JML 1997 10 24 Homélie Orléans Obsèques Mgr René Picandet

institutlustiger.fr

JML 1997 10 24 Homélie Orléans Obsèques Mgr René Picandet

yend~edi 24 octobre 1997 - Cathédrale Sainte Croix d'Orléans

Obsèques de Mgr René PICANDET

1 P 2,4-9

Ps22

Lc 12,35-40 Homélie

Nous lisions ce passage d'Evangil! et la suite du chapitre

douzième de Saint Luc le jour où la vie de René Picandet a été

arrachée à ce monde et remise entre les mains de Dieu ...

*

"Vous le savez bien: si le maitre de maison connaissait

l'heure où le voleur doit venir, il ne laisserait pas forcer sa

maison •.•• C'est à l'heure où vous n'y pensez pas que le Fils de

l'Homme

viendra".

Jésus, qui se nomme lui-même "le Fils de l'Homme" se compare

à un voleur. Il s'introduit par surprise dans la maison dont nous

nous estimions les maîtres. Vient-II comme un voleur enlever son

évêque à ce diocèse? Vient-Il nous voler un ami et un frère~ Il

est venu dépouiller son serviteur, René Picandet, de tout ce qui

a fait humainement son assurance. Il a fait de cet homme dont nous

connaissions la force un pauvre radicalement pauvre.

Jésus accepte que nous le comparions à un voleur. En se nommant

ainsi lui-même, il exprime notre crainte, nos incertitudes

devant l'ultime don de notre vie. Mais est-il seulement un voleur?

*

Jésus ajoute aussitôt: "Tenez-vous prêts: c'est à l'heure

où vous n'y penserez pas que le Fils de l'Homme viendra".

L'heure du voleur est l'heure du Fils de l'Homme, l'heure

du face à face entre René Picandet et le Seigneur qui lui a confié

son peuple; le Fils de l'Homme qui paraîtra dans sa gloire pour

juger les vivants et les morts.

Insutut_Marle

l.ustiger


2.

René Picandet était-il prêt? Son plus intime secret n'appartient

qu'à Dieu et à lui-même. Nous savons, cependant, que notre

frère s'est présenté devant le Fils de l'Homme en pauvre pécheur;

aujourd'hui, nous le remettons à sa miséricorde; nous prions pour

,lui comme tant de fois il l'a demandé à Marie. Il a besoin de

1

notre prière; elle ne doit pas lui manquer.

*

Car "il vient à l'heure où vous n'y penserez pas".

René pensait à cette heure, ou, du moins, il y a pensé: voilà

seize ans qu'il est évêque v d'Orléans; il s'est souvenu de la mort

de Mgr Riobé après seize ans d'épiscopat. Et René comparait la

durée du ministère épiscopal de mon prédécesseur à la sienne.

Quelles pensées l'habitaient à ce moment? Je suis certain, en

tout cas, qu'il a, devant aieu, fait le choix de donner sa vie pour

l'Eglise d'Orléans, pour ce diocèse, pour ce peuple. Il a voulu

donner sa vie complètement et jusqu'au bout pomr vous, puisque

c'est à vous que Dieu l'avait envoyé. Et il l'a fait, même si la

mort

l'a pris par surprise.

Pourquoi Dieu a-t-il mis ainsi la dernière note à la mélodie

de sa vie? Je ne sais. Mais votre éVêque, dans son inquiétude intérieure

sans cesse surmontée, a puisé pour vous la plus suprême

générosité, par amour du Christ qui vous a confiés à lui.

Je viens de vous dire que nous devions prier pour lui; nous

croyons que, dans le secret de Dieu, il prie pour vous tous, même

dans l'ultime épreuve de la purification. Sa prière, unie à celle

du Christ, continue cette intercession sacerdotale du peuple de

Dieu dont il est devenu le serviteur en devenant l'apôtre du

Christ souverain Prêtre.

Nous prions pour lui, pécheur; il prie pour vous, ses frères.

*


3.

"Soyez comme des gens qui attendent leur maître à son retour

des noces, pour lui ouvrir dès qu'il arrivera et rrappera à la

porte".

Jésus se compare au maître qui revient des noces. Quelles

noces? Les noces de la Croix, les noces prophétisées par le festin

inaugural à Cana; les noces de l'union du Christ avec son Eglise,

son peuple sacerdotal; les noces de la Rédemption du monde.

Quelqqes versets plus loin, Jésus nous confiant les pensées

qui l'habitent désigne l'oeuvre de sa Passion comme un grand brasier

qui doit illuminer le monde, un grand "feu allumé sur la terre" (Lc

12,49). Ou encore, il en parle comme de son "baptême" qu'il doit

recevoir, événement lourd d'angoisse (Lc 12,50) jusqu'à ce qu'il

l'ait reçu, événement "désiré d'un grand désir" (Lc 22,15).

Ainsi, voilà le maître qui frappe à la porte. Voilà le

maître à qui René Picandet a ouvert sa porte. C'est lui, René, qui

/

aujourd'hui avec les mots de Saint Pierre vous rappelle ce mystère

.J

de "la pierre rejetée qui devient la pierre d'angle pour faire de

ceux qui sont unis au Christ la nation sainte, le sacerdoce royal,

le peuple qui appartient à Dieu" et qui, dès lors, est "chargé

d'annoncer les merveilles de Celui qui vous a appelés des ténèbres

à son admirable Lumière", Celui qui revient des noces -les noces

de la Croix, les noces de la joie, les noces de notre délivrance,

les noces d'espérance, noces de la Vie dans la mort vaincue.

Pour attendre son retour, nous sommes restés "en tenue de

serviteur"; lui,à son tour, mettra la même tenue, se faisant le

serviteur de chacun. En ce réciproque et stupéfiant service,

Jésus nous révèle l'abîme de l'amour auquel il nous appelle et

qu'il

nous donne.

Dans l'invisible Demeure, le Christ s'est mis en tenue de

service pour recevoir Resé Picandet, son bon serviteur.

***

Puissent la mémoire de Mgr René Picandet, son exemple, sa prièr

qui ne vous manquera jamais, être le signe de l'amour que le Christ-

Serviteur porte à chacun de vous.

Puissent le souvenir de sa parole, l'amour qu'il vous a porté

et qu'il vous porte encore, l'amour que vous lui avez porté et que

vous lui portez encore, éveiller en chacun une générosité plus

grande afin que s'accomplisse ainsi le dessein de Dieu.

More magazines by this user
Similar magazines