impact zoom [PDF] - Publisuisse SA

publisuisse.ch

impact zoom [PDF] - Publisuisse SA

édition mars 2010

impactde la

zoom

Matière pour les pros

communication

Marché publicitaire

Les chiffres actuels.

Page 6

Nouvelles études

Lues pour vous: enquêtes

récentes autour de la

«consommation».

Page 8

News des programmes

Page 11

Nouvel habillage

publisuisse affûte

son profil.

Page 15

Les Sinus-Milieus

et la consommation

Réponses sur le comportement d’achat des Suisses.

Page 2


2 Sinus-Milieus

3

Les Sinus-Milieus et

la consommation

Quel est le comportement des dix Sinus-Milieus suisses face à la consommation? Qui

achète où, quelles vacances sont réservées et quelles voitures acquises? Une étude

représentative sur la consommation de publisuisse de 2009 fournit des réponses sur les

habitudes des Suisses en ce qui concerne leurs achats.

Texte: Johanna Mäder. Graphiques: publisuisse

Qui boit quoi?

Boire de l’eau est sain. Plus de la moitié

des Suisses interrogés dans l’étude

sur la consommation de publisuisse

boit quotidiennement de l’eau minérale.

Ils sont plus nombreux encore à

ne pas vouloir se priver de leur café

matinal (67%). La consommation quotidienne

est cependant inférieure pour

les jus de fruits, les thés chauds et les

soft-drinks gazeux, et un groupe minime

se donne chaque jour du tonus

en buvant des boissons énergétiques.

Parmi ces derniers, on trouve surtout

des «ambitieux modernes», des «statutaires»

et des «bourgeois-conservateurs».

On revanche, les gens boivent

en général nettement moins de bière

et de vin (plus de vin que de bière). Les

buveurs de vin réguliers (plusieurs

fois par semaine) se trouvent surtout

parmi les «conservateurs populaires»

qui consomment par ailleurs plus que

la moyenne du thé chaud. Les «bourgeois

conservateurs» optent souvent

pour la bière mais boivent aussi plus

que d’autres des jus de fruits. Enfin, les

buveurs quotidiens de bière et de vin

se trouvent essentiellement parmi les

«consommateurs populaires».

Qui achète où?

Mais où sont achetés les boissons et les

aliments? Le résultat de l’étude n’est

pas inattendu. 90% des personnes interrogées

achètent leurs produits dans

les magasins Migros et Coop, 30% le

font même plusieurs fois par semaine.

Les produits de nettoyage et d’entretien

donnent une image similaire. Là

aussi, la majorité achète ses articles

chez Migros ou Coop. La différence

concerne la fréquence des achats. Les

produits de nettoyage ne sont pas

achetés hebdomadairement mais

mensuellement. L’intérêt pour ces produits

étant très faible, on les achète

le plus souvent en même temps que

les produits alimentaires (pas de lieu

d’achat supplémentaire).

supérieur/

moyenne

supérieure

moyenne

intermédiaire

moyenne

inférieure/

inférieure

Couche

sociale

1

2

3

Orientation

fondamentale

Sinus A2

Bourgeois -

conservateurs

135

Sinus A23

Conservateurs

populaires

50

A

Tradition

Ordre, devoir

Qui fait attention aux produits

écologiques ou aux articles de

marques?

Pour la «grande bourgeoisie», il est

très important de faire quelque chose

pour son bien-être physique et mental.

Ses représentants s’intéressent

donc de près aux produits de soins, à

l’habillement et au wellness. Ils achètent

des produits bio, des délicatesses

chez Globus et sont disposés à dépenser

plus pour des produits respectueux

de l’environnement. Mais ils achètent

Les bourgeois conservateurs, statutaires et ambitieux modernes

se dopent le plus aux boissons énergétiques.

Sinus AB1

Grande bourgeoisie

102

Sinus AB12

Statutaires

138

Sinus B2

Bourgeois modernes

89

Sinus B3

Consommateurs

populaires

86

B

Modernisation

Individualisation, épanouissement personnel, plaisir

Sinus B12

Post-matérialistes

90

Sinus C12

Ambitieux

modernes

Sinus BC3

Rebelles hédonistes

87

135

© Sinus Sociovision 2007

C

Emergences

Options multiples, expérimentation,

paradoxe au quotidien

«Combien buvez-vous de boissons énergisantes?» (top 2, quotidiennement, plusieurs fois par semaine, en %)

Source: publisuisse étude de consomation 2009

sur-représenté

Indice d’affinité: ≥ 116

moyennne sous-représenté

Indice d’affinité: ≤ 84

de préférence les articles de marque

dans des magasins discount. Le comportement

de consommation des

«statutaires» est très similaire à celui

de la «grande bourgeoisie». Leur comportement

n’est cependant pas conditionné

par l’intérêt pour ces groupes

de produits. Ce qui compte surtout

pour eux, c’est le statut plus élevé.

Les deux milieux conservateurs ne

distinguent pas vraiment entre les

articles de marque et les propres labels

des commerçants. Les «bourgeois

conservateurs» achètent plus que la

moyenne dans des commerces de

proximité. Les questions écologiques

divisent eux aussi profondément les

différents Sinus-Milieus. Les «postmatérialistes»

refusent d’acheter

des aliments génétiquement modifiés

et choisissent majoritairement

des denrées issues de la culture biologique,

ce que font également les

«bourgeois conservateurs». Les deux

milieux sont par ailleurs prêts à dépenser

plus pour des produits écologiques,

ce qui n’est pas du tout le cas

pour les «ambitieux modernes» et les

«expérimentalistes».

A l’instar des groupes de produits précédents,

les produits cosmétiques et

de soins du corps ainsi que les parfums

sont le plus fréquemment achetés

chez Migros et Coop. Les «conservateurs

populaires» achètent souvent

dans des magasins de proximité. Le

commerce spécialisé est privilégié

pour les parfums, surtout par la

«grande bourgeoisie», les «rebelles hédonistes»

et les «conservateurs populaires»

qui montrent beaucoup d’intérêt

pour ces produits. La «grande

bourgeoisie» choisit essentiellement

Import Parfumerie tandis que les «rebelles

hédonistes» préfèrent Douglas.

Quels Sinus-Milieus sont le

plus sensible à la mode?

La mode et les vêtements suscitent

chez beaucoup de personnes interrogées

un grand intérêt. Les Suisses

achètent de préférence leurs vête-

La grande bourgeoisie, les ambitieux modernes et les

expérimentalistes s’intéressent particulièrement aux dernières

tendances de la mode.

supérieur/

moyenne

supérieure

moyenne

intermédiaire

moyenne

inférieure/

inférieure

Couche

sociale

1

2

3

Orientation

fondamentale

Sinus A2

Bourgeois

conservateurs

85

Sinus A23

Conservateurs

populaires

110

A

Tradition

Ordre, devoir

ments chez H&M, C&A et Vögele, les

chaussures chez Dosenbach, Vögele

Shoes et Ochsner. Les «expérimentalistes»,

les «ambitieux modernes»

et la «grande bourgeoisie» accordent

le plus d’importance aux tendances

dernier cri de la mode. Leur dressing

est fortement influencé par la mode

actuelle. La marque servant de label

de qualité, les vêtements de marque

sont surtout prisés par les «conservateurs

populaires», les «rebelles hédonistes»,

les «expérimentalistes» et les

«consommateurs populaires».

L’automobile – objet utilitaire

ou symbole de standing

Les personnes interrogées accordent

une valeur fort divergente à l’automobile.

Les «post-matérialistes» la considèrent

comme un objet utilitaire (si

possible avec une faible consommation

de carburant), la «grande bourgeoisie»,

les «ambitieux modernes»

et les «statutaires» comme un symbole

de standing fortement marqué

par sa forme et sa qualité. 87% des

personnes interrogées possèdent au

Sinus AB1

Grande bourgeoisie

117

Sinus AB12

Statutaires

98

Sinus B2

Bourgeois modernes

79

Sinus B3

Consommateurs

populaires

86

B

Modernisation

Individualisation, épanouissement personnel, plaisir

Sinus C12

Ambitieux

modernes

Sinus B12

Post-matérialistes 135

84

Sinus C2

Expérimentalistes

86

Sinus C2

Expérimentalistes

144

Sinus BC3

Rebelles hédonistes

89

© Sinus Sociovision 2007

C

Emergences

Options multiples, expérimentation,

paradoxe au quotidien

«Je m’intéresse toujours aux nouvelles tendances de la mode» (top 2, tout à fait / partiellement valable, en %)

Source: publisuisse étude de consomation 2009

sur-représenté

Indice d’affinité: ≥ 116

moyennne sous-représenté

Indice d’affinité: ≤ 84

moins une voiture par foyer. Les trois

marques les plus utilisées sont Opel,

VW et Toyota. Les voitures moyenne

classe sont les plus répandues. Une

différenciation est possible au sein

des Sinus-Milieus. Les «conservateurs

populaires» et les «bourgeois

modernes» conduisent au-dessus de

la moyenne une petite citadine. Le

haut de gamme est plutôt réservé aux

«ambitieux modernes», aux «expérimentalistes»

et aux «statutaires»,

ces derniers possédant souvent une

voiture de sport ou un cabriolet. Les

«bourgeois modernes» et les «rebelles

hédonistes» circulent davantage en

vans que d’autres et les «bourgeois

conservateurs» en quatre-quatre.

30% des personnes interrogées envisagent

l’acquisition d’une voiture

supplémentaire (neuve ou d’occasion).

Les marques choisies de préférence

pour les nouvelles acquisitions

ne diffèrent pas beaucoup des voitures

déjà en circulation. Le classement

est là aussi emmené par VW et

Toyota, auxquels s’ajoute Audi.


impact zoom 1 | mars 10


4 Sinus-Milieus

5

Les post-matérialistes, conservateurs populaires et

expérimentalistes choisiront probablement une traction hybride

comme prochaine voiture.

supérieur/

moyenne

supérieure

moyenne

intermédiaire

moyenne

inférieure/

inférieure

Couche

sociale

1

2

3

Orientation

fondamentale

Sinus A2

Bourgeois

conservateurs

98

Sinus A23

Conservateurs

populaires

128

A

Tradition

Ordre, devoir

Sinus AB1

Grande bourgeoisie

84

Sinus AB12

Statutaires

92

Sinus B2

Bourgeois modernes

80

Sinus B3

Consommateurs

populaires

92

B

Modernisation

Individualisation, épanouissement personnel, plaisir

«Avec quel carburant votre prochaine voiture marchera-t-elle?» (traction hybride en %)

Source: publisuisse étude de consomation 2009

sur-représenté

Indice d’affinité: ≥ 116

Sinus C12

Ambitieux

modernes

Sinus B12

Post-matérialistes 106

162

Sinus C2

Expérimentalistes

136

Sinus BC3

Rebelles hédonistes

65

© Sinus Sociovision 2007

C

Emergences

Options multiples, expérimentation,

paradoxe au quotidien

Traction des voitures en 2004: possession et intention d’achat

publisuisse: étude Sinus sur l‘automobile 2004

Essence

Diesel

Traction hybride

Avec quel carburant votre prochaine voiture marchera-t-elle

probablement? Sondage en 2009.

publisuisse: étude de consomation 2009

Essence

Diesel

Traction hybride

Gaz naturel/biogaz

Electricité

0 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 %

Indications en % des personnes interrogées / Source: publisuisse étude de consomation 2009

Voiture utilisée

0 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 %

Indications en % des personnes interrogées / source: étude Multi-Client 2004 Suisse. Base: population Suisse alémanique

et romande

Possession Intention d’achat

moyennne sous-représenté

Indice d’affinité: ≤ 84

Nouvelle acquisition


83% des voitures en circulation marchent

à l’essence. Les milieux optant

le plus pour le diesel sont les «conservateurs

populaires» et les «consommateurs

populaires». Moins de 1% des

personnes interrogées conduit un véhicule

hybride et 14% envisagent ce

choix en cas de nouvelle acquisition.

Les «conservateurs populaires», les

«post-matérialistes» et les «expérimentalistes»

y sont particulièrement

sensibles. Les deux derniers groupes

sont très conscients de l’environnement,

renoncent souvent à rouler en

voiture pour des raisons écologiques

ou ne possèdent même pas de voiture

dans leur foyer. C’est également le cas

pour les «ambitieux modernes» dont

beaucoup n’ont même pas le permis de

conduire.

Grand intérêt pour les

vacances

Les personnes interrogées ont montré

le plus grand intérêt à l’égard des

voyages et des vacances. Au cours des

12 derniers mois, 75% ont fait un voyage

de vacances. La moitié a choisi une

destination dans un pays voisin (Allemagne,

France, Italie ou Autriche). Les

formes de voyage les plus populaires

sont les vacances balnéaires, visites

de villes, séjours de sports d’hiver,

circuits, périples culturels, vacances

de randonnée et séjours de wellness.

Les vacances balnéaires sont plus ou

moins prisées à parts égales par tous

les Sinus-Milieus. Les visites de villes

ont quant à elles la préférence des

«consommateurs populaires» et des

«expérimentalistes» tandis que les

«bourgeois conservateurs» préfèrent

les vacances de ski. Pour ce qui est des

circuits, les «expérimentalistes» sont

surreprésentés tandis que les «conservateurs

populaires» sont les plus

friands de voyages culturels. Les vacances

de randonnée attirent plus particulièrement

les «post-matérialistes»

et les «bourgeois conservateurs». Enfin,

les séjours de wellness sont le plus

prisés par les «bourgeois conservateurs»

et la «grande bourgeoisie».

Plus de la moitié des personnes interrogées

s’informe sur Internet, y compose

son programme de vacances et

les réserve directement en ligne. Les

voyagistes sur Internet trouvent plus

particulièrement une confiance absolue

auprès des «consommateurs populaires».

Environ 20% se procurent

d’abord des informations sur Internet

et vont acheter leur billet dans une

agence de voyages. Pour les «bourgeois

conservateurs» et les «statutaires», il

est essentiel de réserver ses vacances

chez un voyagiste connu dont le nom

est synonyme de qualité. Les «conservateurs

populaires» sont quant à eux

plus nombreux à procéder de la manière

inverse: ils s’informent dans une

agence de voyages et réservent ensuite

eux-mêmes sur Internet.

Pour la majorité des personnes interrogées,

la réservation est faite entre un et

quatre mois avant la date souhaitée du

voyage. La «grande bourgeoisie» et les

«bourgeois conservateurs» se décident

souvent au dernier moment et réservent

une ou deux semaines avant de

supérieur/

moyenne

supérieure

moyenne

intermédiaire

moyenne

inférieure/

inférieure

Couche

sociale

1

2

3

Orientation

fondamentale

Sinus A2

Bourgeois

conservateurs

105

A

Tradition

Ordre, devoir

Sinus A23

Conservateurs

populaires

134

Sinus AB12

81

Sinus AB1

Grande bourgeoisie

Statutaires

partir. Les plus spontanés sont cependant

les «ambitieux modernes» qui réservent

souvent moins d’une semaine

à l’avance. Les milieux planifiant le

plus à l’avance sont les «conservateurs

populaires» qui réservent souvent

cinq à six mois à l’avance, les «bourgeois

modernes» même plus que ça.

Tandis que le goût du voyage vient

essentiellement, chez les «ambitieux

modernes» et les «bourgeois conservateurs»,

des belles images véhiculées

par la pub TV, les «conservateurs

populaires», les «consommateurs populaires»

et les «rebelles hédonistes»

se laissent inspirer par la télévision en

général.

75% des personnes interrogées envisagent

d’entreprendre au moins un

voyage de vacances cette année. Selon

l’étude, elles sont encore peu nombreuses

à l’avoir réservé.

➔➔

Plus d’informations sur les Sinus-Milieus :

www.publisuisse.ch/sinus.

Source: étude de consommation de 2009,

enquête réalisée entre juillet et août 2009

Les conservateurs populaires, consommateurs populaires et

rebelles hédonistes se laissent le plus inspirer par la télévision

pour leurs vacances.

79

Sinus B3

Sinus B2

Bourgeois modernes

123

80

Consommateurs

populaires

B

Modernisation

Individualisation, épanouissement personnel, plaisir

Sinus B12

Post-matérialistes

92

Sinus C12

Sinus BC3

126

Ambitieux

modernes

99

Sinus C2

Expérimentalistes

Rebelles hédonistes

«A quel point la constatation par rapport au sujet vacances/voyages est-elle valable pour vous?

Pour mes voyages de vacances, je me laisse inspirer par la télévision.» (tout à fait valable, en %)

Source: publisuisse étude de consomation 2009

sur-représenté

Indice d’affinité: ≥ 116

moyennne sous-représenté

Indice d’affinité: ≤ 84

100

© Sinus Sociovision 2007

C

Emergences

Options multiples, expérimentation,

paradoxe au quotidien

POSITION SOCIALE

SUPÉRIEUR/

MOYENNE

SUPÉRIEURE

MOYENNE

INTERMÉDIAIRE

MOYENNE

INFÉRIEURE/

INFÉRIEURE

BOURGEOIS

CONSERVATEURS

CONSERVATEURS

POPULAIRES

TRADITION

ORDRE, DEVOIR

GRANDE BOURGEOISIE

STATUTAIRES

BOURGEOIS MODERNES

CONSOMMATEURS

POPULAIRES

MODERNISATION

INDIVIDUALISATION, ÉPANOUISSEMENT PERSONNEL, PLAISIR

ORIENTATION FONDAMENTALE

Tout sur les

Sinus-Milieus

POST-MATÉRIALISTES

AMBITIEUX

MODERNES

EXPÉRI-

MENTALISTES

REBELLES HÉDONISTES

EMERGENCES

OPTIONS MULTIPLES, EXPÉRIMENTATION,

PARADOXE AU QUOTIDIEN

A l’époque des modes de vie individuels

et différenciés, il est de plus en

plus difficile de décrire les groupes de

clients avec précision. Car les consommateurs

sont aujourd’hui hybrides et

multi-optionnels. Les Sinus-Milieus illustrent

par conséquent le comportement

humain face à des sujets spécifiques.

Les caractéristiques démographiques

et modes comportementaux

sont associés à l’orientation fondamentale

en matière d’attitude vitale, de critères

de valeurs et de style de vie. Mais

qu’est-ce qui caractérise vraiment les

«rebelles hédonistes», les «ambitieux

modernes» ou les «conservateurs populaires»?

publisuisse propose une documentation

fournie sur le thème des

Sinus-Milieus avec, notamment, une

brochure de base, des études approfondies

et de précieux outils.

➔➔

Plus d’informations sur les Sinus-Milieus:➔

www.publisuisse.ch/sinus.

➔➔

Brochure sur les milieus:➔

www.publisuisse.ch/publikationen

impact zoom 1 | mars 10


6 Chiffres du marché publicitaire 2009

7

Chiffres du marché publicitaire 2009

L’année 2009 a été marquée par la crise économique: le marché publicitaire a reculé de

4,3% par rapport à l’année précédente. Mais la reprise se pointe à l’horizon: au second

semestre, l’économie publicitaire a retrouvé la confiance dans les marchés qui se sont

remis au niveau brut. Pendant la même période, peu de choses ont bougé par rapport à

l’utilisation et la publicité: les parts de marché de la télévision n’ont pratiquement pas

changé et les taux de pénétration nets de la radio sont plus ou moins stables.

Le top ten des sites Internet les plus visités est resté inchangé, à une exception près:

Microsoft Advertising fait son entrée avec ses sites commercialisés en Suisse.

Le marché publicitaire perd 4,3% en 2009 par rapport à

l’année précédente. La presse est la plus durement

touchée, la TV progresse (en milliers CHF)

Quotidiens, hebdomadaires régionaux

et journaux du dimanche

TV

Affichage

Presse spécialisée

Presse grand public, économique et financière

Radio

Internet

Presse professionnelle

Cinéma

Télétexte

Supports publicitaires numériques

Source: Media Focus WizzAd 2009

0 300 600 900 1200 1500

en 1000 CHF

Alors que la plus grande perte absolue 7.8% de performance

32.3%

publicitaire brute en CHF affecte le secteur financier, le tabac

régresse le plus en pourcentage (en millions CHF)

Initiatives et campagnes

Alimentation

Véhicules

Cosmétique et soins du corps

Finances

Manifestations

Loisirs, sport, tourisme

Télécommunication

Prestations de service

Maison/jardin et aménagement

Boissons

Pharmaceutique et santé

Industrie et commerce

Besoins personnels

Electronique de loisirs et photo

Vêtements et linge

Nettoyage

Transports en commun

Médias

Articles et appareils ménagers

Informatique et bureau

Energie

Tabac

9.5%

10.7%

3.0% 2.2%

4.2%

0.7% 0.3%

2008 2009

0 100 200 300 400 500 600 700 800

en millions CHF

Source: Media Focus WizzAd 2009, par branches

0.1%

29.2%

2008 2009

Plus de 60% de la performance publicitaire

brute se répartissent sur la TV

et la presse quotidienne, hebdomadaire

et dominicale (2009)

2008

0.7% 0.3%

2007 3.0% 2.2% 0.1%

9.5%

10.7%

7.8%

4.2%

2007

Tandis que tous les médias ont stagné

ou reculé pendant le premier semestre,

le marché publicitaire s’est plus

ou moins repris au cours du second

semestre

160

150

140

130

120

110

100

Médias électroniques

Presse écrite

Publicité extérieure

29.2%

32.3%

Quotidiens, hebdomadaires régionaux

et presse dominicale

TV

Affichage

Presse spécialisée

Presse grand public, économique et financière

Radio

Internet

Presse

2008

professionelle

Cinéma

Télétexte

Supports publicitaires numériques

90

1 er sem. 05 1 er sem. 06 1 er sem. 07 1 er sem. 08 1 er sem. 09

2 e sem. 05 2 e sem. 06 2 e sem. 07 2 e sem. 08 2 e sem. 09

Quotidiens, hebdomadaires régionaux

et presse dominicale

TV

Affichage

Presse spécialisée

SF 1

Presse grand public, économique et financière

SF zwei

Radio

Internet

SF info

Presse professionelle

3+

Cinéma

Kabel 1

Télétexte

MTV

Supports publicitaires numériques Pro7

RTL

RTL2

Super RTL

Sat.1

Viva

VOX

Source: Media Focus WizzAda 2009

Source: Media Focus WizzAd 2009, indexé: 1 er semestre 2005 = 100

Chaînes de SRG SSR avec les plus fortes parts

de marché en prime time (en pour cent)

SF 1

SF zwei

SF info

RTL

Pro7

Sat.1

VOX

3plus

RTL2

Kabel 1

Super RTL

MTV

VIVA

TSR1

TSR2

M6

RTL 9

CN

RSI LA 1

RSI LA 2

Tele Ticino

0 5 10 15 20 25 30 35

en pour cent

Source: Telecontrol, parts de marché en %, 15–59 ans, 2009, les données se réfèrent

à la région linguistique respective

Peu de pub sur les chaînes de SRG SSR

(minutes de publicité par jour en prime time 2009)

TSR1

TSR2

M6

RTL9

RSI LA 1

RSI LA 2

0 5 10 15 20 25 30 35 40 45

minutes

Source: Telecontrol, nombre moyen de minutes de publicités diffusées par jour

en prime time, 2009

Principaux écrans publicitaires dans toutes les

régions linguistiques sur les chaînes de SRG SSR

SF 1

SF zwei

SF info

RTL

Pro7

Sat.1

3plus

Aussenwerbung VOX

RTL2

Elektronische Kabel Medien 1

Super RTL

Printmedien MTV

VIVA

TSR1

TSR2

M6

RTL9

RSI LA 1

RSI LA 2

0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

GRP

Source: Telecontrol, GRP moyens par écran publicitaire en prime time, 15–59 ans, 2009,

les données se réfèrent à la région linguistique respective

Plus forts taux de pénétration des radios de

SRG SSR dans les régions linguistiques

(pénétration nette en 1000)

DRS 1

DRS 3

DRS 2

DRS Musikwelle

DRS 4 News

Swiss Pop

Swiss Classic

DRS Virus

Radio Rumantsch

Swiss Jazz

La Première

Option Musique

Couleur 3

Espace 2

WRS

RSI Rete Uno

RSI Rete Tre

RSI Rete Due

0 200 400 600 800 1000 1200 1400 1600 1800 2000

pénétration nette

Source: Radiocontrol, pénétration nette en 1000, 15+, 2009, les données se réfèrent

à la région linguistique respective

Bluewin reste le site suisse numéro un

(Unique Clients en 1000)

Bluewin

Microsoft Advertising Schweiz

search.ch

local.ch

20minuten.ch

scout24

Blick Online

sf.tv

NZZ Online

tagesanzeiger.ch

0 500 1000 1500 2000 2500 3000 3500 4000

clients

Source: NET-Metrix Audit, Unique Clients en 1000 par mois, 2009, ensemble de la Suisse,

uniquement sites avec transmission de données sur tous les mois

Manchette marché de la pub

Neuf Suisses sur dix s’informent quotidiennement

sur l’actualité. La télévision est le média

le plus utilisé: trois quarts de la population

allument la télévision quand ils souhaitent

s’informer.

(source: KommTech 2010. Population 15+)

impact zoom 1 | mars 10


8 Etudes sur le thème «consommation»

9

Lues pour vous:

études récentes

Quelles nouvelles connaissances avons-nous sur le thème de la consommation?

Quelles études permettent de tirer des conclusions significatives? «impact zoom»

présente les enquêtes et révélations essentielles sur ce domaine thématique

important de la publicité.

Les Best Ager ont un fort pouvoir d’achat, consomment

beaucoup et sont très attachés à la télévision: la nouvelle

analyse des consommateurs (VA 2009) d’Axel Springer et

Bauer Media en Allemagne confirme que la génération des

Best Ager – les 50-69 ans – constitue un groupe cible particulièrement

attractif. Plus de 30’000 personnes représentatives

de la population ont été interrogées oralement et

par écrit pour ce sondage.

Analyse des consommateurs 2009

Les Best Ager ont un fort pouvoir d’achat, consomment

beaucoup et sont très attachés à la télévision

Les générations sont un sujet brûlant aussi bien en politique

que pour la publicité. La nouvelle analyse des consommateurs

(VA 2009) d’Axel Springer et Bauer Media, pour laquelle

on a interrogé en Allemagne oralement et par écrit plus de

30’000 personnes représentatives de la population, confirme

que la génération des Best Ager – les 50-69 ans – constitue un

groupe cible particulièrement attractif.

En Allemagne, 19,32 millions de citoyens appartiennent à ce

groupe cible, soit 30% des consommateurs. Les Best Ager ne

forment cependant pas seulement un grand groupe cible, ils

sont également bien lotis financièrement. Selon la VA 2009,

les 50-69 ans disposent en moyen du deuxième plus important

revenu personnel. Avec 1379 euros par mois, ils sont nettement

mieux classés que le groupe cible des 18-29 ans qui ne

disposent que d’un revenu mensuel de 987 euros.

La conscience de vivre positive est prépondérante chez les

Best Ager: 80% des 50-69 ans ont déclaré, selon VA 2009,

avoir été satisfaits de leur vie dernièrement. Pour 90% de

la génération Best Age, joie et plaisir sont particulièrement

importants dans la vie. Les Best Ager se considèrent volontiers

comme aimant le contact (81%), sûrs d’eux (83%) et optimistes

(82%). Malgré la crise économique, 33% des 50-69

ans ont indiqué qu’ils aiment beaucoup dépenser de l’argent.

Un regard en profondeur sur la génération Best Age révèle

que l’on trouve parmi ces consommateurs de nombreux bons

vivants qui savent par exemple apprécier à leur juste valeur

les grands crus ou les eaux-de-vie raffinées. Ce qui n’empêche

pas les Best Ager de faire attention à leur santé. L’étude VA

2009 montre par ailleurs que leur comportement de consommateurs

est en avance par rapport au respect du développement

durable et qu’ils choisissent de préférence des produits

biologiques. 55% des 50-69 ans affirment ainsi acheter

si possible de la viande provenant de la garde respectueuse

des animaux – même si elle est plus chère. Ils s’intéressent

nettement plus que la moyenne des consommateurs à de

nombreuses catégories de produits, comme les vacances, les

appareils ménagers ou les placements financiers.

Les Best Ager d’aujourd’hui ont une image plus saine, active

et mobile que jamais. Ils aiment consommer et disposent

d’un fort pouvoir d’achat. Et ils sont particulièrement sensibles

à la télévision. 92% des 50-69 ans la regardent volontiers

pendant leur temps libre. La télévision est par conséquent

l’activité médiatique favorite des Best Ager pendant

leurs loisirs, devançant même la lecture d’un quotidien (87%)

et l’écoute de musique (84%). La tranche d’âge est par ailleurs

ouverte par rapport à la publicité TV: 45% la trouvent divertissante,

41% informative.

➔➔

Analyse de la consommation (VA) 2009 ➔

A télécharger gratuitement sur www.verbraucheranalyse.de➔

La publicité TV permet d’obtenir un fort taux de réponse en

ligne. C’est ce que montre l’étude britannique de Thinkbox

qui a analysé les activités sur Internet pendant les dix minutes

suivant la diffusion d’un spot TV.

TV Response Report

La publicité TV permet d’obtenir un fort taux de réponse en

ligne (par exemple la visite de sites, recherches de documents,

shopping en ligne). C’est ce que montre l’étude britannique

de Thinkbox qui a examiné les activités sur Internet pendant

les dix minutes suivant la diffusion d’un spot TV. L’analyse

d’un total de 175’000 spots de six secteurs différents parvient

à la conclusion que la moitié environ des connexions en ligne

enregistrées (46%) était en rapport direct avec les campagnes

pub en cours. La publicité TV est à l’origine de près de la moitié

de ce taux de réponse en ligne (20%), à peine moins que

l’ensemble des autres médias (26%). Les taux de réponse en

ligne les plus élevés sont générés par des spots qui arrivent

en première ou deuxième place d’un écran publicitaire ou en

dernier. Les spots de 60 secondes peuvent obtenir un taux de

réponse nettement supérieur à celui des spots de 30 secondes.

➔➔

www.thinkbox.tv ➔

La télévision reste le média favori des jeunes. Voilà la

conclusion d’un sondage du Medienpädagogischer Forschungsverbund

Südwest réalisé parmi 1200 jeunes Allemands

de 12 à 19 ans.

Etude JIM 2009

La télévision reste le média favori des jeunes. Voilà la conclusion

d’un sondage du Medienpädagogischer Forschungsverbund

Südwest réalisé parmi 1200 jeunes Allemands de 12 à

19 ans. Les adolescents allemands regardent 137 minutes de

télévision par jour, un peu plus qu’Internet (134 minutes). La

télévision arrive notamment en tête en matière d’actualité,

de sport et de stars. En revanche, les jeunes utilisent surtout

Internet pour communiquer sur les réseaux sociaux, pour le

courrier électronique et pour chatter. La radio est elle aussi

toujours très estimée parmi les 12-19 ans. Trois adolescents

sur quatre l’écoutent (presque) chaque jour. Un sur trois en

consomme même plus que l’année précédente. L’importance

des médias évolue selon l’heure. Le matin, la radio est le principal

média, le soir, c’est la télévision.

➔➔

Medienpädagogischer Forschungsverbund Südwest.➔

La consommation de médias continue de progresser et le

téléviseur reste le principal relais: la tendance vers une

consommation plus forte encore des médias audiovisuels

est confirmée par la récente enquête Three Screen Report

de Nielsen qui analyse régulièrement comment et combien

la population américaine consomme de programmes vidéo.

Three Screen Report

La consommation des médias augmente – le poste TV reste

le principal relais

Aux Etats-Unis, la tendance va vers une consommation plus

forte encore des médias audiovisuels. C’est ce qui ressort de

la récente enquête Three Screen Report de Nielsen qui analyse

régulièrement comment et combien la population américaine

consomme de programmes vidéo. Selon les calculs

de Nielsen, l’utilisation d’un Digital Video Recorder (DVR)

a augmenté au troisième trimestre 2009 de 22,5% par rapport

à la même époque de l’année précédente. La progression

a été plus nette encore pour la consultation de vidéos en

ligne, soit 34,9% sur un an.

Le rapport Nielsen constate que la consommation accrue de

vidéos en ligne et des offres vidéo mobiles/3 heures de vidéo

par mois pour le téléphone portable ne se fait pas au détriment

de la consommation TV classique. Les différentes plateformes

vidéo – TV classique, vidéos en ligne et vidéos mobiles

– se complètent bien au contraire. Et le téléviseur reste

le relais central des consommateurs: pendant le troisième

trimestre 2009, les Américains ont regardé la télévision en

moyenne 31 heures et 35 minutes par mois, dont 32 minutes

via un DVR. Toutes les tranches d’âge continuent à consommer

la grande majorité (99%) de leurs vidéos à la télévision.

Le consommateur moyen est par ailleurs resté en ligne sur

Internet 4 heures par semaine. Le temps de visionnage de vidéos

en ligne a été en moyenne de 22 minutes par semaine.

Plus faible encore que la consommation de vidéos en ligne:

l’utilisation d’offres vidéo mobiles pour le téléphone portable.

Les consommateurs ayant accès à de tels services n’ont

regardé en moyenne que 3 minutes de vidéos par semaine

sur leur portable. Mais il est évident que les offres vidéo mobiles

s’adressent surtout aux jeunes – ils regardent en effet en

moyenne 7 heures et 13 minutes de vidéos mobiles. Mais elles

ne sont pas exclusivement un média des jeunes: les 45-54 ans

visionnent eux aussi près de 3 heures de vidéos par mois sur

leur téléphone portable.

➔➔

Three Screen Report 3rd Quarter 2009➔

A télécharger gratuitement sur http://blog.nielsen.com/➔

nielsenwire/wp-content/uploads/2009/12/Three-Screen-➔

Rpt_US_3Q09REV.pdf

Autres études en bref

Utilisation média. La télévision reste le média d’information

numéro un: 91% des internautes allemands s’informent sur

l’actualité en suivant les journaux télévisés. Derrière la télévision,

le quotidien classique constitue la deuxième source

d’information la plus utilisée – 76% disent en lire pour s’informer

sur ce qui se passe dans le monde. A noter que la télévision

reste, pour toutes les tranches d’âge, le média d’information

le plus populaire, également chez les 14-29 ans.

➔➔

Etude «Informationsverhalten 2.0», Etude des médias TNS Emnid

Impact publicitaire. L’association de la publicité TV et de

celle des moteurs de recherche entraîne une amélioration

de la notoriété non soutenue des marques. La pub TV à elle

seule parvient déjà à augmenter jusqu’à 49% la notoriété des

marques. La combinaison de TV, de recherche de mots-clés et

de recherche avancée permettent même de faire grimper la

notoriété non soutenue d’une marque de 91%.

➔➔

BVDW TV/Search – étude sur l’impact publicitaire➔

Bundesverband Digitale Wirtschaft

impact zoom 1 | mars 10


10 News des programmes News des programmes 11

TSR

TSR1

TSR1

Apprendre en s’amusant

La TSR lancera cet automne un nouveau jeu quotidien, intitulé «Le monde est petit». Thierry Ventouras,

responsable de l’unité Divertissement, assure avoir trouvé la perle rare: un format inédit dans

l’espace francophone et des contenus axés sur l’identité romande.

Texte: Jane-Lise Schneeberger. Photo: TSR1

Pourquoi avoir attendu près de trois

ans après la fin de «Télé la question»

pour réintroduire un jeu quotidien

dans vos programmes ? Avec «Télé la

question», la TSR avait produit pour la

première fois un jeu basé non pas sur

le hasard, mais sur la culture générale.

Cette émission avait suscité un véritable

engouement, car elle offrait enfin

aux téléspectateurs la possibilité de

se divertir tout en apprenant quelque

chose. Depuis, le public attendait le

retour à l’antenne d’un concours didactique

quotidien. Mais nous ne voulions

pas copier les chaînes françaises, nos

concurrents directs. Je me suis donc

mis à la recherche d’un concept précurseur,

original et en même temps

fortement identitaire, une sorte de

pierre philosophale qui n’a pas été facile

à dénicher. En 2009, une société de

production m’a proposé la maquette de

l’émission «Le monde est petit», qui

répondait exactement à ces exigences.

En quoi «Le monde est petit» se distingue-t-il

des jeux diffusés sur les

chaînes françaises? Il propose des

concours que l’on n’a vus nulle part

ailleurs jusqu’ici. De plus, environ

40% des questions se réfèrent à la

Suisse romande. L’émission, qui sera

animée par la présentatrice et comédienne

Khany Hamdaoui, se décline

en trois manches. Durant la première,

trois candidats doivent répondre à des

questions portant sur l’identité romande,

l’étymologie de nos noms de

famille, notre généalogie, etc. Les deux

candidats gagnants se retrouvent en

deuxième manche. Là, on leur montre

une carte postale. Le défi consiste à en

identifier l’expéditeur et le destinataire,

qui sont des personnalités suisses ou

étrangères. Dans la troisième manche,

le finaliste doit reconstituer l’entourage

d’un personnage public sur la

base de huit photos.

Quel sera votre public-cible? «Le

monde est petit» sera diffusé sur

TSR1 en access prime time, une

tranche horaire familiale et très intéressante

en termes d’audience. Nous

nous adressons donc à un public qui

va des enfants aux personnes âgées.

Tout le monde peut s’amuser à répondre

aux questions. Ce qui fait le

succès d’un jeu télévisé, c’est aussi

l’implication des téléspectateurs à la

maison.

«Dîner à la ferme»: deuxième

saison

La série «Dîner à la ferme», qui a connu

un beau succès en 2009, reviendra cet été

titiller les papilles des téléspectateurs

romands. La TSR a déjà recruté les agriculteurs

qui participeront à la deuxième

saison de cette compétition culinaire. Le

principe n’a pas changé: sept cordons bleus,

qui gèrent différents types d’exploitations

agricoles dans toute la Suisse romande,

s’invitent tour à tour pour un repas concocté

avec les produits du terroir. Après ces sept

dîners, ils désignent le meilleur hôte et le

plus fin cuisinier. La série sera diffusée en

prime time sur TSR1 durant les mois de juin

et de juillet.

Part de marché 1er semestre 2009: 32,9%

Part de marché en pour cent en Suisse romande, groupe

cible 15–59 ans, 12.6.–31.7.2009

Source: Telecontrol/NewMediaReporter

TSR1

Expériences «psy» sur TSR1

Un nouveau magazine de la TSR se propose

d’explorer le comportement humain en recourant

notamment à des expériences de

psychologie sociale. «Spécimen» prend

comme point de départ des situations quotidiennes,

des faits divers marquants, des

témoignages vécus ou encore le profil psychologique

de personnalités connues. Il vulgarise

les résultats de la recherche scientifique

en psychologie, afin de décrypter nos

réactions, nos émotions, nos faits et gestes.

Chaque édition traite d’une seule thématique,

comme l’égoïsme, le mensonge ou le

conformisme. Ce magazine de 60 minutes

sera diffusé, cinq à six fois par an, le mercredi

soir en prime time sur TSR1, à partir

du 14 avril.

Des énigmes judiciaires très suivies

Le nouveau magazine de TSR1 «Zone d’ombre», qui revisite des

affaires judiciaires non élucidées, captive les téléspectateurs.

Texte: Jane-Lise Schneeberger. Photos: TSR

Il associe des images d’archives, des reportages et les témoignages des

divers protagonistes. «Nous ne prétendons pas percer tous les mystères qui

planent encore. Notre objectif est plutôt d’expliquer au public le fonctionnement

de la justice et de montrer la complexité de telles enquêtes», souligne

Daniel Monnat, présentateur de «Zone d’ombre» et responsable du département

Magazines de la TSR.

Deux émissions pilotes ont été diffusées dans la grille des Fêtes 2008–2009,

afin de tester ce concept. L’une portait sur la condamnation du Veveysan

François Légeret pour un triple assassinat qu’il nie avoir commis. L’autre évoquait

le petit Luca, qui avait été retrouvé inconscient et blessé à Veysonnaz en

2002. Elle a battu tous les records d’audience, avec 47,0% de parts de marché.

Forte de ce succès, la TSR a décidé d’adopter un rythme régulier. Désormais,

«Zone d’ombre» est diffusé quatre fois par année en prime time le mercredi

soir. Pour inaugurer le cycle, le magazine a décrypté en janvier dernier les

massacres de l’Ordre du Temple Solaire. L’intérêt du public ne s’est pas démenti:

cette émission, d’une durée

de 80 minutes, a réalisé un score de

32,0%.

Part de marché en pour cent en Suisse romande,

groupe cible 15 –59 ans, 28.12.2009 et 4.1.2009

Source: Telecontrol/NewMediaReporter

impact zoom 1 | mars 10


12 Les temps forts de 2010 sur les chaînes de SRG SSR focus 12

News des programmes 13

Le sport à la télé

attire les foules

dant sa remontée du Nil à bord d’un bateau,

sa traversée de l’Ethiopie en chemin

de fer ou sillonnant le Soudan dans

un quatre-quatre. Au cœur de chaque

épisode se trouvent les rencontres avec

des hommes et des femmes qui représentent

toute la diversité du continent.

«Le reste n’est pas oublié»

La planète entière attend avec impa-

2010: aperçu des temps forts

La Coupe du Monde en bref

Rien ou presque n’attire autant de téléspectateurs devant leurs postes que le sport. Cette année,

les grands rendez-vous se bousculent. Après les Jeux Olympiques de Vancouver, l’autre événement

phare de l’année sera la Coupe du Monde de la FIFA 2010 en Afrique du Sud. Grâce aux chaînes de

SRG SSR, vous serez assis aux premières loges.

Texte: Peter Bader. Photos: EQ-Images

Les chiffres impressionnent. A la tête

du classement des émissions sportives

les plus suivies de SF en 2009 figure

le match de qualification décisif

pour la Coupe du Monde contre Israël:

la retransmission a réuni environ 1,2

ronnement publicitaire propice. Cette

année, les grands événements s’enchaînent

coup sur coup. Toujours présentes:

les chaînes de SRG SSR. Dernièrement

pendant les J.O. de Vancouver.

collaborateurs et 19 caméras qui captent

l’ensemble de la course jusque

dans l’aire d’arrivée.

La prochaine Coupe du Monde de la

FIFA 2010 garantit de forts taux d’au-

tience la Coupe du Monde de la FIFA en

Afrique du Sud. Le reste de l’actualité

sportive n’est pas pour autant oublié

par les chaînes de SRG SSR: du point

de vue suisse, les temps forts seront le

tournoi de grand chelem de Wimbledon,

le Tour de Suisse et le Tour de France.

Les passionnés d’athlétisme pourront

évidemment aussi suivre le grand

meeting lausannois «Athletissima».

«Mais jamais au détriment du reste»,

souligne Manuela Gerber, responsable

de l’offre sportive chez publisuisse.

En sport, grâce à SRG SSR, on sera

comme d’habitude aux premières

loges en 2010.

➔➔

Informations sur les offres publisuisse

relatives aux futurs événements sportifs:

www.publisuisse.ch/offre ou ➔

tél. 022 705 14 14

Jeux Olympiques à Vancouver

(12-28 février): l’expérience canadienne

a prouvé la grande renommée internationale

qu’avait le journalisme sportif

suisse. A la demande d’Olympic Broadcasting

Services Vancouver, SRG SSR

a créé le signal mondial de toutes les

épreuves de ski alpin.

Coupe du Monde de la FIFA 2010 en

Afrique du Sud (11 juin-11 juillet): informations

détaillées dans l’encadré.

Tournoi de tennis du grand chelem

à Wimbledon (11 juin-4 juillet):

retransmission de tous les matchs

de Federer.

Tour de Suisse (12-20 juin)

Tour de France (3-25 juillet)

Meeting «Athlétissima»

(8 juillet): retransmission en direct sur

toutes les deuxièmes chaînes de SRG SSR

de 20 à 22 heures (journée de relâche en

Afrique du Sud).

Fête fédérale de lutte suisse et des jeux

alpestres à Frauenfeld (20-22 août):

le grand rendez-vous populaire qui se

déroule tous les trois ans offre autant de

sport captivant que de suissitude.

Rencontres-tests: le premier match test

de l’équipe nationale suisse a déjà été disputé

et retransmis dans les trois régions

linguistiques par les chaînes de SRG SSR.

Deux autre rencontres suivent le 1 er juin

à Sion et le 5 à Genève.

Magazines: à partir du 9 mars, le public

découvrira sur SF zwei, TSR2 et RSI LA 2

toutes sortes d’informations de fond. Un

magazine produit par la FIFA présentera en

16 volets le pays hôte et sa population, les

équipes et les joueurs. A partir de fin mai,

le magazine du mondial sera produit par

les trois chaînes elles-mêmes et essentiellement

axé sur l’équipe de Suisse.

Tournoi: en Suisse, toutes les rencontre du

tournoi seront diffusées sur les chaînes de

SRG SSR (SF zwei, TSR2, également sous

forme de streaming sur Internet, et RSI

LA 2), les derniers matchs de poule disputés

en parallèle étant à suivre sur les

différentes chaînes ou en multiplex.

Début de match: 13 h 30, 16 h 00 et 20 h 30

(pas de décalage horaire par rapport

à l’Afrique du Sud).

Espagne-Suisse: 16 juin, 16 h 00.

Chili-Suisse: 21 juin, 16 h 00.

Suisse-Honduras: 25 juin, 20 h 30.

million de téléspectateurs, soit 55,2%

de part de marché. Juste derrière arrive,

en deuxième place, la descente

hommes du Lauberhorn, avec environ

1,1 million de téléspectateurs et rien

de moins que 79,6% de parts de marché

aux heures de midi (cette année, la

course culte de Wengen a obtenu 73,6%

de part de marché). A la troisième place,

on trouve la finale du championnat du

monde de football des moins de 17 ans

(1 million, 44%).

Environnement publicitaire

propice

Le sport touche le grand public et favorise

l’identification. Le sport crée des

Nous avons beaucoup d’expérience

en Suisse en matière de retransmissions

sportives à la télévision. A titre

d’exemple, SRG SSR a fêté en janvier 50

ans de retransmissions en direct de la

descente du Lauberhorn. En 1960, l’événement

mobilisait 30 collaborateurs et

dience. Rappelons que, pendant le dernier

UEFA EURO 2008, SF avait atteint

avec ses retransmissions en direct une

part de marché moyenne de 51,9%, TSR

44,1% et RSI 38,8%.

Les chaînes de SRG SSR couvriront

évidemment tous les aspects sportifs

du grand rendez-vous sud-africain

(voir encadré). Mais la culture

ne sera pas oubliée pour autant: les

semaines précédant le tournoi, la

télévision alémanique SF diffusera,

dans le cadre d’une série documentaire,

un voyage du Caire au Cap

(du 7 mai au 5 juin, chaque vendredi

à 21h00). La caméra accompagne le

Huitième de finale: si l’équipe d’Ottmar

Hitzfeld se qualifie pour le deuxième tour,

son adversaire serait probablement (selon

qu’elle termine première ou deuxième de

son groupe) soit le Brésil (28 juin le soir),

soit le Portugal.

Ambiance d’avant-match: lors des jours

de rencontre, les trois chaînes chauffent le

public avec un magazine conçu en Suisse,

tandis qu’experts et journalistes couvrent

l’événement sur place. Sur SF zwei, la partie

en nocturne est encadrée d’une table

ronde spécial foot réunissant spécialistes

et public dans les studios zurichois. TSR2

résume à 22 h 45 dans un magazine la journée

du mondial. Quant à RSI LA 2, la chaîne

diffusera un «Club Africa» réunissant des

célébrités du sport et d’autres secteurs

pour commenter à vif le grand rendez-vous

footballistique.

émotions et par conséquent un envi-

4 caméras, aujourd’hui, on compte 110

reporter et narrateur Kurt Schaad pen-

impact zoom 1 | mars 10


14 News des programmes

Neuer Peau Auftritt neuve 15

RSI

SF 1 Radio

RSI «Devancer

la concurrence»

La télévision suisse italienne RSI

propose cette année encore toute

une série de fictions inédites.

Pour la RSI domiciliée à Lugano-Comano, la

concurrence se trouve au sud de la frontière

nationale: les trois chaînes publiques italiennes

de la RAI ainsi que les trois chaînes

privées de Mediaset (Italia 1, Rete 4, Canale

5). Mais la chaîne tessinoise relativement

modeste arrive régulièrement en tête pour

ce qui est de la course aux parts de marché.

C’est non seulement dû aux émissions ayant

un fort ancrage local mais aussi à l’importante

offre de fictions. «Nous voulons toujours

si possible diffuser les films avant les

chaînes italiennes – et nous y parvenons

en général», explique Silvana Carminati,

responsable de RSI pour la fiction et la politique

des achats. La RSI mise surtout sur

une offre de fictions diffusées en prime time

à partir de 21 heures.

«Schweizer Sonntag»:

deux premières

Le dimanche soir sur SF1 continue à être

consacré au «cinéma suisse». Après la

diffusion de «Anne Bäbi Jowäger» (version

restaurée à l’occasion du 100 e anniversaire

de Franz Schnyder), deux premières sont

annoncées à partir de mars: le 28 mars

verra la diffusion de la comédie «Verstrickt

und zugenäht», avec Marie Leuenberger,

Heidi Maria Glössner, Emanuela von Frankenberg,

Sandra Utzinger et Hanspeter

Müller-Drossaart. Enfin, le 9 mai, la chaîne

diffusera la tragicomédie «Sonntagsvierer»,

avec Klaus Wildbolz, Herbert Leiser et

Melanie Winiger.

Parts de marché maximales des diffusions

en 2009:

- Das Fräuleinwunder: 28,0%

- Die Standesbeamtin: 26,5%

- Vitus: 25,0%

Part de marché en pour cent en Suisse alémanique,

groupe-cibles 15–59 ans, 25.1.2009, 4.10.2009, 13.9.2009

Source: Telecontrol/NewMediaReporter

SF 1

Six nouvelles émissions

sur RSR

Radio Suisse Romande (RSR) a

lancé six nouvelles émissions qui

se prêtent au sponsoring et aux

partenariats médiatiques.

L’Agora – Une réunion sur la place du

village, où chacun est invité à questionner

le monde et ses habitants. L’émission

s’adresse aux curieux de tous bords. Le

samedi de 10 h 05 à 10 h 59 sur La Première.

MP3 – Une personnalité dévoile sa facette

la plus secrète. En quelques minutes,

l’auditeur découvre l’univers musical de

politiciens, de sportifs, de chefs d’entreprise

ou d’artistes de Suisse et d’ailleurs.

Du lundi au vendredi de 06 h 49 à 07 h 03 sur

La Première.

Prise de Terre – Ce magazine se branche

sur les grands enjeux écologiques de la

planète. Il invite à découvrir que le défi environnemental

peut aussi être une chance

et, pourquoi pas, une source de plaisir. Le

samedi de 09 h 05 à 09 h 59 sur La Première.

publisuisse aiguise

le profil de sa marque

En remaniant son Corporate Design de fond en comble, publisuisse offre davantage de place à l’émotion

et privilégie la proximité des programmes de SRG SSR.

Texte: Walter Wyss

Deux nouvelles séries seront cette année

diffusées à partir de mars sur la première

chaîne de RSI (RSI LA 1): «The good wife» et

«Lie to me». Elles complètent le menu déjà

bien fourni en séries, avec «Grey’s Anatomy»,

«Private Practice», «Desperate Housewifes»

et «Criminal Minds». La deuxième

chaîne (RSI LA 2) montre vers la mi-mars

la toute nouvelle série «Flash Forward» et

reprendra la série «Prison Break». Enfin, le

dernier épisode de «Lost» est programmé

en juillet.

Mais l’offre est également très étoffée en

matière de grandes premières cinématographiques

inédites à l’antenne: «Gone

baby gone», «Leatherheads», «Nights in

Rodanthe», «Yes Man», «The other boleyn

girl», «The curious case of Benjamin Button»,

«Grand Torino» et «Chronicles of Narnia

The Prince Caspia ». La programmation

définitive n’est pas encore fixée.

«La Nuit du Cinéma Suisse»

Le 6 mars, SRG SSR idée suisse, l’Office

fédéral de la culture et Swiss Films décernent

pour la deuxième fois le prix de

cinéma QUARTZ. L’attribution de ce plus

important prix de cinéma suisse se déroule

dans le cadre d’un gala au Centre de

culture et de congrès KKL à Lucerne. La

TSR y consacre une soirée thématique intitulée

«La Nuit du Cinéma Suisse», la télévision

suisse alémanique l’appelle «Die

lange Nacht des Schweizer Films» et la RSI

«La Notte bianca del Cinema svizzero». Les

trois programmes retransmettent le gala

dans des versions adaptées aux régions.

Les nominations pour QUARTZ 2010 ont été

annoncées le 27 janvier lors de la «nuit des

nominations» aux journées du cinéma de

Soleure.

Babylone – Ce rendez-vous des sciences

humaines réunit tous les formats radiophoniques

(débats, reportages, entretiens

et documentaires) pour une mise en

perspective des enjeux contemporains. Du

lundi au vendredi de 09 h 00 à 10 h 00 sur

Espace 2.

La Plage – Un voyage vers toutes les

musiques, reliées entre elles par le regard

des animateurs. La musique de notre

temps, celle qui nous fait battre la mesure,

conjugue en effet Bach et Beatles, be-bop

et Bashung. Du lundi au vendredi de 18 h 00

à 19 h 00 sur Espace 2.

Zone critique – Des journalistes de la

presse écrite et de la rédaction d’Espace 2

confrontent leurs idées et leurs avis sur

l’actualité littéraire, cinématographique et

théâtrale. Le vendredi de 11 h 00 à 12 h 00

sur Espace 2.

➔➔

www.publisuisse.ch/angebot

Le contexte publicitaire suisse et les besoins des clients évoluent.

publisuisse y a réagi ces dernières années – et maintenant

aussi à travers une nouvelle présentation sur le

marché censée aiguiser le profil de la marque publisuisse.

En privilégiant la proximité des programmes de SRG SSR,

publisuisse entend exploiter de manière conséquente sa

force et son avantage par rapport à la concurrence et les

rendre palpables pour tous les groupes. Ce changement de

cap est aujourd’hui également visible à travers le nouvel habillage

de publisuisse: l’émotion est mieux perceptible.

Pour visualiser cette évolution continue du marché, publisuisse

a donc retravaillé son habillage. Le projet d’identité

de la marque de publisuisse, qui redéfinit les valeurs et l’architecture

de la marque, constitue la base pour le développement

et l’élaboration de la Corporate Identity.

Pensée différente – nouvelle optique

Le développement systématique de l’ancien Corporate Design

accentue l’aspect émotionnel et assure une plus grande

proximité avec les programmes de SRG SSR. Le logo revisité

se trouve au cœur du remaniement: un élément visuel pertinent

et compact synonyme de l’excellence suisse dans la

commercialisation des médias électroniques.

Le nouveau logo repose sur les fondations stables de publisuisse.

Le nom et la couleur rouge sont maintenus. L’élément

visuel symbolise quant à lui le dynamisme et la souplesse et

présente publisuisse sous un autre angle. Le nouveau logo reflète

la compétence dans la commercialisation exclusive des

programmes de SRG SSR et exprime l’attachement au marché

indigène suisse. La mise en page et la typographie sont

plus créatives et plus ouvertes – tout à l’image de la nouvelle

philosophie de la marque.

➔➔

www.publisuisse.ch/erscheinungsbild

impact zoom 1 | mars 10


Le média préféré en Suisse.

Notre étude sur l’utilisation des médias l’atteste: la télévision est le média le plus

utilisé en Suisse. Profitez de notre offre complète de médias électroniques, gage de

votre succès. Lisez sans tarder notre étude sur www.publisuisse.ch/research

More magazines by this user
Similar magazines