Assurances-commentaire.pdf - Jugend und Wirtschaft

jugend.wirtschaft.ch

Assurances-commentaire.pdf - Jugend und Wirtschaft

I n p u t

Actualités concernant l’économie, la politique

et la société destinées aux élèves

Assurances – Commentaire

destiné au personnel enseignant

JUGEND UND WIRTSCHAFT

JEUNESSE ET ECONOMIE

GIOVENTÙ ED ECONOMIA


Introduction

Le concept de la brochure «Assurances» permet de multiples

formes d’enseignement à l’intention des élèves. Quelques-unes

sont réunies sous «Idées de cours». Ces idées de cours montrent

comment les exercices tirés du cahier et de l’E-lesson peuvent

être utilisés de manière judicieuse. De plus, ce commentaire

contient des transparents, un article de journal ainsi que

les réponses aux questions posées dans le cahier.

Jeunesse & Economie s’intéresse à vos réactions:

info@jugend-wirtschaft.ch.

Sommaire

Idées de cours page 03

Réponses aux questions page 06

Transparents page 08

Article de journal page 14

Sources, liens, impressum page 15


Idées de cours

Les assurances face aux risques

1. Compiler les questions et les réponses relatives au

thème des assurances

Objectif pédagogique:

Les élèves connaissent les termes relatifs au thème des assurances,

définissent leur propre point de vue par rapport aux questions

choisies et formulent leurs propres intérêts à propos de ce

thème.

Manière de procéder:

Les élèves rassemblent les termes relatifs au thème des assurances

et les écrivent au tableau noir ou sur des post-it. En classe, les

termes sont classés (selon les types d’assurances) et les questions

sont formulées (avant que la brochure Input ne soit distribuée).

Les élèves (travail en duo) choisissent deux questions et essaient

d’y répondre à l’aide de la brochure Input. Les résultats

sont présentés en classe (rétroprojecteur).

Cette tâche offre un point de départ possible pour un traitement

individuel de la brochure Input et de l’E-lesson «Assurances».

Après avoir traité le premier chapitre, les élèves en choisissent

un autre et en font un résumé sous la forme d’un poster

(alternatives: un collage ou un mind map – appelé aussi carte

heuristique ).

Les posters (les mind maps ou les collages) sont présentés et

discutés au sein de petits groupes comprenant des élèves qui ont

travaillé sur les différents chapitres.

2. Acquisition du chapitre 1

Objectif pédagogique:

Les élèves sont en mesure d’énumérer et de commenter les différentes

fonctions des assurances grâce à un mind map qu’ils auront

eux-mêmes conçu.

Manière de procéder:

Sur la base des images d’un grand chantier (Stade de Suisse; brochure

Input, page 6) et d’une inondation (brochure, page 10), les

élèves élaborent en groupe un mind map sur le thème des «fonctions

des assurances». Le mind map est ensuite complété avec

des informations supplémentaires tirées du chapitre 1. Les compléments

sont notés avec une couleur différente.

3. Introduction à l’E-lesson

Objectif pédagogique:

Les élèves connaissent l’importance et la fonction des assurances

dans l’économie et la société d’aujourd’hui.

Manière de procéder:

Les élèves lisent l’article de journal (commentaire à l’intention du

personnel enseignant, page 14). Les questions suivantes sont discutées

en classe:

• Quelles sont toutes les choses qui peuvent être assurées de

manière à ce que, dans un cas tel que celui décrit dans l’article

de journal, les conséquences financières puissent être limitées

le plus possible?

• Quelles seraient les conséquences économiques s’il n’existait

aucune assurance? (Se référer aux dégâts dus à des catastrophes

naturelles dans d’autres pays)

Pour terminer, les élèves traitent l’E-lesson.

Quels risques peuvent être assurés?

4. Traitement du chapitre

Objectif pédagogique:

Les élèves sont en mesure d’expliquer la relation qui existe entre

les risques, les assurances et la protection contre les conséquences

financières.

Manière de procéder:

Les élèves lisent le chapitre 2 (de la page 8 au haut de la page 10,

jusqu’au paragraphe consacré à la réassurance) et exécutent ensuite

les tâches suivantes:

Lecture individuelle

• Les mots dont la signification n’est pas claire doivent être marqués.

• Trois points particulièrement importants doivent être marqués.

Travail en duo

• Chercher la définition des termes qui ne sont pas clairs, les

écrire sur une fiche, puis placer ces fiches aux murs de la classe

(mieux: saisie des définitions à l’aide d’un ordinateur; ressource:

internet, lexiques).

• Les élèves s’expliquent mutuellement les trois points marqués

et justifient leur choix.

• Les élèves font le premier exercice en commun (brochure,

page 11).

Produit/Résultat

• Recueil des définitions des termes (sous forme électronique ou

sur papier)

• Les propositions de solutions pour l’exercice 1 seront discutées

en classe.

Assurances – Commentaire destiné au personnel enseignant | Input 2/2006 | Page 3


5. Gérer les risques

Objectif pédagogique:

Les élèves peuvent déterminer une approche avec des situations

de risque dont ils auront eux-mêmes établi la liste à l’aide de la

méthode conseillée (brochure page 8: exemple de relation au

risque).

Manière de procéder, 1ère variante

«Atelier du risque»: tous les élèves décrivent en quelques phrases

écrites sur une feuille A4 une situation dans laquelle une personne

court un risque.

Les feuilles sont ensuite échangées. La tâche des élèves est

maintenant d’établir une stratégie, afin de gérer le risque décrit

sur la base de la procédure présentée dans le cahier (encadré,

page 8).

Les feuilles peuvent ensuite être exposées aux murs de la

classe de sorte que tous les élèves puissent lire une sélection de

ces textes. Commentaires et compléments peuvent être directement

ajouté sur les feuilles. On peut également poser aux élèves

la question de savoir quels sont les risques qui se réalisent le plus

souvent: événements, choses ou personnes?

Pour conclure, il est possible de lire l’interview de Daniela

Meuli (brochure, page 20).

Manière de procéder, 2e variante

«Atelier du risque II»: les élèves décrivent brièvement leur journée

sur une feuille A4. Les feuilles sont ensuite échangées. Dans ce

cas, les élèves inscrivent les risques que l’on rencontre dans la vie

de tous les jours. La fin de l’exercice peut être traitée de la même

manière que dans la 1ère variante.

6. Réassurance

Objectif pédagogique:

Les élèves connaissent la fonction d’une réassurance.

Manière de procéder:

Le module «Comment les assurances s’assurent-elles?» contenu

dans l’E-lesson approfondit le thème des réassurances (brochure,

page 10).

Principales assurances

7. Mini projet: comment suis-je assuré?

Objectif pédagogique:

Les élèves savent quelle est leur situation personnelle par rapport

aux assurances. Ils sont en mesure de classer leurs assurances personnelles

selon les principaux types d’assurances qui sont présentés

dans le cahier.

Manière de procéder:

L’idée de cours 5 variante II permet de montrer dans quelle mesure

les jeunes se sentent concernés par le thème des assurances.

Les risques se retrouvent partout dans notre quotidien. Il est possible

de ne pas seulement «gérer» certains d’entre eux, mais aussi

de les assurer. Les élèves établissent une liste contenant toutes les

assurances qu’ils ont personnellement conclues ou qui ont été

conclues pour eux.

A l’aide du graphique et du texte contenus à la page 12 de la

brochure, les élèves classent les assurances selon les différents

types et s’informent sur la fonction et les buts des différentes assurances.

Forme d’approfondissement: cette séquence peut être approfondie

à souhait. Mais l’objectif doit rester le même: obtenir une

vue d’ensemble sur ses propres assurances et pouvoir faire la différence

entre les divers types d’assurance.

Ce thème peut être à chaque étape approfondi au moyen

d’une recherche sur Internet.

9. Sondage

Objectif pédagogique:

Les élèves réalisent des interviews de tierces personnes. Ils peuvent

ainsi établir une liste de cinq points qui expriment l’attitude

que ces personnes ont par rapport aux thèmes «gestion des

risques, assurances et besoin de sécurité».

Manière de procéder:

Les élèves établissent un questionnaire avec des questions simples,

afin de sonder des personnes choisies au hasard dans la rue

(ou d’autres élèves dans l’enceinte de l’école) sur les thèmes du

risque, de la protection d’assurance et de l’importance de la sécurité

(travail en duo).

Il serait judicieux de rassembler les questions que les élèves se

posent lors du travail dans le cahier et de les réutiliser lors de l’élaboration

du questionnaire. Mais l’objectif doit rester le même: il

s’agit de déterminer au moyen de quelques questions quels sont

les risques dont les gens ont conscience, comment ils gèrent ces

risques, pourquoi ils comptent sur une protection d’assurance et

quelle est pour eux l’importance d’être en sécurité face aux

conséquences financières d’un sinistre.

Les élèves peuvent eux-mêmes prendre position au début et à

la fin du sondage et rendre compte d’une éventuelle modification

de leur propre attitude.

Il serait dans tous les cas intéressant que l’enseignant prépare

un petit sondage et qu’il le mène avant le début de cet exercice.

Il est possible que de nouvelles connaissances modifient les attitudes

des élèves.

10. Travail individuel «mon assurance»

(élaboration d’un mini projet)

Objectif pédagogique:

Les élèves savent quels sont les droits et les devoirs des deux partenaires

liés par un contrat d’assurance.

Manière de procéder:

Les contrats ne constituent pas vraiment une lecture intéressante,

sauf si nous sommes directement «concernés». Invitez vos élèves

à vérifier dans quelle mesure ils sont eux-mêmes bien assurés. Selon

le groupe d’âge, on pourra également éclairer les points suivants:

• Les élèves sont-ils encore compris dans l’assurance responsabilité

civile de leurs parents après avoir atteint leur majorité?

• L’assurance ménage des parents couvre-t-elle aussi le vol d’un

vélo de valeur (ou d’un autre objet)?

Compte tenu de la confidentialité des contrats d’assurance, on

peut, sur la base de l’exercice 3 (brochure, page 16), imprimer

Assurances – Commentaire destiné au personnel enseignant | Input 2/2006 | Page 4


une offre d’assurance depuis Internet. De plus, il est possible de

répondre aux questions précédemment posées à l’aide des

Conditions générales d’assurance (CGA) des compagnies d’assurance

concernées. Si ces CGA ne sont pas disponibles sur Internet,

on peut travailler avec une autre compagnie.

Assurances sociales et prévoyance vieillesse

Ce chapitre ne contient que des informations de base sur ce

thème. Vous obtiendrez des informations supplémentaires sur la

prévoyance vieillesse dans le cahier Input «Prévoyance» ainsi que

dans l’E-lesson qui l’accompagne.

L’importance économique des assurances

11. Ecrire un rapport (assurances et prestations

d’assurance en Suisse)

Objectif pédagogique:

Les élèves connaissent l’importance des assurances pour l’économie

suisse en comparaison avec d’autres branches.

Manière de procéder:

L’exercice 4 (brochure, page 19) sert de base à ce travail. Les

élèves composent un petit rapport annuel sur la situation économique

des assurances en Suisse à l’aide des informations contenues

sur le site de l’Association suisse d’assurances et de l’Office

fédéral de la statistique (www.bfs.admin.ch). Il convient de mettre

les chiffres et les faits en relation avec ceux d’autres branches

et de commenter ce qui aura été constaté.

Vous trouverez les chiffres actuels concernant la branche de

l’assurance dans la rubrique «Chiffres de l’Assurance». Ils sont

également téléchargeables en format pdf à l’adresse: www.svv.ch

12. Métiers

Objectif pédagogique:

Les élèves connaissent les différents métiers de la branche de l’assurance

ainsi que le travail quotidien des collaborateurs d’une

compagnie d’assurance.

Manière de procéder:

A elles seules, les assurances offrent environ 60’000 postes de travail

en Suisse. Dans ce chapitre, il s’agit donc de présenter brièvement

les métiers du monde de l’assurance. Pour aborder ce

thème, il est possible de lire les interviews d’apprentis dans la

branche de l’assurance à la page 21 de la brochure.

La brochure «Les métiers de l’assurance» contient des informations

supplémentaires. Elle est le fruit d’une collaboration entre

L’Association suisse d’assurances et l’Association suisse pour

l’orientation scolaire et professionnelle (www.svb-asosp.ch/). Elle

livre des informations sur la diversité et l’attractivité des métiers

dans la branche de l’assurance. Cette brochure de 16 pages

s’adresse aux services d’orientation, aux Info-Center et aux associations

professionnelles.

La brochure sur les métiers de l’assurance est disponible au

prix unitaire de CHF 9.–. On trouvera les formulaires de commande

à l’adresse: www.svv.ch

Assurances – Commentaire destiné au personnel enseignant | Input 2/2006 | Page 5


Réponses aux questions

Les assurances face aux risques

1. Que fournissent les assurances?

• Elles partagent les risques entre un grand nombre de personnes.

• Elles évitent que des cas de sinistres n’aient des conséquences

menaçant l’existence.

• Les assurances jouent un rôle central dans l’économie. Grâce

à la couverture d’assurance, il devient tout à fait possible de

mener de grands projets d’investissement. Sans assurance, les

risques seraient beaucoup trop élevés pour les investisseurs.

2. Comment nomme-t-on la contribution que les assurés doivent

payer à leur assurance?

La prime

3. Combien chaque Suisse dépense-t-il en moyenne par année

pour ses assurances privées?

Il dépense 5700 dollars, soit un peu plus de 7000 francs suisses.

(source: Sigma Swiss Re; chiffres et faits actuels 2006)

4. Comment vous expliquez-vous que les Suisses dépensent nettement

plus que les citoyens d’autres pays pour les assurances?

Réponse individuelle.

5. Pourquoi la fraude à l’assurance a-t-elle des effets négatifs

pour tous les assurés?

Parce que les sinistres qui font l’objet de versements indus augmentent

les primes de tous les assurés.

Quels risques peuvent être assurés?

1. Marco provoque un accident de voiture. Il est gravement blessé

lors de la collision et doit être opéré. Sa remise sur pieds demandera

des mois. Les deux voitures impliquées dans l’accident ont

été totalement détruites. Quels sont les risques qui s’appliquent

au cas de Marco? Quelles seront pour lui les conséquences financières

de cet accident?

Marco ne peut plus travailler durant une longue période: les assurances

auxquelles les employeurs doivent souscrire permettent

cependant à Marco de percevoir malgré tout un revenu. L’employeur

est dans un premier temps obligé de continuer à lui verser

son salaire. Après un certain temps, c’est l’assurance d’indemnités

journalières qui prendra à sa charge les versements faits à

Marco. Enfin, si l’accident débouche sur un handicap qui provoque

une incapacité totale ou partielle de travailler à long terme,

ce sont l’assurance invalidité et l’assurance accident qui prendront

ces versements en charge.

Beaucoup d’entreprises assurent les risques d’accidents auprès

d’une assurance privée. Pour certaines branches, la loi oblige

les entreprises à s’assurer auprès de la Caisse Nationale Suisse

d’Assurance en cas d’Accidents (SUVA). L’assurance accidents

paye les frais d’hôpital et de médecin.

Marco n’a plus de voiture. Si une autre personne est responsable

de l’accident, c’est l’assurance responsabilité civile pour véhicules

à moteur de cette autre personne qui payera pour les

dommages causés à la voiture de Marco. Si c’est en revanche

Marco qui est responsable de l’accident, les dégâts seront payés

par son assurance casco complète, s’il a conclu une telle assurance.

Il n’est en effet pas obligatoire de souscrire à une assurance

casco complète. L’assurance casco complète intervient même si

Marco a commis une faute grave. Toutefois, dans un tel cas, elle

ne payera pas l’intégralité des dommages.

2. Citez l’exemple d’une assurance qui ne pratique pas le calcul

individuel des risques.

L’assurance vélo, l’assurance contre les événements naturels dans

le cadre de l’assurance incendie des bâtiments.

3. Qui paye moins de primes pour une assurance responsabilité

civile pour véhicule à moteur? Justifiez votre réponse.

a) une femme de 25 ans qui a son permis depuis six ans et n’a

jamais eu d’accident?

b) un jeune homme de 19 ans qui a passé son permis avec les

compliments des experts?

C’est la manière de conduire de l’automobiliste qui est déterminante.

N’ayant jamais eu d’accident, la jeune femme de 25 ans a

déjà obtenu de sa compagnie d’assurance un rabais nommé bonus.

4. Quelles tâches remplissent les réassurances?

• Elles assurent les assurances.

• Elles calculent les risques de grands sinistres.

• Elles veillent à compenser les risques et augmentent la stabilité

et la sécurité des assureurs.

5. Les assureurs privés suisses ont déboursé 1,3 milliards de francs

suite aux inondations d’août 2005. Les dédommagements ont

été supérieurs à ce que prévoyait la loi.

a) Comment cela a-t-il été possible?

b) Que font les assurances pour être armées face à de possibles

sinistres de grande envergure dans le futur?

a) La couverture complète des dommages a été rendue possible

par la compensation des risques du «Pool suisse pour la couverture

des dommages causés par les forces de la nature»

b) Les assurances ont recalculé les risques, car elles s’attendent à

être à nouveau confrontées à des sinistres majeurs à l’avenir.

Il peut en résulter une augmentation des primes ou une élévation

de la franchise.

Assurances – Commentaire destiné au personnel enseignant | Input 2/2006 | Page 6


Principales assurances

L’importance économique des assurances

1. Dans quelle catégorie d’assurances l’assurance responsabilité

civile est-elle classée?

L’assurance responsabilité civile fait partie des assurances patrimoine.

2. Dans quelle catégorie d’assurances classeriez-vous l’assurance

ménage?

L’assurance ménage fait partie des assurances choses.

3. Vous commencez bientôt des études et vous vous installez en

collocation. De quelle assurance avez-vous besoin si vous voulez

assurer votre clavier de grand prix contre le vol?

Vous avez besoin d’une assurance ménage. Au cas ou vous emporteriez

parfois votre clavier dans la maison de vacances de vos

parents, vous devez vous assurer que ce vol simple à l’extérieur

soit également mentionné dans l’assurance.

4. Vous êtes en visite chez votre oncle. Malheureusement, vous

cassez un vase coûteux en batifolant avec le chien. Quelle est l’assurance

qui prend ce sinistre en charge?

Il s’agit d’un cas pour votre assurance responsabilité civile privée.

5. L’accident de Pascal sur le pont (page 14) a fait l’objet d’une

enquête plus approfondie de la police. Les gendarmes ont établi

que la voiture de Pascal n’était équipée que de pneus d’été. De

plus, des témoins ont vu que Pascal était occupé avec son téléphone

portable juste avant l’accident. Quelle influence les faits

constatés auront-ils sur les prestations de l’assurance?

L’assurance diminuera ses prestations, car Pascal a commis une

faute grave lors de cet accident. Son assurance casco complète,

s’il en a contracté une, ne prendra pas complètement en charge

les dégâts occasionnés sur sa voiture. En revanche, son assurance

accident versera les prestations indépendamment des circonstances.

Assurances sociales et prévoyance vieillesse

1. Combien de places de travail les assurances privées offrentelles

en Suisse et combien à l’étranger?

60’000 en Suisse et 90’000 à l’étranger, soit un total de 150’000.

2. En 2004, à combien se sont montées les prestations d’assurance

dans le domaine des assurances des véhicules à moteur?

Les cas de sinistres dans ce domaine ont coûté 3,3 milliards de

francs.

3.

a) Quel est le montant total de la fortune des assurances suisses?

b) D’où provient cet argent?

a) Les assurances suisses disposent d’une fortune (placements en

capitaux) de l’ordre de bien 500 milliards de francs.

b) Cet argent provient surtout des affaires menées dans le domaine

des assurances vie.

4. Trouvez sur le site de l’ASA d’autres «Chiffres et faits».

• Découvrez, si les prestations versées par les assurances ont

augmenté ou diminué au cours des dernières années

2002: 26’610 millions / 2003: 26’946 millions / 2004: 26420

millions

• … combien il existe de compagnies d’assurances en Suisse

Il y avait 216 compagnies d’assurance en 2005; 174 avec leur

siège en Suisse et 42 avec leur siège principal à l’étranger

• … quel est le montant des primes d’assurance par tête en Allemagne

En 2004, les primes moyennes d’assurance en Allemagne se

montaient à 2287 $, soit environ 2800 francs par personne

• … combien d’«accidents non-professionnels» il y a eu en

Suisse au cours des dernières années et comment les coûts liés

à ce secteur ont évolué.

Il y a eu entre 440’000 et 475’000 «accidents non-professionnels»

par an en Suisse au cours des dernières années. Les coûts

ont augmenté – les données pour l’année 2004 manquent

dans le graphique.

Nous n’avons pas posé de questions relatives à ce chapitre. Des

informations complémentaires sur le thème de la prévoyance

vieillesse sont contenues dans le cahier Input «Prévoyance».

Assurances – Commentaire destiné au personnel enseignant | Input 2/2006 | Page 7


Transparents

Densité d’assurance

Primes par habitant en dollars américains

Suisse

Grande-Bretagne

Irlande

Japon

Etats-Unis

Danemark

Pays-Bas

Belgique

France

Allemagne

Italie

Corée du Sud

Russie

Chine

0 1000 2000 3000 4000 5000 6000

En comparaison internationale, ce sont de loin les Suisses qui payent le plus pour leurs assurances

privées, soit environ 5700 dollars par tête et par année. Cette moyenne se monte à bien 4500

dollars en Grande-Bretagne et à environ 4100 dollars en Irlande. A noter que les dépenses pour

les assurances sociales ne sont pas prises en compte dans ces chiffres. Densité d’assurance:

somme dépensée par habitant et par pays pour les primes d’assurances (sans les assurances

sociales). Source: Sigma SWISS Re chiffres et faits 2006

Assurances – Commentaire destiné au personnel enseignant | Input 2/2006 | Page 8


Montant des sinistres payés par le Pool dommages

naturels à l’occasion de quelques événements majeurs

en millions de francs

1978 inondations au Tessin

1986 grêle à Genève

1987 inondations VS, UR et TI

1990 ouragan sur toute la Suisse

1993 Brigue, Lac majeur

1994 inondation

1999 février hiver à avalanches

1999 mai inondation

1999 décembre Lothar

2000 intempéries VS, TI

2005 inondations dans toute la Suisse

0 200 400 600 800 1000

Les assureurs privés ont pu payer tous les dégâts des inondations 2005 qui leur ont été annoncés

grâce au Pool suisse pour la couverture des dommages causés par les forces de la nature.

Assurances – Commentaire destiné au personnel enseignant | Input 2/2006 | Page 9


Catastrophes: les sinistres de 1970 à 2005

Nombre de sinistres

250

200

150

100

50

–––– Catastrophes dues à l’homme (sans les accidents de la circulation)

–––– Catastrophes naturelles

0

1970

1975

1980

1985

1990

1995

2000

2005

Aussi bien le nombre des catastrophes dues à l’homme que celui des catastrophes naturelles ont

augmenté au cours des dernières années. Source: Swiss Re, sigma No 2/2006

Assurances – Commentaire destiné au personnel enseignant | Input 2/2006 | Page 10


Assurances personnes, choses et patrimoine

Assurances personnes

C’est une personne qui est assurée

Exemples:

Assurances vie

Assurances accident

Assurances maladie

Assurances invalidité

Assurances choses

C’est une chose qui est assurée

Exemples:

Assurances casco

Assurances incendie

Assurances ménage

Assurances patrimoine

C’est une diminution du patrimoine qui

est assurée

Exemples:

Assurances responsabilité civile

Assurances protection juridique

Assurances contre la grêle

Assurances perte d’exploitation

Assurances – Commentaire destiné au personnel enseignant | Input 2/2006 | Page 11


Employeur

Employé

AVS

Pour les

femmes dès

64 ans et les

hommes dès

65 ans

AI

En cas

d’invalidité

LPP

Retraite qui

complète la

rente AVS

AC

En cas de

chômage

LAA

Pour les frais

médicaux et

hospitaliers après

un accident

APG

En cas de baisse

du revenu

notamment lors

d’une maternité

ou d’un service

militaire

Assurances – Commentaire destiné au personnel enseignant | Input 2/2006 | Page 12


Les prestations des assurances en 2004

Chiffres en millions de francs

Responsabilité

civile générale

794; 3%

Divers

796; 3%

Accident

1604; 6%

Incendies et dégâts

dus aux éléments

naturels

1621; 6%

Véhicules

à moteur

3381; 13%

Vie

13'750; 52%

Maladie

4473; 17%

En 2004, les assurances privées ont versé 26 milliards de francs de prestations.

Source: Office fédéral des assurances privées

Assurances – Commentaire destiné au personnel enseignant | Input 2/2006 | Page 13


Article de journal

Voici la manière dont une compagnie d’assurance

a informé le public sur son activité durant les

jours qui ont suivi l’inondation:

Depuis le début de l’inondation, les à peine 50 inspecteurs de sinistres

de l’assurance ont été continuellement à l’œuvre dans les

zones inondées de Suisse centrale et du canton de Berne, afin de

constater les dégâts existants et de conseiller les clients. Les téléphones

n’ont pas arrêté de sonner dans les centres d’annonce des

sinistres de Lucerne et de Berne. Dans de nombreux cas, des

payements partiels ont déjà été versés aux clients privés et aux entreprises

touchés.

Jusqu’à fin août 2005, plus de 3500 sinistres ont été annoncés

à l’assurance. Les dépenses résultant de ces sinistres ont dans

l’intervalle atteint plus de 110 millions de francs. «Les gros sinistres

devraient être maintenant connus et enregistrés, estime un

membre de la direction. Nous partons cependant de l’idée que le

nombre des sinistres et le montant des dégâts vont encore

quelque peu augmenter. Sur la base des estimations actuelles, la

somme totale pourrait atteindre environ 120 millions de francs.»

Passage tiré du communiqué de presse diffusé par une assurance

le 8 septembre 2005

Assurances – Commentaire destiné au personnel enseignant | Input 2/2006 | Page 14


Liens, Sources,

Impressum

Liens:

Deux liens de la liste contenue à la page 22 de la brochure ont

été mis en exergue:

• Association suisse d’assurances (www.svv.ch); il s’agit de

la plateforme des assurances suisses. Elle offre beaucoup d’informations

actuelles.

• Office fédéral des assurances privées (www.bpv.admin.

ch); cet office ne se contente pas de surveiller l’activité des assurances

privées, il met également à disposition des statistiques

et d’autres informations.

Autres liens:

• Association pour la formation professionnelle en assurances

(www.vbv.ch)

• Office fédéral des assurances sociales (www.bsv.admin.ch)

• Bureau de prévention des accidents (www.bpa.ch/)

Sources:

• Ruedi Ursenbacher: «Richtig versichert», Beobachter-Ratgeber,

Zurich, 2005 (8e édition)

• «Chiffres et faits», Association suisse d’assurances, Zurich, réédité

chaque année (www.svv.ch)

• «ABC des assurances privées», Association suisse d’assurances,

Zurich 2002 (www.svv.ch)

• «70 questions aux assurances», Association suisse d’assurances,

Zurich 2005 (www.svv.ch)

Sur le thème des assurances sociales:

• «Echo, Informationen zur Schweiz», HEKS et Office fédéral

des migrations, Editions Klett 2005, pages 19 à 21

• Thomas Hirt, Idée Assurance, Association pour la formation

professionnelle en assurances, AFA, Berne 2003

• Thomas Hirt, Connaissances générales de l’assurance, Association

pour la formation professionnelle en assurances, AFA,

Berne 2006

• Thomas Hirt, Assurances de personnes / Assurances sociales,

Association pour la formation professionnelle en assurances,

AFA, Berne 2005

Editeur:

JUGEND UND WIRTSCHAFT

JEUNESSE ET ECONOMIE

GIOVENTÙ ED ECONOMIA

En collaboration avec:

www.svv.ch

Impressum

Auteur:Jörg Häfliger, Lucerne

Direction du projet: Bernhard Probst, Zurich

Lectorat: Madeleine Campana, BAP, Berne

Groupe de conseillers de l’Association suisse d’assurances

(ASA): Michael Schläfli (Zurich), Urs Siegenthaler (ASA), Margrit

Thüler (ASA), Simon Werren, Association pour la formation

professionnelle en assurances (AFA)

Mise en page: Büro eigenart, Stefan Schaer, Berne,

www.eigenartlayout.ch

Illustrations et graphiques: Assourire: p. 12; Bee Kaufmann,

www.gutundschoen.ch

Il n’a pas toujours été possible de trouver les détenteurs des

droits sur les textes et les photos. Les prétentions légitimes

seront honorées dans le cadre des conventions usuelles.

Tout droit réservé © 2006 Jeunesse et économie,

Thalwil/Suisse

Assurances – Commentaire destiné au personnel enseignant | Input 2/2006 | Page 15


Set didactique Input

Une offre pour diversifier l’enseignement au niveau secondaire supérieur

Les sets didactiques comprennent en règle générale une brochure pour les élèves. Celle-ci est

accompagnée d’un commentaire à l’intention du personnel enseignant ainsi que d’une E-lesson,

disponibles gratuitement sur Internet. Les sets didactiques traitent de thèmes concernant

l’économie, la société et la politique.

Prix (port en sus):

Exemplaire à l’unité: Fr. 6.–

Set à 10 exemplaires: Fr. 20.–

Abonnement (7 éditions d’Input + 1 Input Spécial): Fr. 35.–

L’adresse de commande se trouve au dos du cahier

E-Lesson

Brochures Input

Les cahiers Input sont des brochures à

l’intention des élèves. Ils traitent de

thèmes d’actualité concernant l’économie,

la société et la politique.

Chaque cahier Input contient:

Des informations de base relatives

à chaque thème

Deux interviews de personnalités

Des exercices relatifs à chaque

chapitre

Une bibliographie et une liste

de liens électroniques

Commentaire à

l’intention du personnel

enseignant

Le commentaire à l’intention du personnel

enseignant ainsi que des présen -

tations sous forme de transparents sont

disponibles à l’adresse:

www.jugend-wirtschaft.ch/input

On trouve à disposition sur www.jugendwirtschaft.ch

des programmes d’E-learning

relatifs aux thèmes abordés. Ces

E-lessons sont complémentaires des brochures

Input.

Les E-lessons comprennent:

Trois à cinq modules interactifs.

Ceux-ci appuient la phase

d’apprentissage du thème traité.

Un test final. Il peut être utilisé

comme préparation à une inter -

rogation ou comme outil de con -

solidation des connaissances

acquises.

Le commentaire à l’intention du personnel

enseignant comprend:

Les solutions des exercices

Des présentations sous forme

de transparents

Des articles de presse


Input Assurances

En août 2005, de nombreuses régions de Suisse ont été touchées par des intempéries

dévastatrices. En quelques heures seulement, des cours d’eau sont sortis

de leur lit rejetant d’énormes quantités de boue et de bois dans les villages. C’est

grâce aux assurances que des milliers de gens ont pu être indemnisés pour les

dommages subis et que les travaux de reconstruction ont pu rapidement débuter.

Cette publication présente des informations de base sur la fonction et l’importance

économique des assurances en Suisse.

Les modules de l’E-lesson «Assurances»:

Les assurances face aux risques

Réassurances – Calcul du risque

La bonne assurance

Test

Cahier

A/F

E-lesson

A/F

Commentaire à l’intention du personnel enseignant A/F

JUGEND UND WIRTSCHAFT

JEUNESSE ET ECONOMIE

GIOVENTÙ ED ECONOMIA

Secrétariat central:

Alte Landstrasse 6

8800 Thalwil

Tel. 044 772 35 25

Fax 044 772 35 27

Adresse postale:

Case postale

8942 Oberrieden

info@jugend-wirtschaft.ch

www.jugend-wirtschaft.ch

En collaboration avec:

www.svv.ch

Publications

Publications Input 2006

Input 1/2006: Transport aérien (A/F; avec E-lesson)

Input 2/2006: Assurance (A/F; avec E-lesson)

Input 3/2006: Prévoyance (A/F; avec E-lesson)

Input 4/2006: Wohnen (A avec E-lesson)

Input 5/2006: Energie nucléaire (A/F; avec E-lesson)

Input 6/2006: Pétrole (A/F; avec E-lesson)

Rééditions Input 2006

Input 7/2006: Globalisierung (A; nouvelle édition; avec E-lesson)

Input 8/2006: Téléphone mobile (A/F/I; avec E-lesson)

Publications Input 2005

Input 1/2005: Utilisation durable de l’énergie (A/F)

Input 2/2005: Bilaterale Verträge (A avec E-lesson)

Input 3/2005: Téléphone mobile (A/F avec E-lesson)

Input 4/2005: Biotechnologie (A avec E-lesson en A et en F)

Spécial Input

Spécial Input 2006: Working Poor

Spécial Input 2004: La mutation démographique: un défi pour l’avenir

Vous trouverez les E-lessons, les E-Input et les autres titres Input à l’adresse

www.jugend-wirtschaft.info

Congrès et cours

Informations et inscriptions sur www.jugend-wirtschaft.info

Abonnement

3–4 éditions d’Input + 1 Input Spécial: Fr. 35.– par année (port en sus)

Exemplaire d’Input à l’unité: Fr. 6.–

Set Input à 10 exemplaires: Fr. 20.–

www.jugend-wirtschaft.info

More magazines by this user
Similar magazines