Views
4 years ago

Rapport annuel hormones et dopage 2008

Rapport annuel hormones et dopage 2008

2. Dopage humain 2.1.

2. Dopage humain 2.1. Utilisation Cellule multidisciplinaire hormonesRapport annuel 2008 Le dopage dans le sport est réglé par des décrets pris par les communautés. Ces textes octroient aux médecins-contrôles des compétences spécifiques. Dans le cadre de ces décrets, les polices locale et fédérale n’ont qu’une compétence générale, et non particulière. En 2008, la Communauté flamande et la Communauté française ont demandé l’assistance (protection) de la police en vue d’effectuer un contrôle antidopage dans le cadre d’un concours de body building. Lors de chacune de ces deux actions, neuf sportifs ont été tirés au sort afin de se soumettre à un contrôle. Sur les neuf personnes contrôlées par la Communauté française, trois ont refusé le test – un refus étant considéré comme un test positif – et les six autres ont été déclarées positives. L’urine de ces dernières contenait entre 5 et 9 substances interdites. Le contrôle de la Communauté flamande a, quant à lui, débouché sur trois contrôles positifs et sur un total de 6 à 7 substances interdites. Une personne a refusé de se soumettre au test. 2.2. Trafic La partie qui suit débute par la présentation de quelques dossiers concrets. Ensuite, nous vous présentons une carte des actions menées en 2008 dans le cadre du trafic en matière de dopage humain et dont la cellule a été informée. Nous joignons également une carte de 2007 pour pouvoir procéder à des comparaisons. Les actions ont trait à des perquisitions et des saisies, et les infractions sont des constatations effectuées par les divers services compétents. Les contrôles des colis postaux traités par l’AFMPS font toujours l’objet d’un procès-verbal à partir du moment où il s’agit de produits dopants. 24 Les doubles comptages n’ont pas été pris en considération. Le nombre de constatations a augmenté en 2008, principalement en Wallonie. Ces faits ont été signalés par un des partenaires de la cellule. Des procés-verbaux ont été dressés par la douane, la police, l'AFSCA et l’AFMPS lorsqu'il a été constaté lors du contrôle des collis qu'il y avait infraction à la législation en matière d'hormones et en particulier de l’A.R. 12 avril 1974. Un envoi postal à destination d’Anvers a été intercepté dans le cadre d’un contrôle de médicaments. L’envoi, expédié par DHL, contenait 60 kg d’énanthate de testostérone pur, alors qu’il était indiqué sur les contenants que ceux-ci renfermaient un acide aminé en vente légale. L’analyse des substances saisies a révélé que le degré de pureté de l’énanthate de testostérone illégal était de 98 %. Deux autres chargements provenant de la même société chinoise et expédiés par DHM ont également été interceptés. Ils renfermaient des flacons de somatropine (hormones de croissance), censés contenir un autre acide aminé. La valeur marchande des substances interceptées est estimée à € 3 264 000. 24 En revanche, les infractions concernant les autres médicaments non conformes sont, en général (en cas de petites quantités), traités administrativement. PJF/DJB/Hormones et dopage Page 25

Cellule multidisciplinaire hormonesRapport annuel 2008 L’enquête subséquente a révélé que 15 colis semblables ont transité par DHL au cours des derniers mois. Tous contenaient des acides aminés expédiés de Chine vers diverses adresses en Belgique. Parmi les 63 colis envoyés de Chine aux suspects (polonais) en Belgique, 3 ont été interceptés. L’un de ces colis contenait vraisemblablement de la testostérone enanthate (60 kilos), et les deux autres une grande quantité de flacons d’hormones de croissance. Il s’est avéré entre-temps que les deux « acides aminés » concernés étaient respectivement des hormones de croissance et de la testostérone. Les autres « acides aminés » n’ont pas été contrôlés. On peut conclure des informations disponibles qu’au moins 122 496 flacons d’hormones de croissance et 100 kg de testostérone ont été expédiés. La valeur marchande totale de ces produits est de € 8 828 000. Il est frappant de constater que les expéditeurs chinois n’ont aucun scrupule à envoyer des faux certificats d’analyse, ce qui veut dire que des certificats sont envoyés pour d’autres produits que ceux contenus dans les colis (certificats des acides aminés). En ce qui concerne les adresses de livraison en Belgique, différentes adresses étaient utilisées durant de brèves périodes – un immeuble ou un appartement était loué pour une courte période –, où des paquets arrivaient sous un faux nom. Le recours à des faux certificats a également été constaté dans d’autres dossiers d’expéditions d’hormones de croissances (dans le cas présent, du Jintropin) au départ de la Chine. Par ailleurs, un dossier de la police espagnole fait état d’une série de petits colis expédiés au même destinataire. Les documents joints aux produits faisaient mention d’un produit chimique. Les envois, quant à eux, étaient probablement espacés afin de ne pas éveiller la méfiance. Ces dernières années, le Jintropin est devenue l’hormone de croissance par excellence du commerce illégal. Ce produit était fabriqué par une firme chinoise appelée GeneScience Pharmaceuticals. Encore détentrice d’une licence jusqu’il y a peu, cette dernière distribuait ses produits de manière régulière, mais aussi via le circuit illégal. Grâce à une opération de grande ampleur, à laquelle la Belgique a également participé 25 , les États- Unis ont inculpé la firme chinoise de distribution illégale d’hormones de croissance sur leur territoire. La Chine a finalement été contrainte de retirer sa licence à l’entreprise. Il ressort de nombreux dossiers que les produits sont commandés en Chine. Une enquête néerlandaise a établi qu’un Belge a commandé des hormones chinoises au moins à deux reprises. Un colis contenant du Jintropin et de l’Igtroping a en fait été intercepté à l’aéroport de Bierset. L’intéressé participait très activement à un forum de discussion 25 Cf. Rapport annuel 2007 de la Cellule multidisciplinaire hormones : enquête de la DEA sur les entreprises chinoises. PJF/DJB/Hormones et dopage Page 26

Rapport annuel 2008 - Galenica.com
RAPPORT ANNUEL 2008 - Chambord
Rapport annuel 2007/2008 RAPPORT ANNUEL - Euralis
Résumé du Rapport Annuel 2008 - SNV
Rapport annuel 2008 - 2009 - ocrcvm
Rapport annuel 2008 - paperJam
Klemurs Rapport annuel 2008
Rapport Annuel 2008 - JRS
Rapport annuel 2008 - Vicat
RAPPORT ANNUEL 2008 - Info-financiere.fr
RAPPORT ANNUEL 2008 - oaciq
afin de consulter notre rapport annuel 2008 - FRDJ
Rapport annuel 2008 - Ecobank
Rapport Annuel 2008 - Valorlux
Rapport annuel 2008. - RailAway
Rapport annuel 2008 - Dexia.com
RAPPORT ANNUEL 2008 - Cospe
Rapport annuel 2008
RappoRt annuel 2008-2009
rapport annuel 2008-2009 du Service des affaires étudiantes