edition - janvier 2010 - Club Averroes

irma.asso.fr

edition - janvier 2010 - Club Averroes

« La presse a expliqué le manque de diversité dans ses rédactions par une

conjoncture économique spécifiquement difficile » peut-on lire dans le rapport

« Médias et Diversité » de Bernard Spitz.

On ne peut pas le nier, mais on constate que la crise touche davantage une

catégorie d’individus plus que d’autres. La chaîne Direct Star (anciennement Virgin

17) a été lancée en juillet 2010, il y a à peine 6 mois, avec une certaine indifférence,

voire un mépris au regard de la diversité, qui n’y a pas droit de citer.

Il apparaît pour beaucoup d’entreprises de presse que ce n’est pas qu’une question

de conjoncture défavorable mais que c’est la redéfinition d’un nouveau modèle

économique qui s’esquisse pour elles. Avec des remises en cause fondamentales :

quelle ligne, quel public, quel contenu, quel support ? Nous pensons au Club

Averroes que la notion de diversité prise ici au sens transversal peut être la solution à

de nombreux médias qui, au travers de son prisme d’innovation, peuvent

développer une stratégie globale.

En 2010, les téléspectateurs ont pu découvrir des professionnels de talents, dont

Tahar Rahim, l’acteur du film « Un Prophète » de Jacques Audiard et nouveau

visage du cinéma français, mais également Marc Gosy acteur principal aux côtés

de Corinne Touzet sur TF1 dans la série « Interpol », ou encore Mhamed Arezki (prix du

meilleur jeune acteur) et Jina Djemba révélés dans la série « les Bleus » sur M6…

Les nouveaux acteurs des fictions télé sont révélateurs des nouveaux visages de la

société française comme Edouard Montoute, Alex Descas dans la série « un Flic » sur

France 2 ou Anthony Kavanagh dans « Les amants de l’ombre » le succès

d’audience de France 3.

Autre élément de réjouissance, la récompense du talent de la jeune Alice Belaïdi qui

remporte le Molière de la révélation théâtrale de l’année 2010 pour son

interprétation dans la pièce « Confidences à Allah », adaptée du roman de Saphia

Azzeddine. Et que dire encore de Mabrouk El Mecheri dont la fiction de la rentrée

2010 sur Canal + « Maison Close » connait un triomphe sans précédent. En quelques

semaines la série sensation se hisse en tête des créations originales les plus regardées

sur Canal +.

Dans le monde littéraire, en 2010, on note la consécration de Mohammed Aïssaoui

(Prix Renaudot de l’essai pour « L’Affaire de l’esclave Furcy »), Abdellah Taïa (Prix de

Flore 2010 pour « Le jour du roi ») et Abd Al Malik (Prix Edgar Faure 2010 de littérature

politique pour « La guerre des banlieues n'aura pas lieu »).

Des nouveaux visages de la diversité apparaissent donc, malgré les difficultés et

contredisent les sceptiques. Bref, promouvoir la diversité n’est pas un pari, c’est une

nécessité qui enchante le public.

6

More magazines by this user
Similar magazines