Chapitre 5 Section 4

herh.ccrsb.ca

Chapitre 5 Section 4

Chapitre 5

Le système syst me nerveux

Section 4

Le système syst me nerveux central


Résultats sultats d’apprentissages

d apprentissages

• V5.4 – Décrire crire les structures et les

fonctions de différents diff rents organes du

système syst me nerveux et expliquer comment ce

système syst me aide à maintenir l’hom l homéostasis. ostasis.


L’enc encéphale phale

• L’enc encéphale phale est constitué constitu du :

– Cerveau

• Cortex

• Diencéphale

Dienc phale

– Cervelet

– Tronc cérébral c bral

• Poids de l’enc l encéphale: phale:

– Homme : 1600 g

– Femme: 1450 g


Vue des régions r gions de l’enc l encéphale phale


Les ventricules

• Espace dans le cerveau dans lequel

circulera le liquide cérébro c bro-spinal. spinal.

• Il y a quatre ventricules reliés reli s par des

canaux.


Vue des ventricules


Les hémisph h misphères res cérébraux c braux

• Il y a quatre lobes principaux:

– Lobe frontal

– Lobe pariétal pari tal

– Lobe occipital

– Lobe temporal


Description de la surface du cerveau

• Gyrus: Circonvolution à la surface des hémisph h misphères. res.

– Gyrus précentral pr central

– Gyrus postcentral

• Fissures: Profondes rainures dans le cortex:

– Fissure longitudinale

– Fissure transversale

• Sillons: Rainures plus superficielles séparant s parant les

hémisph misphères. res.

– Sillon central

– Sillon pariéto pari to-occipital occipital

– Sillon latéral lat ral


Vue des hémisph h misphères res


Cortex cérébral c bral

• Sommet hiérarchique hi rarchique du SN.

• Lieu de la conscience:

– Mémorisation morisation

– Compréhension

Compr hension

– Communication

– Mouvements volontaires

– Perception

• Composé Compos de substances grises

– Corps cellulaire

– Dendrites et axones amyélinis amy linisés.

• Surface peu épaisse, paisse, mais aire très tr s grande due aux

nombreux gyrus.

• Description des régions r gions par M. Brodmann


Résum sumé des caractéristiques caract ristiques du cortex

• Le cortex a trois aires principales:

– Aires motrices

– Aires sensitives

– Aires associatives

• Le cortex fonctionne de façon fa on controlatérale.

controlat rale.

• Les aires n’agissent, n agissent, en aucun cas

individuellement.


Vue des régions r gions de Brodmann


Aires motrices

• Aire motrice primaire

• Aire prémotrice pr motrice

• Aire motrice du langage

• Aire oculo-motrice

oculo motrice frontale


Aire motrice primaire:

• Contrôle les muscles squelettiques.

• Située Situ e dans le gyrus précentral. pr central.

• Chaque partie du corps est projetée projet e sur une

partie du gyrus.

– Le corps est représent repr senté à l’envers envers sur le cortex.

– Certaines partie du corps occupent une plus grande

superficie (*voir l’homoncule l homoncule moteur)

– Le gyrus de droite contrôle les mouvements des

muscles de gauche et vice-versa vice versa

• Lésion sion de cette partie entraîne entra ne la paralysie de

la partie lésée. l e.


L’homoncule homoncule


Aire prémotrice pr motrice

• Située Situ e à l’avant avant de l’aire l aire motrice.

• Contrôle les regroupements de mouvement

appris ou répétitifs: r titifs:

– Dactylographier

– Jouer de la musique

– Mouvement sportif

• Une lésion l sion n’entra n entraîne ne pas une perte moteur,

mais une perte d’efficacit d efficacité.


Aire motrice du langage

• Situé Situ à l’avant avant de l’aire l aire prémotrice pr motrice.

• Contrôle les muscles utilisés utilis s lors de la

parole.


Aire oculo-motrice

oculo motrice frontale

• Situé Situ sous l’aire l aire prémotrice pr motrice.

• Contrôle le mouvement du bulbe oculaire.


Aires sensitives

• Aire somesthétique

somesth tique primaire

• Aire pariétale pari tale postérieure post rieure

• Aire visuelle primaire

• Aire visuelle associative

• Aire auditive primaire

• Aire auditive associative


Aires sensitives

• Aire somesthétique

somesth tique primaire:

– Se trouve dans le gyrus post-central

post central

– Reçoit Re oit l’information l information en provenance de la peau et

des récepteurs r cepteurs situés situ s sur les muscles squelettiques.

– La réception r ception des signaux permet la discrimination

spatiale.

– Les caractéristiques caract ristiques quant à la représentation repr sentation sont

les mêmes que l’aire l aire motrice primaire.

(l’homoncule)

(l homoncule)


Aire pariétale pari tale postérieure post rieure

• Située Situ e immédiatement imm diatement derrière derri re l’aire l aire

somesthétique

somesth tique primaire.

• Contient les souvenirs tactiles.

– Associe la forme/taille/texture des objets à des

expériences exp riences précédentes.

pr dentes.

• Une personne ayant une lésion l sion à cet endroit ne

pourra pas reconnaître reconna tre un objet sans l’avoir l avoir eu

touche avant.


Aire visuelle primaire

• Située Situ e dans le lobe occipital.

• Analyse de l’information l information en provenance

des yeux.

• L’aire aire visuelle de droite reçoit re oit l’information

l information

de l’œ l’œil

il gauche et vice-versa. vice versa.

• Une lésion l sion à cet endroit entraîne entra ne la cécit c cité

fonctionnelle.


L’aire aire visuelle associative

• Se trouve autour de la région r gion de l’aire l aire

visuelle primaire.

• Interprètent Interpr tent les images en les comparant

avec des images antérieures.

ant rieures.

• Une lésion l sion de cette région r gion entraîne entra ne la

perte de la faculté facult à comprendre ce que

nous voyons.


Aire auditive primaire

• Située Situ e dans la partie supérieur sup rieur du lobe

temporal.

• Décodage codage de l’amplitude, l amplitude, le rythme et

l’intensit intensité du son en provenance de

l’oreille oreille interne.


Aire auditive associative

• Située Situ e derrière derri re l’aire l aire auditive primaire.

• Interprétations Interpr tations des sons entendus et

association à des sons mémoris m morisés s

antérieurement.

ant rieurement.


Cortex préfrontal pr frontal

• Situé Situ dans la partie antérieur ant rieur du lobe frontal.

Section du cortex la plus complexe .

• Relié Reli à :

– Intelligence

– Cognition

– Humeur

– Altruisme

– Raisonnement, etc.

• Développement veloppement lent pendant l’enfance. l enfance.

• Influencé Influenc par le milieu social et les interactions s’y s y rapportant.

• Le développement d veloppement de cette région r gion distingue l’être l être humain

d’autres autres animaux.


Aire gnosique

• Comprend des parties des lobes temporal,

pariétal pari tal et occipital.

• Rôle mal défini d fini

• Une lésion l sion de cette aire provoque l’imb l imbécillit cillité.


Aire du langage

• Partie postérieur post rieur du lobe temporal

(à gauche).

• Située Situ e près pr s de l’aire l aire auditive associative.

• Compréhension Compr hension du langage parlé parl et écrit. crit.


Aire du langage affectif

• Comprend les aspects non verbaux et

émotionnels.

motionnels.

– Ton

– Rythme

– Gestuel

• Située Situ e dans l’hémisph l misphère re opposé oppos à l’aire aire

du langage.


Latéralisation Lat ralisation fonctionnelle des

hémisph misphères res du cerveau

• Les hémisph h misphères res ne possèdent poss dent pas tous les

mêmes capacités. capacit s.

• Dominance cérébrale c brale =hémisph =h misphère re s’occupant s occupant

des habiletés habilet s du langage, mathématiques, math matiques, et la

logique.

– 90% gauche (droitiers)

– L’hémisph misphère re droit

• Émotions motions

• Intuition

• Habileté Habilet spatio-visuelle

spatio visuelle

•Chaque Chaque hémisph h misphère re communique avec l’autre l autre par

l’interm intermédiaire diaire du corps calleux.


Vue de la lat latéralisation ralisation


Le diencéphale

dienc phale

• Ler diencéphale dienc phale est recouvert des

hémisph misphères res cérébraux. c braux.

• Le diencéphale dienc phale comprend :

– Le thalamus

– L’hypothalamus

hypothalamus

– L’épithalamus pithalamus


Vue du diencéphale

dienc phale


Le thalamus

• Plus grande partie du diencéphale

dienc phale

• Rôles:

– Porte d’entr d entrée e du cortex cérébral c bral

– La majorité majorit des influx passeront par le

thalamus et seront dirigés dirig s vers la région r gion du

cortex appropriée.

appropri e.


L’hypothalamus

hypothalamus

• Hypo/thalamusSous Hypo/thalamus Sous le thalamus

• Principal centre de régulation r gulation des fonctions

physiologiques.

• Essentiel au maintien de l’hom l homéostasie ostasie (p.421)

– Régulation gulation des centres du SNA

– Régulation gulation des réactions r actions émotionnelles

motionnelles

– Régulation gulation de la température temp rature corporelle

– Régulation gulation de l’apport l apport alimentaire

– Régulation gulation de l’é l’équilibre

quilibre hydrique et de la soif

– Régulation gulation du cycle veille-sommeil

veille sommeil

– Régulation gulation du fonctionnement endocrinien


L’épithalamus pithalamus

• Comprend la glande pinéale pin ale qui sécr s crète te

l’hormone hormone mélatonine.

m latonine.

– Régulation gulation du cycle veille-sommeil

veille sommeil

– Contrôle de l’humeur l humeur


Tronc cérébral c bral

• Le tronc cérébral c bral est situé situ entre le

diencéphale dienc phale et la moelle épini pinière. re.

• Il comprend (du haut vers le bas)

– Mésenc sencéphale phale

– Le pont

– Le bulbe rachidien


Vue du tronc cérébral c bral


Le mésenc m sencéphale phale (Cerveau Moyen)

• Contrôle les réflexes r flexes visuels

• Contrôle les réflexes r flexes auditifs

– Réflexe flexe du tressaillement


Le pont

• Le pont est situé situ entre le mésenc m sencéphale phale et

le bulbe rachidien.

• Comme son nom l’indique l indique il sert de pont

pour la communication entre les parties

supérieures sup rieures du SNC et la moelle épini pinière. re.

• Aide aussi à coordonner le rythme

respiratoire.


Bulbe rachidien

• Partie inférieur inf rieur du tronc cérébral c bral

• Rôles:

– Centre cardiovasculaire

• Centre cardiaque

• Centre vasomoteur

– Centres respiratoires

– Autres centres:

• Vomissement

• Hoquet

• Déglutition glutition

• Salivation

• Toux

• Éternuement

ternuement


Cervelet

• Emplacement:

– Situé Situ derrière derri re le bulbe rachidien et le pont.

– Sépar paré de ceux-ci ceux ci par le quatrième quatri me ventricule.

– Situé Situ sous les hémisph h misphères res cérébraux. c braux.

– Sépar paré de ceux-ci ceux ci par la fissure transversale.

• Rôle:

– Synchronisent les contractions musculaires

squelettiques afin de produire des mouvement

coordonnées.

coordonn es.

– Son activité activit est inconsciente.


Le cervelet


Fonctionnement du cervelet

• Les aires motrices informent le cervelet de l’intention l intention

de produire un mouvement.

• Le cervelet reçoit re oit simultanément simultan ment de l’information

l information

venant des propriorécepteurs

proprior cepteurs et des voies de

l’é ’équilibre. quilibre.

– Permet de se situer dans l’espace l espace et déterminer d terminer la nature

des mouvements en cours.

• Analyse de l’information l information par le cervelet.

– Coordonne les mouvements, la direction, la durée dur e des

contractions musculaires.

• Retourne le plan d’action d action aux aires motrices du cortex

Le cervelet est un pilote automatique!


Systèmes Syst mes de l’enc l encéphale phale

• Réseaux seaux de neurones qui participent à la

même tâche mais qui sont répartis r partis dans

l’enc encéphale. phale.

– Système Syst me limbique

– Formation réticulaire r ticulaire


Système Syst me limbique

• Partie émotionnelle motionnelle du cerveau.

– Adapte les différents diff rents systèmes syst mes de l’organisme l organisme en

fonction des réactions r actions émotionnelles.

motionnelles.

– Intervient dans la mémorisation m morisation des éléments. ments.

– Reliée Reli e à

• l’hypothalamus

hypothalamus

– les tensions émotionnelles motionnelles peuvent déranger d ranger l’hypothalamus

l hypothalamus

dans sa régulation. r gulation.

– Maladies provoquées provoqu es par les émotions motions : maladies

psychosomatiques.

• cortex préfrontal pr frontal et autres régions r gions corticales:

– Nos pensées pens es seront teintées teint es d’é d’émotions

motions

– Les odeurs sont aussi souvent reliées reli es à des émotions motions (rarement

neutres)


La formation réticulaire r ticulaire

• Ensemble de neurones ayant une grande

étendue: tendue:

– ont des connections dans l’hypothalamus, l hypothalamus, le

thalamus, cervelet et moelle épini pinière. re.

• Permet de garder le cortex en état tat d’excitation.

d excitation.

• Sert de filtre pour toutes l’informations l informations que l’on l on

reçoit re oit (rejette 99% de celle-ci) celle ci)


SILENCE!

• Avez-vous Avez vous remarquez des bruits que

auxquels vous n’aviez n aviez jamais porté port

attention?


La protection de l’enc l encéphale phale

• Les méninges: m ninges:

– Composés Compos s de trois couches:

• Dure-mère Dure re

– Membrane la plus résistante. r sistante.

– Va envelopper les parties de l’enc l encéphale phale pour limiter les

mouvements.

• Arachnoïde Arachno de

– Contient les vaisseaux sanguins les plus importants.

• Pie-mère: Pie re:

– Enveloppe de façon fa on minutieuse l’enc l encéphale. phale.


Les méninges m ninges


La protection de l’enc l encéphale phale

• Le liquide cérébro c bro-spinal: spinal:

– Liquide gélatineux g latineux qui permet à l’enc encéphale phale

de diminuer son poids relatif.

– Sert de coussin contre les coups et les

traumatisme.


Circulation du liquide

Circulation du liquide

cérébro bro-spinal spinal


Déséquilibre quilibre de l’enc l encéphale phale

• Traumatismes

– Commotion cérébrale c brale

– Contusion cérébrale c brale

– Hémorragie morragie

• Accidents vasculaires cérébraux c braux

– AVC aigu

– AIT (Accident ischémique isch mique temporaire)


La moelle épini pinière re

• Débute bute sous le bulbe rachidien

• Se termine dans le bas du dos (région (r gion

lombaire)

• Important centre des réflexes r flexes

• Composée Compos e de substance grise au centre et

de substance blanche en périph p riphérie. rie.


La La moelle moelle épini pinière re


Déséquilibre quilibre de la moelle épini pinière re

• Paralysie vs Paresthésie

Paresth sie

• Paralysie flasque vs Paralysie Spastique

• Paraplégie Parapl gie vs Quadriplégie Quadripl gie vs Hémipl H miplégie gie

More magazines by this user
Similar magazines