Rapport annuel 2008

kantonalbank.ch

Rapport annuel 2008

RAPPORT ANNUEL 2008


RAPPORT ANNUEL 2008

116ÈME RAPPORT

DU CONSEIL D’ADMINISTRATION

PRÉSENTÉ AU GRAND CONSEIL

3


4

SOMMAIRE RAPPORT ANNUEL 2008

LA BANQUE CANTONALE DE FRIBOURG (BCF) EN BREF 6

CONSEIL D’ADMINISTRATION & DIRECTION GÉNÉRALE:

MESSAGE DES PRÉSIDENTS 7

BILAN SOCIAL 9

Ressources humaines 11

La vie des succursales 15

La BCF_des sportifs aussi 17

La fondation du Centenaire 18

4 piliers de l’économie fribourgeoise 18

Sponsoring et partenariat 19

PIB fribourgeois et romand 24

GOUVERNEMENT D’ENTREPRISE 26

Organigramme au 01.01.2009 26

Organes au 01.01.2009 27

Conseil d’administration 27

Comités du conseil d’administration 28

Audit interne 28

Organe de révision 28

Direction générale 29

Structure opérationnelle au 01.03.2009 30

Succès BCF 32

Réseau des succursales 33

COMMENTAIRES DES COMPTES 2008 35

Bilan 35

Actifs 36

Passifs 37

Compte de résultat 38

Produits 38

Charges 39

Répartition du bénéfice 42

ÉTATS FINANCIERS ANNUELS 44

Bilan 44

Compte de résultat de l’exercice 46

Tableau de financement 48

ANNEXE AUX COMPTES ANNUELS 51

Commentaires relatifs à l’effectif du personnel et à l’activité 51

Principes comptables et d’évaluation 52

Informations se rapportant au bilan 57

Informations se rapportant aux opérations hors bilan 73

Informations se rapportant au compte de résultat 75

Tableaux - statistiques 76

RAPPORT DE L’ORGANE DE RÉVISION 82

IMPRESSUM

Photos cafés du canton de Fribourg: Frédéric Marro

Photos portraits: Frédéric Marro

Photos des manifestations: Nicolas Repond

Réalisation: RMG Design, Fribourg

Impression: Imprimerie St-Paul, Fribourg

Papier: certifié FSC

Brochage: Schumacher SA, Schmitten

© 2009 BCF tous droits réservés.


6

BCF EN BREF

LA BANQUE CANTONALE DE FRIBOURG (BCF) EN BREF

ANNÉE DE FONDATION 1892

STATUT JURIDIQUE

BUTS

Personne morale de droit public distincte de l’Etat

_ Contribuer au développement de l’économie du canton

_ Pourvoir aux besoins financiers de la population et lui fournir

la possibilité de placements sûrs de son épargne et

de ses capitaux

_ Procurer des ressources financières au canton

CAPITAL DE DOTATION 70 millions de francs fournis par l’Etat

GARANTIE DE L’ÉTAT

EFFECTIF

RÉSEAU

La totalité des engagements financiers sont garantis par l’Etat

371 emplois à temps complet (selon directive de la FINMA)

La banque a son siège à Fribourg, elle compte 26 succursales

BILAN 2008 (en milliers de francs)

Total du bilan 11’128’252

Prêts à la clientèle 9’389’560

Dépôts de la clientèle 8’221’908

Fonds propres (après répartition) 1’021’358

COLLABORATIONS

_ Association suisse des banquiers (ASB)

_ Union des banques cantonales suisses (UBCS)

_ Centrale de lettres de gage des banques membres de l’UBCS

_ Swiss Interbank Clearing (SIC)

_ EuroSIC

_ Swisscanto Holding SA et succursales

_ Swisscanto Gestion des fonds SA

_ Swisscanto Asset Management SA

_ Swisscanto Prévoyance SA

_ Swisscanto Fondation de placement

_ Fondation pour le troisième pilier BCF - Epargne 3

_ Fondation libre-passage de la BCF

_ Caleas SA

_ Capital Risque Fribourg

_ GENILEM

_ FINARBIT SA

_ Swiss Financial Market Services SA

_ Aduno

ADRESSE

BCF/ Bd de Pérolles 1/ Case postale/ 1701 Fribourg

Tél: 0848 223 223/ Fax: 026 350 77 09/ www.bcf.ch

RÉSULTATS 2008 (en milliers de francs)

Total des produits 219’591

Total des charges 76’486

Bénéfice brut 143’104

Résultat intermédiaire 124’215

Bénéfice net 89’633

Versement au canton et aux communes et paroisses 41’320


CONSEIL D’ADMINISTRATION & DIRECTION GÉNÉRALE

7

CONSEIL D’ADMINISTRATION & DIRECTION GÉNÉRALE:

MESSAGE DES PRÉSIDENTS

Au niveau du réseau des succursales, 2008 a vu le démarrage d’un chantier important

à Bulle avec l’acquisition d’une bâtisse protégée (la maison du docteur Perroulaz) qui,

une fois transformée, servira d’extension à la succursale BCF existante. Vu le développement

économique réjouissant dans plusieurs régions du canton, la BCF a également

étendu ses heures d’ouverture dans les succursales d’Attalens et de Cottens et

installé un nouveau bancomat à Posieux.

Pour comprendre les marchés, développer les opportunités et rester compétitive,

l’économie a besoin d’informations de qualité. La BCF a ainsi contribué en 2008

à la création de deux indicateurs: le PIB romand en collaboration avec les banques

cantonales romandes et le PIB fribourgeois par district avec le service de la statistique

du canton.

GILBERT MONNERON

ALBERT MICHEL

UNE HISTOIRE DE CROISSANCE… SOLIDE ET RESPONSABLE!

Depuis 15 ans, la BCF vit une solide histoire de croissance. Sa politique, fondée sur

une stratégie qui fait ses preuves, consiste à pratiquer ce qu’elle maîtrise sans succomber

à l’appel des sirènes. Elle a su, par exemple, éviter les pièges Lehman Brothers et

Madoff. La BCF a su mettre en place des outils performants pour gérer les risques, les

identifier, les analyser et les provisionner si nécessaire. Alors que d’importants acteurs

du marché ont dû faire appel à des fonds souverains et à l’Etat pour rétablir leur structure

financière, la BCF a poursuivi sa progression en 2008 et a réalisé un nouveau

résultat record, le quinzième consécutif. La vision, les défis relevés, une remise en

question permanente et surtout le sens des responsabilités font évoluer la BCF et lui

permettent de rester très compétitive et de posséder une assise financière solide.

Parmi les faits marquants de l’année 2008, il convient de citer le transfert à la BCF

des actifs et des passifs de la Clientis Caisse d’Epargne de Prez, Corserey & Noréaz au

1 er juillet. Depuis 1985, la BCF a saisi les opportunités d’acquisition qui se présentaient

avec la reprise de 8 établissements bancaires pour un total de bilan de près de 1 milliard

de francs. Ces reprises constituent à chaque fois une solution gagnante pour les

deux parties: pour le ou les propriétaires des établissements transférés, l’opportunité

de bénéficier de la valeur substantielle de leur banque et pour la BCF, elles constituent

un renforcement de sa présence sur le marché.

En ce qui concerne l’exercice 2008, la BCF connaît une augmentation du bénéfice

brut, du résultat intermédiaire et du bénéfice net. Le bilan dépasse pour la première

fois le seuil des 11 milliards de francs pour s’établir à 11,128 milliards de francs.

Les dépôts de la clientèle augmentent de 1,179 milliard de francs et se montent à

8,222 milliards de francs, soit 228% de plus que la progression 2007. Quant aux

avances à la clientèle, elles atteignent 9,390 milliards de francs.

En 2009, dans un contexte nettement plus difficile, la BCF veut consolider sa position

et renforcer le conseil à la clientèle. Grâce à son assise financière solide, et consciente

de sa responsabilité, elle continue d’apporter son soutien à l’ensemble de l’économie.

Elle est donc le partenaire idéal des entreprises, des associations et des habitants

du canton. Etre client de la BCF, c’est aussi lui permettre de dynamiser l’économie

fribourgeoise et de soutenir les hommes et les femmes qui font la richesse de la

région.

GILBERT MONNERON

Président du conseil d'administration

ALBERT MICHEL

Président da la direction générale


BILAN SOCIAL

9

BILAN SOCIAL

En acteur engagé et responsable, la BCF participe pleinement au développement de

l’économie fribourgeoise. Elle garde toujours à l’esprit que sa responsabilité première

est d’assurer sa réussite à long terme en considérant les intérêts présents et futurs de

ses clients, des collectivités, de l’Etat, des fournisseurs et des collaborateurs.

RESPONSABILITÉ SOCIALE

450 collaborateurs pour représenter, faire vivre et contribuer au développement de la

BCF. La politique des ressources humaines incarne les valeurs d’ouverture, de responsabilité

et d’entreprenariat et se manifeste notamment dans la formation des jeunes.

Avec 24 apprentis et stagiaires, la BCF se positionne clairement en entreprise formatrice.

RESPONSABILITÉ ÉCONOMIQUE

LES CLIENTS

La culture d’entreprise de la BCF vise la satisfaction du client. Bâtir des relations de

confiance durables basées sur le dialogue et le professionnalisme est la motivation première

de la BCF. Elle s’engage également à leurs côtés avec des produits responsables.

L’ÉCONOMIE

La BCF a un impact économique comme fournisseur de services financiers, acheteur de

biens et de services et comme employeur et contribuable.

La politique active de crédit aux petites et moyennes entreprises (PME) et aux indépendants

est un élément clé de la mission de la BCF. Elle participe non seulement au financement

d’entreprises, mais aussi au démarrage de sociétés innovatrices, en particulier

par l’intermédiaire de ses participations dans la société Capital Risque Fribourg SA et

dans GENILEM.

crédit. Dès 1993, elle a mis en place une méthode éprouvée et fiable de provisionnement

individualisé des risques.

LES FOURNISSEURS

La BCF tient compte dans ses appels d’offres des critères environnementaux, comme

par exemple la certification ISO 14001, les labels Blue Angel, FSC, Jade, Verso et la

norme SIA 430.

La certification ISO 14001 atteste qu’un fournisseur s’engage à réduire au maximum

son impact dommageable sur l’environnement.

Le label Blue Angel est attribué aux produits de qualité, de longue durée de vie et

économes en électricité.

Les labels Jade et Verso qualifient du courant électrique totalement propre et respectueux

de l’environnement, comme celui fourni par des installations solaires, éoliennes

et hydrauliques.

Le label FSC qualifie le papier qui provient d’exploitations forestières respectueuses

de l’environnement.

La norme SIA 430 définit les principes d’une saine gestion des déchets de chantiers

tels que responsabilité, stockage et filière de traitement.

Tout en appliquant les principes d’une saine gestion, la BCF contribue également à l’assainissement

d’entreprises dans tous les secteurs de l’économie. Elle a ainsi permis de

sauver de nombreux emplois ces dernières années.

La prise et la gestion des risques font partie intégrante des activités de la banque.

La BCF fait preuve de professionnalisme et de rigueur dans l’analyse des dossiers de


10

BILAN SOCIAL

RESPONSABILITÉ ENVIRONNEMENTALE

La BCF veut contribuer à réduire son impact direct sur l’environnement, l’objectif étant

de réduire la consommation d’eau et d’énergie et de traiter intelligemment les déchets

de papier.

La consommation d’eau a ainsi été réduite au siège de 40%, notamment grâce à

l’usage de systèmes de refroidissement à air. La consommation d’énergie électrique

a diminué de 12% principalement par le biais de la modernisation des infrastructures

telles que moteurs d’ascenseur, climatisations et enseignes. Elle est encore optimisée

par l’usage d’ampoules électriques et de néons de dernière génération. L’ensemble du

papier destiné à la déchetterie est détruit selon les normes de sécurité avant de suivre

une filière de recyclage.

E-banking constitue aussi une source de préservation de l’environnement. Ainsi, la

BCF a mis en service e-facture, une prestation gratuite qui permet de recevoir et régler

les factures électroniquement. Actuellement quelque 190 entreprises émettent ainsi

leurs factures. En renonçant aux factures sur papier, il serait possible d’économiser

jusqu’à 1,8 milliard de feuilles de papier en Suisse.

La BCF a également poursuivi en 2008 la prise en compte de l’environnement au cœur

de ses activités, qu’il s’agisse de proposer des produits responsables (hypothèque

Minergie, fonds verts), de soutenir des actions en lien avec la protection de l’environnement

(salon energissima des énergies renouvelables) et de financer des projets dans

le développement durable.

RESP O NSA BI L I TÉ SOCI É TA LE

L’engagement sociétal de la BCF se concrétise par des partenariats inscrits dans la

durée et qui couvrent les domaines variés du sport, de la culture, de l’art et de l’engagement

social. Une solidarité de proximité qui contribue au maintien d’une offre

culturelle et sportive variée.

BILAN SOCIAL AU 31.12.2008

Succursales 26

Bancomats 38

Zones libre service (ouvertes 24h/24) 10

Travaux et commandes aux PME

9,1 mios

Nombre de collaborateurs 450

Masse salariale et prestations spéciales

48,3 mios

Rentes aux pensionnés

6,3 mios

Formation

20 apprentis

4 stagiaires

Versement au canton, aux communes

et aux paroisses

41,3 mios

Apport aux sociétés sportives,

culturelles et artistiques

2,5 mios

Informatique Centre de calcul ISO 14001

Place de travail Blue Angel

30% des imprimantes

en mode recto/verso

Approvisionnement en courant

électrique vert

50% Jade et Verso

Consommation électrique (depuis 2003) - 12%

Consommation d’eau

(depuis 2003 au siège) - 40%

Consommation de papier

FSC (FOREST STEWARD COUNCIL)

Défibrillateurs installés dans

les succursales et au siège 12

Boucles pour malentendants

installées dans les succursales

de la rue de Romont et du Schoenberg 2


BILAN SOCIAL

11

RESSOURCES HUMAINES

La BCF accompagne le développement de ses collaborateurs à travers une politique

des ressources humaines fidèle à ses valeurs.

PROMOTION

Le conseil d’administration a promu au rang de:

SOUS-DIRECTEUR

_ Georges Franc (1), chef de team institutionnels & mandats à la division marché

_ Luc Jacquat (2), chef de team Risk Management, controlling & comptabilité à la

division état-major

_ Jacques Pierret (3), chef de team opérations marché à la division centre de service

_ Laurent Wicky (4), conseiller clientèle crédits à la division marché

_ Cédric Yerly (5), conseiller clientèle crédits à la division marché

FONDÉ DE POUVOIR

_ Carole Haymoz (6), conseillère clientèle crédits à la division marché

_ Xavier Koenig (7), conseiller clientèle crédits à la succursale de Châtel-Saint-Denis

_ Gilbert Suter (8), directeur de la succursale du Bourg

La direction générale a promu au rang de:

MANDATAIRE COMMERCIAL

_ Edith Betschart (9), conseillère clientèle privée à la succursale de Planfayon

_ David Buchs (10), conseiller clientèle crédits à la division marché

_ Eugénie Corboz (11), conseillère juridique à la division état-major

1

8 7 9 5 6 10 11 3 2 4

ENGAGEMENT

Stéphane Fischer (12), directeur de la succursale d’Attalens

12


12

BILAN SOCIAL

RETRAITES

Après plus de treize années à la BCF, tout d’abord en tant que chef de team crédits au

siège de juin 1995 à mars 2000, puis en tant que directeur de la division marché et

membre de la direction générale jusqu’à sa retraite fin juin 2008, Monsieur Laurent

Haymoz (1) a marqué la BCF de son empreinte. Ses compétences, son dynamisme,

son sens de la relation client ont contribué au succès de la banque. Le conseil d’administration

et la direction générale le remercient pour son apport efficace.

Quatre collaborateurs ont en outre pris leur retraite. Il s’agit de:

ÂGE MOYEN

L’âge moyen du collaborateur BCF est de 39 ans (37 ans pour les femmes et 41 ans

pour les hommes). La majorité de l’effectif féminin a entre 20 et 45 ans alors que les

hommes se répartissent sur tous les âges.

PYRAMIDE DES ÂGES AU 31.12.2008

(sans apprentis, stagaires, temporaires et sur appel)

_ Jacques Bapst (2), gestionnaire à la division centre de service

_ Jean-Bernard Berchier (3), chef de team clientèle privée, région Broye

_ Norbert Sallin, conseiller clientèle privée à la succursale de Farvagny

_ Martin Ulrich (4), chef de team clientèle privée, région Veveyse

A tous, nous réitérons notre gratitude pour leur engagement.

21

23

29

Age

56 - 60

51 - 55

46 - 50

6

15

29

Manque sur la photo: Norbert Sallin

27

41 - 45

40

23

36 - 40

29

19

31 - 35

30

17

26 - 30

40

20

19 - 25

30

179

Hommes

398

Total

219

Femmes

L’effectif féminin est en constante augmentation. Au 31.12.2008, les collaboratrices

constituaient le 55% de l’ensemble du personnel.

1 2 4 3


BILAN SOCIAL

13

FORMATION

En 2008, la formation continue a totalisé 680 jours de cours. La majeure partie a été

consacrée aux cours de perfectionnement servant à renforcer les connaissances des

collaborateurs en matière de produits financiers et de conseils. Ces cours sont définis

en fonction des différents métiers bancaires (filières de formation) et permettent d’obtenir

un «passeport» attestant les connaissances acquises. Ces journées ont été principalement

organisées à l’interne de la banque avec le concours de formateurs internes

et externes ou par l’intermédiaire de programmes e-learning. Quant aux sessions de

formation externes, elles sont pour la plupart organisées en collaboration avec les

centres de formation des banques cantonales.

La BCF s’engage activement dans la formation des jeunes:

_ 20 jeunes effectuent un apprentissage d’employé de commerce, dont 11 en filière

maturité professionnelle commerciale.

_ 4 jeunes titulaires d’une maturité fédérale ou d’un certificat d’études commerciales

suivent un stage allround de 18 mois en vue de l’obtention d’une certification délivrée

par l’Association suisse des banquiers.

Le nombre de collaborateurs engagés dans une formation supérieure se présente

comme suit:

_ Diplôme d’économiste d’entreprise HES: 6

_ Diplôme en économie bancaire ES: 7

_ Diplôme fédéral d’analyste financier et gestionnaire de fortune/ CIIA: 1

_ Diplôme fédéral d’expert en finance et controlling: 1

Ces formations nécessitent un engagement très important des collaborateurs concernés

qui doivent faire face simultanément aux impératifs professionnels et aux exigences

de formation.

Manquent sur la photo: Pascal Wenger et Melinda Jungo

_ Aebischer Ramona (1), Bapst Delphine (2), Bosson Nadège (3), Cotting Dania

(4), Delley Laura (5), Egger Carmen (6), Gobet Rodolphe (7), Götschmann Marc

(8), Harder Ludovic (9), Jungo Melinda, Loeffel Romain (10), Macherel Flore

(11), Michel Christopher (12), Mülhauser Franziska (13), Neuhaus Yanick (14),

Perroud Florian (15), Raemy Marco (16), Rey Noam (17), Rotzetter Céline (18),

Spring Johannes (19), Vonlanthen Grégory (20), Wenger Pascal, Wüthrich Vincent

(21), Zosso Aurélie (22)

FORMATION SUPÉRIEURE

La BCF privilégie la formation continue pour ses collaborateurs afin de leur permettre

de progresser dans leurs activités professionnelles vers des fonctions de conseil à la

clientèle, de spécialistes ou de conduite. Ces formations sont ouvertes aux collaborateurs

disposant d’un potentiel dans leur domaine d’activité ou désirant accéder à un

nouveau secteur de responsabilité.

7 6 15 9 4 3 21 18 22 20

2

8

14

11

12 13 16 17 5 19 1 10


14

BILAN SOCIAL

SUCCÈS PROFESSIONNEL

En 2008, 3 collaborateurs ont obtenu un diplôme supérieur, à savoir:

_ Marie-France Blanc (1), Brevet fédéral d’expert en estimation immobilière

_ Thomas Brülhart (2), Brevet fédéral de conseiller financier

_ Stéphanie Castella (3), Brevet fédéral en économie bancaire

SOIRÉE DU PERSON NEL

La soirée du personnel, réunissant 400 collaborateurs, est un moment privilégié qui

permet de créer et de consolider des liens, en toute convivialité. N’ayant pas trouvé une

salle adéquate à Romont, la BCF a décidé d’organiser la soirée sous le chapiteau du

cirque Starlight qui a accueilli pour une soirée tous les artistes (actifs et retraités) de la BCF.

1 2 3


BILAN SOCIAL

15

LA VIE DES SUCCURSALES

SUCCURSALE D’ATTALENS: EXTENSION DES HEURES

D’OUVERTURE ET NOMINATION D’UN DIRECTEUR

Afin de développer encore ses activités dans le district de la Veveyse, la BCF a engagé

un directeur à la tête de la succursale d’Attalens en la personne de M. Stéphane Fischer.

Elle a conjointement décidé d’augmenter les heures d’ouverture de la succursale pour

répondre aux besoins croissants de la population.

SUCCURSALE DE BULLE: PLUS D’ESPACE POUR LE

CONSEIL À LA CLIENTÈLE

Vu le développement réjouissant des affaires, les locaux actuels de la Grand-Rue

deviennent trop exigus. La BCF a ainsi acquis un nouveau bâtiment à la place des

Alpes, au centre de Bulle. Une fois rénové, il accueillera les conseillers clientèle du team

crédits. Les autres teams resteront dans le bâtiment actuel.

de g. à d. :

_ Anne-Marie Maillard, conseillère cash service

_ Stéphane Fischer, directeur de la succursale

_ Vanessa Jordan, conseillère cash service

_ Bruno Mengual, conseiller clientèle privée


16

BILAN SOCIAL

CLIENTIS CAISSE D’ÉPARGNE DE PREZ,

CORSEREY & NORÉAZ

La BCF a repris avec effet au 1 er juillet 2008 la Clientis Caisse d’Epargne de Prez,

Corserey & Noréaz. Elle mettra tout en œuvre pour servir au mieux sa nouvelle clientèle

et lui offrir tous les produits d’une banque de proximité.

La Clientis Caisse d’Epargne de Prez, Corserey & Noréaz a été créée le 14 janvier 1897

sous l’impulsion de l’instituteur de Prez, Monsieur Alexis Rosset. Elle dispose depuis le

début de la garantie des communes. En 1920, la banque inaugure son bâtiment à Prez,

bâtiment qu’elle va quitter en 1990 pour emménager dans les magnifiques locaux du

château, classé monument historique.

Quatre directeurs ont développé la banque jusqu’à ce jour:

_ de 1897 à 1932: M. Alexis Rosset

_ de 1932 à 1957: M. Paul Rosset

_ de 1957 à 1990: M. Alexis Rosset

_ de 1990 à ce jour: M. Pierre Berchier

Au 30 juin 2008, la somme du bilan s’élevait à 104 millions de francs.

de g.à d.:

_ Francine Gobet, mandataire commerciale, conseillère clientèle privée

_ Pierre Berchier, directeur de la succursale

_ Chantal Joye, conseillère cash service

_ Jérôme Dougoud, mandataire commercial, conseiller clientèle privée

Manque sur la photo : Sylvia Gagnaux


BILAN SOCIAL

17

LA BCF_DES SPORTIFS AUSSI

Trophée des Gastlosen

Cédric Yerly

Conseiller clientèle crédits, Fribourg

Football - FC Vully-Sport II

Luc Simonet

Chef de team clientèle privée, Morat

Motocross

Christopher Michel

Apprenti

Football - Ex-Servette FC Genève,

actuellement FC Fribourg

Christophe Jaquet

Assistant conseiller clientèle crédits, Fribourg

Equitation

Ariane Delessert

Responsable des apprenti(e)s et stagiaires,

Fribourg


18

BILAN SOCIAL

LA FONDATION DU CENTENAIRE

4 PILIERS DE L’ÉCONOMIE FRIBOURGEOISE

La fondation, dotée d’un capital de 2 millions de francs, a été créée à l’occasion des

100 ans de la BCF en 1992. Elle a pour but de favoriser la réalisation et le développement

d’activités et de manifestations culturelles, artistiques et scientifiques. Depuis sa

création, plus de 750’000 francs ont été investis dans divers projets d’envergure.

Exemples de projets importants soutenus:

_ Abbaye de la Fille-Dieu (restauration d’un retable baroque)

_ «150 Jahre Sensebezirk 1848-1998» (publication d’une monographie)

_ Ouvrage «Panorama de la bataille de Morat»

_ Papillorama à Chiètres (volière des papillons indigènes)

_ Restauration des œuvres d’art de la chapelle St-Théodule sur l’Ile d’Ogoz

_ 125 ème anniversaire du «Deutschfreiburger Cäcilienverband»

_ Fondation les Buissonnets (Fribourg)

_ Ancienne Gare (Fribourg)

Selon la charte établie par «4 piliers», la BCF, le Groupe E, l’ECAB et les TPF s’engagent.

Ils soutiennent des projets sportifs et culturels d’envergure et réalisent des

actions contribuant à l’épanouissement de la jeunesse. Après avoir soutenu pendant

trois ans les clubs formateurs des jeunes hockeyeurs fribourgeois, leur engagement

s’est porté sur le projet «Santé - Jeunesse» dont le but était de promouvoir la santé

des jeunes fribourgeois par le dialogue et l’expression créative.

Evénements importants soutenus par «4 piliers de l’économie fribourgeoise» en 2008:

_ Festival International de films de Fribourg

_ 20 Heures de Musique de Romont

_ Open Bike Grandvillard

_ Festival International de Musiques Sacrées de Fribourg

_ Swiss Volley Région Fribourg

_ Château de Gruyère – Reconstruction de la conciergerie (photo)

_ AFIPA – Association Fribourgeoise des Institutions pour personnes âgées

Open Bike


BILAN SOCIAL

19

SPONSORING ET PARTENARIAT

2,5 MILLIONS POUR LA CULTURE ET LE SPORT

La BCF contribue à la prospérité économique en participant activement à la vie culturelle

et sportive du canton. Elle appuie de nombreuses initiatives par des partenariats,

sponsoring et dons.

Les partenariats visent une collaboration à long terme (en principe 3 ans, renouvelable).

Les associations partenaires peuvent compter sur un apport fixe et se consacrer

sereinement à leurs activités. Pour la BCF, ils renforcent l’image de marque et soutiennent

la stratégie commerciale.

AFBB

Association fribourgeoise

de basketball

AFF

Association fribourgeoise

de football

AFSS

Association fribourgeoise

de ski et de snowboard

FFA

Fédération fribourgeoise

d'athlétisme

FFG

Fédération fribourgeoise

de gymnastique

SCTF

Société cantonale

des tireurs fribourgeois

SCMF

Société cantonale

des musiques fribourgeoises

PRO SENECTUTE

Service social spécialisé

pour les questions liées

à la vieillesse

FFSE

Fédération fribourgeoise

des sports équestres

Scouts

fribourgeois

Nouveau Monde

Espace culturel

FFC

Fédération fribourgeoise

des chorales

AFM

Association fribourgeoise

Motocycliste

La lanterne magique

Fédération fribourgeoise de la jeune

chambre économique

HC Fribourg-Gottéron

Hockey Club

AFRP

Association Fribourgeoise de

Randonnée Pédestre


20 BILAN SOCIAL

Le sponsoring a pour but de soutenir une action ponctuelle. Par ce biais, la BCF contribue au maintien d’une offre culturelle et sportive variée

pour la population du canton.

LA BCF S’ENGAGE NOTAMMENT POUR:

SPONSORING SPORTIF:

_ Badminton Club Tavel/ Fribourg

_ Benetton Fribourg Olympic

_ Championnat Fribourgeois de Golf

_ BCF-Elfic Fribourg (équipe féminine de basket LNA)

_ HC Fribourg-Gottéron

_ Mémorial Sekulic

_ Mérite sportif Fribourgeois

_ FKB Volley Düdingen

_ Volley Ball Club Fribourg

_ FC Bulle

_ FC Fribourg

_ SC Guin

_ FC La Tour-de-Trême

_ Hockey Club Düdingen Bulls

_ Hockey Club Bulle – La Gruyère

_ Trophée des Gastlosen

SPONSORING CULTUREL:

_ Rencontres de Folklore Internationales

_ La Spirale Fribourg/ Mercredi Fribourgeois

_ Open Air cinéma Planfayon

_ Orchestre des jeunes de Fribourg

_ Neujahrskonzert à Guin

_ Concerts de l’Avent (Villars-sur-Glâne)

_ Murten Classic’s

_ Estivale (Estavayer)

_ Rock am Schwarzsee

_ Francomanias de Bulle

_ Commission culturelle Estavayer-théâtre

_ Art Position

SPONSORING DIVERS:

_ Comptoir de Fribourg

_ Junior Bulle Expo

_ FAMA-salon du Modélisme

_ Salon energissima

_ Comptoir de Domdidier

_ Apéritif du Sud


BILAN SOCIAL

21

RENCONTRES DE FOLKLORE

INTERNATIONALES DE FRIBOURG

Jouissant d’une belle notoriété, ce rendez-vous du folklore

du monde entier fait halte à Fribourg chaque année

à la fin août. Le dépaysement, les couleurs et la convivialité

donnent à la rentrée un air de vacances. La BCF

soutient depuis toujours cet événement culturel majeur.

Elle a organisé une soirée spéciale à l’aula de l’université:

750 clients y participaient.

Les invités ont été accueillis par le plus jeune collaborateur

de la BCF.

ART POSITION

La conservation du patrimoine artistique existant et

le soutien aux nouveaux talents a toujours fait partie

des préoccupations de la BCF. La halle de l’aéroport de

Payerne, habituellement réservée aux F/A-18, a ainsi accueilli

une centaine d’artistes qui ont eu la possibilité

d’exposer leurs œuvres dans un cadre original.

NEUJAHRSKONZERT

Pour sa dixième édition, le concert du Nouvel-An à Guin,

qui draine en un week-end 1300 personnes environ, a eu

l’immense honneur d’accueillir Noëmi Nadelmann,

soliste soprano de renommée internationale. La BCF est

le partenaire principal depuis 2005 de cet important

événement culturel qui allie la passion, la qualité et la

convivialité. Autant de valeurs auxquelles adhère la BCF

et qu’elle souligne en offrant le champagne à tous les

auditeurs de la dernière représentation.


22

BILAN SOCIAL

MÉMORIAL SEKULIC

Ce tournoi, placé sous la responsabilité de l’Association

fribourgeoise de football et destiné aux juniors D-E-F, se

déplace année après année de district en district. Cette

fête du football junior apporte à chaque édition son lot

d’émotion et de spontanéité. En 2008, le FC Farvagny a

organisé le tournoi qui a réuni 5500 jeunes footballeurs.

Ils ont tous reçu le sac de sport «souvenir» offert par la

BCF.

MURTEN CLASSICS

Trois semaines de musique du Sud pour fêter la 20 ème

édition des Murten Classics avec, comme leitmotiv, la

qualité, la découverte et l’évasion, ceci dans un cadre

magnifique. En collaboration avec le Groupe E, la BCF a

organisé une soirée pour 450 personnes.

APÉRITIF DU SUD

«Le risque est-il un élément maîtrisable?» La question

est-elle la même pour un sportif que pour un entrepreneur?

Ce thème était au centre de la conférence donnée

par le «freerider» Dominique Perret dans le cadre

du 1 er apéritif économique du Sud. Cet événement mis

sur pied par la BCF a permis à près de 200 personnes de

découvrir un sportif de l’extrême qui vit de sa passion

depuis plus de 20 ans.


BILAN SOCIAL

23

GOTTÉRON

«Gottéron», plus qu’un club de hockey, un nom mythique

pour tous les Fribourgeois. Ambassadeur du

canton et de la ville, lien fédérateur pour la population,

formateur pour les jeunes, le HCFG est un acteur

majeur du canton, comme la BCF qui s’engage

pour ce club et pour le sport. La BCF organise chaque

année en septembre un après-midi de dédicaces au

siège à Fribourg. Cette année, la file d’attente s’étirait

jusqu’aux cinémas du Rex…

FKB VOLLEY DÜDINGEN

En devenant «sponsor titre» de l’équipe de volleyball

féminine du TSV Düdingen, la BCF montre son soutien

et son attachement à toute une région.

La BCF sponsorise cette équipe afin de lui permettre de

rivaliser avec les meilleures équipes de LNA et de contribuer

à la formation des jeunes joueuses.

ESTIVALE ESTAVAYER

Fréquentée par plus de 4000 spectateurs, l’édition 2008

de l’Open Air d’Estavayer-le-Lac a réussi à fidéliser son

public. Avec des têtes d’affiche comme «Stress», «The

Charlatans» ou encore «Matmatah», le succès fut au

rendez-vous. Le festival est soutenu par la BCF.

© Guido Schmutz

Photo by Seb


24

BILAN SOCIAL

PIB FRIBOURGEOIS ET ROMAND

Pour comprendre les marchés, développer les opportunités et rester compétitive,

l’économie a besoin d’informations de qualité. Le produit intérieur brut (PIB) est un

indicateur économique très utilisé, qui mesure le niveau de production d’un pays ou

d’un canton. C’est en premier lieu un outil de conduite qui permet d’évaluer et de

comparer les performances. La BCF a contribué en 2008 à la création de deux indicateurs:

le PIB romand en collaboration avec les banques cantonales romandes et le PIB

fribourgeois par district avec le Service de la statistique du canton.


PIB FRIBOURGEOIS ET ROMAND

25


26

GOUVERNEMENT D’ENTREPRISE

GOUVERNEMENT D’ENTREPRISE

ORGANIGRAMME DE LA BCF AU 01.01.2009

Le gouvernement d’entreprise désigne l’ensemble des principes qui visent à instaurer

un rapport équilibré et transparent entre les tâches de direction et de contrôle. Le

Code suisse de gouvernement d’entreprise s’adresse aux sociétés émettrices. Il propose

une ligne de conduite et formule des recommandations. Chaque société conserve

la possibilité de développer ses propres principes d’organisation.

La BCF, de par son statut de personne morale de droit public, n’est pas assujettie au

Code suisse de gouvernement d’entreprise. En entreprise responsable, elle a décidé

d’appliquer certaines de ses recommandations.

Solange Berset (1), Markus Ith (2), Claude Lässer (3), Markus Meuwly (4), Gilbert

Monneron (5), Jean-Louis Romanens (6), Jean-Claude Rossier (7)

Audit interne

Conseil d’administration

Direction générale

Etat-Major Marché Centre de service

7 2 4 3 1 5 6


GOUVERNEMENT D’ENTREPRISE

27

ORGANES AU 01.01.2009

CONSEIL D’ADMINISTRATION

PRÉSIDENT

_ Gilbert Monneron, 1942, Villars-sur-Glâne, administrateur. Entré en fonction comme

membre du conseil d’administration le 01.06.1995 et comme président le 01.06.2005.

Échéance du mandat le 31.05.2011.

VICE-PRÉSIDENT

_ Jean-Louis Romanens, 1952, Sorens, directeur Fidutrust Gestion & Conseils SA.

Entré en fonction comme membre du conseil d’administration le 01.06.2004 et

comme vice-président le 16.05.2008. Échéance du mandat le 31.05.2012.

MEMBRES

_ Solange Berset, 1952, Belfaux, libraire, syndique. Entrée en fonction le 01.06.2004.

Échéance du mandat le 31.05.2012.

_ Markus Ith, 1972, Morat, directeur Alexandre SA Fribourg. Entré en fonction le

01.06.2004. Échéance du mandat le 31.05.2012.

_ Claude Lässer, 1949, Marly, conseiller d’Etat – directeur des finances. Entré en

fonction le 01.06.2004. Échéance du mandat le 31.05.2012.

_ Markus Meuwly, 1965, Tavel, avocat. Entré en fonction le 01.06.05. Échéance du

mandat le 31.05.2012.

_ Jean-Claude Rossier, 1944, Romont, consultant. Entré en fonction le 01.06.2004.

Échéance du mandat le 31.05.2012.

Deux administrateurs sont arrivés au terme de leur mandat après 12 ans d’activité.

Il s’agit de M. Philippe Menoud, entré en fonction comme membre le 01.01.1997 et comme

vice-président le 01.06.2005 et de M. Heinz Gilomen, entré en fonction comme

membre le 01.01.1997. Le conseil d’administration les remercie chaleureusement pour

leur engagement et leurs apports pendant ces années.

la limite de la durée totale de son mandat est fixée à seize ans s’il a siégé en simple

qualité de membre durant au moins les quatre premières années de son mandat.

COMPÉTENCES

Les compétences du conseil d’administration de la banque sont réglées à l’article 25

de la loi sur la BCF. Le conseil d’administration dispose notamment des compétences

suivantes:

_ il adopte le règlement général et arrête les règlements internes;

_ il nomme le président de la direction générale, les directeurs, les directeurs adjoints,

les directeurs de succursales de région, les sous-directeurs, le chef de l’audit interne

et les auditeurs; il fixe leur traitement initial et peut prononcer leur révocation.

Il nomme également les fondés de pouvoir et désigne par ailleurs les membres de la

direction générale;

_ il approuve l’organisation générale de la banque élaborée par la direction générale;

_ il adopte le budget général et arrête les comptes annuels et le rapport de gestion;

_ il prend régulièrement connaissance des octrois de crédits de la direction générale,

des rapports de l’organe de révision bancaire et de l’audit interne ainsi que des situations

financières trimestrielles présentées par le président de la direction générale.

ORGANISATION INTERNE

Le président convoque le conseil d’administration chaque fois que les circonstances l’exigent,

en règle générale une fois par mois mais au moins huit fois par année. Le conseil

d’administration peut prendre une décision valable s’il réunit au moins quatre

membres. En 2008, il s’est réuni à neuf reprises pour les séances et à une reprise pour

un séminaire de deux jours avec la direction générale. Les indemnités versées aux

membres se sont élevées à 475’000 francs.

ÉLECTION ET DURÉE DU MANDAT

Selon l’article 20, al. 1, 4 et 5 de la loi sur la BCF, le conseil d’administration est composé

de sept membres. Trois membres sont nommés par le Grand Conseil, trois par le

Conseil d’Etat et un par le conseil d’administration lui-même. Les membres du conseil

d’administration sont nommés pour une période de quatre ans au plus. Ils sont

rééligibles, mais la durée de leur mandat ne peut excéder douze ans. Pour le président,


28

GOUVERNEMENT D’ENTREPRISE

COMITÉS DU CONSEIL D’ADMINISTRATION

AUDIT INTERNE

En plus des séances plénières, le conseil d’administration s’organise en comités spéciaux,

selon l’art. 26 al. 2 de la loi sur la BCF.

COMITÉ D’AUDIT

COMPOSITION ET DURÉE DU MANDAT

Le comité se compose de trois membres au minimum, selon l’art. 14 du règlement

général de la BCF. Ils sont nommés pour une période de quatre ans. Ils sont rééligibles,

mais la durée de leur mandat ne peut excéder douze ans. Dès le 01.01.2009, le comité

est composé de Messieurs Jean-Louis Romanens (président), Markus Ith (vice-président),

Markus Meuwly (membre) et Jean-Claude Rossier (membre suppléant).

ACTIVITÉS

Basées sur les directives de la FINMA, les activités sont définies dans le règlement du

comité d’audit adopté le 11 décembre 2008.

COMITÉ DE RÉMUNÉRATION

COMPOSITION ET DURÉE DU MANDAT

Le comité se compose de trois membres. Ils sont nommés pour une période de quatre

ans. Ils sont rééligibles, mais la durée de leur mandat ne peut excéder douze ans. Dès

le 01.01.2009, le comité est composé de Messieurs Gilbert Monneron (président),

Jean-Louis Romanens (membre) et Claude Lässer (membre).

_ Jean-Luc Wey, auditeur responsable

_ Jean-Claude Kolly et Jean-Claude Roulin, auditeurs

_ Alexandre Hofmann, auditeur assistant

TÂCHES

L’audit interne, indépendant de la direction générale, est subordonné directement

au conseil d’administration. Disposant d’un droit d’examen illimité à l’intérieur de la

banque, il est chargé d’effectuer des révisions régulières portant sur toute l’activité

bancaire. L’audit interne, qui remplit les critères de qualité professionnelle de l’ASAI

(Association suisse d’audit interne), collabore avec la révision externe dans le sens des

dispositions de la loi bancaire.

ORGANE DE RÉVISION

BDO VISURA SA

Nommé par le conseil d’administration du 25 juillet 2008. Le conseil d’administration

accomplit les tâches de surveillance dans le domaine de la révision externe.

ACTIVITÉS

Le comité de rémunération a pour mission de contrôler la politique de rémunération

en vigueur au sein de la banque, de préaviser les rémunérations des membres du

conseil d’administration, de fixer les rémunérations de la direction générale et de

l’audit interne.


GOUVERNEMENT D’ENTREPRISE

29

DIRECTION GÉNÉRALE

PRÉSIDENT

_ Albert Michel, Avry-devant-Pont, 1948, entré en fonction le 01.01.1993.

MEMBRES

_ Laurent Haymoz, Riaz, 1946, entré en fonction le 01.01.2001 jusqu’au 30.06.2008.

_ Edgar Jeitziner, Jongny, 1958, entré en fonction le 01.01.2003.

_ Christian Meixenberger, Autigny, 1960, entré en fonction le 01.01.2001.

_ Charles Morel, La Tour-de-Trême, 1965, entré en fonction le 01.07.2008 jusqu’au

28.02.2009.

COMPÉTENCES

Les compétences de la direction générale sont précisées à l’article 33 de la loi sur la BCF.

Elle dispose notamment des attributions suivantes:

_ elle est chargée de pourvoir à la bonne marche de l’établissement, à son développement

et au maintien de l’unité dans la gestion des affaires;

_ elle émet les préavis sur les affaires à soumettre au conseil d’administration;

_ elle fixe les taux d’intérêt;

_ elle nomme les directeurs de succursales 2 et les mandataires commerciaux; elle peut

prononcer leur révocation;

_ elle fixe, dans le cadre de la politique salariale définie par le conseil d’administration,

le traitement des directeurs adjoints, des sous-directeurs, des directeurs de succursales

de région, des directeurs de succursales 2, des fondés de pouvoir, des mandataires

commerciaux et des collaborateurs de la banque;

_ elle engage les collaborateurs de la banque et fixe leur traitement; elle peut prononcer

leur révocation;

_ elle décide, en cas de réalisation forcée, de l’achat et de la vente d’immeubles grevés

en faveur de la banque.

ORGANISATION INTERNE

Les tâches de la direction générale sont réparties entre les membres par le président

de la direction générale. Elle se réunit au minimum une fois par semaine. En 2008, les

salaires bruts versés aux membres se sont élevés à 1’482’000 francs.

CONTRATS DE MANAGEMENT

Il n’existe aucun contrat de management entre la banque et des sociétés extérieures.

de g. à d. : Edgar Jeitziner, Albert Michel, Christian Meixenberger


30

GOUVERNEMENT D’ENTREPRISE

STRUCTURE OPÉRATIONNELLE AU 01.03.2009

Président de la direction générale

Albert Michel

Etat-Major

Albert Michel

Marché

Heinz Liechti a.i.

Centre de service

Christian Meixenberger

Réseau

Marketing

Edgar Jeitziner

Anne Maillard Magnin

Risk Management, controlling et comptabilité

Luc Jacquat

Compliance et Juridique

Ressources humaines

Jean-Bernard Dénervaud

Patrick Betticher

Private Banking

Institutionnels et Mandats

Entreprises et Privés 1

Entreprises et Privés 2

Support marché

Michel Wicht

Georges Franc

Heinz Liechti

Jean-Bernard Auderset

Pierre-Alain Rotzetter

Devises, négoce et prestations spéciales

Thomas Roggo

Opérations trafic des paiments

Jean-Pierre Bruegger

Opérations marché

Jacques Pierret

Informatique et Logistique François Briguet

Service line

Jean-Denis Cornu


GOUVERNEMENT D’ENTREPRISE

31

SIGNATURES AUTORISÉES AU 01.03.2009

PRÉSIDENT DE LA DIRECTION

GÉNÉRALE

Michel Albert

DIRECTEURS

Jeitziner Edgar

Meixenberger Christian

DIRECTEURS ADJOINTS

Dénervaud Jean-Bernard

Galley Denis

Liechti Heinz

Rossier Jean-Marc

Wicht Michel

SOUS-DIRECTEURS

Auderset Jean-Bernard

Betticher Patrick

Brugger Jean-Pierre

Currat Michel

Despont Serge

Esseiva Joseph

Franc Georges

Genoud Laurent

Hogg Nicolas

Jacquat Luc

Maillard Magnin Anne

Niklaus Stéphane

Pierret Jacques

Riedo André

Rotzetter Pierre-Alain

Spring Andreas

Wicky Laurent

Yerly Cédric

FONDÉS DE POUVOIR

Berchier Pierre

Bovet Eric

Briguet François

Brügger Erich

Brülhart Bruno

Bulliard Dominique

Cerf Philippe

Charmey Claude

Cornu Jean-Denis

Corpataux Francis

Ducrest Jean-Daniel

Dupont Patrice

Dürr Walter

Egger Joël

Equey Philippe

Fischer Stéphane

Fornasier Pietro

Fournier Oswald

Gauthier Michel

Greca Josef

Gremaud Jacques

Haymoz Carole

Helbling André

Jeckelmann Guido

Jungo Herbert

Koenig Xavier

Koller Alain

Küttel Christian

Levis Marco

Maillard Olivier

Menoud André

Meyer Stéphane

Monney Michel

Mülhauser Felix

Pasquier Yves

Perey Stéphane

Perler Pia

Perroud Louis

Progin Gabriel

Progin Josef

Reber Christian

Righi Nicolas

Roggo Thomas

Rouiller Christian

Schaller Raphaël

Seiler Alain

Stucki Ingrid

Sturny David

Suter Gilbert

Vauthey Christian

Wicky Stéphane

Zbinden Andreas

MANDATAIRES COMMERCIAUX

Baumann Roman

Betschart Edith

Büchler François

Buchs David

Burri Manuel

Catillaz Patricia

Corboz Eugénie

Corpataux Johann

Cotting Pierre-Yves

Dougoud Jérôme

Dougoud Sandra

Egger François

Gobet Francine

Grossrieder Cornelia

Hochuli Max

Irrausch Frank

Jaquet Marc

Julmy Claudine

Kilchoer Philippe

Michel Christophe

Mollard Sébastien

Mugny Yves

Müller Elisabeth

Musy François

Neuhaus Patrick

Pereira Antonio

Perler Ingo

Python Jean-François

Romanens Pierre

Rouiller Pierre

Singy Daniel

Villet Jeanine

Volery Margot

Vonlanthen Jean-Michel

Werro Daniel

CHEF AUDIT INTERNE

Wey Jean-Luc

AUDITEURS

Kolly Jean-Claude

Roulin Jean-Claude


32

GOUVERNEMENT D’ENTREPRISE

SUCCÈS BCF

CLASSEMENT DANS LE MAGAZINE

«BILAN»

Le classement des banques cantonales, de la Banque

Raiffeisen et de la Banque Valiant réalisé par le magazine

«Bilan» octroie la médaille d’or à la BCF. Selon

«Bilan», ce résultat apporte un couronnement à une

progression constante vers le sommet du classement.

Sur les douze critères retenus, la BCF aligne neuf fois la

note maximale.

La BCF a atteint ce résultat en gardant son profil humain

et social ainsi qu’un solide ancrage régional.

FORUM DES 100

Le magazine «L’Hebdo» publie une liste de «100 personnalités

qui font la Suisse romande»: des personnalités

- entrepreneurs, artistes, bâtisseurs, penseurs ou

scientifiques - qui portent le dynamisme de la région.

Dans l’édition 2008, Albert Michel, président de la

direction générale de la BCF, figure au nombre de ces

100 personnalités.


RÉSEAU DES SUCCURSALES (SITUATION AU 01.01.2009)

GOUVERNEMENT D’ENTREPRISE

33

RÉGION SARINE (CLIENTÈLE PRIVÉE)

DIRECTEUR RÉGIONAL

Fribourg

David Sturny

RÉGION GRUYÈRE

DIRECTEUR RÉGIONAL

Bulle

Denis Galley

RÉGION VEVEYSE

DIRECTEUR RÉGIONAL

Châtel-Saint-Denis

Michel Currat

DIRECTEURS DE SUCCURSALES

Bourg

Gilbert Suter

Hôpital cantonal

Claudine Julmy

Rue de Romont

Claude Charmey

Schönberg

Stéphane Wicky

Avry-Centre

Sandra Dougoud

Cottens

Philippe Cerf

Ependes

Philippe Cerf

Rue du Criblet

Jean-Marc Rossier

RÉGION SINGINE

DIRECTEUR RÉGIONAL

Tavel

CHEFS DE TEAM

Entreprises et privés

Private Banking

Retail

André Riedo

Andreas Zbinden

Pietro Fornasier

Othmar Blanchard

DIRECTEURS DE SUCCURSALES

Guin

Herbert Jungo

Flamatt

Guido Jeckelmann

Planfayon

Josef Progin

RÉGION GLÂNE

DIRECTEUR RÉGIONAL

Romont

CHEFS DE TEAM

Entreprises et privés

Private Banking

Retail

DIRECTEUR DE SUCCURSALE

Farvagny

Joseph Esseiva

Christian Vauthey

André Menoud

Frédéric Carrel

Pierre Rouiller

CHEFS DE TEAM

Entreprises et privés

Private Banking

Retail

DIRECTEURS DE SUCCURSALES

Broc

Charmey

RÉGION LAC

DIRECTEUR RÉGIONAL

Morat

CHEFS DE TEAM

Entreprises et privés

Private Banking

Retail

DIRECTEURS DE SUCCURSALES

Courtepin

Chiètres

RÉGION BROYE

DIRECTEUR RÉGIONAL

Estavayer-le-Lac

CHEFS DE TEAM

Entreprises et privés

Private Banking

Retail

DIRECTEURS DE SUCCURSALES

Domdidier

Prez-vers-Noréaz

Jean-Daniel Ducrest

Francis Corpataux

Florian Fragnière

Denis Galley

Denis Galley

Andreas Spring

Alain Seiler

Walter Dürr

Luc Simonet

Daniel Werro

Ingrid Stucki

Stéphane Niklaus

Alain Koller

Stéphane Perey

Nicolas de Gottrau

Marc Jaquet

Pierre Berchier

CHEFS DE TEAM

Entreprises et privés

Private Banking

Retail

DIRECTEURS DE SUCCURSALES

Attalens

Le Crêt

Siège central

Succursales de région

Succursales

Bancomats

Christian Rouiller

Marco Levis

Xavier Koenig

Stéphane Fischer

Louis Perroud

KERZRES

MURTEN

FLAMATT

DOMDIDIER COURTEPIN

DÜDINGEN

ESTAVAYER-LE-LAC

LULLY

GRANGES PACCOT

TAFERS

AVRY-CENTRE FREIBURG

ROMONT

PREZ-VERS-NORÉAZ

FARVAGNY

LE CRÊT

COTTENS

ATTALENS CHÂTEL-SAINT-DENIS

VILLARS-SUR-GLÂNE

POSIEUX

EPENDES

PLAFFEIEN

CHARMEY

BULLE

BROC

LA TOUR-DE-TREME


COMMENTAIRES DES COMPTES 2008

35

COMMENTAIRES DES COMPTES 2008

REMARQUE PRÉLIMINAIRE

La BCF présente ses comptes annuels selon les dispositions régissant l’établissement

des comptes des banques et des négociants en valeurs mobilières. Les comptes donnent

une image fidèle du patrimoine, de la situation financière ainsi que des résultats.

BILAN

EN BREF

(Exprimé en milliers de francs) 2008 2007 Variations en %

Total du bilan 11’128’252 9’779’915 13.8

Créances sur les banques 909’617 623’440 45.9

Avances à la clientèle 9’389’560 8’732’141 7.5

Immobilisations financières 283’072 236’312 19.8

Dépôts de la clientèle 8’221’908 7’042’961 16.7

Engagements envers les banques 286’853 289’745 -1.0

Fonds propres (après répartition) 1’021’358 939’783 8.6

Le total du bilan, qui progresse de 1,348 milliard de francs, dépasse pour la première fois

le seuil des 10 milliards de francs pour s’établir à 11,128 milliards de francs (+ 13,8%).

Les créances sur les banques augmentent de 286 millions de francs à 909 millions de

francs (+ 45,9%).

Les avances à la clientèle enregistrent une augmentation nette de 7,5% pour atteindre

9,390 milliards de francs (+ 658 millions de francs). Durant l’année 2008, la BCF

a octroyé de nouveaux crédits pour environ 1,6 milliard de francs. Cette évolution

reflète l’appui de la BCF aux entreprises et à la population et confirme qu’elle n’a pas

modifié sa politique de crédits.

Quant aux dépôts de la clientèle, toutes formes confondues, ils dépassent pour

la première fois les 8 milliards de francs pour atteindre 8,222 milliards de francs

(+ 1’178 millions de francs ou +16,7%).

LIQUIDITÉS

Selon l’article 19 de l’ordonnance du 17 mai 1972 de la loi fédérale sur les banques

et caisses d’épargne du 8 novembre 1934 (LB), la moyenne mensuelle des disponibilités

requises pour la période de référence, du 20 décembre 2008 au 19 janvier 2009,

s’élève à 73,2 millions de francs. En décembre 2008, la moyenne journalière de la

période présente un solde de 131,5 millions de francs, d’où un supplément de 58,3

millions de francs par rapport au montant requis.

De même, la liquidité globale, à savoir les disponibilités et les actifs facilement réalisables,

est également adéquate puisqu’elle atteint 1,072 milliard de francs au 31 décembre 2008

pour une somme exigée de 395,6 millions de francs en tenant compte des liquidités

complémentaires (26,5 millions de francs) relatives à la garantie de dépôts.

Evolution du bilan 1991-2008 (en milliers de francs)

12'000'000

10'000'000

8‘000‘000

6‘000‘000

4‘000‘000

2‘000‘000

Bilan

Avances à la clientèle

Dépôts de la clientèle

1991 1995 1999 2003 2008


36

COMMENTAIRES DES COMPTES 2008

ACTIFS

Les créances sur les banques, composées essentiellement de dépôts à court et à

moyen terme placés auprès de banques de première qualité, augmentent à 909 millions

de francs (+ 45,9%). Cette hausse importante est liée à l’abondance des liquidités.

La progression des avances à la clientèle à 9,390 milliards de francs (+ 658 millions

de francs ou + 7,5%) résulte de l’augmentation des créances hypothécaires (+ 536

millions de francs ou + 7,7%) et des créances sur la clientèle (+ 122 millions de francs

ou + 6,9%). Les créances hypothécaires, réparties en 60 % à taux fixes et 40% à taux

variables, représentent 80% des avances à la clientèle. La qualité du portefeuille des

crédits reste saine.

Répartition de l‘actif en %

67.7 Créances hypothécaires

2.5 Immobilisations financières

0.6 Immobilisations corporelles

0.1 Participations

0.7 Autres actifs

2.7 Créances papiers monétaires

0.7 Liquidités

8.2 Créances sur les banques

16.8 Créances sur la clientèle

Les créances sur la clientèle – comptes courants, avances à terme fixe et crédits

à des collectivités de droit public – augmentent de 121,2 millions de francs, preuve

de l’engagement de la BCF auprès des PME. Les crédits de construction augmentent

fortement à 349 millions de francs (+17,2%). La demande reste toujours élevée, principalement

dans la construction des villas. Les prêts aux collectivités de droit public

restent stables à 454 millions de francs.

Les immobilisations financières comprennent les titres acquis à des fins de placement,

le stock des métaux précieux et les immeubles destinés à la revente. Influencé

par la bonne santé du marché immobilier, le poste des immeubles destinés à la revente

diminue de l’ordre de 27,9%. Le poste des titres, composé essentiellement des

titres pouvant être donnés en garantie pour des opérations de Repo, augmente de

19,8 % pour atteindre 250 millions de francs.

Les immobilisations corporelles, essentiellement composées des immeubles à l’usage

de la banque et les autres immeubles s’élèvent à 69,9 millions de francs. La réduction

de 1,1% s’explique notamment par des amortissements ordinaires de 3,9 millions

de francs et de l’intégration de l’immeuble de la Clientis Caisse d’Epargne de Prez,

Corserey & Noréaz.

Répartition des avances aux indépendants par branche d’activité en %

0.5

1.9

6.2

1.4

0.5

0.7

0.4

10.9

Production et distribution d’électricité

Construction

Commerce, réparation de véhicules

Hôtellerie et restauration

Transports et communications

Autres activités financières

Assurances

Immobilier

Répartition des créances sur la clientèle en %

24.4 Crédits collectivités de droit public

14.3 Comptes courants

18.7 Crédits de construction

42.6 Avances à terme fixe

3.7 Industries manufacturières

3.0 Agriculture

2.1 Autres services collectifs

2.6 Santé

1.7 Enseignement

2.7 Administration publique


COMMENTAIRES DES COMPTES 2008

37

PASSIFS

Les engagements envers les banques, comprenant les emprunts privés et les prêts

d’autres banques, sont destinés notamment au refinancement des crédits à taux fixe.

L’abondance des fonds de la clientèle déposés à la banque permet de diminuer ce

poste de 1% à 286 millions de francs.

Les dépôts de la clientèle, toutes formes confondues, progressent de 1,179 milliard de

francs à 8,222 milliards de francs (+ 16,7% ou + 228% par rapport à la progression

2007). Les fonds sous forme d’épargne et les obligations de caisse augmentent de

483,6 millions de francs (+ 14,2%).

En 2008, le remboursement des obligations de caisse s’est élevé à 105,3 millions de

francs. Les nouvelles souscriptions ont atteint 209,2 millions de francs.

Les autres engagements envers la clientèle connaissent également une augmentation

importante de 695,3 millions de francs (+ 19,1%).

Le total des prêts des centrales d’émission de lettres de gage et des emprunts

est de 1,222 milliard de francs au 31 décembre 2008, en augmentation de 59,5 millions

de francs (+ 5,1%). Un emprunt obligataire totalisant 150 millions de francs n’a pas été

renouvelé mais partiellement compensé par des souscriptions des prêts de la centrale

de lettres de gage pour un montant net de 209,5 millions de francs.

FONDS PROPRES

Les fonds propres se composent du capital de dotation inchangé depuis 1981, des

réserves légales et des réserves pour risques bancaires généraux. Après répartition

du bénéfice, l’ensemble des fonds propres dépasse pour la première fois le seuil du

milliard et atteint 1,021 milliard de francs. Le degré de couverture, calculé pour la

première fois selon les normes de Bâle II, atteint 232%

Répartition du passif en %

38.9 Autres engagements envers la clientèle

0.8 Obligations de caisse

0.9 Autres passifs

11.0 Prêts lettres de gage et emprunts

1.6 Correctifs de valeurs et provisions

9.2 Fonds propres

4.1 Comptes de régularisation

2.6 Engagements envers les banques

30.9 Engagements envers la clientèle sous forme

d’épargne et de placements

Les correctifs de valeurs et provisions comprennent les provisions pour risques de

défaillance des débiteurs, 149,8 millions de francs, les provisions pour autres risques

d’exploitation, 12 millions de francs (compensés directement à l’actif) et les autres

provisions de 30,9 millions de francs.

Les provisions individualisées pour risques de défaillance sur débiteurs représentent le

1,6% du total des crédits (sans les crédits aux collectivités de droit public).

Les réserves pour risques bancaires généraux considérées comme fonds propres ont

été alimentées par une attribution de 15 millions de francs. Elles atteignent 419 millions

de francs et représentent près du 50% des fonds propres.

Répartition des fonds propres en %

52.0 Réserve légale générale

0.1 Bénéfice reporté

6.9 Capital de dotation

41.0 Réserves pour risques bancaires généraux


38

COMMENTAIRES DES COMPTES 2008

COMPTE DE RÉSULTAT

Évolution des fonds propres 1993 - 2008 (en millions de francs)

1'200

1'000

800

600

400

Depuis 1994, la BCF vit une solide histoire de croissance. Dans une conjoncture difficile,

elle a poursuivi en 2008 sa progression et a réalisé un nouveau résultat record,

le quinzième consécutif. Le bénéfice brut progresse à 143,1 millions de francs

(+ 1,0%), le résultat intermédiaire à 124,2 millions de francs (+ 8,6%) et le bénéfice net

à 89,6 millions de francs (+ 8,3%).

PRODUITS

L’ensemble des produits progresse à 219,5 millions de francs (+ 3,6 millions de francs

ou + 1,7%).

OPÉRATIONS D’INTÉRÊTS

Sous l’effet de l’augmentation du volume des crédits et de l’afflux important des

dépôts de la clientèle, la marge d’intérêts évolue favorablement à 171,9 millions de

francs (+ 5,3%), ce malgré une concurrence toujours plus ardue. La part du résultat

des opérations d’intérêts, avec 78% du total des produits, continue de représenter la

plus grande source de revenus pour la banque.

200

1993 1997 2001 2005 2008

OPÉRATIONS DE COMMISSIONS ET PRESTATIONS DE SERVICES

Vu les conditions défavorables qui règnent sur les marchés financiers, les résultats

des opérations de commissions et prestations de services de 36,7 millions de francs

(- 2,6 millions de francs ou - 6,5%) peuvent être qualifiés de bons et correspondent au

budget. La diversification des revenus reste l’un des objectifs prioritaires de la banque.

La part des commissions et prestations de services représente le 17% de l’ensemble

des produits, alors que ce pourcentage s’élevait à 8,8% en 1993.

OPÉRATIONS DE NÉGOCE

Le résultat des opérations de négoce, composé essentiellement des produits des devises,

change et métaux précieux reste stable à 6,6 millions de francs (-0,1 million de

francs).

AUTRES RÉSULTATS ORDINAIRES

Les autres résultats ordinaires évoluent négativement sous l’influence de la situation

boursière pour se situer à 4,2 millions de francs (- 35,8% ).


COMMENTAIRES DES COMPTES 2008

39

Répartition des produits en %

78.0 Opérations d’intérêts

17.0 Opérations de commissions et prestations de services

3.0 Opérations de négoce

2.0 Autres résultats ordinaires

Répartition des charges

d’exploitation en %

CHARGES

CHARGES D’EXPLOITATION

L’augmentation des charges d’exploitation de 3% à 76,4 millions de francs est la

conséquence d’une adaptation des conditions salariales et de la reprise de la Clientis

Caisse d’Epargne de Prez, Corserey & Noréaz.

Le ratio entre charges d’exploitation (avant amortissements) et produits s’établit à

34,8% et peut être qualifié d’excellent. Il est le reflet d’une très bonne amélioration

des revenus et de la maîtrise des coûts.

RÉSULTATS

Le bénéfice brut progresse à 143,1 millions de francs (+ 1,4 million de francs ou + 1%).

Ce résultat, en constante progression depuis 15 ans, est également le fruit de la

confiance des clients de la BCF et des performances de ses collaborateurs.

Charges de personnel 63.0

Autres charges d’exploitation 19.0

Coût informatique 18.0

Évolution des résultats 2007 - 2008 (en milliers de francs)

120

90

60

30

0

2007

2008

Résultat brut

Résultat

intermédiaire

Bénéfice net

AMORTISSEMENTS SUR L’ACTIF IMMOBILISÉ

La banque amortit durant l’année de leur acquisition la totalité des investissements

en informatique, mobilier, machines, installations et projets. Des amortissements pour

8,5 millions de francs (- 15,1 millions de francs ) ont été effectués.

CORRECTIFS DE VALEURS, PROVISIONS ET PERTES

Le montant à charge de l’exercice 2008 est de 10,4 millions de francs. Les provisions

pour risques de défaillance sur débiteurs sont en diminution, ce qui atteste de la qualité

du portefeuille de crédits de la banque.

IMPÔTS

La forte progression du résultat imposable se répercute sur le versement au canton,

aux communes et aux paroisses qui, globalement, augmente de 7,4% à 18,2 millions

de francs. Les communes recevront un montant de l’ordre de 7,2 millions de francs

(+ 6,7%), les paroisses 0,8 million de francs (+ 6,5%) et le canton 10,2 millions de

francs (+ 8%).

Le bénéfice net augmente à 89,6 millions de francs (+ 6,9 millions de francs ou + 8,3%).

141’723 143’104 114’394 124’215 82’798 89’633


40

COMMENTAIRES DES COMPTES 2008

Évolution des produits et des charges 1996-2008 (en milliers de francs)

Charges

Produits

Rapport entre charges d’exploitation (avant amortissements)

et produits 1996-2008

250’000

50

200’000

150’000

100’000

40

80’000

60’000

30

1996 1999

2002

2005

2008

1996 1999 2002 2005 2008


42

COMMENTAIRES DES COMPTES 2008

RÉPARTITION DU BÉNÉFICE

Lors de sa séance du 28 janvier 2009, le conseil d’administration a arrêté les comptes

présentés. Il propose au Grand Conseil la répartition suivante du bénéfice de l’exercice

2008:

Bénéfice de l’exercice CHF 89’633’025

Bénéfice reporté CHF 782’244

Bénéfice au bilan CHF 90’415’270

Répartition du bénéfice

Versement à l’Etat CHF 23’057’000

Attribution au fonds de réserve CHF 66’700’000

Report à nouveau CHF 658’270

Fribourg, mars 2009

La banque exprime sa gratitude à sa fidèle clientèle pour sa confiance. Elle s’engage à

améliorer encore la qualité de ses services.

Évolution du versement annuel à l’État (en milliers de francs, y.c. impôts dès 2007)

35'000

30'000

25'000

20'000

15'000

10'000

5'000

1993 1996 1999 2002

2005

2008

Au nom du conseil d’administration: G. Monneron, président

Au nom de la direction générale: A. Michel, président


44

ÉTAT FINANCIERS ANNUELS

ÉTATS FINANCIERS ANNUELS 2008

BILAN AU 31 DÉCEMBRE 2008

VARIATION

ACTIFS

Liquidités

Créances papiers monétaires

Créances sur les banques

Créances sur la clientèle

Créances hypothécaires

Portefeuilles de titres et de métaux précieux destinés au négoce

Immobilisations financières

Participations

Immobilisations corporelles

Comptes de régularisation

Autres actifs

31.12.2008

76’469’313

300’183’576

909’616’584

1’868’936’449

7’520’623’317

836’754

283’071’940

10’200’000

69’915’001

11’452’197

76’946’383

31.12.2007

65’105’460

360’894

623’440’378

1’747’747’256

6’984’394’404

1’447’646

236’311’425

10’200’000

70’695’001

11’431’536

28’781’337

EN CHF

11’363’853

299’822’682

286’176’206

121’189’193

536’228’913

-610’892

46’760’515

-780’000

20’661

48’165’046

EN %

17.5


45.9

6.9

7.7

-42.2

19.8

0.0

-1.1

0.2

167.3

Total des actifs

Total des créances de rang subordonné

Total des créances sur le canton

11’128’251’514

9’779’915’336

1’348’336’178

13.8


ÉTATS FINANCIERS ANNNUELS 2008

45

BILAN AU 31 DÉCEMBRE 2008

VARIATION

PASSIFS

Engagements papiers monétaires

Engagements envers les banques

Engagements envers la clientèle sous forme d’épargne et de placements

Autres engagements envers la clientèle

Obligations de caisse

Prêts lettres de gage et emprunts obligataires

Comptes de régularisation

Autres passifs

Correctifs de valeurs et provisions

Réserves pour risques bancaires généraux

Capital de dotation

Réserve légale générale

Bénéfice reporté

Bénéfice de l’exercice

31.12.2008

72’100

286’852’427

3’436’782’122

4’333’695’361

451’431’000

1’222’700’000

72’595’267

98’778’059

180’929’908

419’000’000

70’000’000

465’000’000

782’244

89’633’026

31.12.2007

59’422

289’744’575

3’057’067’113

3’638’351’728

347’543’000

1’163’200’000

73’749’795

63’937’415

187’691’510

404’000’000

70’000’000

401’000’000

773’196

82’797’581

EN CHF

12’678

-2’892’148

379’715’009

695’343’633

103’888’000

59’500’000

-1’154’528

34’840’644

-6’761’602

15’000’000

64’000’000

9’048

6’835’445

EN %

21.3

-1.0

12.4

19.1

29.9

5.1

-1.6

54.5

-3.6

3.7

0.0

16.0

1.2

8.3

Total des passifs

Total des engagements de rang subordonné

Total des engagements envers le canton

11’128’251’514

1’029’944’332

9’779’915’336

900’892’112

1’348’336’178

129’052’220

13.8

14.3

OPÉRATIONS HORS BILAN

Engagements conditionnels

Engagements irrévocables

Engagements de libérer et d’effectuer des versements supplémentaires

Crédits par engagement

Instruments financiers dérivés

-Montants des sous-jacents

-Valeurs de remplacement positives

-Valeurs de remplacement négatives

Opérations fiduciaires

31.12.2008

150’215’597

53’084’000

18’625’500

231’869

1’686’728’809

17’311’495

62’981’959

234’047’695

31.12.2007

123’529’449

34’458’000

18’003’500

463’729

1’177’045’581

17’366’861

8’514’002

376’143’130

EN CH

26’686’148

18’626’000

622’000

-231’860

509’683’228

-55’366

54’467’957

-142’095’435

EN %

21.6

54.1

3.5

-50.0

43.3

-0.3

639.7

-37.8


46

ÉTAT FINANCIERS ANNUELS

COMPTE DE RÉSULTAT DE L’EXERCICE 2008

VARIATION

Produits et charges de l’activité bancaire ordinaire

RÉSULTAT DES OPÉRATIONS D’INTÉRÊTS

Produit des intérêts et des escomptes

Produit des intérêts et dividendes des portefeuilles destinés au négoce

Produit des intérêts et dividendes des immobilisations financières

Charges d’intérêts

Sous-total résultat des opérations d’intérêts

2008

373’276’708

-26

6’746’161

-208’074’089

171’948’754

2007

342’504’530

793

5’702’893

-184’910’872

163’297’344

EN CHF

30’772’178

-819

1’043’268

23’163’217

8’651’410

EN %

9.0

-103.3

18.3

12.5

5.3

RÉSULTAT DES OPÉRATIONS DE COMMISSIONS ET DES PRESTATIONS DE SERVICES

Produit des commissions sur les opérations de crédit

Produit des commissions opérations négoce de titres et placements

Produit des commissions sur les autres prestations de services

Charges de commissions

Sous-total opérations de commissions et prestations de services

1’593’301

26’869’386

12’169’546

-3’840’694

36’791’539

1’294’151

30’150’407

11’661’990

-3’746’363

39’360’185

299’150

-3’281’021

507’556

94’331

-2’568’646

23.1

-10.9

4.4

2.5

-6.5

Résultat des opérations de négoce

6’615’887

6’717’297

-101’410

-1.5

AUTRES RÉSULTATS ORDINAIRES

Résultat des aliénations d’immobilisations financières

Produit des participations

Résultat des immeubles

Autres produits ordinaires

Autres charges ordinaires

Sous-total autres résultats ordinaires

1’195’052

1’363’473

2’250’330

543’094

-1’116’923

4’235’026

1’858’611

1’295’498

2’830’646

718’321

-101’790

6’601’286

-663’559

67’975

-580’316

-175’227

1’015’133

-2’366’260

-35.7

5.2

-20.5

-24.4

997.3

-35.8

Total des produits

219’591’206

215’976’112

3’615’094

1.7


ÉTATS FINANCIERS ANNNUELS 2008

47

COMPTE DE RÉSULTAT DE L’EXERCICE 2008

VARIATION

CHARGES D’EXPLOITATION

Charges de personnel

Autres charges d’exploitation

Sous-total charges d’exploitation

2008

-48’314’481

-28’172’099

-76’486’580

2007

-45’745’989

-28’506’624

-74’252’613

EN CHF

2’568’492

-334’525

2’233’967

EN %

5.6

-1.2

3.0

Bénéfice brut

143’104’626

141’723’499

1’381’127

1.0

Amortissements sur l’actif immobilisé

Correctifs de valeurs, provisions et pertes

Résultat intermédiaire

Produits extraordinaires

Charges extraordinaires

Impôts

-8’449’381

-10’439’616

124’215’629

1’200’772

-17’519’004

-18’264’371

-23’563’714

-3’766’133

114’393’653

409’411

-15’005’483

-17’000’000

-15’114’333

6’673’483

9’821’976

791’361

2’513’521

1’264’371

-64.1

177.2

8.6

193.3

16.8

7.4

Bénéfice de l’exercice

89’633’026

82’797’581

6’835’445

8.3


48 TABLEAU DE FINANCEMENT AU 31 DÉCEMBRE 2008

(EN MILLIERS DE FRANCS)

EXERCICE DE RÉFÉRENCE

Flux de fonds du résultat opérationnel (Financement interne)

Résultat de l’exercice

Amortissements sur l’actif immobilisé

Correctifs de valeurs et provisions

Réserves pour risques bancaires généraux

Comptes de régularisation actifs

Comptes de régularisation passifs

Versement à l’Etat

Versement à la fondation du Centenaire

Flux de fonds des transactions relatives aux capitaux propres

Flux de fonds des mutations dans l’actif immobilisé

Participations

Immeubles

Autres immobilisations corporelles

Flux de fonds de l’activité bancaire

Opérations sur les banques

Engagements envers les banques à court terme

Engagements envers les banques à long terme

Créances sur les banques à court terme

Créances sur les banques à long terme

Opérations sur la clientèle

Engagements envers la clientèle

Créances sur la clientèle

Créances hypothécaires

Intérêts échus et impayés sur créances hypothécaires

Opérations sur le marché des capitaux

Emprunts obligataires

Prêts des centrales d’émission de lettres de gage

Obligations de caisse

Créances résultant de papiers monétaires

Engagements résultant de papiers monétaires

Immobilisations financières

Portefeuilles de titres et de métaux précieux destinés au négoce

Autres engagements

Autres créances

SOURCES DE FONDS

89’633

8’449

15’000

113’082

0

17’108

17’108

1’075’059

466

1’075’525

268’000

209’240

12

611

477’863

34’840

EMPLOIS DE FONDS

6’762

21

1’154

18’788

26’725

378

3’174

4’117

7’669

20’000

286’176

306’176

121’189

536’695

657’884

150’000

58’500

105’352

299’823

46’760

660’435

48’165

EXERCICE PRÉCÉDENT

SOURCES DE FONDS

82’798

23’564

15’000

4’990

126’352

0

21’794

21’794

465’019

465’019

167’000

114’105

14

9’862

290’981

12’726

EMPLOIS DE FONDS

8’089

1’814

22’500

32’403

375

4’138

17’571

22’084

15’000

47’760

62’760

171’441

256’046

3’662

431’149

245’000

46’300

62’778

78

599

354’755

1’252

Etat des liquidités

Liquidités

Solde

0

11’364

11’364

0

12’469

12’469


ÉTATS FINANCIERS ANNNUELS 2008

51

ANNEXE AUX COMPTES ANNUELS

COMMENTAIRES RELATIFS À L’EFFECTIF DU PERSONNEL

ET À L’ACTIVITÉ

PERSONNEL

Au 31 décembre 2008, la banque salarie 450 personnes (2007: 439) représentant,

selon les directives de la FINMA, 371 emplois à temps complet (2007:370).

ACTIVITÉS

La BCF offre les prestations de services d’une banque universelle de proximité. Elle

joue un rôle dominant dans le marché bancaire fribourgeois grâce à sa connaissance

du tissu économique et à sa forte implantation. Elle concentre ses activités dans les

domaines indiqués ci-après.

OPÉRATIONS D’INTÉRÊTS

Les opérations d’intérêts constituent, avec une part de 78% du total des produits, la

principale source de revenus. Les avances sont en général accordées moyennant des

couvertures hypothécaires sur des logements, des bâtiments commerciaux et industriels.

Les crédits commerciaux sont octroyés aux PME de tous les secteurs économiques

du canton.

AFFAIRES DE NÉGOCE

Les affaires de négoce, 3% du total des produits, se composent essentiellement des

opérations de change de métaux précieux et de devises. Ces opérations sont effectuées

dans le cadre de limites précises, sans position ouverte importante.

AUTRES CHAMPS D’ACTIVITÉ

Pour répondre aux exigences de liquidité, la banque gère son propre portefeuille de

titres, en majorité à taux d’intérêt fixe, pouvant être escomptés auprès de la Banque

nationale suisse pour des opérations de Repo. S’agissant des immeubles, ceux à l’usage

de la banque permettent à la BCF d’exercer ses activités dans son siège principal

et dans 26 succursales.

EXTERNALISATION

La BCF a externalisé au sens de la circulaire de la FINMA 2008/7 («Outsourcing-banques»)

les activités liées à l’informatique auprès de la société Swisscom IT Services SA,

respectivement COMIT SA.

Les opérations interbancaires sont en majeure partie des opérations à court et à

moyen terme. Pour le refinancement à long terme, la banque recourt au marché des

capitaux. Elle émet à intervalles irréguliers des emprunts à son propre nom. La BCF est

également membre de la Centrale d’émission des lettres de gage des Banques Cantonales

et participe régulièrement aux emprunts émis par cet organisme. La gestion des

risques de taux se fait principalement par le biais des swaps de taux. Les dépôts à la

clientèle, y compris les obligations de caisse, couvrent à raison de 89% des avances

à la clientèle

AFFAIRES DE COMMISSIONS ET DE PRESTATIONS DE SERVICES

Les opérations de commissions et prestations de services participent avec 17% au

total des produits. Les opérations sur titres, le conseil en placement, la gestion de fortune

ainsi que le trafic des paiements constituent la part prépondérante des affaires

de commissions et de prestations. Tant la clientèle privée que les investisseurs institutionnels

et les entreprises commerciales utilisent ces services financiers.


52

ANNEXE AUX COMPTES ANNUELS

PRINCIPES COMPTABLES ET D’ÉVALUATION

PRINCIPES GÉNÉRAUX

Les principes d’évaluation et de présentation des comptes sont conformes aux prescriptions

de la loi fédérale sur les banques et les caisses d’épargne et de son ordonnance

d’exécution, ainsi qu’aux dispositions régissant l’établissement des comptes et

aux directives de la FINMA (DEC-FINMA). Les comptes sont établis selon le principe

de l’image fidèle du patrimoine, de la situation financière ainsi que des résultats et

constituent le bouclement individuel statutaire (bouclement individuel combiné).

SAISIE DES OPÉRATIONS

Toutes les opérations sont enregistrées dans les livres de la banque au jour de leur

conclusion. L’inscription au bilan des opérations conclues au comptant mais non encore

exécutées s’effectue selon le principe de la date de conclusion (trade date accounting).

CONVERSION DES TRANSACTIONS ET SOLDES EN MONNAIES

ÉTRANGÈRES

Les actifs et passifs exprimés en monnaies étrangères sont convertis aux cours de

change en vigueur à la date du bilan. Les produits et charges sont convertis aux cours

de change effectifs aux dates des transactions.

CRÉANCES ET ENGAGEMENTS SUR LES BANQUES ET SUR LA CLIENTÈLE,

CRÉANCES HYPOTHÉCAIRES

Le principe de la valeur nominale est appliqué. Les risques de pertes existant sur les

prêts à la clientèle sont couverts par des provisions individualisées. Ainsi, les créances

compromises sont évaluées à leur valeur de liquidation et la part non couverte fait

l’objet de correctifs de valeurs individuels. Pour couvrir le risque latent inhérent au

portefeuille de crédits non compromis, une provision forfaitaire est constituée. Le

calcul est basé sur la probabilité de migration des rating couvrant une période d’une

année. Les intérêts sur créances compromises et ceux dont le recouvrement est problématique,

respectivement les intérêts échus et impayés au-delà de 90 jours, sont

provisionnés.

Le total des provisions sur l’ensemble des créances sur la clientèle se monte à 149,9

millions de francs au 31 décembre 2008 contre 157,6 millions de francs une année

auparavant.

PORTEFEUILLES DE TITRES ET DE MÉTAUX PRÉCIEUX DESTINÉS

AU NÉGOCE

Les portefeuilles de titres et de métaux précieux destinés au négoce sont toujours

évalués et portés au bilan à leur juste valeur. Les gains et pertes de cours sont comptabilisés

dans le résultat des «opérations de négoce». Le produit des intérêts et des

dividendes des portefeuilles destinés au négoce est comptabilisé dans le résultat des

«opérations d’intérêts».

IMMOBILISATIONS FINANCIÈRES

Les titres productifs d’intérêts considérés comme immobilisations financières figurent

au bilan à leur valeur d’acquisition, l’agio ou le disagio est amorti jusqu’à l’échéance

des titres.

Les autres titres d’immobilisations financières ainsi que les métaux précieux sont évalués

selon le principe de la valeur la plus basse. Le solde des adaptations de valeur

est comptabilisé sous la rubrique «Autres charges ordinaires» ou «Autres produits

ordinaires».

Les immeubles destinés à la revente sont évalués à la valeur la plus basse entre le coût

d’achat et la valeur de liquidation. Celle-ci tient également compte de la durée de

rétention.

PARTICIPATIONS

La banque ne détient pas de participation supérieure à 50% des voix ou du capital.

Les participations qui correspondent à la détention du capital d’autres sociétés qui

confèrent au minimum 20% des droits de vote et une influence notable:

_ sont évaluées selon la part des fonds propres que la banque détient

_ sont intégrées par mise en équivalence (intégration limitée aux capitaux propres

et au résultat).

Les participations dans des sociétés dont les titres sont cotés en bourse sont évaluées

au montant le plus bas entre leur valeur boursière et leur coût d’acquisition. Les autres

participations sont évaluées au coût d’acquisition, déduction faite des amortissements

économiquement nécessaires.


ANNEXE AUX COMPTES ANNUELS

53

IMMOBILISATIONS CORPORELLES

Les immeubles et terrains propriétés de la banque, portés au bilan à leur valeur d’acquisition,

sont amortis selon la méthode dégressive basée sur leur durée de vie économique

attendue (25 ans). Les terrains ne sont pas amortis. Les autres immobilisations

corporelles, ainsi que les coûts de projets, sont portés au bilan à leur valeur d’acquisition

et entièrement amortis sur l’exercice. Le principe de l’évaluation individuelle est

appliqué. Les autres prestations du groupe Swisscom IT Services SA, respectivement

COMIT SA auprès de qui la banque externalise la gestion et l’exploitation de son informatique,

sont enregistrées directement sous «Charges d’exploitation».

COMPTES DE RÉGULARISATION

La délimitation dans le temps des produits et des charges concernant l’exercice est

comptabilisée dans les comptes de régularisation.

MISE ET PRISE EN PENSION DE TITRES

Les opérations de mise/prise en pension (Repurchase and Reverse Repurchase Agreements)

sont comptabilisées comme suit:

_ les montants en argent échangés sont portés au bilan sous la rubrique

«Créances sur les banques», respectivement «Engagements envers les banques»

_ les titres transférés à des fins de garantie n’impliquent pas d’écriture au bilan,

la banque cédante restant l’ayant droit économique

_ l’aliénation subséquente de titres reçus implique une saisie au bilan. Il en découle

l’enregistrement à la valeur de marché d’un engagement non monétaire.

RÉSERVES POUR RISQUES BANCAIRES GÉNÉRAUX

Ces réserves reconnues comme fonds propres de base au sens de l’ordonnance

fédérale sur les fonds propres ont été alimentées par une attribution de 15 millions de

francs au débit de la rubrique «Charges extraordinaires».

FRAIS D’ÉMISSION

Les frais d’émission sur emprunts sont capitalisés et amortis sur la durée de vie des

emprunts. L’amortissement est imputé à la marge d’intérêts.

COMMISSIONS SUR AFFAIRES CRÉDIT

La banque comptabilise les commissions de crédits sous la rubrique «Intérêts créanciers».

Les commissions de conversion sont comptabilisées sous «Opérations de commissions».

INSTRUMENTS DÉRIVÉS

Les couvertures spécifiques d’opérations actives, portant sur les instruments dérivés

de taux, sont évaluées de manière analogue à l’opération de base couverte. Les résultats

des opérations de couverture sont saisis sous une rubrique de résultat identique

à celle qui enregistre les résultats de l’opération couverte. Les positions de négoce en

instruments dérivés sont évaluées au prix du marché. La banque effectue également

des opérations de change à terme et d’achat et vente d’options couvertes pour le

compte de ses clients. Les valeurs de remplacement positives et négatives des instruments

financiers dérivés ouverts au jour du bilan sont enregistrées sous «Autres

actifs» et «Autres passifs». Les volumes de tous les contrats sont indiqués hors bilan.

ENGAGEMENTS DE PRÉVOYANCE

La banque dispose, pour la prévoyance professionnelle de ses collaborateurs, d’une

caisse de pension autonome appelée «Caisse de prévoyance du personnel de la Banque

Cantonale de Fribourg»; il s’agit d’un établissement de droit public. La Caisse de

prévoyance est inscrite dans le registre de la prévoyance professionnelle auprès du

Service de la surveillance des fondations et de la prévoyance professionnelle du canton

de Fribourg, conformément à l’article 48 LPP.

La banque applique la Swiss GAAP RPC 16. L’employeur ne dispose d’aucune réserve

de cotisations dans la Caisse.

Au 01.01.2009, 406 assurés actifs et 130 pensionnés sont affiliés à la caisse de pension

(année précédente: 395 et 129).

Le plan de prévoyance adopté est un plan dit «en primauté des cotisations»; il couvre

les risques usuels de la prévoyance, à savoir les rentes de retraite et d’invalidité, ainsi

que le risque-décès. Les cotisations versées pour 2008 par la banque à la Caisse de

prévoyance se sont élevées à 4,271 millions de francs (voir tableau p. 63).

IMPÔTS

Les impôts se calculent en fonction des résultats réalisés par la banque et tiennent

compte du principe de rattachement à la période de référence.

MODIFICATION DES PRINCIPES COMPTABLES ET DES PRINCIPES

D’ÉVALUATION

En 2008, la banque n’a pas procédé à des adaptations de ses principes comptables

et d’évaluation.


54

ANNEXE AUX COMPTES ANNUELS

GESTION DES RISQUES

La gestion et le contrôle de l’ensemble des risques font partie des priorités des organes

de la banque. Elle se base sur la politique des risques définie par la direction

générale et approuvée par le conseil d’administration.

RISQUES DE CRÉDIT

Afin de limiter les risques de crédit, la banque a introduit un règlement de compétences

et des normes de qualité. Pour chaque client présentant un risque de crédit, un

rating est attribué. Il existe huit catégories de rating dont deux pour des risques accrus.

La détermination du rating est basée sur des critères financiers (budget d’exploitation,

de trésorerie, d’investissement, bilan et comptes de pertes et profits, free cash-flow),

et des critères non financiers (management, branche, produits, capacité d’innovation,

relation globale avec la banque).

L’octroi des crédits et leur modification, sous la responsabilité de la division marché,

font dans tous les cas l’objet d’un protocole. La surveillance du respect des compétences

et l’application des normes de qualité incombent à la division centre de service.

L’estimation des immeubles est réglée par le manuel des crédits. Les règles établies

sont valables pour l’estimation interne et externe. L’estimation fait l’objet

d’une révision régulière.

La valeur retenue pour le calcul de la valeur d’avance est déterminée de la manière

suivante:

_ Objets à l’usage du propriétaire: valeur réelle

_ Objets de rendement: valeur de rendement effective

_ Objets industriels ou artisanaux: valeur de rendement réalisable par un tiers

_ Terrain: valeur du marché

Un suivi mensuel du respect des limites de crédit est en vigueur. La BCF évalue la qualité

du portefeuille en fonction de sa répartition par rating, par type de limite et de garantie.

D’autre part, elle procède semestriellement à une revue exhaustive des positions à

risques et constitue si nécessaire des provisions individualisées. Quant aux risques

latents, ils font l’objet d’une provision forfaitaire. Les opérations interbancaires, y compris

celles sur dérivés, sont effectuées avec des banques de première qualité dans le

cadre de limites préalablement définies. Les limites font l’objet d’une révision annuelle.

Les gros risques sont présentés sur une base trimestrielle au conseil d’administration,

ainsi qu’à l’organe de révision externe.

RISQUES DE MARCHÉ / RISQUE DE TAUX

L’évolution des conditions économiques engendre des variations de taux qui se répercutent

directement sur la marge d’intérêt. Afin de mesurer, limiter et gérer ce risque

de taux, une politique de gestion et de suivi a été mise en place. Les limites stratégiques

sont approuvées annuellement par le conseil d’administration.

Un comité ALM «Asset Liability Management» se réunit régulièrement afin d’analyser

les rapports du risque de taux.

Ceux-ci fournissent, conformément aux dispositions réglementaires, les informations

requises sur les effets de revenu (incidences à court terme de variations de taux) et sur

les effets de valeur (incidences sur la valeur des fonds propres).

RISQUES DE NÉGOCE

Les fonds propres nécessaires pour couvrir les risques de marché sont calculés selon

l’approche «de minimis».

RISQUES OPÉRATIONNELS

Les risques opérationnels sont définis comme des risques que la BCF ne contracte pas

activement. Ils résultent d’un traitement erroné d’opérations, du non-respect de standarts,

de règles ou d’instructions lacunaires, ou sont le résultat de facteurs exogènes

non influençables par la banque.

L’identification et la gestion de ces risques sont importantes pour éviter des pertes

conséquentes, ainsi que pour maintenir la réputation de la banque.

Les risques opérationnels sont limités par une organisation adéquate, ainsi que par la

mise en place d’un système de contrôle interne adapté et efficace qui respecte, dans

la mesure du possible, le principe de la séparation des fonctions.

Les directives et instructions règlent l’organisation interne, les responsabilités, les compétences

et les mesures de contrôle des différentes procédures.

MÉTHODE DE QUANTIFICATION

Risques de crédit: approche standard

Risques de marché: approche de minimis

Risques opérationnels: approche de l’indication de base


ANNEXE AUX COMPTES ANNUELS

55


ANNEXE AUX COMPTES ANNUELS

57

INFORMATIONS SE RAPPORTANT AU BILAN

APERÇU DES COUVERTURES AU 31 DÉCEMBRE 2008

(EN MILLIERS DE FRANCS)

NATURE DES COUVERTURES

PRÊTS

Créances sur la clientèle

Créances hypothécaires

immeubles d’habitation

immeubles agricoles

immeubles commerciaux, industriels

et artisanaux

terrains à bâtir

autres

GARANTIES

HYPOTHÉCAIRES

313’197

7’520’623

5’780’425

390’022

1’227’190

108’399

14’587

AUTRES

GARANTIES

261’492

EN BLANC

839’491

DE DROIT PUBLIC

454’757

TOTAL

1’868’937

7’520’623

5’780’425

390’022

1’227’190

108’399

14’587

Total des prêts

exercice de référence

exercice précédent

7’833’820

7’273’714

261’492

299’251

839’491

694’989

454’757

464’187

9’389’560

8’732’141

HORS BILAN

Engagements conditionnels

Engagements irrévocables

Engagements de libérer et d’effectuer

des versements supplémentaires

Crédits par engagement

4’061

11’234

134’921

53’084

18’626

232

150’216

53’084

18’626

232

Total hors bilan

exercice de référence

exercice précédent

4’061

4’473

11’234

15’576

206’863

156’406

222’158

176’455

PRÊTS COMPROMIS:

Total prêts compromis exercice de référence

exercice précédent

MONTANT BRUT

330’992

328’617

VALEUR

ESTIMÉE DE

RÉALISATION

DES SÛRETÉS

239’545

229’273

MONTANT NET

91’447

99’344

CORRECTIFS DE

VALEURS

INDIVIDUELS

96’703

104’088


58

ANNEXE AUX COMPTES ANNUELS

PORTEFEUILLES DE TITRES ET DE MÉTAUX PRÉCIEUX DESTINÉS AU NÉGOCE

AU 31 DÉCEMBRE 2008 (EN MILLIERS DE FRANCS)

PORTEFEUILLES DE TITRES ET DE MÉTAUX PRÉCIEUX DESTINÉS AU NÉGOCE

Titres de créance

cotés (=négociés auprès d’une bourse reconnue)

non cotés

Titres de participation

Métaux précieux

Total des portefeuilles de titres et de métaux précieux destinés au négoce

dont titres admis en pension selon les prescriptions en matière de liquidités

EXERCICE DE RÉFÉRENCE

837

837

0

EXERCICE PRÉCÉDENT

1’448

1’448

0

IMMOBILISATIONS FINANCIÈRES AU 31 DÉCEMBRE 2008

(EN MILLIERS DE FRANCS)

Titres de créance

dont propres emprunts obligataires et obligations de caisse

dont destinés à être conservés jusqu’à l’échéance

dont portés au bilan selon le principe de la valeur la plus basse

Titres de participation

dont participations qualifiées (au minimum 10% du capital ou des voix)

Métaux précieux

Immeubles

Total

dont titres admis en pension selon les prescriptions en matière de liquidités

VALEUR COMPTABLE

EXERCICE

DE RÉFÉRENCE

240’121

240’121

10’215

1’058

31’678

283’072

224’809

EXERCICE

PRÉCÉDENT

180’346

180’346

10’998

1’058

43’910

236’312

151’000

EXERCICE

DE RÉFÉRENCE

248’185

JUSTE VALEUR

248’185

13’924

6’318

31’678

300’105

0

EXERCICE

PRÉCÉDENT

178’737

178’737

16’448

6’381

43’910

245’476

0


ANNEXE AUX COMPTES ANNUELS

59

PARTICIPATIONS AU 31 DÉCEMBRE 2008

(EN MILLIERS DE FRANCS)

avec valeur boursière

sans valeur boursière

Total des participations

EXERCICE DE RÉFÉRENCE

250

9’950

10’200

EXERCICE PRÉCÉDENT

250

9’950

10’200

INDICATIONS RELATIVES AUX PARTICIPATIONS

(EN MILLIERS DE FRANCS)

Les participations au bilan au 31 décembre 2008

concernent les sociétés suivantes, toutes détenues

à titre minoritaire:

PRIX D’ACHAT

VALEUR COMPTABLE

31.12.2008

VALEUR COMPTABLE

31.12.2007

Centrale de lettres de gage des banques cantonales suisses

Swisscanto Holding SA

Investissements Fonciers SA

Banque Cantonale du Jura

Autres

Total

Zurich

Berne

Lausanne

Porrentruy

4’620

1’806

2’967

790

9’067

19’250

4’500

1’250

4’200

250

10’200

4’500

1’250

4’200

250

10’200


60 ANNEXE AUX COMPTES ANNUELS

PRÉSENTATION DE L’ACTIF IMMOBILISÉ AU 31 DÉCEMBRE 2008

(EN MILLIERS DE FRANCS)

EXERCICE DE RÉFÉRENCE

VALEUR

D’ACQUISI-

TION

AMORTIS-

SEMENTS

CUMULÉS

VALEUR

COMPTABLE

À LA FIN DE

L’EXERCICE

PRÉCÉDENT

CHANGEMENTS

D’AFFECTATION

INVESTISSE-

MENTS

DÉSINVESTISSE-

MENTS

AMORTISSE-

MENTS

REPRISE

D’AMORTISSE-

MENTS

VALEUR

COMPTABLE

À LA FIN DE

L’EXERCICE

DE RÉFÉRENCE

PARTICIPATIONS

Participations évaluées selon la méthode

de la mise en équivalence

Autres participations

Total des participations

Immeubles

Immeubles à l’usage de la banque

Autres immeubles

Autres immobilisations corporelles

Total immobilisations corporelles

18’872

18’872

125’196

21’261

146’457

-8’672

-8’672

-67’346

-8’416

-75’762

10’200

10’200

57’850

12’845

70’695

378

378

3’001

174

4’117

7’292

-378

-378

-3’711

-244

-4’117

-8’072

10’200

10’200

57’140

12’775

69’915

Valeurs immatérielles/ Goodwill

Valeurs d’assurance incendie des immeubles

Valeurs d’assurance incendie des autres immobilisations corporelles

Engagements: termes de leasing futurs résultant de leasing d’exploitation

127’877

46’030

0


ANNEXE AUX COMPTES ANNUELS

61

AUTRES ACTIFS ET AUTRES PASSIFS

(EN MILLIERS DE FRANCS)

VALEURS DE REMPLACEMENT DES INSTRUMENTS FINANCIERS DÉRIVÉS

Contrats pour propre compte

Instruments de négoce

Instruments de couverture

Contrats en qualité de commissionnaire

Total instruments financiers dérivés

EXERCICE DE RÉFÉRENCE

AUTRES ACTIFS AUTRES PASSIFS

98

17’214

17’312

46’213

16’769

62’982

EXERCICE PRÉCÉDENT

AUTRES ACTIFS AUTRES PASSIFS

14’720

2’647

17’367

5’911

2’603

8’514

Compte de compensation

Comptes d’ordre

Coupons, obligations échus non encaissés

Autres actifs et passifs

Total autres actifs et autres passifs

45’697

3’330

1

10’606

76’946


14’440

2’367

18’989

98’778


2’500

373

8’541

28’781

8’826

17’292

2’581

26’724

63’937


62 ANNEXE AUX COMPTES ANNUELS

ACTIFS MIS EN GAGE OU CÉDÉS ET ACTIFS FAISANT L’OBJET D’UNE RÉSERVE DE PROPRIÉTÉ,

SANS LES OPÉRATIONS DE PRÊTS / EMPRUNTS DE TITRES ET MISE / PRISE EN PENSION

(EN MILLIERS DE FRANCS)

Valeur comptable des actifs mis en gage ou cédés à titre de garantie:

Engagements effectifs:

31.12.2008

1’380’278

857’700

31.12.2007

959’660

648’200

TOTAL DES PRÊTS DES CENTRALES DE LETTRES DE GAGE

(EN MILLIERS DE FRANCS)

Total au 31.12.2008

Total au 31.12.2007

857’700

648’200

EMPRUNTS OBLIGATAIRES EN COURS

ANNÉE D’ÉMISSION

TAUX

D’INTÉRÊT EN %

REMBOURSEMENT

DÉNONÇABLE PAR

ANTICIPATION

VALEUR NOMINALE EN

MILLIERS DE FRANCS

1999 mai

2002 mai

2003 février

3.000

3.750

2.500

27.5.2009

6.5.2010

24.2.2011

125’000

140’000

100’000

Total au 31.12.2008

Total au 31.12.2007

365’000

515’000

ENGAGEMENTS ENVERS LES PROPRES INSTITUTIONS DE PRÉVOYANCE PROFESSIONNELLE

(EN MILLIERS DE FRANCS)

Total

31.12.2008

21’399

31.12.2007

28’762


ANNEXE AUX COMPTES ANNUELS

63

OPÉRATIONS DE PRÊTS ET DE PENSION EFFECTUÉES AVEC DES TITRES

(EN MILLIERS DE FRANCS)

Prétentions découlant de la mise en gage de «cash» lors de l’emprunt de titres ou lors de la conclusion

d’une prise en pension

Engagements découlant du «cash» reçu lors du prêt de titres ou lors de la mise en pension

Titres détenus pour propre compte, prêtés ou tranférés en qualité de sûretés dans le cadre de l’emprunt de

titres ainsi que lors d’opération de mise en pension

dont ceux pour lesquels le droit de procéder à une aliénation ou

une mise en gage subséquente a été octroyée sans restriction

Titres reçus en qualité de garantie dans le cadre du prêt de titres ainsi que titres reçus dans le cadre de

l’emprunt de titres et par le biais de prises en pension, pour lesquels le droit de procéder à une aliénation

ou une mise en gage subséquente a été octroyée sans restriction

dont titres ci-dessus aliénés ou remis à un tiers en garantie

EXERCICE DE RÉFÉRENCE

591’246

10’000

9’992

9’992

590’984

EXERCICE PRÉCÉDENT

375’000

375’169

INDICATIONS RELATIVES AUX PLANS DE PRÉVOYANCE: AVANTAGE/ENGAGEMENT ÉCONOMIQUE ET CHARGES

DE PRÉVOYANCE (EN MILLIERS DE FRANCS)

Institution de prévoyance

avec excédent de couverture

EXCÉDENT

DE COUVER-

TURE

31.12.2007

12’522

AVANTAGE /

(ENGAGEMENT)

ÉCONOMIQUE

31.12.2008

AVANTAGE /

(ENGAGEMENT)

ÉCONOMIQUE

31.12.2007

VARIATION PAR

RAPPORT À

L’EXERCICE

PRÉCÉDENT ET

INCIDENCE SUR LE

RÉSULTAT DURANT

L’EXERCICE

COTISATIONS

AJUSTÉES À LA

PÉRIODE

31.12.2008

4’271

CHARGES DE

PRÉVOYANCE

DANS FRAIS DU

PERSONNEL 2008

4’271

CHARGES DE

PRÉVOYANCE

DANS FRAIS DU

PERSONNEL 2007

4’079

Total

12’522

4’271

4’271

4’079

L’appréciation repose sur les comptes annuels arrêtés au 31.12.2007 par la Caisse de prévoyance.


64

ANNEXE AUX COMPTES ANNUELS

CORRECTIFS DE VALEURS ET PROVISIONS / RÉSERVES POUR RISQUES BANCAIRES

GÉNÉRAUX AU 31 DÉCEMBRE 2008 (EN MILLIERS DE FRANCS)

ÉTAT AU

31.12.2007

UTILISA-

TIONS

CONFORMES

À LEUR BUT

REPRISE DE

BANQUE

DURANT

L’EXERCICE

MODIFICATIONS

DE L’AFFECTA-

TION

(NOUVELLES

AFFECTATIONS)

RECOUVRE-

MENTS

INTÉRÊTS EN

SOUFFRANCE,

DIFFÉRENCES DE

CHANGE

NOUVELLES

CONSTITUTIONS

À CHARGE DU

COMPTE DE

RÉSULTAT

DISSOLUTIONS

AU PROFIT DU

COMPTE DE

RÉSULTAT

ÉTAT À LA FIN

DE L’EXERCICE

DE RÉFÉRENCE

31.12.2008

Correctifs de valeurs et provisions pour

risques de défaillance (recouvrement-pays)

157’681

-10’664

450

590

24’853

-23’029

149’881

Correctifs de valeurs et provisions pour autres

risques d’exploitation

13’961

-1’815

12’146

Autres provisions

29’911

-10’333

11’371

30’949

Total des correctifs de valeurs et provisions

201’553

-22’812

450

590

36’224

-23’029

192’976

à déduire :

Correctifs de valeurs compensés directement à l’actif

13’861

0

0

0

0

0

0

12’046

Total des correctifs de valeurs et provisions selon bilan

187’692

0

0

0

0

0

0

180’930

Réserves pour risques bancaires généraux

404’000

0

0

0

0

15’000

0

419’000


ANNEXE AUX COMPTES ANNUELS

65

CAPITAL DE DOTATION AU 31 DÉCEMBRE 2008

(EN MILLIERS DE FRANCS)

Capital de dotation selon loi révisée du 22.11.1988

Le capital de dotation est entièrement mis à disposition par le canton de

Fribourg, en vertu de la loi sur la Banque Cantonale de Fribourg.

JUSTIFICATION DES CAPITAUX PROPRES AU 31 DÉCEMBRE 2008

(EN MILLIERS DE FRANCS)

CAPITAUX PROPRES AU DÉBUT DE L’EXERCICE DE RÉFÉRENCE

Capital de dotation

Réserve légale générale

Réserves pour risques bancaires généraux

Bénéfice reporté

Bénéfice au bilan

Total des capitaux propres au début de l’exercice de référence

(avant répartition du bénéfice)

+/- Attribution aux réserves pour risques bancaires généraux

+/- Versement à l’Etat

+/- Bénéfice de l’exercice de référence

EXERCICE DE RÉFÉRENCE

Valeur nominale totale

70’000

EXERCICE DE RÉFÉRENCE

70’000

401’000

404’000

773

82’798

958’571

15’000

-18’789

89’633

EXERCICE PRÉCÉDENT

Valeur nominale totale

70’000

EXERCICE PRÉCÉDENT

70’000

349’000

389’000

525

74’748

883’273

15’000

-22’500

82’798

Total des capitaux propres à la fin de l’exercice de référence

(avant répartition du bénéfice)

1’044’415

958’571

dont

Capital de dotation

Réserve légale générale

Réserves pour risques bancaires généraux

Bénéfice reporté

Bénéfice au bilan

70’000

465’000

419’000

782

89’633

70’000

401’000

404’000

773

82’798


66 ANNEXE AUX COMPTES ANNUELS

STRUCTURE DES ÉCHÉANCES DE L’ACTIF CIRCULANT ET DES FONDS ÉTRANGERS AU 31 DÉCEMBRE 2008

(EN MILLIERS DE FRANCS)

JUSQU’À

3 MOIS

DURÉE D’ÉCHÉANCE RÉSIDUELLE

DE 3 À

12 MOIS

DE 12 MOIS

À 5 ANS

DE PLUS

DE 5 ANS

IMMOBILISÉ

ACTIF CIRCULANT

Liquidités

Créances résultant de papiers monétaires

Créances sur les banques

Créances sur la clientèle

Créances hypothécaires

Portefeuille de titres et métaux précieux destinés

au négoce

Immobilisations financières

À VUE

76’469

77’229

2’281

14’587

837

11’773

DÉNONÇABLE

870’337

3’347’946

300’105

831’388

103’147

223’895

12’990

79

217’926

590’273

17’194

462’337

2’105’799

98’395

1’000

212’909

1’238’123

111’042

31’678

TOTAL

76’469

300’184

909’617

1’868’937

7’520’623

837

283’072

Total de l’actif circulant

exercice de référence

exercice précédent

183’176

148’641

4’218’283

3’572’173

1’471’525

961’026

825’472

831’721

2’666’531

2’560’495

1’563’074

1’540’840

31’678

43’910

10’959’739

9’658’806

FONDS ÉTRANGERS

Engagements résultant de papiers monétaires

Engagements envers les banques

Engagements envers la clientèle sous forme

d’épargne et de placements

Autres engagements envers la clientèle

Obligations de caisse

Prêts des centrales d’émission de lettres de gage

et emprunts

72

4’453

1’354’319

3’436’782

74’143

77’400

1’015’081

35’506

30’000

50’000

841’152

80’366

181’200

120’000

739’000

313’953

577’500

35’000

310’000

21’606

434’000

72

286’853

3’436’782

4’333’695

451’431

1’222’700

Total des fonds étrangers

exercice de référence

exercice précédent

1’358’844

957’566

3’510’925

3’086’267

1’157’987

1’148’285

1’152’718

1’013’740

1’750’453

1’528’114

800’606

761’994

9’731’533

8’495’966


ANNEXE AUX COMPTES ANNUELS

67

CRÉANCES ET ENGAGEMENTS ENVERS LES SOCIÉTÉS LIÉES ET CRÉDITS AUX ORGANES

EN MILLIERS DE FRANCS)

Créances envers les entreprises liées

Engagements envers les entreprises liées

Crédits aux organes

31.12.2008

87’453

37’240

9’727

31.12.2007

98’099

36’656

9’112

Les transactions (trafic de paiement, opérations sur titres, crédits, etc.), effectuées

d’une part avec les membres du conseil d’administration, et d’autre part avec les

membres de la direction générale et de l’organe de révision, sont conclues aux conditions

valables pour la clientèle, respectivement à celles en vigueur pour l’ensemble du

personnel de la banque. Le volume est non significatif.


68

ANNEXE AUX COMPTES ANNUELS

RÉPARTITION DU BILAN ENTRE LA SUISSE ET L’ÉTRANGER AU 31 DÉCEMBRE 2008

(EN MILLIERS DE FRANCS)

ACTIFS

Liquidités

Créances résultant de papiers monétaires

Créances sur les banques

Créances sur la clientèle

Créances hypothécaires

Portefeuilles de titres et de métaux précieux destinés au négoce

Immobilisations financières

Participations

Immobilisations corporelles

Comptes de régularisation

Autres actifs

Total des actifs

EXERCICE DE RÉFÉRENCE

SUISSE

74’550

300’184

494’877

1’762’153

7’520’623

837

251’199

10’200

69’915

11’452

76’946

10’572’936

ÉTRANGER

1’919

414’740

106’784

31’873

555’316

EXERCICE PRÉCÉDENT

SUISSE

64’162

361

204’919

1’705’377

6’984’394

1’448

198’829

10’200

70’695

11’432

28’782

9’280’599

ÉTRANGER

943

418’521

42’370

37’482

499’316

PASSIFS

Engagements résultant de papiers monétaires

Engagements envers les banques

Engagements envers la clientèle sous forme d’épargne et de placements

Autres engagements envers la clientèle

Obligations de caisse

Prêts des centrales d’émission de lettres de gage et emprunts

Comptes de régularisation

Autres passifs

Correctifs de valeurs et provisions

Réserves pour risques bancaires généraux

Capital de dotation

Réserve légale générale

Bénéfice reporté

Bénéfice de l’exercice

Total des passifs

72

70’433

3’357’905

4’198’055

447’497

1’222’700

72’595

98’779

180’930

419’000

70’000

465’000

782

89’633

10’693’381

216’420

78’877

135’640

3’934

434’871

59

164’685

2’992’413

3’592’391

347’543

1’163’200

73’750

63’937

187’691

404’000

70’000

401’000

773

82’798

9’544’240

125’060

64’654

45’961

235’675


ANNEXE AUX COMPTES ANNUELS

69

RÉPARTITION DES ACTIFS PAR PAYS / GROUPES DE PAYS AU 31 DÉCEMBRE 2008

(EN MILLIERS DE FRANCS)

EXERCICE DE RÉFÉRENCE

EXERCICE PRÉCÉDENT

ACTIFS

Total Suisse

Allemagne

France

Royaume-Uni

Italie

Belgique

Luxembourg

Pays-Bas

Autriche

Danemark

Suède

Norvège

Finlande

Espagne

Portugal

Liechtenstein

Autres

Total Europe

VALEUR ABSOLUE

10’572’934

71’974

21’339

14’714

1’215

4’257

102’928

108’368

167’690

434

88

798

500

1’354

8

54

23

495’744

PART EN %

95.01%

4.45%

VALEUR ABSOLUE

9’280’599

141’021

73’787

2’566

2’095

11’070

15’563

110’332

100’144

144

441

550

500

1’530

1

136

25

459’905

PART EN %

94.89%

4.70%

Amérique

USA

Canada

Total Amérique

36’483

3’445

39’928

0.36%

19’648

2’762

22’410

0.23%

Total Asie

190

0.01%

724

0.01%

Autres

19’456

0.17%

16’277

0.17%

Total des actifs

11’128’252

100.00%

9’779’915

100.00%


70 ANNEXE AUX COMPTES ANNUELS

BILAN PAR MONNAIES AU 31 DÉCEMBRE 2008

(EN MILLIERS DE FRANCS)

ACTIFS

Liquidités

Créances résultant de papiers monétaires

Créances sur les banques

Créances sur la clientèle

Créances hypothécaires

Portefeuilles de titres et de métaux précieux

destinés au négoce

Immobilisations financières

Participations

Immobilisations corporelles

Comptes de régularisation

Autres actifs

CHF

70’588

300’184

532’404

1’840’738

7’520’623

837

279’096

10’200

69’915

11’452

76’851

EUR

5’405

234’535

25’814

3’381

12

USD

288

121’208

1’830

2

JPY

1

117

191

595

GBP

95

12’609

307

3

SEK

4

110

DKK

6

499

CAD

51

3’764

57

78

AUTRES

31

4’371

TOTAL

76’469

300’184

909’617

1’868’937

7’520’623

837

283’072

10’200

69’915

11’452

76’946

Total des positions portées à l’actif

Prétentions à la livraison découlant d’opérations

au comptant, à terme et en options

Total Actif

10’712’888

10’712’888

269’147

494’896

764’043

123’328

47’429

170’757

904

904

13’014

6’200

19’214

114

114

505

505

3’950

3’204

7’154

4’402

4’402

11’128’252

551’729

11’679’981


ANNEXE AUX COMPTES ANNUELS

71

BILAN PAR MONNAIES AU 31 DÉCEMBRE 2008

(EN MILLIERS DE FRANCS)

PASSIFS

Engagements résultant de papiers monétaires

Engagements envers les banques

Engagements envers la clientèle sous forme d’épargne

et de placements

Autres engagements envers la clientèle

Obligations de caisse

Prêts des centrales d’émission de lettres de gage

et emprunts

Comptes de régularisation

Autres passifs

Correctifs de valeurs et provisions

Réserves pour risques bancaires généraux

Capital de dotation

Réserve légale générale

Bénéfice reporté

Bénéfice de l’exercice

CHF

72

286’358

3’379’877

4’000’732

451’431

1’222’700

72’595

98’617

180’930

419’000

70’000

465’000

782

89’633

EUR

38

44’512

201’632

96

USD

12’393

110’379

65

JPY

118

58

GBP

339

12’362

1

SEK

89

DKK

502

CAD

3’875

AUTRES

4’066

TOTAL

72

286’853

3’436’782

4’333’695

451’431

1’222’700

72’595

98’779

180’930

419’000

70’000

465’000

782

89’633

Total des positions portées au passif

Engagements de la livraison découlant d’opérations

au comptant, à terme et en options

Total Passif

10’737’727

10’737’727

246’278

494’896

741’174

122’837

47’429

170’266

176

176

12’702

6’200

18’902

89

89

502

502

3’875

3’204

7’079

4’066

4’066

11’128’252

551’729

11’679’981

Position nette par dévise

-24’839

22’869

491

728

312

25

3

75

336


ANNEXE AUX COMPTES ANNUELS

73

INFORMATIONS SE RAPPORTANT AUX OPÉRATIONS HORS BILAN

ENGAGEMENTS CONDITIONNELS

(EN MILLIERS DE FRANCS)

Engagements conditionnels

Engagements résultant d’accréditifs

Garanties irrévocables et garanties de soumission

Engagements irrévocables

Engagements de libérer et d’effectuer des versements supplémentaires

Titres-négoce

Immobilisations financières

Participations

Crédits par engagements

31.12.2008

150’216

150’216

53’084

18’626

4

18’622

232

31.12.2007

123’529

189

123’340

34’458

18’004

4

18’000

464

OPÉRATIONS FIDUCIAIRES

(EN MILLIERS DE FRANCS)

Placements fiduciaires

31.12.2008

234’048

31.12.2007

376’143


74 ANNEXE AUX COMPTES ANNUELS

INSTRUMENTS FINANCIERS DÉRIVÉS OUVERTS AU 31 DÉCEMBRE 2008

(EN MILLIERS DE FRANCS)

Instruments de taux

Swaps 1

Devises

Contrats à terme 2

Options (OTC) 2

Titres de participation / indices

Contrats à terme

Options (exchange traded)

Total avant impact des contrats de netting:

Exercice de référence

Exercice précédent

Total après impact des contrats de netting:

Exercice de référence

Exercice précédent

VALEURS DE

REMPLACEMENT

POSITIVES

INSTRUMENTS DE NÉGOCE

7’872

0

9’342

17’214

2’647

VALEURS DE

REMPLACEMENT

NÉGATIVES

7’427

0

9’342

16’769

2’603

MONTANT DES

SOUS-JACENTS

551’729

0

0

551’729

72’046

VALEURS DE REMPLACEMENT POSITIVES (CUMULÉES)

17’312

17’367

INSTRUMENTS DE COUVERTURE

VALEURS DE

REMPLACEMENT

POSITIVES

98

98

14’720

VALEURS DE

REMPLACEMENT

NÉGATIVES

46’213

46’213

5’911

MONTANT DES

SOUS-JACENTS

1’135’000

1’135’000

1’105’000

VALEURS DE REMPLACEMENT NÉGATIVES (CUMULÉES)

62’982

8’514

1

Instruments financiers dérivés ouverts à la date du bilan résultant d’opérations pour notre propre compte.

2

Instruments financiers dérivés ouverts à la date du bilan résultant d’opérations pour le compte de clients.


ANNEXE AUX COMPTES ANNUELS

75

INFORMATIONS SE RAPPORTANT AU COMPTE DE RÉSULTAT

(EN MILLIERS DE FRANCS)

Indication d’un produit essentiel de refinancement dans la rubrique des intérêts et des escomptes

Répartition du résultat des opérations de négoce

Opérations de négoce sur titres résultat réalisé / résultat non réalisé

Devises et change

Métaux précieux

Répartition des charges du personnel

Appointements

Prestations sociales

Autres charges du personnel

Répartition des charges d’exploitation

Coût des locaux

Coût de l’informatique, des machines, du mobilier et des autres installations

Autres charges d’exploitation

31.12.2008

néant

6’616

6

6’482

128

48’314

38’890

8’293

1’131

28’172

2’763

14’127

11’282

31.12.2007

néant

6’717

-10

6’451

276

45’746

36’901

7’999

846

28’507

2’650

15’376

10’481

Autres informations se rapportant au compte de résultat

Produits extraordinaires

Divers

Charges extraordinaires

Attribution aux «Réserves pour risques bancaires généraux»

Divers

1’201

1’201

17’519

15’000

2’519

409

409

15’005

15’000

5


76 ANNEXE AUX COMPTES ANNUELS

TABLEAUX - STATISTIQUES APERÇU DE QUELQUES POSTES DU BILAN ET DES RÉSULTATS ANNUELS DE 1999 À 2008

(EN MILLIERS DE FRANCS)

1999

2000

2001

2002

2003

2004

2005

2006

2007

ENGAGEMENTS ENVERS LA

CLIENTÈLE SOUS FORME

D`ÉPARGNE

ET DE PLACEMENTS

2’676’302

2’550’700

2’520’948

2’870’728

3’115’987

3’021’823

3’111’888

3’120’747

3’057’067

AUTRES

ENGAGEMENTS

ENVERS

LA CLIENTÈLE

1’040’209

1’223’883

1’266’798

1’388’352

1’622’658

1’876’280

2’662’674

3’109’653

3’638’352

OBLIGATIONS

DE CAISSE

180’149

220’083

253’757

256’069

219’466

231’933

237’699

296’216

347’543

CRÉANCES

SUR LA

CLIENTÈLE

1’504’824

1’705’697

1’663’807

1’650’318

1’637’449

1’565’025

1’511’977

1’576’307

1’747’747

CRÉANCES

HYPOTHÉCAIRES

4’977’942

5’407’793

5’603’964

5’834’874

6’011’223

6’119’496

6’430’946

6’724’686

6’984’394

BÉNÉFICE DE

L‘EXERCICE

26’375

31’739

35’070

38’545

43’928

55’017

63’272

74’748

82’798

RÉSERVE LÉGA-

LE GÉNÉRALE

151’700

167’000

187’000

210’000

236’000

266’500

305’000

349’000

401’000

VERSEMENT À

L‘ÉTAT DE

FRIBOURG (Y. C.

IMPÔT À

PARTIR DE 2007

11’000

11’500

12’000

12’500

13’500

17’000

19’000

22’500

28’208

VERSEMENT

AUX COMMUNES

ET PAROISSES

7’580

TOAL

DU BILAN

7’276’126

7’940’827

8’051’384

8’394’252

8’485’692

8’468’081

8’971’427

9’296’136

9’779’915

2008

3’436’782

4’333’695

451’431

1’868’937

7’520’623

89’633

465’000

33’233

8’088

11’128’252


ANNEXE AUX COMPTES ANNUELS

77

TAUX ET ÉCHÉANCES DES OBLIGATIONS DE CAISSE AU 31 DÉCEMBRE 2008

(EN MILLIERS DE FRANCS)

TAUX

2009

2010

2011

2012

2013

2014

2015

2016

TOTAL

1.375

1.500

1.625

1.750

1.875

2.000

2.125

2.250

2.375

2.500

2.625

2.750

2.875

3.000

3.125

3.250

3.375

3.500

3.750

4.000

4.250

7’148

1’711

6’170

1’388

16’395

11’037

31’212

3’689

3’391

26’233

3’500

1’723

441

203

421

1’180

30

5’404

930

4’032

875

4’915

1’387

18’699

6’412

24’189

29’096

32’851

19’578

4’165

1’039

120

242

120

2’020

60

2’118

4’017

500

2’584

6’631

16’033

2’413

18’519

15’011

11’818

300

88

300

3’945

1’084

110

1’510

7’446

2’574

2’932

1’234

14’303

69

3’099

2’340

65

1’691

510

4’546

4’585

20’673

2’601

2’170

147

291

305

22

450

889

396

1’499

6’100

1’000

664

30

3’757

2’898

3

198

76

645

104

1’632

500

5’404

9’168

2’729

10’262

4’681

32’518

16’639

53’173

18’242

52’772

35’043

86’634

44’410

58’583

12’003

5’354

1’620

445

541

1’180

30

Total

115’872

154’054

82’024

35’595

42’280

11’099

7’352

3’155

451’431


78

ANNEXE AUX COMPTES ANNUELS

FONDS PROPRES POUVANT ÊTRE PRIS EN COMPTE ET FONDS PROPRES REQUIS AU 31 DÉCEMBRE 2008

(EN MILLIERS DE FRANCS)

Fonds propres de base bruts

Eléments à porter en déduction des fonds propres de base

Fonds propres de base pouvant être pris en compte

Fonds propres complémentaires et supplémentaires

Autres déductions à imputer sur l’ensemble des fonds propres

Fonds propres pouvant être pris en compte

Risques de crédit

Risques non liés à des contreparties

Risques de marché

Risques opérationnels

Déductions concernant les correctifs de valeurs et provisions

Fonds propres requis bruts

Déductions concernant la garantie d’état

Fonds propres requis nets

Degré de couverture des fonds propres

31.12.2008

(BÂLE II)

1’021’358

-10’200

1’011’158

1’011’158

450’708

24’764

1’141

31’869

-9’716

498’766

-62’346

436’420

231.7%

31.12.2007

(BÂLE I)

939’782

-10’200

929’582

929’582

452’535

28’596

2’212

0

-11’262

472’081

-59’010

413’071

225.0%


ANNEXE AUX COMPTES ANNUELS

79

ENGAGEMENTS DE CRÉDIT PAR TYPE DE CONTREPARTIE AU 31 DÉCEMBRE 2008

(EN MILLIERS DE FRANCS)

ENGAGEMENTS DE CRÉDIT 1

GOUVERNEMENTS ET

BANQUES CENTRALES

BANQUES ET

NÉGOCIANTS EN

VALEURS MOBILIÈRES

AUTRES INSTITUTIONS 2

ENTREPRISES

CLIENTÈLE PRIVÉE

ET PETITES ENTRE-

PRISES 3

AUTRES

POSITIONS

TOTAL

Positions du bilan

Créances papiers monétaires

Créances sur les banques

Créances sur la clientèle

Créances hypothécaires

Titres de créances dans

les immobilisations financières

Comptes de régularisation

Autres actifs

300’000

56’823

909’617

20’683

1’333

458’940

51’887

63’189

1’282

184

579’061

734’126

96’459

4’703

726’353

6’537’616

9’994

104’583

196’994

2’967

11’452

13’937

300’184

909’617

1’868’937

7’520’623

240’121

11’452

31’249

Total au 31.12.2008

Total au 31.12.2007

356’823


931’633


575’298


1’414’533


7’273’963


329’933


10’882’183


Positions Hors-bilan

Engagements conditionnels

Engagements irrévocables

Engagements de libérer et

d’effectuer des versements suppl.

Crédits par engagements

54’437

53’084

72’827

232

20’270

2’682

18’626

150’216

53’084

18’626

232

Total au 31.12.2008

Total au 31.12.2007





107’521


73’059


20’270


21’308


222’158


1

Groupes de contreparties selon l’ordonnance sur les fonds propres (OFR), sans les liquidités, les risques sans contrepartie ainsi que les engagements à caractère de participation

2

Dont les corporations de droit public

3

Selon nos critères internes, les petites entreprises comptent moins de 10 employés


80 ANNEXE AUX COMPTES ANNUELS

ATTÉNUATION DU RISQUE DE CRÉDIT AU 31 DÉCEMBRE 2008

(EN MILLIERS DE FRANCS)

ENGAGEMENTS DE CRÉDIT

Gouvernements et banques centrales

Banques et négociants en valeurs mobilières

Autres institutions

Entreprises

Clientèle privée et petites entreprises

Autres positions

COUVERTS PAR DES

SÛRETÉS FINANCIÈRES

RECONNUES 1

6’305

81’717

5’892

COUVERTS PAR DES

GARANTIES ET DES

DÉRIVÉS DE CRÉDIT 2

54’198

95’731

1’904

COUVERTS PAR DES GAGES

IMMOBILIERS ET AUTRES

ENGAGEMENTS DE CRÉDIT

356’823

967’358

617’018

1’443’884

7’127’319

607’639

TOTAL

356’823

967’358

617’018

1’504’387

7’304’767

615’435

Total au 31.12.2008

Total au 31.12.2007

93’914


151’833


11’120’041


11’365’788


1

dont comptes, titres et assurances

2

dont cautionnements

ENGAGEMENTS DE CRÉDITS PAR CLASSE DE RISQUE (DE NOTATION) AU 31 DÉCEMBRE 2008

(EN MILLIERS DE FRANCS)

ENGAGEMENTS DE CRÉDITS

Gouvernements et banques centrales

Banques et négociants en valeurs mobilières

Autres institutions

Entreprises

Clientèle privée et petites entreprises

Autres positions

Total au 31.12.2008

Total au 31.12.2007

0%

355’823

3’991

1’896

34’033

76’809

472’552


25%

902’015

90’524

64’915

847

118

1’058’419


35%

24’024

264’119

5’233’185

144’225

5’665’553


50%

27’016

246’300

3’274

371’402

925

648’917


75%

7’181

14’852

370’978

1’159’354

40’149

1’592’514


100%

1’000

27’155

241’318

798’750

500’278

351’671

1’920’172


>

– 150%

455

5’668

1’538

7’661


TOTAL

356’823

967’358

617’018

1’504’387

7’304’767

615’435

11’365’788


ANNEXE AUX COMPTES ANNUELS

81

RISQUE DE TAUX D’INTÉRÊT (EN MILLIERS DE FRANCS)

La nouvelle ordonnance sur les fonds propres autorise toujours le libre choix de l’instrument

principal pour la mesure du risque de taux d’intérêt contenu dans les livres de

banque. La BCF a porté son choix sur la Key Rate Duration, qui exprime le gain ou la

perte de valeur en francs suisses pour chaque échéance lors d’une hausse des taux du

marché de 0.01%.

SENSIBILITÉ DU RISQUE DE TAUX D’INTÉRÊT AU 31.12.2008

SENSIBILITÉ PAR POINT DE BASE 1

Affaires de base

Couvertures

JUSQU’À

12 MOIS

6

-28

DE 2 À 5 ANS

-316

167

DÈS 5 ANS

-624

421

TOTAL

-934

560

Total au 31.12.2008

Total au 31.12.2007

-22

-19

-149

-135

-203

-186

-374

-340

1

La sensibilité par point de base mesure le gain ou la perte de la valeur actualisée en francs suisses par

point de base lors d’une hausse des taux d’intérêt et ceci pour chaque échéance y relative. Un point de base

correspond à 0.01%.


82 RAPPORT DE L’ORGANE DE REVISION

RAPPORT DE L’ORGANE DE RÉVISION

AU GRAND CONSEIL DU CANTON DE FRIBOURG

En notre qualité d’organe de révision, nous avons effectué l’audit des comptes annuels

(pages 41 à 81 du rapport de gestion) de la Banque Cantonale de Fribourg, comprenant

le bilan, le compte de résultat, le tableau de financement et les annexes pour

l’exercice arrêté au 31 décembre 2008. Les comptes annuels de l’exercice précédent

ont été vérifiés par un autre organe de révision.

Responsabilité du conseil d’administration

La responsabilité de l’établissement des comptes annuels, conformément aux dispositions

légales et aux statuts, incombe au conseil d’administration. Cette responsabilité

comprend la conception, la mise en place et le maintien d’un système de contrôle

interne relatif à l’établissement et la présentation des comptes annuels afin que ceuxci

ne contiennent pas d’anomalies significatives, que celles-ci résultent de fraudes ou

d’erreurs. En outre, le conseil d’administration est responsable du choix et de l’application

de méthodes comptables appropriées, ainsi que des estimations comptables

adéquates.

Responsabilité de l’organe de révision

Notre responsabilité consiste, sur la base de notre audit, à exprimer une opinion sur

les comptes annuels. Nous avons effectué notre audit conformément à la loi suisse et

aux Normes d’audit suisses (NAS). Ces normes requièrent de planifier et réaliser l’audit

pour obtenir une assurance raisonnable que les comptes annuels ne contiennent pas

d’anomalies significatives.

Un audit inclut la mise en œuvre de procédures d’audit en vue de recueillir des éléments

probants concernant les valeurs et les informations fournies dans les comptes

annuels. Le choix des procédures d’audit relève du jugement de l’auditeur, de même

que l’évaluation des risques que les comptes annuels puissent contenir des anomalies

significatives, que celles-ci résultent de fraudes ou d’erreurs. Lors de l’évaluation

de ces risques, l’auditeur prend en compte le système de contrôle interne relatif à

l’établissement des comptes annuels, pour définir les procédures d’audit adaptées

aux circonstances, et non pas dans le but d’exprimer une opinion sur l’efficacité de

celui-ci. Un audit comprend, en outre, une évaluation de l’adéquation des méthodes

comptables appliquées, du caractère plausible des estimations comptables effectuées

ainsi qu’une appréciation de la présentation des comptes annuels dans leur ensemble.

Nous estimons que les éléments probants recueillis constituent une base suffisante et

adéquate pour former notre opinion d’audit.

Opinion d’audit

Selon notre appréciation, les comptes annuels pour l’exercice arrêté au 31 décembre

2008 donnent une image fidèle du patrimoine, de la situation financière et des résultats,

en conformité avec les règles d’établissement des comptes applicables aux banques.

Nous attestons que nous remplissons les exigences légales d’agrément conformément

à la loi sur la surveillance de la révision (LSR) et d’indépendance (art. 728 CO) et qu’il

n’existe aucun fait incompatible avec notre indépendance.

Conformément à l’art. 728a al. 1 chiff. 3 CO et à la Norme d’audit suisse 890, nous attestons

qu’il existe un système de contrôle interne relatif à l’établissement et la présentation

des comptes annuels, défini selon les prescriptions du conseil d’administration.

En outre, nous attestons que la proposition relative à l’emploi du bénéfice au bilan est

conforme à la loi suisse et aux statuts et recommandons d’approuver les comptes annuels

qui vous sont soumis.

Lausanne, le 17 mars 2009

BDO VISURA

ROLAND BURGER

Expert-comptable diplômé

Expert-réviseur agréé

ANDRÉ VUILLEUMIER

Expert-comptable diplômé

Expert-réviseur agréé

(Réviseur responsable)


Bd de Pérolles 1

Case postale

1701 Fribourg

0848 223 223

www.bcf.ch

More magazines by this user
Similar magazines