Views
4 years ago

La sécurité alimentaire

La sécurité alimentaire

44 3.4.2 Contributions /

44 3.4.2 Contributions / arguments des personnes de référence à propos du cas ‘D’autres normes pour les produits artisanaux?’ Contribution à la défi nition du problème • Vérifi er la signifi cation de certaines notions. Les termes tels que ‘date de péremption, ‘à consommer de préférence avant le…’ sont-ils clairs? Comment interprétez-vous ces notions? • Attirer l’attention sur un principe général qui régit la défi nition de normes en matière de sécurité alimentaire. Un produit doit être sûr pour tout le monde, y compris les groupes de population les plus faibles. Les nouveaux-nés forment encore un groupe à part. • Expliciter le problème du contrôle des produits étrangers. Je suis d’accord que les normes pour les produits que nous recevons de l’étranger doivent être les mêmes que les normes appliquées aux produits belges. Mais il est très diffi cile de savoir quelles sont exactement les normes étrangères. Contribution au processus de réfl exion • Attirer l’attention sur la responsabilité partagée des divers acteurs en matière de sécurité alimentaire, y compris du consommateur. Des études montrent par ex. que la température des frigos laisse souvent à désirer chez les consommateurs. • Mettre en question la tendance actuelle qui consiste à manger de la viande et du poisson crus. Faire remarquer la complexité de cette responsabilité partagée: les pouvoirs publics doivent-ils interdire ces produits sur le marché ou faut-il laisser au consommateur la responsabilité de les consommer? • Adopter et communiquer un point de vue clair. Les fraudeurs sont par défi nition des gens qui ne respectent pas la législation. Cela n’a donc aucun sens de renforcer la législation à cause de cas frauduleux. • Apporter des nuances dans la réfl exion concernant la sécurité alimentaire. Ces dernières années, il y a eu d’énormes progrès dans le domaine de la sécurité alimentaire. Il faut peut-être maintenant établir d’autres priorités, et plutôt que d’insister sur une alimentation toujours plus sûre, chercher un équilibre entre les normes sûres et réalisables. Contribution à la recherche d’une solution • Adopter et communiquer un point de vue clair. Pas de législation à deux vitesses. Que la chaîne soit longue ou courte, la sécurité alimentaire ne peut être mise en question. On ne peut donc pas être plus tolérant avec un produit qu’avec un autre. • Apporter une nuance/solution éventuelle. Que pensez-vous d’un assouplissement des normes pour les petites entreprises? Je ne parle pas des normes en matière de sécurité alimentaire mais bien des normes en matière d’enregistrement par ex. (normes administratives) et de type de local (normes relatives à l’infrastructure). • Mettre en avant un aspect juridique de la sécurité alimentaire. 1. C’est un dossier ‘exemplaire’: il est abordé avec un sérieux à la fois scientifi que et technique. 2. Les additifs doivent répondre à trois critères: ils doivent avoir un objectif technologique, être sûrs et apparaître clairement sur l’étiquetage.

3. La législation sur les additifs n’est pas fi gée. On donne des autorisations pour une période de dix ans. Les additifs disparaîtront lorsqu’ils n’auront plus de raison ‘technologique’ d’exister. • Attirer l’attention sur la nécessité d’éduquer le consommateur. Il existe des produits (saumon fumé, certains fromages) qu’on ne peut pas consommer lors de certaines périodes de la vie (par ex. femmes enceintes). • Une suggestion pour chercher un autre terme qui soit moins chargé émotionnellement. • Apporter une nuance/solution éventuelle. Le mode d’enregistrement par ex. doit être conçu de manière à ce que les petites entreprises puissent subsister. Dans leur contribution à une bonne défi nition du problème, les personnes de référence attirent l’attention sur l’importance de bien comprendre des notions telles que ‘date de péremption’, ‘à consommer de préférence avant’. Ils communiquent également clairement le principe général adopté en matière de sécurité alimentaire: ‘tous les produits doivent être sûrs pour tout le monde, y compris les groupes de population les plus faibles.’ La diffi culté d’évaluer les contrôles à l’étranger est également abordée. Dans leur contribution au processus de réfl exion, les personnes de référence approfondissent la question de la complexité des responsabilités des divers acteurs. Ils attirent spécialement l‘attention sur la responsabilité des consommateurs (par ex. la température dans le frigo, la consommation de viande et de poisson crus). Ici aussi, ils insistent sur l’importance d’une alimentation équilibrée. Bon nombre des interventions des personnes de référence ont consisté dans ce cas à ébaucher une solution. La logique juridique dans l’approche actuelle du problème a été longuement abordée et a été qualifi ée de ‘dossier exemplaire’. Une personne de référence défend le principe de ‘pas de législation à deux vitesses’ tandis que d’autres cherchent, dans le cadre de ce principe, des possibilités de diff érentiation (un assouplissement des normes d’enregistrement et d’infrastructure par exemple). Concernant la nécessité d’éduquer les consommateurs, il est également question de diff érentiation. Il faut informer clairement le consommateur du risque de consommer certains produits à certaines périodes vulnérables de la vie. Enfi n, l’attention se porte sur les notions utilisées par les pouvoirs publics. On suggère de chercher des notions moins chargées émotionnellement. 3.4.3 Divers types d’arguments Nous pouvons analyser les contributions des personnes de référence d’une deuxième manière. Les personnes de référence donnent non seulement des informations, des réfl exions pertinentes et des solutions mais revendiquent également la validité de ces informations. On peut faire une distinction entre quatre sortes de messages et leur degré spécifi que de validité. Messages explicatifs Ce sont les messages qui donnent un contenu clair à certaines notions. En ce qui concerne leur validité, il est renvoyé aux règles de la langue, de la grammaire, au cadre terminologique spécifi que d’un domaine spécialisé, etc. 45

La sécurité alimentaire
Evaluation dE la Sécurité alimEntairE Et dES moyEnS d'ExiStEncE ...
Optimiser l'impact nutritiOnnel des interventiOns sécurité alimentaire ...
présentation législation chambre agri 12 mai 06 - Sécurité alimentaire
un défi pour la sécurité alimentaire - Le Monde selon les femmes
Note stratégique "Agriculture et Sécurité alimentaire" - Belgium
La Qualite des Produits Agricoles et Alimentaires
La sécurité alimentaire et nutritionnelle dans le contexte ... - WorldFish
IntroductIon à la sécurIté alImentaIre prIncIpes d'InterventIon
Empballage Alimentaire - Easy catalogue
Business plan pour l'agence alimentaire - Favv
Application de l'évaluation des risques dans la chaîne alimentaire
News - SEGUREL - Votre centrale d'achats alimentaires
LA GENERALE ALIMENTAIRE JOUDA - CTAA
Souveraineté alimentaire : un agenda pour agir(2008) - Cncd
alimentaire dans le Lot alimentaire dans le Lot - Lot-cci-magazine.fr
Guide de réduction du sodium pour l'industrie alimentaire
les combinaisons alimentaires Public - Courrier du Livre
Lutter contre le gaspillage alimentaire - Econologie.info
Allergènes dans les denrées alimentaires ... - Hotelleriesuisse
Circuits alimentaires de proximité - Cerdd
Comportements alimentaires - ARPP
LE DÉFI DE LA HAUSSE DES PRIX ALIMENTAIRES - Oonops
Services alimentaires - Congrès des milieux documentaires
Crise alimentaire Elle concerne aussi nos projets Kosovo Concours ...
Conséquences sur les constituants alimentaires - Master VRV ...
Repression des insectes et acariens dans les denrees alimentaires ...
Le partenariat mondial pour la sécurité alimentaire - France ...