Rapport Sur Le Developpement Durable 2008 [pdf, 1.15 MB] - Hatch

hatch.ca

Rapport Sur Le Developpement Durable 2008 [pdf, 1.15 MB] - Hatch

apport sur le développement durable 2008

Pour une plus grande durabilité


apport sur le développement durable 2008

Pour une plus grande durabilité


Message de notre Président

Tout au long du processus de développement

d’une grande mine, d’une usine de traitement,

d’une affinerie, d’un port ou d’un barrage, il y a des

milliers d’intervenants qui ont de grandes attentes

par rapport à la façon dont les projets devraient être

menés pour assurer un impact minimal sur l’écologie

et les communautés locales.

Le pays ou l’État hôte, les communautés locales, les

groupes autochtones, les associations commerciales

et professionnelles ainsi que les organisations non

gouvernementales sont tous susceptibles d’émettre

leurs opinions sur la manière dont les projets

devraient se dérouler.

La plupart de nos clients, particulièrement les

entreprises mondiales avec lesquelles nous

travaillons, ont d’excellents principes et programmes

en matière de développement durable. Ils

comprennent qu’à défaut d’aborder directement

les enjeux de développement durable, leurs projets

pourraient subir des retards de plusieurs années.

Dans l’intérêt de ses clients, Hatch met de l’avant

des principes et des protocoles de conception

axés sur le développement durable. Ceux-ci

seront efficaces sur le terrain et témoigneront de

l’engagement de nos clients à assurer un faible

impact tout au long de l’exécution des projets ainsi

que pendant la durée de vie et, éventuellement, la

mise hors service des installations.

Notre approche de conception durable est unique

dans l’industrie. Nous avons en tout temps

25 employés qui travaillent sur le terrain pour les

projets de clients. Nous sommes équipés d’outils de

conception, de méthodologies et de systèmes à la

fine pointe de la technologie. L’équipe Conception

durable fait partie du groupe Environnement et

relations avec la communauté, l’un de ceux qui

évoluent le plus rapidement au sein de Hatch.

Le conseil d’administration de Hatch a adopté

récemment une nouvelle version de notre Politique

de santé, sécurité, environnement et communauté

pour y inclure le développement durable et énoncer

l’attente de Hatch à l’effet que chaque projet,

mandat et processus d’affaires soit examiné pour

évaluer sa sensibilité aux enjeux de développement

durable.

Le développement durable est une fonction

essentielle chez Hatch, et son importance ne fera

que croître alors que les multinationales s’orientent

de plus en plus vers les régions sensibles du monde

à la recherche de nouvelles occasions d’exploitation

des ressources.

Hatch continuera d’être la première sur le terrain

pour évaluer les risques liés à l’écologie, aux

communautés environnantes et au développement

durable qui doivent être traités avant qu’un projet ne

soit pris en considération, proposé et développé.

Pour bon nombre d’entre nous, c’est déjà un

mode de vie.

Kurt Strobele

Président du C. A. et Président-directeur

général


LA DURABILITÉ : AU CENTRE DES PRÉOCCUPATIONS MONDIALES

Les attentes de la société portent à présent sur des actions mesurables.

Chez Hatch, la durabilité se traduit par l’efficacité opérationnelle, l’optimisation des ressources en eau et

en énergie, la gestion de la chaîne d’approvisionnement et l’atténuation des risques. Nous construisons des

usines pour des clients qui veulent un niveau de production concurrentiel et qui sont sensibilisés aux enjeux

environnementaux et sociaux. Nous les aidons en employant des outils de conception durable sur mesure qui

intègrent les répercussions environnementales et sociales réelles aux approches de conception, de construction

et d’exploitation des usines.

Les outils de conception durable de Hatch aident à quantifier les critères de nature financière et non financière

afin de :

• faciliter la prise de décision;

• favoriser l’innovation;

• quantifier la durabilité.

Nos outils de conception durable ajoutent de la valeur aux projets de nos clients par :

• l’examen précoce des questions environnementales et de durabilité de façon à les intégrer pleinement dans le

développement du projet;

• l’identification précoce des stratégies d’approvisionnement et de construction qui répondent aux exigences

clés de l’échéancier et du contrôle des coûts;

• la concrétisation d’idées novatrices en ce qui concerne la conception des usines;

• la communication structurée et régulière avec les populations riveraines et les intervenants, ainsi que la

capacité d’intégrer aux projets les exigences qui en faciliteront l’acceptation rapide par la communauté.

Des capacités vastes et intégrées sont nécessaires pour atteindre des résultats en matière de durabilité. Hatch

est l’une des plus grandes entreprises de conception au monde et dispose d’une expertise diversifiée dans les

services-conseils en matière de processus et d’affaires, les technologies brevetées, l’ingénierie et la construction

dans les secteurs des mines et métaux, de l’énergie et des infrastructures. À ce titre, Hatch est en mesure de

garantir le respect des priorités de développement durable tout au long de l’exécution des projets.

Rapport sur le développement durable 2008 3


Principes ’ de développement durable des clients

Étude FEL conceptuelle 1 Étude de FEL préfaisabilité 2 Étude FEL de faisabilité 3

FEL 4

Conceptual Study

Les principes du DD deviennent

des procédures de conception durable*

Analyse en quatre quadrants

Les options sont analysées en fonction de leur coût en tenant

compte de leur empreinte sociale et écologique.

Les décisions relatives au DD sont documentées et

transparentes.

ORDD

Les opportunités et les risques en vue d’un développement durable sont cernés.

Les risques sont évalués et atténués.

FutureWatch

Tous les aspects de l’empreinte font l’objet d’une évaluation

détaillée.

Les points à améliorer sont déterminés.

Les améliorations apportées au DD sont documentées et

transparentes.

Pre Feasibility Study

Feasibility Study

Exécution

Conception

d’usines durables

Les meilleures

options de

conception sont

mises en œuvre.

Execution

FEL 1 FEL 2 FEL 3 FEL 4

Des solutions novatrices, rentables et techniquement viables permettent

d’aller au-delà des exigences réglementaires

Procédures ’ de développement durable des clients

* DD = Développement durable


LE COFFRE À OUTILS POUR LA CONCEPTION DURABLE :

LA SOCIÉTÉ ANGLO AMERICAN

En 2007, l’équipe Conception durable de Hatch a amorcé un programme conjoint avec la société Anglo

American afin d’adapter certains outils de Hatch et de créer un coffre à outils pour la conception durable à

l’intention des ingénieurs d’Anglo American.

Le défi d’Anglo American consistait à mettre au point une série d’outils efficaces pour aider ses équipes

de projet à placer le principe de durabilité au cœur de son processus de développement de projet. Anglo

American utilisait déjà le réputé coffre à outils SEAT (Socio-Economic Assessment Toolbox) pour ses activités

d’exploitation en cours, mais souhaitait étendre son engagement et y intégrer la durabilité en développant

un ensemble d’outils pour les phases initiales des projets complètement nouveaux et des projets liés aux

installations existantes.

Hatch a donc animé, avec le personnel d’Anglo American, une série d’ateliers suivis d’un travail intensif

d’adaptation des outils et d’élaboration d’un document d’orientation. La phase de planification en vue de

l’adaptation a ensuite été amorcée au milieu de 2007. L’équipe conjointe de Hatch et d’Anglo American chargée

du développement a arrêté son choix sur trois outils spécifiques :

• Revue des opportunités et des risques en vue d’un développement durable (ORDD) : Méthode utilisée

dans les ateliers pour générer des concepts et des idées de projet, et déterminer les risques sur le plan du

développement durable. Elle sert également à définir les critères et les objectifs de durabilité des projets.

• Analyse en quatre quadrants (4QA) : Outil de soutien à la prise de décision permettant d’effectuer des

analyses combinées des données économiques et des données relatives à la durabilité.

• FutureWatch : Outil d’évaluation des empreintes et de production de rapports utilisé pour la gestion des

critères de durabilité à toutes les étapes d’un projet.

Le coffre à outils adapté est maintenant complet et peut être déployé à l’échelle de l’entreprise par Anglo

American. Il offre les avantages suivants :

• L’assurance, pour les professionnels en développement durable d’Anglo American, de disposer d’outils pour

appliquer leurs principes de développement durable aux projets.

• La capacité de mettre de l’avant le développement durable dans la conception des projets.

• La possibilité d’intégrer les questions sociales et environnementales au processus d’approbation des dépenses

en immobilisations.

• Un plus grand nombre d’employés d’Anglo American en mesure de soutenir les engagements de l’entreprise

en matière de développement durable.

Le coffre à outils sera déployé par Anglo American puis intégré officiellement aux processus d’investissement de

l’entreprise.

Rapport sur le développement durable 2008 5


CARBONATATION DES RÉSIDUS DE BAUXITE, ALCOA, AUSTRALIE

À Kwinana, en Australie-Occidentale, Alcoa exploite une affinerie qui transforme la bauxite à faible teneur

en alumine. L’affinage du minerai de bauxite en alumine produit deux tonnes de résidus (aussi appelés

« boue rouge ») pour chaque tonne d’alumine. Le pH des résidus est élevé et requiert une gestion à long terme

en raison de l’emploi d’hydroxyde de sodium dans le processus d’extraction. À la fin de 2007, Alcoa a

officiellement dévoilé une nouvelle technologie permettant de traiter le pH de la boue rouge en utilisant du

dioxyde de carbone (CO 2

) récupéré dans une usine voisine.

Le groupe d’exécution de la technologie d’Alcoa a dirigé les travaux de recherche et de développement sur

la carbonatation des résidus, en collaboration avec Hatch, CSIRO Minerals et plusieurs universités. L’Alliance

d’ingénierie Alcoa-Hatch a construit une usine pilote afin de mettre le procédé à l’essai. Après une série de tests

réussis, l’usine pilote a été transformée en usine de production.

Alcoa a réussi à récupérer du CO 2

rejeté et à l’injecter dans les résidus afin de ramener le pH au niveau de celui

de certains sols alcalins, tout en réduisant la quantité de gaz à effet de serre dans l’atmosphère. De plus, les

résidus traités au moyen du CO 2

sèchent plus rapidement, ce qui réduit les risques de contamination des eaux

de surface et souterraines.

Alcoa évalue maintenant la possibilité de mettre en œuvre ce processus de carbonatation des résidus dans

deux autres affineries d’alumine en Australie-Occidentale. Si ces projets se concrétisent, la boue rouge sera

neutralisée au moyen du CO 2

extrait des gaz de combustion produits par la centrale.

Vue aérienne de l’affinerie de transformation de la bauxite en alumine d’Alcoa, Kwinana (Australie)


Avant et pendant la démolition

DÉMOLITION DU BARRAGE DE FINLAYSON, ONTARIO (CANADA)

En 2003, Hatch a obtenu le prix Willis-Chipman pour la démolition du vieux barrage de Finlayson et la remise

en état du site, un projet couronné de succès. Cette récompense est la plus prestigieuse attribuée en Ontario

dans le domaine du génie-conseil. Il s’agissait du premier projet documenté de démolition d’un barrage ayant

été réalisé en respectant les échéances et le budget et ayant des retombées positives sur l’environnement.

Situé sur la Big East River en Ontario (Canada), le barrage de Finlayson a été construit en 1930 afin de desservir

l’industrie forestière, puis reconstruit en 1952. Le ministère des Richesses naturelles de l’Ontario a décidé de le

démolir.

Hatch a assumé plusieurs responsabilités lors de la démolition du barrage, notamment la réalisation de l’étude

d’impact environnemental et des études sur l’environnement, la surveillance et la vérification, l’évaluation

des impacts sociaux, l’obtention des permis et la tenue de consultations publiques. La démolition du barrage

soulevait des problèmes importants, car le silt accumulé dans les zones supérieures du réservoir représentait un

danger pour l’environnement s’il était soudainement libéré.

En ayant recours à une technique de modélisation hydraulique, Hatch a pu déterminer qu’un grand bassin

situé en amont du barrage servait de piège naturel au silt. Mettant à profit ce mécanisme naturel de contrôle

du silt, Hatch a pu éviter d’importants travaux de dragage et ainsi réduire les coûts de façon substantielle.

Pour confirmer son hypothèse, Hatch, sous la direction du ministère des Richesses naturelles, a graduellement

abaissé le niveau d’eau, tout en procédant à des études du courant réalisées par des géomorphologues fluviaux

et des biologistes de la faune aquatique, pour déterminer si le silt se déplaçait pendant les crues printanières.

Ces essais sur le terrain ont confirmé l’étude théorique de Hatch et ont permis de planifier la remise en état de

l’habitat des poissons, la revégétation et les programmes de contrôle qui ont contribué à la réussite de ce projet.

Après la démolition

Rapport sur le développement durable 2008 7


Projet d’expansion de l’affinerie Yabulu, Townsville

QUEENSLAND NICKEL, TOWNSVILLE (AUSTRALIE)

Dans le cadre d’un récent projet de mise à niveau et d’expansion de son affinerie de Yabulu, située à Townsville

(Australie), la société Queensland Nickel (QNI) devait accroître sa production de CO 2

au même endroit. Afin de

répondre à cet objectif, QNI a donc commencé à étudier de nouvelles méthodes de récupération de CO 2

dans

les gaz de combustion produits par la chaufferie. En plus du CO 2

, les gaz récupérés contiennent de l’oxygène

(O 2

) au stade de combustion, ce qui pose un problème technique si la quantité d’oxygène est excessive. La

solution passait par l’emploi d’un solvant qui pouvait tolérer l’oxygène en excès.

À titre de fournisseur de services d’IAGC pour le projet d’expansion de QNI, Hatch a découvert, évalué et

recommandé un procédé mis au point par BASF et appelé PuraTreat MC F. Ce procédé a été proposé comme

solution de rechange pour remplacer le procédé standard à base de monoéthanolamine. Le procédé

PuraTreat MC F a permis à QNI de réaliser des économies, tout en présentant des avantages pour l’environnement

dans la région.

Grâce au procédé PuraTreat MC F, QNI a pu réduire la quantité de solvant utilisée, qui est passée de 215 kg par

jour à moins de 10 kg par jour. En plus d’être biodégradable, le PuraTreat MC F peut être régénéré si on y ajoute

du carbonate de potassium, ce qui rend son emploi plus facile que celui d’autres solvants. L’usine de CO 2

des

installations de Yabulu était la première au monde à utiliser le procédé PuraTreat MC F pour extraire le CO 2

des

gaz de combustion.

Usine de Queensland Nickel, Townsville (Australie)


SERVICES ENVIRONNEMENTAUX STRATÉGIQUES, PROJET DE CANADA LINE

COLOMBIE-BRITANNIQUE (CANADA)

La ville de Vancouver avait besoin d’un nouveau tronçon pour son système de transport rapide afin de réduire

la congestion de son réseau routier, dont la capacité ne peut plus être augmentée à cause de l’expansion du

milieu urbain. Dans le cadre d’un partenariat public-privé unique, les différents intervenants ont conclu qu’un

nouveau système de transport ferroviaire contribuerait à réduire les répercussions de la circulation routière sur

l’environnement.

Hatch a été désignée pour piloter le projet pendant les évaluations environnementales provinciales et fédérales,

négocier les ententes relatives aux droits d’accès municipaux et aux retombées pour les Premières nations, et

réaliser les vérifications environnementales pendant la phase de construction des installations.

Le tronçon du réseau de train rapide, d’une longueur de 19 km et dont la construction sera achevée en 2009,

reliera le centre-ville de Vancouver au centre-ville de Richmond et desservira l’aéroport international de

Vancouver. On estime que la nouvelle ligne ferroviaire transportera quotidiennement 100 000 personnes et

éliminera chaque année 14 000 tonnes de gaz à effet de serre.

Nouveau projet de transport en commun de

Vancouver

Rapport sur le développement durable 2008 9


Usine perfectionnée de traitement d’eau de Luggage Point

PROJET DE RECYCLAGE D’EAU DE WESTERN CORRIDOR, BRISBANE (AUSTRALIE)

Menacée par une des pires sécheresses de son histoire, l’Australie est constamment à la recherche de solutions

pour incorporer des pratiques de recyclage et de gestion de l’eau à son plan général de développement durable.

Dans le but d’utiliser l’eau plus efficacement, le gouvernement du Queensland a lancé un projet de recyclage

de l’eau de Western Corridor pour la ville de Brisbane. Une fois terminé, le système représentera la quatrième

installation de recyclage de l’eau en importance au monde et aura coûté 2,4 milliards de dollars australiens.

Hatch participe à la conception et à la construction

de l’usine perfectionnée de traitement d’eau de

Luggage Point, qui produira quotidiennement

jusqu’à 66 millions de litres d’eau recyclée et

purifiée. Cette eau sera acheminée dans le pipeline

d’eau recyclée de Western Corridor et utilisée à

des fins industrielles. Ce volume représente environ

le tiers du volume total d’eau recyclée par les

installations de Western Corridor et près de 10 %

de la consommation quotidienne d’eau de la région.

Hatch a participé à l’étude d’impact

environnemental et social, travaillant en étroite

collaboration avec les différents intervenants

comme les sociétés Brisbane Airport Corporation

et Port of Brisbane dans le but de réduire au

minimum les impacts sur l’environnement. Hatch

a pris en charge les processus de surveillance

environnementale, d’obtention des permis, d’étude

des questions autochtones et de consultation

publique.

Rejet dans la rivière

Suppression des

nutriments concentrés

Transport de l’eau jusqu’aux

installations de traitement des

eaux usées

Microfiltration de l’eau

non traitée

Traitement par osmose inverse

Traitement par oxydation

avancée

Stabilisation et désinfection

de l’eau

Eau purifiée renvoyée aux

utilisateurs


GENERAL THEOLOGICAL SEMINARY (GTS) OF THE EPISCOPAL CHURCH, NEW

YORK (ÉTATS-UNIS)

Afin de se conformer à ses propres orientations en matière d’environnement, le General Theological Seminary

(GTS) de New York voulait remplacer son système de chauffage à combustible fossile par un système

géothermique à haute efficacité afin de chauffer et de climatiser tout le pâté de maisons qu’il occupe.

En raison de ses dizaines d’années d’expérience dans les travaux souterrains à Manhattan, Hatch a été désignée

pour prendre en charge le processus de forage en profondeur ainsi que la surveillance et le contrôle dans une

région complexe sur le plan des infrastructures. Le GTS prévoit utiliser une vingtaine de puits d’une profondeur

de 457 mètres (1 500 pieds) chacun.

En tirant parti de l’eau souterraine, dont la température est pratiquement constante (12 °C), le système

géothermique permettra d’éliminer de façon permanente les chaudières à combustible fossile, les tours de

refroidissement sur les toits et les climatiseurs aux fenêtres. L’eau souterraine peut être utilisée pour le chauffage

pendant l’hiver et la climatisation l’été. Le système géothermique réduira les émissions de dioxyde de carbone

du GTS de 14 000 tonnes au cours des dix premières années de fonctionnement. Le projet du GTS est le plus

important projet de chauffage géothermique en cours dans le nord-est des États-Unis.

Représentation des

puits géothermiques du

General Theological

Seminary

Rapport sur le développement durable 2008 11


PROJET FENIX DE SKYE RESOURCES, GUATEMALA (AMÉRIQUE CENTRALE)

Dans le cadre de son mandat d’IAGC pour le projet Fenix de Skye Resources, Hatch participe aux efforts

destinés à assurer une communication et des partenariats efficaces entre les divers intervenants associés au

projet pour les questions touchant l’environnement et la collectivité. L’usine de traitement du nickel latéritique

existante est située dans une région du Guatemala habitée par le peuple maya Q’eqchi. Une fois achevé, ce

projet devrait créer d’importantes retombées économiques à long terme pour la région, offrant des possibilités

de développement aux résidants et à la collectivité.

Les programmes de participation communautaires ont permis de déterminer les préoccupations sociales et

environnementales des habitants, comme la création d’emplois, la protection de l’environnement et la culture

autochtone. Pour reconnaître ces préoccupations, Hatch a intégré à son équipe sur place un Coordonnateur

de site pour les activités liées à l’environnement et à la communauté. Ce coordonnateur a participé à

l’élaboration des programmes de planification communautaires destinés à l’emploi et à la formation de la

main-d’œuvre locale pour la construction des installations. Des programmes de sensibilisation à la sécurité qui

tiennent compte de la culture locale ont été mis sur pied avec l’aide des collectivités locales et des travailleurs

autochtones.

Hatch a aidé la société Skye et sa filiale guatémaltèque, la Compañía Guatemalteca de Niquel (CGN), à

obtenir les autorisations environnementales requises pour le projet Fenix. Hatch a préparé les descriptions de

processus et de systèmes ainsi que les documents techniques associés aux travaux de construction, y compris la

démolition de la structure abandonnée et l’élimination des déchets.

Pendant la préparation des données d’ingénierie et des autres données techniques, Hatch a aidé Skye et CGN

à communiquer avec les organismes gouvernementaux au sujet des permis et des autorisations ainsi qu’avec la

collectivité afin de lui faire connaître davantage le programme de construction du projet Fenix.

Hatch a créé le programme Suitcase for Seniors, qui permet aux employés de Hatch au Canada de donner des

vêtements aux clients âgés de la cafétéria El Estor (Guatemala).


ENGAGEMENT DE HATCH ENVERS LE DÉVELOPPEMENT DURABLE À L’INTERNE

Hatch a formé sa première communauté de pratique sur le développement durable en 1999. Un groupe de

20 employés de Hatch sensibles à la question et provenant de diverses régions du monde se réunissaient via

téléconférence une fois par mois afin de discuter de questions d’intérêt commun et des projets réalisés dans le

domaine du développement durable.

Les travaux initiaux de la communauté de pratique ont donné naissance à un groupe de services à part

entière, ainsi qu’à un certain nombre de comités locaux de développement durable. Actuellement, 10 bureaux

importants de Hatch dans différentes régions du monde ont des comités de développement durable actifs. Ces

derniers travaillent sur des questions locales comme les possibilités de formation et d’éducation en matière de

développement durable, le transport local, ainsi que les risques et les possibilités ayant trait à l’environnement

pour les bureaux.

Hatch possède plus de 60 bureaux partout dans le monde. Engagée envers un avenir durable, Hatch prévoit

surveiller un certain nombre d’indicateurs de rendement clés (IRC) et, au fil du temps, cherchera à rehausser

l’efficacité et la performance de chacun de ses bureaux. Les IRC peuvent comprendre notamment l’utilisation du

papier, le choix des moyens de transport, la consommation quotidienne d’eau et la consommation d’énergie.

Depuis 2004, des représentants du groupe de conception durable travaillent de concert avec les comités

locaux de développement durable afin d’organiser et de mettre en œuvre à l’échelle mondiale la Semaine du

développement durable chez Hatch.

La Semaine du développement durable donne lieu à des présentations, des discussions et des activités sociales

qui explorent les mesures prises par Hatch pour soutenir ses clients dans le domaine du développement

durable. Nous examinons également les moyens pris à l’interne pour nous assurer que notre entreprise et toutes

nos activités prennent en compte de façon équilibrée les enjeux environnementaux, sociaux, économiques et

de gouvernance.

Chaque année, un thème précis est abordé. Le dioxyde de carbone (et notre bilan carbone) ainsi que l’eau font

partie des thèmes traités dans le passé. Des professionnels en développement durable de partout au monde

adaptent les thèmes de façon à les orienter vers des questions qui sont pertinentes dans le contexte régional.

Les bureaux de Hatch autour du monde ont mis en place des programmes verts qui renforcent la culture de

Hatch en matière de durabilité ainsi que son engagement sur le plan de la responsabilité environnementale

de l’entreprise. Chacun de ces programmes est dirigé par un comité de développement durable et fortement

appuyé par la direction.

• Parmi de nombreuses autres idées, Hatch Perth a développé et mis en place un centre d’élevage de vers de

terre afin de gérer les déchets organiques générés par le bureau.

Hatch Wollongong a entrepris un aménagement entièrement vert de ses nouveaux locaux à bureaux. Des

douzaines d’initiatives ont été mises en place, notamment des panneaux solaires servant à produire de

l’eau chaude, la récolte des eaux de pluie pour utilisation dans les toilettes, ainsi qu’une grande aire de

stationnement pour les bicyclettes. Ces projets ont ouvert la voie à d’autres approches semblables dans le

cadre de tous les programmes futurs d’aménagement de Hatch.

Le bureau vert de Hatch Santiago a éliminé l’utilisation des verres jetables dans le bureau et mis en place le

recyclage du papier.

• Dans le cadre de son programme environnemental phare, Hatch Mississauga a lancé un programme de

covoiturage qui, en novembre 2007, avait atteint le cap des 100 tonnes de CO 2

économisés; au cours de ce

mois, 7 650 litres de pétrole ont été économisés, permettant une réduction équivalant à 19 tonnes de CO 2

.

Toujours en novembre 2007, 1 847 personnes ont participé au programme à titre de conducteur ou passager,

utilisant 816 automobiles. Hatch Mississauga a également pris l’initiative de remplacer les contenants en

polystyrène pour les aliments à emporter par des produits compostables fabriqués à partir de matières

renouvelables à base de plantes.

Rapport sur le développement durable 2008 13


ureaux principaux

Asie

Suite B-C, 6th Floor

Bao Qing Building

No 8 Tao Jiang Road

Xuhui District, Shanghai 200031

CHINE

Tél. : +86 21 6119 5900

Téléc. : +86 21 6119 5999

1st Floor

Tower ‘A’, Building No 9,

DLF Cyber City

Gurgaon, 122 002, Haryana

INDE

Tél. : +91 124 460 9200

Téléc. : +91 124 460 9201

Suite 34-3, 34th Floor

Wisma UOA II

No 21, Jalan Pinang

50450 Kuala Lumpur

MALAISIE

Tél. : +60 3 9207 9900

Téléc. : +60 3 9207 9901

Australie

152 Wharf Street

Brisbane, QLD 4000

AUSTRALIE

Tél. : +61 7 3166 7777

Téléc. : +61 7 3832 3042

144 Stirling Street

Perth, WA 6000

AUSTRALIE

Tél. : +61 8 9428 5000

Téléc. : +61 8 9428 5555

25 Atchison Street

Wollongong, NSW 2500

AUSTRALIE

Tél. : +61 2 4231 7200

Téléc. : +61 2 4228 0893

Canada

2800 Speakman Drive

Mississauga, Ontario

L5K 2R7

CANADA

Tél. : +1 905 855 7600

Téléc. : +1 905 855 8270

5, Place Ville Marie, bureau 200

Montréal, Québec

H3B 2G2

CANADA

Tél. : +1 514 861 0583

Téléc. : +1 514 397 1651

4342 Queen Street

PO Box 1001

Niagara Falls, Ontario

L2E 6W1

CANADA

Tél. : +1 905 374 5200

Téléc. : +1 905 374 1157

700, 840 - 7th avenue SW

Calgary, Alberta

T2P 3G2

CANADA

Tél. : +1 403 269 9555

Téléc. : +1 403 266 5736

Europe

9th Floor Portland House

Bressenden Place

London

SW1E 5BH

ROYAUME-UNI

Tél. : +44 020 7906 5100

Téléc. : +44 020 7963 0972

Stanislavsky Factory Business Centre

21, bld.3, Stanislavskogo Street

109004, Moscow

RUSSIE

Tél. : +7 495 721 9040

Téléc. : +7 495 721 9041

AMÉRIQUE LATINE

Avda. El Bosque Norte #500, Piso 12

Las Condes, Santiago

CHILI

Tél. : +56 2 430 2600

Téléc. : +56 2 431 0165

Rua Gomes de Carvalho, 1195, 3 o andar

Vila Olimpia, São Paulo, SP

CEP: 04547-004

BRÉSIL

Tél. : +55 11 3195 8000

Téléc. : +55 11 3195 8001

AFRIQUE DU SUD

Building 14

Harrowdene Office Park

Western Service Road

Woodmead

AFRIQUE DU SUD

Tél. : +27 11 239 5300

Téléc. : +27 11 239 5790

ÉTATS-UNIS

1600 West Carson Street, Suite 1

Gateway View Plaza

Pittsburgh, Pennsylvania 15219

ÉTATS-UNIS

Tél. : +1 412 497 2000

Téléc. : +1 412 497 2212

Hatch Mott MacDonald

Siège social

27 Bleeker Street

Millburn, New Jersey 07041

ÉTATS-UNIS

Tél. : +1 973 379 3400

Téléc. : +1 973 376 1072

3825 Hopyard Road

Suite 240

Pleasanton, California 94588

ÉTATS-UNIS

Tél. : +1 925 469 8010

Téléc. : +1 925 469 8011

Pour de plus amples renseignements : SD@Hatch.ca

w w w . h a t c h . c a