STEERING COMMITTEE FOR HUMAN RIGHTS (CDDH)

richter.lisa15

STEERING COMMITTEE FOR HUMAN RIGHTS (CDDH)

accomplissent des fonctions publiques ou fonctionnent grâce à

des fonds publics, selon le droit national.

b. On entend par « documents publics » toutes informations

enregistrées sous quelque forme que ce soit, rédigées ou reçues

et détenues par les autorités publiques.

Rapport explicatif :

Paragraphe 1

8. Le paragraphe 1 précise que les dispositions exposées par la Convention

constituent une norme de base minimale. Rien dans le présent instrument

n’empêche une Partie à la Convention de se doter, de maintenir ou de renforcer

des dispositions internes qui accordent un droit d’accès aux documents publics

plus large que celui prévu dans la présente Convention. Bien au contraire, dès

lors que cette Convention tend à mettre en place des normes minimales, un

accès plus large aux documents publics est encouragé. En outre, rien dans cette

Convention ne permet de justifier l’abaissement des normes existantes dans les

législations et pratiques nationales si elles sont plus élevées que celles fixées

par la Convention.

9. Aucune disposition de la Convention ne peut être interprétée comme

limitant l’accès à des documents qui doivent être rendus accessibles au titre

d’autres obligations internationales. Par exemple, la Convention européenne

des Droits de l’Homme reconnaît le principe fondamental de la publicité des

arrêts et la Convention d’Aarhus garantit un droit d’accès plus large aux

informations portant sur l’environnement.

Paragraphe 2

10. L’article 1 paragraphe 2 définit le champ d’application de la

Convention.

7

CDDH(2008)005 bil.

b. “official documents” means all information recorded in any

form, drawn up or received and held by public authorities.

Explanatory report :

Paragraph 1

8. Paragraph 1 specifies that the provisions set out in the Convention form

minimum standards. Nothing in this instrument prohibits a Party to the

Convention from adopting, maintaining or reinforcing domestic standards

providing for greater access to official documents than that set out in this

Convention. On the contrary, as this Convention is intended to set minimum

standards, wider access to official documents is encouraged. Furthemore,

nothing in the Convention is intended to justify the lowering of existing

standards in national laws and practices if they are higher than those in the

Convention.

9. No provision of the Convention may be interpreted as restricting access

to documents which must be made available under other international

obligations. For instance, the European Convention on Human Rights

recognises the basic principle of the publicity of judgments and the Aarhus

Convention grants a wider right of access to environmental information.

Paragraph 2

10. Article 1 paragraph 2 defines what falls under the scope of the

Convention.

More magazines by this user
Similar magazines