Premier tour - Le Travailleur Catalan

letc.fr

Premier tour - Le Travailleur Catalan

2 l’édito

de René Granmont

Premièrement :

virer Sarko

Mardi dernier, à l’occasion du premier mai, ouvriers, fonctionnaires,

chômeurs, précaires, étudiants, retraités, ont exprimé

avec force leur certitude que la solution, la réponse à leurs

aspirations passent par le combat collectif. Face au poison de

la division instillé jour après jour par la droite, de l’extrême à

la « à peine plus fréquentable », le peuple des travailleurs a

renoué avec la résistance, avec la lutte ensemble.

Et que le président sortant ait retrouvé des accents pétainistes

pour s’approprier une journée de lutte pour la réduction

du temps de travail instituée par la IIe Internationale en 1889,

voilà qui en dit long sur les objectifs de Nicolas Sarkozy, sur

jusqu’où il est prêt à aller pour combattre les aspirations populaires.

Voilà qui ne peut qu’inquiéter tout démocrate, tout républicain.

C’est d’ailleurs ce qu’avaient parfaitement compris les

milliers de citoyennes et citoyens qui ont arpenté les rues des

villes et des villages du département.

Mais le président sortant (et, espérons-le, bientôt sorti) a été

plus loin ce mardi au Trocadéro, en ordonnant aux syndicats

« Posez vos drapeaux rouges et servez la France ». On pourrait

répondre avec ironie que la peur du rouge est une affaire de

bêtes à cornes. Mais cette injonction est trop sérieuse et en

dit long sur ce qui attend le monde des salariés, le peuple, si

Nicolas Sarkozy revenait pour cinq ans : dans « sa » France,

on obéit et on se couche…

Il est donc évident que battre ce personnage qui « extrême

droitise » son discours chaque jour un peu plus, c’est faire

œuvre de salubrité publique pour la République et pour le

pays.

Utiliser le bulletin François Hollande pour virer Nicolas

Sarkozy, voilà quelle est la première urgence.

Cela ne signifie en rien donner un blanc-seing à qui que ce

soit. Car la plupart des manifestants du 1er mai avaient bien

conscience que ce sera leur rassemblement, que ce seront

leurs luttes qui imposeront les changements qu’ils espèrent.

Et que ce sera un point d’appui important que d’avoir à l’Assemblée

nationale des députés dont le bras ne tremble pas quand

il s’agit de s’opposer aux marchés financiers, aux banques,

aux grandes fortunes. Quand il s’agit d’augmenter le Smic et

les salaires, de rétablir la retraite à 60 ans, de s’opposer aux

destructions d’emplois, … Que ce sera donc un point d’appui

important d’avoir un fort groupe Front de gauche au parlement

pour poursuivre ce qu’à fait germer ce premier mai.

politique

J. Irles vers la droite populiste

La députée sortante de la 4 e circonscription

craint sans doute de ne pas retrouver

son siège après les législatives. Le résultat

de la présidentielle dans le département a

montré que le Front National a, encore plus

qu’ailleurs, siphonné les voix de l’UMP. Dans

sa propre commune, Villeneuve-de-la-Raho,

la gauche devance la droite. Voilà pourquoi,

à l’image de son chef Sarkozy, elle trouve désormais

toutes les vertus au Front National

et à ses idées nauséabondes. Jacqueline Irles

ne veut ou ne peut franchir le cap et intégrer

directement le parti de Le Pen, mais elle

vient d’adhérer à la Droite populaire, ou peut

être devrait-on dire populiste, dont un autre

député des P.-O. est un des principaux membres.

Chacun aura reconnu Daniel Mach qui

chasse au bazooka sur les terres marécageuses

du FN. Entre cette droite-là, où presque

tout le monde à l’UMP a basculé, et l’extrême

droite il y a une feuille de papier à cigarette.

Raison de plus pour renvoyer Sarkozy à ses

chères études avec pour l’accompagner les 3

députés UMP des P.-O.

Le Travailleur Catalan

N°3460

Semaine du 4 au 10 mai 2012

LU - VU - ENTENDU

José Puig, le plus socialiste

des électeurs de Bayrou

Le maire de Claira est un centriste (ex

UDF) et actuellement Modem, ce qui

ne l’a pas empêché de se faire élire au

Conseil Général avec le Parti Socialiste

contre l’UMP. Il est question qu’il soit le

candidat de François Bayrou dans la 2 e

circonscription des P.-O. où se trouve

la commune dont il est le premier magistrat.

Si ce dernier briguait la députation,

il le ferait sans doute dans le but

d’affaiblir l’UMP. Mais avec l’étiquette

qui lui colle désormais à la peau, il n’est

pas du tout sûr que ce ne soit pas la

candidate socialiste qui finalement soit

pénalisée par la présence de José Puig.

La question est la suivante : qui donnera

le feu vert au maire de Claira pour

présenter sa candidature, le Modem ou

le PS ?

Bourquin inaugure

une rame Train Express Régional

Beaucoup de cheminots s’étaient donné rendezvous

à Cerbère vendredi 27 avril. D’abord pour

manifester leur volonté de conserver le petit train

jaune et le site de Cerbère pour le fret et les voyageurs,

devant le président de la Région et le responsable

régional de la SNCF, puis pour souhaiter

une bonne retraite à leur dirigeant syndical CGT,

Georges Gauby. Les travailleurs du rail ont bien entendu

Christian Bourquin et ses bonnes intentions,

sur le site de Cerbère, sur le train à 1 et sur le

financement d’un tiers du coût de la mise aux normes

du « Canari » (40 millions sur 120 millions).

Les agents SNCF souhaitent, quant à eux, que Cerbère

reste le bout de ligne, que la ligne de la Côte

Vermeille soit mieux utilisée, que celle du Boulou-

Elne-Perpignan soit réouverte aux voyageurs, que

la régionalisation soit inversée (financement par

l’Etat, décision par les régions), que la SNCF ne

devienne pas une holding mais demeure une entreprise

nationale, que celle-ci reprenne la main sur

le fret avec le retour du wagon isolé, que la libéralisation

du transport voyageur prévue pour janvier

2013 soit annulée. Pas sûr que les cheminots aient

reçu les réponses à ces questions.

Jacques Cresta contre vents et marées

Chacun en politique essaye de se faire un nom. Le secrétaire départemental

du PS a bien mal choisi le moment et la méthode pour

le faire. En avançant son nom, contre vents et marées, pour la

candidature aux législatives dans la 1 ère circonscription des P.-O.,

sans doute la plus dangereuse pour la gauche, Jacques Cresta

met en colère beaucoup de socialistes du département, plus lucides

que lui sur la question, mais aussi une majorité d’électeurs

du Front de gauche, alors que l’heure est à rassembler toute la

gauche pour battre Nicolas Sarkozy le 6 mai. Comment ne pas

s’interroger sur l’attitude du secrétaire départemental du PS à ce

moment crucial, alors que sur le site même du PS national, la

1 ère circonscription apparaît comme « réservée aux partenaires »

(sur les trois autres circonscriptions, les candidats(es) socialistes

sont nommés). Par ailleurs tout le monde sait que le 23 avril

les discussions ont repris entre forces de gauche pour décider de

candidatures uniques face au danger d’élimination de la gauche

dès le premier tour des législatives et que, dans ce cadre, le Front

de gauche fait de la 1 ère circonscription, avec ses candidats Jean

Vila et Nicole Gaspon, une priorité absolue.

44 av. de Prades - 66000 Perpignan

Tél. 04 68 67 00 88 - Fax 04 68 67 56 14

Courriel : letravailleurcatalan@wanadoo.fr

Site internet : www.letc.fr

Commission Paritaire N° 0414 C 84 621

N° ISSN 1279-2039

Gérant : Christian Diéguez

Impression : Imprimerie Salvador

Directeur de publication :

33 bd.d’Archimède - 66200 Elne (France)

René Granmont

Webmaster : Christian Diéguez

Maquette : Le Travailleur Catalan Publicité : Richard Siméon

More magazines by this user
Similar magazines