LES SYNDROMES CHRONIQUES DE LOGES

chups.jussieu.fr

LES SYNDROMES CHRONIQUES DE LOGES

LES SYNDROMES

CHRONIQUES DE LOGES

PR Jean-Michel CHEVALIER

Hôpital E. HERRIOT

Lyon


DEFINITION

Il y a syndrome de Loge lorsqu’un

muscle ou un groupe de muscles

« se trouve à l’étroit » dans sa loge

aponévrotique inextensible par un

défaut de drainage liquidien,

veineux ou lymphatique.


PHYSIOPATHOLOGIE

Défaut de drainage liquidien

Diminution de la

Perfusion capillaire

Augmentation de

Volume musculaire

(œdème)

Augmentation de la presion tissulaire

(garrot tissulaire interne )


PHYSIOPATHOLOGIE (suite)

Il y a syndrome de Loge :

Par augmentation excessive de volume du contenu

(masse musculaire) , physiologiquement 20 %

• Soit constitutionnelle , anomalie anatomique

musculaire

• Soit acquise (entraînement trop intensif ou inadapté)

Par réduction des espaces :

• Aponévrose trop épaisse ou rigide

• Acquise (cicatrice fibreuse, cal calvicieux)


TABLEAU CLINIQUE

La prédominance est nettement masculine (9/10)

L’âge de découverte (14-45 ans) moyenne 22

Les sports favorisant son apparition :










Coureurs à pied de fond et demi-fond (2/3 des cas)

Sports de combats (judo, boxe)

Football – rugby

Basket

Tennis

Danse

Patinage à roulettes (jamais en patinage artistique ou hockey)

Plongée avec palmes

Sport automobile


TABLEAU CLINIQUE

Localisations :

Loge antérieure externe de jambe (2/3)

Loge postérieure de jambe (1/3)

Presque toujours bilatéral


TABLEAU CLINIQUE

LA DOULEUR : elle est générée par un effort

sollicitant les muscles de la loge symptomatique






Crampe ou contracture

Parfois simple gêne, lourdeur, tension, engourdissement ou

brûlure

De répartition diffuse à toute la loge sans irradiation

Débute après un temps ou un seuil d’effort, toujours identique

à un stade donné

Elle oblige à l’arrêt ou la diminution de l’effort

Elle persiste pendant une durée prolongée


après l’effort (plusieurs heures)

S’aggrave avec la poursuite de l’activité sportive


TABLEAU CLINIQUE

L’examen clinique :

Au repos:

– Normal

– Hernies musculaires

Après l’effort (tapis roulant)

– Augmentation des hernies musculaires

– Tension musculaire douloureuse à la palpation

– Parfois véritable steppage

– Les pouls sont normaux


LES EXAMENS

COMPLEMENTAIRES

La prise de pression des loges : appareil de

prise de pression miniaturisé (STRYKER) ,

valeurs pathologiques :

– Au repos :

> 15-20 mm Hg

– Après l’effort :

> 30 mm Hg à la 1ère minute

> 20 mm Hg à la 5ème minute

> 15 mm Hg à la 10ème minute


LE TRAITEMENT

Médical :

– Mise au repos

– Phlébotoniques

– Anti-inflammatoires (INS)

Chirurgical :

– Aponévrotomie

– Aponévrectomie : ablation d’un

drapeau d’aponévrose

– Loge antéro-externe et des

péroniers

– Loge postérieure superficielle et

profonde


CAT devant une claudication d’effort du mollet

chez un sportif

crampes

Tension douloureuse

Echo-doppler :

- Musculaire

- artériel (dynamique)

Echo doppler :

- musculaire

- veineux (dynamique

Pression tissulaire

IRM

Artériographie (dynamique)

Exploration chirurgicale :

-voie postérieure

-Aponévrotomie

-aponévrectomie

Phlébographie (dynamique)

More magazines by this user
Similar magazines