Football For Health” booklet - FIFA.com

fr.fifa.com

Football For Health” booklet - FIFA.com

De l’Afrique au monde

Football for Health

Le 11 pour la santé : un programme

de promotion de la santé pour la jeunesse


Tout le monde a le droit

de jouir d’une vie saine.


PRÉAMBULE

Football for Health.

De l’Afrique au monde !

DANS CERTAINS PAYS, l’espérance de vie dépasse 80 ans alors que dans

d’autres elle n’atteint pas 40 ans. Nous devons donc concentrer nos efforts sur

la prévention des maladies. Si la majorité des gens comprennent que l’exercice

améliore la condition physique, ce que l’on sait moins, c’est que l’activité

physique est également bénéfique pour prévenir et traiter des maladies graves

telles que le diabète, l’obésité, les maladies cardiaques et certaines formes de

cancer. La popularité du football dans le monde donne à ce sport le potentiel

d’améliorer à moindre frais la prise de conscience et la prévention de certaines

maladies. La FIFA s’est donc demandé : « Pourquoi ne pas positionner le football

comme un moyen simple et plaisant de faire de l’exercice, tout en contribuant à

combattre des maladies et en utilisant la structure de la famille du football pour

communiquer des messages simples mais efficaces pouvant aider à protéger les

gens contre des maladies infectieuses évitables telles que le sida, la tuberculose

et le paludisme ? »

Avec son organe universitaire, le F-MARC (Centre d’Évaluation et de Recherche

Médicale de la FIFA), la FIFA a développé le « 11 pour la santé », un programme

dont le but est de dispenser un enseignement sur la santé à des enfants et à

des adolescents (garçons et filles) dans le cadre du football. Ce programme –

une des nombreuses retombées bénéfiques de la Coupe du Monde de la FIFA,

Afrique du Sud 2010 pour le continent africain – a été développé à partir d’une

analyse de facteurs de risque de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et

a été appliqué au Zimbabwe, à l’Île Maurice et en Afrique du Sud. Les résultats

du programme initial mis en œuvre auprès de plus de 1 000 enfants ont montré

clairement qu’il y avait là un moyen efficace d’accroître les connaissances des

écoliers et de les sensibiliser en matière de santé. Depuis lors, les gouvernements

de l’Île Maurice, de la Namibie et du Malawi, en collaboration avec leurs

associations membres respectives et la FIFA, ont commencé à appliquer le « 11

pour la santé » à l’échelle nationale ; le football a ainsi pris place au sein de

la formation scolaire, combinant l’activité physique à la diffusion de ces onze

messages sur la santé. Les résultats des études initiales ont été publiés dans

d’éminentes revues scientifiques.

Bien que ce programme ait été développé dans le cadre de l’héritage médical

laissé par la FIFA à l’Afrique, d’autres confédérations ont également manifesté

leur intérêt : en Amérique du Sud (Colombie), qui organise la Coupe du Monde

U-20 de la FIFA 2011, en Amérique Centrale (Mexique), qui organise la Coupe

du Monde U-17 de la FIFA 2011, et dans l’ensemble de la région Océanie. La FIFA

se réjouit vivement de ce développement positif et de l’intérêt manifesté non

seulement par les associations membres, mais aussi par les gouvernements, car,

au vu de l’expérience en cours, le football pourrait contribuer à l’amélioration

de la santé publique. Ce programme a été développé pour répondre aux

besoins de l’Afrique, mais peut être adapté aux différences régionales, sociales

et culturelles qui existent dans d’autres parties du monde.

Joseph S. Blatter

4

5


Scènes du DVD « Le 11 pour la santé »

6

7


Scènes du DVD « Le 11 pour la santé »

8

9


LE PROGRAMME

Dr Michel D’Hooghe

Président de la Commission Médicale de la FIFA

Membre du Comité Exécutif de la FIFA

Le 11 pour la santé

Un programme de promotion

de la santé pour la jeunesse

La santé est cruciale pour le développement et la croissance

d’un pays. Les pays africains doivent lutter contre la pauvreté, la faim

et les maladies infectieuses, mais aussi contre des maladies liées à

l’accroissement des richesses. Si le sida, le paludisme et la tuberculose

sont toujours les menaces principales, causant la mort de millions

de personnes chaque année, le diabète, l’hypertension, l’obésité et

les maladies cardiaques les suivent à présent de près. Le football,

passion commune à tous les pays africains, pourrait s’avérer un moyen

extrêmement efficace, réaliste et peu coûteux dans le combat de

l’Afrique pour la santé. La pratique du football permet de prévenir ou

de diminuer les facteurs de risque de nombreuses maladies. Constatant

cela, le F-MARC (Centre d’Évaluation et de Recherche Médicale de la

FIFA) a décidé de combiner les effets directs de ce sport sur la santé

avec son pouvoir unique d’éducation et de prévention, et de créer un

programme éducatif global sur la santé basé sur le football : « Le 11

pour la santé ».

11


Prof. Jiri Dvorak

Médecin en chef de la FIFA

Président du F-MARC

Dr Astrid Junge

Responsable de la recherche

au sein du F-MARC

Prof. Colin Fuller

Directeur du projet

« Le 11 pour la santé »

« Football for Health » illustre la philosophie de la FIFA : le football est une activité

qui favorise la santé de tous et à tout âge. « Le 11 pour la santé » est une série de

cours basés sur le football, qui visent à encourager l’activité physique et à enseigner

aux enfants des comportements sains face à des problèmes de santé majeurs.

« Le 11 pour la santé » repose sur 11 messages simples visant à réduire

des maladies transmissibles et non transmissibles, non seulement en Afrique mais

aussi dans d’autres pays du monde. Chaque message repose sur une solide base

théorique et est transmis en tenant compte de l’âge et du sexe, dans le respect des

cultures, de façon engageante et durable. Ces messages sur la santé sont liés à des

thèmes et à des techniques de football, et chacun d’entre eux est présenté par un

joueur de football réputé.

Le programme repose sur une solide base théorique et a été développé à

partir d’une analyse de facteurs de risque de l’Organisation Mondiale de la Santé

(OMS). Les résultats des tests initiaux réalisés auprès de plus de 1 000 enfants ont

été publiés dans d’éminentes revues scientifiques.

Organisation des cours

Le programme « Le 11 pour la santé » comprend onze cours de 90 minutes, divisés

en deux parties de 45 minutes. La première partie s’intitule « Jouer au football »

et met l’accent sur l’enseignement de certaines techniques de football. La seconde

partie s’intitule « Respecter les règles du fair-play » et se concentre un problème de

santé particulier et aide les jeunes à apprendre des comportements sains.

Les 11 messages et leurs thèmes de football correspondants

Message sur la santé Thème de football Joueur / entraîneur

1 Joue au football Pratiquer le football Benni McCarthy

2 Respecte les filles et les femmes Passer Thierry Henry

3 Protège-toi contre le sida Tête Michael Essien

4 Évite la drogue et l’alcool Dribbler Cristiano Ronaldo

5 Utilise des moustiquaires traitées Protéger Samuel Eto’o

6 Lave-toi les mains Défendre Carles Puyol

7 Bois de l’eau potable Contrôler Portia Modise

8 Mange équilibré Rester en forme Lionel Messi

9 Fais-toi vacciner et fais vacciner ta famille Tirer Didier Drogba

10 Prends les médicaments qui t’ont été prescrits Conseils Gianluigi Buffon

11 Respecte les règles du fair-play Jeu collectif Fabio Capello

12

17


Le 11 pour la santé

Pour l’Organisation Mondiale de la Santé, les principaux facteurs de risque

de mortalité dans le monde sont : hypertension et cholestérol ; consommation

de tabac et d’alcool ; sous-poids et surpoids ; faible consommation de fruits et

légumes ; manque d’activité physique ; système d’approvisionnement en eau et

système sanitaire inadéquats ; hygiène insuffisante ; rapports sexuels à risque. Ces

facteurs de risque, associés au paludisme et aux risques liés aux sévices exercés sur

des femmes, constituent la base des onze cours du « 11 pour la santé ».

1

Benni McCarthy

Joue au

football

L’exercice physique est reconnu comme un bon moyen d’améliorer la santé à tout âge et contribue à

la prévention de maladies non transmissibles telles que l’obésité, l’hypertension et le diabète. Le football

est une excellente forme d’exercice physique.

Physiquement, mentalement et sexuellement, les filles et les femmes font l’objet de mauvais

traitements dans de nombreux pays, et cela contribue souvent à des taux élevés de maladies

sexuellement transmissibles dans ces pays.

2

Thierry Henry

Respecte les

Michael Essien

filles et les

femmes

3

Protège-toi

contre le sida

Le sida est endémique dans de nombreux pays en développement et nombre d’entre eux ont appliqué

des programmes éducatifs et préventifs sur ce thème ; ce cours appuie les messages présentés dans ces

programmes.

4

Cristiano Ronaldo

Évite la drogue

et l’alcool

5

Samuel Eto‘o

Utilise des

moustiquaires

traitées

6

Carles Puyol

Lave-toi

les mains

7

Portia Modise

Bois de l’eau

potable

L’abus de drogues, par exemple le tabac et l’alcool, cause de nombreuses maladies non transmissibles,

telles que le cancer, et aboutit à la mort dans de nombreux cas. Une forte consommation d’alcool ou

d’autres drogues entraîne aussi la dépendance et, souvent, la violence.

Le paludisme reste une menace et une cause majeure de mortalité dans de nombreux pays, en

particulier chez les enfants. Le paludisme est une maladie que l’on peut éviter en utilisant des

moustiquaires traitées.

L’absence de systèmes sanitaires adéquats et une hygiène personnelle insuffisante sont une cause de

mortalité infantile élevée dans beaucoup de pays en développement. Les taux de survie peuvent être

améliorés par le simple geste de se laver les mains avant de préparer la nourriture.

L’eau potable est une ressource rare et souvent coûteuse dans les pays en développement ; une

eau de mauvaise qualité peut souvent être rendue potable par des mesures simples telles que de

la filtrer ou de la faire bouillir.

8

Lionel Messi

Mange équilibré

9

Didier Drogba

Fais-toi vacciner

et fais vacciner

ta famille

10

Gianluigi Buffon

Prends les

Fabio Capello

médicaments

qui t’ont été

prescrits

11

Respecte

les règles

du fair-play

13

Dans nombre de pays en développement, la nourriture est peu abondante et tout aliment est donc salvateur ;

toutefois, dans d’autres pays, l’utilité de manger des fruits et des légumes, par exemple, est parfois méconnue,

et l’on s’alimente moins bien, ce qui entraîne des maladies telles que le diabète et l’obésité.

14

La vaccination constitue une option salvatrice pour la prévention de certaines maladies transmissibles ;

c’est un moyen peu coûteux de réduire la prévalence de nombreuses maladies qui mettent la vie en

danger, tant dans les pays développés que dans les pays en développement.

La prévention des maladies transmissibles et non transmissibles est l’objectif principal du « 11 pour la

santé » ; toutefois, dans certains cas, ce but ne peut pas être atteint. Les conséquences de nombreuses

maladies peuvent alors être réduites par la prise adéquate des médicaments prescrits.

Certaines maladies sont transmises parce que le comportement égoïste d’une personne affecte la santé

d’autrui : lors de rapports sexuels, par mépris de la vaccination, par manque d’hygiène, etc. La FIFA

recommande le « fair-play », dans le football pour prévenir les blessures, et dans la vie pour préserver la santé.

15 16


LES CHIFFRES

Évaluation

Les effets du « 11 pour la santé » ont tout d‘abord été évalués

dans des études menées en Afrique du Sud, au Zimbabwe et à

l’Île Maurice en 2009 / 2010 ; des projets en cours au Zimbabwe,

en Afrique du Sud, à l’Île Maurice, au Kenya et en Namibie ont

pour but de tester d’autres aspects, notamment le meilleur

schéma d’application du programme.

Vue d’ensemble

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) estime que les maladies transmissibles

sont responsables de la majorité des décès en Afrique à l’heure actuelle, mais que

les maladies non transmissibles deviendront la cause principale de décès d’ici à

2030. L’OMS a donc fait plusieurs propositions, notamment : que les organisations

internationales soutiennent les pays qui mettent sur pied des stratégies et des

programmes de santé ; que l’on renforce les partenariats existants de promotion

de la santé et que l’on étudie de nouvelles formes de partenariat ; que l’on

encourage une éducation à la santé pour fournir aux écoliers la base de saines

conditions de vie, d’apprentissage et de travail. Transposer ces propositions dans

des programmes appropriés, applicables et économiques destinés aux enfants

reste le principal défi pour quiconque travaille dans la promotion de la santé.

La FIFA a adopté les propositions de l’OMS et développé un programme éducatif

sur la santé basé sur le football, « Le 11 pour la santé », prévoyant d’évaluer

deux stratégies pour son application : collaboration avec des organisations non

gouvernementales, et collaboration avec les fédérations de football travaillant de

pair avec des ministères de la Santé, de l’Éducation et du Sport. Ces approches ont

été testées initialement en Afrique du Sud, à l’Île Maurice et au Zimbabwe car ces

pays fournissaient des conditions socio-économiques et sanitaires contrastées,

ainsi qu’une série de valeurs pour d’importants indicateurs de santé, comme le

taux de mortalité et l’espérance de vie.

Les paragraphes ci-dessous résument les stratégies d’application et les résultats

obtenus à partir de ces études.

Augmentation des connaissances des enfants en Afrique du Sud

Joue au football

Respecte les filles et les femmes

Protège-toi contre le sida

Évite la drogue et l’alcool

Utilise des moustiquaires traitées

Lave-toi les mains

Bois de l’eau potable

Mange équilibré

Fais-toi vacciner et fais vacciner ta famille

Prends les médicaments qui t’ont été prescrits

0 5% 10% 15% 20% 25%

Projets achevés

Afrique du Sud

L’étude pilote a été menée en 2009 auprès d’enfants de deux écoles du township

de Khayelitsha, au Cap. L’une a reçu le programme du « 11 pour la santé »

complet tandis que l’école témoin n’a reçu que la composante « Jouer au

football ». Le programme a été évalué selon un certain nombre de mesures

qualitatives et quantitatives, y compris une évaluation des réponses des enfants

à vingt questions relatives aux messages sur la santé. Pour la première école, les

connaissances des enfants avaient augmenté après l’intervention. Cette étude a

été publiée dans une revue réputée, le British Journal of Sports Medicine, avant

la Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010.

19


LES PAYS

Projets en cours et achevés

Zimbabwe

Kenya

Au Zimbabwe, le programme a été dispensé en collaboration avec Grassroot

Soccer, une organisation non gouvernementale travaillant déjà dans des

programmes de prévention du sida basés sur le football. « Le 11 pour la santé »

a été appliqué sous forme d’intervention extrascolaire auprès d’enfants, par le

biais d’éducateurs recrutés au sein de la communauté locale de Bulawayo, et qui

n’étaient pas des enseignants.

Malawi

Namibie

Botswana

Zimbabwe

Afrique du Sud

Île Maurice

Île Maurice

À l’Île Maurice, le programme a été dispensé en collaboration avec la Fédération

Mauricienne de Football et avec le soutien des ministères mauriciens de la Santé et

de la Qualité de vie, de l’Éducation et des Ressources humaines, et de la Jeunesse

et des Sports. Comme le diabète représente un problème de santé majeur sur l’Île

Maurice, un nouveau cours sur le diabète a été développé pour remplacer le cours

sur le paludisme, qui ne constitue pas un problème sur l’île. Le programme a été

De l’Afrique au monde

appliqué dans le cadre scolaire, dans onze écoles secondaires sur toute l’île, par le

biais d’enseignants recrutés dans chacune des écoles impliquées et par des coaches

de football qualifiés travaillant pour la Fédération Mauricienne de Football.

« Le 11 pour la santé » a été accueilli de

façon positive par les enfants dans les deux

pays. Les résultats de ces études ont été publiés

dans le British Journal of Sports Medicine

en 2010 et en 2011.

20

21


LES PROJETS

Projets en cours

Futurs projets

Afrique du Sud et Zimbabwe

Deux projets en Afrique du Sud (au centre Football for Hope d‘Alexandra) et

au Zimbabwe (à Bulawayo) examinent l’efficacité du « 11 pour la santé » en

fonction de l’âge des participants. Le programme comprendra quatre classes

d’âge (enfants âgés de 11/12/13/14 ans au début du programme) sur chaque

site. Au total, 4 000 à 5 000 enfants participeront au programme à Alexandra et

à Bulawayo.

Île Maurice

Sur l’Île Maurice, le « 11 pour la santé » est mis en œuvre depuis février 2011 pour

tous les enfants en première année d’école secondaire (env. 17 000 enfants), en

coopération avec la Fédération Mauricienne de Football, les ministères mauriciens

de la Santé et de la Qualité de vie, de la Jeunesse et des Sports et de l’Éducation

et des Ressources humaines.

Les prochains pays d’Afrique qui introduiront le programme seront le Malawi

et le Botswana. Des pays d’Océanie ont également manifesté leur intérêt, et le

premier projet y sera réalisé aux Samoa.

Le succès du programme provient de sa simplicité et de la grande popularité du

football. Le « 11 pour la santé » a fait l’objet d’une promotion pendant les soixantequatre

matches de la Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010. Cette idée

a rencontré un terrain fertile, et des pays organisateurs de futures compétitions

de la FIFA tels que la Colombie (Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2011) et le

Mexique (Coupe du Monde U-17 de la FIFA 2011) ont décidé de mettre en œuvre le

« 11 pour la santé » et d’utiliser la compétition de la FIFA comme point de départ.

Kenya

Au Kenya (Nairobi), « Le 11 pour la santé » sera appliqué en coopération avec

la Mathare Youth Sports Association (MYSA). Une étude pilote avec 400 à 500

enfants débutera en mai 2011.

Namibie

En Namibie (Windhoek), « Le 11 pour la santé » sera appliqué en coopération

avec la Fédération Namibienne de Football et les ministères namibiens de la Santé

et des Services sociaux, de la Jeunesse, de la Défense nationale, des Sports et de

la Culture, et de l’Éducation. Une étude pilote menée dans 11 écoles (400 à 500

enfants) débutera en mai 2011. Sur la base de ses résultats, le ministère de la

Santé et de l’Éducation prévoit d’appliquer le programme dans toutes les classes

comptant des enfants âgés de 11 ans.

22

23


LA MISE EN ŒUVRE

11 étapes pour

mettre en œuvre le

« 11 pour la santé »

1 Manifester son intérêt en écrivant à : medical@fifa.org

2 Chercher le soutien d’organisations nationales concernées :

fédération de football, ministères (sports, santé, jeunesse

et / ou éducation), etc.

L’utilité

3 Préparer des projets identifiant les stratégies, le calendrier,

les coûts et les modalités de financement pour l’étude

pilote et la mise en œuvre complète

• Mettre à profit la popularité du football

dans le monde entier

• Instruire et conscientiser à peu de frais

• Les messages simples sont communiqués d’une

façon appropriée à l’âge et au sexe des enfants.

• Facilement adaptable aux différences nationales

• Faibles besoins en matériel

• Les enfants instruisent leurs proches et la santé

publique progresse

Forte stimulation grâce à la réputation des ambassadeurs

• Multiples possibilités d’application du programme

(AF, ONG, gouvernements, tournois)

4 Signer un accord avec la FIFA

5 Trouver / recruter un directeur de projet local

6 Examiner les messages du « 11 pour la santé » dans le

contexte de santé local / national et adapter le manuel de

l’éducateur avec l’aide du F-MARC

7 Trouver les personnes et produire les ressources

nécessaires à l’étude pilote et à la mise en œuvre

complète

8 Recruter et former les instructeurs pour l’étude pilote

9 Test pilote (mise en œuvre du programme à petite échelle

et évaluation)

10 Recruter et former les éducateurs / enseignants pour la mise

en œuvre complète, en recourant aux instructeurs initiaux

11 Mettre en œuvre le « 11 pour la santé » à grande échelle

25


Football for Health

Une publication de la

Fédération Internationale de Football Association

Éditeur

Fédération Internationale de Football Association

Président

Joseph S. Blatter

Secrétaire Général

Jérôme Valcke

FIFA-Strasse 20, boîte postale, 8044 Zurich, Suisse

Tél. : +41-(0)43-222 7777, Fax : +41-(0)43-222 7878,

www.FIFA.com

Contenu

Prof. Jiri Dvorak, Dr Astrid Junge, Prof. Colin Fuller

Production vidéo

KLAMEDIA AG (production et réalisation)

von Grebel l Motion (édition et graphismes)

Rédaction, traduction et production

Division de la Communication et des Affaires publiques,

Apostroph AG et département de la production de la FIFA

Concept et réalisation graphique

Sven Müller Design, 82319 Leutstetten/Munich, Allemagne

Impression

Bruhin AG, 8807 Freienbach, Suisse

Photos

FIFA, FIFA Archive, FIFA (Simon Bruty, Foto-net / Kurt Schorrer,

FIFA via Action Images), Getty Images, Corbis

La FIFA remercie toutes les associations membres ayant

participé à la production de ce rapport pour la mise à disposition

d’informations, de documents et de photos.

La reproduction d’articles – même partielle – n’est autorisée

que sur accord de la rédaction et avec indication de la source

(Copyright : FIFA). La reproduction de photos doit faire l’objet

d’une autorisation de l’agence de photos concernée.

Le logo FIFA est une marque déposée.

26

27

More magazines by this user
Similar magazines