Baromètre de l'édition musicale 2010-2011 - CEMF

irma.asso.fr

Baromètre de l'édition musicale 2010-2011 - CEMF

Baromètre

Edition Musicale

2010-2011

KPMG AUDIT

Décembre 2012


Préambule

La chambre syndicale de l’édition musicale (ci-après la «CSDEM») et la chambre syndicale de l'édition musicale de France (ci-après la «CEMF»)

sont les deux associations syndicales de l’édition musicale qui regroupent l’essentiel des acteurs français et internationaux du secteur en France.

Plus précisément :

■ La CSDEM réunit l’ensemble des éditeurs de musique de variété. Elle a pour objet principal :

La défense de droit d’auteurs

La promotion et la valorisation

de la musique de variété

La représentation et la défense

de la profession et des intérêts

nationaux et internationaux

de ses membres

■ La CEMF réunit les éditeurs de musique classique. Elle a pour objet:

La défense des intérêts

économiques, industriels et

commerciaux, sociaux et moraux

des éditeurs de musique de France

La contribution à la défense et

au développement de la

propriété littéraire et artistique

La participation à toute action

destinée à la promotion de

l’édition de musique classique

Ces deux associations syndicales se mobilisent avec leurs adhérents depuis plusieurs années pour développer des indicateurs économiques et

financiers au travers du baromètre de l’édition musicale afin que la profession soit, d’une part, reconnue comme un acteur industriel incontesté et

que chaque membre puisse communiquer sur des indicateurs communs et, d’autre part, afin de donner une image périodique de l’état de son marché.

Cette nouvelle édition du baromètre de l’édition musicale (ci-après l’étude), initiée par la CSDEM et la CEMF avec le concours technique de KPMG,

porte principalement sur les données financières et de gestion pour les années 2010 et 2011 du marché de l’édition musicale en France.

Ainsi, le principal objectif de cette nouvelle édition du baromètre de l’édition musicale est d’apporter un éclairage factuel sur l’évolution

du secteur de l’édition musicale dans un contexte actuel difficile pour l’industrie de la musique dans son ensemble.

© 2012 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants adhérents de

KPMG International Cooperative (“KPMG International”), une entité de droit suisse. Tous droits réservés. Imprimé en France.

Le nom KPMG, le logo et “cutting through complexity” sont des marques déposées ou des marques de KPMG International.

2


Sommaire

01

Méthodologie et

périmètre de l’étude

02

Principaux constats de

l’étude

03 05

Principales données de

gestion et caractéristiques

financières des acteurs

04

Investissements et

financements

Ressources humaines

06

Les préoccupations

des éditeurs


Méthodologie et périmètre de l’étude

Conformément au dernier baromètre de l’édition musicale 2009/2010, un

questionnaire détaillé portant sur des thèmes clés du secteur de l’édition

musicale a été élaboré par les associations syndicales, la CSDEM et la CEMF.

Les principaux thèmes abordés dans le baromètre de l’édition musicale

2010/2011, conformément aux objectifs fixés par les associations syndicales,

sont :

Les caractéristiques

générales et les principales

données de gestion

Les caractéristiques

financières

Les investissements

Les financements

Les ressources

humaines

Le questionnaire ainsi qu’une note explicative ont été communiqués en mars 2012 à plus de 110

participants, acteurs du secteur de l’édition musicale en France, sur la base d’une liste établie

par les deux associations syndicales. Les participants ont eu jusqu’au 15 octobre 2012 pour

répondre aux diverses questions abordées par chaque thème.

Les résultats présentés se fondent sur les informations déclaratives fournies par les participants

pour chacune des questions. Les montants et pourcentages indiqués sont calculés sur la base des

adhérents ayant répondu, tel que précisé en bas des graphiques. Ils sont calculés sur la base des

chiffres précis et donc peuvent différer quelque peu des pourcentages calculés sur la base des

chiffres arrondis présentés. Lors de la réalisation de cette étude, KPMG n’a ni cherché à justifier ni

à émettre une opinion sur les informations déclarées par les participants dans les questionnaires.

Le traitement technique des réponses aux questionnaires a été effectué par KPMG dans le respect de

la confidentialité des données économiques et de gestion recueillies auprès des participants. Ces

informations individuelles fournies par chaque participant n’ont été ni communiquées aux associations

syndicales ni citées dans cette étude. Ainsi, les résultats présentés ci-après sont une agrégation des

réponses obtenues.

1


Périmètre de l’étude

Nombre d’adhérents ayant répondu et leur chambre syndicale

27%

6%

67%

CSDEM

CSDEM & CEMF

CEMF

53 Adhérents au total

Les 30 réponses représentent

61 structures, dont 53 sont

adhérentes à au moins une chambre

syndicale.

Certains adhérents n’ont pas répondu à

toutes les questions. Aussi pour chacune

des questions, il est indiqué au pied des

graphiques le nombre exact de réponses.

Poids des Indépendants et des Majors dans le périmètre de

l’étude, par référence au chiffre d’affaires 2011

20%

80%

Majors *

Indépendants

80%

du chiffre d’affaires

provient des Majors.

Sur un chiffre d’affaires total pour

l’exercice 2011 de 196M€, les Majors

représentent 80 % et

les Indépendants 20 %.

* Majors = EMI Publishing, Sony ATV Music Publishing, Universal Music Publishing et

Warner Chappell Music

© 2012 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants adhérents de

KPMG International Cooperative (“KPMG International”), une entité de droit suisse. Tous droits réservés. Imprimé en France.

Le nom KPMG, le logo et “cutting through complexity” sont des marques déposées ou des marques de KPMG International.

6

2


Principaux constats de l’étude

Points clés

■ Une progression à deux chiffres en 2011 du nombre

d’œuvres en catalogue, qui masque une fragilisation du

répertoire local.

■ Une bonne performance des revenus de synchronisation et

des droits d’exécution publique, alors que les droits

mécaniques poursuivent leur décroissance.

■ Si le pourcentage de marge brute moyen se maintient, près

de la moitié des acteurs subissent une baisse de leur résultat

opérationnel.

■ Malgré l’environnement économique difficile, les éditeurs

maintiennent leurs investissements dans la création,

particulièrement en faveur des jeunes créateurs.

■ Le financement reste majoritairement assuré par fonds

propres (et comptes courants d’actionnaires).

■ Les indicateurs de ressources humaines restent stables.

3


Principaux constats de l'étude

Thème

Commentaires

Evolution des catalogues

Le nombre d’oeuvres détenues en catalogue augmente de 14% entre 2010 et 2011, mais la part des œuvres locales

diminue de 10%.

Le nombre de nouveaux contrats de cession d’oeuvres locales signés en 2011 s’élève à 5 514 contrats, en progression

de 18% par rapport à 2010. 47% de ces nouveaux contrats sont relatifs à des nouveaux talents.

Résultats financiers

Le chiffre d’affaires des participants à l’étude s’élève à 196M€ en 2011, en augmentation de 3,6% à périmètre constant

par rapport à 2010:

• Les droits SACEM / SDRM, qui représentent 64% du chiffre d’affaires total en 2011, sont en progression de 2%.

Cette progression est portée par la croissance des droits d’exécution publique qui fait plus que compenser la baisse

des droits mécaniques;

• Les droits éditoriaux hors SACEM représentant 25% du chiffre d’affaires total en 2011 augmentent de 13%,

principalement grâce aux revenus de synchronisation.

L’origine géographique des répertoires générant les droits SACEM / SDRM est similaire en 2011 et 2010 :

• Le répertoire local représente 19% des droits en 2011, soit un montant de 24M€;

• La répartition est de 42-58% entre l’Union Européenne et le reste du Monde ;

• Au sein de l’Union Européenne, les droits SACEM / SDRM proviennent pour 46% en 2011 du répertoire local, le

répertoire en provenance du reste de l’Union Européenne représentant 54% en 2011.

La marge brute des droits éditoriaux progresse de 3% en valeur entre 2010 et 2011 et le taux de marge brute de ces

mêmes droits est en légère baisse, à 33% du chiffre d’affaires en 2011.

La marge brute des revenus non éditoriaux baisse de 2% entre 2010 et 2011 et le taux de marge brute de ces mêmes

revenus est en légère augmentation à 52% du chiffre d’affaires 2011.

Le résultat d’exploitation global des participants augmente de 29% en 2011 mais 48% des participants présentent une

baisse de résultat d’exploitation en 2011. Retraité d’un acteur à la variation significative et atypique, le taux de résultat

d’exploitation rapporté au chiffre d’affaires est quasiment stable en 2011 par rapport à 2010.

© 2012 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants adhérents de

KPMG International Cooperative (“KPMG International”), une entité de droit suisse. Tous droits réservés. Imprimé en France.

Le nom KPMG, le logo et “cutting through complexity” sont des marques déposées ou des marques de KPMG International.

8

4


Principaux constats de l’étude

Thème

Commentaires

Investissements

Le montant des avances versées au cours de l’année a baissé de 6% entre 2010 et 2011, pour atteindre un montant

total de 9,2 M€. La part des nouveaux talents est toutefois en progression, atteignant 22% des avances versées en

2011.

Les avances non récupérées sont stables entre 2010 et 2011. Compte tenu de la progression des avances versées sur

les 2 exercices, cette tendance indique un rythme de recoupement des avances en très légère diminution.

Financements

63% des participants ayant répondu au questionnaire ne se financent que par fonds propres et compte courant

d’actionnaires.

Ressources humaines

L’effectif total est quasiment stable (-1%) entre 2010 et 2011 pour atteindre un nombre de 283 salariés en 2011.

95% de l’effectif est en CDI, et 59% des salariés sont des femmes.

© 2012 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants adhérents de

KPMG International Cooperative (“KPMG International”), une entité de droit suisse. Tous droits réservés. Imprimé en France.

Le nom KPMG, le logo et “cutting through complexity” sont des marques déposées ou des marques de KPMG International.

9

5


Principales données de gestion

et caractéristiques financières des acteurs

Points clés

■ Forte croissance du nombre d’œuvres totales en catalogue

et des contrats de cessions, mais baisse de la part des

œuvres locales sur ces deux indicateurs

■ Légère croissance du chiffre d’affaires en 2011, portée

principalement par la progression des revenus de

synchronisation et droits d’exécution publique, et malgré

une baisse des droits mécaniques.

■ Stabilité des marges

6


Principales données de gestion

Quel est le nombre d’œuvres totales détenues dans votre catalogue ?

6 090 417

+14%

6 971 059

14% d’augmentation du

nombre d’œuvres totales détenues en

catalogue entre 2010 et 2011.

2010 2011

57 réponses / 61 structures

Quel est le nombre d’œuvres locales

détenues dans votre catalogue ?

350 016

+3%

368 871

2010 2011

6% 5%

94% 95%

2010 2011

55 réponses / 61 structures

Œuvres locales

Œuvres

internationales

Cette tendance est portée par les

Indépendants (hausse de 38 %, provenant

pour l'essentiel d'un acteur). La part des

Indépendants dans ce nombre total

d'œuvres en répertoire passe de 31% en

2010 à 37% en 2011.

de croissance du nombre

d’œuvres locales détenues

en catalogue en 2011 par

3%

rapport à 2010.

Leur part sur le montant total des œuvres

détenues en catalogue baisse :

-10% , passant de 6% en 2010

à 5% en 2011.

© 2012 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants adhérents de

KPMG International Cooperative (“KPMG International”), une entité de droit suisse. Tous droits réservés. Imprimé en France.

Le nom KPMG, le logo et “cutting through complexity” sont des marques déposées ou des marques de KPMG International.

11

7


Principales données de gestion

Quel est le nombre de pactes de préférence éditoriaux en cours

à la fin de l’année?

737

+7%

790

Le nombre de pactes en cours

augmente de

7%

en 2011

2010 2011

42 réponses / 61 structures

Quel est le nombre de nouveaux pactes signés au cours de l’année?

158

-20%

127

En revanche, le nombre de nouveaux

pactes signés en 2011 baisse :

-20%

par rapport à 2010

2010 2011

42 réponses / 61 structures

© 2012 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants adhérents de

KPMG International Cooperative (“KPMG International”), une entité de droit suisse. Tous droits réservés. Imprimé en France.

Le nom KPMG, le logo et “cutting through complexity” sont des marques déposées ou des marques de KPMG International.

12

8


Alors que le nombre de contrats de cession d’œuvres locales augmente de

18% en 2011, le nombre de contrats de cession signés avec des

nouveaux talents est quasiment stable (+1% par rapport à 2010).

La part des nouveaux talents baisse par conséquent de 17%, et ils ne

représentent plus que 47% en 2011.

Nombre de nouveaux contrats de cession

d’œuvres locales signés sur l’exercice

4 679

+18%

5 514

Part des nouveaux talents (en %)

47%

55%

Nouveaux talents

Autres artistes

45%

53%

2010 2011

52 réponses / 61 structures

2010 2011

9


Principales données de gestion

Chiffre d’affaires total (en M€)

189 196

+3,6%

Le chiffre d'affaires des adhérents ayant répondu

au questionnaire s'élève à 196M€, en augmentation

2010 2011

60 réponses / 61 structures

de 3,6% à périmètre constant entre 2010 et

2011.

52% des participants à l’étude présentent une

croissance de chiffre d'affaires en 2011 par rapport

à 2010.

Le poids des Majors dans le chiffre d'affaires total

de l'échantillon diminue légèrement (80% en 2011

contre 82% en 2010).

Décomposition du chiffre d’affaires par catégorie (en M€)

123 126

Les droits SACEM/SDRM, qui représentent 64% du

chiffre d'affaires total en 2011 et 2010, sont en légère

progression de +2%.

Les droits éditoriaux hors SACEM sont en croissance

45 51

de +13% et représentent 25% du chiffre

d'affaires total en 2011.

Droits Droits

SACEM_SDRM

SACEM/SDRM

Droits Droits éditoriaux éditoriaux

hors hors SACEM SACEM

18 17

3 2

Partitions Partitions Revenus Revenus

non non éditoriaux éditoriaux

60 réponses / 61 structures

Le chiffre d'affaires Partitions diminue : -5%. Il

représente 9% du chiffre d'affaires total en 2011.

Les autres revenus non éditoriaux diminuent de 15%

sur les 2 exercices et ne représentent que 1% du

chiffre d'affaires total en 2011

© 2012 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants adhérents de

KPMG International Cooperative (“KPMG International”), une entité de droit suisse. Tous droits réservés. Imprimé en France.

Le nom KPMG, le logo et “cutting through complexity” sont des marques déposées ou des marques de KPMG International.

14

10


La progression des droits SACEM/SDRM est liée à la hausse des droits d‘exécution

publique qui progressent de +7%.

Ils représentent 42%* du chiffre d'affaires total en 2011 et 64% des droits

SACEM/SDRM.

Les droits mécaniques reculent : -7% entre 2010 et 2011. Ils ne représentent plus

que 23%* du chiffre d'affaires total des sociétés de l'échantillon en 2011.

Répartition des droits SACEM SDRM

(en M€)

2010

47 43

73

78

2011

61% 64%

Droits Exécution Publique

Droits Mécaniques

39% 36%

Droits Mécaniques Droits Exécution Publique

2010 2011

* Sur base extrapolée par rapport aux réponses

53 réponses / 61 structures à la répartition des droits SACEM/SDRM

11


Principales données de gestion

Décomposition des droits SACEM totaux payés aux éditeurs

(Source SACEM – en M€)

143

149

155

161

170

La part des droits d'exécution

publique poursuit son augmentation

aux dépens des droits mécaniques.

En 2011, les droits SACEM ont

93

78

78

76

70

progressé de 1% (+5%

pour les droits d’exécution publique

et -8% pour les droits mécaniques)

2007 2007 2008 2008 2009 2009 2010 2010 2011 2011

Au global de 2007 à 2011, les droits

SACEM payés aux éditeurs ont

augmenté de 2%:

-8%

76 70

+5%

161 170

Droits d’Exécution Publique

Droits Mécaniques

+19% pour les

droits d'exécution publique et

-24% pour les droits

mécaniques

2010 2011

© 2012 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants adhérents de

KPMG International Cooperative (“KPMG International”), une entité de droit suisse. Tous droits réservés. Imprimé en France.

Le nom KPMG, le logo et “cutting through complexity” sont des marques déposées ou des marques de KPMG International.

16

12


Principales données de gestion

Répartition géographique de chiffre d'affaires SACEM / SDRM (en %)

57%

2010 2011

19%

24%

Répertoire local France

Répertoire Reste de l'UE

Répertoire Monde hors UE

58%

19%

23%

L'origine géographique du répertoire générant les

droits SACEM / SDRM est assez similaire en 2010 et

2011 :

19%

• Le répertoire local représente

des droits en 2011, soit un montant de 24 M€

• La répartition est de 42 - 58 % entre l'Union

Européenne et le reste du Monde

• Au sein de l'Union Européenne, les droits SACEM /

SDRM sont répartis à 46% entre le répertoire local

et 54% pour le répertoire en provenance du reste

de l'Union Européenne.

47 réponses / 61 structures

© 2012 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants adhérents de

KPMG International Cooperative (“KPMG International”), une entité de droit suisse. Tous droits réservés. Imprimé en France.

Le nom KPMG, le logo et “cutting through complexity” sont des marques déposées ou des marques de KPMG International.

17

13


Les droits éditoriaux hors SACEM progressent globalement de 13%

en 2011 et sont principalement composés :

■ Des revenus de synchronisation (31 M€ en 2011 soit 63%), en

croissance de 31%

■ Des perceptions étrangères directes (13 M€ en 2011 soit 26%),

stables en valeur entre 2010 et 2011.

Répartition des droits éditoriaux hors SACEM (en %)

3% 2% 5% Synchronisation

2%

2%

Perceptions étrangères directes

2% 3% 3% 1%

2%

30%

Commissions de gestion

Licences graphiques

2010

26%

2011

55%

Droits de reprographie SEAM

Grands droits

Autres droits éditoriaux

63%

57 Réponses / 61 structures 14


Principales données de gestion

Répartition du chiffre d’affaires Partitions (en %)

Le chiffre d'affaires Partitions, qui

26% 28%

74% 72%

2010 2011

Location de matériel

d'orchestre

Ventes de partitions

57 réponses / 61 structures

diminue globalement :-5% en

valeur en 2011 par rapport à 2010.

La part des locations de matériel

d'orchestre augmente, représentant en

2011 28% de cette activité avec une

croissance en valeur de 6%.

Les ventes de partitions, qui

représentent 72% de cette activité en

2011, affichent une baisse de 8% en

valeur par rapport à 2010.

Répartition du chiffre d’affaires non éditoriaux (en %)

71%

29%

88%

12%

Droits voisins

Autres revenus non éditoriaux

Dans ces revenus non éditoriaux, qui

baissent globalement de -15% en 2011,

les droits voisins sont en croissance de

5% en valeur par rapport à 2010,

et représentent 88% de cette activité en

2011.

2010 2011

57 réponses / 61 structures

© 2012 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants adhérents de

KPMG International Cooperative (“KPMG International”), une entité de droit suisse. Tous droits réservés. Imprimé en France.

Le nom KPMG, le logo et “cutting through complexity” sont des marques déposées ou des marques de KPMG International.

19

15


Principales données de gestion

Marge brute des droits éditoriaux hors grands droits (en M€)

55 57

La marge brute des droits éditoriaux

progresse en valeur de 3% entre 2010 et

2011.

Le taux de marge brute des droits

éditoriaux est en légère baisse passant de

33%

34% en 2010 à en 2011.

2010 2011

57 réponses / 61 structures

58% de l'échantillon ayant répondu à

l'étude sur cette question présentent un

taux de marge brute en amélioration en

2011 par rapport à 2010.

Marge brute des revenus non éditoriaux * (en M€)

La marge brute des revenus non

éditoriaux y compris grands droits et

-2%

partitions recule en valeur :

12 11

entre 2010 et 2011.

Le taux global de marge brute des revenus

non éditoriaux passe de 49% en 2010 à 52%

en 2011.

2010 2011

* y compris Grands Droits et Partitions

57 réponses / 61 structures

35% des participants à l’étude présentent

une baisse de leur taux de marge brute sur

revenus non éditoriaux entre 2010 et 2011.

© 2012 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants adhérents de

KPMG International Cooperative (“KPMG International”), une entité de droit suisse. Tous droits réservés. Imprimé en France.

Le nom KPMG, le logo et “cutting through complexity” sont des marques déposées ou des marques de KPMG International.

20

16


Le résultat d'exploitation augmente globalement de 29% entre 2010 et 2011 et s'élève à

24,6M€ en 2011.

Néanmoins cette forte variation provient d’un nombre très limité d’acteurs, et 48% de

l'échantillon présentent une baisse de résultat d'exploitation en 2011.

En % du chiffre d'affaires, le taux de résultat d'exploitation est en légère amélioration

passant de 10,6% en 2010 à 13,6% en 2011. Retraité d’un acteur à la variation

significative et atypique, le taux resterait stable (13,4% en 2010 et 13,6% en 2011).

46% des participants à l’étude présentent une baisse du ratio de résultat d'exploitation

rapporté au chiffre d'affaires en 2011.

Evolution du résultat d’exploitation (en M€)

19,1

24,6

Part des participants

présentant une hausse du

REX en valeur en 2011

48%

52%

Part des participants

présentant une baisse du

REX en valeur en 2011

2010 2011

51 réponses / 61 structures

17


Investissements et financements

Points clés

■ Baisse de 6% du montant global des avances versées en 2011

■ Augmentation de 18% des avances versées aux nouveaux

talents

■ 63% des participants à l’étude se financent exclusivement par

fonds propres et compte courant d’actionnaires.

18


Le montant des avances versées en 2011 s'élève à 9,2M€, en recul au global :

-6 % par rapport à 2010.

Néanmoins, 58% de l'échantillon présente un montant d'avances versées en

progression entre 2010 et 2011.

Les avances non récupérées étant stables en 2011 par rapport à 2010, ces

deux évolutions combinées indiquent un rythme de recoupement des avances

en très légère baisse.

Evolution des avances récupérables

totales (en M€)

Evolution du solde des avances non récupérées

(en M€)

32,1 32,0

9,8

9,2

2010

2011

Avances 2010 récupérables versées 2011

Avances 2010 non récupérées 2011

40 réponses / 61 structures 39 réponses / 61 structures 19


Investissements et Financements

Répartition des avances versées par type d'auteur (en %)

18%

2010 2011

7% Auteurs confirmés

Nouveaux talents

Export

14%

22%

Le montant des avances versées aux auteurs

confirmés baisse en valeur : -19%

mais ces auteurs confirmés restent

prédominants dans le total des avances versées

(64 % en 2011 vs 75 % en 2010)

75%

40 réponses / 61 structures

64%

Le montant des avances versées aux nouveaux

talents augmente en valeur de

+18% en 2011, et la part des

nouveaux talents dans les avances totales

augmente pour atteindre 22% en 2011.

La forte progression de la part des sous-édition -

Export, qui passe de 7 % en 2010 à 14 % en

2011, est liée à une opération exceptionnelle en

2011.

© 2012 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants adhérents de

KPMG International Cooperative (“KPMG International”), une entité de droit suisse. Tous droits réservés. Imprimé en France.

Le nom KPMG, le logo et “cutting through complexity” sont des marques déposées ou des marques de KPMG International.

24

20


Investissements et Financements

Principales sources de financement (en %)

8%

17%

13%

2011

Fonds propres uniquement

8% 4% Fonds propres & Compte courant avec la maison-mère /

l'actionnaire

Fonds propres & Emprunts bancaires à moyen et long

terme

Fonds propres & Subventions

50%

Fonds propres & Autres

Emprunts bancaires à moyen et long terme &

Subventions

56 réponses / 61 structures

50% des sociétés ou groupes ayant répondu

au questionnaire se financent exclusivement

sur fonds propres.

En intégrant les comptes courants

d'actionnaires, ce ratio passe à

63% .

.

21% seulement de l'échantillon

bénéficie de financements bancaires.

Avez-vous constaté des difficultés accrues de financement

extérieur ?

30%

Oui

Non

La majorité des sociétés ou groupes

ayant participé à l'étude n'a pas fait part

de difficultés accrues de financement

extérieur.

70%

Les principales difficultés de

financement extérieur remontées par les

sociétés ou groupes ayant répondu "oui"

à cette question concernent les

emprunts bancaires et les subventions.

43 réponses / 61 structures

© 2012 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants adhérents de

KPMG International Cooperative (“KPMG International”), une entité de droit suisse. Tous droits réservés. Imprimé en France.

Le nom KPMG, le logo et “cutting through complexity” sont des marques déposées ou des marques de KPMG International.

25

21


Ressources humaines

Points clés

■ Maintien des effectifs entre 2010 et 2011

■ Forte représentativité des femmes (59%)

22


L'effectif total diminue légèrement (-1%) pour atteindre 283

salariés en 2011.

Le nombre moyen de salariés par société est stable à 11 personnes

en 2010 et 2011.

50% des répondants ont entre 1 et 5 salariés.

Les groupes de plus de 20 salariés représentent 12% des

réponses mais 46% de l’effectif total.

Evolution de l'effectif total

Répartition 2011 des éditeurs par tranche d’effectif

285 283

23%

12% 1 salarié

19%

de 2 à 5 salariés

de 6 à 10 salariés

2010 2011

15%

31%

de 11 à 20 salariés

plus de 20 salariés

57 réponses / 61 structures

23


Ressources humaines

Répartition hommes/femmes de l'effectif global

59%

41%

Hommes

Femmes

La répartition hommes / femmes

est stable entre 2010 et 2011,

sachant que les femmes sont

majoritaires dans l'effectif total, à

59% .

57 réponses / 61 structures

Répartition 2011 des effectifs par qualification

30%

18%

52%

Cadres & Cadres

dirigeants

Agents de maîtrise

Employés

68

73

Cadres &

Cadres

dirigeants

14

36

Agents de

maîtrise

56 réponses / 61 structures

Hommes

Femmes

29

52

Employés

Les cadres et cadres dirigeants avec

un nombre total de 141 salariés

représentent la part la plus significative

de l'effectif 2011, avec 52%

(même constat en 2010).

Ce constat est lié notamment au

nombre limité d'employés pour la

majorité des entités ayant répondu à

l'étude.

© 2012 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants adhérents de

KPMG International Cooperative (“KPMG International”), une entité de droit suisse. Tous droits réservés. Imprimé en France.

Le nom KPMG, le logo et “cutting through complexity” sont des marques déposées ou des marques de KPMG International.

28

24


La répartition des effectifs par type de contrat est assez stable

sur 2010 et 2011.

95% des salariés sont en CDI.

Répartition des effectifs par type de contrat (en % et en nombre de salariés)

3%

2%

CDI

CDD

Autre contrat travail

6

7

8

7

95%

269

266

56 réponses / 61 structures 2010 2011

25


Ressources humaines

Répartition de l’effectif par activité

32

15 13 Direction, Artistique, Commercial, Synchro

120

Administratif : Royalties, Copyright, Finance,

Juridique

Logistique ventes de partitions

Les fonctions Direction/Artistique/

Commercial et Synchronisation

représentent 120 salariés soit

43% de l'effectif total de

l'échantillon.

Les fonctions Administratives, avec un

montant total de 101 salariés en 2011,

représentent 36% des effectifs.

101

Logistique location de matériel d'orchestre

Autres

Les pourcentages restent stables par

rapport à 2010.

56 réponses / 61 structures

© 2012 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants adhérents de

KPMG International Cooperative (“KPMG International”), une entité de droit suisse. Tous droits réservés. Imprimé en France.

Le nom KPMG, le logo et “cutting through complexity” sont des marques déposées ou des marques de KPMG International.

30

26


Les préoccupations des éditeurs

Points clés

■ Juste répartition des droits

■ Autonomie financière et opérationnelle des éditeurs

■ Evolution des politiques et législations

27


Les préoccupations des éditeurs

Sur la conjoncture actuelle

« Maintenir une trésorerie suffisante »

« Numérisation du répertoire avec l'offre légale

en ligne et sa mise à disposition auprès du public »

« Etre éditeur à 100% de nos nouveautés. En effet, il devient

presque impossible de ne pas coéditer avec les producteurs

des enregistrements des œuvres que nous éditons »

Sur l'évolution du secteur de l'édition musicale

à moyen et long terme

« L'accaparement des droits par les producteurs de disques

(Majors et Indépendants importants), les producteurs de spectacles

et les médias (TV et Radio) »

« La projection à moyen terme sur des revenus digitaux

ridiculement bas »

« Pérennité de la copie privée au niveau européen »

« L'augmentation du nombre de projet de jeunes talents

pour lesquels l‘éditeur doit devenir le producteur faute de

labels assumant le rôle de découvreur de talents »

« Juste répartion des droits d'auteurs par la Sacem »

« Pérennité des perceptions SACEM »

« Discussion et vote par le Parlement européen de la directive

européenne sur la gestion collective des droits »

« Avenir du projet de Centre National de la Musique »

« Global Repertoire Database : Mise en place et gouvernance »

© 2012 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants adhérents de

KPMG International Cooperative (“KPMG International”), une entité de droit suisse. Tous droits réservés. Imprimé en France.

Le nom KPMG, le logo et “cutting through complexity” sont des marques déposées ou des marques de KPMG International.

32

28


kpmg.fr

Contact

Sophie Bernard

Associée KPMG Audit

Secteur Technologies, Médias et Télécommunications

Tél. : +33 1 55 68 67 48

E-mail : sbernard@kpmg.fr

© 2012 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux

comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants

adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits

réservés. Le nom KPMG, le logo et « cutting through complexity » sont des marques

déposées ou des marques de KPMG International.

Les informations contenues dans ce document sont d’ordre général et ne sont pas

destinées à traiter les particularités d’une personne ou d’une entité. Bien que nous

fassions tout notre possible pour fournir des informations exactes et appropriées, nous

ne pouvons garantir que ces informations seront toujours exactes à une date

ultérieure. Elles ne peuvent ni ne doivent servir de support à des décisions sans

validation par les professionnels ad hoc.

KPMG S.A. est une société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux

comptes à directoire et conseil de surveillance au capital social de 5 497 100 euros.

775 726 417 RCS Nanterre. Siège social : Immeuble Le Palatin, 3 cours du Triangle,

92939 Paris La Défense Cedex. KPMG S.A. est membre du réseau KPMG constitué

de cabinets indépendants adhérents de KPMG International Cooperative (« KPMG

International »), une entité de droit suisse. KPMG International ne propose pas de

services aux clients.

Aucun cabinet membre n’a le droit d’engager KPMG International ou les autres

cabinets membres vis-à-vis des tiers. KPMG International n'a le droit d'engager aucun

cabinet membre.

More magazines by this user
Similar magazines