L'Empire sous autorité mongole : la Chine des Yuan ܗ ... - Hypotheses

f.hypotheses.org

L'Empire sous autorité mongole : la Chine des Yuan ܗ ... - Hypotheses

Carte :

Pauline Sebillaud

Chapitre 2

L’Empire sous autorité

mongole : la Chine des Yuan

(1279-1368)

La Horde d’or


Khanat d’Ogodai


Helin


1234 : fin des Jin

Invasions vers le Proche-Orient et l’Europe

1237-1287

1227 : fin des Xi Xia

1215

1264: Dadu


Huanghe

1231-1259 :

invasion de la

Corée


1274 et 1281 :

vers le Japon


ville

capitale

territoire des Yuan

territoire sous domination

mongole

conquêtes mongoles

au XIII e siècle

frontière de la République

populaire de Chine

Miandian


Pagan


Changjiang

1277 et 1287

Hezhou


1285

1253

Yuechen chao


1286-1289

Yuan


Luoyang


Xiangyang


Guangzhou


Ezhou


Chaozhou


Yashan


vers le

Champa

(Zhancheng)


Jiankang


Lin‘an


Fuzhou


vers Java

(Zhaowadao)


1276 : Hangzhou


0 800 km

Fig. 8 La conquête mongole

Chronologie sommaire : la conquête mongole

et la dynastie des Yuan (1279-1368)

1260-1294 : règne de Khubilai Khan (Yuan Shizu ).

1275-1291 : Marco Polo sert auprès de Khubilai.

1279 : les Mongols occupent toute la Chine.

1279-1294 : construction de la branche nord du Grand Canal.

1281 : les Yuan tentent pour la deuxième fois la conquête du Japon (la première tentative avait

eu lieu en 1274).

1288 : le Vietnam reconnaît la « suzeraineté » des Yuan.

43


Khubilai Khan

Khubilai Khan, conduit dans

sa jeunesse à administrer les

territoires immédiatement au

sud de la Mongolie, se trouve en

charge notamment de la région

de Xi’an au Shaanxi. Sa gestion,

appréciée des fonctionnaires

chinois en place, contribuera plus

tard à faciliter dans ces lieux

l’acceptation du gouvernement

des Yuan.

À la mort de Möngke (1259),

une grave querelle de succession

le contraint à retourner précipitamment

en Mongolie, abandonnant

alors momentanément la

conquête de la Chine du Sud.

Celle-ci reprendra néanmoins, pour

aboutir en 1271 à la fondation

des Yuan, puis à la destruction

des Song du Sud en 1279.

Khubilai Khan, beaucoup plus

nourri de culture chinoise que ses

prédécesseurs, est généralement

considéré comme un novateur,

notamment pour avoir développé

le réseau des voies de communication

et imposé le papier-monnaie

(dérivant de l’usage des billets à

ordre, courants depuis les Song

dans le commerce du thé). On le

crédite aussi d’une grande tolérance

religieuse, sauf à l’égard

du taoïsme, trop lié, à ses yeux,

aux activités des sociétés secrètes.

Il meurt en 1294.

(Cf. Morris ROSSABI, Khubilai

Khan : His Life and Times,

Berkeley, CA, University of

California Press, 1988.)

1289 : défluviation du fleuve Jaune.

1292 : fin des travaux de construction de Dadu .

1294 : mort de Khubilai Khan ; Chengzong lui succède.

1298 : Marco Polo, de retour en Italie et emprisonné, raconte ses souvenirs à un conteur

professionnel qui en tire le Devisement du monde.

1307 : mort de Chengzong ; Wuzong lui succède.

1308 : interdiction de la secte du Lotus blanc (Bailianjiao /).

1309 : interdiction faite aux Chinois de porter des armes.

1311 : mort de Wuzong ; Renzong lui succède.

1315 : restauration du système des examens.

1321 : mort de Renzong ; Yingzong lui succède.

1323 : mort de Yingzong ; Taiding lui succède.

1327 : les divagations du fleuve Jaune s’aggravent.

1328 : mort de Taiding ; Tianshun / lui succède et meurt aussitôt.

1329 : Mingzong succède à Tianshun ; Mingzong meurt ; Wenzong lui

succède.

Vers 1330 : mort à Pékin du franciscain Jean de Montcorvin.

1332 : Wenzong meurt ; Ningzong / lui succède et meurt l’année suivante.

1333 : Shundi / lui succède.

1342 : début des grandes famines.

1351 : première apparition des Turbans rouges (Hongjin /).

1357 : Zhu Yuanzhang prend Yangzhou / (Jiangsu).

1359 : Zhu Yuanzhang prend Nankin et sa région.

1360-1362 : Zhu Yuanzhang prend le Jiangxi et le Hubei.

1368 : chute des Mongols ; abdication de Shundi; Zhu Yuanzhang proclame l’avènement de la

dynastie des Ming.

Point d’histoire

Du jour où les Mongols règnent sans partage sur la Chine, le pays s’engage

dans une expérience inédite. Depuis les campagnes de Gengis Khan 15

(Chengjisihan , vers 1155-1227), les Mongols dominent, en effet,

l’extrême et moyenne Asie, du sud du Heilongjiang (le fleuve Amour) au

nord-est, jusqu’à Canton au sud, et jusqu’à la mer Caspienne à l’ouest. Les

successeurs de Gengis Khan parviendront même un temps, à la fin du

XIII e siècle, à tenir les trois quarts du continent eurasiatique, de la Corée

aux portes de l’Europe. L’empire des Fils du Ciel, pour ces conquérants,

n’est que l’un des khanats établis sur les zones soumises ; en revanche, c’est

le plus vaste et le plus puissant d’entre eux.

Nouveaux maîtres, nouveaux espaces, nouvelles hiérarchies

Une société remodelée

Régnant en lieu et place de la dynastie déchue en 1271, les Mongols

prennent un nom dynastique : Yuan , signifiant l’« Origine », et organisent

les terroirs et les populations soumises, afin de les couler dans un cadre

15. Cf. George LANE, Genghis Khan and Mongol Rule, Westport, CT, Greenwood, 2004.

44

More magazines by this user
Similar magazines