Views
4 years ago

Rapport d'activités 2002

Rapport d'activités 2002

12 Activités

12 Activités horizontales

1. Activités horizontales 1.1. Communication La sécurité alimentaire est une matière très sensible auprès du grand public et qui, de plus, impose un cadre réglementaire à un secteur important de notre économie. C’est pourquoi une communication solide et intégrée, tant externe qu’interne, est d’une importance essentielle. L’élaboration d’une cellule de communication nettement défi nie et bien structurée doit en être la garantie. Cette cellule de communication a pour objectifs l’information de la population, la promotion de l’image et de la notoriété de l’AFSCA, le développement de la communication et la diff usion d’information vers des groupes-cibles externes et l’organisation de la communication interne. La communication externe, et en particulier celle directement adressée au consommateur, se fait sous diff érentes formes : d’une part via des communiqués de presse qui, après diff usion par les canaux usuels, sont également placés sur le site web de l’AFSCA ; d’autre part via le point de contact et d’autres initiatives telles que la publication d’une brochure de présentation de l’agence, depuis novembre 2002 un bulletin d’information bimestriel et la participation à des salons, symposiums et autres. 1.1.1. Communiqués de presse En 2002 139 communiquès de presse ont été publiés. On a poursuivi la notifi cation systématique des cas d’ESB. Les événements marquants au cours du premier trimestre 2002 étaient les diff érents types de contaminations d’aliments, tandis qu’au deuxième trimestre, l’attention a été consacrée à une série de rappels d’aliments (« recalls »). La peste porcine au Grand-Duché de Luxembourg est également apparue au premier plan. Au cours de la deuxième moitié de l’année, nous avons également noté l’incident lié au MPA, l’aff aire de l’eau Léberg et le 100e cas d’ESB en Belgique. Pour nos contacts avec les Etats membres et les pays tiers, un document récapitulatif a été rédigé en anglais lorsque cela s’est avéré nécessaire. 1.1.2. Le point de contact Début 2002, le point de contact de l’AFSCA est devenu opérationnel. La mission du point de contact consiste à répondre aux questions des consommateurs et à recueillir leurs plaintes (et en assurer le suivi). Deux membres du personnel sont occupés pour ce faire à temps complet. Il s’agit spécifi quement de questions et de plaintes des consommateurs : le point de contact n’a pas pour but de (et n’est d’ailleurs pas équipé pour) pouvoir réagir aux questions et plaintes émanant des opérateurs de la chaîne alimentaire (production primaire, fabrication et transformation, et distribution). Ceux-ci doivent s’adresser directement aux services compétents (en cas de crise, on peut le cas échéant créer un «call center» spécifi que pour le secteur professionnel). Malgré cela, certaines questions venant du secteur professionnel parviennent parfois au point de contact. Afi n de permettre un traitement effi cace et correct des questions et des plaintes, on utilise un système d’enregistrement, et on a mis au point une procédure pour le traitement des questions et des plaintes par le point de contact et les services opérationnels de l’Agence alimentaire. Activités horizontales 13

Rapport d'activité 2009 - LPO
RAPPORT D’ACTIVITÉ
RAPPORT D'ACTIVITÉ
RAPPORT D’ACTIVITÉ 2010
SIXIÈME RAPPORT ANNUEL 2002