EVALUATION

scoutmessengers.org

EVALUATION

Evaluation

Une sélection de jeux pour aider au processus de révision


Evaluation

Qu’est qu’une évaluation?

‘Même les expériences de haute qualité ne résultent pas en un apprentissage à

moins d’être complétées par une réflexion de haute qualité.’

- D.P. Teschner and J. Walter, ‘Beyond minimum competencies’, in J. Miles and S. Priest

(eds) Adventure Education (1990).

Beaucoup de Scouts se reconnaîtront dans l’expérience de mettre beaucoup de

préparation dans une activité particulière. L’activité terminée, le seul retour eu est

‘Cétait bien’, ‘C’était mauvais’ ou ‘ça allait’. Cela peut être décourageant pour le Scout

après tous ses efforts. C’est la raison pour laquelle nous avons besoin de réaliser des

évaluations. Chacun peut apprendre de ses expériences si nous les reconsidérons

d’une façon planifiée et coordonnée.

L’évaluation est un processus d’apprentissage de l’expérience, permettant aussi aux

autres de faire de même.

Elle permet d’aider une personne à obtenir plus d’interaction avec les autres, dans la vie

et les loisirs - surtout si la personne sait comment.

L’évaluation peut impliquer:

1. La discussion

2. La réflexion structurée

3. L’analyse des événements

4. L’octroi d’espace aux individus afin qu’ils puissent s’exprimer

5. L’identification des choses à changer

6. L’établissement d’une voie à suivre pour le groupe ou l’individu

7. La sensibilisation des problèmes

Il existe différentes façons d’évaluer. Le processus ne doit pas être ennuyeux même

si souvent les groupes sont réticents à participer (voir les jeux suggérés et dispositifs

dessous)

1. L’évaluation n’est pas seulement l’analyse des fautes; l’évaluation

se concentre sur comment donner un sens à des expériences déroutantes et

comprendre pourquoi les réussites ont lieu, et non analyser les erreurs.

2. L’évaluation n’est pas seulement de parler. Parler n’est pas la seule

méthode d’évaluation (comme nous allons le voir).

3. L’évaluation n’est pas seulement la planification du futur:

Son objectif principal est d’apprendre de l’expérience, et non planifier

le futur, même si cela arrive parfois.

Pourquoi évaluer

Voici quelques raisons pour lesquelles l’évaluation est bénéfiques:

Voici quelques raisons pour lesquelles l’évaluation est bénéfiques:

Le partage d’expériences.

La mise à nu des sentiments, problèmes et préoccupations.

La promotion de l’apprentissage et l’achèvement des objectifs.

La clarification de la signification et but des activités et expériences.

Pour montrer que les expériences des autres comptent ou leur assurer de

votre support.

Pour responsabiliser les gens, encourager l’expression personnelle et donner

l’opportunité aux membres plus discrets une chance de partager leurs points

de vue.

Comprendre pourquoi les réussites et échecs arrivent.


Comment évaluer

Planifier une évaluation

L’évaluation se penche sur les détails de ce qui s’est réellement passé mais se

concentre sur les réussites.

Si quelqu’un sent qu’il a échoué, il est important de le reconnaître et de donner à

cette personne plus de support et d’encouragement. L’évaluation devrait adopter une

approche de bon sens.

Par exemple, dans le système de patrouille, la façon dont le groupe a travaillé ensemble

devrait être examiné. Les sentiments, peurs, forces et faiblesses devraient être

analysés. Buts et objectifs doivent être examinés pour voir s’ils ont été atteints, s’ils

doivent être adaptés ou sont réalisables.

Lors d’une session d’évaluation:

1. Soyez clair sur son but.

2. Décidez quand évaluer.

3. Décidez où évaluer.

4. Décider comment évaluer et quels jeux et quels dispositifs

peuvent améliorer la session.

5. Allouer un temps suffisant pour l’évaluation et le respecter.

6. Soyez consistent dans l’évaluation.

Réfléchissez bien à l’emplacement de l’évaluation. Les gens doivent être à l’aise, dans

un endroit calme où ils peuvent être entendus et écouter les autres. Cela n’est pas

forcément un endroit intérieur. Sous un arbre en un jour ensoleillé, ou bien près d’un feu

de camp ce sont toutes d’excellentes locations. Toutefois, si les gens sont mal à l’aise,

affamés ou fatigués la session sera difficile à diriger et à en tirer des résultats.

Evaluer dans le Scoutisme

1. Comment l’obtenir ? Une brève évaluation informelle

2. Une évaluation plus détaillée

3. Reconnaissance du progrès

L’évaluation dans le Scoutisme est un processus simple de 3 étapes.

Après chaque activité il y a une brève évaluation informelle.

Fondamelentalement, l’éducateur demande aux jeunes ce qu’ils ont pensé de l’activité.

Une fois par mois, une évaluation plus poussée des activités du mois a lieu qui permet

de faire part des leçons apprises de l’expérience. Enfin, les progrès individuels et ceux

de la patrouille sont reconnus. Les leçons apprises sont reportées vers de nouvelles

aventures et activités.

Un nombre de jeux et dispositifs peuvent être utilisés afin de mettre en valeur les

problèmes lors de l’évaluation aussi bien que l’ajout de l’expérience d’évaluation ellemême.En

pratique, les discussions se font sur la base de la patrouille avec l’éducateur

facilitant le processus.

Il est important que l’éducateur ou le meneur de la session fasse une pause dans la

discussion à différents intervalles afin de refléter et établir les points soulevés, et qu’il

s’accorde sur les réalisations des bases individuelles et de la patrouille etc., au lieu

d’avoir une grande discussion ne menant à aucune conclusion.

Suggestions pour rendre l’évaluation amusante et fructueuse

‘Comment l’obtenir ?’

Les sessions d’évaluation courtes et informelles ont lieu après chaque activité. Afin

d’éviter les réponses non satisfaisantes comme ‘ça allait’ ou ‘c’était bien’ ou ‘c’était

mauvais’, peut-être des questions orientées peuvent être posées par le meneur. En

même temps, cela ne devrait pas retarder le meneur ni les jeunes de plus de quatre

ou cinq minutes. Cela signifie qu’il doit s’agir d’une méthode rapide de retour pour le

meneur et la patrouille et une chance pour les Scouts de dire ce qu’ils ont en tête.

Garder en tête que la session doit rester courte, les questions orientées doivent rester

simples afin que les jeunes puissent réfléchir à l’activité de façon non trop profonde.

Ci-dessous sont des exemples de questions orientées qui peuvent être posées lors des

sessions.Encore une fois, l’accent doit rester sur les aspects positifs:

1. Qu’avez-vous appris en faisant cette activité ?

2. Qu’avez-vous accompli ?

3. Avez-vous appris quelque chose de nouveau ?

4. Quelle partie de l’activité avez-vous le mieux réalisé ?


Contrôler les intervenants

Un problème commun aux discussions de groupe et qu’il n’y a pas de

discussions de groupe du tout.

Ce sont des discussions ayant lieu dans le cadre d’un groupe mais au sein desquelles

tout le monde ne participe pas. Elles deviennent davantage un débat devant un public.

Quelques personnes dominent, et quand les plus discrets sont appelés à contribuer,

il n’y a plus grand chose à dire. Voici quelques activités permettant de résoudre ce

problème:

La Conque

Lors des réunions sur l’île dans le livre ‘Sa Majesté des Mouches’ de Willliam Golding,

seul le détenteur de la conque est autorisé à parler. La ‘conque’ (ou tout autre objet

considéré comme ‘précieux’ doit être donné au prochain intervenant) peut être utilisée

pour contrôler les discussions de groupe. Pour assurer l’égalité dans les opportunités

de participation, la règle est que la conque doit toujours circuler par la gauche, et est

rapidement transmise si le détenteur n’a rien à dire. Au bout de quelques minutes

(ou après chaque tour), il y a un échange aléatoire de sièges, ainsi la fréquence des

intervenants est modifiée.

Allumettes

Demander au groupe d’essayer ceci pour la première partie de l’évaluation.

Chaque personne est dotée de (disons) cinq allumettes. Jeter une

allumette dans un seau situé au milieu arrête l’intervenant

immédiatement et permet à la personne interrompant de prendre

la parole jusqu’à ce qu’une allumette doit à nouveau jetée.

Lorsque quelqu’un n’a plus d’allumettes, décider

rapidement si (a) l’on doit se conformer

rigoureusement aux règles, (b) être flexible

et permettre au groupe de réviser les

règles (c ) abandonner les

allumettes

Biscuits

Très semblable aux allumettes, mais plus

amusant afin d’animer la participation

dans le groupe. Chaque fois qu’une

personne intervient dans la

discussion, elle doit prendre

et manger un biscuit avant

d’intervenir à nouveau.


Utiliser des cordes

Les vieilles cordes à grimper, lignes de linge ou

fils de nylon colorés sont d’excellents

aides à l’évaluation.

Pour quelques-unes des méthodes

décrites ci-dessous, vous pouvez

dessiner des lignes avec

crayons et papiers. Mais dans

la plupart des situations où

vous avez suffisamment

d’espace (à l’intérieur ou à

l’extérieur), vous découvrirez

rapidement que les cordes sont

faites pour l’évaluation !

Croquis

Utilisation recommandée: afin de revivre un périple ou

d’aborder des problèmes qui ont besoin d’un examen détaillé.

Après tout événement qui a impliqué un périple, demander

aux participants d’illustrer leur périple à l’aide d’une corde (ou

de plusieurs) afin de retracer la route empruntée. Ajouter des

étiquettes avec des mots (par ex des étiquettes de bagages)

ou bien des objets symboliques pour marquer les différentes

parties du périple.

Il est préférable de mettre en place un projet créatif dans

une zone (intérieur ou extérieur) où des objets symboliques

peuvent être trouvés facilement. La majorité de l’examen

informel a lieu lors de la réalisation de la carte. Une fois

la carte achevée, elle peut être utilisée afin de raconter à

nouveau l’histoire et/ou identifier les moments clés du périple

pour un examen plus détaillé.

Fer à cheval

Utilisation recommandée: afin d’exposer et de discuter des points de vue

différents

Cette méthode d’évaluation est une variation de la technique ayant plusieurs

noms ‘spectre”, ‘line-up’, ‘positions’, ‘diagonales’ et ‘déclarations silencieuses’.

La différence principale est que ces méthodes utilisent des lignes droites,

alors que le fer à cheval est en courbe. Dans cette méthode, il suffit de définir

les deux extrémités du spectre et demander à tout le monde de se placer à un

endroit de la ligne représentant son point de vue. L’intérêt du fer à cheval est

que chacun est susceptible d’être en contact visuel avec l’autre - facilitant la

discussion de groupe.

Par exemple; une extrémité signifie“Nous étions une bonne équipe durant

l’exercice”, l’autre extrémité “Nous étions désespérés lors de l’exercice”.

Chacun choisit son point sur la ligne et puis discute avec un ou deux voisins

de l’éventualité ou non d’ajuster leur position sur la ligne. Une fois que tout le

monde est en position, encourager les participants à se poser des questions

les uns les autres. Chacun devrait avoir l’opportunité d’expliquer sa position,

après laquelle chacun devrait pouvoir se déplacer suivant que leur point de

vue ait changé ou non.

Variation: c’est un outil utile pour discuter des problèmes qui peuvent être

représentés sur un spectre - ainsi il

peut être utilisé pour explorer les

questions morales ou valeurs

aussi bien que pour l’évaluation

des exercices de groupes.


Aquarium à poissons rouges

Utilisation recommandée: pour attirer l’attention sur le processus d’évaluation en

lui-même

Faire un cercle sur le sol à l’aide d’une corde. Diviser le groupe en deux. Une moitié

s’assoit dans le cercle et peut discuter. L’autre moitié reste en dehors et peut seulement

regarder et écouter. Les personnes dans le cercle

examinent l’exercice précédent.

Après quelques minutes, les moitiés

échangent de place et le nouveau groupe

au centre continue l’examen et commente

l’évaluation qu’ils viennent d’observer.

Variation: Quiconque dans le cercle

peut le quitter à tout moment, mais

la discussion ne peut continuer à

moins qu’il ait été remplacé.

Variation: tout le monde se met dans le

cercle et en sort lorsqu’il n’ont plus rien à

dire. N’importe qui peut revenir dans le cercle

à tout moment où il souhaite parler.

L’évaluation se termine lorsqu’il n’y a plus

personne à l’intérieur du cercle.

Carte d’activité

Utilisation recommandée: pour déterminer ce qui motive les gens (ou pas)

Il s’agit d’un moyen actif et ludique de partager ses goûts et aversions et d’en apprendre

sur les valeurs des autres. Au début de la session, il peut être un bon moyen de

découvrir les expériences (et attitudes) des participants sur les activités et processus

que vous souhaitez utiliser dans votre projet.

Utiliser deux longues cordes. Marquer les extrémités ‘Passé’ et ‘Futur’. Marquer celles

de l’autre corde ‘Heureux’ et ‘Triste’. Cela crée un quadrant dans lequel les zones

représentent:

- Passé/ triste: Activités que je ne ferai plus jamais

- Passé/Content: Activités que j’aime faire

- Futur/ Triste: Activités que je n’essaierai jamais

- Futur/ Content: Activités que j’aimerais essayer

Appeler le nom d’une activité et demander à chacun d’aller sur la zone à laquelle cette

activité appartiendrait sur sa carte personnelle. Continuer d’appeler les activités, tout en

marquant des pauses pour les commentaires et questions. Pour en tirer plus du jeu (et

plus risqué), laisser les participants appeler des noms d’activités. Définir les ‘activités’

aussi largement ou étroitement que souhaité.


Noeuds parlant

Utilisation recommandée: un gimmick temporaire pour encourager la participation égale

dans les évaluations

VERSION 1: Il s’agit d’une variante de ‘cercles’ ou ‘tourner en rond’ ou ‘conque’ ou

‘bâton parlant’. C’est une façon de contrôler la participation lorsque les personnes

discutent entre elles. C’est aussi une façon d’encourager la participation faible voire

nulle.

Faire un noeud dans une corde afin de faire un cercle de la corde. Tout le monde attrape

la corde en étant debout ou assis en cercle. Le cercle doit être d’une taille adaptée à

la discussion de groupe. Il n’y a qu’un seul noeud dans la corde. La personne ayant le

noeud devant elle peut prendre la parole. Quand elle a terminé, la corde bouge dans le

sens des aiguilles d’une montre.

Le noeud continue de se déplacer jusqu’à ce que quelqu’un souhaite prendre la parole.

Cette personne crie ‘stop’ et tient la corde par le noeud. Faites bien comprendre si vous

en tant que facilitateur devez suivre la même règle.

Diagramme de la pieuvre (Diagramme

circulaire ajustable)

Utilisation recommandée: pour augmenter la prise de

conscience sur le temps utilisé.

Afin de créer un diagramme circulaire ajustable avec

quatre ‘secteurs’, attacher quatre cordes courtes

ensemble et à une extrémité réaliser les tentacules

de la pieuvre.

Disposez les cordes sous forme d’une croix avec le

noeud au milieu. Vous avez à présent un diagramme

circulaire avec quatre secteurs. Placer une étiquette

(ou symbole) dans chaque secteur. La tâche du groupe est

d’ajuster les cordes (comme des aiguilles d’une montre) jusqu’à

ce que l’on soit satisfait de la taille relative de chaque secteur

représentant le temps utilisé.

Cette méthode peut être appliqué à tous les modèles pour lesquels il est important que

les participants augmentent leur prise de conscience sur l’équilibre entre les différents

éléments du modèle. Par exemple, le modèle de

leadership centré sur l’action porte sur l’équilibre que

les dirigeants apportent aux trois éléments; la tâche,

l’équipe et l’individu. Dans ce cas vous avez seulement

besoin de trois cordes attachées ensemble. Le groupe

peut donner un retour à leur chef en arrangeant les

cordes de sorte à représenter l’équilibre de l’attention

que leur chef a donné à ces trois éléments. Le chef tire

un secteur avant que le processus ne commence. Cela

est comparé avec la version du groupe.

Afin de faciliter l’ajustement des cordes, maintenir le

noeud en place en utilisant un piquet à travers elle (si à

l’extérieur sur un sol mou) ou en l’attachant à un poids

lourd. Réaliser un croquis du diagramme final, ainsi vous

pourrez comparer les résultats en répétant la méthode

après une autre activité.

Le diagramme circulaire est plus approprié au premier

stage du cycle d’évaluation active- établissant les faits.

Il peut être utile lorsqu’il est nécessaire de trouver un

équilibre entre trois ou plus priorités.

More magazines by this user
Similar magazines