Views
4 years ago

Rapport d'activités 2003

Rapport d'activités 2003

3 activités de

3 activités de contrôle partie 122 Tableau 3.44 : Présence de Listeria monocytogenes entre 2000 et 2003 2000 2001 2002 2003 Viandes hachées de boeuf 16,0 % 14,8 % 13,7 % 10,7 % Viandes hachées de porc 25,0 % 18,3 % 20,7 % 21,5 % Préparations de viande de volaille 33,0 % 60,0 % Jambon 6,0 % 4,9 % 5,4 % 1,6 % Pâté 4,3 % 4,6 % 3,0 % 4,6 % Saucisson 16,0 % 8,6 % 10,0 % Saumon fumé (fi n de production) 23,1 % 20,0 % Saumon fumé (échéance de la date de durabilité) Le saumon fumé est, lui aussi, souvent contaminé par Listeria monocytogenes (14 échantillons positifs sur 70 échantillons prélevés à la fi n de la production et 3 échantillons positifs sur 59 à l’échéance de la date de durabilité). Ces résultats sont comparables à ceux de 2002. Lorsqu’on constate une contamination par Listeria monocytogenes, on examine toujours ce qui s’est mal passé, et les pratiques générales d’hygiène et procédures HACCP à l’abattoir sont revues. De plus, de nouveaux échantillons du même lot ou des mêmes produits sont prélevés. Si un ou plusieurs de ces nouveaux échantillons s’avèrent être également positifs, la production est stoppée jusqu’au moment où le producteur a démontré que le problème est résolu. 1.3.6.5. Indicateurs d’hygiène dans les denrées alimentaires 6,5 % 5,1 % Pour évaluer l’hygiène dans les diff érentes fi lières de production de viande en Belgique, on procède depuis 1998 à un comptage des indicateurs d’hygiène dans des échantillons prélevés dans le cadre du plan de surveillance des zoonoses. En 2003, le nombre de germes totaux a été déterminé sur des carcasses de volailles; pour toutes les autres matrices, l’examen a porté sur Escherichia coli à l’exception des préparations de viande et du saumon fumé, qui ont été examinés quant à la présence d’entérobactéries. Sur base des résultats de cette surveillance, il a été possible d’établir des critères en matière d’hygiène de travail, d’exploitation et du produit. En même temps, on a pu suivre l’évolution de la qualité de l’hygiène d’une année à l’autre dans les diff érentes fi lières de production de la viande. Le but de cette évaluation est d’améliorer chaque année les critères en éliminant les 5 % de résultats inacceptables. Ces données permettent également d’évaluer l’hygiène de chaque exploitation, étant donné que tous les 1 à 3 ans, dans tous les abattoirs et tous les ateliers de découpe, on prélève au moins 5 fois au moins 1 échantillon.

1.3.7 Résistance aux antibiotiques des salmonelles isolées dans les aliments La résistance de Salmonella aux antibiotiques diff ère très fortement en fonction du sérotype. La présence fréquente de sérotypes multirésistants tels que Hadar Virchow, Paratyphi B et Typhimurium dans certaines denrées alimentaires infl uence de façon importante les taux de résistance. En 2003, la résistance générale aux antibiotiques des Salmonella isolées dans les aliments est restée égale à celle notée en 2002, voire présentait une diminution. Pour l’acide nalidixique toutefois, on a observé une forte augmentation de souches résistantes. Pour la ciprofl oxacine, qui fait partie du même groupe d’antibiotiques, on n’a heureusement pas encore détecté de souches résistantes. L’apparition de souches résistantes au ceftriaxome en 2002 s’est confi rmée en 2003. On a même observé une augmentation. Les Salmonella isollées dans des poulets de chair présentent les taux de résistance les plus élevés : 43 % à l’ampicilline, 45 % à l’acide nalidixique, 29 % à la combinaison triméthoprime-sulfamide et 5 % au ceftriaxome. Pour les salmonelles isolées dans la viande de porc, on a trouvé une résistance élevée à la tétracycline (31 %). C’est dans les poules à bouillir qu’on a décelé les souches de Salmonella les moins résistantes. Elles ne présentent une résistance qu’à l’ampicilline (9 %) et à l’acide nalidixique (9 %). Ceci s’explique par la présence prédominante, chez les poules à bouillir, du sérotype Enteritidis, qui présente très peu de résistance. Tableau 3.45 : Pourcentage de salmonelles résistantes isolées dans les aliments Antibiotique 2001 (n=245) 2002 (n=222) 2003 (n=178) Ampicilline 17 % 29 % 29 % Ceftriaxome 0 % 0,5 % 2 % Chloramphénicol 10 % 10 % 6 % Ciprofl oxacine 0 % 0 % 0 % Kanamycine 1,6 % 1,8 % 0 % Acide nalidixique 10 % 13 % 24 % Sulfamides 24 % 29 % 23 % Tétracycline 23 % 31 % 25 % Triméthoprime 13 % 15 % 21 % Triméthoprimsulfonamide 12 % 11 % 18 % 123

RAPPORT ACTIVITE DEFINITIF 2003 -2009 final - LEARY.CSOFT.NET
2009 Rapport d'activité - Vétoquinol
RAPPORT D'ACTIVITÉ 2011 - Vétoquinol
Rapport d'activité 2003 - Federation of the Swiss Watch Industry FH
Rapport d'activité 2009 - LPO
RAPPORT D’ACTIVITÉ
Rapport d'activité - Sidaction 2016
Rapport d'activité 2012 - CarPostal
RAPPORT D'ACTIVITES 2010 - caritasdev.cd
Rapport d'activité 2000 - TF1
RAPPORT ANNUEL 2003 - IEDM
Rapport de Développement Durable 2003 - Dechetcom
RAPPORT D’ACTIVITÉ 2010
Rapport d'activité 2007 - pdf - Anru
Rapport d'activités 2010 - Ligue pulmonaire
Rapport d'activité 2012 - ONAC
Rapport d'activité 2012 - CarPostal
Rapport d'activités 2012 - Vivaqua
rapport activite 2011 pn - Province Nord
Télécharger le rapport d'activités - Arc Jurassien
Rapport d'activité 2011 - Cetim
Rapport d'activité 2007 - FIFA.com
Rapport d'activités 2010 - Total.com