Views
5 years ago

La sécurité alimentaire

La sécurité alimentaire

16 Le rapport des focus

16 Le rapport des focus groupes Quatre focus groupes ont été organisés: 1. personnes défavorisées; 2. personnes à risques (personnes âgées, femmes enceintes, personnes allergiques, personnes immunodéprimées, personnes ayant un régime particulier pour raisons de santé); 3. personnes s’alimentant uniquement via les circuits courts et/ou biologiques; 4. personnes ayant émis une plainte fondée au point de contact de l’Agence alimentaire. Les participants ont eu l’occasion d’exprimer ce qu’ils estiment important en matière de sécurité alimentaire. L’objectif était que chaque groupe, à partir de sa propre expérience et de son domaine de compétence, avance des arguments spécifi ques permettant de répondre à des questions telles que: Quels sont les risques et quelle importance ont-ils? Y a-t-il des circonstances qui amènent les consommateurs à courir un certain risque? Y a–t-il des circonstances qui amènent certaines personnes à n’accepter que très peu de risque? Chaque groupe a également eu l’occasion de formuler des recommandations politiques. Deux conclusions essentielles ressortent des travaux des focus groupes. 1. Même si l’Agence alimentaire investit déjà beaucoup dans la gestion du risque, la population continuera à considérer un risque alimentaire comme un obstacle tant qu’on n’agit pas sur les points suivants: • le manque de confi ance dans les autorités publiques, les chaînes et les experts; • le sentiment d’aliénation par rapport à sa propre alimentation, autrement dit, l’impression de ne pas en savoir assez sur les ingrédients, la chaîne de production, le trajet parcouru par les denrées alimentaires avant d’arriver dans le magasin; • le sentiment d’exercer peu de contrôle personnel sur les aliments; • l’inégalité créée ou maintenue par la chaîne alimentaire, tant au niveau de la production (par ex. cultivateurs de café qui ne bénéfi cient pas d’un prix équitable pour leur produit) qu’au niveau du consommateur lui-même (par ex. personnes défavorisées qui ne peuvent se permettre d’acheter des produits biologiques plus onéreux). Certains éléments seront plus accentués que d’autres dans les diff érents groupes. Parmi les personnes défavorisées règne un fort sentiment de méfi ance. On pose des questions sur la longueur et la grandeur d’échelle de la chaîne de production ainsi que sur l’usage de pesticides et de médication dans l’agriculture et l’élevage. On indique également qu’on se sent étranger à la chaîne alimentaire.

Les personnes souff rant d’allergie ou atteintes d’une maladie éviteront certains produits suite à une expérience antérieure (les produits qui les a déjà rendus malades ne seront plus achetés) mais aussi parce qu’ils déplorent un manque de transparence à ce niveau et ne peuvent donc exercer de contrôle personnel (tous les ingrédients ne sont pas mentionnés sur l’étiquette). Les partisans d’une alimentation bio sont infl uencés par des arguments en rapport avec la santé, le goût et des choix éthiques (politique, environnement). L’argument santé prime pour eux. Les membres du groupe des plaignants soulignent l’importance du phénomène de méfi ance à l’égard des autorités publiques et de la chaîne de production, mais ajoutent que l’on doit chercher les motifs subjectifs sous-jacents. 2. Des investissements supplémentaires en vue de réduire les risques alimentaires ne seront pas pleinement appréciés par les consommateurs s’ils se font au détriment d’autres aspects tels que: confort/facilité, repas en tant qu’événement social, prix, goût, variété, tradition, connaissance du processus, avantage santé, disponibilité de la denrée alimentaire. Investir davantage dans la sécurité a peu de sens si suite aux évolutions dans le secteur alimentaire, une certaine résignation prend le dessus (‘ils magouillent de toute façon’). La sécurité alimentaire : à quel prix? 17

La sécurité alimentaire
un défi pour la sécurité alimentaire - Le Monde selon les femmes
La Qualite des Produits Agricoles et Alimentaires
Souveraineté alimentaire : un agenda pour agir(2008) - Cncd
Allergènes dans les denrées alimentaires ... - Hotelleriesuisse
Services alimentaires - Congrès des milieux documentaires
Le partenariat mondial pour la sécurité alimentaire - France ...
Stratégie - SEGUREL - Votre centrale d'achats alimentaires
Teneur élevée en fibre alimentaire - Pulse Canada
Lutter contre le gaspillage alimentaire - Fédération Horeca Wallonie
Evaluation dE la Sécurité alimEntairE Et dES moyEnS d'ExiStEncE ...
IntroductIon à la sécurIté alImentaIre prIncIpes d'InterventIon
La sécurité alimentaire et nutritionnelle dans le contexte ... - WorldFish
Optimiser l'impact nutritiOnnel des interventiOns sécurité alimentaire ...
Business plan pour l'agence alimentaire - Favv
LA GENERALE ALIMENTAIRE JOUDA - CTAA
présentation législation chambre agri 12 mai 06 - Sécurité alimentaire
Guide de réduction du sodium pour l'industrie alimentaire
Lutter contre le gaspillage alimentaire - Econologie.info
les combinaisons alimentaires Public - Courrier du Livre
LE DÉFI DE LA HAUSSE DES PRIX ALIMENTAIRES - Oonops
L’État de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde 2017
Crise alimentaire Elle concerne aussi nos projets Kosovo Concours ...
Typologie du gaspillage alimentaire - Crioc
Note stratégique "Agriculture et Sécurité alimentaire" - Belgium
Allergènes dans les denrées alimentaires vendues en vrac
Cultiver un Avenir Meilleur: La justice alimentaire ... - Oxfam-Québec