Views
4 years ago

Rapport d'activités 2002

Rapport d'activités 2002

34 1.6.8. Evaluation du

34 1.6.8. Evaluation du programme CONSUM Pour les contaminants enregistrés dans la banque de données CONSUM (PCB, dioxines, métaux lourds, mycotoxines, protéines animales transformées, nitrates), 22 dépassements ont été constatés via le programme de monitoring CONSUM, et 12 ont été signalés via d’autres voies ( RASFF, autocontrôle). La plupart des dépassements dans le cadre du programme CONSUM sont toujours constatés pour les dioxines, en nombres absolus et relatifs (voir tableau 1.4). Tableau 1.4 : Dépassements constatés dans le cadre de CONSUM Contaminant Nombre d’analyses Dépassements Absolu Relatif (%) PCB 11.821 4 0,03 Dioxines 998 10 1,00 Métaux lourds 1.435 5 0,35 Mycotoxines 1.193 2 0,18 Protéines animales transformées 448 1 0,22 Il faut remarquer que le programme CONSUM a originellement été lancé suite aux graves contaminations de PCB que l’on a connues en 1999 lors de la « crise de la dioxine ». A présent, c’est pour les PCB que l’on note, relativement parlant, le plus faible nombre de dépassements. Cela signifi e que le contrôle des années précédentes commence a porter ses fruits. Il faut aussi constater une amélioration dans la découverte des causes des contaminations observées : pour 45,5 % des dépassements mentionnés via le programme CONSUM et pour 50 % des dépassements communiqués par une autre voie, on a pu retrouver une ou plusieurs causes. Cependant, il reste très diffi cile de déterminer une cause, surtout pour les dioxines et les PCB : pour 7 des 22 dépassements mentionnés pour les PCB et les dioxines (31,8 %), la cause a été découverte. Dans 5 des 7 cas, la contamination était due à une contamination de l’environnement. Pour les mycotoxines, la cause de 4 dépassements des normes a été découverte, cette cause était généralement l’utilisation ou l’aff ouragement d’une matière première contaminée, ce qui est normal vu que les mycotoxines sont produites par les moisissures qui se développent naturellement lorsqu’un produit n’est pas conservé dans des conditions adéquates.

Références : (1) Arrêté royal du 19 mai 2000 relatif à la composition et au fonctionnement du comité consultatif institué auprès de l’Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire. (2) Arrêté royal portant nomination des membres du Comité consultatif institué auprès de l’Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire. (3) Arrêté royal du 27 octobre 2000 portant nomination des membres du comité scientifi que institué auprès de l’Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire. Activités horizontales 35

Rapport d'activité 2009 - LPO
RAPPORT D'ACTIVITÉ
SIXIÈME RAPPORT ANNUEL 2002
RAPPORT D’ACTIVITÉ
RAPPORT D’ACTIVITÉ
Rapport d'activité - AWE