Views
4 years ago

Rapport d'activités 2003

Rapport d'activités 2003

4 prévention et gestion

4 prévention et gestion de crise partie 218 2. Gestion de crise 2.1. Infl uenza aviaire Fin février 2003 ont été détectés aux Pays-Bas, dans la province de Gueldre, les premiers foyers d’infl uenza aviaire ou grippe aviaire dans des exploitations avicoles. Il s’agissait d’un foyer d’un virus de peste aviaire du type H7N7, qui s’est avéré être très infectieux. Dans notre pays, une phase de vigilance accrue a été instaurée immédiatement dans tout le secteur avicole. Les exploitations qui avaient eu des contacts avec des exploitations avicoles néerlandaises ont été placées sous surveillance. Le 11 mars 2003, une suspicion clinique grave a été signalée dans une exploitation de poulets de chair à Ravels (province d’Anvers), tout près de la frontière néerlandaise. L’exploitation a été assainie par mesure de précaution. Après analyse de laboratoire, il s’est avéré qu’elle n’avait heureusement pas été contaminée par le virus de la peste aviaire. Début avril, les premiers foyers ont été constatés dans le Limbourg néerlandais. Une zone de sécurité tampon a alors été établie dans la province belge de Limbourg. Malgré toutes ces mesures de précaution, on n’a pas pu empêcher la présence du virus dans notre pays. Le 15 avril 2003, un premier foyer d’infl uenza aviaire a été découvert à Meeuwen-Gruitrode (Limbourg). Au cours des deux semaines suivantes, 7 autres foyers ont été mis au jour dans les provinces de Limbourg et d’Anvers. La stratégie de lutte était basée sur la délimitation de plusieurs zones autour des foyers, l’imposition des restrictions strictes des transports ainsi que des mesures de biosécurité très sévères. Ainsi, après la découverte du premier foyer, un standstill national a été décrété pour les volailles vivantes et les œufs à couver afi n de prévenir une nouvelle propagation. En outre, des zones de protection d’environ 3 km autour du foyer, des zones de surveillance d’environ 10 km autour du foyer et des zones tampons d’environ 20 km autour du foyer ont été délimitées, dans lesquelles des mesures de lutte spécifi ques étaient d’application. Dans les zones de protection, toutes les exploitations avicoles professionnelles ont été assainies. En outre, dans un rayon de 1 km autour des foyers, les volailles des particuliers ont également été abattues et détruites. Dans la province de Limbourg, les exploitations situées dans la zone de surveillance ont également été assainies. Enfi n, les exploitations en contact avec les foyers ont, elles aussi, été assainies.

Tableau 4.3 : Aperçu des assainissements Nombre de foyers Assainissements avicoles Assainissements de couvoirs Aperçu des assainissements Anvers Limbourg Nombre d’exploitations Nombre d’animaux Nombre de poussins d’un jour Une fois les assainissements terminés, les exploitations ont été nettoyées et désinfectées suivant une procédure bien stricte. Dans les foyers, des poulets sentinelles on été ensuite mis en place afi n de détecter d’éventuelles infections non aperçues et de contrôler l’effi cacité des opérations de désinfection. Parallèlement un screening des volailles des particuliers a été eff ectué dans les zones de protection ; 1.100 animaux ont été ainsi examinés. L’obtention de résultats favorables a permis de mettre un terme aux analyses. Suite à la constatation de résultats négatifs sur les poulets sentinelles, on a pu repeupler les exploitations situées dans les zones. Au Limbourg, le repeuplement a commencé le 8 juillet 2003, dans la province d’Anvers, le 15 juillet 2003. Pour lutter effi cacement contre la crise de la peste aviaire, la cellule centrale de crise a été renforcée par du personnel supplémentaire. Chacune des UPC concernées a constitué une cellule locale de crise qui a dirigé la lutte sur le terrain. En outre, une unité a été constituée pour la coordination et l’exécution des abattages. Les coûts opérationnels des opérations de lutte se sont élevés à presque 11 millions d’euros, dont une partie est cofi nancée par l’UE. Suite à la détection de foyers de la grippe aviaire, le screening national relatif à l’infl uenza aviaire a été adapté. Normalement, ce screening a lieu chaque année en automne sur un échantillonnage d’exploitations avicoles situées dans tout le pays. En 2003, la période du screening a été avancée et le screening a eu lieu pendant les mois d’été. En outre, on a essayé d’inclure un nombre maximum d’exploitations à risque dans cet échantillon. Il s’agissait en l’occurrence et en premier lieu d’exploitations détenant des canards et des dindes et d’exploitations avec parcours extérieur. Tous les résultats des 300 exploitations contrôlées se sont avérés favorables. Depuis le 28 octobre 2003 (6 mois après l’abattage du dernier animal infecté) la Belgique est de nouveau offi ciellement indemne d’infl uenza aviaire, en application de la réglementation internationale. 3 5 128 3.160.289 954.895 Assainissements particuliers Nombre d’animaux 1.569 219

RAPPORT ACTIVITE DEFINITIF 2003 -2009 final - LEARY.CSOFT.NET
2009 Rapport d'activité - Vétoquinol
RAPPORT D'ACTIVITÉ 2011 - Vétoquinol
Rapport d'activité 2003 - Federation of the Swiss Watch Industry FH
Rapport d'activité 2009 - LPO
Rapport d'activité - Sidaction 2016
RAPPORT D’ACTIVITÉ
Rapport d'activité 2012 - CarPostal
RAPPORT D'ACTIVITES 2010 - caritasdev.cd
Rapport d'activité 2000 - TF1
Rapport d'activité 2007 - FIFA.com
Rapport d'activité 2011 - Cetim
RAPPORT ANNUEL 2003 - IEDM
Rapport d'activité 2007 - pdf - Anru
RAPPORT D’ACTIVITÉ 2010
Rapport d'activités 2010 - Ligue pulmonaire
Télécharger le rapport d'activités - Arc Jurassien
Rapport d'activité 2012 - CarPostal
Rapport d'activités 2012 - Vivaqua
Rapport d'activité 2012 - ONAC
rapport activite 2011 pn - Province Nord
Rapport d'activités 2010 - Total.com