Views
4 years ago

Rapport d'activités 2005

Rapport d'activités 2005

5.2. Temps forts en

5.2. Temps forts en 2005 Le 21 avril 2005, le comité consultatif s’est réuni en réunion spéciale a n d’échanger avec les participants au projet « Dialogue avec des consommateurs concernant la sécurité alimentaire », le SPF Santé publique et la Fondation Roi Baudouin des points de vue concernant les résultats du dialogue avec les consommateurs. Ce projet vise à donner au citoyen/consommateur une voix dans le débat sur la sécurité alimentaire et la prise de décision et à renforcer le dialogue concernant des problèmes sociaux importants avec tous les « stakeholders » importants. Il s’agissait d’une réunion ouverte à tous en présence de la presse. Après la réunion, une conférence de presse a été organisée au sujet des résultats du projet. Comme conclusion générale de ce premier projet, les instances publiques concernées ( l’Agence alimentaire et le SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement ) avancent que l’outil « dialogue direct avec les citoyens/citoyennes » a une grande valeur et des possibilités concrètes d’application au sein de leur organisation. Néanmoins, le prix est un désavantage de l’approche ; cela est partiellement dû au fait qu’il s’agissait d’un premier projet. Au sein de l’AFSCA, un nouveau projet de dialogue avec les consommateurs concerne l’introduction du logo Smiley. La discussion concernant le dialogue avec les consommateurs en tant qu’élément du processus décisionnel auprès des pouvoirs publics dépasse les compétences de l’AFSCA. A partir de son point de vue « governance », la Fondation Roi Baudouin plaide pour le développement d’une sorte de centre fédéral d’expertise, pouvant apporter un soutien méthodologique pour tous les services publics fédéraux qui souhaitent organiser un dialogue direct avec les citoyens. Le SPF Santé publique de son côté est d’avis que le temps est venu de développer, conjointement avec l’Agence alimentaire et tous les secteurs, une méthodologie a n de communiquer non seulement avec les secteurs, mais aussi avec les citoyens, de manière à ce qu’un service public bien informé puisse rendre à son tour les informations au consommateur. Activités horizontales 49

Rapport d’activités 50 6. Comité scientifi que 6.1. Activités générales Le Comité scienti que de l’AFSCA examine et donne des avis, tant de sa propre initiative qu’à la demande du Ministre ou de l’Administrateur délégué, sur toutes les matières relevant de la compétence de l‘Agence et relatives à la politique suivie et à suivre par l’Agence. La composition du Comité scienti que a été renouvelée en 2005. Vingt nouveaux membres ont été nommés par l’arrêté royal du 17 février 2005 pour une période de 4 ans. Les professeurs Huyghebaert et Pussemier ont été réélus respectivement a la présidence et à la vice-présidence de ce Comité. En 2005, le Comité scienti que s’est réuni 10 fois en séance plénière et 83 réunions de groupe de travail ont été organisées. Au total, le Comité scienti que a émis 65 avis, 4 évaluations, 1 amendement à un avis, et il a donné 1 consultation. Les avis peuvent être consultés sur le site web de l’AFSCA (www.afsca.be). En 2005, beaucoup d’attention a été consacrée à l’évaluation scienti que des guides sectoriels d’autocontrôle. Ainsi, 15 des 65 avis émis se rapportent à ces guides. 6.2. Contamination de la chaîne alimentaire par des métaux lourds à proximité des sites d’implantation d’Umicore Le Comité scienti que a procédé, sur base des données de contamination et de consommation disponibles, à un exercice d’évaluation des risques a n d’estimer le niveau d’exposition au cadmium et au plomb des consommateurs de denrées alimentaires produites autour des sites d’implantation des usines Umicore (produits animaux, fruits et légumes) et, de comparer celuici à la dose hebdomadaire tolérable. Un exercice complémentaire de simulation de l’ingestion et de l’inhalation du cadmium par les bovins a été réalisé à partir des données de consommation des aliments et des données disponibles de contamination de l’eau de puits. A l’aide des résultats obtenus, le Comité scienti que a formulé une série de recommandations pour les gestionnaires du risque.

RAPPORT D'ACTIVITÉ
Rapport d'activité 2009 - LPO
RAPPORT D’ACTIVITÉ
RAPPORT D’ACTIVITÉ 2010
RAPPORT D’ACTIVITÉ
Rapport d'activité - Utbm