Views
4 years ago

Rapport d'activités 2002

Rapport d'activités 2002

28 1.6.3. Mycotoxines

28 1.6.3. Mycotoxines Les 2 dépassements de dioxine dans la graisse animale ont été constatés dans de la graisse de pigeons et dans de la graisse de mouton. Pour le dépassement dans la graisse de pigeons, il a été impossible de retrouver la cause. Pour la graisse de moutons, on a retracé l’exploitation de provenance, et il s’est avéré que cette exploitation n’hébergeait que 16 ovins. Ces ovins pâturaient dans une prairie située à proximité de la centrale nucléaire de Tihange, et bordée d’un côté par un ruisseau pollué. Des analyses d’échantillons de terre, d’eau et d’herbe n’ont toutefois pas permis de confi rmer cette hypothèse. Outre les dépassements constatés sur les échantillons du monitoring, 4 autres dépassements ont encore été signalés. Lors d’un contrôle ciblé dans une exploitation de vaches laitières située à proximité d’incinérateurs, un échantillon de lait s’est révélé positif aux dioxines. Le profi l de dioxines du lait s’écartait toutefois fortement du profi l des rejets de dioxines de l’incinérateur voisin, ce qui fait qu’on a jugé peu vraisemblable que la contamination fût la conséquence des rejets de dioxines de l’incinérateur. L’exploitation a fait l’objet d’un nouvel échantillonnage : le lait a alors été trouvé conforme à la norme. La cause de la contamination initiale n’a pas pu être établie. 2 notifi cations de dépassements des normes de dioxines nous sont parvenues via le RASFF. L’Irlande a fait mention d’une contamination à la dioxine d’un prémélange dont les oligo-éléments utilisés provenaient d’une fi rme belge. L’enquête a toutefois prouvé que la contamination du prémélange était due à l’utilisation de cuivre américain, et non aux oligo-éléments utilisés. Les autorités luxembourgeoises ont signalé une contamination par la dioxine d’un mélange de minéraux importé de la Belgique. Une enquête auprès de la fi rme belge et l’analyse des matières premières suspectes n’ont toutefois pas pu montrer d’où provenait la contamination par la dioxine. Enfi n, on a encore constaté une contamination par dioxine dans des œufs qui ont été prélevés à la suite d’une notifi cation par un incinérateur dont les opérateurs avaient constaté lors de leur programme d’autocontrôle que la teneur en dioxines dans leurs gaz d’échappement était trop élevée. En échantillonnant des oeufs de poules en libre parcours, on y a également trouvé des teneurs élevées en dioxine ; les profi ls ne correspondaient toutefois pas avec le profi l de dioxine des gaz rejetés. On a mis en place un programme de monitoring pour les œufs provenant de particuliers et de 2 types d’exploitations élevant des poules en libre parcours : des exploitations conventionnelles et des exploitations biologiques. Les exploitations et les particuliers échantillonnés étaient répartis dans toute la Belgique. On n’a constaté un dépassement de la norme que pour les œufs prélevés chez des particuliers. Les résultats ont été transmis au Comité scientifi que afi n de trouver une explication au fait qu’on retrouve des dioxines dans les œufs des poules de particuliers, mais pas dans les œufs provenant d’exploitations (conventionnelles, biologiques) élevant des poules en libre parcours, étant donné que ces poules peuvent aussi courir en plein air. Depuis 2001, on enregistre dans la Banque de données CONSUM les résultats de 7 mycotoxines : l’afl atoxine B1, l’afl atoxine M1, la somme des afl atoxines B1, B2, G1 et G2, le deoxynivalenol, l’ochratoxine A, la patuline et les fumonisines. Toutes ces mycotoxines ne sont pas contrôlées tout au long de la chaîne alimentaire. Les mycotoxines sont contrôlées dans les matrices présentant le plus gros risque de contamination, comme l’afl atoxine B1 dans les céréales et les aliments pour animaux, l’afl atoxine M1 dans le lait, etc. Un problème général pour les mycotoxines, c’est qu’on dispose de peu de normes offi cielles, ce qui

end diffi cile l’évaluation des résultats d’analyse. Parfois, il y a des valeurs indicatives sur lesquelles ont peut se baser pour évaluer les résultats, mais ce n’est pas le cas, loin s’en faut, pour chaque mycotoxine dans chaque matrice. 1.6.3.1. Afl atoxine B1 Pour l’afl atoxine B1, 189 aliments ont été échantillonnés. Un aliment a été trouvé positif. La contamination était due à l’utilisation de coco contaminé en tant que matière première. Il y a encore eu 2 autres notifi cations de résultats d’analyse positifs pour l’afl atoxine B1 dans des aliments : un échantillon a été prélevé dans le cadre d’une enquête lancée parce que de l’afl atoxine M1 avait été découverte dans du lait cru. Pour rechercher la cause de cette contamination, l’aliment pour vaches laitières a été échantillonné parce qu’une contamination du lait à l’afl atoxine M1 peut être provoquée par le fait que le bovin a reçu un aliment contenant de l’afl atoxine B1. La contamination de l’aliment était due à un lot de tourteaux d’arachides provenant des Pays-Bas et contenant également de l’afl atoxine B1. L’autre dépassement concernait une faible teneur en afl atoxine B1 dans des tourteaux d’arachides provenant d’Argentine et transbordés dans le port d’Anvers après avoir transité par les Pays- Bas. Le certifi cat d’analyse qui les accompagnait signalait que les tourteaux d’arachides étaient conformes aux normes en vigueur, mais le contrôle eff ectué par les autorités belges au poste d’inspection frontalier a donc prouvé le contraire. Le lot de tourteaux d’arachides a été renvoyé aux Pays-Bas, où ils ont été pressés pour en extraire l’huile. 1.6.3.2. Afl atoxine M1 Pour l’afl atoxine M1, 356 échantillons de lait de ferme ont été contrôlés, ainsi que 262 échantillons de produits laitiers tels que yaourt, poudre de lait et fromage. Une norme offi cielle n’est disponible que pour le lait. Au cours du monitoring, on a constaté 1 dépassement qui était dû à la distribution au bétail laitier d’aliments contaminés. La contamination des aliments était due à l’utilisation de tourteaux d’arachides contaminés (voir ci-avant). Les livraisons de lait des exploitations concernées ont été immédiatement bloquées, et d’autres analyses eff ectuées. Les exploitations ont pu être débloquées dans un délai très bref parce que les teneurs en résidus dans le lait étaient rapidement redescendues en dessous du seuil de sécurité. 1.6.3.3. Afl atoxine B1, B2, G1, G2 L’AFSCA eff ectue des contrôles portuaires quant à la présence du groupe d’afl atoxines B1, B2, G1 en G2 dans les noix et autres produits à risques. Aucun dépassement des normes n’a été signalé pour ce groupe de mycotoxines. 1.6.3.4. Deoxynivalenol 108 analyses ont été enregistrées pour la mycotoxine deoxynivalenol. La moitié de ces analyses ont été eff ectuées sur des aliments pour animaux, et elles n’ont donné lieu à aucune constatation de dépassement de la norme. L’évaluation s’est faite sur base de valeurs maxima autorisées, que l’on a retrouvées dans les normes des Etats membres de l’UE et dans la littérature, étant donné qu’on ne dispose pas de normes offi cielles en Belgique. Pour le secteur de la distribution et du commerce de détail, on a contrôlé des céréales (froment) et des produits à base de céréales (pain, pâtes) destinés à la consommation humaine. On n’a pas constaté de dépassements. Activités horizontales 29

RAPPORT D'ACTIVITE 2002 - DTIE
Rapport d'activités 2002 - Irsst
Rapport d'activité 2002 - Federation of the Swiss Watch Industry FH
Téléchargez le rapport d'activités Natura 2002 - SIEL
RAPPORT D'ACTIVITÉ 2011 - Vétoquinol
2009 Rapport d'activité - Vétoquinol
Rapport d'activité 2009 - LPO
Rapport d'activité 2007 - FIFA.com
Rapport d'activité 2011 - Cetim
RAPPORT D’ACTIVITÉ
SIXIÈME RAPPORT ANNUEL 2002
Rapport administratif 2002 - UQAC
Rapport d'activité 2011 - CarPostal
Rapport d'activité 2008 - Cetim
Rapport d'activité - Sidaction 2016
RAPPORT D'ACTIVITÉ - Valeo
Rapport d'activité 2012 - CarPostal
RAPPORT D'ACTIVITES 2010 - caritasdev.cd
Rapport d'activité 2000 - TF1
Rapport Annuel 2002 FR - Zonebourse.com
Rapport d'activité des services de l'Etat - Préfecture
RAPPORT D’ACTIVITÉ
Rapport d'activités 2012 - Ligue pulmonaire
Rapport d'activité technique format PDF