Views
4 years ago

La sécurité alimentaire

La sécurité alimentaire

72 Annexe 8:

72 Annexe 8: Présentation de la discussion des cas par les membres du panel Groupe 1 – cas n° 1 (Cas ‘Résidus d’antibiotiques dans un œuf de poule) • Constatation: Nous en savons peu sur la question, il s’agit d’un thème très technique. • L’ajout préventif d’antibiotiques dans les aliments pour bétail est acceptable (pour garantir la qualité de l’alimentation), l’utilisation curative d’antibiotiques (comme médicament) l’est moins. Nous voulons donc être plus sévères pour les contrôles médicaux et plus tolérants pour l’ajout de produits préventifs. • Lien avec l’économie: sommes-nous d’accord de payer plus pour ne plus trouver de médicaments dans la viande? • Les normes doivent être techniquement faisables et réalisables. • Ce qui est techniquement faisable et réalisable doit aussi se justifi er socialement. Groupe 2 – cas n° 1 (Cas ‘Résidus d’antibiotiques dans un œuf de poule) • Constatation: Il s’agit d’un thème épineux car l’analyse du problème et des conséquences de solutions éventuelles pour toute la chaîne est très complexe. • Pas de solutions radicales (destruction de produits contenant des traces). • Situation idéale: • Production séparée (même si c’est onéreux); • Limiter au minimum la quantité d’antibiotiques (une suppression totale est impossible); • Interdire certains produits. • Ne pas assouplir la législation, augmenter les contrôles. • Moins de choix, plus de garanties. Groupe 3 – cas n° 2 (Cas ‘D’autres normes pour les produits artisanaux?’) • La chaîne alimentaire comprend trois acteurs: les producteurs, les transporteurs et les distributeurs. • Certaines normes sont communes aux trois acteurs, d’autres sont spécifi ques à un acteur déterminé. • Normes qui doivent être respectées par tous les acteurs: - La température, l’hygiène et la date de péremption. • Producteurs: - Mentionner la date de production; - Emballer sur place (hygiène); - Étiquetage; - Préciser la date de péremption; - Mesures d’hygiène lors de la découpe. • Transporteurs:? • Distributeurs: il y a une diff érence entre la date de péremption et la date limite de vente. • Remarque: le consommateur est également un acteur important, il doit respecter la chaîne du froid (mais nous ne pouvons pas imposer de normes aux consommateurs). • On fait une distinction entre produits végétaux et produits animaux. • Il faut donc des normes diff érentes pour les diff érents produits. • Produits animaux: conservation plus courte.

Groupe 4 – cas n° 2 (Cas ‘D’autres normes pour les produits artisanaux?’) • Doit-il y avoir une diff érence entre les normes pour le grand fabricant et celles pour la ferme de petite envergure? Le produit fi ni doit selon nous être tout aussi sûr dans les deux cas. • Pourquoi essaie-t-on de réduire le nombre d’additifs s’ils sont inoff ensifs? Si nous pouvons choisir en tant que consommateurs, nous optons pour la chaîne courte car elle nécessite moins d’additifs. • Les produits provenant de l’étranger doivent être soumis aux mêmes contrôles que les produits nationaux. • Vu notre résistance (physique) et les prix, les normes actuelles sont suffi samment élevées pour nous. Il faut d’autres normes (si applicables au produit) pour les groupes faibles: nourrissons, femmes enceintes, personnes âgées… • Il faut également une diff érence en fonction de l’emballage des produits (le mode de conservation). • Des peines plus sévères peuvent être appliquées aux fraudeurs, dans un but dissuasif. Annexe 9: Équipe de coordination Coordination pour la Fondation Roi Baudouin Gerrit Rauws, directeur Pascale Taminiaux, responsable de projet Johan Alleman, responsable de projet Linda Meersman, assistante Pascale Prête, assistante Coordination pour l’Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Piet Vanthemsche, Administrateur délégué Renaud Klee, chef de secteur transformation Coordination pour le Service Public Fédéral Santé Publique Dirk Cuypers, Président Marc De Win, Directeur général a.i. Laurence Doughan, inspectrice sanitaire 73

La sécurité alimentaire
Evaluation dE la Sécurité alimEntairE Et dES moyEnS d'ExiStEncE ...
La sécurité alimentaire et nutritionnelle dans le contexte ... - WorldFish
IntroductIon à la sécurIté alImentaIre prIncIpes d'InterventIon
présentation législation chambre agri 12 mai 06 - Sécurité alimentaire
Note stratégique "Agriculture et Sécurité alimentaire" - Belgium
Optimiser l'impact nutritiOnnel des interventiOns sécurité alimentaire ...
un défi pour la sécurité alimentaire - Le Monde selon les femmes
La Qualite des Produits Agricoles et Alimentaires
Empballage Alimentaire - Easy catalogue
News - SEGUREL - Votre centrale d'achats alimentaires
Application de l'évaluation des risques dans la chaîne alimentaire
Business plan pour l'agence alimentaire - Favv
alimentaire dans le Lot alimentaire dans le Lot - Lot-cci-magazine.fr
Souveraineté alimentaire : un agenda pour agir(2008) - Cncd
Circuits alimentaires de proximité - Cerdd
Comportements alimentaires - ARPP
L’État de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde 2017
Typologie du gaspillage alimentaire - Crioc
LA GENERALE ALIMENTAIRE JOUDA - CTAA
Allergènes dans les denrées alimentaires ... - Hotelleriesuisse
Services alimentaires - Congrès des milieux documentaires
Conséquences sur les constituants alimentaires - Master VRV ...
Repression des insectes et acariens dans les denrees alimentaires ...
Allergènes dans les denrées alimentaires vendues en vrac
Lutter contre le gaspillage alimentaire - Econologie.info
les combinaisons alimentaires Public - Courrier du Livre
Guide de réduction du sodium pour l'industrie alimentaire