JML 1997 08 19 Ouverture JMJ Paris Homélie fr - Institut Jean-Marie ...

institutlustiger.fr

JML 1997 08 19 Ouverture JMJ Paris Homélie fr - Institut Jean-Marie ...

Bienvenue, chers amis.

Quelle joie de vous voir à Paris!

Je ne sais pas ce qui vous a conduits

jusqu'ici, quelle recherche, quel désir intérieur.

Mais je sais que nous allons, au long de ces

cinq journées,

vers la source de la vie.

nous mettre en route ensemble

Chacun de vous a son histoire. Parmi vous ,

certains ont déjà goûté à la coupe amère du

malheur. Chacun de vous aspire au bonheur.

Vous vous demandez quelle est votre place

dans ce monde si beau et pourtant traversé par

tant de souffrances et d'injustices.

Ici, ensemble, nous chercherons Celui qui

peut nous montrer le chemin.

Ce soir, mercredi et jeudi, nous irons à la

rencontre les uns des autres.

Jeudi soir, lorsque le Pape Jean-Paul

appelé chacune des nations auxquelles nous

t9tpart enons/

II aura

appartenons, il nous invitera à écouter le Christ

Jésus, qui s'est fait le serviteur de tous. Lui

qui a lavé les pieds de ses disciples nous donne

le secret de l'amour. Il nous appelle à faire de

même. L'amour nous invite à partager. En cette

même fête, d'avance le Christ, lui, nous donne

en partage son corps et son sang - sa vie.

Ainsi, la première parole que nous adressera

Jean-Paul II nous invitera à entendre le secret

de la vie, celui de l'amour plus fort que la

mort.

Vendredi, notre journée s'achèvera en

suivant le Christ en sa Passion.

Avec lui nous voulons porter la souffrance

de tous nos frères, travailler à délivrer tous

les hommes des puissances de destruction qui

les habitent.

Pour cette soirée, gardez en mémoire ce mot

magnifique que Jésus prononce sur la Croix: le

pd\"ÔIcn,


pardon.

Le pardon que les frères ennemis doivent se

donner les uns aux autres. Je pense à ceux

d'entre vous qui sont victimes de la guerre.

Elle est toujours fratricide.

Le pardon que l'on doit se donner dans les

familles, même lorsque les divisions semblent

irréparables.

Le pardon que l'on demande pour soi-même

et pour ses fautes, à Dieu, par le Christ.

Car le Christ poursuit son chemin, portant

sa croix, et nous invite à le suivre. Nous

devenons avec lui artisans du pardon.

Samedi matin, nous formerons autour de

Paris une immense chaîne de fraternité, signe

de notre espérance et de notre volonté de

réconciliation et de partage entre tous les

hommes, de toutes races, langues, cultures et

conditions.

Samedi soir, à Longchamp, nous entrerons

avec allégresse dans la splendeur de la vie. Dix

Jeunes parmi vous, venus des cinq continents,

recevront le baptême, nouvelle naissance.

Avec eux nous parcouœfons le chemin où

nous nous sommes avancés pour devenir

enfants de Dieu.

Dimanche, le Seigneur ressuscité nous fera

découvrir la beauté du peuple nouveau qu'il ne

cesse de rassembler.

Bienvenue à tous et à chacun!

Je demande à Dieu de vous combler de la

paix et de la joie promises.

4


Mardi 19 août 1997

Messe d'ouverture des Journées Mondiales de la Jeunesse

Mot d'accueil

par le cardinal Jean-Marie

archevêque de Paris

LUSTIGER

C'est le Christ qui vous invite :'Venez et voyez".

C'est le Christ qui nous rassemble en ces Journées Mondiales de la

Jeunesse à Paris.

C'est le Christ que vous cherchez.

Regardez cette photographie :

une jeune fille de votre âge, une petite Française, Thérèse Martin; elle est

devenue Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus et de la Sainte Face.

Elle aussi a cherché le Christ.

Elle s'est mise en route, il y a un siècle. Elle a trouvé le chemin le plus

court: le chemin de l'amour, le chemin du Christ; le chemin que je vous invite à

suivre pendant ces Journées.

Pour nous mettre en route, demandons au Christ de nous faire reconnaître

nos manquements à l'amour, l'amour de Dieu, l'amour de nos frères.

Un instant, sous le regard de Dieu qui nous aime, faisons silence.


Messe d'ouverture

Matthieu 18. 1 à 5

HOMELIE DU CARDINAL LUSTIGER

Archevêque de Paris

Dans l'Evangile, les disciples posent toujours les bonnes questions,

même lorsque celles-ci nous paraissent naïves ou stupides.

Jésus leur annonce sa Passion prochaine, et voilà leur question ." Qui

donc est le plus grand dans le Royaume des cieux ?"

Etre le plus grand ! pourquoi pas : être le plus riche, le plus fort et le

plus puisssant, le plus beau et le plus intelligent?

Compétition, conquête, c'est la dure loi de l'argent et du sport; elle

habite nos esprits.

Que répond Jésus? Il appelle un petit enfant qui traîne par là, et il le

plante au milieu d'eux. Il leur dit :" Pour entrer dans le Royaume des cieux, il

vous faut redevenir comme ce petit enfant."

C'est en redevenant petits que nous pouvons devenir grands dans le

Royaume des cieux.

C'est en nous faisant pauvres que nous devenons riches.

C'est en nous faisant faibles que nous devenons forts.

C'est en découvrant 13 folie de l'amour que nous devenons intelligents.

Jésus nous dit :" Qui trouve sa vie, la perdra. Qui la perd à cause de

moi, la trouvera." (Matthieu 10.39) Cette loi du Royaume nous semble bien

obscure et bien dure. Est-elle plus dure que la loi de l'argent et du sport ?

***

Cette petite jeune fille 1 notre amie Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus,

elle aussi, a eu de grandes ambitions, les meilleures et les plus nobles

ambitions de ce monde. Elle voulait devenir une grande sainte; elle rêvait

d'accomplir les actions les plus héroïques. Elle désirait à la fois toutes les

vocations.

Vous aussi, parfois, vous rêvez à tout ce que pourrait devenir votre vie.

Comment la réussir?


Vous savez bien que s'il y a des vainqueurs, il y a beaucoup de vaincus.

Alors, vous préférez peut-être limiter vos ambitions pour ne pas être déçus; vous

vous résignez d'avance à un petit bonheur, à un petit succès.

Eh bien non! Ne vous résignez pas! Ne choisissez pas la médiocrité!

Dieu veut pour vous le plus grand bonheur!

Au nom du Christ, je vous appelle à la plus haute ambition, l'ambition de

l'amour, l'amour sans limite, la seule ambition qui ne déçoit pas, la seule ambition

qui soit digne de votre plus profond désir.

***

Quel est donc votre plus profond désir. Voilà la première question, la vraie

question. Quel est le désir qui vous pousse? car c'est de votre désir, de votre

recherche que dépend votre avenir.

Ou'est-ce qui vous fait courir? De quoi avez-vous faim?

" Que cherchez-vous?" C'est la première question de Jésus aux deux

disciples. " Que cherchez-vous ?" c'est la question que Jésus vous pose.

"Cherchez et vous trouverez", (Mt. 7. 8) dit Jésus. Mais chercher quoi? ou

chercher qui?

***

Notre amie, la petite Thérèse, a eu l'intuition foudroyante de ce qu'il faut

désirer pour réussir, à coup sûr, sa vie.

Elle a vu, au prix d'un grand travail intérieur, qu'il lui fallait demander

l'Amour.

L'amour, c'est-à-dire apprendre à aimer, continuer d'aimer, aimer toujours

davantage.

Mais aimer qui? Aimer comment?

Aimer, c'est donner et se donner. Ce n'est pas se détruire. Mais au

contraire s'accomplir.

L'amour, c'est de ne pas penser à soi-même ni se chercher soi-même;

mais vouloir le bien et le bonheur de l'autre quel qu'il soit. L'autre que nous

reconnaissons comme notre prochain, même s'il est notre ennemi.

L'amour n'est pas une drogue. L'amour est la plénitude de la vie. Mais esti!

possible d'aimer ainsi?

***

Les disciples et la petite Thérèse l'ont découvert: Dieu nous aime le

premier. Il nous donne son Fils. Nous pouvons aimer puisque Dieu nous aime.

Nous pouvons, dans le Christ, apprendre à aimer comme il nous aime.

Cet amour est notre vie, notre liberté, notre bonheur, notre joie.


Le' petit enfant que Jésus a placé au milieu des disciples a reçu la vie de

ses parents. De même nous recevons de Dieu la vie et l'amour. " nous les donne

pour que nous vivions et pour que nous aimions. C'est Dieu qui nous porte

comme un enfant est porté dans les bras.

Cet amour-là est la plus grande ambition possible; il change notre vie.

C'est l'ambition que Dieu propose à chacun, l'ambition d'un amour sans limite.

***

"Que cherchez-vous ?" vous demande le Christ.

- "Seigneur, où demeures-tu ?"

"Venez et voyez".

Venez, marchez à ma suite ... Vous découvrirez

aime puisque le Père vous a donnés à moi.

de quel amour je vous

Venez et voyez.

Vous verrez que cet amour-est votre vie.

Vous aussi, vous saurez aimer et vous vivrez.

More magazines by this user
Similar magazines