Ma ville Mâcon novembre 2011

macon.fr

Ma ville Mâcon novembre 2011

MA VILLE

/GranD forMat/

CŒur De VILLe,

CŒur De VIe

/anIMer/

sCènes MaGIques,

sCènes unIques

/DernIère MInute/

Le tour De franCe

à MÂCon en 2012

n° 20

novembre 2011


le toUr de franCe

revient à Mâcon en 2012 !

C

’est officiel : Mâcon accueillera une journée de repos et un

départ d’étape les 10 et 11 juillet 2012. L’annonce en a été

faite lors de la présentation officielle du parcours de cette 99e édition de la Grande Boucle en présence du Sénateur-Maire,

Jean-Patrick Courtois. Après une arrivée à Besançon et un

transfert, toute la caravane du Tour ainsi que la presse et les

suiveurs passeront la nuit du lundi 9 au mardi 10 juillet dans les

hôtels de Mâcon avant d’investir Mâcon toute la journée du

mardi. Cette journée verra donc Mâcon sous les caméras, les

micros et la plume des quelque 500 journalistes de la presse

mondiale qui suivent cet événement planétaire. Après une

nouvelle nuit sur place, le départ de l’étape Mâcon – Bellegardesur-Valserine

sera donné sur l’esplanade Lamartine le mercredi

11. Pour les spectateurs, l’assurance d’assister au podium

signatures où les coureurs pointent avant le départ. Puis viendra

le temps du défilé de la caravane publicitaire dans les rues de

Mâcon suivie peu après du peloton qui empruntera ensuite le

pont de Saint-Laurent pour rejoindre l’Ain.

“ Après 2002 et 2006, Mâcon va à nouveau pouvoir bénéficier des

retombées engendrées par le Tour, c’est formidable ”, note Jean

Berthaud, l’adjoint aux sports. Un point de vue confirmé par le

directeur de l’office de Tourisme du Mâconnais, Frédéric

Chapotot. “ Pour avoir déjà reçu le Tour lorsque je travaillais

dans des stations de montagne, je sais que les retombées sont

considérables pour le commerce local. Aujourd’hui, 1 500 nuitées

sont déjà réservées dans les hôtels de Mâcon pour chacune des

deux nuits, pour héberger les équipes et la caravane qui compte

beaucoup plus de personnes que le côté sportif seul. La journée

de repos est une chance, elle va drainer énormément de suiveurs,

sans compter que les employés de la caravane vont profiter de

cette journée de repos pour dépenser sur place.

C’est une publicité mondiale de plusieurs jours qui s’offre à

Mâcon, même les télés américaines diffusent le Tour en direct ! ”

Toute la ville se prépare donc à fêter dignement la Petite Reine ! n

/soMMaire/novembre 2011

n°20...

/édito/p. 4

“ Aucune option ne doit être

négligée pour développer le

potentiel de Mâcon

/temps

forts/p. 5

Un mois d’actu en images

/Grand

format/p. 10

Cœur de ville, cœur

de vie

/aU joUr

le joUr/p. 16

> protéGer

Des défibrillateurs dans les

lieux publics

La Ville accompagne aussi les

collégiens

Lutter contre l’absentéisme

> animer

Scènes magiques, scènes uniques

Optez pour cyclo-service

> développer

Aproport séduit les industriels

genevois

Ligne TGV Paris - Orléans -

Clermont -Lyon : les éléments

du débat

> emBellir

Un nouvel espace de nature

dans le quartier de Flacé

Spectaculaires travaux du port

/triBUne/p. 26

Expression

des groupes politiques

/en ville

le GUide/p. 27

Vendanges de l’humour : Sophia

Aram en clôture

Rencontre : Franck Marck

Sports collectifs : Billard académie

/lieU de vie/p. 34

La singulière histoire des

maisons “ castors ”

MA VILLE

N° 20

MA VILLE Novembre 2011

Retrouvez toute l’actualité

de votre ville sur :

Hôtel de Ville - Quai Lamartine

71018 Mâcon Cedex

Tél. : 03 85 39 71 00

Directrice de publication : Christine roBin

Rédaction : david Besson, jean-philippe aUraY.

Crédit images : ville de mâcon : patrick Georget +

Claire joly + Karine revillon negrello /

amédée de almeida / Benoît mahuet /

fotolia.com / tous documents dr.

Conception : service Communication ville de mâcon

Impression : savoy offset

Impression certifiée « Imprim’ Vert »

sur papier éco-labellisé

avec encres végétales.

2 ma ville mÂCon - novemBre 2011 ma ville mÂCon - novemBre 2011 3

/graNd format/

cŒur de ville,

cŒur de vie

/aNimer/

scèNes magiques,

scèNes uNiques

/derNière miNute/

le tour de fraNce

À mÂcoN eN 2012


édito/nous contacter communication@ville-macon.fr

Véritable cœur de la cité, tout à la fois

lieu de vie, d’échanges et de flânerie, le

centre-ville de Mâcon doit disposer

des atouts nécessaires à son

dynamisme d’aujourd’hui et de demain. Le futur

visage de la place Saint-Pierre, le soutien aux

associations de commerçants, le renouvellement

du bâti sont autant d’actions qui vont renforcer

l’attrait de ce centre qui compte de plus en plus de

clients et d’habitants – signes palpables de bonne santé.

Mais développer le potentiel de Mâcon est un travail quotidien dans lequel

aucune option ne doit être négligée. C’est pourquoi il faut se féliciter des

liens qui se sont noués avec les représentants de la Chambre de Commerce

et d’Industrie de Genève lors de leur visite à Mâcon le mois dernier.

Convaincre les industriels genevois d’utiliser Aproport, c’est créer l’activité

économique et les emplois de demain. Le débat public autour de la future

Ligne TGV Paris-Orléans-Lyon participe de la même logique, c'est pourquoi

les Mâconnais sont invités à contribuer à cet espace de démocratie afin que

Mâcon puisse être desservi par cet axe ferroviaire.

“ Aucune option ne doit être

négligée pour développer le

potentiel de Mâcon

Si l’économie et les infrastructures ont un rôle déterminant dans nos vies,

l’épanouissement que procurent la culture et les loisirs sont essentiels.

Réjouissons-nous, novembre sera le mois de tous les arts ! Scènes Magiques, les

Symphonies d’automne et les Vendanges de l’humour seront autant d’occasions

de s’émerveiller pour les Mâconnais. La qualité sera immanquablement au

rendez-vous. En effet, peu de villes de la taille de Mâcon peuvent présenter au

public – presque simultanément qui plus est –, un tel panel d’artistes français et

internationaux. C’est le fruit de l’investissement commun de l’équipe

municipale, des services de la Ville et des associations pour animer notre cité.

Tous ensemble, faisons bouger Mâcon !

Jean-Patrick Courtois

Sénateur-Maire

/temps forts/ Un mois d’actu en images

> CuIsINEs EN fêtE

MOtONAutIsME

Spectaculaire, le Grand Prix de la Ville

de Mâcon n’a pas sacré un Mâconnais

champion de France de vitesse inshore :

Cédric Deguisne n’a pu dépasser Peter

Morin et termine vice-champion de

France devant son public.

La première édition de Cuisines en Fête a

fait le plein dans les centres sociaux où l’on

s’est réuni – enfants comme parents - pour

préparer et déguster des recettes lors de

moments de convivialité.

> fOttOrINO LIVrE sEs sECrEts

L’ancien directeur du journal Le Monde, Eric

Fottorino, a livré sa vision des secrets de famille

devant une centaine de personnes venues

assister à cette conférence Agora exceptionnelle.

> uN CONCErt pOur

L’HôtEL DIEu

Le 1 er octobre, la salle du conseil municipal

a résonné d’accents inhabituels : ceux d’un

concert lyrique en faveur des résidents de

l’Hôtel Dieu.

4 MA VILLE MÂCON - NOVEMbrE 2011 MA VILLE MÂCON - NOVEMbrE 2011 5


Temps forTs/ Un mois d'actus en images

CENtrEs sOCIAux, LIEu dE VIE

La semaine portes-ouvertes des centres

sociaux a permis de nombreux moments de

convivialité comme cette plantation de fleurs

dans le quartier des Saugeraies-Gautriats ou

cette préparation de repas à M.O.S.A.Ï.C.

> ILs s’IMpLANtENt

à MÂCON

L’inauguration des nouveaux

locaux de la société Accord

Diffusion sur la zone d’activités

de Loché montre tout l’attrait

que conserve Mâcon pour les

entreprises à la recherche de

terrains bien situés. La société,

qui a quitté Feillens (Ain), est

spécialisée dans le négoce de

matériel électrique.

> EChANgEs AVEC hAMMANA

Une délégation de quatre élus de Mâcon s’est rendue à Hammana (Liban) et a rencontré MM. Gaby Layoun, ministre de la

Culture, et Marwan Charbel, ministre de l’Intérieur, en compagnie du maire de Hammana, Habib Rizk, et de deux représentants

de l’ambassade de France. Ils ont pu évoquer les liens qui unissent les deux villes et présenter des projets culturels et éducatifs,

avec le souhait commun de préserver la francophonie.

> sALON dE L’hAbItAt

A l’heure du “ cocooning ” roi, le salon de

l’Habitat du parc des Expos est un

incontournable pour les Mâconnais comme

pour les élus qui l’ont inaugurés.

> Au sErVICE dEs hAbItANts

Co-organisée par la Ville et les différents services de secours et de sécurité

publiques, la Journée de la sécurité intérieure a permis de réaliser de

spectaculaires démonstrations sous l’œil attentif des Mâconnais.

6 MA VILLE MÂCON - NOVEMbrE 2011 MA VILLE MÂCON - NOVEMbrE 2011 7


GrAND

FOrMAT/

Cœur de ville, cœur de vie

• Le contexte : cœur de la vie mâconnaise, le centre-ville attire de nouveaux habitants

grâce à son dynamisme commercial et ses animations.

• Les enjeux : développer l’attractivité commerciale, améliorer le cadre de vie et la qualité

de l’habitat.

• Ce qu’il faut retenir : plusieurs projets municipaux simultanés travaillent à renforcer

l’attractivité du centre historique de Mâcon.

8 MA VILLE MÂCON - NOVEMbrE 2011

On aime de plus en plus

habiter dans le centre-ville

de Mâcon. Ce sont les

chiffres qui le disent. Entre

1999 et 2007 (date du dernier

recensement complet) la population du

centre a progressé de 3,2% et celle de

l’hyper-centre ancien de 4,3%. Le centreville

porte donc la plus grande part du

dynamisme démographique de Mâcon

ces dernières années. Portrait robot type

du nouvel arrivant : plutôt jeune,

célibataire ou en couple, et qui veut

profiter de la richesse de la vie du centre

en matière de commerces, de services et

d’activités culturelles.

Ces chiffres, qui vont à l’encontre de

bons nombres d’idées reçues, prouvent

que les efforts entrepris depuis dix ans

ont porté leurs fruits. L’embellissement

des rues et des quartiers – comme la

place Gardon -, la multiplication des

animations qu’elles soient commerciales

– braderies, marchés – ou de loisirs – Eté

frappé, Contes et Lumières… - ont permis

7 700

Le nombre d’habitants

en centre-ville

un quart de la population

de Mâcon

ZOOM sur...

“ TICkETs pArkING ” : du 15 nOveMbre au 15 février

Pendant la période des fêtes, les commerçants adhérents de Mac’Ville, en

partenariat avec la Ville, offrent des tickets d’une heure de stationnement

gratuit au parking Lamartine ce qui, ajouté à la première demi-heure gratuite,

offre 1h30 de présence sans payer. En 2010, le taux d’utilisation des tickets a

grimpé de 7%. Aussi l’opération prend de l’ampleur cette année : elle va durer

du 15 novembre au 15 février (au lieu du 15 janvier) et elle s’étend également

au parking Rambuteau desservant le haut de la ville.

de rendre plus attractives les rues

chargées d’histoire de notre centre-ville.

un prOgraMMe COhérent

Aujourd’hui, la Ville et ses partenaires

mettent sur pied un programme

cohérent fait de travaux et de mesures

d’accompagnement pour amplifier cette

renaissance et lever les dernières

hypothèques qui pourraient freiner son

développement.

Premier projet, qui n’aura pas échappé

aux Mâconnais : la requalification du

quartier Saint-Pierre, entamée en

septembre. Au printemps prochain,

habitants, commerçants et chalands

L’éclairage de l’élue

virginie de battista,

profiteront d’une place Saint-Pierre

entièrement piétonne, ainsi que d’un

espace plus adapté à la déambulation

dans la commerçante rue Saint-Nizier. ››

adjointe chargée de l’économie et du commerce.

“ A Mâcon, nous avons le privilège d’avoir un centre-ville

attractif grâce à ses commerces indépendants de qualité dans

les domaines de l’équipement de la personne et de la maison.

Ainsi, les études montrent, et les commerçants le confirment,

que la zone de chalandise de notre centre-ville s’étend bien

au-delà du Mâconnais. Afin d’amplifier cette attractivité et

dans un souci d’améliorer le confort des chalands et également des habitants, la Ville

a entrepris la piétonisation de la place Saint-Pierre et le réaménagement de notre

cœur de ville. Cette transformation permettra d’assurer la continuité du

cheminement piéton de la rue Carnot et aussi de créer un nouvel espace de vie, de

rencontre où l’on partage, se cultive, fait ses courses… Cette politique d’amélioration

de l’attractivité de notre centre-ville s’inscrit dans un projet global de la municipalité

qui englobe le FISAC, l’OPAH - en concertation avec mon collègue Gérard Colon - et

l’aménagement de la place Saint-Pierre. Afin de pouvoir apporter de l’information sur

ces différents programmes aux chalands, aux habitants et également aux

commerçants, la ville ouvrira place Saint Pierre la Maison du projet qui sera

également un lieu d’échange et d’écoute. Cette politique d’écoute, d’échange, de

travail et de partenariat avec les associations de commerçants est facilitée depuis

presque deux ans grâce l’arrivée d’une animatrice commerciale recrutée par la Ville.

Dans ce même esprit, un chargé de mission FISAC est présent au service mission

économique de la ville pour travailler main dans la main avec les commerçants. ”

MA VILLE MÂCON - NOVEMbrE 2011 9


GRAND FORMAT/ Cœur de ville, cœur de vie

››

Autre nouveauté, un square verdoyant

verra le jour en lieu et place de l’espace

Carnot-Montrevel, disparu début 2012.

Ce nouveau lieu de vie créera également

une continuité piétonne et paysagère

entre les deux côtés de la rue Carnot.

SOutenir LeS initiativeS deS

COMMErçANTs

Dans le centre, renforcer l’attractivité

commerciale figure au rang des priorités.

Le soutien de la Ville aux associations de

commerçants s’est amplifié ces dernières

années. Un poste d’animatrice

commerciale a permis à Mac’Ville

d’assurer son récent développement en

passant de 77 à 110 adhérents en un an,

comme le confirme la secrétaire de

l’association, Christine Guiochon,

artisan rue Philibert-Laguiche. “ Ce poste

est indispensable pour réceptionner les

adhésions et assurer la vie administrative

de Mac’Ville qui demande beaucoup de

temps. Grâce à ce travail en partenariat

avec la Ville, des événements comme le

Printemps des boutiques en mai, ou le

Grand déballage en septembre marchent

bien.” L’association ne manque pas de

projets. Outre le développement de ››

informez-vous à la Maison du projet

Le 10 novembre, la Maison du projet va être inaugurée place Saint-Pierre. Cet espace

va présenter au public les phases de transformations du quartier Saint-Pierre (la

place mais aussi la rue Saint-Nizier, la rue Dufour…) en fonction de l’avancement des

travaux et l’informer des désagréments occasionnés. Ce lieu détaillera également les

projets de FISAC et d’OPAH-RU qui vont compléter les actions de la Ville et permettra

d’informer et d’accompagner les personnes désireuses d’en bénéficier. Cet espace qui

sera accessible au public, particuliers comme professionnels, sera également un lieu

d'échange.

Chiffres clés

+4,3%

L’augmentation de

population du centre entre

1999 et 2007.

600

Le nombre de commerces

et de services dans le

centre.

500 M€

Le chiffre d’affaires des

commerces du centre

(chiffre 2006).

200 000

Le nombre d’habitants de

la zone de chalandise de

Mâcon.

fabrice Micco,

commerçant

rue Saint-nizier,

trésorier

de Mac’ville

“ ”

bouger, c’est ce qui fait venir les clients

INTErVIEW

“ Les travaux de la place Saint-Pierre et de la rue Saint-Nizier sont une excellente chose, ils vont permettre

de mettre en valeur nos boutiques, notamment dans notre rue, de plus en plus commerçante. Le nouvel

aspect des lieux va recréer de la continuité dans le centre-ville. La ville bouge, le quartier bouge et c’est ça

qui fait venir les clients. J’entends bien certains d’entre-eux se plaindre du stationnement, mais c’est un faux

problème selon moi. Le parking Lamartine est à côté du centre et avec Mac’ Ville nous allons proposer

l’opération Tickets parking pendant trois mois pour couvrir les fêtes et les soldes. Cette association, je l’ai

rejointe parce qu’il est indispensable de se fédérer pour créer une dynamique, faire venir les gens dans le

centre où ils trouvent d’autres produits qu’en périphérie. Avec la Ville, qui subventionne nos animations,

c’est un partenariat gagnant/gagnant. ”

10 MA VILLE MÂCON - NOVEMbrE 2011 MA VILLE MÂCON - NOVEMbrE 2011 11


GRAND FORMAT/ Cœur de ville, cœur de vie

››

l’opération tickets-parking (voir en page 9), les

tickets patinoire vont être renouvelés à Noël. “

D’autres opérations devraient suivre ; aujourd’hui

les commerçants ont besoin de se fédérer pour créer

une dynamique. ”

Ses collègues des autres quartiers de Mâcon l’ont bien

compris. A Saint-Clément l’association des

commerçants reprend une nouvelle dynamique et

organise une tombola du 14 au 26 novembre ; la

piétonisation de la rue Franche relance la constitution

d’une association (voir ci-contre). Dans le quartier

Saint-Antoine, l’association des commerçants fait

tellement partie du paysage qu’elle pense “ s’ouvrir

aux habitants ”, note Angèle Garcia qui organise la

brocante annuelle de la Pentecôte.

Pour soutenir ces dynamiques, la Ville travaille à la

constitution d’un dossier FISAC*. Ce fonds

ministériel permet de subventionner à hauteur de

30% des actions de rénovation des vitrines, des

opérations de communication ou marketing, voire

du coaching pour les commerçants. Dix fiches

projets sont en cours d’élaboration.

déveLOpper Le pOtentieL iMMObiLier

Cœur de la vie commerçante, le centre-ville a

également vocation à être un lieu de vie agréable

pour ceux qui choisissent d’y résider. Son bâti

AVANT

ancien nécessite d’être restauré en permanence.

Une OPAH-RU* va donc avoir lieu entre 2012 et

2017 avec l’ambition de rénover 350 logements

dans le centre ancien. Un périmètre qui va du bas

de la rue Rambuteau jusqu’aux quais et du quartier

Saint-Antoine à la rue de Lyon a été choisi pour

cette OPAH qui permettra aux propriétaires, qu’ils

soient occupants ou non, de bénéficier d’aides de

l’Agence Nationale de l'Habitat pour rénover leurs

logements. La Ville prévoit également une

enveloppe pour la rénovation des façades, élément

indispensable pour l’embellissement du centre.

Enfin, cette OPAH comportera aussi un volet pour

améliorer l’accessibilité aux personnes

handicapées, par la construction, par exemple,

d’ascenseurs extérieurs. Au final, de nouveaux

appartements seront introduits dans le circuit de la

location.

Cadre de vie, commerce, habitat : les trois leviers

du développement d’un centre-ville seront alors

réunis. n

*FISAC : Fonds d'intervention pour les services,

l'artisanat et le commerce

**OPAH – RU : Opération Programmée d’Amélioration

de l’Habitat et de Rénovation Urbaine.

L'OPAH permet également de rénover les façades des immeubles

et d'améliorer l'esthétique du centre.

Après

LA V iLLe à L’éCOute deS COMMerçantS

De nombre uses initiatives commerçantes sont soutenues par la Ville. Exemples en images.

LE prINTEMpS deS bOutiqueS

fête LeS beaux jOurs

Depuis deux ans, le Printemps des boutiques du Centre-ville fête

l’arrivée des beaux jours lors du week-end du 8 mai. A cette

occasion, les commerçants adhérents de Mac'Ville ouvrent

spécialement leurs boutiques et " déballent " dans la rue. Cette

manifestation est rendue possible grâce à l'étroite collaboration

des services de la Ville avec l'association.

rue franChe :

piétOniSatiOn réuSSie

Le 8 août, la rue Franche est devenue une artère piétonne, comme le

souhaitaient les commerçants. “ C’est une réussite, témoigne

aujourd’hui Coralie du “ Coralisa ”, la sécurité a été améliorée pour

les terrasses et la qualité de vie également. Les restaurateurs sont

ravis. ” Du coup, l’association des commerçants renaît en même

temps que les projets communs.

MArChéS de nOëL,

vitrineS du CeNTrE

Marché de Noël, marché des Réveillons sont des temps forts de la

programmation de Contes et Lumières, animation portée par la

Ville. Ils illuminent le centre avant les fêtes et attirent les Mâconnais

à la recherche de leurs courses et autres cadeaux de Noël.

12 MA VILLE MÂCON - NOVEMbrE 2011 MA VILLE MÂCON - NOVEMbrE 2011 13


AU JoUr

LE JoUr/

Protéger/animer/Développer/embellir

> Dans le domaine médical, comme dans le domaine scolaire, la

Ville trouve des solutions et intervient aux côtés de ceux qui

en ont besoin.

Le collectif SIDA, piloté par Jacques Tourny, adjoint à la Ville, se

mobilise dans le cadre de la journée nationale de lutte contre le

SIDA du 1er décembre. En collaboration avec les associations qui

prennent en charge des jeunes de 16/25 ans, des actions de

prévention et d’information auront lieu le mardi 29 novembre à

la Mission locale. Le 1er décembre, toute la journée, une

information et une sensibilisation au dépistage aura lieu à

M.O.S.A.Ï.C. aux Blanchettes. A 20h, à la médiathèque, une soirée

grand public ouverte à tous va réunir la troupe “ Et PAF l’Impro ”

de Nancy, dont la représentation sera suivie d’un débat avec

l'association AIDES et un médecin du centre hospitalier.

Pour toute information : Centre de Dépistage Anonyme et

Gratuit, 344 rue des Epinoches, Mâcon (à l'entrée de l'Hôtel

Dieu) ouvert tous les jeudis de 16h30 à 18h30. Tél. : 03 85 38

09 17. Service Santé, Ville de Mâcon : 03 85 39 72 21. AIDES :

03 85 48 98 75.

DES DéfIbrILLATEUrS

Dans les lieux Publics

Depuis 2007, la Ville de Mâcon a doté neuf de ses équipements sportifs de

défibrillateurs, ces appareils qui permettent de venir en aide aux

personnes en arrêt cardio-respiratoire. Ces dernières semaines, deux nouveaux

défibrillateurs ont été installés mais, cette fois, ce sont les lieux accueillant du

public qui ont été ciblés, à savoir l’Hôtel de Ville et le camping municipal.

En parallèle, le service Santé de la Ville de Mâcon organise des séances de

formation aux défibrillateurs en direction des Mâconnais et, en particulier, des

associations utilisatrices des bâtiments équipés. Depuis 2007, 93 personnes ont

été formées. 47 sont pré-inscrites pour des formations qui ont lieu courant du

mois de novembre. Des agents de la Ville suivent également ces formations. n

1er décembre : actions contre le SIDA Cancer du sein :

parlez-en à votre médecin !

“ Octobre rose ”, c’est le rendez-vous annuel d’ADéMaS 71,

Association de Dépistage des Cancers en Saône-et-Loire. Ce

mois est consacré à des actions de sensibilisation à la

prévention du cancer du sein. L’ADéMaS 71 gère au quotidien

des campagnes de dépistage qui, de 2003 à 2010, ont permis

de dépister 1 146 cancers du sein en Saône-et-Loire. Détecté

tôt, dans 9 cas sur 10, un cancer du sein peut être guéri. Le

dépistage est donc une priorité. A Mâcon, cette campagne de

prévention se poursuit en novembre avec l’illumination de

l’Hôtel de Ville en rose pour marquer le soutien de la

municipalité. La distribution de documents est également

effectuée dans les différentes structures de la Ville.

ADéMaS 71, 14 rue de la Grange St-Pierre, 71850 Charnaylès-Mâcon,

tél. : 03 85 39 39 98. www.ademas71.org

120

EnfAnTS

suivis pendant

l'année 2010-2011

LA VILLE ACCoMPAGnE

aussi les collégiens

Dispositif d’aide aux devoirs, de soutien aux familles, de

médiation avec l’Education nationale : l’accompagnement à

la scolarité c’est tout cela et plus encore - un lieu pour travailler

au calme, pour acquérir des méthodes… En 2010-2011, 240

collégiens de la 6e à la 4e ont profité de ce dispositif qui, bien que

s’adressant à des élèves du secondaire, est porté par la Ville de

Mâcon. Leur nombre devrait encore augmenter pour cette

nouvelle année scolaire. En plus des antennes des Blanchettes,

de La Chanaye, de Marbé, des Saugeraies et de Bioux, un

sixième site vient d’ouvrir ses portes, dans le centre-ville.

Cette nouvelle antenne est ouverte à tous les collégiens

mâconnais qui souhaitent profiter de sa position centrale.

L’accompagnement à la scolarité, ce sont dix-sept animateurs

qui possèdent au minimum Bac+2, qui encadrent les collégiens

lors de séances d’une heure et demie où les jeunes sont huit au

maximum. C’est également un suivi obligatoire avec les familles,

voire avec les collèges, les référents pouvant siéger lors des

conseils de classe des élèves qui bénéficient du dispositif.

Quant aux élèves de troisième, ils peuvent participer dans le

cours de l’année scolaire à des groupes de préparation au brevet

des collèges. Pour cette année qui commence, les élèves

ZooM sur...

Lutter contre l’absentéisme

PrIMAIrE : comment faire aider son enfant ?

Votre enfant à besoin d’être aidé pour acquérir des méthodes de travail, pour

apprendre à apprendre ? Quatre écoles primaires (Pagnol, Brassens, Ferry et les

Perrières) proposent les dispositifs “ Coup de pouce ” (pour aider les CP en lecture et

en mathématiques) et PISAP (Parcours Individuel de Soutien Aux Apprentissages)

jusqu’au CM2. Suivi individualisé, prise en compte de son environnement, lien fort

avec les parents : ces programmes ont permis d’aider 120 enfants lors de l’année

scolaire écoulée. Les enfants sont encadrés par des animateurs de niveau Bac+2

minimum. Ces dispositifs sont issus du Programme de Réussite Educative local.

Contact : CCAS de Mâcon, tél. : 03 85 39 72 32, 06 77 47 85 41.

volontaires doivent remplir un dossier d’inscription pour

exprimer leur motivation.

“ Si le dispositif est gratuit, il faut le réserver aux élèves les plus

motivés ”, note l’adjointe chargée de l’éducation, Catherine

Carle-Viguier. n

Le dossier de pré-inscription à l’accompagnement à la scolarité

est disponible en téléchargement sur

Le Programme de Réussite Educative contient aussi un volet à destination des collégiens. L’an dernier, une expérimentation

menée en partenariat avec le collège Saint-Exupéry, a permis à 12 ados de trouver une orientation.

Pour l’année scolaire 2011-2012, le PRE innove dans la lutte contre le décrochage et l’absentéisme scolaire, deux vecteurs

d’échecs scolaires et, au-delà, sociaux. Grâce à de nouvelles lois qui permettent aux établissements de signaler l’absentéisme

injustifié au maire, les éducateurs du PRE pourront ainsi proposer un suivi à ces ados en souffrance. Retour sur les

fondamentaux (maths, français) côtoieront des ateliers d’expression, ou des activités culturelles et sportives. A condition que

le jeune soit volontaire et ses parents investis, ce suivi doit permettre de le raccrocher à la vie scolaire avant ses 16 ans.

L’inscription peut se faire en cours d’année auprès du CCAS.

Si vous possédez un Bac +2 minimum et si souhaitez participer à l’encadrement des jeunes mâconnais vous pouvez

également contacter le CCAS de Mâcon (tél. : 03 85 39 72 32, 06 77 47 85 41).

14 MA VILLE MÂCon - noVEMbrE 2011 MA VILLE MÂCon - noVEMbrE 2011 15


au jour le jour/

animer/Développer/embellir/Protéger

> Du 10 au 13 novembre, au parc des expositions, les spectacles

et ateliers de Scènes magiques vont enchanter les enfants de

tous âges – de 7 à 77 ans !

Faire de Mâcon le royaume de

l’étrange et du merveilleux quatre

jours durant ; quatre jours où se

côtoieront les spectacles des plus grands

maîtres de l’illusion, les ateliers de

découverte pour enfants et les

démonstrations improvisées au cœur

des rues du centre-ville.

En 2009, le succès de la première édition

de cette biennale (5 600 personnes

pendant les quatre jours) a montré tout

l’attrait que les arts magiques possèdent

pour les Mâconnais, petits et grands.

2011 a pour ambition de faire découvrir

les multiples facettes de la magie à un

nombre croissant de spectateurs.

DEs MAstErs…

Pour la première fois, seront réunis dans

un festival les grands noms de la magie

avec, entre autres, Juan Tamariz de

Madrid, Jeff Mc Bride de Las Vegas,

Eugene Burger de Chicago, Yann Frisch,

champion d’Europe de magie 2010 ou

16 MA VILLE MÂCON - NOVEMbrE 2011

Dani Lary qui tourne actuellement dans

les plus grandes salles de France.

Pour cette deuxième édition, Stefan

Leyshon et Katell Sevestre, les directeurs

artistiques du Centre International de

Formation aux Arts Magiques de Mâcon

(CIFAMM) qui aura lieu du 6 au 10

novembre, et du festival “ Scènes

Magiques ”, ont créé une synergie entre

les deux événements pour offrir au

public mâconnais un programme

international, d’un niveau et d’une

variété exceptionnels.

Les masters, l’équipe de France de magie

et les magiciens participants a ces

Master Class uniques au monde seront

présents sur les différentes scènes, dans

les allées du Parc des Expositions et en

centre ville, aux côtés d’artistes choisis

avec exigence, pour leur talent et

l’unicité de leurs univers.

… Et DEs éLèVEs

Découvrir la magie, c’est aussi

approcher, toucher, comprendre un peu

mieux ce monde fascinant. Aussi, les

enfants pourront participer à des ateliers

de magie ou des goûters magiques

donnés par Sylvie La Fée. Les autres

pourront visiter “ la foire aux trucs ” qui

se tiendra les jeudi, vendredi et

dimanche et où l’on pourra acheter des

tours et du matériel, voire participer à la

scène ouverte du dimanche matin de 11h

à 13h. Enfin, tout un chacun vivra peutêtre

l’expérience d’un tour exécuté sous

ses yeux, au hasard des rues et des

terrasses de café ou encore à l’apéro

close-up tous les jours à 18h30 au Parc

des expositions. Et tous ces événements

sont gratuits. Magique dites-vous ? n

retrouvez tout le programme de

scènes magiques dans le supplément

distribué avec ce magazine et sur

Ateliers grand public :

apprenez avec des magiciens

Le dimanche 6 et le

mercredi 9 novembre,

10h à 17h au Parc des

expositions, les ateliers

grand public de Scènes

magiques accueillent les

amateurs de magie qui

souhaitent découvrir des

tours de cartes, de cordes

et de balles grâce aux

passionnés de l’Amicale

Robert Houdin de Lyon

(du nom d’un magicien

mythique). Mais les

enseignants des Master

Class ne sont jamais très

loin, comme le confirme

le jeune Thomas Pons, 15

ans, qui a participé aux

ateliers en 2010. “ Gaëtan

Bloom, Jean Régil, Stefan

Leyshon sont venus nous apprendre des trucs, c’est vraiment curieux

d’être au contact de ces gens que l’on voit à la télé. ”

De quoi impressionner ensuite la famille et les amis. “ J’en garde un

très bon souvenir, et je vais y retourner cette année ! ” Toute la famille

Pons compte bien assister à certains spectacles de Scènes magiques,

notamment celui de Dani Lary. “ Ces magiciens ont une présence sur

scène impressionnante, juge le jeune apprenti. On est très content de

pouvoir refaire leurs tours ensuite. ” n

Il fait l’actu

optez pour Cyclo-service

Vous avez sans doute remarqué cet été dans les rues

de Mâcon ce tricycle qui peut transporter deux

passagers en plus de son conducteur, Gilles Martin, qui

a créé Cyclo-service, en juin dernier. “ C’est en

cherchant dans le domaine de la restauration

ambulante que j’ai découvert ces tricycles à assistance

électrique qui permettent de véhiculer des passagers en

plus de l’engin qui pèse à lui-seul plus de 100 kg. C’est

un engin qui ne pollue pas, qui ne fait pas de bruit. Je

pense qu’il existe une place pour ce type de transport à

Mâcon. ” Le prix est très mesuré : 2€ pour les premiers

kilomètres, 1€ le km ensuite. Ses créneaux sont

multiples. “ Bien évidemment le transport de

personnes dans le centre-ville de Mâcon, pour faire

une balade. Mais aussi du transport de personnes à

mobilité réduite, pour aller faire les courses, se rendre

à un rendez-vous… C’est le volet social de mon

activité. J’ai aussi un volet événementiel. Je participe

à des fêtes ou des foires, comme le Temps d’un Weekend

à Azé, pour lesquelles je me déplace sur toute la

France. Enfin, j’espère pouvoir toucher des

entreprises qui seraient intéressées par ma démarche

et qui pourraient soutenir mon activité en apposant

leur marque sur mon tricycle. ”

Contact : 06 41 66 21 30 ou www.cyclo-service.fr

Gaëtan bloom, Master participant aux Master Class du CIFAMM.

“ J’ai assisté à la création des Master Class et de Scènes magiques et on peut dire que Mâcon a réussi

son pari : aujourd’hui on me parle de Mâcon aux Etats-Unis, en Espagne. Le monde de la magie est un

tout petit milieu. Des Master class avec un tel casting – Jean Régil qui a fait des tas de choses, Eugene

Burger, Jeff Mc Bride, une vedette à part entière, et Tamariz qui est pour moi le plus grand magicien

du monde, c’est unique. Je reviens donc avec plaisir, l’an dernier ça a été extraordinaire sur le plan du

partage avec les autres magiciens qui viennent avec des questions et que l’on aide à trouver des

solutions. Nous participons aussi aux ateliers grand public : j’ai débuté à 8-9 ans et je sais que c’est

important de commencer tôt et que l’on apprend plus vite avec un professeur. J’adore faire ces coaching. On échange, on

s’achète des « trucs » et des machines, c’est tout un univers inconnu des “ moldus ” (rires). Quant à Scènes magiques, c’est

l’occasion pour les gens qui n’ont jamais vu de spectacles de magie de découvrir en live ces artistes. ”

MA VILLE MÂCON - NOVEMbrE 2011 17


au jour le jour/

développer/embellir/Protéger/animer

> Par la route, par le fer, dans les airs ou sur la saône, les voies

de communication dont bénéficie mâcon sont des atouts

pour les succès économiques d’aujourd’hui et de demain.

APROPORT SéDuiT

les industriels

genevois

Mâcon port de Genève ? Le volontarisme de la Ville et

de la CCI de Saône-et-Loire pour mettre en relation

les industriels de la capitale helvétique avec le port de la

capitale du Sud Bourgogne est en passe de porter ses

fruits. Après la visite du Sénateur-Maire à Genève en mai

dernier, une délégation de la cité du Léman a visité Mâcon

et ses installations portuaires. Emmenée par Jacques

Jeannerat, directeur de la Chambre de commerce et

d’Industrie genevoise et Antoine Barde, député au Grand

Conseil de la République, elle comptait également cinq

industriels “ transitaires ” spécialisés dans

l’acheminement des marchandises.

Ceux-ci ont pu constater des atouts d’Aproport : une liaison

autoroutière directe et très courte grâce à l’ouverture de

l’A406 en mars dernier et des installations modernes qui

bénéficient des acquisitions faites en 2010. Une grue géante

d’un coût de 1,8 million d’euros, d’une capacité de levage de

63 tonnes et un superstacker ont été acquis pour charger ou

décharger tous types de produits, en vrac ou manufacturés,

y compris les conteneurs. Sans oublier Ports inter, filiale

logistique qui démarche les futurs clients.

Le choix de Mâcon permettrait aux industriels suisses de

concilier la rapidité par rapport aux terminaux belges et

hollandais utilisés aujourd’hui et le développement durable,

un aspect essentiel dans les choix qu’ils effectuent. n

18 MA ViLLe MÂCOn - nOVeMbRe 2011

Avis d’expert

Jacques Jeannerat,

directeur de la CCi de genève

“ Genève, son canton et ses environs, ont

une forte activité industrielle,

notamment dans les domaines de

l’horlogerie, de la pharmacie, de

l’électronique et de la mécatronique. Des

multinationales comme Nestlé ont leur siège à proximité de

Genève. Toutes ces activités ont besoin de capacités

d’exportation, ce que nous propose la Ville de Mâcon avec

Aproport. Grâce à cette visite, nous avons pu constater des

infrastructures à disposition de nos entreprises. Genève

développe également une conscience environnementale

aiguë ; le Gouvernement veut développer l’aspect “ cleantech ”.

Aussi, Mâcon donne accès à un transport fluvial qui permet

de protéger l’environnement et de limiter les coûts

d’expédition en n’ayant pas recours au transport aérien.

Concernant l’avenir, le rôle de la CCI est de présenter cette

opportunité à ses adhérents. Nous allons organiser une

réunion à cette fin. ”

Ligne TgV PARiS-ORLéAnS-CLeRMOnT-LyOn :

les éléments du débat

En décembre, le TGV Rhin-Rhône va faire son entrée en gare

de Mâcon-Ville. Mais l’avenir de la ville en matière de ligne

à grande vitesse s’inscrit également dans le débat sur la future

liaison Paris-Orléans-Clermont-Lyon. Cet équipement qui

nécessiterait la construction d’environ 500 km de lignes à

Les étapes

du débat public

La commission particulière du débat est chargée d’informer et

de recueillir les questions posées par le public. Les 4 et 5

novembre, un bus itinérant viendra à la rencontre du

public sur différents lieux publics : devant l’hôtel de Ville

(9h-11h), à la gare de Mâcon-Ville (11h-13h), ZA des

Bouchardes (14h-16h) et à Mâcon-Loché (16h-18h) le

vendredi 4 novembre. Le samedi 5, le bus sera au marché

de Bioux (9h-11h), à Mâcon-Loché (11h-13h) et à la ZA des

Bouchardes (14h-16h).Du 4 au 18 novembre, une

exposition aura lieu à l'espace Carnot-Montrevel.

Le 8 novembre à 19h à la salle de Champlevert, rue Léo-

Lagrange, une réunion de proximité présentera le projet

et informera sur ses effets au niveau local. Le débat sera

clôturé fin janvier 2012 et Réseau Ferré de France,

organisme chargé de la construction et de l’entretien des

infrastructures ferroviaires, prendra une décision avant

fin juin 2012.

Plus d’informations sur www.debatpublic-lgv-pocl.org

grande vitesse a pour objectif prioritaire de désenclaver les

régions du centre et de mettre Clermont-Ferrand à 2 h de Paris.

Parallèlement, elle pourra fournir une alternative aux voyageurs

pour les trajets Lyon-Paris.

Le parcours de la ligne n’est pas encore fixé. Quatre hypothèses

sont actuellement soumises à un débat public qui s’achèvera en

janvier et lors duquel chacun peut s’exprimer. Les Mâconnais

sont concernés : parmi les quatre options, trois d’entre elles font

de Mâcon-Loché le point de jonction entre la ligne nouvelle et la

ligne à grande vitesse Paris-Lyon existante. Mais, dans ces trois

cas, l’option qui permet de rejoindre Lyon depuis Nevers en

passant par Mâcon est mise en balance avec un trajet entre

Nevers, Roanne et Lyon.

L’avis des Mâconnais sera donc primordial dans ce dossier qui

permettrait à la capitale de la Bourgogne de Sud d’être

connectée à tous les réseaux à grande vitesse du centre-est de la

France. L’économie locale – mais aussi le tourisme – trouverait

là un nouveau vecteur de développement. n

Toutes les cartes sont sur

La Ville de Mâcon propose les offres d’emplois suivantes :

Hôte(sse) de caisse de la patinoire municipale temporaire.

Encaissement, clôture de caisse. Un plus serait de savoir patiner.

Niveau BAC ou expériences réussies dans ce domaine.

Animateur de la patinoire municipale. Distribution des patins,

aiguisage, mise en ambiance, nettoyage de la patinoire. Compétence

en matière de patinage sur glace (ou roller). Pour ces deux postes,

horaires : du jeudi 1erdécembre au samedi 31 décembre (sauf le 25

décembre). Tous les jours de 12h à 19h, sauf les vendredis de 12h à

21h et les samedis de 10h à 21h.

Agents recruteurs pour la période janvier-février 2012. Le poste

comprend une liberté d'organisation de l'emploi du temps (le créneau

horaire le plus propice étant situé entre 16h et 20h). La rémunération est

effectuée sur une base forfaitaire (une part fixe et une part déterminée par

le résultat). Date limite de réception des candidatures : 10 novembre.

Adressez une lettre de motivation et un curriculum vitae à

Monsieur le Sénateur Maire – Hôtel de Ville – Direction des

Ressources Humaines, Quai Lamartine – 71018 Mâcon Cedex.

MA ViLLe MÂCOn - nOVeMbRe 2011 19


au jour le jour/

embellir/protéger/animer/Développer

> a Flacé et au port de plaisance comme bientôt à terre Marin

et sur l’îlot Monnier, des travaux structurants changent

le visage de Mâcon. le point sur ces chantiers.

L’arborétum du château d’Aine permet de

conserver 160 espèces rares.

A Flacé, les espèces d’arbres bourguignons seront conservées.

uN NouvEL EspaCE dE NaturE

DanS le quartier De Flacé

l’image du verger conservatoire du parc du château d’Aine à Azé, où 160

A espèces de pommiers, poiriers, cerisiers et autres pruniers rares sont

conservées pour la plus grande joie des chercheurs et des pépiniéristes, le

quartier de Flacé va bientôt bénéficier d’un arboretum. C’est une zone de prés, en

bordure d’autoroute qui a été choisie pour ce nouvel espace vert. Il sera dédié aux

espèces d’arbres communs de Bourgogne (érables, chênes…) que l’on pourra

découvrir dans des “ alvéoles ” qui seront autant de mini-régions représentant qui

le Morvan, qui le Brionnais... Des zones regroupant certaines espèces sont

également prévues. Enfin, un verger devrait également voir le jour.

uN EspaCE NaturEL

Les travaux ont commencé le mois dernier par le terrassement du futur parking ;

l’endroit devrait en effet attirer les amoureux de la nature. Tout y sera aménagé

pour créer un espace le plus verdoyant possible. Pas de chemin sablé tout d’abord,

mais des zones fauchées pour permettre les balades. Des haies bocagères, ensuite,

à l’image de ce qui se fait dans le Morvan, entoureront les lieux. Des ruches et des

plantes mellifères figurent également au programme. La réalisation de cet espace

sera évidemment soumis aux lois de la nature et l’on devrait pouvoir admirer des

arbres de bonne taille d’ici deux à trois ans.

La plantation du premier arbre est prévue le 12 novembre par le

Sénateur-Maire en personne. n

En chiffres

3,8 ha

c’est la surface de l’arboretum de Flacé

580 ha

la surface totale de nature à Mâcon

SpectaculaireS travaux du port

Spectaculaires, les travaux de réaménagement du port de plaisance ! Depuis leur lancement en septembre l’emplacement de la

future zone technique a été remblayée, la rampe de mise à l’eau et la plate-forme de grutage ont été coulées et les réseaux

souterrains tirés. Les pieux qui serviront de base aux 450 anneaux que comptera l’équipement seront, eux, plantés courant

novembre. n

terre Marin,

l’éco-quartier entériné

Le conseil municipal

de septembre a acté

la création d’un futur

éco-quartier au lieu-dit

Terre Marin, dans le

vallon qui suit le cours

du Bioux, en contrebas

de Champlevert. 653

logements devraient

voir le jour à terme dans

ce nouveau quartier qui

respectera les espaces

verts naturels, dont les

constructions seront

éco-responsables et où

les déplacements seront “ doux ”. En créant une zone d’aménagement

concerté (ZAC), l’assemblée municipale va permettre de lancer la

procédure de recherche d’un aménageur pour l’ensemble de ce

programme de 18 ha. Un premier secteur, le long de la route de Bioux,

est programmé pour recevoir 41 logements individuels et collectifs,

respectant les normes basse consommation, évidemment.

ZooM sur...

MoNNIEr :

coup D’envoi pour la création

D’un nouveau quartier

Comme pour Terre Marin, le conseil municipal

de septembre a entériné la création d’une Zone

d’aménagement concerté pour l’îlot Monnier.

La Ville va se doter d'un aménageur pour

l’actuel parking et ses alentours qui va piloter la

requalification des lieux en un nouveau quartier

d’habitation, aux portes du centre-ville.

20 Ma vILLE MÂCoN - NovEMbrE 2011 Ma vILLE MÂCoN - NovEMbrE 2011 21


tribune/expression des groupes politiques Application de l’article L.2121-27-1 du CGCt

Groupe des élus MÂCoN pour tous

Au ConseiL muniCipAL de mâCon

au-delà des apparences, sujets de méditation

les incivilités

Les générations qui atteignent aujourd’hui l’âge de la retraite et

quelques autres n’étaient pas forcément plus sages au même âge

que les jeunes d’aujourd’hui mais la société a beaucoup évolué.

Tous les jeunes fréquentent aujourd’hui le collège, alors que

beaucoup de leurs aînés se sont arrêtés à l’école primaire avec la

tutelle quasi permanente de l’instituteur et ce dans un monde

plus rural où tout le monde connaissait tout le monde et où

“ l’information amicale ” circulait entre les familles. Les parents

étaient rapidement au courant des bêtises, des incivilités

commises par leurs enfants.

Le monde était différent. La télévision, le cinéma, les livres, les

médias, Internet… ne diffusaient pas en permanence des récits et

des images de violence, mettant en exergue des us et méthodes

qui ne correspondent pas aux valeurs acceptées par la grande

majorité de nos concitoyens, y compris le plus souvent par les

familles des délinquants. L’image donnée aux enfants, aux jeunes

mais aussi aux parents, aux familles, caricature l’autorité, valorise

le laisser-faire, la “ liberté d’éducation ” des enfants et des jeunes…

Alors les incivilités ici ou ailleurs – sans méconnaître la

responsabilité de leurs auteurs - sont aussi la conséquence du

modèle véhiculé par les faiseurs d’opinion, les médias, la

télévision, le cinéma… qui n’encouragent pas les parents, les

éducateurs, les autorités locales… à réagir et à redresser la barre.

Il y a cinquante ans, les incivilités entraînaient des sanctions

simples par l’instituteur et les parents, voire les voisins. On

regrette quelques calottes et “ coups de pieds aux fesses ” que les

parents savaient donner. Aujourd’hui - bien souvent - les parents

de ces jeunes difficiles ont les mêmes valeurs que nos parents

alors pourquoi autant de laisser-faire et d’abdication de l’autorité ?

C’est arrivé, il y a une minute

Il ne se passe pas une heure sans que les différents moyens

d’informations écrits, parlés, télévisés, les sites internet, les

réseaux sociaux… et cela à tous les niveaux de la planète à

Mâcon, dans nos quartiers mais aussi aux Etats-Unis, en Chine

ou ailleurs nous donnent des informations sur tous les sujets.

Nous ployons sous une information souvent brute, pas toujours

vérifiée avec des sources qui ne sont pas toujours légales… Cette

situation d’informations déferlantes s’accélère et cette course ne

semble pas devoir s’arrêter car pour certains il faut faire du

sensationnel et le sensationnel ne permet pas de recul. Il faut être

le premier à annoncer, à présenter. Il fallait plusieurs mois à

Louis XIV pour recevoir des lettres des autres continents ;

aujourd’hui, il ne faut pas plus de quelques secondes. C’est sans

aucun doute un progrès mais les moyens techniques ont évolué

plus vite que nos institutions et souvent plus vite que les

humains. Cette prolifération d’informations parmi lesquelles des

faits divers sordides ne fait qu’ajouter au désarroi des uns et des

autres et à une perte des repères pour les moins aguerris de nos

concitoyens et laisse le champ libre à toutes les dérives.

Groupe des élus de GauChe

Au ConseiL muniCipAL de mâCon

développement durable : des pistes de travail

La municipalité actuelle a conduit quelques opérations pour un

bilan global bien maigre : des bâtiments HQE, des voies

cyclables... Une ville exemplaire sait prendre en compte les

nouveaux enjeux du réchauffement climatique, de la

consommation énergétique, de l’évolution prévisible des

transports et du logement. La ville dispose de bâtiments, de

véhicules, consomme, se chauffe, autorise les permis de

construire, passe des marchés publics, la voirie et la circulation.

Agir pour la préservation de notre cadre de vie, c’est lutter

contre l’étalement urbain et contrôler l’extension des zones

commerciales. Utiliser des énergies propres et renouvelables et

avoir recours aux matériaux naturels et recyclables. Dans le

domaine des transports, c’est acheter des véhicules économes,

Claude Patard, pour le groupe des élus « Mâcon pour Tous »

et rétablir des transports publics accessibles, gratuits pour les

plus démunis.

Pourquoi ne pas mettre en place des opérations de transports

alternatifs à la voiture comme le ramassage scolaire à pied, et

pousser à la création d’un parc de location de vélos ? Il faut

aussi développer un stationnement périphérique gratuit en

coopération avec nos voisins. C’est aussi la commune qui

pourrait acheter, pour les restaurants scolaires, des produits

locaux afin de favoriser les circuits courts et valoriser

l’économie locale.

Penser développement durable, c’est interroger chaque action

de la politique municipale. En savoir plus :

http://www.elusdegauchemacon.fr/index.php

elusdegauche@ville-macon.fr

/eN ville

le Guide/

Culture rencontre sport

les

syMphoNies

MetteNt

l’autoMNe

eN Musique

FraNCk MarCk,

restaurateur

à domicile.

veNdaNGes de l’huMour :

sophiA ArAm en CLôture

sophiA ArAm CLôturerA Le 26 novembre LA 14e édition des

vendAnGes de L’humour.

Pour assurer son salut, la chroniqueuse de la matinale de France Inter et de feu le “ Fou du roi ”,

s'est convertie aux trois grandes religions monothéistes. Un monde délirant de “ foi ” dans

lequel Dieu est le chef de l'homme et l'homme le chef de la femme. De la création à

l'Apocalypse, Sophia revisite les “ textes ” en s'interrogeant : “ Moïse avait-il inventé le premier

iPAD ? Jésus est-il mort du tétanos ? Peut-on embrasser son mari s'il a mangé du saucisson ? ”

En 1ère partie les trois lauréats du concours des Vendanges monteront sur la scène du parc des

expositions. Durant les deux jours précédents, (jeudi 24 et vendredi 25 novembre) huit artistes en

devenir tenteront en salle café-théâtre ou cabaret (avec dîner), de décrocher le prix du public, du

jury ou de la Cave de Lugny. Le festival ouvrira hors des murs de la cité lamartinienne le vendredi

11 novembre. Le phénomène montant de vingt printemps, Kev Adams, déroulera à Replonges sa

vision hilarante des problèmes des ados. Le “ Off ” se poursuivra le lendemain à Saint-Laurent-sur-Saône avec Vincent Piguet, le 18 à

Crêches-sur-Saône avec Marc-Antoine Lebret (chroniqueur imitateur à Europe 1) et le 19 à La Roche-Vineuse avec Yohann Metay.

programme complet, tarifs et lieux de réservation sur :

www.lesvendanges-de-lhumour.com ou au 03 85 38 16 11. et sur

le coup de cœur de la médiathèque

la Nuit la plus loNGue de Jl Burke

L’intrigue de La Nuit la plus longue sert de prétexte à JL Burke pour évoquer le terrible ouragan Katrina. A

travers des descriptions terrifiantes, l’auteur dénonce dans un style magnifique les injustices et le racisme

qui ont pu entourer le traitement de cette catastrophe. Burke s’attache aux personnages, toujours complexes,

blessés par le chaos qui touche la Louisiane à laquelle ces héros sont viscéralement attachés. Leurs doutes,

leurs haines, leurs amours nous passionnent et font de ce roman un véritable “ page-turner ”.

la nuit la plus longue / Burke, James lee, Mercier, Christophe (traducteur). rivages, 2011

22 Ma ville MÂCoN - NoveMBre 2011 Ma ville MÂCoN - NoveMBre 2011 23

p. 24

p. 27

p. 30

Billard

aCadéMie


en ville le guide/Culture AGENDA

LEs syMPhONiEs

mettent l’Automne

en musique

Les Symphonies d’automne c’est, bien entendu, un Concours

international d’airs d’opéra et mélodie française renommé qui

attire les plus grands espoirs internationaux de chant lyrique. Cette

année, leurs prestations seront jugées par un jury dirigé par

Isabelle Aboulker, compositeur, pianiste, accompagnatrice et

enseignante au Conservatoire National Supérieur de Musique. Les

fidèles pourront, le mardi 8 à 10h et le mercredi 9 novembre à 16h,

assister aux quarts et aux demi-finales à l’Auditorium du Conservatoire pour des prestations en duo voix/piano (entrée libre).

Le dimanche 13 novembre à 16h, le Théâtre de Mâcon accueillera la finale (billetterie de la Scène nationale) où l’Orchestre de

Mâcon interprétera des airs d’opéras entre les passages des candidats.

Les Symphonies d’automne, c’est aussi une grande fête de la musique autour de plusieurs dates grand public. Le 6 novembre,

l’ouverture de la semaine sera assurée par d’anciens lauréats comme la bien nommée Natacha Figaro, les sopranos Marlène

Assayag et Angélique Pourreyron et le baryton Alexandre Duhamel. Le 7 novembre, l’église Notre Dame de la Paix résonnera du

film " Tosca " de Benoît Jacquot. Enfin, le 10 novembre, l’église de Flacé accueillera un récital de chants sacrés gitans de Provence.

Programme complet sur www.symphonies-automne.fr et sur

Exposition

Ursulines : Johé Gormand, une poétique de l’art brut

La Ville de Mâcon présente au Musée

des Ursulines les œuvres d’une artiste

singulière, Johé Gormand (1905-1963),

peintre et sculpteur que l’on peut

rattacher à l’art brut. Autour du sculpteur

Maxime Descombin et de l’Ecole d’Art

de Mâcon se développe, dans l’immédiat

après-guerre, une intense activité

artistique. Les artistes qui fréquentent

Johé reconnaissent l’originalité de sa

démarche, s’émeuvent de la spontanéité

et de la profondeur de son travail. En

1970, le musée fera entrer son œuvre

dans les collections.

Native de Cortambert, près de Cluny,

Johé Gormand vit quelque temps à Paris

avant de retrouver sa terre natale en juin

1940. Elle s’exprime, dans un extrême

dénuement, à travers des sculptures en

fil de vigne et en ciment, des peintures

réalisées sur drap, torchon ou toile de jute

cousus entre eux et tendus sur des châssis

sommairement bâtis, des dessins à l’encre

de Chine ou à l’aquarelle. Sans doute

traumatisée par la guerre, elle s’attèle à la

réalisation d’une importante série

d’aquarelles consacrées aux danses

populaires symbolisant une gigantesque

Ronde de la Paix.

Du 5 novembre 2011 au 29 janvier 2012.

Gratuit moins de 26 ans, habitants de

Mâcon et communes associées,

demandeurs d’emploi.

Musée des Ursulines, 5, rue des

Ursulines. Accès personnes à mobilité

réduite : 5, rue de la Préfecture.

Tél. 03 85 39 90 38. Du mardi au samedi

(10h-12h, 14h-18h), dimanche (14h- 18h).

Ouvert le 11 novembre (14h-18h).

Expositions

Jusqu’au samedi 19 novembre

Académie

Patrice Honoré, mosaïste “ Des

mosaïques et des idées ”.

Du mercredi 2 au mercredi 30

novembre

Cave à Musique

Plonk et Replonk :

photomontages.

Du vendredi 4 au jeudi 17

novembre

hall de la Médiathèque

Parcours de lecteurs.

Du samedi 5 novembre 2011 au

dimanche 29 janvier 2012

Musée des Ursulines

Johé Gormand (1905-1963) :

femme peintre et sculpteur que

l’on peut rattacher à l’art brut.

Du lundi 21 novembre au

samedi 10 décembre

Académie

Sculptures-céramiques de Maïa-

Léna “ Les voluptueuses ”.

Du lundi 21 novembre au

mercredi 21 décembre

Académie

“ Bouillot insolite ” : série de

tableaux inconnus et insolites du

célèbre dessinateur de Mazille.

Du mardi 2 au dimanche 13

novembre

Galerie Mary Ann

S. Benoist dite HILDA, peintre

Du mercredi 2 au dimanche 13

novembre

salle François Martin

Deverchère, sculpteur et son

collectif

Du mardi 15 au dimanche 27

novembre

salle François Martin

Michel Falconnet, Mme

Scherwood-Sassard, peintures

et M. James, vitraux

Du mardi 15 au dimanche 27

novembre

Galerie Mary Ann

Patrick Bidaux, peintre

Du mardi 28 novembre au

dimanche 3 décembre

Fermeture de la galerie

Mary Ann pour rénovation

spectacles

Jusqu’au 29 janvier 2012

Musée des Ursulines

Ateliers ludiques pour les

jeunes publics en collaboration

avec le Service Enfance

Jeunesse.

Mardi 8 novembre à 20h30

Théâtre scène Nationale

Symfonia : danse. Kader Attou.

Cie Accrorap.

Samedi 12 novembre à 20h30

Cave à Musique

Café théâtre : Monsieur Fraize.

Mercredi 16 novembre à 12h30

Théâtre scène Nationale

Concert sandwichs : Cie les

Remouleurs autour du

spectacle Boucle d’or.

Mercredi 16 novembre à 15h

Théâtre scène Nationale

Boucle d’or et les 33 variations.

Jacques Jouet – Beethoven.

Mise en scène Anne Bitran.

Vendredi 18 novembre à 19h30

Théâtre scène Nationale

Macbeth. William Shakespeare.

Mise en scène Eric Massé. Cie

des Lumas.

Mardi 22 novembre à 20h30

Théâtre scène Nationale

Sur la route. Les Colporteurs.

Jeudi 24 novembre à partir de 19h

Parc des Expositions

Les Vendanges de l’Humour.

Cabaret à 19h : Marine

Baousson, Hervé Isorez, Kody,

Nadia Roz. Café théâtre à 20h30 :

Sony Chan, Barnabé, Cédric

Chartier, Mathieu Debaty.

Vendredi 25 novembre à 19h

Parc des Expositions

Les Vendanges de l’Humour.

Cabaret à 19h : Sony Chan,

Barnabé, Cédric Chartier,

Mathieu Debaty. Café théâtre

à 20h30 : Marine Baousson,

Hervé Isorez, Kody, Nadia Roz.

Samedi 26 novembre à 20h30

Parc des Expositions

Clôture des Vendanges de

l’Humour : Sophia Aram.

Mercredi 30 novembre à 15h

Cave à Musique

Compagnie Songes “ Les rêves

de Sidonie Koulleure ”.

Conférences

Jeudi 3 novembre à 14h30

Académie

“ La position politique de

Lamartine sur la foi ” . “ les

innombrables visages du oui et

du non dans nos vies, jusqu’au

système binaire informatique. ”

Vendredi 4 novembre à 18h30

Académie

“ Eclairages récents sur la

monarchie absolue ” de Jean-

Luc Proriol.

Mardi 8 novembre à 16h

Musée des Ursulines

Les Visions de Johé Gormand,

peintre sculpteur par Benoît

Mahuet.

Mardi 8 novembre à 19h

salle de conférences de la

Médiathèque

Agora : Les plus grands

magiciens du monde,

découvrez leurs secrets et leur

histoire par Jean Régil et

Stefan Leyshon.

Mardi 15 novembre à 16h

Musée des Ursulines

Conférence : Picasso et Léger,

un art pour le peuple ? par

Marie Lapalus.

Vendredi 18 novembre à 17h

Académie de Mâcon

“ Les célèbres papiers peints

panoramiques et exotiques de

Dufour, le Mâconnais inventeur

du genre ” par G. Pastiaux.

Mardi 22 novembre à 19h

salle de conférences de la

Médiathèque

Agora : De la vérité en

photographie… Regards sur les

pratiques de manipulations,

trucages et retouches d’images

par Jean Daubas.

Samedi 26 novembre à 17h

Académie de Mâcon

“Des superstitions aux

croyances, des dieux de Sumer,

Babylone, Chaldée… ” par Jean-

Louis Rebut.

Mercredi 30 novembre à 15h

Musée des Ursulines

Lectures croisées : J. Gormand,

M. Descombin… interprétées

par l’équipe des Musées de

Mâcon.

Musique

Samedi 5 novembre à 21h

Crescent Jazz Club

Soirée jeunes talents : carte

blanche à Thibaud Saby.

Dimanche 6 novembre à 17h

Eglise Notre Dame de la Paix

Symphonies d'Automne :

Récital “ Carte blanche aux

lauréats ”.

Mardi 8 novembre de 10h à 20h

Auditorium du Conservatoire

Symphonies d’Automne : Quart

de finale -accompagnement

piano.

24 MA ViLLE MÂCON - NOVEMbrE 2011 MA ViLLE MÂCON - NOVEMbrE 2011 25


en ville le guide/Culture AGENDA

Mercredi 9 novembre à 14h

Auditorium du Conservatoire

Symphonies d’Automne :

Rencontre avec Isabelle

Aboulker, compositrice et

présidente du jury.

Mercredi 9 novembre de 16h à 21h

Auditorium du Conservatoire

Symphonies d’Automne :

Demi-finale - accompagnement

piano.

Jeudi 10 novembre à 20h

Cave à Musique

Andy Kayes + Blitz the

ambassador.

Jeudi 10 novembre à 20h30

Eglise de Flacé

Symphonies d’Automne :

chants sacrés gitans en

Provence.

Vendredi 11 novembre à 21h

Cave à Musique

Ben Barock + Raoul Petite.

Dimanche 13 novembre à 14h

MJC de Flacé

Thé dansant organisé par le

Comité d’entraide de Flacé.

Dimanche 13 novembre à 16h

Théâtre scène Nationale

Symphonies d’Automne :

finale, palmarès et concert de

clôture.

Jeudi 17 novembre à 18h30

Académie

Festival Musique au présent :

Rencontre avec le compositeur

Franck Vaudray, participation

de Jacques Baguet

(saxophone) et Thierry

Bouchet (accordéon).

Vendredi 18 novembre à 21h

Cave à Musique

Francesca Lago + Syd Matters +

Selecta. Pop rock folk.

Samedi 19 novembre à 18h30

Crescent Jazz Club

Apéro-concert : Quinze Têtes.

Vendredi 25 novembre à 20h30

Théâtre scène Nationale

Moriarty + ! What The Folk ?

Samedi 26 novembre à 17h

salle de conférences de la

Médiathèque

Festival Musique au présent :

“ Le compositeur et la modernité ” :

concert de la pianiste L. Garcin.

Samedi 26 novembre à 20h

Palais des sports

Gala des sapeurs pompiers de

Paris.

Autres

Jeudi 3 novembre à 18h30 et

21h00 - Lundi 7 novembre à 14h30

Cinéma Marivaux

L’Embobiné présente :

Melancholia de Lars Van Trier.

Samedi 5 novembre

Théâtre Louis Escande

Bourse aux jouets, linge de

maison et articles de puériculture.

Dimanche 6 novembre à 15h

Musée des Ursulines

Vivement dimanche :

animation organisée par un

intervenant surprise des

Musées de Mâcon.

Du dimanche 6 au 20

novembre

MJC héritan

4 2 e S a l o n d ’ A r t

Photographique, salon

National d’Auteurs.

Lundi 7 novembre à 20h30

Cinéma Marivaux

L’Embobiné : Tosca de Benoît

Jacquot en lien avec les

Symphonies d’Automne.

Mardi 8 novembre à 19h

studio de danse du

Conservatoire

Documentaire : une histoire de la

danse “ A l’instant et à l’endroit ”.

Mercredi 9 novembre à 18h30

salle de conférences de la

Médiathèque

Mois du Film documentaire :

“ Sochaux, cadences en chaînes ”

en présence de la réalisatrice

Laurence Jourdan.

Du jeudi 10 au dimanche 13

novembre

Scènes magiques : voir le

programme joint au journal

municipal.

Samedi 12 novembre à 16h

salle de conférences de la

Médiathèque

Mois du Film documentaire :

“ La promesse de Biscotine ” de

Jean-Michel Dury et Edith

Farine, en présence de J.-M. Dury.

Lundi 14 (14h30, 17h30 et

20h30), mardi 15 (18h et 20h30)

et mercredi 16 novembre (18h)

Cinéma Le Marivaux

Connaissance du Monde :

Qhapaq Nan, la grande route

Inca par Megan Son et Laurent

Granier.

Mercredi 16 novembre à 18h30

salle de conférences de la

Médiathèque

Mois du Film documentaire :

“ Les 43 tirailleurs ” e n

présence de la réalisatrice

Mireille Hanon.

Du vendredi 18 au dimanche

lundi 21 novembre

Parc des Expositions

Marché des plaisirs

gourmands.

Samedi 19 novembre à 16h

salle de conférences de la

Médiathèque

“ Yolande, Maria, Berthe et les

autres ” d’Antoine Page.

Jeudi 9 (18h30 et 21h), lundi 14

(14h30 et 21h)

Cinéma Marivaux

L’Embobiné : La guerre est

déclarée de Valérie Donzelli.

Samedi 12 novembre à partir

de 9h30

MJC héritan

Rallye photo numérique.

Lundi 14 novembre à 14h30 et

à 18h

MJC héritan

Film documentaire débat :

“ Lituanie, un joyau sur la

Baltique ” de Marie-Dominique

Massol avec CAP Monde.

Jeudi 17 (18h30 et 21h) et lundi

21 novembre (14h30)

Cinéma Marivaux

L’Embobiné : 18 jours (10

histoires, 10 réalisateurs et 10

points de vue sur la révolution

égyptienne).

Jeudi 17 novembre à 21h

Cinéma Marivaux

L’Embobiné : L’Aire de Laetitia

Jacquart (documentaire) suivi

d’un débat avec plusieurs

intervenants.

Jeudi 24 novembre à partir de

18h30

Cinéma Marivaux

L’Embobiné : Nowhere Boy de

Sam Taylor-Wood à 18h30 et

Deep End de Jerzy

Skolimowski à 21h.

Mercredi 23 novembre de 13h à 16h

Parcours PAPA

Cross départemental de

l'UNSS.

Jeudi 24 novembre à 18h30

Médiathèque

Troc lecture.

Lundi 28 novembre à 14h30 et

20h30

Cinéma Marivaux

L’Embobiné : La Dolce Vita de

Federico Fellini.

En savoir +

/en ville le guide/Rencontre

J’EMMèNE LE

rEsTAUrANT

à LA MAisON ”

Francky, alias Franck Marck aime les

gens. Francky aime la cuisine.

Francky se porte au secours de la

ménagère courant après le temps, dans

l’impossibilité de mijoter de bons petits

plats. Quand Franck parle des femmes il

les appelle des princesses “ parce

qu’elles le méritent toutes ! ”

Au “ piano ”, il s’est créé un double

professionnel, “ Francky ” dit “ le roi de la

bruschetta ”. 39 ans, un enthousiasme de

vingt printemps, ce Mâconnais pure

souche, “ y’a pas plus Mâconnais que

Francky ”, précise-t-il en relevant la tête

du wok dans lequel il prépare une

odoriférante “ pastatouille ”, (mélange de

pâtes et de ratatouille), revient de loin.

En 2009, au fond du trou, frappé par le

chômage, le moral dans les chaussettes,

doutant de ses capacités, Franck Marck se

tourne vers le Centre Communal d’Action

Sociale (CCAS). Il suit durant neuf mois

l’atelier cuisine tenu à la MJC de Bioux.

La flamme de la passion renaît en lui.

“ L’animatrice Delphine Prost m’a compris

et beaucoup aidé. J’ai découvert non pas

comment préparer un lapin à la moutarde,

que je connaissais de par mon expérience,

mais comment animer un atelier. ”

Dans la foulée, il propose en 2010 à la

MCJ Bioux un atelier pour concocter

deux plats à moins de 1 € par personne.

“ J’achète des produits discount, des fins

de DLC (Date limite de consommation).

Je discute les prix avec les commerçants.

Je recycle des fonds de sachets trouvés

dans les armoires. C’est simple, il suffit de

Franck Marck,

restaurateur à domicile.

faire travailler son esprit… ”

Mais ce sympathique personnage,

poinçonné aux arts culinaires en traînant

dans les jupons de sa grand-mère et devant

les fourneaux du “ chef ” officiant dans le

restaurant où travaillait sa maman serveuse,

n’en reste pas là. Dans sa tête en ébullition

cuit à l’étouffée un deuxième projet.

En 2011, il soulève le couvercle et dépose

le nom de sa société “ Place ô chef

Francky ”. “ Francky emmène le restaurant

à la maison. Je propose de cuisiner chez

Focus

Pour le contacter :

06 46 60 97 79.

Pour ses ateliers s’adresser

à la MJC de bioux :

03 85 20 91 45.

les gens, avec leur matériel. Je n’amène

que mon tablier, ma mallette de couteaux

et mon expérience. Ensuite je les écoute.

Soit ils désirent un menu précis, soit

j’improvise en fonction de ce qu’ils ont

chez eux. J’adore improviser. ”

Sa clientèle ? “ La femme au foyer très

active. Je viens la soulager. ” Mais pas

elle uniquement, il s’adapte à tous vos

souhaits. Un dîner en amoureux. Un club

sandwich en célibataire, un repas de

fête… “ Attention je ne suis pas un traiteur ! ”

Il donne aussi des cours à domicile,

collectif ou individuel.

Ayant connu la précarité, “ ses recettes à

mémé ” comme il les surnomme, il tient à

ce qu’elles soient accessibles à tous les

budgets. Pas étonnant de sa part, car

Francky l’humaniste adepte du slam, dans

une déclaration d’amour écrite par lui

uniquement avec des mots de pâtisserie,

se peint en “ garçon très chantilly ”, doux

et délicieux comme sa cuisine. n

26 MA ViLLE MÂCON - NOVEMbrE 2011 MA ViLLE MÂCON - NOVEMbrE 2011 27


Sport d’adresse ou activité de loisirs, le billard se

décline sous de multiples formes : américaine,

anglaise, snooker…

A l’Académie de billard de Mâcon, on pratique le billard

français où trois boules doivent s’entrechoquer, avec ou

sans passage contre une bande, pour marquer un point.

Un sport qui réunit des passionnés de tous âges au

complexe Sportif des Saugeraies. “ Nous disposons de

cette salle magnifique depuis 2005 ”, s’enthousiasme

Ramon Ramirez, qui préside aux destinées de l’Académie

de billard de Mâcon. “ Notre précédente salle, rue des

Cordiers, n’était pas du tout adaptée. Depuis que nous

sommes ici, nous avons investi dans de nouveaux billards,

de 2,80m et 3,10 m de long, et nous avons neuf tables

aujourd’hui ”. De quoi accueillir dans des conditions

optimales les 40 licenciés du club qui peuvent venir jouer

du lundi au samedi de 14h à 20h (ainsi que le mercredi de

9h30 à 12h). “ Les membres du bureau assurent des

permanences à tour de rôle, aussi le club est toujours

ouvert ”, ajoute Gabrielle Got, membre du bureau et

présidente de la Ligue de Bourgogne. Pour preuve, le jour

de notre reportage, une douzaine de joueurs évoluent

dans le calme feutré des 300 m2 de la salle des

Saugeraies, un lundi après-midi.

“ La convivialité est un élément fort du club ”, ajoute le

vice-président André Got. Mais pas seulement.

L’Académie forme des joueurs grâce à son école de

billard du samedi, et une dizaine de licenciés participent

régulièrement à des compétitions régionales. n

/en ville le gUiDe/sport RENDEz-VouS

l’académie de billard de Mâcon dispose d’une salle exceptionnelle au complexe des

Saugeraies. un lieu idéal pour organiser les championnats d’Europe des moins de 17 ans,

du 11 au 13 octobre.

le saviez-vous ?

Les plaques d’ardoises qui forment le plateau d’un

billard sont chauffées en permanence pour assurer

une hygrométrie constante pour les draps de laine qui

composent le tapis où roulent les billes (et non

boules). La moindre imperfection est chassée pour

éviter de dévier la course d’une bille.

Championnats d’Europe :

la crème de l’Union européenne

16 joueurs de moins de 17 ans sont attendus du 11 au 13

novembre à la salle polyvalente des Saugeraies où seront

installés quatre billards. Champions de leur pays respectif,

ils en découdront pendant trois jours, avec demi-finales et

finale le dimanche matin. “ Ces jeunes sont de très haut

niveau, le spectacle sera intéressant. Ils doivent faire 200

points pour gagner une partie. Ils peuvent le faire en deux

échanges ! ” Préparer la compétition n’est pas une mince

affaire : nouveaux tapis, nouvelles bandes pour les côtés

sont nécessaires et le tout à la charge du club organisateur.

“ Recevoir une telle compétition coûte de l’argent ”, résument

les dirigeants du club, “ mais nous disposons d’un tel

équipement qu’il faut savoir le partager. ”

1 300 concUrrents aU

NatioNal DE pétaNquE

Venus de toute la France, mais aussi de Suisse ou de

Belgique, 1 300 concurrents sont attendus du 4 au 6

novembre pour le National de pétanque. Le vendredi 4,

la compétition débutera par les championnats de tir de

Saône-et-Loire, masculins et féminins, dont toutes les

finales auront lieu au Parc Expo. Puis viendra le

Gentleman, sur invitation.

Samedi et dimanche, le National se disputera sur deux

sites : au boulodrome des Trappistines pour les

féminines et au Parc Expo pour les masculins.

Pour toutes les triplettes engagées une même ambition :

marquer des points pour se qualifier pour les Masters et

tenter de succéder au Châlonnais Mathieu Gasparini

vainqueur l’an dernier.

pétanque

4, 5 et 6 novembre

National de pétanque, boulodrome

des Trappistines et parc Expo

Handball

5 novembre à 19h

MHB masculins – Belfort,

Cosec Schuman

5 novembre à 20h45

MHB Féminin – Chalon,

Cosec Schuman

12 novembre à 19h

MHB masculins – Palente,

Cosec Schuman

12 novembre à 20h45

MHB Féminin – Nevers,

Cosec Schuman

19 novembre à 19h

MHB Féminin – Pontarlier,

Cosec Schuman

19 novembre à 20h45

MHB Masculin – Fontaine,

Cosec Schuman

Football

5 novembre à 18h

UFM – Cournon, stade Pierre-Guérin

13 novembre à 15h

RC Flacé Féminin – Toulouse,

stade P. Guérin

20 novembre à 15h

UFM – Annecy, stade P. Guérin

Rugby

6 novembre à 15h

ASM – Boulogne Billancourt,

stade E. Vanier

13 novembre à 15h

ASM – Nevers, stade E. Vanier

Basket

12 novembre à 20h

ESPM – Get, salle des sports de Prissé

26 novembre à 20h

ESPM – Kaysesberg, salle des sports

de Prissé

Billard

11, 12, 13 novembre

Championnat d’Europe cadets,

complexe des Saugeraies

Boules

12, 13 novembre de 8h à 18h

Super 16 , boulodrome des

Trappistines

19 novembre de 14h à 19h

Mâcon boules – Montélimar,

boulodrome Jean Ducloux

tennis de table

26 novembre à 16h

Championnat par équipes, complexe

des Saugeraies

National de pétanque. Vendredi 4 novembre à partir de 15h. Samedi 5 à partir de 10h. Dimanche 6 à partir de 8h30.

Demi-finales et finale dimanche après-midi. Entrée gratuite.

Découvrez le roller-hockey

Engagée dans le championnat de Nationale 3, l’équipe de

Mâcon de roller-hockey pratique un sport peu connu mais

qui gagne à l’être. Créé par des hockeyeurs sur glace qui

souhaitaient s’entretenir pendant l’été, ce sport reprend les

mêmes composantes que son homologue : un palet, des crosses,

un gardien et quatre joueurs de champ qui effectuent des

rotations très courtes. “ Mais, différence majeure, les contacts

sont interdits ”, précise Vincent Lecuyer, responsable de

l’équipe.

Spectaculaire et rapide, ce sport dispose désormais d’une salle

d’entraînement et de match au complexe de Champlevert

depuis l’ouverture, à la rentrée, de l’ancien Hall C du parc des

Expositions, transformé en salle polyvalente capable d’accueillir

les sports collectifs habituels (hand, volley…), mais aussi ce

roller-hockey qui compte trente licenciés à Mâcon. “ Nous avons

des balustrades fixes, quatre vestiaires, nous sommes très contents d’utiliser cet équipement ”. Un équipement tellement rare et

réussi, que l’équipe de Dijon, qui n’en dispose pas, vient y disputer ses matchs “ à domicile ” ! Ne ratez donc pas le derby qui va

opposer ces deux formations le 19 novembre à 20h. n

28 Ma VillE MÂCoN - NoVEMBRE 2011 Ma VillE MÂCoN - NoVEMBRE 2011 29


lieu de Ville/

l’histoire singulière

des Maisons “ castors ”

A flAcÉ, une centAine de

mAisons ont ÉtÉ construites

en pArtie pAr leurs hAbitAnts

dAns les AnnÉes 50.

L

’histoire des maisons “ castors ” prend ses racines en Suède,

dans les années 20 en réponse à la crise du logement que

connaît alors l’Europe. En France ces « autoconstructions

organisées » apparaissent en 1921. A Mâcon, elles fleurissent en

1955 après deux années de travaux dans cinq quartiers de la ville, à

l’initiative d’un prêtre ouvrier, le père Aubry, qui, ayant trouvé des

terrains, lance le concept des “ castors ”.

Le principe repose sur la construction collective par les futurs

propriétaires de maisons standardisées de 70 m2 habitables.

Cette accession (à bas prix) à la propriété s’accompagnait d’un

emprunt. Pour le gros œuvre, une entreprise se chargeait de

monter les murs jusqu’au 1er étage.

Regroupés en équipe, chacun mettait ses compétences au service

des autres, en électricité, maçonnerie, couverture, peinture, etc.

Pas de critère particulier pour avoir droit à ces maisons, il

fallait s’inscrire sur une liste auprès du prêtre et remonter ses

manches. “ Le Père Aubry disait, explique Marie-Louise

Muller, castor des premiers jours, qu’il ne regardait pas le

certificat de baptême sur le front des gens ! ” En moyenne ces

couples ou ces familles avaient entre 25 et 30 ans.

Les quelques “ castors ” toujours présents, ou les fils de

bâtisseurs, ne veulent pour rien au monde quitter leur

modeste propriété, dont il conserve avec pudeur une certaine

fierté. Mais progressivement la population occupant cette

centaine de demeures se renouvelle. À elle d’entretenir

dorénavant cette belle histoire de solidarité humaine. n

en pratique

Un peu plus d’une centaine de maisons castors ont été

construites par leurs futurs propriétaires entre 1953 et 1955.

Elles ont été implantées dans cinq quartiers de la ville,

dans l’ordre suivant : Malcus, l’Abîme, Grand Four, la

Tâche (derrière la polyclinique) rue du Père Aubry

exactement, et Les Chailloux.

PÈre aUBrY,

Le MoteUr

Le Père Aubry est à l’origine à

Mâcon de la construction des

maisons castors. C’est lui qui a

trouvé les terrains. Son frère

architecte a dessiné les plans

des maisons, toutes identiques.

Il ne s’est pas contenté de cela.

Retroussant la soutane, ou se

glissant dans un bleu de travail,

le Père Aubry est monté sur

les toits aux côtés des accédants

à la propriété bâtisseurs. Par

ailleurs en plus de s’occuper

de ses ouailles, il travaillait dans

une entreprise de maçonnerie.

Les castors ont rénové L’égLise de FLacé

En charge de l’église de Flacé, le père Aubry s’était engagé une fois les

maisons castors construites à rénover cette dernière. Moralement en compte

avec le prêtre, les castors ont comme une évidence rendu la monnaie de leur

pièce à celui que tous estimaient. À leur tour ils lui ont donné le coup de main.

témoignages

“ C’était en 1953 la

crise du logement.

Nous nous

sommes inscrits

avec ma femme

sur la liste du Père

Aubry. J’étais

responsable d’un

groupe de dix

maisons. Nous

avons commencé

à creuser les fondations à la main. Je

me rappelle c’était de la terre glaise. Le

prix n’était pas cher, je crois 2 millions

de centimes ! Je vous parle en anciens

francs… (Ndlr. Soit 3 000 euros

d’aujourd’hui…) ”

Jean serve,

Habitant-constructeur

“ Je suis une pièce

rapportée. On m’a

raconté, au départ

c’était un pré.

C’est un quartier

chaleureux. Dans

le temps on y

faisait des fêtes.

On mettait des

toiles de tentes.

On se déguisait.

On mangeait. Chacun amenait sa

pitance. J’aimerais bien finir mes jours

ici. Ce ne sont pas des châteaux mais

des maisons bien agréables ”

Michelle Briday,

Habitante d’une “ Castor ”,

impasse du grand Four

1920 1921 1953

1955 1985 1986

Naissance du Père Aubry, prêtre

ouvrier, sans qui les maisons

castors ne seraient jamais sorties

de terre. Les Mâconnais qui l’ont

connu se rappellent de lui comme

un homme de cœur.

Les historiens estiment que

l’initiative coopérative

d’autoconstruction par des

habitants-constructeurs organisés

remonte à cette année là et

provient de Suède.

Les premiers coups de

pioche résonnent à

Mâcon du côté de

Malcus.

toUt Le Monde

sUr Le toit

Les travaux des maisons

castors ont débuté en 1953.

Sous la baguette du Père

Aubry, une entreprise

professionnelle se chargeait

de monter les murs nus

jusqu’au 1 er étage. Ensuite les

castors retroussaient les

manches, grimpaient sur les

toits, se transformaient en

plombier ou en électricien.

Chacun apportait ses

compétences aux autres,

construisant sa propre

demeure mais également

celle des autres.

Après deux années de

labeur, de travail physique

exigeant et d’apprentissage

obligatoire d’autres savoirfaire,

les Castors prennent

possession de leur bien.

Presque trente ans après avoir

emménagé dans leur propriété,

les Castors organisent des

fêtes de quartier. Méchoui et

musique accompagnent ces

propriétaires à part.

Disparition du Père Aubry après

plusieurs décennies de bons et loyaux

services. Il avait été employé dans une

entreprise de maçonnerie. Une rue

dans le quartier de la Tâche porte son

nom.

30 Ma viLLe MÂcon - noveMBre 2011 Ma viLLe MÂcon - noveMBre 2011 31


L'indice ATMO

du mois de septembre

Répartition par jour :

2

3

4

Très bon :

Bon :

Bon :

1 jour

10 jours

11 jours

5 Moyen : 6 jours

Médiocre : 2 jours

6

ATMO est satisfait, la qualité de

l'air a été bonne au mois de septembre

4

Infos pratIques

> aLLo MaIrIe

n° Vert 0 800 33 72 73

(appel gratuit depuis un poste fixe)

(pIM) Les poInts

IMforMatIon MaIrIe

> pIM Marbé

(Maison de l’Abîme)

03 85 21 01 39

Accueil : David

> pIM st-CLéMent

94, rue de Lyon 03 85 22 15 06

Accueil : Nassera – Conseillère

municipale à votre écoute :

Georgette Degoulange

nuMero D’urGenCe

seCurIte GaZ

n° 0800 47 33 33

MeDeCIne De GarDe

En cas d’urgence : Maison

médicale rue Ambroise-Paré

Tous les jours de 19h à minuit,

samedi à partir de 14h, dimanche

et fêtes de 8h à minuit.

En dehors de ces horaires,

composez le 15.

CaIsse D'aLLoCatIons

faMILIaLes

Nouveau n° : 0 810 25 71 10

nuMeros D’urGenCe

> s.a.M.u : 15

> poLICe seCours : 17

> sapeurs poMpIers : 18

> enfanCe MaLtraItée : 119

> enfants DIsparus : 116 000

proCHaIn

ConseIL MunICIpaL

Le 7 noVeMbre à 18H30

More magazines by this user
Similar magazines