyst 260,00<br />

Van mens isidore 30/03/2010 ba auctions 400,00<br />

Van mens isidore 30/03/2010 ba auctions 360,00<br />

Van mens isidore 8/03/2010 Horta 200,00<br />

Van mens isidore 22/06/2010 ba auctions 780,00<br />

Van mens isidore 11/10/2010 Horta 128,00<br />

Van mens isidore 22/06/2010 Galerie moderne 160,00<br />

Van naZaretH Herman 8/03/2008 de VuYst 112,00<br />

Van raemaKer Henri n/a VanderKindere 80,00<br />

VandeVelde Henry n/a VanderKindere 54,00<br />

Vari sophia 8/03/2008 de VuYst 80,00<br />

Vari sophia 12/12/2009 de Vuyst 480,00<br />

VerbruGGHe Charles n/a VanderKindere 58,00<br />

Verschaffelt edmond 13/05/2009 dVC 80,00<br />

VersCHaFFelt edouard 10/05/2008 de VuYst 80,00<br />

VerVisCH Godfried 10/05/2008 de VuYst 80,00<br />

watelet Charles 22/06/2010 ba auctions 152,00<br />

wauman andy 31/03/2010 deweer Gallery 118,04<br />

welters willem 29/03/2010 bernaerts 80,00<br />

wiethase edgar 9/02/2010 dVC 180,00<br />

wiethase edgard 12/12/2009 de Vuyst 1.120,00<br />

wunderlich paul 16/05/2009 de Vuyst 216,00<br />

Zadkine Valentine Henriette prax 7/12/2009 Horta 80,00


© david Harezma/Christophe dumoulin<br />

chRisTophe dumoulin & david haRemza<br />

jouenT dans la couR des gRands<br />

paul Van Haver joue dans la cour des grands.<br />

avec son symbolique nœud papillon rehaussé<br />

d’un bermuda et de grandes chaussettes<br />

jaunes fluorescentes, l’artiste impose son<br />

style et son atypique élégance. paul Van<br />

Haver, alias stromae, fait figure d’électron<br />

libre dans le paysage musical belge. instrumentiste,<br />

chanteur, l’artiste pose ses textes<br />

sombres et mélancoliques sur des musiques<br />

joyeuses et enivrantes. une improbable équation<br />

dont le mystère aiguise sans relâche l’intérêt<br />

de ses admirateurs. Compétiteur dans<br />

l’âme, exigeant essentiellement envers lui,<br />

l’adolescence est un voyage dont on ne sort<br />

pas toujours indemne. saison de vie plus ou<br />

moins dense selon nos parcours, elle marque<br />

nos personnalités d’incontournables sillons.<br />

maxime et mélanie, quatorze ans, l’apprendront.<br />

irrémédiablement. ils l’apprendront<br />

à travers un sentiment d’amour inconditionnel<br />

qui les conduit à une issue pour le moins<br />

inattendue. mélanie découvre qu’elle est enceinte.<br />

maxime s’affirme, veut garder l’enfant.<br />

mais sait-il vraiment ce que cela implique ?<br />

Keeper, dont le titre est actuellement encore<br />

provisoire, trace le portrait de deux enfants<br />

l’homme aime les défis, les relève sans sourciller,<br />

et laisse tomber le voile sur un humour et<br />

une humilité déconcertante.<br />

décalé, étonnant, touchant au plus haut point.<br />

C’est à travers le regard des deux réalisateurs,<br />

Christophe dumoulin et david Haremza, que<br />

le grand public découvre les multiples facettes<br />

d’un stromae que certains n’hésitent pas à comparer<br />

au Grand jacques. les deux hommes<br />

s’attardent sur la belgitude de stromae,<br />

les dernières dates de la tournée de l’artiste<br />

à bruxelles, montréal et paris, sur quelques<br />

tranches de vie d’un artiste en devenir, sur ses<br />

guillaume senez<br />

enTRe couRT eT long méTRage…<br />

qui vont avoir un enfant. un premier long-mé-<br />

trage mené par le réalisateur Guillaume senez,<br />

produit par iota production et les Films Vevlet,<br />

soutenu par la Fédération wallonie bruxelles<br />

(aide à l’écriture et aide à la production). a dé-<br />

couvrir en 2014.<br />

Guillaume senez, réalisateur, s’est récemment<br />

illustré à travers U.h.T., un court-métrage également<br />

produit par iota production, les Films<br />

Vevlet et ultime razzia.<br />

a travers des images d’une grande qualité, l’artiste<br />

brosse le portrait touchant de sophie et<br />

augustin, un couple soumis à la dérive d’une<br />

© photos iota productions<br />

influences artistiques, son équipe, son entourage…<br />

on le découvre autrement. on le rencontre<br />

dans une autre dimension.<br />

Stromae dans la cour des grands, un documentaire<br />

réalisé de main de maître par Christophe<br />

dumoulin et david Haremza. il a été<br />

diffusé en août dernier sur la deux, ainsi que<br />

sur arte en belgique, en France et en allemagne.<br />

a voir. a revoir. a diffuser sans aucune<br />

modération<br />

inFos ?<br />

daH@bel.net<br />

exploitation laitière. a découvrir ou redécouvrir<br />

d’urgence !<br />

inFos ?<br />

Http://www.iotaproduCtion.Com<br />

Http://www.FaCebooK.Com/uHtleFilm<br />

sabam maGaZine 70//juillet>août>septembre 2012//19


© Vtm<br />

les dRoiTs pouR des œuvRes audiovisuelles<br />

à l’éTRangeR ? pas si simple …<br />

C’est toujours aVeC beauCoup de Fierté que nous lisons dans la presse que par exemple<br />

BENIDORM BASTARDS a été Vendu à plus de VinGt paYs ou que VERMIST peut être Vu dans 92 paYs.<br />

mais qu’en est-il des droits d’auteur en Cas de diFFusion à l’étranGer ? Y a-t-il dans tous Ces<br />

paYs une sabam artes qui perçoit et Verse les droits des auteurs ? oui ou non ?<br />

la réponse n’est pas aussi simple et univoque … parfois, elle l’est,<br />

mais le plus souvent, non. en effet, contrairement à ce qui est le cas<br />

pour la musique par exemple, il n’y a pas dans tous les pays une société<br />

d’auteurs qui gère ce genre de droits pour les œuvres audiovisuelles.<br />

Ceci est dû à la législation relative au droit d’auteur et aux<br />

œuvres audiovisuelles dans les pays en question. même en europe, il<br />

n’y a pas d’uniformité sur le plan des droits d’auteur pour les œuvres<br />

audiovisuelles.<br />

en belgique, la loi de 1994 relative au droit d’auteur précise qui est<br />

reconnu comme auteur audiovisuel, mais stipule aussi qu’il y a une<br />

présomption de cession des droits<br />

à moins que, dans le contrat conclu<br />

entre l’auteur et le producteur, une<br />

réserve spécifique ne soit faite pour<br />

la rémunération via une société de<br />

droits d’auteur. si ce n’est pas le cas,<br />

l’auteur doit, pour la rémunération à laquelle il a droit pour chaque<br />

exploitation, s’adresser à ce producteur. dans la pratique, ceci se<br />

passe généralement sans problèmes et les droits sont perçus auprès<br />

d’émetteurs et/ou de distributeurs de dVd par les sociétés de droits<br />

d’auteur pour les auteurs qui sont affiliés chez elles.<br />

Ceci vaut par exemple aussi dans des pays comme la France, la<br />

suisse, l’espagne, l’italie et le portugal. mais aux pays-bas, ce n’est<br />

le cas que pour certains types d’œuvres et/ou de droits. ainsi, sabam<br />

artes peut réclamer des droits de copie privée1 et des droits de<br />

câble2 diffusion<br />

via nos sociétés sœurs néerlandaises, mais les droits de<br />

3 posent le plus souvent problème. aux pays-bas, les droits<br />

de diffusion ne sont pas réglés de façon standard via les sociétés de<br />

droits d’auteur mais via les producteurs mêmes.<br />

en Grande-bretagne, aux états-unis et en australie notamment, c’est<br />

le système du copyright qui s’applique, et tous les droits sont réglés<br />

via les producteurs et les guildes.<br />

Ceci signifie que le producteur belge qui vend une œuvre audiovisuelle<br />

à un diffuseur étranger doit savoir dans quels pays il peut y<br />

avoir une perception via sabam artes et dans quels pays non. Ces<br />

pays sont mentionnés à la fois dans nos contrats types et sur www.<br />

en Grande-bretaGne, aux états-unis<br />

et en australie notamment,<br />

C’est le sYstème du CopYriGHt qui<br />

s’applique et tous les droits sont réGlés<br />

Via les produCteurs et les Guildes.<br />

sabam-artes.be. là où il ne peut pas<br />

être perçu, il vend l’œuvre audiovisuelle<br />

tous droits compris et il verse<br />

la part de l’auteur ensuite selon les<br />

accords mentionnés dans le contrat<br />

de production qui a été conclu à la<br />

base.<br />

sur ce même site web, l’auteur trouve également le ‘formulaire de<br />

signalisation’, au moyen duquel il peut signaler la vente de son œuvre<br />

à l’étranger. là où nous pouvons percevoir, nous prenons immédiatement<br />

contact avec la société sœur dans le pays en question afin de<br />

garantir la perception.<br />

un bon conseil : en cas de doute, prenez toujours contact avec l’un(e)<br />

de nos juristes, qui sont spécialisés en la matière et qui pourront toujours<br />

vous dire avec certitude si nous pouvons percevoir les droits<br />

pour vous ou si ceci doit se faire via le producteur.<br />

(marleen FranCois)<br />

1droits de copie privée : droits perçus sur les appareils d’enregistrement et les supports vierges tels que des dVd pour l’enregistrement de programmes tV.<br />

2droits de câble : droits perçus auprès des sociétés de câble pour la retransmission de programmes tV via le câble<br />

3droits de diffusion : droits perçus auprès des chaînes de tV pour la diffusion d’une œuvre audiovisuelle<br />

20//sabam maGaZine 70//juillet>août>septembre 2012<br />

© eyeworks


hélène jacubowiTz eT la sabam,<br />

une hisToiRe à paRT<br />

du 27 septembre au 31 oCtobre, Vous pourreZ déCouVrir une exposition sinGulière dans le Cadre<br />

de notre apéroGalerie. il Ya quelques années de Cela, notre rédaCtion Fit la déCouVerte des<br />

sCulptures très parlantes d’Hélène jaCubowitZ, qui Constituent un Vrai summum en termes<br />

d’éléGanCe du bronZe. aVeC la préCision d’une orFèVre, à l’instar de son père auprès duquel elle<br />

a appris le métier, elle traVaille une barre de métal pour en Faire un bijou artistique en bronZe.<br />

il est parfaitement possible que vous ayez déjà croisé l’une de ses créa-<br />

tions. sur la voie publique par exemple. que ce soit sur des bâtiments,<br />

des rotondes, sur la digue à Knokke ou bien au-delà de nos frontières à<br />

paris, londres – sotheby’s! -, stockholm voire new York ou san diego, elle<br />

fait découvrir un aperçu de son talent magique aux amateurs, connais-<br />

seurs, acheteurs ou simples passants.<br />

entre-temps, elle a accroché une kyrielle de prix prestigieux à son pal-<br />

marès ainsi qu’un bon nombre d’expos du même acabit mais ceci n’em-<br />

pêche qu’Hélène a néanmoins trouvé un petit trou dans son agenda bien<br />

chargé pour honorer l’apérogalerie de la sabam de sa présence.<br />

il faut dire qu’Hélène et la sabam, c’est une histoire particulière.<br />

Hélène: C’est pour moi aussi très spécial d’exposer mes œuvres chez vous<br />

car la SABAM a joué, il y a 20 ans, un grand rôle dans le développement de<br />

ma carrière. Mon mari, qui est membre de la SABAM sous le nom d’artiste<br />

William Lip, a reçu un jour dans la boîte aux lettres une annonce de “l’Académie<br />

de Lutèce” Paris via la SABAM. Sans que je le sache, on m’avait inscrite<br />

à ce concours et deux de mes œuvres avaient été récompensées d’une<br />

médaille d’or et d’un prix spécial. Ce fut le début de ma carrière publique en<br />

tant qu’artiste. Quand quelqu’un parle de la SABAM, on pense souvent d’emblée<br />

au monde de la musique, c’est pourquoi j’ai choisi pour cette exposition<br />

trois sculptures qui ont un lien avec la musique. Mélodie d’amour, une œuvre<br />

abstraite figurative dans laquelle on peut distinguer un instrument à cordes<br />

mais aussi les arcs et les lignes asymétriques qui me sont si chers.<br />

Une autre sculpture inspirée par la musique, c’est l’abstraite Musique au<br />

féminin, dans laquelle j’exprime mes sentiments tels qu’ils sont modulés par<br />

les belles harmonies d’Enya la Celtique. Dans Musique au féminin, mes arcs<br />

et lignes asymétriques suivent le modèle rythmique des ondes musicales<br />

dans variations féminines rondes et récurrentes.<br />

Et pour rester dans le domaine de la musique, la sculpture Tussen bemol en<br />

dièze montre la complémentarité des formes anguleuses et arrondies, l’harmonie<br />

des formes masculines et féminines pour arriver à un ensemble de<br />

lignes ludiques qui appellent un certain mouvement rythmique. Ce n’est pas<br />

un hasard si elle est devenue le trophée de la célèbre émission de télévision<br />

Zo is er maar één (VRT).<br />

expositions solo :<br />

Apérogalerie sAbAM : du 27/09 au 31 octobre 2012 (vernissage 27/09)<br />

Galerij ‘t Hof te puttens lede du 8/9 au 4/11/’12<br />

Galerij molensloot antwerpen du 2/3 au 3/3/’13<br />

expositions Groupées :<br />

open art Fair utrecht du mardi 11/9 au samedi 15 /9/’12 –<br />

art ramont<br />

rondom Felix de boeck Cultureel Centrum scherpenheuvel<br />

du 4/10 au 17/10/’12<br />

aaF a’dam du 24/10 au 28/10/’12 – art ramont<br />

aaF Hamburg du 14/11 au 18/11/’12 - art ramont<br />

art Gent du 29/11 au 4 /12/’12 – art ramont<br />

Kunst en antiek weekend 24/1/’13 – 27/1/’13 - artatra<br />

Hélène jacubowitz © sabam 2012<br />

“Zo Is er Maar Een” (il n’y en a qu’une comme elle), le titre d’un prix<br />

récompensant une chanson choisie entre mille s’applique tout aussi<br />

bien à la créatrice du trophée. en 2006, Hélène était également l’hôte de<br />

l’expo natur-art de la sabam. nous sommes ravis de pouvoir à nouveau<br />

accueillir l’artiste et ses œuvres. découvrez-les vous-mêmes le 27 septembre<br />

à l’apérogalerie. (tG)<br />

LIghTS OF EUROpE<br />

sabam maGaZine 70//juillet>août>septembre 2012//21


antoinette tontcheva © sabam 2012 antoinette tontcheva © sabam 2012<br />

anToineTTe<br />

TonTcheva<br />

une sensibiliTé<br />

pRoche<br />

de la naTuRe<br />

LA PEINTURE EST UNE SCIENCE. ELLE DEVRAIT ÊTRE<br />

UNE CONSTANTE RECHERCHE DES LOIS DE LA NATURE,<br />

disait le peintre paYsaGiste britannique joHn<br />

Constable. Considéré Comme le peintre des<br />

Ciels, l’artiste Fait FiGure de préCurseur de<br />

l’impressionnisme. tout Comme son Contemporain,<br />

josepH mallord william turner, aquarelliste<br />

de la Veine romantique anGlaise,<br />

Véritable peintre de la lumière.<br />

STARS’ BRIDgE,<br />

ACrYL on CAnvAs, 60x80<br />

22//sabam maGaZine 70//juillet>août>septembre 2012<br />

antoinette tontcheva © sabam 2012<br />

aborder l’œuvre de l’artiste belge antoinette tontcheva demande un<br />

détour par les influences qu’elle cite à l’heure d’expliquer son travail,<br />

sa démarche, ses couleurs.<br />

Dès mon plus jeune âge, nous dit l’artiste, je me suis sentie inspirée par<br />

la diversité de la nature et les grands romantiques du ciel et de la lumière<br />

qu’ont été Constable et Turner. Proche de l’univers personnel de mon père,<br />

professeur bulgare, médecin reconnu et humaniste, je me suis appuyée sur<br />

des formules mathématiques, des leitmotiv et des répétitions universelles<br />

pour réaliser “Stars paradise”, une de mes œuvres conceptuelles, une<br />

forme de projection de ma personnalité.<br />

en dehors de cet accès direct à la nature, à ses éléments, à l’univers,<br />

d’autres grands axes ponctuent le travail d’antoinette tontcheva de<br />

rencontres déterminantes. son chemin passe également par l’expressionisme<br />

et le mouvement Cobra. elle fait également appel au cours de<br />

sa carrière à certaines démarches surréalistes de magritte pour nourrir<br />

sa réflexion. a ce jour, de nombreuses expositions ont dévoilé les<br />

couleurs d’antoinette tontcheva tant en belgique qu’à l’étranger. elle a<br />

présenté plusieurs toiles au musée d’art moderne – moma à new York,<br />

ainsi qu’à milan (italie).<br />

Je suis sensible où je vais “théâtrer” mes toiles, dit encore l’artiste, parce<br />

qu’elles deviennent actrices de leurs histoires…<br />

inFos ? net21ton@Ymail.Com<br />

en hAut De g. à D. :<br />

SOS FOR ALL,<br />

ACrYL on CAnvAs, 60x80<br />

JOy,<br />

ACrYL on CAnvAs, 60x80<br />

anToineTTe TonTcheva<br />

& son concepT Techno<br />

“Récemment, j’ai commencé une réflexion et<br />

un travail autour de représentations abstraites<br />

conceptuelles que j’appelle TECHNO. Ce concept<br />

TECHNO est inspiré par le monde virtuel, les nouvelles<br />

formes de communication de plus en plus rapides<br />

et globales, les émotions qui passent à toute<br />

vitesse d’un réseau à un autre, cette nouvelle ère<br />

de la communication de masse. En quelque sorte,<br />

il s’agit d’une réflexion sur le monde virtuel d’aujourd’hui”.<br />

antoinette a déjà exposé ce concept à bruxelles<br />

et envisage une exposition aux etats-unis dans<br />

le courant des prochains mois.


jean closon<br />

maladResses<br />

paRenTales<br />

publiciste confirmé, l’auteur entreprend un travail personnel à plus de quarante ans. une<br />

remise en question salutaire qui l’amènera sur la route de la kinésiologie. sa rencontre avec<br />

cette pratique liée à l’évolution personnelle, développée dans les années soixante par un<br />

chiropracteur du nom de Georges Goodhaert, remet véritablement en cause les fondements<br />

de sa vie.<br />

peu à peu, il abandonne la publicité et s’investit à cent pour sang dans la kinésiologie.<br />

rapidement, il prend conscience que chaque mal-être, ou presque, trouve son origine dans<br />

la genèse de qui nous sommes, dans le terreau de notre construction personnelle. les maladresses<br />

parentales, conscientes ou pas, conduisent l’enfant à mettre en place des modes<br />

de survie et des mécanismes compensatoires qui finissent, un jour ou l’autre, par ternir sa<br />

vie d’adulte.<br />

Maladresses parentales, s’en sortir et ne pas reproduire aborde cette thématique avec une<br />

ouverture d’esprit indispensable à toute remise en question. une étape indispensable pour<br />

une évolution personnelle efficace.<br />

le livre est sorti aux itep editions.<br />

un ouvrage à consommer sans aucune modération ! (sG)<br />

inFos ?<br />

www.deCouVertedesoi.Com<br />

aRTibano dans l’èRe du Temps !<br />

auteur, compositeur, interprète, producteur, éditeur, l’homme a des allures de paradoxe.<br />

on irait jusqu’à dire qu’il est un concept ambulant. C’est d’ailleurs ce qu’il a mis sur pied :<br />

un concept novateur, dans l’ère du temps. artibano lance à tous vents son “casting par mail”.<br />

le principe est simple. Ceux qui le souhaitent peuvent se rendre sur www.casting-parmail.com<br />

afin d’y télécharger une mélodie. il suffit ensuite d’y déposer sa voix ou son texte.<br />

ou les deux. l’ambition de l’artiste producteur serait ensuite d’en sortir la quintessence<br />

pour la graver sur une compilation qui sortirait chaque année, au midem (www.midem.<br />

com ). affaire à suivre ?<br />

l’idée s’impose Comme une Certitude inébranlable : l’ou-<br />

VraGe MALADRESSES pARENTALES, S’EN SORTIR ET NE pAS REpRO-<br />

DUIRE s’adresse au plus Grand nombre. pour ne pas dire à<br />

CHaCun d’entre nous. aVeC ses presque trois Cents paGes de<br />

Constats et de solutions, jean Closon brosse le portrait<br />

des dériVes et des inCompréHensions que nous aVons subies<br />

en tant qu’enFants d’Hier ou que nous Faisons subir Comme<br />

parents d’aujourd’Hui.<br />

rapidement, il prend ConsCienCe que CHaque mal-être, ou presque,<br />

trouVe son oriGine dans la Genèse de qui nous sommes,<br />

dans le terreau de notre ConstruCtion personnelle.<br />

les maladresses parentales, ConsCientes ou pas, Conduisent<br />

l’enFant à mettre en plaCe des modes de surVie…<br />

sabam maGaZine 70//juillet>août>septembre 2012//23<br />

© www.louviere.eu/castingparemail


édacteur en chef Christophe depreter / secrétaire de rédaction sylvie Godefroid / Comité de rédaction Claude martin, johan Verminnen, Christophe depreter,<br />

jérome Van win, sylvie Godefroid, tania Ghyselinck / ont également collaboré à ce numéro, laurent michel, marleen François, salvador Ferreira, ellen dessart, steven<br />

Verhamme / traductions Frédéric de Vadder, jens devogelaere / relecture laurent weinstein / Conception graphique olagil / impression & distribution symeta /<br />

Crédit icono graphique © david Haremza & Christophe dumoulin, iota productions, FiFF, Gilbert serres, pablo andres, rtbF, Guy Kokken, jelle aerts, evy ottermans,<br />

benjamin poupel, milena strange, simon Vanhie, VK red, labiur, Hélène et les garçons, Gregory derkenne, pascal schyns, juan andres rodriguez.<br />

Coordination : sylvie Godefroid, rue d’arlon 75/77 – 1040 bruxelles - sylvie.godefroid@sabam.be<br />

editeur responsable : Claude martin, administrateur délégué<br />

société Coopérative Civile à responsabilité limitée sabam reg. soc. Civ. brux. n°6 - sabam - rue d’arlon, 75-77 - 1040 bruxelles - tVa: be 0402.989.270 rpm bruxelles - site internet: www.sabam.be.<br />

toute reproduction même partielle du présent numéro est soumise au consen tement préalable de l’éditeur responsable.<br />

artistes en couverture, de gauche à droite : Chantal bauwens, Claude semal - © n. Gangi, Guillaume senez - © les liberterres, ben Hamidou - © daniel locus, bruno Coppens - © toffolo,<br />

david Haremza et Christophe dumoulin - © okidoki prod sprl, Françoise Houdart © Françoise Houdart, elliot - © eric massaud, angel Vergara, Fidéline dujeu - © stephen Vincke

Hooray! Your file is uploaded and ready to be published.

Saved successfully!

Ooh no, something went wrong!