Views
4 years ago

La sécurité alimentaire

La sécurité alimentaire

54 ‘Je pensais qu’un

54 ‘Je pensais qu’un mode de production biologique était meilleur pour la santé mais mon opinion a changé après la lecture de la brochure. Ne pas utiliser de pesticides n’est pas suffi sant pour la sécurité alimentaire.’ ‘La production et la consommation biologique ne constituent-elles pas une question idéologique?’ Sur le lien entre production biologique et la nécessité d’un prix plus élevé, on n’est pas d’accord non plus: ‘Si nous voulons un mode de production écologique, il est inévitable que le prix des produits augmente. Est-ce à la société de payer cela ou au consommateur individuel?’ ‘Les produits biologiques sont-ils nécessairement plus chers? Oui, à cause des frais de main d’œuvre plus élevés. Non, parce que les producteurs biologiques n’utilisent pas de pesticides.’ Le choix d’un mode de production est-il purement un choix individuel? ‘Je ne suis pas d’accord quand on dit que le mode de production est uniquement de la responsabilité du consommateur; la collectivité est responsable aussi.’ 4.3.8 Pondérations entre les huit facteurs Il a été demandé aux participants d’évaluer l’importance relative de ces huit facteurs les uns par rapport aux autres. Ce travail a d’abord été eff ectué individuellement et ensuite compilé pour l’ensemble du groupe. Le résultat global est présenté à la fi gure 4. Le facteur ‘sécurité alimentaire’ obtient le score le plus élevé. La valeur nutritionnelle arrive en deuxième position. Figure 4 – pondération des facteurs Production biologique Valeur nutritionnelle Contexte / atmosphère Prix Préférence personnelle (goût / apparence) Viabilité des petits producteurs Variation des produits Sécurité alimentaire Scores du groupe entier 0,0 0,5 1,0 1,5 2,0 2,5 3,0 3,5 4,0 Importance des critères

5. Messages et conclusions 5.1 Messages des participants Sont repris ci-dessous une série de messages ‘bruts’ tels qu’exprimés par les participants lors du week-end. La plupart des membres du panel se soucient en priorité de la viabilité des petits producteurs et distributeurs et du maintien des chaînes de production courtes. • La sécurité doit se maintenir au niveau actuel, mais les petites et grandes entreprises devraient faire l’objet de normes diff érentes (par ex. sur le plan administratif). Il importe de soutenir les petites entreprises, de veiller à ce qu’elles puissent devenir plus compétitives, pour que nous ne devenions pas trop dépendants des grandes entreprises et des longues chaînes, pour qu’il reste une alternative de qualité aux produits des grosses entreprises et des longues chaînes, pour que la liberté de choix du consommateur soit préservée. • Il faut garantir la viabilité des producteurs artisanaux, éventuellement par le biais de subsides et de brevets pour leurs produits artisanaux. C’est nécessaire pour sauvegarder notre patrimoine culturel, protéger notre réseau social et garder l’emploi en Belgique. Pour garantir la sécurité, nous devons faire appel à des initiatives locales/régionales. Les membres du panel redoutent les éventuelles hausses de prix qui peuvent résulter d’une augmentation de la sécurité alimentaire. • Une augmentation du niveau de sécurité ne peut s’eff ectuer au détriment du prix. L’actuel niveau de sécurité doit au moins être maintenu. • La sécurité alimentaire n’est pas une préoccupation prioritaire pour tout le monde. Les personnes qui disposent d’un budget limité ont d’autres soucis, bien plus importants. • Peut-être certains consommateurs préfèrent-ils acheter des produits alimentaires qui répondent moins aux critères de sécurité, s’ils peuvent les payer moins cher. Les membres du panel assurent l’Agence alimentaire et le Service Public Fédéral Santé Publique qu’ils ont grand besoin de mieux comprendre comment fonctionne la chaîne alimentaire. • Nous avons besoin de plus de confi ance, et ce via l’information. C’est très important pour nous. • Tout le monde exprime son besoin d’en savoir plus sur la chaîne alimentaire, sur les contrôles et les évolutions scientifi ques. • Les consommateurs doivent être informés rapidement et sans ambiguïté sur les dangers et les risques du moment. Ils suggèrent de placer un tableau standard dans les diff érents centres de distribution, sur lequel ces informations seraient mentionnées. D’autres canaux d’information plus étendus sont également nécessaires. 55

La sécurité alimentaire
Evaluation dE la Sécurité alimEntairE Et dES moyEnS d'ExiStEncE ...
présentation législation chambre agri 12 mai 06 - Sécurité alimentaire
Optimiser l'impact nutritiOnnel des interventiOns sécurité alimentaire ...
un défi pour la sécurité alimentaire - Le Monde selon les femmes
Note stratégique "Agriculture et Sécurité alimentaire" - Belgium
La Qualite des Produits Agricoles et Alimentaires
La sécurité alimentaire et nutritionnelle dans le contexte ... - WorldFish
IntroductIon à la sécurIté alImentaIre prIncIpes d'InterventIon
News - SEGUREL - Votre centrale d'achats alimentaires
Empballage Alimentaire - Easy catalogue
Business plan pour l'agence alimentaire - Favv
Application de l'évaluation des risques dans la chaîne alimentaire
Circuits alimentaires de proximité - Cerdd
Comportements alimentaires - ARPP
Souveraineté alimentaire : un agenda pour agir(2008) - Cncd
LA GENERALE ALIMENTAIRE JOUDA - CTAA
alimentaire dans le Lot alimentaire dans le Lot - Lot-cci-magazine.fr
Allergènes dans les denrées alimentaires ... - Hotelleriesuisse
Services alimentaires - Congrès des milieux documentaires
Guide de réduction du sodium pour l'industrie alimentaire
les combinaisons alimentaires Public - Courrier du Livre
Lutter contre le gaspillage alimentaire - Econologie.info
LE DÉFI DE LA HAUSSE DES PRIX ALIMENTAIRES - Oonops
Crise alimentaire Elle concerne aussi nos projets Kosovo Concours ...
Repression des insectes et acariens dans les denrees alimentaires ...
Conséquences sur les constituants alimentaires - Master VRV ...
Le partenariat mondial pour la sécurité alimentaire - France ...