Views
5 years ago

La sécurité alimentaire

La sécurité alimentaire

22 Les priorités

22 Les priorités avancées sont: • La plupart des membres du panel se préoccupent de la viabilité des petits producteurs et distributeurs et du maintien des chaînes courtes. • Les membres du panel redoutent d’éventuelles hausses de prix résultant d’une augmentation de la sécurité alimentaire. • Ils expriment le besoin de mieux comprendre la chaîne alimentaire. • Il vaut mieux faire preuve d’un certain bon sens en ce qui concerne le problème de la sécurité alimentaire. • On doit s’intéresser aux causes de la contamination. On s’occupe suffi samment du contrôle et des normes; il est temps maintenant de s’attaquer aux causes. Lors d’une discussion sur ces suggestions s’est esquissée une perspective citoyenne qui diff ère sur plusieurs points de la perspective que les instances publiques et les personnes de référence ont apportée sur cette question dans le débat. Des diff érences se manifestent dans l’interprétation du concept de ‘sécurité alimentaire’, la défi nition du problème et les voies suggérées pour le résoudre. Concept de sécurité alimentaire Du côté des instances publiques et des personnes de référence, le terme ‘sécurité alimentaire’ a une signifi cation plutôt technique. Il fait référence à la contamination chimique et aux risques microbiologiques. Les membres du panel interprètent la sécurité alimentaire d’une manière moins technique. Ils associent la sécurité alimentaire d’une part avec des concepts tels que valeur nutritionnelle, variation suffi sante, authenticité, naturel, santé, durabilité et d’autre part avec hygiène, fraîcheur, pureté et qualité des ingrédients. Défi nition du problème Dans leur défi nition du problème, les instances publiques et les personnes de référence partent d’hypothèses qui ne se concrétisent pas durant les discussions. D’un côté, ils suivent (implicitement) le raisonnement selon lequel les consommateurs souhaitent une sécurité absolue, de l’autre côté, ils voient un lien univoque entre la sécurité et le prix d’un produit alimentaire: plus le degré de sécurité sera élevé, plus le produit sera cher. Étant donné qu’une sécurité alimentaire absolue devient ainsi inabordable, le problème proprement dit semble se déplacer. Ce n’est plus le problème de la sécurité des produits alimentaires, mais bien celui des exigences élevées des consommateurs. Les membres du panel formulent le nœud du problème d’une autre manière. Ils soulignent surtout leur manque de connaissance de la chaîne alimentaire: les ingrédients des denrées alimentaires et les risques de ces produits, l’organisation des chaînes de production, l’origine des produits, la manière dont les normes sont mises en place. L’impression qu’il est impossible de se faire une idée correcte du secteur alimentaire complexe ainsi que des expériences négatives ou des incidents dans le passé suscitent la méfi ance à l’égard de la technologisation à outrance, de la globalisation et de l’agrandissement d’échelle du secteur alimentaire. Les membres du panel voient aussi les

Solutions eff ets négatifs des évolutions évoquées dans le secteur alimentaire sur le monde dans lequel ils vivent. Ils mettent en outre fortement en doute l’effi cacité du contrôle par les instances publiques d’un secteur alimentaire si complexe. Les instances publiques veulent une réponse à la question de savoir quel prix les consommateurs sont prêts à payer pour la sécurité alimentaire. Les membres du panel mettent en doute l’hypothèse selon laquelle plus de sécurité résulte automatiquement en un prix plus élevé. Plutôt que de chercher des réponses au problème présenté par les instances publiques, ils cherchent des manières d’assurer aux produits alimentaires une sécurité suffi sante sans que cela n’implique une augmentation du prix ou ne menace la viabilité des petits producteurs et distributeurs. Ils font plusieurs propositions à ce sujet. Les instances publiques souligneront dans leurs solutions l’importance de l’information. Les membres du panel veulent surtout pouvoir faire confi ance à leur alimentation. Pour restaurer cette confi ance, une information claire et complète s’impose en eff et. Cette information concerne les ingrédients, le mode de production (la chaîne de production, l’hygiène lors de la préparation, la conservation, le transport, la distribution), le producteur. L’information est, selon eux, une condition nécessaire mais non suffi sante pour restaurer la confi ance. Le maintien et/ou le rétablissement de la confi ance s’appuie sur une série de conditions: • Rétablir le lien avec le producteur et la chaîne de production (Y a-t-il possibilité de contact personnel? Importance de la production à petite échelle, de la possibilité d’autocontrôle); • Améliorer la qualité de l’environnement (pollution du sol, de l’eau) dans lequel les matières premières sont cultivées; • Réexaminer la qualité des méthodes de production utilisées (usage de pesticides, médication, additifs…); • Assurer la qualité de la politique menée en matière de sécurité alimentaire (Les normes sont-elles fi ables? Qui les défi nit? Comment le contrôle s’eff ectue-t-il? Les produits venant de l’étranger satisfont-ils aux mêmes normes et subissent-ils le même contrôle?). Enfi n, les membres du panel apprécient les eff orts déployés par les pouvoirs publics pour garantir la sécurité des denrées alimentaires. Ils reconnaissent également dans cet exercice participatif une initiative importante témoignant de la volonté des pouvoirs publics de mieux faire correspondre la sécurité alimentaire aux souhaits et aux attentes des citoyens. Ils apprécient l’apport des personnes de référence, qui leur a permis d’élargir leur propre perspective. Ils espèrent en outre obtenir un feedback de ce qu’il adviendra de leurs idées et de leurs suggestions à l’issue du panel. Nous détaillons ci-dessous, étape par étape, les résultats des diff érents moments du dialogue tels que présentés à la fi gure 3. 23

La sécurité alimentaire
Evaluation dE la Sécurité alimEntairE Et dES moyEnS d'ExiStEncE ...
un défi pour la sécurité alimentaire - Le Monde selon les femmes
Optimiser l'impact nutritiOnnel des interventiOns sécurité alimentaire ...
La sécurité alimentaire et nutritionnelle dans le contexte ... - WorldFish
IntroductIon à la sécurIté alImentaIre prIncIpes d'InterventIon
La Qualite des Produits Agricoles et Alimentaires
présentation législation chambre agri 12 mai 06 - Sécurité alimentaire
Note stratégique "Agriculture et Sécurité alimentaire" - Belgium
Business plan pour l'agence alimentaire - Favv
Souveraineté alimentaire : un agenda pour agir(2008) - Cncd
Allergènes dans les denrées alimentaires ... - Hotelleriesuisse
Empballage Alimentaire - Easy catalogue
LA GENERALE ALIMENTAIRE JOUDA - CTAA
Services alimentaires - Congrès des milieux documentaires
News - SEGUREL - Votre centrale d'achats alimentaires
Application de l'évaluation des risques dans la chaîne alimentaire
les combinaisons alimentaires Public - Courrier du Livre
Lutter contre le gaspillage alimentaire - Econologie.info
Guide de réduction du sodium pour l'industrie alimentaire
LE DÉFI DE LA HAUSSE DES PRIX ALIMENTAIRES - Oonops
Le partenariat mondial pour la sécurité alimentaire - France ...
Stratégie - SEGUREL - Votre centrale d'achats alimentaires
Crise alimentaire Elle concerne aussi nos projets Kosovo Concours ...
L’État de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde 2017
Typologie du gaspillage alimentaire - Crioc
alimentaire dans le Lot alimentaire dans le Lot - Lot-cci-magazine.fr