Views
4 years ago

Rapport d'activités 2005

Rapport d'activités 2005

3.1.2.4. Glaces

3.1.2.4. Glaces 3.1.2.3.5. Autres denrées Au niveau du commerce de détail, d’autres types d’échantillons ont été prélevés et analysés (50 échantillons de fruits déshydratés, 58 échantillons de thé et les 56 échantillons de légumes verts à feuilles, 170 échantillons de salades préparées à base de riz, pâtes et semoules, 105 échantillons de préparations à base de quorn ou tofu, 15 échantillons de cidre non pasteurisé, 81 échantillons d’eaux minérales naturelles, 150 échantillons de chocolat et de con series au chocolat) ont été prélevés. Tous les résultats d’analyse étaient satisfaisants. Les glaces et crèmes glacées sont des produits sensibles ; divers micro-organismes peuvent y être introduits par l’emploi de matières premières (crèmes, ovoproduits…) ou à l’occasion des diverses manipulations dont ils sont l’objet. Une centaine d’échantillon de «soft ice» ont été prélevés pour analyse, plus précisément aux distributeurs automatiques que l’on trouve principalement en devanture des snacks ou des pâtisseries. Aucun pathogène n’a été mis en évidence parmi les 108 échantillons de «soft ice» (21,3 %). Les contaminations très élevées en germes totaux (21,3 %) et en coliformes totaux (46,7 %), qui sont des germes témoins de défaut d’hygiène, peuvent s’expliquer par une pasteurisation ou un nettoyage insu sants, et des durées et températures de conservation trop élevées. Un document expliquant les règles minimales d’hygiène pour les glaciers est disponible sur le site de l’Agence. D’autre part le guide de bonnes pratiques pour les boulangers, pâtissiers, glaciers, chocolatiers est en cours de révision pour une prochaine approbation par l’Agence. Activités de contrôle 111

Rapport d’activités 112 3.1.3. Crèches et hôpitaux Les nourrissons et les très jeunes enfants sont un public particulièrement sensible, c’est pourquoi l’Agence contrôle les biberons qui sont préparés dans les hôpitaux et les repas servis dans les crèches. La résultats obtenus cette année sont moins satisfaisants que les résultats précédents surtout au niveau du nombres de germes totaux. Cependant, les résultats de l’inspection hygiène montrent qu’une nette amélioration a été observée par rapport à l’année dernière quant au refroidissement des biberons après préparation ; aucun hôpital visité ne conserve les biberons au chaud en attendant d’être consommés. Trois échantillons contenaient trop d’Enterobacteriaceae, ce germe est considéré comme un potentiel indicateur d’Enterobacter sakazakii ou de Salmonella, mais les résultats obtenus sur ces 2 germes, ainsi que pour Listeria monocytogenes étaient pleinement satisfaisants. Tableau 3.26 : pourcentage de résultats non conformes de germes indicateurs dans les hôpitaux et crèches Germes Biberons préparés repas pour bébés Germes totaux aérobies 16,5 % Entérobactéries 2,4 % E. coli 3,7 % Clostridium perfringens 0,9 % Staphylocoques à coagulase + 1,6 % 0,0 % Bacillus cereus 0,0 % 4,6 % Levures et moisissures 1,6 % Nombre d’analyses 127 108

Rapport d'activité 2005 - FIFA.com
Rapport d'activités 2005 - Fiscus.fgov.be
2009 Rapport d'activité - Vétoquinol
RAPPORT D'ACTIVITÉ 2011 - Vétoquinol
Rapport d'activités 2005-2006 - TrainForTrade - Unctad
rapport d'activité 2005 - Sivoa
RAPPORT D’ACTIVITÉ
RAPPORT D’ACTIVITÉ 2010
Rapport d'activité 2012 - CarPostal
Rapport d'activité 2012 - ONAC
Rapport d'activités 2012 - Vivaqua
Rapport d'activité 2011 - Croix-Rouge luxembourgeoise
Téléchargement du rapport 2005 - IPCF
Rapport d'activité 2012 - CarPostal
rapport d'activité 2005 - CRR
Rapport d'activités 2010 - SWICO Recycling
Rapport annuel 2005 - Interparfums
Zetes Rapport Annuel 2005
Télécharger rapport d'activité 2006Le lien est - CarPostal
synthèse du rapport 2005 sur le développement durable - Baxter ...
Rapport d'activité 2003 - Federation of the Swiss Watch Industry FH
Rapport d'activité 2011 - CarPostal
Rapport d'activité 2009 - LPO