Instructions de montage importantes pour les ... - HIAG Handel AG

hiag.ch

Instructions de montage importantes pour les ... - HIAG Handel AG

Instructions de montage importantes

pour les terrasses bois de HIAG

Propriétés du matériau bois

En raison de ses propriétés hygroscopiques, le bois s’adapte à l’humidité relative de l’air ambiant, ce qui peut entraîner

des variations dimensionnelles visibles (retrait, gonflement et tuilage). Ces propriétés naturelles du bois peuvent

modifier considérablement l’aspect original des joints indépendamment du type de fixation de la terrasse. Les

pinholes (petits trous d‘insectes) doivent être acceptés dans les essences de bois exotiques. Veuillez tenir compte du

fait que les terrasses en bois sont soumises à de fortes sollicitations climatiques qui peuvent en modifier l’optique et

la surface. C’est pourquoi elles ne peuvent pas être comparées à des surfaces praticables pieds nus (éclats) ou à des

parquets extérieurs (optique).

Exsudation de substances

En cas d’humidité sur une période prolongée, des substances contenues dans le bois (acide tannique) peuvent être

délavées. Veillez donc à drainer régulièrement la terrasse pour éviter de salir les façades et les éléments de construction

avoisinants.

Humidité du bois

Mesurez le taux d’humidité avant la pose. On sait d’expérience que l’humidité de compensation du bois se situe

entre 16-18% au printemps et en été après des périodes de sécheresse prolongée, pour atteindre quasiment le taux

de saturation des fibres de 20 - 25% en hiver. Selon le degré d’humidité des lames lors de la pose, des espacements

appropriés doivent être observés entre les lames.

Optique du bois

Selon la région de croissance du bois, d’importantes différences de couleur peuvent être observées. Il s’agit de caractéristiques

typiques du bois qui ne constituent pas un motif de réclamation. Mélangez les lames afin d’obtenir

un aspect uniforme. En peu de temps, le bois non traité prend une patine gris argenté sous l’effet des sollicitations

climatiques.

Montage

Contrôlez les lames avant la pose en vue d’éventuels fentes ou dommages. Veillez à assurer une ventilation suffisante

(hauteur de construction env. 50 mm et plus). Plus la circulation d’air sous les lames est bonne, plus la durée de vie

du revêtement est élevée. Distance minimale entre les lames de 5 - 10 mm selon l’essence de bois et la dimension.

Les fentes du bois de bout sont à tolérer pour autant que leur longueur ne dépasse pas la largeur de la lame. Pour

minimiser le risque de fentes, le bois de bout peut être traité avec de la cire d’arêtes de coupe. Veillez à garantir un

écoulement rapide de l’eau sous les lames (pente). Les nattes et les feutres qui gardent longtemps l’eau de pluie sont

totalement à exclure. L’écart d’humidité entre la surface supérieure sèche et la surface inférieure humide des lames

provoque inévitablement un gauchissement du bois (tuilage). Les lames sont à monter avec une certaine inclinaison

pour que l’eau de pluie puisse s’écouler. Nous recommandons une distance d’env. 500 mm entre les lambourdes. Les

extrémités des lames ne doivent pas dépasser des lambourdes de plus de 50 mm. Ce n’est qu’ainsi qu’elles peuvent

être fixées de manière à ne pas se tordre. Les lames en bois dur et les lambourdes doivent en tous les cas être prépercées.

Fixation

Nous déconseillons les systèmes de fixation invisibles et recommandons un vissage visible par le haut. Pour les bois

durs, nous recommandons des vis de terrasses A4 et pour les bois résineux des vis en acier inoxydable de classe C. Les

lambourdes doivent être de la même classe de durabilité que le revêtement de terrasse.

Surface

Les taches dues aux copeaux de métal peuvent être éliminées avec de l’oxyde oxalique.

Si vous souhaitez limiter le grisaillement naturel de votre terrasse sous l’effet des rayons UV et de la pluie, nous vous

recommandons de la traiter avec une huile pigmentée colorée et de l’entretenir régulièrement (avec des huiles). Les

éléments de construction extérieurs exposés aux intempéries doivent être entretenus régulièrement.


Macération

La corrosion ou macération du bois désigne la dégradation de la structure cellulaire du bois. Des parties entières du

bois (selon le degré d’altération) peuvent se détacher, qui présentent une structure fibreuse voire laineuse. La corrosion

du bois est due à une réaction chimique et/ou chimico-physique lors des interactions avec l’environnement.

Le degré d’altération dépend de différents facteurs comme le type de bois, l’humidité, la température ou la durée

d’action des agents dégradateurs.

Ce phénomène peut être évité dans une large mesure en renonçant à l’utilisation d’un nettoyeur à haute pression

ou de produits chimiques pour le nettoyage de la terrasse.

Fentes dues au gonflement et aux tensions

Après la pose, des fentes dues au gonflement et aux tensions du bois peuvent bien évidemment apparaître sous

l’effet des intempéries et des écarts de températures. Elles ne peuvent pas être évitées et constituent un phénomène

caractéristique du matériau qu’est le bois.

Ce document ainsi que la brochure sur les terrasses sont disponibles sur notre page internet: hiag.ch

Aigle VD • Bern BE • Buchs ZH • Carouge GE • Ermatingen TG • Füllinsdorf BL • Kleindöttingen AG • St. Margrethen SG • Sugiez FR • Zug ZG

Infoline 0448 88 44 88 | hiag.ch

More magazines by this user
Similar magazines