Views
4 years ago

Rapport d'activités 2005

Rapport d'activités 2005

Bien que par rapport à

Bien que par rapport à l’année dernière, le contrôle des matières premières destinées à l’alimentation animale ait été sensiblement renforcé (+66%), la proportion de non-conformités mises en évidence a diminué. L’augmentation de la proportion de non-conformités observées pour les additifs, les prémélanges résulte d’un meilleur ciblage des analyses. Ces non-conformités correspondent essentiellement au non respect des teneurs en vitamines et en oligo-éléments garanties dans les prémélanges. 1.1.4. Sécurité des aliments pour animaux Compte tenu des résultats favorables des années précédentes, le monitoring Consum des aliments composés a été d’avantage ciblé sur les aliments à risque. Parmi les 2.764 échantillons analysés pour les PCB et les 1.135 analyses de dioxines, aucun résultat ne s’est révélé non-conforme. Toutes les analyses de métaux lourds se sont avérées conformes, malgré une augmentation importante du nombre d’analyses portant sur le cadmium, l’arsenic, le plomb, le mercure, le chrome et le nickel, soit 1.297 au lieu de 601 en 2004. La teneur en uor de deux échantillons n’était pas conforme. Le contrôle sur les mycotoxines (toxines produites par des champignons) a conduit à la réalisation de 1.230 analyses qui portaient sur la déoxynivalénol, l’ochratoxine A, l’a atoxine B1, la zéaralénone, l’alcaloïde de l’ergot du seigle et la fumonisine. Les 6 non-conformités concernaient la fumonisine (maïs), la zéaralénone (maïs et tourteau de cocotier) et l’a atoxine B1 (tourteau de cocotier). Parmi les 220 analyses réalisées en vue de détecter la présence de résidus de pesticides dans les matières premières (201) et, dans une moindre mesure, dans les aliments composés (19), 6 ont révélé un dépassement des limites maximales acceptables (4 chlorprophame, 1 permethrine et 1 dichlorvos). Cela représente une légère baisse par rapport à 2004. La recherche de salmonelles a été réalisée dans 505 échantillons : 12 présences ont été enregistrées dans des matières premières (9) et des aliments composés pour volailles (1) et pour porcs (2). Le principal sérotype était S. Senftenberg. Dans le cadre de la véri cation des prescriptions spéci ques en matière de protection contre la maladie de la vache folle (ESB), 1.220 analyses microscopiques ont été réalisées en vue de détecter la présence de protéines animales interdites, ainsi que 130 analyses d’impureté totale résiduelle dans la graisse animale. Activités de contrôle 61

Rapport d’activités 62 Les normes étaient dépassées dans 18 aliments et 5 échantillons de graisse animale. Sur un ensemble de 991 échantillons, 1.405 analyses ont été réalisées en vue de détecter la présence de substances médicamenteuses interdites et de véri erles conditions d’utilisation des substances médicamenteuses autorisées ; 32 échantillons se sont avérés non-conformes du fait de la présence de traces fortuites d’antibiotiques ou de coccidiostatiques autorisés (contamination croisée) et du non-respect des garanties en médicaments vétérinaires. Des contrôles ont également été réalisés en vue de détecter des substances interdites telles que les graisses recyclées (126) et les hormones (764). Deux matières premières d’origine animale ont révélé la présence de graisse recyclée donnant lieu à deux avertissements. Dans le cadre du plan de contrôle, aucune présence d’hormone n’a été détectée. 1.1.5. Qualité substantielle des aliments pour animaux Parmi les 2.334 analyses visant à véri er les conditions d’utilisation des additifs et médicaments autorisés, 678 analyses ont révélé le non-respect de la garantie donnée sur les antibiotiques, les coccidiostatiques, les vitamines, les oligo-éléments ou les autres additifs (ce qui correspond à 51 % des prémélanges et 26 % des aliments composés). En vue de véri er les prescriptions sur les paramètres de qualité telles que les protéines totales, la teneur en graisse, la cellulose brute ou les cendres, 4900 analyses ont été réalisées ; 578 analyses se sont avérées non-conformes. Une proportion importante de prémélanges était non-conforme ( 48,5 %). Ces non-conformités concernent le nonrespect, par le fabricant, des normes et / ou garanties. 1.1.6. OGM dans les aliments pour animaux Les 160 analyses visant à détecter la présence d’OGM ont révélé 9 non-conformités en ce qui concerne l’obligation d’étiquetage. La proportion de non-conformité est inférieure à 2004 (-12,4%). Dans la majorité des cas, ces non-conformités sont dues à la présence fortuite de soja transgénique.

Rapport d'activités 2005 - Fiscus.fgov.be
Rapport d'activité 2005 - FIFA.com
2009 Rapport d'activité - Vétoquinol
RAPPORT D'ACTIVITÉ 2011 - Vétoquinol
rapport d'activité 2005 - Sivoa
Rapport d'activités 2005-2006 - TrainForTrade - Unctad
Rapport d'activité 2009 - LPO
Rapport d'activité 2012 - CarPostal
rapport d'activité 2005 - CRR
RAPPORT D’ACTIVITÉ
synthèse du rapport 2005 sur le développement durable - Baxter ...
Rapport d'activité des services de l'Etat - Préfecture
RAPPORT D’ACTIVITÉ
Rapport d'activités 2010 - Ligue pulmonaire
Rapport d'activité - Utbm
Rapports d'activités - ANREVA L
Rapport d'activité - AWE
Rapport d'activités 2012 - Apsam