ParaPente, massif du mont-Blanc sandy cochepain (quadruple ...

freepressebox.com

ParaPente, massif du mont-Blanc sandy cochepain (quadruple ...

ParaPente, massif du mont-Blanc

sandy cochepain (quadruple championne du monde

de parapente) joue les filles de l’air sur ses “terres“.

© Philippe fragnol


travaux “acros“, massif du mont-Blanc

repérage pour un chantier “acrobatique“ sur l’antenne de

l’aiguille du midi. même le travail peut être extrême à chamonix…

© Philippe fragnol


freeride, massif du mont-Blanc

Jérôme ruby, sur un “secret spot“, l’itinéraire

le plus direct pour rentrer à la maison…

© Philippe fragnol


Alpinisme, mAssif du mont-BlAnc

Jean-Yves fredriksen dit “Blutch“ et plus bas dans la face

(à l’ombre) martial dumas, dit “cochonette“, lors de la

“réouverture“ du pilier Bonatti, après l‘effondrement des drus.

© philippe fragnol


snowBoArd extrême, mAssif du mont-BlAnc

dédé rhem et Jérôme ruby dans le bas de la face

nord du triolet. la partie la plus raide, avec un

inclinomètre qui oscille entre 60 et 62 °.

© philippe fragnol


Hélico, massif du mont-Blanc

vision rare du massif dans son intégralité, prise depuis

un hélicoptère à 7200 m d’altitude -et sans oxygène- !

© Philippe fragnol


S AV OI E M ON T B L A N C , F R E E P R E S S E E T B E R C y V I L L A g E

philippe frAgnol

avec son hasseblad à objectif rotatif,

l’arme absolue pour shooter en panoramique.

pfragnol@piterak.com

Loin des modes et des tendances, les images de Philippe Fragnol

(chamoniard d’adoption depuis 1985) sont intemporelles, rendant justice

avant tout au décor grandiose plutôt qu’à l’action en tant que telle.

Comme beaucoup de grands photographes, Philippe Fragnol attrape

très tôt le virus de l’image. À l’âge de huit ans exactement, quand

son père lui donne son premier appareil photo. Quelques années plus

tard, « à force de galérer », il décide de tenter d’en vivre. Quand on lui

demande quand exactement il est devenu photographe professionnel,

il répond, le sourire aux lèvres : « pas encore ! ». Et pourtant. Depuis

ses débuts de “presque pro“ en 1978 ; Philippe a capturé quelques

images qui ont marqué leur époque. On a tous au moins une photo

de lui en tête, que ce soit la fameuse image de Dédé Rhem et Jérôme

Ruby dans la face nord du Triolet , ou celle de Bertie Denervaud en

Backside air au Groenland. S’il refuse de se considérer comme un

spécialiste de l’image en hélico, Fragnol reconnaît aimer travailler avec

cet engin. Il y passera plusieurs centaines d’heures, à travailler –le plus

souvent avec Pascal Brun aux commandes- pour les plus grands

noms, de Jean-Marc Boivin à Bruno Gouvy ou encore Serge Vitelli et

bien d’autres. Des grands noms, qui pour certains ont rejoint bien trop

vite le panthéon des accros de l’Extrême. Pas toujours facile d’être

photographe à Chamonix.

P R É S E N T E N T

« S O M M E T S d E L’ h I V E R »

P h i l i p p e F r a g n ol

P h oto g r a p h e d e l’ E xt r ê m e

RETROuVEz L’ExPOSITIOn SuR

SaVOIE-MOnT-BLanC.COM

www.FREEPRESSE.COM

www.BERCyVILLaGE.FR


alPinisme, massif du mont-Blanc

les grandes Jorasses. une image impossible à faire en hiver,

puisque la lumière ne touche pas les Jorasses, le photographe

a profité d’un soir de printemps où il venait de neiger…

© Philippe fragnol


freeride, massif du mont-Blanc

un peu de douceur dans un monde de brutes ! la snowboardeuse

autrichienne nici Pederzolli joue avec le graphisme du terrain pour

les besoins d’une publicité.

© Philippe fragnol


Base JumP, massif du mont-Blanc

avec leur “Wingsuits“, combinaisons de vol profilées comme

une aile d’avion, les “chuteurs“ ou “base jumpers“ sont devenus

de véritables hommes-oiseaux. comme ici, lors d’une scène

de poursuite du film “apocalypse snow, le retour“.

© Philippe fragnol


ParaPente acroBatique, massif du mont-Blanc

raoul rodriguez, champion du monde de voltige et antoine

montant, vice-champion du monde, organisent un ballet en

plein ciel. Pendant le tournage du film de glisse “apocalypse

snow, le retour“, réalisé par didier lafond.

© Philippe fragnol


pAuse dAns l’extrême, mAssif du mont-BlAnc

le refuge du requin, un havre de confort accessible

depuis la mer de glace.

© philippe fragnol


freeride, mAssif du mont-BlAnc

le regretté pierre André rhem, dit “dédé“, dans une variante

du pas de chèvre. « une journée exceptionnelle, comme

on en connaît que très rarement », souligne le photographe.

© philippe fragnol

More magazines by this user
Similar magazines