27.03.2014 Views

Écoute La Rochelle - Traumstadt am Atlantik (Vorschau)

You also want an ePaper? Increase the reach of your titles

YUMPU automatically turns print PDFs into web optimized ePapers that Google loves.

04<br />

2014<br />

TYPISCH FRANZÖSISCH!<br />

LA ROCHELLE<br />

TRAUMSTADT AM ATLANTIK<br />

FRANZÖSISCH<br />

FÜR DEN<br />

URLAUB<br />

10<br />

SITUATIONS TYPIQUES<br />

pour réussir vos vacances en France<br />

GRATIS<br />

EXTRA-BOOKLET<br />

Französisch für den Urlaub<br />

POLITIQUE Les présidents et les femmes<br />

DÉBAT Faut-il ouvrir les magasins le dimanche ?<br />

TRADITIONS Les plumes du Limousin<br />

Deutschland ¤ 6,90<br />

CH sfr 12,40<br />

A · F · L : ¤ 7,50


Echt<br />

Spanisch!<br />

Die Welt auf Spanisch: Mit einer Sprache 21 Länder<br />

kennenlernen. Jeden Monat neu.<br />

4<br />

Magazine<br />

zum Preis<br />

von 3!*<br />

Bestellen Sie jetzt!<br />

www.ecos-online.de/4fuer3 +49 (0)89/8 56 81-16<br />

* Kennenlern-Angebot für Neu-Abonnenten: 4 Ausgaben ECOS zum Preis von 3 (€ 18,60 / SFR 27,90).


ÉDITORIAL<br />

Au pays de Tartuffe,<br />

tout va bien<br />

Tout a commencé par un battement d’aile de papillon. François Hollande<br />

a une idylle cachée avec une actrice. Le magazine Closer révèle l’affaire<br />

(+ p. 48). Une histoire a priori banale et sans intérêt. S’ensuivent malgré tout<br />

trois semaines de débats et d’ouragan médiatique ; trois semaines de discussions<br />

passionnées dans les Cafés du commerce ; trois semaines au terme desquelles<br />

tout le monde, journalistes, chroniqueurs, citoyens l<strong>am</strong>bda tombent finalement<br />

d’accord sur un point : cette affaire ne regarde absolument personne!<br />

Cet ouragan provoqué par un petit battement d’aile présidentiel peut rassurer,<br />

ou tout du moins faire relativiser, sur l’état du pays : la France ne va finalement<br />

pas si mal.<br />

Un point peut peut-être laisser dubitatif: en 2014, à l’heure où les téléphones<br />

portables ont envahi toutes les sphères, où la chasse au scoop fait des ravages<br />

et le buzz dicte sa loi, où journalistes et/ou journaleux sont à l’affût du moindre<br />

événement et/ou non-événement, comment le président de la cinquième puissance<br />

mondiale a-t-il pu faire preuve d’autant d’insouciance ? Comment a-t-il<br />

pu se faire « choper » aussi stupidement par un photographe (qui aurait d’ailleurs<br />

pu être un tireur) ? « Il l’a fait exprès », avancent certains. Dans ce cas, la<br />

méthode ne laisse pas moins songeur.<br />

Afin d’éviter d’autres ouragans, plus dévastateurs encore, il reste maintenant<br />

au président un peu plus de trois ans pour prouver à la France que ses papillonnages<br />

n’auront été que sentimentaux. Et non politiques.<br />

Sprachen lernen<br />

– einfach<br />

beim Lesen!<br />

288 S. · € 7,00 · 978-3-15-019868-1<br />

NEU<br />

Enfin, un peu de culture. Pour les fans de Zaz qui n’auraient pas pu assister<br />

à l’un de ses concerts, la chanteuse sera à nouveau en tournée en Allemagne<br />

du 7 mai, lors du Women of the World Festival à Francfort, au 29 juillet (plus d’infos<br />

sur www.ecoute.de).<br />

le pays [pei] de Tartuffe Frankreich<br />

le battement d’aile der Flügelschlag<br />

le papillon [papijɔ˜] der Schmetterling<br />

l’idylle [lidil] (f) die Liebesbeziehung<br />

a priori<br />

auf den ersten Blick<br />

banal,e<br />

alltäglich<br />

l’ouragan (m)<br />

der Orkan;<br />

hier: der Sturm<br />

le chroniqueur der Redakteur<br />

le citoyen l<strong>am</strong>bda Otto Normal-<br />

[sitwajε˜lɑ˜bda]<br />

verbraucher<br />

tomber d’accord sich einig werden<br />

regarder<br />

angehen<br />

dubitatif,ve<br />

zweifelnd<br />

la chasse au scoop die Jagd nach einer<br />

[skup]<br />

Story<br />

4/2014<br />

faire des ravages<br />

le buzz [bz]<br />

dicter sa loi<br />

le journaleux<br />

être à l’affût de<br />

faire preuve de<br />

choper [ʃɔpe]<br />

le tireur<br />

exprès [εksprε]<br />

songeur,se<br />

dévastateur,trice<br />

le papillonnage<br />

[papijɔnaʒ]<br />

Jean-Yves de Groote<br />

Verwüstung anrichten<br />

der Medienhype,<br />

die Medien<br />

den Ton angeben<br />

der Zeitungsfritze<br />

auf der Jagd sein<br />

nach<br />

an den Tag legen<br />

erwischen<br />

der Schütze<br />

absichtlich<br />

nachdenklich<br />

zerstörerisch<br />

die Flatterhaftigkeit,<br />

die Sorglosigkeit<br />

Recl<strong>am</strong>s<br />

Rote Reihe<br />

Sprachtrainingsbände sowie<br />

französische Literatur im Original,<br />

mit praktischen Übersetzungshilfen.<br />

Über 100 Bände lieferbar!<br />

Bestellen Sie kostenlos das aktuelle<br />

Titelverzeichnis der Roten Reihe!<br />

»»» werbung@recl<strong>am</strong>.de<br />

www.recl<strong>am</strong>.de<br />

Recl<strong>am</strong>


SOMMAIRE AVRIL 2014<br />

Guido Alberto Rossi/Tips/Photononstop/AFP/Getty<br />

Philippe Huegen/AFP/Getty<br />

12<br />

VOYAGE<br />

<strong>La</strong> <strong>Rochelle</strong>, « belle et rebelle »<br />

Durch Wein- und Salzanbau wird die Rebellische zum größten<br />

Handelshafen an der <strong>Atlantik</strong>küste. Deshalb erlebte sie<br />

eine architektonische Blütezeit. Weil die Stadt im Zweiten<br />

Weltkrieg verschont blieb, ist diese bis heute erkennbar.<br />

24<br />

DÉBAT<br />

Ouvrir les magasins le dimanche ?<br />

Das Thema Geschäftsöffnungszeiten <strong>am</strong> Sonntag ist in<br />

Frankreich ein Buch mit sieben Siegeln. Manche dürfen,<br />

manche auch nicht. Manche bezahlen ihre Ange -<br />

stellten extra, manche auch nicht. Regelung tut not.<br />

3 ÉDITORIAL<br />

6 LES GENS<br />

Leute im Blickpunkt<br />

8 EN BREF<br />

Kurze Meldungen bunt gemischt<br />

12 VOYAGE<br />

<strong>La</strong> <strong>Rochelle</strong>, « belle et rebelle »<br />

22 PARIS<br />

<strong>La</strong> Galcante, paradis des « papivores »<br />

Ein ganz besonderer Ort für Bücherwürmer<br />

24 DÉBAT<br />

Faut-il ouvrir tous les magasins le dimanche ?<br />

28 APPROFONDISSEMENTS<br />

Vertiefende Infos zu <strong>La</strong>nd und Leuten<br />

29 PRODUITS CULTES<br />

Les cahiers Clairefontaine<br />

Hier dreht sich alles ums Papier.<br />

30 REVUE DE LA PRESSE<br />

Berichte aus der französischen Presse<br />

mittel<br />

mittel<br />

schwer<br />

mittel<br />

schwer<br />

mittel<br />

schwer<br />

schwer<br />

32 LANGUE<br />

Auf diesen acht Seiten dreht sich alles um<br />

die Verbes serung Ihrer Sprachkenntnisse.<br />

Mit Gr<strong>am</strong>matik und Wortschatzvertiefung<br />

40 COMMENT VOUS SENTEZ-VOUS… AU QUOTIDIEN?<br />

De mauvaise humeur<br />

43 LETTRE DE PARIS<br />

Grand chaos de printemps<br />

46 PORTRAIT<br />

Robert Doisneau, la grâce du quotidien<br />

48 SOCIÉTÉ<br />

Les présidents et les femmes<br />

52 PLEINS FEUX SUR…<br />

Le Centre Pompidou-Metz,<br />

baromètre au beau fixe<br />

53 ACCENT AIGU<br />

Das leichte Heft im Heft<br />

54 COIN LIBRAIRIE<br />

Buchbesprechungen<br />

mittel<br />

mittel<br />

mittel<br />

mittel<br />

leicht<br />

En couverture: © OT <strong>La</strong> <strong>Rochelle</strong><br />

4<br />

4/2014


e printemps est la période propice à l’observation des oiseaux.<br />

L Le festival de l’oiseau et de la nature se déroule logiquement<br />

pendant cette saison à Abbeville, dans la baie de Somme. Au pro-<br />

propice à<br />

se dérouler<br />

la baie [bε]<br />

la sortie guidée<br />

le milieu naturel<br />

gr<strong>am</strong>me : des sorties guidées à la découverte des milieux naturels picard,e<br />

picards, des projections des meilleurs documentaires animaliers la projection<br />

du monde, des expositions, des ateliers… Du 19 au 27 avril.<br />

le documentaire<br />

animalier<br />

gut geeignet für<br />

stattfinden<br />

die Bucht<br />

die geführte Wanderung<br />

die Natur<br />

der Picardie<br />

die Vorführung<br />

die Tierdokumentation<br />

04<br />

2014<br />

Monico/G<strong>am</strong>ma/laif<br />

Stéphane Lemouton/Abaca<br />

Biosphoto/Bruno Matthieu/AFP/Getty<br />

46 48 60<br />

PORTRAIT<br />

Robert Doisneau<br />

Erkennen Sie ihn wieder? Wenn nicht,<br />

kennen Sie garantiert mindestens eines<br />

seiner Fotos. Denn die Aufnahmen des<br />

Fotografen des Alltags sind weltberühmt.<br />

SOCIÉTÉ<br />

Les présidents et les femmes<br />

Nun gehört also auch François Hollande<br />

dazu. Zu den Präsidenten, die im Amt<br />

nicht nur als Staatslenker, sondern auch<br />

als Frauenhelden von sich reden machen.<br />

TRADITIONS<br />

Les plumes du Limousin<br />

Im Limousin werden Hähne gezüchtet.<br />

Sie denken zu Recht, dass das nichts<br />

Besonderes ist. Besonders ist jedoch,<br />

dass ihre Federn an Angelhaken enden.<br />

56 L’HISTOIRE AUTREMENT<br />

Ch<strong>am</strong>bord, caprice de chasseur<br />

Ein Schloss und seine Jagdgründe<br />

60 TRADITIONS<br />

Les plumes du Limousin,<br />

des coqs pour la pêche<br />

mittel<br />

mittel<br />

Symbole im Heft<br />

leicht<br />

mittel<br />

schwer<br />

Sprachlich leichterer Artikel<br />

Sprachlich mittelschwerer Artikel<br />

Sprachlich besonders anspruchs -<br />

voller Artikel<br />

Diese Texte können Sie auszugsweise<br />

hören oder das Thema des<br />

Artikels wird auf der CD behandelt.<br />

Zu diesem Thema finden Sie noch<br />

mehr auf der Website ecoute.de<br />

Diese Produkte sind in unserem Online-SprachenShop erhältlich.<br />

64 POLAR<br />

Cyrano assassiné (4/4)<br />

Der Mörder ist entlarvt?<br />

66 VOS AVIS / IMPRESSUM<br />

Leserbriefe<br />

67 QUESTION DU MOIS<br />

mittel<br />

Et si demain était votre dernier jour ?<br />

Was täten Sie gerne an Ihrem letzten Tag?<br />

68 LE MOIS PROCHAIN<br />

<strong>Vorschau</strong><br />

mittel<br />

Lernen mit <strong>Écoute</strong>-Produkten<br />

<strong>Écoute</strong> Audio: Wollen Sie auch Ihr Hör verständnis und Ihre Aus sprache ver bessern?<br />

Un sere aktuelle CD mit Textauszügen und Original tönen ist unter<br />

www.spotlight-verlag.de/audio als Audio-CD oder als Download erhältlich.<br />

<strong>Écoute</strong> plus: Ihr Sprachtrainer, 24 Seiten Übungen und Tests zu Wortschatz und<br />

Gr<strong>am</strong>matik als Vertiefung von <strong>Écoute</strong> (www.ecoute.de/ueben).<br />

<strong>Écoute</strong> en classe: kostenlos für alle LehrerInnen, die <strong>Écoute</strong> abonniert haben. Mit<br />

Übungen zu Beiträgen im Magazin, für Gymnasium, Realschule, Volks hochschule.<br />

Bestellung über unseren Abo-Service.<br />

www.ecoute.de: noch mehr Infos und Sprachnutzen.<br />

accent aigu<br />

FRANZÖSISCH LEICHT GEMACHT<br />

Accent Aigu Inhalt<br />

Les bijoux<br />

Réserver une place<br />

de cinéma<br />

Marguerite Duras<br />

Le subjonctif passé<br />

Kunden-Service<br />

E-Mail: abo@spotlight-verlag.de<br />

Internet: www.spotlight-verlag.de<br />

Telefax: +49 (0)89/856 81-159<br />

Telefon: +49 (0)89/856 81-16<br />

4/2014<br />

5


LES GENS<br />

mittel<br />

Alice Renavand<br />

<strong>La</strong> star des danseuses<br />

Guillaume Baptiste/AFP/Getty<br />

En décembre dernier, cette danseuse de l’Opéra Garnier<br />

a reçu un cadeau de Noël avant l’heure: Alice Renavand<br />

a été nommée danseuse étoile, titre le plus prestigieux<br />

pour un danseur de l’Opéra de Paris. C’est à 9 ans<br />

qu’elle fait ses débuts comme petit rat. Sept ans plus<br />

tard, elle intègre le corps de ballet de l’Opéra Garnier.<br />

Très jeune, la danseuse brille, obtient la majorité des<br />

rôles et doit bientôt faire face à la jalousie et à une <strong>am</strong>biance<br />

exécrable au quotidien. Alice finit par prendre<br />

vingt kilos et ne danse plus pendant deux ans. Après<br />

avoir retrouvé la ligne, elle grimpe les échelons de<br />

l’Opéra à vitesse grand V. Alice ne pouvait recevoir plus<br />

beau sacrement que de figurer parmi les 19 danseurs<br />

étoiles. Du fait de son parcours un peu chaotique, Alice<br />

Renavand, 33 ans, ne fait pas partie des plus jeunes<br />

« stars », mais il lui reste tout de même une bonne<br />

dizaine d’années à danser avant la retraite !<br />

Ch<strong>am</strong>ussy/SIPA<br />

Guillaume Sarkozy<br />

Un nom célèbre, un homme discret<br />

Contrairement à son frère qui n’est autre que l’ancien président de la<br />

République Nicolas Sarkozy, Guillaume est discret. De 1979 à 2005,<br />

l’homme d’affaires est à la tête d’un groupe textile qu’il gère avec brio.<br />

Mais ce secteur étant devenu fragile, il dépose le bilan avant de se réorienter<br />

vers le syndicalisme. Nommé vice-président du Medef (principale<br />

organisation patronale française)<br />

en 2004, il a not<strong>am</strong>ment été<br />

en charge des réformes de la protection<br />

sociale. Guillaume Sarkozy<br />

est une figure connue et reconnue<br />

de l’opinion publique. Pourtant, il<br />

se tient à l’écart des médias. Aujourd’hui,<br />

il dirige une entreprise<br />

responsable, entre autres, de l’argent<br />

des retraites complémentaires<br />

obligatoires versé par les salariés<br />

et les employeurs du secteur<br />

privé. En 2012, le chiffre d’affaires<br />

de cette dernière dépassait les<br />

trois milliards d’euros.<br />

Alice Renavand<br />

avant l’heure<br />

vorgezogen<br />

la danseuse étoile die Primaballerina<br />

le petit rat<br />

die Ballettratte<br />

intégrer<br />

eintreten in<br />

le corps [kɔr]<br />

das Ensemble<br />

exécrable [εɡzekrabl] scheußlich<br />

retrouver la ligne wieder schlank sein<br />

grimper les échelons die Karriereleiter<br />

[lezeʃlɔ˜]<br />

hochklettern<br />

à vitesse grand V mit Höchst-<br />

[ɡrɑ˜ve]<br />

geschwindigkeit<br />

le sacrement<br />

die Weihe<br />

figurer parmi<br />

gehören zu<br />

le parcours [parkur] der Weg<br />

Guillaume Sarkozy<br />

le groupe<br />

der Konzern<br />

gérer<br />

leiten<br />

avec brio<br />

mit Bravour<br />

déposer le bilan Konkurs anmelden<br />

le syndicalisme der Gewerkschafts -<br />

[sε˜dikalism]<br />

sektor<br />

patronal,e<br />

Arbeitgeberse<br />

tenir à l’écart de sich fernhalten von<br />

les retraites (f/pl) die Zusatzrentencomplémentaires<br />

versicherung<br />

versé,e<br />

einbezahlt<br />

le salarié<br />

der Angestellte<br />

l’employeur (m) der Arbeitgeber<br />

le chiffre d’affaires der Umsatz<br />

6 4/2014


Alain Carpentier<br />

Un homme au grand cœur<br />

Le 18 décembre 2013, au service de chirurgie<br />

cardiaque de l’hôpital Georges-<br />

Pompidou à Paris, un patient reçoit un<br />

cœur artificiel définitif. Une première. À<br />

l’origine de cet exploit: le cardiologue et<br />

chirurgien Alain Carpentier qui, depuis<br />

25 ans, travaille à l’élaboration de cette<br />

bioprothèse capable de remplacer durablement<br />

un cœur humain. C’est aussi<br />

grâce à l’aide financière de l’industriel<br />

Jean-Luc <strong>La</strong>gardère (décédé en 2003),<br />

PDG de MATRA (aujourd’hui EADS), et à<br />

la collaboration d’ingénieurs que ce cœur artificiel a pu<br />

voir le jour. Mêlant matière synthétique et tissus biologiques,<br />

il est relié, une fois transplanté, à des batteries<br />

électriques externes par un câble qui passe sous la<br />

peau. Les circuits présents dans celui-ci ont été doublés.<br />

Ainsi, en cas de défaillance de l’un d’eux, les batteries<br />

continuent d’« alimenter» le cœur. Un petit cœur<br />

pour l’homme, un grand pas pour l’humanité!<br />

Miguel Medina/AFP/Getty<br />

DR<br />

Arthur Pauly<br />

« Je voulais devenir<br />

Immortel.»<br />

Quel projet <strong>am</strong>bitieux pour un<br />

simple lycéen ! Arthur Pauly, 15 ans,<br />

a soumis sa candidature à<br />

l’automne dernier à la célèbre<br />

Académie française. Rien que ça !<br />

Une sacrée surprise pour les<br />

membres de l’institution, les<br />

Immortels, dont le plus jeune est<br />

sexagénaire ! Mais la constatation<br />

d’Arthur dans la lettre qu’il a<br />

adressée aux académiciens a fait<br />

mouche : « <strong>La</strong> jeunesse n’est pas<br />

représentée […] et c’est à mon<br />

humble avis un grand tort. » Sa<br />

requête n’a finalement pas abouti,<br />

mais le souvenir de son audace, lui,<br />

pourrait bien devenir immortel !<br />

Alain Carpentier<br />

le service<br />

le cœur artificiel<br />

définitif<br />

à l’origine de<br />

l’exploit (m)<br />

l’élaboration (f)<br />

décédé,e<br />

le PDG [pedeʒe]<br />

mêlant…<br />

le tissu<br />

le circuit<br />

la défaillance [defajɑ˜s]<br />

alimenter<br />

Arthur Pauly<br />

soumettre sa<br />

candidature à<br />

rien que ça<br />

sacré,e<br />

sexagénaire<br />

[sεksaʒenεr]<br />

faire mouche<br />

humble ˜bl] [<br />

le tort [tɔr]<br />

la requête<br />

aboutir<br />

l’audace (f)<br />

die Station<br />

das Total Artificial<br />

Heart (Kunstherz, das<br />

das mensch liche Herz<br />

voll ständig ersetzt)<br />

verantwortlich für<br />

die Meisterleistung<br />

die Entwicklung<br />

verstorben<br />

der Generaldirektor<br />

aus … hergestellt<br />

das Gewebe<br />

der Schaltkreis<br />

das Versagen<br />

versorgen<br />

sich bewerben bei<br />

der traut sich was<br />

ziemliche,r,s<br />

sechzigjährig<br />

ins Schwarze treffen<br />

bescheiden<br />

der Fehler<br />

die Bewerbung<br />

erfolgreich sein<br />

die Verwegenheit<br />

4/2014<br />

7


EN BREF<br />

mittel<br />

Lookatscience/<strong>La</strong>if<br />

Tara au pays des ours polaires<br />

Eine Segeljacht schafft die Nordwestpassage.<br />

Long de 1 500 kilomètres, le passage maritime dit du « Nord-Ouest » est le plus<br />

court trajet entre l’océan Atlantique et l’océan Pacifique. Autrement dit entre<br />

l’Occident et la Chine. C’est ce chemin qu’a emprunté Tara l’été dernier avant<br />

de s’offrir encore un tour de l’Arctique. Malgré sa jolie silhouette, Tara n’est pas<br />

une mannequin mais une… goélette. Depuis dix ans, elle court les mers et<br />

océans du monde entier, et a déjà plusieurs expéditions à son actif. En mai dernier,<br />

Tara a quitté le port de Lorient (Bretagne) pour n’y revenir qu’en décembre.<br />

Distance parcourue entre-temps : plus de 25 000 kilomètres. Et ce, afin de permettre<br />

aux scientifiques présents à bord d’étudier les fonds marins. Les « taranautes»<br />

n’ont pas chômé durant leur tour du pôle Nord : ils ont effectué en tout<br />

5 000 prélèvements de plancton, dans des conditions parfois très difficiles.<br />

Quelques jours avant son retour à Lorient, Tara a manqué d’être prise par les<br />

glaces. À peine rentrée au port, la goélette se prépare maintenant à repartir vers<br />

de nouvelles aventures: cette fois, en Méditerranée.<br />

l’ours (m) polaire<br />

le passage maritime<br />

l’Occident<br />

[lɔksidɑ˜] (m)<br />

emprunter [ɑ˜pr˜te]<br />

la goélette<br />

à son actif<br />

le scientifique<br />

[sjɑ˜tifik]<br />

les fonds [fɔ˜] (m/pl)<br />

marins<br />

ne pas chômer<br />

le prélèvement<br />

manquer de faire<br />

être pris,e par<br />

les glaces<br />

der Eisbär<br />

der Seeweg<br />

der Westen<br />

nehmen<br />

der Schoner<br />

zu verbuchen<br />

der Wissenschaftler<br />

der Meeresboden<br />

fleißig sein<br />

die Entnahme<br />

beinahe tun<br />

im Eis festsitzen<br />

8<br />

4/2014


Alceste à bicyclette<br />

Molière auf dem Fahrrad – ab dem 3. April im Kino<br />

Au sommet de la gloire, l’acteur Serge Tanneur (Fabrice Luchini), décide<br />

de tout quitter : les planches, ses fans, la vie mondaine et son hypocrisie.<br />

Il s’installe dans une maison située dans un cadre paradisiaque<br />

: l’île de Ré. Quelques années passent. Un jour, une vieille<br />

connaissance du métier, Gauthier Valence (<strong>La</strong>mbert Wilson), vient lui<br />

proposer le rôle secondaire de Philinte dans Le Misanthrope, une pièce<br />

de Molière. D’abord froissé de ne s’être vu offrir qu’un second rôle,<br />

Serge refuse. Puis il accepte de répéter non seulement le rôle de Philinte,<br />

mais aussi celui du personnage principal, Alceste. Serge devra<br />

alors prendre une décision importante : remonter à Paris avec son vieil<br />

<strong>am</strong>i ou renoncer définitivement à la scène…<br />

Le réalisateur Philippe Le Guay (Les Femmes du 6 e étage) signe un film<br />

réjouissant qui parle de l’<strong>am</strong>our des mots, du théâtre mais aussi d’ego.<br />

les planches (f/pl)<br />

mondain,e<br />

l’hypocrisie [lipokrizi] (f)<br />

le cadre<br />

die Bühne<br />

extravagant<br />

die Heuchelei<br />

die Umgebung<br />

la connaissance<br />

du métier<br />

Le Misanthrope<br />

[mizɑ˜trɔp]<br />

der Berufskollege<br />

Der Menschenfeind<br />

froissé,e<br />

répéter<br />

le réalisateur<br />

signer<br />

gekränkt<br />

einstudieren<br />

der Regisseur<br />

drehen, abliefern<br />

Le CD<br />

du mois<br />

FAUVE<br />

Vieux Frères<br />

NON IDENTIFIABLE<br />

Formé en 2010, Fauve est<br />

LA révélation musicale 2013<br />

et 2014. Avant même la sortie<br />

de ce deuxième album,<br />

le groupe faisait salle comble partout en<br />

France. Les clés de son succès : une musique<br />

électro dans le vent et des paroles qui refusent<br />

la langue de bois. Crus, percutants, les textes<br />

de Fauve parlent de la vie, la vraie, de l’envers<br />

du décor. Leurs chansons ne racontent pas seulement<br />

des histoires, elles donnent à ces dernières<br />

un souffle, un cœur. Une âme.<br />

la révélation<br />

faire salle comble<br />

dans le vent<br />

refuser la langue<br />

de bois [bwɑ]<br />

cru,e<br />

percutant,e<br />

l’envers (m) du décor<br />

[lɑ˜vεrdydekɔr]<br />

die Entdeckung<br />

vor vollen Sälen spielen<br />

im Trend<br />

keine leeren Phrasen<br />

dreschen<br />

direkt, ehrlich<br />

eindringlich<br />

die Kehrseite der<br />

Medaille<br />

4/2014


EN BREF<br />

Volkswagen voit bleu<br />

VW ist <strong>am</strong> Leder.<br />

À l’approche du Mondial 2014, Citroën, l’un des plus grands sponsors français<br />

de la Fédération française de football (FFF) vient de se retirer de la course. Une<br />

aubaine pour Volkswagen, son rival allemand. <strong>La</strong> marque d’outre-Rhin rejoint<br />

ainsi le club des principaux sponsors de la FFF : Crédit agricole, GDF, Suez et<br />

Nike. <strong>La</strong> participation financière de chacun est de quelque quatre millions d’euros<br />

par an, à l’exception de Nike qui devance tout le monde en versant chaque<br />

année 42 millions d’euros ! Le partenariat avec Volkswagen concernant la période<br />

2014-2018 est plus que rentable pour le football français. Alors que la<br />

marque aux chevrons déboursait à peine plus d’un million annuellement, la<br />

firme allemande investira au total deux fois plus.<br />

Bruno Fahy/BelgaMag/AFP/Getty<br />

Volkswagen voit bleu<br />

voir bleu<br />

hier: sponsort die<br />

Fußballnational -<br />

mannschaft<br />

(= les Bleus)<br />

le Mondial<br />

die Fußball-WM<br />

la course<br />

das Rennen<br />

l’aubaine (f)<br />

der Glücksfall<br />

d’outre-Rhin<br />

von der anderen<br />

Rheinseite<br />

quelque<br />

etwa<br />

devancer [dəvɑ˜se] übertreffen<br />

verser<br />

zahlen<br />

la marque aux chevrons Citroën;<br />

le chevron<br />

das Zackenorn<strong>am</strong>ent<br />

débourser<br />

ausgeben<br />

Du cannabis en pharmacie<br />

à la réputation verrufen<br />

sulfureuse<br />

tout à fait [tutafε] vollständig<br />

prescrire<br />

verschreiben<br />

atteint,e de<br />

erkrankt an<br />

la sclérose [skleroz] die Multiple<br />

en plaques<br />

Sklerose<br />

la contracture<br />

der Kr<strong>am</strong>pf<br />

le spray buccal das Spray zur<br />

[sprεbykal]<br />

Anwendung in der<br />

Mundhöhle<br />

approuver<br />

zulassen<br />

disponible<br />

verfügbar<br />

les vertus (f/pl) der Nutzen<br />

Du cannabis en pharmacie<br />

Hanf für gute Zwecke.<br />

Fotolia<br />

En France, cette plante à la réputation sulfureuse n’est plus (tout à<br />

fait) interdite. En janvier, le ministère de la Santé a en effet autorisé<br />

la commercialisation d’un médic<strong>am</strong>ent à base de cannabis. Le Savitex<br />

– c’est son nom – ne sera prescrit qu’aux personnes atteintes<br />

de sclérose en plaques. Il a pour effet de réduire les « contractures<br />

sévères », l’un des symptômes de cette maladie neurologique. Se<br />

présentant sous forme de spray buccal, le Savitex a déjà été approuvé<br />

par 22 pays dont 17 européens. Il devrait être disponible dès<br />

2015 en pharmacie. Les vertus thérapeutiques du cannabis ont<br />

d’abord été reconnues aux États-Unis : 21 états (sur 50) en ont déjà<br />

autorisé « l’usage médical ». En Californie par exemple, il est même<br />

prescrit tout simplement pour un mal de dos !<br />

10 4/2014


<strong>La</strong> mue du zoo<br />

Die Rundumerneuerung des Pariser Zoos<br />

ist abgeschlossen.<br />

Dès le 12 avril, il fera à nouveau le bonheur des petits Parisiens.<br />

Fermé depuis 2008 pour rénovation, le zoo de<br />

Vincennes va enfin rouvrir ses portes. Le rocher emblématique<br />

est toujours là, mais pour le reste, tout a changé !<br />

Tant sur le plan paysager que sur celui du concept. Bannies<br />

les cages! Les 14,5 hectares sont divisés en zones<br />

(Sahel/Soudan, Patagonie, Guyane/Amazonie, Europe et<br />

Madagascar). Le milieu naturel des animaux a été reconstitué<br />

pour mieux répondre à leurs besoins. Et s’il n’y<br />

a plus ni éléphants ni ours, les 170 autres espèces n’en<br />

ont que plus d’espace. Une serre vitrée de 100 mètres de<br />

long et 16 mètres de haut abrite insectes, reptiles ainsi<br />

que des primates. Autre attraction : la Grande Volière de<br />

plus de 1 460 m 2 où de nombreuses espèces d’oiseaux vivent<br />

«en liberté». Une renaissance absolument spectaculaire<br />

pour ce parc zoologique créé en 1934.<br />

la mue [my]<br />

emblématique<br />

pour le reste<br />

tant… que…<br />

sur le plan paysager [peizaʒe]<br />

banni,e<br />

la cage<br />

reconstituer<br />

répondre à<br />

si<br />

la serre [sεr] vitrée<br />

die Mauser, die Häutung<br />

symbolträchtig<br />

ansonsten<br />

sowohl … als auch …<br />

landschaftlich<br />

verbannt; hier: vorbei mit<br />

der Käfig<br />

nachbilden<br />

gerecht werden<br />

auch wenn<br />

das Glashaus<br />

Thomas S<strong>am</strong>son/AFP/Getty<br />

<strong>La</strong> chasse aux jeunes<br />

Den Jägern fehlt der Nachwuchs.<br />

Réservée autrefois à la noblesse, la chasse s’est<br />

« démocratisée » à partir de l’abolition des privilèges<br />

sous la Révolution. En Europe, la France est<br />

aujourd’hui le pays comptant le plus d’adeptes.<br />

Des chiffres cependant en baisse par rapport aux<br />

années 70 et 80. Considérée comme cruelle et archaïque,<br />

cette activité intéresse de moins en<br />

moins de gens. Leur moyenne d’âge augmentant,<br />

les chasseurs cherchent à « se rajeunir ». Grâce à<br />

des actions marketing (permis de chasse à un<br />

euro, réductions dans les armureries), la fédération<br />

des chasseurs du Gard a ainsi réussi à multiplier<br />

par deux le nombre de pratiquants en quatre<br />

ans. Et ce n’est pas le seul département à avoir<br />

ouvert la chasse aux jeunes !<br />

se démocratiser<br />

l’abolition [labɔlisjɔ˜] (f)<br />

l’adepte [ladεpt] (m)<br />

en baisse<br />

de moins en moins<br />

l’armurerie [larmyrri] (f)<br />

ein Breitensport werden<br />

die Abschaffung<br />

der Anhänger<br />

rückläufig<br />

immer weniger<br />

die Waffenhandlung<br />

Französisch lernen<br />

und (er)leben!<br />

Auf nach Paris oder Nizza! Mit EF verbessern Sie Ihr Französisch,<br />

tauchen in die Kultur ein und bauen Ihre interkulturelle Kompetenz<br />

aus. Viele Wege führen ins Ausland, wir finden den richtigen für Sie!<br />

EF Düsseldorf<br />

0211-688 57 0<br />

EF München<br />

089-23 11 90 10<br />

EF Stuttgart<br />

0711-25 99 64 0<br />

KOSTENLOSER<br />

SPRACHTEST<br />

www.ef.com/test<br />

www.ef.com<br />

4/2014<br />

Internationale Sprachschulen


VOYAGE<br />

OT <strong>La</strong> <strong>Rochelle</strong><br />

12<br />

4/2014


LA ROCHELLE<br />

« BELLE ET REBELLE »<br />

Alle Besucher der weißen Stadt<br />

kommen auf ihre Kosten! D<strong>am</strong>it<br />

Sie den Auf enthalt dort nach<br />

Ihren ganz persönlichen Vorlieben<br />

gestalten können, stellt<br />

Chakri Belaïd Ihnen die Perle<br />

<strong>am</strong> <strong>Atlantik</strong> vor.<br />

schwer<br />

Située au bord de l’océan Atlantique,<br />

face à l’île de Ré, <strong>La</strong> <strong>Rochelle</strong> est la<br />

perle de la région Poitou-Charentes.<br />

Celle que nos voisins anglais surnomment<br />

souvent la « ville blanche » attire aussi bien<br />

les <strong>am</strong>ateurs de grand air que les <strong>am</strong>oureux<br />

de vieilles pierres. Les premiers profiteront,<br />

à pied ou à vélo, des longues promenades<br />

<strong>am</strong>énagées et de la brise marine revigorante.<br />

Les seconds se perdront dans le cœur<br />

historique de la ville et flâneront volontiers<br />

le long de ses ruelles aux noms évocateurs<br />

d’un passé aussi prestigieux que tumultueux.<br />

Enfin, <strong>La</strong> <strong>Rochelle</strong> séduira les fins<br />

gourmets, prêts à découvrir un terroir riche<br />

et authentique où la mer a naturellement<br />

toute sa place. Alors, qui que vous soyez,<br />

venez faire le plein d’air iodé !<br />

surnommer<br />

attirer<br />

l’<strong>am</strong>ateur (m) de grand air<br />

profiter de<br />

<strong>am</strong>énagé,e<br />

revigorant,e [r(ə)viɡɔrɑ˜,ɑ˜t]<br />

volontiers [vɔlɔ˜tje]<br />

évocateur,trice de<br />

séduire<br />

le fin gourmet<br />

le terroir<br />

avoir toute sa place<br />

faire le plein de<br />

nennen<br />

anlocken<br />

der Frischluftfan<br />

nutzen<br />

angelegt<br />

belebend<br />

gerne<br />

erinnernd an<br />

begeistern<br />

der große Feinschmecker<br />

die Region<br />

einen großen Platz<br />

einnehmen<br />

auftanken mit<br />

4/2014<br />

13 y


VOYAGE<br />

UNE BALADE DANS LA ROCHELLE<br />

<strong>La</strong>if<br />

<strong>La</strong> tour de la Grosse Horloge surplombant la vieille ville<br />

L’accès maritime à la cité est bien<br />

défendu par la tour de la Chaîne<br />

au nord, et la tour Saint-Nicolas<br />

au sud. Toutes deux flanquent élég<strong>am</strong>ment<br />

le Vieux-Port. Constru i tes<br />

en 1376, elles sont par ailleurs le témoignage<br />

de la puissance commerciale<br />

qui était celle de <strong>La</strong> <strong>Rochelle</strong> au<br />

Moyen-Âge. Plus loin, on distingue la<br />

tour de la <strong>La</strong>nterne, l’ancien phare<br />

gothique au toit pointu. Puis, au-delà,<br />

l’immensité de l’océan… On s’imagine,<br />

quelques siècles plus tôt, les<br />

voiliers, chargés de sel et de vins,<br />

prêts à lever l’ancre. Et puis ceux délestés<br />

de leur cargaison de café, de<br />

sucre ou d’indigo importés des Antilles<br />

au XVII e siècle. Sans oublier<br />

tous ces explorateurs rentrant au port<br />

pour mieux repartir à l’aventure. De<br />

ces navires, qui contribuèrent jadis au<br />

rayonnement et à la richesse de <strong>La</strong><br />

<strong>Rochelle</strong>, il ne reste plus trace. Les<br />

bateaux de plaisance les ont remplacés.<br />

Mais les rues et les murs de la<br />

cité ont, eux, gardé l’empreinte de ce<br />

glorieux passé.<br />

Mille et une arcades<br />

Quittons le port pour remonter le<br />

cours des D<strong>am</strong>es et arpenter le quai<br />

Duperré, bordé de terrasses de cafés<br />

et jalonné par de majestueuses façades<br />

blanches, éclatantes de lumière<br />

en été. Les murs de la ville ont<br />

été, pour beaucoup, érigés en pierre<br />

l’accès [laksε] (m) der Zugang über den<br />

maritime<br />

Seeweg<br />

le témoignage das Zeugnis<br />

distinguer<br />

erkennen<br />

le phare<br />

der Leuchtturm<br />

pointu,e<br />

spitz<br />

le voilier<br />

das Segelboot<br />

lever l’ancre (f) den Anker lichten<br />

délesté,e [delεste] befreit<br />

la cargaison<br />

die <strong>La</strong>dung<br />

contribuer à<br />

beitragen zu<br />

jadis [ʒadis]<br />

früher<br />

le rayonnement der Glanz<br />

la trace<br />

die Spur<br />

le bateau de plaisance die Jacht<br />

l’empreinte (f)<br />

die Spur<br />

Mille et une arcades<br />

remonter<br />

arpenter<br />

jalonné,e<br />

ériger<br />

pour beaucoup<br />

hochgehen<br />

entlanggehen an<br />

gesäumt<br />

errichten<br />

zum Großteil<br />

14<br />

4/2014


autrefois<br />

früher<br />

l’enceinte (f)<br />

die Ringmauer<br />

commerçant,e mit vielen Läden<br />

fréquent,e<br />

häufig (anzutreffen)<br />

le négociant<br />

der Händler<br />

étaler<br />

ausbreiten<br />

la marchandise die Ware<br />

abriter<br />

schützen<br />

les intempéries (f/pl) die Witterung<br />

conséquent,e<br />

beachtlich<br />

prouver<br />

zeigen<br />

la vocation marchande das Talent für den<br />

Handel<br />

édifié,e<br />

errichtet<br />

sobre<br />

nüchtern<br />

le bas-relief [bɑrəljεf] das Flachrelief<br />

la r<strong>am</strong>e<br />

das Ruder<br />

l’armateur (m)<br />

der Reeder<br />

discutailler de<br />

endlose Diskussionen<br />

führen über<br />

dissimuler<br />

verstecken<br />

l’hôtel (m) particulier das Stadtpalais<br />

l’esclavagiste (m) der Sklavenhändler<br />

la demeure<br />

das Haus<br />

la gargouille [ɡarɡuj] der Wasserspeier<br />

réputé,e<br />

berühmt<br />

Bazar distingué<br />

distingué,e<br />

vornehm<br />

la bâtisse à colombages das Fachwerkhaus<br />

bancal,e<br />

krumm<br />

Le marché central de <strong>La</strong> <strong>Rochelle</strong> devant les halles datant du XIX e siècle<br />

Bruno Barbier/Photononstio/AFP/Getty<br />

<strong>La</strong>if<br />

<strong>La</strong> rue Saint-Jean-du-Pérot, entre les tours de la <strong>La</strong>nterne et de la Chaîne<br />

de Crazannes, qui leur donne ce<br />

charme si singulier. Sur la gauche, au<br />

bout du quai, s’élève, massive, la tour<br />

de la Grosse Horloge, construite au<br />

XIV e siècle. Autrefois, une enceinte<br />

protégeait la ville. Cette tour était<br />

alors l’unique porte permettant d’accéder<br />

à la cité depuis le port.<br />

Remontons à présent la très commerçante<br />

rue du Palais, bordée d’imposantes<br />

arcades du XVIII e siècle.<br />

Fréquentes dans la vieille ville, ces<br />

dernières permettaient aux négociants<br />

d’étaler leurs marchandises<br />

devant leur porte tout en les abritant<br />

des intempéries. Leur nombre conséquent<br />

prouve combien la vocation<br />

marchande de la ville était importante.<br />

Dans cette même rue du Palais<br />

s’élève un portail monumental. Il<br />

s’agit de celui du tribunal de commerce,<br />

édifié en 1759. Le bâtiment,<br />

plutôt sobre, abrite une cour intérieure<br />

entourée de bas-reliefs représentant<br />

des ancres, des r<strong>am</strong>es, des<br />

sextants… Un hommage au trafic<br />

maritime, source de la richesse rochelaise.<br />

C’est ici que les armateurs<br />

et commerçants discutaillaient du<br />

prix auquel le cacao ou le sucre seraient<br />

vendus sur les marchés. En traversant<br />

cette cour, on atteint la rue<br />

Admyrault. Les arcades y sont tout<br />

aussi imposantes. Dans les rues alentour<br />

sont dissimulés des hôtels particuliers<br />

ayant appartenu aux plus<br />

riches négociants et esclavagistes<br />

rochelais. L’un d’entre eux fut la demeure<br />

de Nicolas Venette (1633-<br />

1698), chirurgien de la marine royale.<br />

Sur la façade, on distingue des gargouilles,<br />

signe d’opulence, et des statues<br />

de médecins réputés comme Avicenne,<br />

Hippocrate ou Galien.<br />

Bazar distingué<br />

Pour sentir battre le véritable cœur de<br />

la vie rochelaise, rendez-vous sur la<br />

place du Marché, avec ses bâtisses à<br />

colombages un peu bancales datant<br />

4/2014<br />

15<br />

y


VOYAGE<br />

<strong>La</strong> mairie de <strong>La</strong> <strong>Rochelle</strong>, le plus ancien hôtel de ville de France encore en fonction<br />

du Moyen-Âge. Toutes sont recouvertes<br />

d’ardoises afin de protéger le<br />

bois des vents océaniques chargés de<br />

sel. <strong>La</strong> halle couverte en brique et en<br />

acier a été conçue vers 1830, dans le<br />

style des anciennes Halles de Paris.<br />

Avec ses stands pleins de fruits et légumes,<br />

viandes, poissons et autres<br />

crustacés pêchés en mer du Nord,<br />

c’est un festival d’odeurs et de saveurs.<br />

Qu’il pleuve ou qu’il neige, le<br />

marché prend sa place et son<br />

temps… Et redonne à <strong>La</strong> <strong>Rochelle</strong> son<br />

parfum d’antan, de ville-port, de ville<br />

commerçante et mouvementée. Certains<br />

jours, ses étals empiètent sur les<br />

rues avoisinantes jusqu’aux Cafés<br />

Merling, rue G<strong>am</strong>betta. Cette boutique<br />

est une sorte de bazar distingué où se<br />

vendent, en vrac, des thés et cafés importés<br />

d’Afrique, d’Inde ou encore<br />

d’Amérique latine.<br />

Descendons à présent la rue des<br />

D<strong>am</strong>es pour rejoindre le port. Longue<br />

et tortueuse, celle-ci rend hommage<br />

aux femmes ayant combattu aux<br />

côtés des fantassins protestants en<br />

1572, lors de l’un des nombreux<br />

sièges de la ville. Au bout de la rue se<br />

trouve d’ailleurs le temple protestant<br />

de <strong>La</strong> <strong>Rochelle</strong>. Ce bâtiment, typique<br />

de la contre-réforme, est une ancienne<br />

église catholique remontant à<br />

1691, qui elle-même se trouvait à<br />

l’emplacement du premier lieu de<br />

culte protestant rochelais. Cette alternance<br />

de cultes témoigne des affrontements<br />

répétitifs entre les Rochelais,<br />

longtemps protestants, et les rois de<br />

France catholiques.<br />

C<br />

’est au X e siècle que <strong>La</strong> <strong>Rochelle</strong><br />

est mentionnée pour la première<br />

fois. Ce n’est alors qu’un h<strong>am</strong>eau.<br />

Au XII e siècle, sous l’impulsion du duc<br />

d’Aquitaine Guillaume X, devenu seigneur<br />

de <strong>La</strong> <strong>Rochelle</strong> par fait d’armes,<br />

le bourg obtient des privilèges fiscaux<br />

et devient un port libre, c’est-à-dire<br />

affranchi de toute autorité. <strong>La</strong> ville<br />

prend alors son essor.<br />

En 1152, les noces d’Aliénor d’Aquitaine<br />

(+ Approfondissements, p. 28),<br />

fille aînée de Guillaume X, avec le futur<br />

roi d’Angleterre, Henri II, favorisent<br />

grandement les échanges commerciaux<br />

(sel, vin) en direction du<br />

Nord de l’Europe. Bientôt, <strong>La</strong> <strong>Rochelle</strong><br />

devient le plus grand port de<br />

l’Atlantique, position qu’elle conservera<br />

jusqu’au XV e siècle.<br />

Du fait de ce mariage, <strong>La</strong> <strong>Rochelle</strong><br />

appartiendra successivement à la<br />

France et à l’Angleterre. Ainsi, à partir<br />

de 1154, la cité devient britannique.<br />

Mais 70 ans plus tard, Louis VII reprend<br />

<strong>La</strong> <strong>Rochelle</strong>… qui est rendue<br />

aux Anglais en 1360 lors du traité de<br />

Brétigny. En 1372, après une importante<br />

bataille navale dite « de <strong>La</strong> Rol’ardoise<br />

(f)<br />

der Schiefer<br />

la halle<br />

die Markthalle<br />

les saveurs (f) die Geschmacks -<br />

richtung<br />

d’antan<br />

von einst<br />

l’étal (m)<br />

der Marktstand<br />

empiéter sur<br />

vordringen in<br />

en vrac<br />

lose<br />

tortueux,se<br />

gewunden<br />

le fantassin<br />

der Infanterist<br />

le siège<br />

die Belagerung<br />

remonter à<br />

zurückgehen auf<br />

l’affrontement (m) die Auseinander -<br />

setzung<br />

Lionel Lourdel/Photononstop/AFP/Getty<br />

L’HISTOIRE<br />

DE LA<br />

ROCHELLE<br />

erwähnen<br />

das kleine Dorf<br />

das Betreiben<br />

die Heldentat<br />

das Städtchen<br />

Steuer-<br />

frei von<br />

einen Aufschwung<br />

erleben<br />

nacheinander<br />

mentionner [mɑ˜sjɔne]<br />

le h<strong>am</strong>eau<br />

l’impulsion (f)<br />

le fait d’armes<br />

le bourg [bur]<br />

fiscal,e<br />

affranchi,e de<br />

prendre son essor<br />

[sɔ˜nεsɔr]<br />

successivement<br />

16 4/2014


Selva/Leemage<br />

Le cardinal Richelieu sur la digue de <strong>La</strong> <strong>Rochelle</strong>, lors du siège de 1627-1628 (tableau d’Henri-Paul Motte, 1881)<br />

chelle », les Français, sous le commandement<br />

cette fois du roi Charles V,<br />

parviennent à repousser les Anglais.<br />

Pour autant, les Rochelais n’acceptent<br />

l’autorité de Charles V qu’à une<br />

condition : garder une grande liberté<br />

vis-à-vis du pouvoir royal. Dès lors, la<br />

ville restera française.<br />

Un passé protestant<br />

Autonome, <strong>La</strong> <strong>Rochelle</strong> accueille, dès<br />

1530, les idées calvinistes et devient<br />

bientôt l’une des places fortes protestantes<br />

de France. Parallèlement, elle<br />

finance des expéditions vers le Canada<br />

et les Antilles. C’est du Vieux-<br />

Port que part not<strong>am</strong>ment le navigateur<br />

rochelais S<strong>am</strong>uel de Ch<strong>am</strong>plain<br />

qui fondera, outre-Atlantique, la ville<br />

de Québec en 1608.<br />

Prospère et <strong>am</strong>bitieuse, <strong>La</strong> <strong>Rochelle</strong><br />

procl<strong>am</strong>e même, en 1621, son indépendance<br />

et la constitution d’un<br />

« État protestant ». Pour la couronne<br />

de France, c’en est trop ! En 1628, le<br />

roi Louis XIII assiège la ville. Aff<strong>am</strong>és,<br />

les habitants de la cité n’ont d’autre<br />

choix que de capituler et de renoncer<br />

à leurs privilèges.<br />

Durant le XVII e siècle cependant, <strong>La</strong><br />

<strong>Rochelle</strong> drainera plus de la moitié du<br />

trafic colonial vers la Nouvelle-France<br />

(Québec et Antilles), contrôlant le<br />

commerce des peaux, des fourrures,<br />

du sucre et du tabac. C’est l’apogée<br />

des armateurs rochelais dont certains<br />

s’illustrent tristement dans la traite<br />

des esclaves.<br />

<strong>La</strong> Pallice<br />

<strong>La</strong> Révolution française coïncide pour<br />

la ville avec le début d’un long déclin.<br />

C’est seulement au milieu du XIX e siècle<br />

que cette dernière s’enrichit à<br />

nouveau grâce au développement de<br />

la pêche. Plus tard, en 1890, le port<br />

de commerce de <strong>La</strong> Pallice sera <strong>am</strong>énagé.<br />

C’est aujourd’hui le sixième<br />

grand port maritime de France. <strong>La</strong><br />

cité abrite également le plus grand<br />

port de plaisance de la façade atlantique<br />

: le port des Minimes. Grâce à<br />

le commandement<br />

parvenir à<br />

repousser<br />

Un passé protestant<br />

accueillir [akjir]<br />

le navigateur<br />

fonder<br />

prospère<br />

la constitution<br />

c’en est trop [sɑ˜nεtro]<br />

assiéger<br />

aff<strong>am</strong>é,e<br />

renoncer à<br />

drainer<br />

la peau<br />

la fourrure<br />

l’apogée (f)<br />

s’illustrer<br />

la traite<br />

<strong>La</strong> Pallice<br />

coïncider [kɔε˜side]<br />

le déclin<br />

s’enrichir<br />

abriter<br />

la façade<br />

le patrimoine<br />

das Kommando<br />

es schaffen<br />

zurückdrängen<br />

Nährboden sein für<br />

der Seefahrer<br />

gründen<br />

florierend<br />

die Bildung<br />

das ist zu viel<br />

belagern<br />

hungernd<br />

verzichten auf<br />

an sich ziehen<br />

das Leder<br />

das Fell<br />

die Blütezeit<br />

sich hervortun<br />

der Handel<br />

zus<strong>am</strong>menfallen<br />

der Niedergang<br />

wohlhabender werden<br />

hier: haben<br />

die Küste<br />

das kulturelle Erbe<br />

son patrimoine, son terroir et sa position<br />

privilégiée au bord de l’océan, <strong>La</strong><br />

<strong>Rochelle</strong> est devenue la troisième ville<br />

touristique de France.<br />

4/2014 17 y


VOYAGE<br />

Aquarium <strong>La</strong> <strong>Rochelle</strong> SAS<br />

L’AQUARIUM DE LA ROCHELLE<br />

Un ascenseur bringuebalant nous<br />

emmène vers les « profondeurs<br />

océaniques ». Quelques secondes plus<br />

tard, les portes s’ouvrent sur un spectacle<br />

unique: un long tunnel lumineux<br />

en verre autour duquel flottent des<br />

centaines de méduses. Au-dessus de<br />

nos têtes, on peut alors admirer la<br />

grâce de cet animal marin apparu il y<br />

a 600 millions d’années. Au bout du<br />

tunnel, nous pénétrons dans une vaste<br />

salle t<strong>am</strong>isée et remplie d’aquariums<br />

qui sont autant d’oasis de lumières et<br />

de couleurs. Chaque bassin regroupe<br />

plusieurs espèces dans un environnement<br />

reconstitué (roches, algues, température<br />

et salinité de l’eau). Grâce à<br />

notre audioguide, nous apprenons<br />

tout sur leur mode de vie, leur alimentation<br />

et leur système de défense<br />

contre leurs prédateurs.<br />

Mâles maternels<br />

Nous « plongeons » ensuite dans les<br />

eaux tempérées de l’Atlantique. On reconnaît,<br />

ici, des oursins accrochés à<br />

leurs rochers. Là, un banc de sardines<br />

aux reflets d’argent. Tiens, des étoiles<br />

de mer ! Saviez-vous que cette espèce<br />

se nourrit essentiellement de moules?<br />

Avec leurs bras, elles en écartent les<br />

coquilles, à l’intérieur desquelles elles<br />

glissent leur estomac… expulsé par la<br />

bouche ! Une fois la moule digérée,<br />

l’estomac réintègre le corps de l’étoile<br />

de mer. Fascinant !<br />

Nous remontons brièvement « à la<br />

surface » pour visionner une vidéo sur<br />

bringuebalant<br />

[brε˜ɡbalɑ˜]<br />

flotter<br />

la méduse<br />

pénétrer<br />

t<strong>am</strong>isé,e<br />

l’espèce (f)<br />

reconstitué,e<br />

la salinité<br />

le prédateur<br />

Mâles maternels<br />

le mâle<br />

l’oursin (m)<br />

le banc<br />

aux reflets d’argent<br />

tiens [tjε˜]<br />

la moule<br />

écarter<br />

glisser<br />

expulsé,e<br />

digéré,e<br />

réintégrer<br />

hin und her<br />

schwankend<br />

schwimmen<br />

die Qualle<br />

vordringen<br />

mit gedämpfter<br />

Beleuchtung<br />

die (Tier)Art<br />

nachgestellt<br />

der Salzgehalt<br />

der natürliche Feind<br />

das Männchen<br />

der Seeigel<br />

der Schwarm<br />

silbrig schimmernd<br />

sieh mal<br />

die Miesmuschel<br />

öffnen<br />

gleiten lassen<br />

herausgeschoben<br />

verdaut<br />

zurückgehen in<br />

18 4/2014


Starten Sie<br />

durch!<br />

Ihr Power-Paket für Französisch: Sprachmagazin, Übungsheft<br />

und Audio-Trainer. Alles komplett!<br />

Bestellen Sie jetzt!<br />

+49 (0)89/8 56 81-16<br />

www.spotlight-verlag.de/start<br />

* Sonderpreis für 12 x Sprachmagazin, 12 x Übungsheft und 12 x Audio-Trainer € 180,00/SFR 270,00.<br />

Nach der ersten Bezugszeit kann das Abonnement jederzeit schriftlich gekündigt werden.


Rundum fit in Französisch mit <strong>Écoute</strong><br />

• Lernen mit allen Sinnen<br />

• Für nur 15 € im Monat<br />

• Print oder digital erhältlich<br />

<strong>Écoute</strong> – Typisch Französisch!<br />

•<br />

Mehr Spaß beim Erlernen und Auffrischen der Sprachkenntnisse<br />

Rund 70 Seiten unterhalts<strong>am</strong>e Lektüre und Sprachtraining in einem<br />

Verfügbar als Magazin oder E-Paper<br />

<strong>Écoute</strong> plus – das Übungsheft für die Extra-Dosis Sprachtraining<br />

Mehr Effizienz durch zusätzliches Übungsmaterial<br />

24-seitiges Übungsheft zur Intensivierung der Trainingserfolge<br />

•<br />

Mit Übungen zur Vertiefung der Gr<strong>am</strong>matik- und Wortschatzkenntnisse<br />

<strong>Écoute</strong> Audio – Hörtraining „ganz nebenbei“<br />

•<br />

Hervorragend zur Verbesserung von Aussprache und Wortschatz<br />

Rund eine Stunde Hörtraining mit Übungen, Reportagen und Kultur-Tipps<br />

Lernerfolg ganz nebenbei: im Auto, beim Joggen und auf dem Weg zur Arbeit<br />

<strong>Écoute</strong> en classe – Lehrer-Extra für den Einsatz im Unterricht<br />

Kostenloser Extraservice für Abonnenten in Lehrberufen<br />

• Mit sofort verwendbaren Kopiervorlagen und Übungen<br />

Mehr Effizienz durch didaktisch aufbereitetes, sofort einsetzbares Material<br />

Bestellen Sie jetzt!<br />

+49 (0)89/8 56 81-16<br />

www.spotlight-verlag.de/start<br />

* Sonderpreis für 12 x Sprachmagazin, 12 x Übungsheft und 12 x Audio-Trainer € 180,00/SFR 270,00.<br />

Nach der ersten Bezugszeit kann das Abonnement jederzeit schriftlich gekündigt werden.


les marées (f/pl)<br />

l’hippoc<strong>am</strong>pe (m)<br />

imperturbable<br />

l’ondulation (f)<br />

imperceptible<br />

[ε˜pεrsεptibl]<br />

la nageoire [naʒwar]<br />

ventral,e<br />

20 000 dents<br />

déferler<br />

la devinette<br />

la ventouse<br />

inoffensif,ve<br />

redoutable<br />

la pieuvre<br />

le bocal<br />

le récif corallien<br />

enj<strong>am</strong>ber<br />

voguer<br />

le lagon<br />

la farandole<br />

indiquer<br />

le don<br />

rôder<br />

au détour de<br />

croiser<br />

le nautile<br />

le mollusque<br />

le requin<br />

frémir<br />

la dentition<br />

se côtoyer [kotwaje]<br />

le requin-scie [rəkε˜si]<br />

intimidé,e<br />

Préservons-la !<br />

suspendu,e<br />

entraîner<br />

luxuriant,e<br />

à l’instar de<br />

insister<br />

die Gezeiten<br />

das Seepferdchen<br />

unerschütterlich<br />

die Schwingung<br />

nicht wahrnehmbar<br />

die Flosse<br />

Bauch-<br />

sich brechen<br />

das Rätsel<br />

der Saugnapf<br />

harmlos, ungefährlich<br />

furchterregend<br />

der Tintenfisch<br />

das Einmachglas<br />

das Korallenriff<br />

hinwegsteigen über<br />

dahintreiben<br />

die <strong>La</strong>gune<br />

hier: der Schwarm<br />

erzählen<br />

die Fähigkeit<br />

umherstreifen<br />

nach<br />

begegnen<br />

der Nautilus<br />

das Weichtier<br />

der Hai<br />

schaudern<br />

das Gebiss<br />

nebeneinander leben<br />

der Sägehai<br />

eingeschüchtert<br />

aufgehängt<br />

bringen<br />

üppig<br />

so wie<br />

betonen<br />

le phénomène des marées avant de<br />

partir à la rencontre des hippoc<strong>am</strong>pes.<br />

Imperturbables, ces derniers se déplacent<br />

grâce aux ondulations imperceptibles<br />

de leurs nageoires. Nous<br />

apprenons que, chez cette espèce, ce<br />

sont les mâles qui portent les œufs.<br />

Leur poche ventrale peut ainsi renfermer<br />

de 100 à 300 ovules de la femelle.<br />

20 000 dents<br />

Le bruit d’une vague qui déferle nous<br />

emporte et nous dépose maintenant<br />

sur les rives de la Méditerranée. Voilà<br />

une espèce bien f<strong>am</strong>ilière… Devinette:<br />

elle possède huit tentacules et<br />

240 ventouses. Elle est inoffensive<br />

mais Jules Verne a fait d’elle un monstre<br />

redoutable. Qui est-elle ? <strong>La</strong> pieuvre!<br />

Cet animal très intelligent est<br />

capable d’ouvrir un bocal après une<br />

simple observation du geste.<br />

Après avoir rejoint les récifs coralliens<br />

de la mer des Caraïbes, nous enj<strong>am</strong>bons<br />

le continent <strong>am</strong>éricain et voguons…<br />

Plage de sable blanc, cocotiers<br />

et fleurs exotiques, nous<br />

sommes à présent au milieu d’un lagon<br />

polynésien et d’une farandole de<br />

poissons tropicaux. L’audioguide nous<br />

indique que ces poissons ont le don<br />

de changer de couleur pour envoyer<br />

des messages. Telle couleur avertit<br />

qu’un animal dangereux rôde dans<br />

les alentours, telle autre permet<br />

aux espèces de se reconnaître pour la<br />

reproduction.<br />

Au détour d’une galerie, nous croisons<br />

le nautile, un mollusque apparu il y a<br />

250 millions d’années. Enfin, nous pénétrons<br />

dans un <strong>am</strong>phithéâtre. Une<br />

musique d’opéra y accompagne le<br />

lent ballet d’un des<br />

plus grands prédateurs<br />

des mers. Nous<br />

sommes dans l’immense<br />

bassin des requins.<br />

Apparus il y a<br />

300 millions d’années,<br />

ceux-ci se baladent<br />

tranquillement<br />

au-dessus de nos<br />

têtes. On ne peut que<br />

frémir à la vue de leur<br />

impressionnante dentition.<br />

Un requin, paraît-il,<br />

peut user<br />

jusqu’à 20 000 dents<br />

en dix ans. Plusieurs<br />

espèces se côtoient<br />

dans le bassin. Parmi<br />

elles, le requin-scie<br />

qui fête cette année<br />

ses 20 ans. Pour l’occasion,<br />

deux plongeurs<br />

sont à ses<br />

côtés, un gâteau à la main. Mais l’animal,<br />

restant à bonne distance des<br />

deux hommes, semble intimidé.<br />

Préservons-la !<br />

Nous quittons cet univers aquatique<br />

pour pénétrer dans la chaleur humide<br />

d’une forêt tropicale reconstituée. Un<br />

pont de bois instable, suspendu audessus<br />

d’un bassin de piranhas, nous<br />

entraîne au cœur d’une végétation<br />

luxuriante. À proximité, des chutes<br />

d’eau, des orchidées, des végétaux<br />

primitifs, témoins du temps des dinosaures.<br />

« L’homme détruit la forêt tropicale<br />

», nous rappelle l’audioguide.<br />

Avant d’ajouter : « N’oublions pas que<br />

les mangues, le cacao, la vanille ou la<br />

cannelle en sont issus. Tout comme le<br />

curare, un poison dont les propriétés<br />

sont utilisées en anesthésie. » À l’instar<br />

de la mer, la forêt tropicale est un<br />

écosystème qui nous alimente et<br />

nous protège. « Préservons-la ! », insiste<br />

l’audioguide.<br />

Französisch lernen in<br />

<strong>La</strong> <strong>Rochelle</strong> – C’est parti !<br />

Allgemeine Sprachkurse, Gap Year,<br />

Abiturvorbereitungskurse, Business Kurse,<br />

Ex<strong>am</strong>ensvorbereitungskurse (DELF A1-B2).<br />

eurocentres.com<br />

0221 97309222<br />

4/2014 19 y<br />

*Buchbar bis zum 31.04.2014. Gültig auf die Kurskosten.<br />

y


VOYAGE<br />

À VISITER<br />

Le musée du nouveau Monde<br />

● Le musée du nouveau Monde. Situé dans un hôtel particulier du XVIII e , il<br />

raconte l’histoire de la fondation de <strong>La</strong> Nouvelle-France aux Amériques, les relations<br />

qu’a entretenues <strong>La</strong> <strong>Rochelle</strong> avec le Canada, la Louisiane et le Brésil ainsi que sa<br />

participation au commerce des esclaves.<br />

10, rue Fleuriau. Tél. : 00 33/5 46 41 46 50.<br />

● Le muséum d’Histoire naturelle. Il offre un voyage singulier au cœur des<br />

collections naturalistes et ethnographiques rapportées du monde entier par les<br />

explorateurs. <strong>La</strong> visite s’achève dans les allées du Jardin des plantes.<br />

28, rue Albert I er . Tél. : 00 33/5 46 41 18 25.<br />

Dans le muséum d’Histoire naturelle<br />

● Le musée rochelais d’Histoire protestante. Situé au cœur de la cité, il retrace<br />

l’implantation des idées de la Réforme à <strong>La</strong> <strong>Rochelle</strong> à travers gravures, médailles et<br />

livres anciens.<br />

2, rue Saint-Michel. Tél : 00 33/5 46 50 88 03.<br />

● Le Bunker. Dissimulé sous trois mètres de béton, cet endroit nous replonge dans<br />

la Seconde Guerre mondiale. Construit en 1941, il a abrité les officiers allemands<br />

des sous-marins stationnés à <strong>La</strong> <strong>Rochelle</strong>. Grâce à un guide passionné, vous<br />

apprendrez absolument tout de la vie de ces officiers de marine, ainsi que du<br />

quotidien des Rochelais sous l’Occupation.<br />

8, rue des D<strong>am</strong>es. Tél. : 00 33/5 46 42 52 89.<br />

OT <strong>La</strong> <strong>Rochelle</strong>, Bruno Barbier/Photononstop/AFP/Getty, Flickr (2)<br />

Dans le Musée maritime<br />

● Le Musée maritime. Situé dans la frégate météorologique France I, il rassemble<br />

une flotte de huit navires ouverts à la visite dont la Drague TD6, construite en 1906,<br />

et le chalutier de pêche arrière L’Angoumois. Le musée a une valeur symbolique<br />

importante pour les marins rochelais.<br />

Ouvert d’avril à septembre.<br />

Ancien Bassin des Chalutiers. Quai Sénac de Meilhan.<br />

Tél. : 00 33/5 46 28 03 00.<br />

À VOIR<br />

Les rondes de nuit. Il s’agit d’une<br />

visite nocturne des musées, des<br />

places et des monuments de la ville.<br />

Sur votre chemin, des personnages<br />

historiques costumés vous conteront<br />

les anecdotes des grandes heures de<br />

l’histoire rochelaise.<br />

Tous les jeudis soirs de mi-juin<br />

à mi-septembre.<br />

À visiter<br />

entretenir<br />

s’achever<br />

retracer<br />

l’implantation (f)<br />

à travers [atravεr]<br />

la gravure<br />

replonger<br />

le sous-marin<br />

l’Occupation (f)<br />

le chalutier de pêche<br />

arrière<br />

À voir<br />

nocturne<br />

conter<br />

unterhalten<br />

enden<br />

schildern<br />

die Festsetzung<br />

anhand von<br />

der Stich<br />

eintauchen<br />

das U-Boot<br />

die Besatzung<br />

der Trawler<br />

nächtlich<br />

erzählen<br />

20 4/2014


ÉVÈNEMENTS<br />

● Le Grand Pavois<br />

Avec ses 850 exposants et ses 750 bateaux venus des quatre coins du monde, le Grand<br />

Pavois est le premier salon nautique à flot européen. Pendant six jours, les passionnés<br />

sont invités à essayer des navires en mer et à découvrir les nouveaux bateaux en avantpremière<br />

mondiale.<br />

Du 17 au 22 septembre. Port de plaisance des Minimes.<br />

● Le festival international du film<br />

Son originalité est de n’avoir ni prix ni jury. Un progr<strong>am</strong>me de films en provenance de<br />

nombreux pays, des rétrospectives, des expositions…<br />

Du 27 juin au 7 juillet.<br />

● Le festival des Francofolies de <strong>La</strong> <strong>Rochelle</strong><br />

Célébrant cet été sa trentième édition, le festival des Francofolies demeure le grand<br />

rendez-vous de la chanson et des musiques francophones. Éclectique, sa<br />

progr<strong>am</strong>mation artistique mélange chansons populaires et alternatives, nouveaux<br />

talents et artistes confirmés venus de France, de Belgique, d’Afrique, de Suisse, des<br />

Antilles ou du Canada. Et la fête continue dans les rues et les bistrots de la ville.<br />

Du 10 au 14 juillet. 6, rue de la Désirée.<br />

Tél. : 00 33/5 46 28 28 28.<br />

Le Grand Pavois et ses 750 bateaux<br />

● Promenades en mer<br />

Au départ de <strong>La</strong> <strong>Rochelle</strong>, embarquez pour les îles de Ré, d’Aix ou d’Oléron. Puis cap sur<br />

Fort Boyard. Entre promenade et rêverie au coucher du soleil, dépaysement assuré !<br />

NAVIPROMER – Cours des D<strong>am</strong>es. Tél. : 00 33/5 46 34 40 20.<br />

● Le parc Charruyer<br />

Le cœur de la cité doit en partie son<br />

charme à ce parc long de deux<br />

kilomètres, situé sur les anciennes<br />

fortifications ouest de la vieille ville. Les<br />

<strong>am</strong>ateurs de marche flâneront le long de<br />

ses ruisseaux et de ses allées. À noter: la<br />

partie sud abrite un parc zoologique.<br />

Ouvert toute l’année.<br />

l’exposant (m) der Aussteller<br />

des quatre coins aus allen Teilen der<br />

du monde<br />

Welt<br />

le salon<br />

die Messe<br />

à flot [aflo]<br />

schwimmend<br />

l’avant-première (f) die Vorpremiere<br />

en provenance de aus<br />

l’édition (f)<br />

die Ausgabe<br />

demeurer<br />

bleiben<br />

éclectique [eklεktik] vielseitig<br />

confirmé,e<br />

erfolgreich<br />

au départ de… von … aus<br />

embarquer<br />

an Bord gehen von<br />

cap sur…<br />

Kurs auf …<br />

● Visite en tchouk-tchouk de la ville<br />

le dépaysement<br />

devoir à<br />

die Abwechslung<br />

verdanken<br />

Christian Rivollet propose de faire le tour<br />

de <strong>La</strong> <strong>Rochelle</strong> en tchouk-tchouk via les<br />

la fortification<br />

die Befestigungsanlage<br />

ports de commerce et de pêche, les<br />

chantiers de restauration des bateaux et<br />

l’<strong>am</strong>ateur (m) de der passionierte<br />

marche<br />

Spaziergänger les quartiers populaires.<br />

le ruisseau<br />

der Bach<br />

Office de tourisme de <strong>La</strong> <strong>Rochelle</strong>.<br />

le tchouk-tchouk das Tuk-Tuk<br />

Tél. : 00 33/5 46 41 14 68.<br />

le chantier die Werft ■<br />

Le festival des Francofolies<br />

Xavier Leoty, Pierre Andrieu /AFP/Getty (2)<br />

4/2014<br />

21


PARIS<br />

LA GALCANTE<br />

PARADIS DES « PAPIVORES »<br />

Stöbern Sie gerne in alten Zeitschriften, s<strong>am</strong>meln Sie alte Zeitungen oder interessieren<br />

Sie sich für authentische Dokumente aus vergangenen Zeiten? Dann ist <strong>La</strong> Galcante<br />

genau der richtige Ort für Sie. Ein Bericht von C<strong>am</strong>ille <strong>La</strong>rbey.<br />

mittel<br />

Au numéro 52 de la rue de<br />

l’Arbre-Sec, à Paris, se trouve<br />

un musée de la Presse doublé<br />

d’une librairie atypique, spécialisée<br />

dans les journaux et documents anciens.<br />

Une mine d’or pour les collectionneurs<br />

et les curieux de tous bords.<br />

Christian Bailly, fondateur du musée<br />

de la Presse, était un historien et journaliste<br />

surnommé « la mémoire de la<br />

presse française ». Ce grand collectionneur,<br />

décédé en 2002, avait un<br />

rêve : rendre les publications anciennes<br />

accessibles à tous. C’est<br />

dans ce but qu’il ouvrit en 1975 la<br />

Galcante – contraction des mots « galerie<br />

» et « brocante ». Aujourd’hui,<br />

cette librairie est la première société<br />

française de vente de publications anciennes<br />

et a, en stock, pas moins de<br />

sept millions d’exemplaires. Lorsque<br />

le visiteur y pénètre, il se trouve cerné<br />

de toutes parts par des journaux, revues<br />

et catalogues empilés du sol au<br />

plafond. Et ceci n’est que la partie visible<br />

de l’iceberg : l’essentiel des<br />

fonds dort en effet à l’abri des regards<br />

dans 1 200 m 2 d’entrepôts.<br />

Un travail de fourmi<br />

Où la Galcante trouve-t-elle tous ces<br />

vieux journaux ? « 95 % du temps, ce<br />

sont des gens qui se débarrassent de<br />

leurs vieilles collections », répond Jack<br />

Kuzma, le gérant. Ce dernier est d’ailleurs<br />

prêt à traverser la France pour<br />

acquérir une simple pile de vieux<br />

Paris Match en bon état. Et pour s’approvisionner<br />

en publications actuelles,<br />

la Galcante a plus d’un tour<br />

dans son sac : en plus de ses divers<br />

abonnements, elle peut compter sur<br />

des <strong>am</strong>is et voisins fidèles qui, leurs<br />

revues ou journaux une fois lus, les<br />

donnent à la librairie.<br />

Il faut ensuite les trier. « Un travail de<br />

fourmi pour une tâche pharaonique »,<br />

précise Jack Kuzma. Les quotidiens<br />

sont rangés par date, tandis que les<br />

hebdomadaires et les mensuels le<br />

sont par titre. Si un journal est disponible<br />

en plusieurs exemplaires, il rejoint<br />

un archivage thématique : par<br />

zone géographique, type de sport,<br />

corps de métier, personnalités poli-<br />

le « papivore »<br />

etwa: der Vielleser<br />

le curieux<br />

der Wissbegierige<br />

de tous bords [dətubɔr] aus allen Bereichen<br />

le fondateur<br />

der Gründer<br />

surnommé,e<br />

genannt<br />

décédé,e<br />

gestorben<br />

accessible [aksesibl] zugänglich<br />

dans ce but<br />

zu diesem Zweck<br />

la brocante<br />

der Trödelladen<br />

en stock [ɑ˜stɔk] auf <strong>La</strong>ger<br />

cerner [sεrne]<br />

umgeben<br />

la revue [rəvy] die Zeitschrift<br />

empilé,e<br />

gestapelt<br />

du sol au plafond vom Boden bis zur<br />

[dysɔloplafɔ˜]<br />

Decke<br />

les fonds [fɔ˜] (m/pl) der Bestand<br />

à l’abri des regards vor Blicken geschützt<br />

[rəɡar]<br />

l’entrepôt [lɑ˜trəpo] (m) das <strong>La</strong>ger<br />

Un travail de fourmi<br />

le travail de fourmi die mühs<strong>am</strong>e<br />

Kleinarbeit;<br />

la fourmi<br />

die Ameise<br />

se débarrasser de weggeben<br />

le gérant<br />

der Geschäftsführer<br />

acquérir [akerir] erwerben<br />

s’approvisionner en sich versorgen mit<br />

avoir plus d’un tour einige Tricks auf<br />

dans son sac<br />

<strong>La</strong>ger haben<br />

fidèle<br />

treu<br />

trier<br />

sortieren<br />

la tâche<br />

die Aufgabe<br />

le quotidien<br />

die Tageszeitung<br />

l’hebdomadaire (m) die Wochenzeitschrift<br />

le mensuel [mɑ˜sɥεl] die Monatszeitschrift<br />

le corps [kɔr] de métier der Berufsverband<br />

le tiroir<br />

die Schublade<br />

dédié,e à<br />

gewidmet<br />

tiques ou du cinéma.… Vous êtes un<br />

admirateur de Jean-Paul Belmondo ?<br />

Un tiroir entier dédié à l’acteur vous<br />

attend ! On y découvre même des<br />

22 4/2014


Librairie la Galcante (2)<br />

Fondée en 1975, la Galcante abrite à la fois un musée et une librairie.<br />

revues qui n’existent plus aujourd’hui<br />

parlant de la vedette, comme Cinémonde,<br />

Ciné revue ou encore France<br />

Soir Magazine.<br />

Selon Jack Kuzma, les clients qui franchissent<br />

les portes de la Galcante se<br />

répartissent en trois catégories. Le<br />

«particulier» souhaite généralement<br />

offrir à un proche un « journal anniversaire<br />

», c’est-à-dire un titre paru le jour<br />

de sa naissance. Le «collectionneur »,<br />

lui, est un papivore toujours à la recherche<br />

de la perle rare. Enfin, les<br />

plus nombreux sont les «pros ». Parmi<br />

eux, il y a l’avocat qui souhaite ex<strong>am</strong>iner<br />

un article précis pour l’un de ses<br />

dossiers, mais aussi la Bibliothèque<br />

nationale de France qui veut compléter<br />

son propre fonds, la boîte de production<br />

télévisée qui a besoin d’illustrer<br />

un documentaire, ou le grand couturier<br />

qui parcourt les illustrations des<br />

années 30 afin de se remémorer les<br />

tendances vestimentaires de l’époque.<br />

Sans oublier les accessoiristes de cinéma<br />

et de théâtre qui, eux, ont besoin<br />

d’objets authentiques, témoins<br />

d’un temps révolu: un calendrier des<br />

Postes de 1960, un annuaire de la<br />

Seine-et-Marne de 1973, une facture<br />

d’électricité des années 50, un vieux<br />

passeport… Tout cela, la Galcante l’a!<br />

Zola et Picasso<br />

Les publications disponibles à la Galcante<br />

remontent, pour certaines, à<br />

plus de 200 ans. « On s’est fixé une<br />

date de départ dans nos archives : la<br />

Révolution. Car on a pratiquement rien<br />

avant cette période-là », explique Jack<br />

Kuzma. En tête des pépites recherchées<br />

par les collectionneurs se<br />

trouve le journal L’Aurore, daté du<br />

13 janvier 1898 et célèbre pour avoir<br />

publié J’accuse… ! d’Émile Zola. <strong>La</strong><br />

Galcante l’a eu plusieurs fois en sa<br />

possession. Il se revend, selon son<br />

état de conservation, entre 500 et<br />

3000 euros. Moins célèbres mais tout<br />

aussi convoités, les dessins de Picasso<br />

réalisés spécialement pour la<br />

presse catalane.<br />

Le 20 septembre 1953, le peintre dessina<br />

not<strong>am</strong>ment la Sardane de la Paix<br />

sur une table du Grand Café de Céret<br />

(<strong>La</strong>nguedoc-Roussillon) et l’offrit à<br />

ses c<strong>am</strong>arades communistes pour<br />

leur journal hebdomadaire Le Travailleur<br />

Catalan. « Cet exemplaire est rarissime<br />

car c’était un tirage local, donc<br />

très compliqué à retrouver », précise le<br />

libraire. Avant de déclarer, un peu rêveur<br />

: « Si je le trouve un jour, je l’encadrerai<br />

! »<br />

■<br />

la vedette [vədεt]<br />

se répartir en<br />

le particulier<br />

le proche<br />

der Star<br />

angehören<br />

die Privatperson<br />

die nahestehende<br />

Person<br />

der Anwalt<br />

durchgehen<br />

der Trend<br />

Kleidungs-<br />

der Requisiteur<br />

der Zeuge<br />

längst vergangen<br />

das Telefonbuch<br />

die Rechnung<br />

l’avocat (m)<br />

parcourir<br />

la tendance<br />

vestimentaire<br />

l’accessoiriste (m)<br />

le témoin<br />

révolu,e<br />

l’annuaire (m)<br />

la facture<br />

Zola et Picasso<br />

remonter<br />

en tête de<br />

la pépite<br />

J’accuse… !<br />

convoité<br />

rarissime<br />

le tirage<br />

encadrer<br />

zurückgehen<br />

an erster Stelle<br />

hier: der Schatz<br />

Ich klage an …!<br />

begehrt<br />

äußerst selten<br />

die Auflage<br />

einrahmen<br />

4/2014<br />

23


DÉBAT<br />

Gérard Julien/AFP/Getty<br />

FAUT-IL OUVRIR TOUS LES MAGASINS<br />

LE DIMANCHE ?<br />

Sportbekleidung kann man <strong>am</strong> Sonntag kaufen, Konfektionskleidung nicht. Manchmal<br />

verdienen die Verkäufer und Verkäuferinnen sonntags mehr, manchmal nicht. Mehr Klar -<br />

heit zum Thema Sonntagsarbeit ist dringend erforderlich. Von C<strong>am</strong>ille <strong>La</strong>rbey. schwer<br />

24<br />

4/2014


Selon la Bible, Dieu créa la terre<br />

et les cieux en six jours, et s’accorda<br />

une pause le septième<br />

jour. C’est pourquoi un jour de repos<br />

dominical fut instauré au IV e siècle.<br />

Le mot dimanche signifie d’ailleurs<br />

« jour du Seigneur ». Au fil du temps,<br />

cette journée consacrée à Dieu est<br />

devenue celle du repos hebdomadaire<br />

et fut instituée par la loi du 13 juillet<br />

1906. Mais pas pour tout le monde.<br />

Beaucoup de services publics (police,<br />

hôpitaux, transports…) mais aussi<br />

du secteur privé (hôtellerie, entreprises<br />

culturelles…) devaient déjà à<br />

l’époque travailler le dimanche. De<br />

plus, entre 1906 et 2014, les Français<br />

ont changé leurs habitudes. Ils sont<br />

devenus des homines consommandi<br />

dépensant toujours plus. Des dérogations<br />

ont donc été accordées à certains<br />

magasins de zones commerciales<br />

ou touristiques pour satisfaire<br />

la demande des consommateurs. Et,<br />

dans la même optique, la plupart des<br />

commerces ont le droit d’ouvrir cinq<br />

week-ends par an, souvent avant les<br />

fêtes de fin d’année et pendant les<br />

périodes de soldes (janvier et juillet),<br />

dérogeant eux aussi à la règle.<br />

Actuellement, environ 6,4 millions de<br />

salariés travaillent déjà le dimanche,<br />

dont la moitié de façon habituelle. Un<br />

chiffre susceptible d’augmenter dans<br />

les années à venir si l’on considère de<br />

près la pression croissante exercée<br />

par les partisans du travail dominical.<br />

Pour eux, tous les magasins, sans exception,<br />

devraient pouvoir ouvrir le dimanche.<br />

Ils défendent avant tout la liberté<br />

de travailler et de consommer<br />

de tout un chacun. En face se trouvent<br />

les défenseurs du repos le dimanche.<br />

Pour ces derniers, ce jour<br />

collectivement chômé doit être<br />

consacré à la f<strong>am</strong>ille, aux loisirs ou à<br />

toute autre activité (associative, religieuse,<br />

etc.) non lucrative. D’une part,<br />

les salariés concernés, pour qui travailler<br />

le dimanche représente un<br />

complément de revenu indispensable<br />

; d’autre part, les syndicats, qui<br />

multiplient les actions judiciaires, afin<br />

d’empêcher les dérogations, et cela,<br />

dans le but de protéger les droits des<br />

salariés. Quoi qu’il en soit, la question<br />

est aujourd’hui devenue incontournable<br />

: la loi en faveur du repos dominical<br />

a-t-elle encore lieu d’être ?<br />

Une loi floue<br />

En 2009, les partisans de la liberté de<br />

travailler le dimanche ont été entendus.<br />

Depuis le 10 août de cette même<br />

année, une nouvelle loi permet en effet<br />

la création d’un PUCE (Périmètre<br />

d’usage de consommation exceptionnel)<br />

dans les villes de plus d’un million<br />

d’habitants. Il s’agit d’un nouveau dispositif<br />

de dérogation au principe du<br />

repos dominical. Dans ces zones, les<br />

salariés travaillant le dimanche le font<br />

théoriquement sur la base du volontariat<br />

et avec des « avantages » : doublement<br />

du salaire et jour de repos<br />

compensatoire. On compte à ce jour<br />

40 PUCE, dont 37 en région parisienne.<br />

Les magasins exclus de ces<br />

périmètres font bien entendu grise<br />

mine. Autre nouveauté de cette loi de<br />

2009 : la mise en place de « zones<br />

d’intérêt touristique ou thermales »<br />

(ZIT) et de « zones touristiques d’affluence<br />

exceptionnelle » (ZTAE) dans<br />

des localités déterminées par le préfet.<br />

Mais à la différence des PUCE,<br />

ces zones ne prévoient aucune disposition<br />

particulière pour les salariés du<br />

dimanche : ni revenu supplémentaire<br />

ni repos compensatoire.<br />

De cette loi de 2009 résultent certaines<br />

situations absurdes. À Paris<br />

par exemple, le boulevard Haussmann,<br />

pourtant très fréquenté, n’est<br />

pas considéré comme une ZTAE,<br />

contrairement à l’avenue des Ch<strong>am</strong>ps-<br />

Élysées. Toutefois, la réglementation<br />

n’empêche pas les situations confuses:<br />

s’accorder<br />

sich gönnen<br />

le repos [rəpo] dominical die Sonntagsruhe<br />

au fil de<br />

im <strong>La</strong>ufe<br />

consacré,e à<br />

geweiht<br />

le repos hebdomadaire der Ruhetag<br />

dépenser<br />

Geld ausgeben<br />

la dérogation die Ausnahme -<br />

regelung<br />

satisfaire<br />

befriedigen<br />

la demande<br />

die Nachfrage<br />

dans la même optique unter diesem<br />

Gesichtspunkt<br />

les fêtes (f/pl) de fin Weihnachten und<br />

d’année<br />

Neujahr<br />

les soldes (m/pl) der Schlussverkauf<br />

le salarié<br />

der Angestellte<br />

susceptible [sysεptibl] der … könnte<br />

de…<br />

exercé,e<br />

ausgeübt<br />

le partisan<br />

der Befürworter<br />

défendre<br />

verteidigen<br />

de tout un chacun von jedermann<br />

chômé,e<br />

arbeitsfrei<br />

les loisirs (m/pl) die Muße<br />

le complément das zusätzliche<br />

de revenu<br />

Einkommen<br />

indispensable<br />

unentbehrlich<br />

le syndicat [sε˜dika] die Gewerkschaft<br />

l’action (f) judiciaire die Klage<br />

dans le but de um<br />

quoi qu’il en soit wie dem auch sei<br />

[kwakilɑ˜swa]<br />

incontournable unumgänglich<br />

en faveur de<br />

zugunsten von<br />

avoir lieu d’être Sinn machen<br />

unklar<br />

die Freiwilligkeit<br />

die Verdoppelung<br />

Ausgleichs-<br />

das Einzugsgebiet<br />

von Paris<br />

selbstverständlich<br />

Une loi floue<br />

flou,e<br />

le volontariat<br />

le doublement<br />

compensatoire<br />

la région parisienne<br />

bien entendu<br />

[bjε˜nɑ˜tɑ˜dy]<br />

faire grise mine<br />

la mise en place<br />

l’affluence (f)<br />

prévoir<br />

supplémentaire<br />

l’enseigne (f)<br />

ein finsteres Gesicht<br />

machen<br />

die Einrichtung<br />

der Andrang<br />

vorsehen<br />

zusätzlich<br />

hier: der <strong>La</strong>den<br />

a priori, les enseignes culturelles et de<br />

textiles sportifs peuvent ouvrir le<br />

dimanche, mais pas celles de prêt-àporter,<br />

de textiles de luxe ou de cosmétiques.<br />

Pourtant les magasins<br />

Sephora (parfums et cosmétiques) et<br />

Zara (vêtements) sont ouverts tous les<br />

dimanches.<br />

4/2014<br />

25 y


DÉBAT<br />

Jean Ayissi/AFP/Getty<br />

Des employés de magasins de bricolage manifestent en faveur du travail le dimanche.<br />

Un autre débat s’est aussi cristallisé<br />

mais cette fois autour des magasins<br />

de bricolage interdits d’ouverture le<br />

jour du Seigneur… à la différence des<br />

enseignes de jardinage et d’<strong>am</strong>eublement.<br />

Une injustice décriée par le<br />

secteur qui, en signe de mécontentement,<br />

a bravé l’interdiction et ouvert<br />

ses magasins. Début janvier 2014, le<br />

gouvernement a publié un décret provisoire<br />

autorisant les magasins de bricolage<br />

à ouvrir le dimanche.<br />

Bien que la Fédération des magasins<br />

de bricolage et de l’<strong>am</strong>énagement de<br />

la maison offre des garanties (volontariat,<br />

doublement des salaires…),<br />

une partie des syndicats a fait appel<br />

au Conseil d’État. Cette haute institution<br />

est chargée de vérifier la légalité<br />

des décisions administratives. En février,<br />

le Conseil d’État a annulé le décret<br />

car « il porte un préjudice […]<br />

grave à l’intérêt individuel des salariés<br />

susceptibles d’être appelés à travailler<br />

le dimanche. » Devant cette victoire<br />

des syndicats, les patrons des magasins<br />

de bricolage et des grandes enseignes<br />

rongent leur frein. Il faut dire<br />

que, pour la plupart d’entre eux, le<br />

travail dominical représente un enjeu<br />

économique majeur.<br />

Plus de souplesse ?<br />

« Clarifier » la loi relative au repos dominical<br />

reste une priorité du gouvernement<br />

en 2014. Le Premier ministre<br />

Jean-Marc Ayrault déclarait en décembre<br />

dernier qu’« il n’y aura pas de<br />

remise en cause de la règle du repos<br />

dominical. <strong>La</strong> question n’est pas<br />

d’étendre le travail dominical mais de<br />

le faire dans de meilleures conditions,<br />

plus claires et plus simples ». De son<br />

côté, le ministre du Travail Michel Sapin<br />

récl<strong>am</strong>ait « plus de souplesse ». <strong>La</strong><br />

lutte pour le travail le dimanche est<br />

donc loin d’être terminée. Quant à la<br />

« guerre pour la liberté du travail »,<br />

le magasin de bricolage der Baumarkt<br />

de jardinage<br />

Gartend’<strong>am</strong>eublement<br />

Möbel-, Einrichtungsl’injustice<br />

(f)<br />

die Ungerechtigkeit<br />

décrié,e<br />

angeprangert<br />

braver<br />

sich hinwegsetzen<br />

über<br />

la fédération<br />

der Verband<br />

l’<strong>am</strong>énagement (m) die Einrichtung<br />

le préjudice<br />

der Nachteil<br />

grave<br />

schwerwiegend<br />

susceptible d’être der, die eventuell<br />

appelé,e à travailler arbeiten muss<br />

ronger son frein seinen Ärger<br />

hinunterschlucken<br />

l’enjeu (m)<br />

die Bedeutung<br />

majeur,e<br />

sehr groß<br />

Plus de souplesse ?<br />

la souplesse<br />

la remise en cause<br />

récl<strong>am</strong>er<br />

quant à [kɑ˜ta]…<br />

le cheval de bataille<br />

l’élu (m)<br />

die Flexibilität<br />

die Infragestellung<br />

fordern<br />

was … betrifft<br />

das Lieblingsthema<br />

der Abgeordnete<br />

elle a trouvé un autre cheval de bataille.<br />

Des élus de droite sont en effet<br />

en train de proposer une loi facilitant<br />

le travail de nuit.<br />

■<br />

26<br />

4/2014


PAROLES D’EXPERTS<br />

Que pensez-vous de l’ouverture des magasins le<br />

dimanche ?<br />

DR Eric Fougère/Vip Images/Corbis<br />

POUR<br />

CHRISTOPHE BARBIER, directeur de la<br />

rédaction du magazine L’Express<br />

Refuser de travailler le dimanche, c’est oublier<br />

aussi qu’Internet est ouvert 24 heures sur 24,<br />

jour et nuit, et ne connaît ni les dimanches ni<br />

les conventions collectives. Si l’on ne change<br />

rien, les commerces deviendront des showrooms<br />

: on regardera les vitrines des magasins<br />

fermés en flânant le dimanche dans des villes<br />

mortes, puis on rentrera chez soi commander<br />

sur la Toile. Refuser l’activité dominicale, enfin,<br />

c’est oublier que la religion avance dans cette brèche et trouble des politiques<br />

à la laïcité chancelante. Si le septième jour doit être chômé au nom<br />

du Dieu des chrétiens, ne faudra-t-il pas demain fermer le s<strong>am</strong>edi pour<br />

Yahvé et le vendredi en songeant à Allah?<br />

JEAN DIONNOT, président du collectif « Les<br />

CONTRE<br />

<strong>am</strong>is du Dimanche »<br />

Nous ne sommes pas contre le travail du dimanche.<br />

Nous sommes même en faveur si c’est<br />

un jour travaillé pour le bien commun : la sécurité,<br />

la santé, les loisirs, les restaurants, les<br />

théâtres, les cinémas, etc. Mais les magasins<br />

ne relèvent pas du bien commun. Ce sont les<br />

grandes enseignes qui forcent à l’ouverture généralisée<br />

le dimanche. Elles veulent récupérer<br />

des parts de marché qui leur échappent encore.<br />

Nous, nous défendons le dimanche chômé car c’est une journée qui permet<br />

de se livrer à des activités qui ne sont pas économiques : sportives, associatives,<br />

f<strong>am</strong>iliales, etc. C’est aussi une question philosophique, c’est<br />

l’économie qui doit être au service de l’homme et non l’inverse.<br />

Christophe Barbier<br />

la convention collective<br />

la Toile<br />

avancer dans une brèche<br />

chancelant,e<br />

Jean Dionnot<br />

le bien commun [bjε˜kɔm˜]<br />

relever de<br />

récupérer<br />

la part de marché<br />

l’inverse (m)<br />

der Tarifvertrag<br />

das Internet<br />

eine Gelegenheit ergreifen<br />

wankend<br />

das Gemeinwohl<br />

gehören zu<br />

sich holen<br />

der Marktanteil<br />

das Gegenteil<br />

DR (3)<br />

MICRO-TROTTOIR<br />

Pour ou contre le travail le dimanche ?<br />

JACQUELINE,<br />

retraitée<br />

Je suis plutôt contre.<br />

Le dimanche est le<br />

seul jour où les<br />

f<strong>am</strong>illes peuvent se<br />

retrouver et où les<br />

parents profitent ensemble de leurs<br />

enfants. Que des petits commerçants<br />

ouvrent le dimanche, c’est incontour -<br />

nable. Mais des galeries marchandes?<br />

Cela ne me semble pas indispensable.<br />

MANON, serveuse<br />

Il m’arrive de travail -<br />

ler le dimanche, en<br />

journée ou en soirée.<br />

Je ne trouve pas que<br />

cela soit handicapant<br />

dans ma<br />

vie sociale. Ça me convient car le rythme<br />

est plus calme, les clients sont moins<br />

stressés que durant la semaine. Bref,<br />

c’est plus agréable. Mais par contre, je ne<br />

gagne pas plus !<br />

LAURE, architecte<br />

Dans mon agence<br />

d’architectes, j’ai<br />

déjà travaillé les<br />

week-ends, même<br />

les jours fériés. Je<br />

suis contre. Certes,<br />

je pouvais récupérer ces journées mais je<br />

mettais ma vie sociale entre parenthèses.<br />

Je me sentais déconnectée de ma f<strong>am</strong>ille<br />

et de mes <strong>am</strong>is.<br />

Jacqueline<br />

la retraitée<br />

die Rentnerin<br />

le petit commerçant der Einzelhändler<br />

la galerie marchande die Geschäfts -<br />

passage<br />

Manon<br />

ça me convient<br />

bref<br />

<strong>La</strong>ure<br />

le jour férié<br />

mettre entre<br />

parenthèses<br />

déconnecté,e de<br />

das passt mir<br />

kurzum<br />

der Feiertag<br />

auskl<strong>am</strong>mern<br />

abgeschnitten von<br />

4/2014<br />

27


APPROFONDISSEMENTS<br />

mittel<br />

Heritage Images/Leemage, Leemage/AFP/Getty<br />

LA V e RÉPUBLIQUE<br />

[+ Les présidents et les femmes, p. 48]<br />

Depuis plus de deux siècles, la France a connu plusieurs républiques.<br />

L’instauration, en 1792, de la I re République, officiellement<br />

nommée République française, marque l’avènement d’un pouvoir<br />

qui, par opposition à la monarchie, n’est plus héréditaire ni détenu<br />

par un seul homme. Entre également en vigueur à cette occasion<br />

le principe de la séparation des pouvoirs (législatif, judiciaire et<br />

exécutif). L’Hexagone se trouve actuellement sous la V e République,<br />

qui a été dominée pendant ses dix premières années par<br />

la très forte personnalité de son fondateur et premier président,<br />

Charles de Gaulle. <strong>La</strong> constitution fut adoptée après un référendum<br />

organisé en septembre 1958 puis, officiellement promulguée<br />

quelques jours plus tard. En 1962, Charles de Gaulle fait introduire<br />

après un nouveau référendum l’élection du président au suffrage<br />

universel direct. Cette forme d’élection par le peuple change tout<br />

dans la mesure où elle donne au chef de l’État une légitimité sans<br />

pareille. De plus, conformément au vœu du général de Gaulle, la<br />

V e République a mis en place un parlement relativement faible. Il<br />

comprend deux ch<strong>am</strong>bres : l’Assemblée nationale et le Sénat. Députés<br />

et sénateurs sont chargés de voter les lois et de ratifier les<br />

traités internationaux.<br />

<strong>La</strong> V e République<br />

le siècle<br />

das Jahrhundert<br />

l’instauration (f) die Einführung<br />

l’avènement (m) der Beginn<br />

le pouvoir<br />

die Staatsgewalt<br />

héréditaire<br />

erblich<br />

entrer en vigueur in Kraft treten<br />

adopter<br />

annehmen<br />

promulguer<br />

verkünden<br />

l’élection (f) au suffrage das allgemeine<br />

universel direct direkte Wahlrecht<br />

le peuple<br />

das Volk<br />

sans pareille [sɑ˜parεj] ohnegleichen<br />

la ch<strong>am</strong>bre<br />

die K<strong>am</strong>mer<br />

le député<br />

der Abgeordnete<br />

voter<br />

verabschieden<br />

la loi<br />

das Gesetz<br />

le traité<br />

der Vertrag<br />

Aliénor d’Aquitaine<br />

hériter de<br />

erben<br />

le duché<br />

das Herzogtum<br />

la dot [dɔt]<br />

die Mitgift<br />

le premier venu der Erstbeste<br />

la croisade<br />

der Kreuzzug<br />

tromper<br />

betrügen<br />

l’infidélité (f)<br />

die Untreue<br />

pousser à<br />

treiben zu<br />

le couvent<br />

das Kloster<br />

en contrepartie im Gegenzug<br />

à l’égard de<br />

hier: für<br />

ALIÉNOR D’AQUITAINE (VERS 1122-1204)<br />

[+ <strong>La</strong> <strong>Rochelle</strong>, « belle et rebelle », p. 12]<br />

Deux fois reine, et mère de deux rois ! Quel destin que celui de la fille de<br />

Guillaume X d’Aquitaine ! En 1130, Aliénor hérite du duché paternel.<br />

Sept ans plus tard, on la marie. Apportant en dot entre autres la Gascogne,<br />

le Poitou et le Périgord, elle n’épouse pas le premier venu mais le<br />

futur roi de France, Louis VII. Au Moyen-Âge, une femme mariée était assez<br />

libre, ce qui explique qu’Aliénor ait pu quitter son royal époux et participer<br />

à la deuxième croisade (1147-1149). Elle l’aurait même trompé<br />

durant cette période. Ils divorcent d’ailleurs en 1152 et Aliénor se remarie<br />

avec le futur roi d’Angleterre cette fois-ci, Henri II. En 1170, l’un de<br />

leurs enfants, Richard, devient duc d’Aquitaine. Fatiguée de l’infidélité de<br />

son mari, la reine s’installe dans l’une<br />

des capitales du duché. Ayant poussé<br />

ses fils à se rebeller contre leur père,<br />

elle se retrouve au couvent. Devenu roi,<br />

Richard (Cœur de Lion) la fait libérer. En<br />

contrepartie, Aliénor se bat pour l’aider<br />

à conserver son trône. Et jusqu’à la fin<br />

de sa vie, elle fera de même à l’égard du<br />

nouveau roi, son plus jeune fils, Jean.<br />

28 4/2014


PRODUITS CULTES<br />

LES CAHIERS<br />

CLAIREFONTAINE<br />

Schüler und Studenten verbinden den N<strong>am</strong>en mit harter<br />

Arbeit. Dabei steht er seit mehr als 150 Jahren für Papier.<br />

Von Christian Eidenschenck.<br />

schwer<br />

© Clairefontaine<br />

Clairefontaine. Voilà un nom qui<br />

fleure bon la c<strong>am</strong>pagne et qui<br />

rappelle une chanson traditionnelle<br />

française extrêmement populaire.<br />

Mais pour des générations<br />

d’élèves, de potaches et autres étudiants,<br />

il évoque surtout la scolarité et<br />

toutes ces heures passées à noircir<br />

des pages de cahiers…<br />

L’histoire de l’entreprise Clairefontaine<br />

remonte à 1858. Implantée<br />

dans la ville d’Étival-Clairefontaine<br />

(90 km de Strasbourg), sur les bords<br />

de la Meurthe en Lorraine, cette dernière<br />

fabrique alors du papier. À partir<br />

de 1880, elle élargit sa g<strong>am</strong>me de<br />

produits aux enveloppes et enfin aux<br />

cahiers, aujourd’hui réputés dans le<br />

monde entier.<br />

Depuis sa création, le cahier Clairefontaine<br />

présente les mêmes caractéristiques<br />

: un papier vélin velouté de<br />

90 g au m 2 , une réglure imprimée à<br />

l’encre violette, une couverture de<br />

couleur imperméabilisée. Petits carreaux,<br />

grands carreaux ou Seyès (réglure<br />

créée par le papetier Jean-<br />

Alexandre Seyès en 1892 et dite « à la<br />

française » avec de fines lignes tous<br />

les deux millimètres), marge à<br />

gauche… Cette recette est aujourd’hui<br />

déclinée en 1 300 produits.<br />

Quant au logo de la marque, la f<strong>am</strong>euse<br />

verseuse d’eau stylisée inscrite<br />

dans un triangle, il est l’œuvre<br />

de Charles Nusse, qui dirige l’entre-<br />

prise de 1950 à 1971. Nusse modernise<br />

par ailleurs la production. Grâce<br />

à lui, l’entreprise connaît ainsi une<br />

forte croissance. Chaque année,<br />

l’usine d’Étival-Clairefontaine produit<br />

encore 165 000 tonnes de papier.<br />

Pour ce faire, cette dernière dispose<br />

de deux machines à papier de 3,40 m<br />

de large. L’une d’elle est capable<br />

de produire 1 000 m par minute, soit<br />

60 km de papier par heure.<br />

Dès 1996, Clairefontaine s’agrandit<br />

et se rapproche de la société Exacompta,<br />

spécialisée en articles de<br />

papeterie et fournitures de bureau.<br />

Les deux sociétés fusionnent pour<br />

former le groupe Exacompta Clairefontaine.<br />

Et en 1997, la nouvelle société<br />

rachète la marque Rhodia, puis<br />

Quo Vadis, et dernièrement, Photoweb.<br />

Coté en bourse, le groupe, dont<br />

la f<strong>am</strong>ille Nusse détient encore 80 %<br />

du capital, possède 20 usines en<br />

France et six à l’étranger, et emploie<br />

environ 3 300 personnes.<br />

En 2012, Exacompta Clairefontaine<br />

enregistre un chiffre d’affaires de<br />

524,9 millions d’euros, contre<br />

544,7 millions d’euros un an plus<br />

tôt. Malgré cette baisse et la concurrence<br />

féroce, le groupe reste numéro<br />

un des produits de papeterie en<br />

France. Par ailleurs, la marque au<br />

logo triangulaire jouit d’une belle<br />

notoriété dans le monde entier. Cela<br />

ne doit rien au hasard : chaque année,<br />

à la rentrée des classes, la<br />

marque renouvelle sa communication.<br />

Son dernier slogan, « Une sensation<br />

de glisse unique », prouve<br />

qu’elle met toutes les chances de son<br />

côté pour rester… à la page ! ■<br />

fleurer bon<br />

duften nach<br />

le potache (f<strong>am</strong>.) der Pennäler<br />

évoquer<br />

in Erinnerung rufen<br />

la scolarité<br />

die Schulzeit<br />

noircir<br />

vollschreiben<br />

remonter à<br />

zurückgehen auf<br />

implanté,e<br />

angesiedelt<br />

la g<strong>am</strong>me<br />

die Palette<br />

réputé,e<br />

bekannt<br />

le papier vélin<br />

Velin; perg<strong>am</strong>entähnliches<br />

Papier<br />

velouté,e<br />

satiniert<br />

la réglure<br />

die Linierung<br />

imprimé,e<br />

gedruckt<br />

imperméabilisé,e imprägniert<br />

le papetier<br />

der Papierfabrikant<br />

la marge<br />

der Rand<br />

être décliné,e en verwendet werden in<br />

quant à…<br />

was … betrifft<br />

la verseuse<br />

die Ausgießerin<br />

inscrit,e<br />

hier: eingearbeitet<br />

de large<br />

breit<br />

se rapprocher de sich zus<strong>am</strong>menschließen<br />

mit<br />

les fournitures (f/pl) hier: der Bedarf<br />

coté,e en bourse börsennotiert<br />

enregistrer<br />

verzeichnen<br />

le chiffre d’affaires der Umsatz<br />

féroce<br />

hart<br />

jouir d’une belle einen guten Ruf<br />

notoriété<br />

genießen<br />

ne rien devoir au hasard kein Zufall sein<br />

la rentrée des classes der Beginn des<br />

neuen Schuljahrs<br />

la glisse<br />

das Gleiten<br />

mettre toutes les alles tun, d<strong>am</strong>it<br />

chances de son côté pour<br />

rester à la page weiter mit der Zeit<br />

gehen<br />

4/2014<br />

29


LA REVUE DE LA PRESSE<br />

schwer<br />

LA CHINE, PREMIER CONSOMMATEUR MONDIAL<br />

DE VIN ROUGE<br />

dycj/Imaginechina/AFP/Getty<br />

Avec plus de 155 millions<br />

de caisses de<br />

9 litres de vin rouge<br />

(soit 1,865 milliard de<br />

bouteilles) consommées<br />

en 2013, une<br />

croissance de 136 %<br />

par rapport à 2008, la<br />

Chine, en incluant<br />

Hong Kong, se situe<br />

désormais devant la<br />

France (150 millions<br />

de caisses), l’Italie (141), les États-Unis (134) et l’Allemagne<br />

(112). Pour les autres vins (rosés, blancs, vins dits<br />

« effervescents », etc.), la Chine est à la cinquième place,<br />

loin derrière les États-Unis, la France et l’Italie.<br />

L’engouement des Chinois pour le vin rouge s’est accéléré<br />

depuis 2005. Entre 2007 et 2013, sa consommation a ainsi<br />

été multipliée par 2,75 (+175,4 %) alors qu’au cours de la<br />

même période, elle diminuait de 5,8 % en Italie et de 18 %<br />

en France. « Il y a eu un réel changement dans les mentalités<br />

chinoises. De la vigne a été plantée de façon massive et<br />

le réseau de distribution s’est démultiplié », a expliqué Guillaume<br />

Deglise, le directeur général du salon Vinexpo<br />

[NDLR : grand rendez-vous des opérateurs mondiaux du<br />

secteur des vins et spiritueux]. […] Plus de 80 % des vins<br />

consommés en Chine sont élaborés sur place, et le pays<br />

est désormais le cinquième producteur mondial de vin,<br />

derrière l’Italie, la France, les États-Unis et l’Espagne.<br />

L’étude souligne également que la consommation mondiale<br />

de vin en général poursuit sa croissance. Si elle a<br />

augmenté de 3,23 % entre 2008 et 2012, […] elle devrait<br />

encore s’accroître de 4,97 % entre 2013 et 2017.<br />

derzeit<br />

Schaum-<br />

die Begeisterung<br />

größer werden<br />

der Wein(stock)<br />

hier: der Vertrieb<br />

gesteigert werden<br />

Anmerkung der Redaktion<br />

produzieren<br />

weiter wachsen<br />

désormais<br />

effervescent,e [efεrvεsɑ˜,ɑ˜t]<br />

l’engouement [lɑ˜ɡumɑ˜] (m)<br />

s’accélérer<br />

la vigne<br />

le réseau de distribution<br />

se démultiplier<br />

NDLR (note de la rédaction)<br />

élaborer<br />

poursuivre sa croissance<br />

LA VILLE LA PLUS EMBOUTEILLÉE DE FRANCE<br />

Marseille reste la ville la plus embouteillée de France. Tel est<br />

le résultat du classement réalisé par l’index trafic de Tom-<br />

Tom qui fournit un baromètre précis de la congestion automobile<br />

[…]. Concernant la cité phocéenne, l’entreprise livre<br />

un indice de congestion moyen de 40 %. Un taux qui monte<br />

à 74 % à l’heure de pointe du matin et à 81 % à celle du soir.<br />

Concrètement, cela signifie « qu’un automobiliste marseillais<br />

dont le trajet domicile/bureau serait de 30 mn à l’heure où le<br />

trafic est le plus fluide, perd en moyenne 46 mn par jour s’il<br />

effectue ce même trajet aller et retour aux heures de pointe »,<br />

indique TomTom, en précisant toutefois : « […] Le temps<br />

embouteillé,e [ɑ˜butεje]<br />

le trafic<br />

la congestion<br />

la cité phocéenne [fɔseεn]<br />

l’heure (f) de pointe<br />

le trajet<br />

fluide<br />

se dégrader<br />

en queue [ɑ˜kø]<br />

verstopft<br />

der Verkehr<br />

die Überlastung<br />

Marseille<br />

die Stoßzeit<br />

die Strecke<br />

flüssig<br />

sich verschlechtern<br />

<strong>am</strong> Ende<br />

moyen perdu a diminué<br />

de trois minutes par rapport<br />

à la même période<br />

en 2012. » Paris arrive en<br />

deuxième position du<br />

classement, avec un taux<br />

de congestion moyen de<br />

36 %. « Un automobiliste<br />

de la région parisienne<br />

dont le temps de trajet<br />

domicile/bureau serait de<br />

30 mn en condition de<br />

circulation fluide perd en moyenne 44 minutes par jour s’il effectue<br />

ce même trajet aller et retour aux heures de pointe »,<br />

précise encore TomTom. Cette fois, la situation s’est dégradée<br />

puisqu’il s’agit d’une augmentation de quatre minutes<br />

par rapport à 2012, où Paris occupait déjà la même position.<br />

Suivent Lyon, Bordeaux, Toulouse, Montpellier, Strasbourg<br />

et Nantes. Lille arrive en queue de classement.<br />

Gérard Julien/AFP/Getty<br />

30 4/2014


LE MARCHÉ DU TRAVAIL A CHANGÉ EN FRANCE<br />

Des femmes plus nombreuses au travail mais aussi plus<br />

souvent à temps partiel, des contrats plus souvent précaires,<br />

un chômage qui a bondi, not<strong>am</strong>ment parmi les<br />

jeunes : en trente ans, le marché du travail a sensiblement<br />

changé en France, selon l’Insee, pas forcément pour le<br />

meilleur. […] L’Institut national de la statistique note qu’en<br />

2012, la France comptait 6,2 millions d’actifs de plus qu’en<br />

1975, le taux d’activité des 15-64 ans étant passé de 69 %<br />

à 71 %. Les femmes représentent désormais près de la<br />

moitié des actifs contre 39 % en 1975. Mais en trente ans,<br />

le temps partiel s’est aussi fortement développé, surtout<br />

pour les femmes. Parmi celles qui travaillent, 30 % sont à<br />

temps partiel contre 16 % en 1975, ce qu’elles ne souhaitent<br />

pas dans près d’un tiers des cas.<br />

Les contrats de travail temporaires sont par ailleurs de plus<br />

en plus nombreux, en particulier parmi les jeunes : en 2012,<br />

52 % des salariés de moins de 24 ans sont en CDD, en intérim<br />

ou apprentissage. Ils n’étaient que 18 % en 1982. D’une<br />

façon générale, le CDI a reculé en trente ans, mais reste très<br />

majoritaire, passant de 94 % à 87 %. Sur le front du chômage,<br />

l’Insee rappelle qu’entre 1975 et 2012, le chômage a<br />

connu dix ans de hausse puis des fluctuations entre 7,4 %<br />

et 10,7 %. L’institut note que les différences par âge sont de<br />

plus en plus marquées, le taux de chômage des jeunes de<br />

moins de 15-24 ans étant not<strong>am</strong>ment passé de 6,8 % en<br />

1975 à 23,9% en 2012. L’Insee note qu’en la matière, l’absence<br />

de diplômes est plus pénalisante que par le passé.<br />

à temps partiel [atɑ˜parsjεl] Teilzeit<br />

bondir<br />

sprunghaft ansteigen<br />

l’Insee (Institut national de la statis- staatliches Institut für Statistik und<br />

tique et des études économiques) Wirtschaftsstudien<br />

pas forcément<br />

nicht unbedingt<br />

l’actif (m)<br />

der Erwerbstätige<br />

désormais [dezɔrmε]<br />

jetzt<br />

le CDD (contrat à durée déterminée) der befristete Arbeitsvertrag<br />

l’intérim (m)<br />

die Zeitarbeit<br />

l’apprentissage (m)<br />

die Ausbildung<br />

le CDI (contrat à durée indéterminée) der unbefristete Arbeitsvertrag<br />

marqué,e<br />

ausgeprägt<br />

pénalisant,e<br />

nachteilig<br />

Klasse<br />

Unterricht!<br />

Vielfalt für Ihr Klassenzimmer!<br />

Exklusiv für Lehrer: Begleitmaterial, Kopiervorlagen<br />

und Tipps in der Unterrichtsbeilage.<br />

Gratis<br />

zum<br />

Lehrer-<br />

Abo!<br />

Bestellen Sie jetzt!<br />

+49 (0)89/8 56 81-150 www.spotlight-verlag.de/lehrerzimmer


LANGUE<br />

Règles gr<strong>am</strong>maticales, orthographe, exercices<br />

Le texte ci-dessous contient les règles que nous traitons ce mois-ci :<br />

➔ ORTHOGRAPHE: les numéraux cardinaux | ➔ GRAMMAIRE: la place des adjectifs<br />

DR<br />

EXTRAIT DE…<br />

<strong>La</strong> liste de mes envies<br />

GRÉGOIRE DELACOURT<br />

J’ai rendez-vous à la Française<br />

des Jeux à Boulogne-Billancourt,<br />

en région parisienne<br />

(+ <strong>La</strong> place des adjectifs,<br />

p. 33). J’ai pris le train tôt ce<br />

matin. J’ai dit à Jo que j’avais<br />

des fournisseurs à voir. Je rentrerai<br />

tard, ne m’attends pas. Il<br />

m’a accompagnée jusqu’à la<br />

gare, puis il a couru jusqu’à<br />

l’usine pour être à l’heure à sa<br />

formation. Dans le train, je pense aux rêves des jumelles, à<br />

leurs désillusions chaque vendredi soir, quand les boules tombent<br />

et portent d’autres numéros que leurs numéros. Je pense<br />

à tout ce que m<strong>am</strong>an n’a pas eu, dont elle rêvait et que je pourrais<br />

lui offrir désormais: un voyage sur le Nil, une veste Saint-<br />

<strong>La</strong>urent, une femme de ménage, une couronne en cér<strong>am</strong>ique<br />

au lieu de cette horrible couronne […] qui ternit son merveilleux<br />

sourire, un appartement rue des Teinturiers et une soirée<br />

à Paris. Ma mère me manque autant qu’au jour de sa chute. À<br />

qui dois-je donner dix-huit millions cinq cent quarante-sept<br />

mille trois cent un euros et vingt-huit centimes (+ Les numéraux<br />

cardinaux, p. 33) pour qu’elle revienne ? Je pense à moi, à<br />

tout ce qui me serait possible maintenant et je n’ai envie de<br />

rien. Rien que tout l’or du monde puisse offrir.<br />

L’hôtesse me fait attendre dans un petit salon. Peu de temps<br />

après, elle revient me chercher et me conduit jusqu’au bureau<br />

d’un certain Hervé Meunier qui m’accueille les bras ouverts.<br />

[…] Mettez-vous à votre aise. Vous êtes ici chez vous<br />

maintenant. Mon chez-moi est un grand bureau, une climatisation<br />

douce diffuse un air agréable et au-delà des vitres, il y<br />

a d’autres immeubles de bureaux. On dirait d’immenses tableaux.<br />

C’est ici le point de départ des vies nouvelles.<br />

1<br />

Trouvez dans le texte la traduction<br />

française des mots suivants.<br />

(solutions p. 37)<br />

1. die Zahnkrone = ......................................................<br />

2. die Fortbildung = ....................................................<br />

3. das Lächeln = .........................................................<br />

4. die Empfangsd<strong>am</strong>e = ..............................................<br />

5. das Gemälde = ........................................................<br />

6. die Fensterscheibe = ................................................<br />

7. die Kugel = .............................................................<br />

8. die Klimaanlage = ..................................................<br />

2<br />

Vrai ou faux ? Cochez.<br />

(solutions p. 37)<br />

1. <strong>La</strong> narratrice a gagné au loto.<br />

2. Elle doit se rendre à Boulogne-Billancourt.<br />

3. Jo ne connaît pas la vraie raison pour laquelle<br />

elle doit y aller.<br />

4. <strong>La</strong> narratrice a raté son train.<br />

5. Sa mère lui manque.<br />

6. <strong>La</strong> narratrice voudrait voyager et s’acheter<br />

des vêtements de marque.<br />

7. L’hôtesse l’accueille les bras ouverts.<br />

8. Puis elle est reçue par Hervé Meunier.<br />

mittel<br />

mittel<br />

V | F<br />

n | n<br />

n | n<br />

n | n<br />

n | n<br />

n | n<br />

n | n<br />

n | n<br />

n | n<br />

avoir rendez-vous<br />

la Française des Jeux<br />

le fournisseur<br />

l’usine (f)<br />

à l’heure<br />

les jumelles (f/pl)<br />

la désillusion<br />

einen Termin haben<br />

die staatliche<br />

Lotteriegesellschaft<br />

der Lieferant<br />

die Fabrik<br />

pünktlich<br />

die Zwillinge<br />

die Enttäuschung<br />

désormais [dezɔrmε]<br />

ternir<br />

la chute<br />

revenir chercher<br />

conduire<br />

accueillir les bras ouverts<br />

[akjirlebrɑzuvεr]<br />

jetzt<br />

beeinträchtigen<br />

hier: der Tod<br />

holen kommen<br />

führen, bringen<br />

mit offenen Armen<br />

empfangen<br />

se mettre à son aise<br />

[asɔ˜nεz]<br />

chez vous<br />

diffuser<br />

le point de départ<br />

la narratrice<br />

es sich gemütlich<br />

machen<br />

zu Hause<br />

verbreiten<br />

der Beginn<br />

die Erzählerin<br />

32 4/2014


Pages réalisées par Chantal Nagat-Hoffmann<br />

ORTHOGRAPHE<br />

Les numéraux cardinaux<br />

1. Le trait d’union<br />

a. On met un trait d’union entre les dizaines et les unités,<br />

soit de «dix-sept» à «quatre-vingt-dix-neuf».<br />

Mais on ne met pas de trait d’union s’il y a coordination<br />

avec et.<br />

vingt et un, trente et un…<br />

b. On ne met généralement pas de trait d’union entre les<br />

centaines, milliers, millions, etc.<br />

cent un, trois mille, un million trois cent cinquante<br />

mille…<br />

2. <strong>La</strong> marque du pluriel<br />

a. Vingt s’écrit…<br />

– sans s lorsqu’il exprime « une seule » vingtaine ou<br />

lorsqu’il est suivi d’un autre nombre.<br />

vingt, vingt et un, vingt-deux, quatre-vingt-un…<br />

–avec s dans «quatre-vingts», donc non suivi d’un autre<br />

nombre.<br />

b. Cent s’écrit…<br />

– sans s lorsqu’il exprime « une seule » centaine ou<br />

lorsqu’il est suivi d’un autre nombre.<br />

cent, cent un, deux cent un…<br />

– avec s lorsqu’il exprime plus d’une centaine et non suivi<br />

d’un autre nombre.<br />

deux cents, trois cents…<br />

c. Mille s’écrit toujours sans s.<br />

mille, deux mille, trois mille…<br />

d. Millier, million et milliard sont des substantifs. Ils prennent<br />

donc toujours un s au pluriel.<br />

deux milliers, trois millions cinq cent trois mille…<br />

3<br />

Écrivez les nombres suivants en lettres.<br />

(solutions p. 37)<br />

<strong>La</strong> place des adjectifs<br />

A. Règles générales<br />

a. En français, les adjectifs sont généralement placés après le<br />

nom.<br />

un air agréable, une personne sympathique, un objet<br />

pratique…<br />

● Les adjectifs exprimant une couleur, une forme, une caracté ris -<br />

tique physique ou une origine sont toujours placés après le nom.<br />

une robe rouge, un visage ovale…<br />

la région parisienne, le drapeau français…<br />

Remarque:<br />

mittel<br />

1. 137 : .........................................................................<br />

2. 320 : .........................................................................<br />

3. 480 : .........................................................................<br />

4. 600 : .........................................................................<br />

5. 5000 : .........................................................................<br />

6. 6899 : .........................................................................<br />

Toutefois, s’ils font partie d’un nom composé, ils sont placés<br />

devant le nom.<br />

un rond-point, un rouge-gorge…<br />

● De même, les participes passés ou participes présents utilisés<br />

comme adjectifs sont toujours placés après le nom.<br />

une personne fatiguée, un livre intéressant…<br />

b. Certains adjectifs composés d’une ou deux syllabes et fréquemment<br />

utilisés, comme petit, grand, gros, joli, beau, bon, jeune,<br />

vieux, même, autre…, sont généralement placés devant le nom.<br />

un petit salon, un grand bureau, d’autres numéros…<br />

le trait d’union<br />

la dizaine<br />

l’unité (f)<br />

la coordination<br />

la centaine<br />

der Bindestrich<br />

die Zehnerzahl,<br />

der Zehner<br />

die Einerzahl, der Einer<br />

die Beiordnung<br />

die Hunderterzahl<br />

le millier [milje]<br />

la marque du pluriel<br />

exprimer<br />

l’air (m)<br />

physique [fizik]<br />

l’origine (f)<br />

die Tausenderzahl<br />

der Plural<br />

stehen für<br />

das Äußere<br />

körperlich<br />

die Herkunft<br />

le drapeau<br />

composé,e<br />

le rond-point<br />

le rouge-gorge<br />

la syllabe [si(l)lab]<br />

fréquemment<br />

die Flagge<br />

zus<strong>am</strong>mengesetzt<br />

der Kreisverkehr<br />

das Rotkehlchen<br />

die Silbe<br />

häufig<br />

4/2014<br />

33


LANGUE<br />

Remarque:<br />

Les adjectifs numéraux ordinaux sont toujours placés devant<br />

le nom.<br />

le premier candidat, le deuxième tome…<br />

B. Les cas particuliers<br />

a. Certains adjectifs généralement placés après le nom et utilisés<br />

en particulier pour la description d’une chose ou d’une<br />

personne (taille, esthétique, caractère, goût, etc.) peuvent être<br />

placés devant le nom si le locuteur ou narrateur veut mettre<br />

l’accent sur l’adjectif.<br />

cette horrible couronne<br />

son merveilleux sourire<br />

d’immenses tableaux<br />

●<br />

●<br />

●<br />

●<br />

●<br />

●<br />

●<br />

●<br />

●<br />

un cher pays (ein <strong>La</strong>nd, das einem lieb ist)<br />

un pays cher (ein teures <strong>La</strong>nd)<br />

un curieux vendeur (ein merkwürdiger Verkäufer)<br />

un vendeur curieux (ein neugieriger Verkäufer)<br />

un drôle d’acteur (ein selts<strong>am</strong>er Schauspieler)<br />

un acteur drôle (ein lustiger Schauspieler)<br />

un sacré livre (ein unglaubliches Buch)<br />

un livre sacré (ein heiliges Buch)<br />

de sales affaires (schmutzige Geschäfte)<br />

des affaires sales (schmutzige Sachen)<br />

une femme pauvre (eine arme Frau)<br />

une pauvre femme (eine bedauernswerte Frau)<br />

un propre magasin (ein eigenes Geschäft)<br />

un magasin propre (ein sauberes Geschäft)<br />

une seule personne (eine einzige Person)<br />

une personne seule (eine eins<strong>am</strong>e Person)<br />

une vraie histoire (eine echte Geschichte)<br />

une histoire vraie (eine wahre Geschichte)<br />

b. Enfin, certains adjectifs ont un sens différent selon qu’ils<br />

sont placés devant ou après le nom.<br />

Remarques :<br />

●<br />

●<br />

●<br />

un ancien château (ein ehemaliges Schloss)<br />

un château ancien (ein altes Schloss)<br />

un brave homme (ein anständiger Mann)<br />

un homme brave (ein tapferer Mann)<br />

une certaine preuve (ein gewisser Beweis)<br />

un preuve certaine (ein sicherer Beweis)<br />

4<br />

Mettez l’adjectif entre parenthèses à la<br />

bonne place et accordez-le si nécessaire.<br />

(solutions p. 37)<br />

1. (gros) Il aime les .................... voitures ...................<br />

2. (noir) Elle portait une ................. robe ....................<br />

3. (premier) Il est au ................. étage ..........................<br />

4. (prochain) On se voit .............. jeudi .................. ?<br />

5. (rond) Il a acheté une ................... table ...................<br />

6. (vieux) C’est une ................... histoire .....................<br />

7. (autre) Vous préférez un .............. jour ...................?<br />

8. (joli) C’est une .................... région .........................<br />

Mehr Übungen unter www.ecoute.de/langue/gr<strong>am</strong>maire<br />

leicht<br />

● Les adjectifs « prochain » et « dernier » sont placés devant le<br />

nom lorsqu’il s’agit d’une série.<br />

le prochain candidat, la dernière fois…<br />

● Ils sont placés après le nom lorsqu’il s’agit d’une date.<br />

la semaine dernière, le mois prochain…<br />

5<br />

Traduisez les expressions suivantes.<br />

(solutions p. 37)<br />

schwer<br />

1. ein echtes Problem : .........................................<br />

2. eine eins<strong>am</strong>e Person : .........................................<br />

3. eine einzige Übung : .........................................<br />

4. meine eigene Wohnung : .........................................<br />

5. ein teures Auto : .........................................<br />

6. ein gewisses Alter : .........................................<br />

7. ein lustiger Film : .........................................<br />

8. ein neugieriger Kollege : ......................................<br />

l’adjectif (m) numéral<br />

ordinal<br />

le tome [tɔm]<br />

das Ordinalzahladjektiv<br />

der Band<br />

le locuteur<br />

mettre l’accent [laksɑ˜]<br />

sur<br />

der Sprecher<br />

betonen<br />

la série<br />

accorder [akɔrde]<br />

die Reihe<br />

angleichen<br />

34 4/2014


Cartes réalisées par Ayse Istutan et Alix Royère.<br />

Qui a dit…<br />

?<br />

« Qui m’aime me suive ! »<br />

4/2014<br />

Expressions imagées<br />

CARTES<br />

Lieux célèbres en France<br />

Le musée Robert-Tatin<br />

4/2014<br />

Mots d’aujourd’hui<br />

les doigts dans le nez [ledwadɑ˜ləne]<br />

la selfie<br />

[sεlfi]<br />

4/2014<br />

4/2014<br />

Logo<br />

Les jolis mots<br />

le torticolis<br />

[tɔrtikɔli]<br />

4/2014<br />

4/2014<br />

Les homonymes<br />

Les habitants de…<br />

© Illu. K.T. Webster, DR, Mayenne Tourisme<br />

1. le but<br />

2. la butte<br />

4/2014<br />

Comment appelle-t-on<br />

les habitants de Caen [kɑ˜] ?<br />

4/2014


CARTES<br />

Lieux célèbres en France<br />

Situé à Cossé-le-Vivien (Pays-de-la-Loire), le musée du<br />

peintre, sculpteur et cér<strong>am</strong>iste Robert Tatin (1902-1983)<br />

abrite de nombreuses sculptures de l’artiste, aussi insolites<br />

que colossales.<br />

Qui a dit…<br />

»Wer mich liebt, der folgt mir!«<br />

Voilà ce que déclara Philippe VI, roi de France de 1328 à<br />

1350, lors de la bataille de Cassel (en Flandre) afin de fédérer<br />

ses troupes autour de lui. Et il remporta la victoire.<br />

le sculpteur [skyltr]<br />

le cér<strong>am</strong>iste<br />

qc abrite qc<br />

insolite<br />

der Bildhauer<br />

der Ker<strong>am</strong>iker<br />

etw. befindet sich in etw.<br />

ungewöhnlich<br />

déclarer<br />

fédérer<br />

remporter<br />

ausrufen<br />

vereinen<br />

erringen<br />

4/2014<br />

4/2014<br />

Mots d’aujourd’hui<br />

Autoportrait réalisé avec un téléphone portable ou une<br />

webc<strong>am</strong>, puis mis en ligne sur les réseaux sociaux.<br />

Expressions imagées<br />

Sans effort, très facilement.<br />

« Il a fait son devoir de maths les doigts dans le nez. En cinq<br />

minutes, c’était bouclé ! »<br />

l’autoportrait (m)<br />

mis,e en ligne<br />

le réseau<br />

das Selbstporträt<br />

online gestellt<br />

das Netzwerk<br />

l’effort [lefɔr] (m)<br />

bouclé,e<br />

die Mühe<br />

erledigt<br />

4/2014<br />

4/2014<br />

Les jolis mots<br />

Logo<br />

Douleur, gêne provenant d’une position pénible du cou.<br />

« Hier soir, j’ai dormi sur le sofa. Et ce matin, je me suis réveillé<br />

avec un torticolis. »<br />

Il s’agit du logo « don du sang » de l’EFS (Établissement<br />

français du sang), dont la mission première est d’inciter<br />

les gens à donner leur sang.<br />

la gêne<br />

provenir de<br />

la position<br />

pénible<br />

die Beschwerden<br />

kommen von<br />

die Haltung<br />

unbequem<br />

le don du sang [dɔ˜dysɑ˜]<br />

l’établissement (m) du sang<br />

la mission première<br />

inciter<br />

die Blutspende<br />

der Blutspendedienst<br />

die Hauptaufgabe<br />

ermuntern<br />

4/2014<br />

4/2014<br />

Les habitants de…<br />

les Caennais et les Caennaises.<br />

Les homonymes<br />

1. • En sport, point obtenu quand le ballon franchit une<br />

certaine ligne.<br />

• Chacune des deux limites d’un terrain de jeu.<br />

• Point visé, objectif<br />

2. Petit monticule de terre.<br />

franchir<br />

visé,e<br />

le monticule<br />

überqueren<br />

angestrebt<br />

der Hügel<br />

4/2014<br />

4/2014


LANGUE<br />

Révisions du mois précédent<br />

6<br />

Soulignez la forme correcte.<br />

(solutions ci-dessous)<br />

mittel<br />

1. Nous souhaitons votre co-opération/coopération au<br />

nouveau projet.<br />

2. Et vous, aimez-vous les danses latino <strong>am</strong>éricaines/<br />

latino- <strong>am</strong>éricaines ?<br />

3. Nous nous sommes parlé en tête à tête/tête-à-tête.<br />

4. Le médecin m’a prescrit un antiinfl<strong>am</strong>matoire/<br />

anti-infl<strong>am</strong>matoire.<br />

5. Vous prenez des cours de conduite dans quelle<br />

auto-école/auto école?<br />

6. Je voudrais deux croissants, s’il-vous-plaît/s’il vous<br />

plaît.<br />

7. Cette école organise des stages multiculturels/<br />

multi-culturels.<br />

8. Les non-résidents/non résidents n’ont pas les<br />

mêmes droits que les résidents.<br />

9. Vous devriez visiter l’archi-pel/l’archipel des Glénans.<br />

10. Nous avons reçu la quasi-totalité/quasi totalité de<br />

notre commande.<br />

7<br />

(solutions<br />

Complétez les phrases suivantes avec l’adjectif ou le pronom indéfini qui convient.<br />

ci-dessous)<br />

quelqu’un – quelques – chaque – chacun – aucun – aucune – certaines – tous<br />

mittel<br />

1. Cette émission est diffusée ..................................... soir.<br />

2. Je n’ai ......................... idée des résultats aux ex<strong>am</strong>ens.<br />

3. Isabelle a invité ................................................ copains.<br />

4. As-tu lu .................................. les livres de cet auteur ?<br />

5. Parmi ces spécialités, ......................... sont délicieuses.<br />

6. ................. de nous a préparé quelque chose à manger.<br />

7. Je peux vous aider ? Vous cherchez ............................?<br />

8. ........................................ de ses <strong>am</strong>is n’est venu la voir.<br />

prescrire [prεskrir]<br />

le cours de conduite<br />

le stage<br />

verschreiben<br />

die Fahrstunde<br />

der Kurs, das Praktikum<br />

le résident<br />

la commande<br />

l’émission (f)<br />

der Anwohner<br />

die Bestellung<br />

die Sendung<br />

diffuser<br />

le copain<br />

ausstrahlen<br />

der Freund<br />

Solutions des pages 32, 33, 34 et 37<br />

1. 1. la couronne ; 2. la formation ; 3. le sourire ; 4. l’hôtesse ; 5. le<br />

tableau ; 6. la vitre ; 7. la boule ; 8. la climatisation.<br />

2. 1. vrai ; 2. vrai ; 3. vrai ; 4. faux ; 5. vrai ; 6. faux ; 7. faux ; 8. vrai.<br />

3. 1. cent trente-sept ; 2. trois cent vingt ; 3. quatre cent quatre-vingts ;<br />

4. six cents ; 5. cinq mille ; 6. six mille huit cent quatre-vingt-dix-neuf.<br />

4. 1. Il aime les grosses voitures. ; 2. Elle portait une robe noire. ; 3. Il est<br />

au premier étage. ; 4. On se voit jeudi prochain ? ; 5. Il a acheté une<br />

table ronde. ; 6. C’est une vieille histoire. ; 7. Vous préférez un autre<br />

jour ? ; 8. C’est une jolie région.<br />

5. 1. un vrai problème ; 2. une personne seule ; 3. un seul exercice ;<br />

4. mon propre appartement ; 5. une voiture chère ; 6. un certain âge ;<br />

7. un film drôle ; 8. un collègue curieux.<br />

6. Les termes corrects sont : 1. coopération ; 2. latino-<strong>am</strong>éricaines ;<br />

3. tête-à-tête (unter vier Augen); 4. anti-infl<strong>am</strong>matoire (entzündungshemmend);<br />

5. auto-école ; 6. s’il vous plaît ; 7. multiculturels ; 8. nonrésidents<br />

; 9. archipel ; 10. quasi-totalité (hier: fast alles).<br />

7. 1. chaque ; 2. aucune ; 3. quelques ; 4. tous ; 5. certaines ; 6. Chacun;<br />

7. quelqu’un ; 8. Aucun.<br />

4/2014<br />

37


FRANZÖSISCH<br />

FÜR DEN<br />

URLAUB<br />

10<br />

TRAUMSTADT AM ATLANTIK<br />

GRATIS<br />

EXTRA-BOOKLET<br />

Französisch für den Urlaub<br />

SITUATIONS TYPIQUES<br />

pour u sir vos vacances en France<br />

POLITIQUE Les présidents et les femmes<br />

DÉBAT Faut-il ouvrir les magasins le dimanche ?<br />

TRADITIONS Les plumes du Limousin<br />

04<br />

2014<br />

Deutschland ¤ 6,90<br />

CH sfr 12,40<br />

A · F · L : ¤ 7,50<br />

Deutschland ¤ 3,80<br />

CH sfr 6,85 · A · F · L : ¤ 4,10<br />

LANGUE<br />

Jeux<br />

Vous voulez<br />

plus de jeux et<br />

d’exercices ?<br />

Abonnez-vous à<br />

<strong>Écoute</strong> Plus!<br />

+ www.ecoute.de/ueben<br />

✔ exercices<br />

✔ jeux<br />

✔ expressions<br />

✔ tests<br />

plus<br />

TYPISCH FRANZÖSISCH !<br />

LES COURSES DE TAUREAUX<br />

GRAMMAIRE<br />

• L’orthographe des numéraux<br />

cardinaux<br />

• <strong>La</strong> place des<br />

TYPISCH FRANZÖSISCH!<br />

adjectifs<br />

LA ROCHELLE<br />

LA LANGUE<br />

DE BOIS<br />

04<br />

2014<br />

Associez chaque créateur de mode à son<br />

1 vêtement. (solutions ci-dessous)<br />

a. Courrèges c. Sonia Rykiel<br />

b. Yves Saint <strong>La</strong>urent d. Coco Chanel<br />

1. la robe trapèze 2. la robe tricot<br />

schwer<br />

3 (solutions<br />

Cochez ce qui est correct.<br />

ci-dessous)<br />

mittel<br />

1. Un célèbre couturier français était propriétaire de la<br />

villa Majorelle de Marrakech. De qui s’agit-il ?<br />

a. n Christian Dior<br />

b. n Pierre Balmain<br />

c. n Yves Saint <strong>La</strong>urent<br />

2. Qui a dit : « <strong>La</strong> mode se démode, le style j<strong>am</strong>ais » ?<br />

a. n Coco Chanel<br />

b. n Pierre Cardin<br />

c. n Karl <strong>La</strong>gerfeld<br />

2<br />

3. le smoking pour<br />

femme<br />

Quelle ville du Sud de la France est<br />

connue pour la fabrication de parfums ?<br />

Un tiret correspond à une lettre<br />

manquante. (solutions ci-dessous)<br />

LA VILLE DE G_ _ _ _E<br />

Solutions de la page 38<br />

4. la veste couture<br />

1. ___ 2. ___ 3. ___ 4. ___<br />

leicht<br />

1. 1-b ; 2-c ; 3-a ; 4-d.<br />

2. <strong>La</strong> ville de Grasse.<br />

3. 1-c ; 2-a ; 3-b.<br />

4. 1. retourner sa veste (sein Mäntelchen nach dem Wind hängen) ;<br />

2. qn se moque de qc comme de sa première chemise (etw. kümmert<br />

jn nicht im Geringsten); 3. trouver chaussure à son pied (die Richtige,<br />

den/das Richtige finden); 4. se serrer la ceinture (den Gürtel enger<br />

schnallen).<br />

Abaca (3), AFP/Getty (1), Thinkstock (4)<br />

3. <strong>La</strong>quelle de ces actrices était l’égérie d’Yves Saint<br />

<strong>La</strong>urent ?<br />

a. n Brigitte Bardot<br />

b. n Catherine Deneuve<br />

c. n Michèle Morgan<br />

Devinez de quelle expression idiomatique<br />

4 il s’agit. (solutions ci-dessous)<br />

1. retourner sa<br />

le couturier<br />

le propriétaire<br />

se démoder<br />

l’égérie (f)<br />

der Modeschöpfer<br />

der Besitzer<br />

aus der Mode kommen<br />

die Muse<br />

leicht<br />

........................................................................................<br />

2. se moquer de qc comme de sa première<br />

........................................................................................<br />

3. trouver à son pied<br />

........................................................................................<br />

4. se serrer la<br />

........................................................................................<br />

38 4/2014


Mots fléchés réalisés par Monika Schumacher<br />

<strong>La</strong> solution du mois<br />

précédent est:<br />

«Plus on se hâte,<br />

moins on avance»<br />

»Wer eilt, gewinnt nicht.«<br />

4/2014<br />

39


COMMENT VOUS SENTEZ-VOUS… AU QUOTIDIEN ?<br />

De mauvaise humeur<br />

Trifft es wirklich zu, dass die Franzosen brummig, verdrießlich,<br />

bärbeißig, grantig… sind? Lernen Sie das Vokabular<br />

der schlechten <strong>La</strong>une. Von Stéphane Jarre. mittel<br />

nana productions/SIPA<br />

On dit que les Français sont perpétuellement<br />

de mauvaise humeur,<br />

qu’ils sont toujours<br />

prêts à râler, à rouspéter et qu’ils<br />

s’emportent facilement. Les sondages<br />

qui portent sur l’humeur des Français<br />

révèlent aussi ce mécontentement<br />

permanent. Ils se plaignent le plus<br />

souvent de la situation politique de<br />

leur pays, de leur gouvernement et de<br />

leur président. Pourtant, les Français<br />

ne sont pas les créateurs du personnage<br />

de Grincheux, l’un des sept<br />

nains du conte Blanche-Neige et revisité<br />

par le producteur <strong>am</strong>éricain Walt<br />

Disney. Et la bande dessinée dans laquelle<br />

se trouve le Schtroumpf grognon<br />

n’est pas d’origine française<br />

mais belge. <strong>La</strong> mauvaise humeur<br />

n’est donc pas une exclusivité française,<br />

même si l’Hexagone en a fait<br />

un sport national!<br />

Quelques expressions<br />

• être de mauvais poil (f<strong>am</strong>.) : être de mauvaise humeur, irritable.<br />

« Ne va pas voir le chef aujourd’hui, il est de mauvais poil ! »<br />

• être mal luné,e (f<strong>am</strong>.) : être d’une humeur désagréable. « Je ne sais<br />

pas ce que tu as ce matin, mais qu’est-ce que tu peux être mal lunée ! »<br />

• se lever du pied gauche : être irritable depuis le début de la journée.<br />

« C’est incroyable ! On ne peut rien te dire sans que tu te fâches ! Tu t’es<br />

levé du pied gauche ce matin ? »<br />

• être dans un mauvais jour : être de mauvaise humeur, réagir néga -<br />

tive ment à tout. « Je crois qu’elle est dans un mauvais jour, dès qu’on lui<br />

parle, elle s’énerve. »<br />

• être grognon (plutôt enfantin) : être râleur, mécontent. « Mon petit-fils<br />

est grognon en ce moment, il n’est j<strong>am</strong>ais satisfait. »<br />

• être d’une humeur de chien : être d’une humeur exécrable. « En ce<br />

moment, mon mari est d’une humeur de chien, ça devient insupportable. »<br />

• ne pas être à prendre avec des pincettes : être de très mauvaise<br />

humeur, inabordable. « Elle n’est pas à prendre avec des pincettes, qu’estce<br />

qu’elle peut être désagréable. »<br />

• ne pas être commode: ne pas avoir un caractère facile. « J’ai téléphoné<br />

à ton bureau et je suis tombé sur quelqu’un qui n’était pas commode. »<br />

(être) de mauvaise schlecht gelaunt<br />

humeur<br />

(sein)<br />

perpétuellement ständig<br />

râler<br />

meckern<br />

rouspéter<br />

schimpfen<br />

s’emporter<br />

aufbrausen<br />

le sondage<br />

die Umfrage<br />

porter sur<br />

betreffen<br />

se plaindre<br />

sich beklagen<br />

le gouvernement die Regierung<br />

Grincheux<br />

Brummbär<br />

le nain<br />

der Zwerg<br />

le conte<br />

das Märchen<br />

Blanche-Neige Schneewittchen<br />

le Schtroumpf grognon Muffi;<br />

le Schtroumpf<br />

der Schlumpf<br />

Quelques expressions<br />

le poil<br />

das (Körper)Haar<br />

irritable<br />

reizbar<br />

mal luné,e<br />

übellaunig<br />

se fâcher<br />

böse werden<br />

dès que<br />

sobald<br />

s’énerver<br />

sich aufregen<br />

grognon,ne<br />

mürrisch<br />

enfantin,e<br />

kindisch, kindlich<br />

râleur,se<br />

brummig, motzig<br />

exécrable<br />

scheußlich<br />

insupportable<br />

unerträglich<br />

qn n’est pas à prendre mit jm ist nicht gut<br />

avec des pincettes Kirschen essen<br />

inabordable<br />

unzugänglich<br />

ne pas être commode schwierig sein<br />

tomber sur<br />

geraten an<br />

40 4/2014


L’EXPRESSION DE LA MAUVAISE HUMEUR<br />

• Une personne de mauvaise humeur se met en colère<br />

facilement, elle peut même être dans une colère noire.<br />

« Il faut l’éviter, elle est dans une colère noire ! »<br />

• Si on dérange une personne de mauvaise humeur, on<br />

risque de se faire recevoir, c’est-à-dire d’être mal accueilli.<br />

« Oh là là ! Je lui ai demandé un conseil tout à l’heure, mais<br />

je me suis fait recevoir ! J’en suis encore tout secoué. »<br />

CITATION<br />

« Les Français sont des Italiens de mauvaise humeur. »<br />

UN PEU D’HISTOIRE…<br />

Jean Cocteau (poète, artiste du XX e siècle)<br />

L’empereur Napoléon I er appelait ses soldats les plus expérimentés<br />

et les plus fidèles ses « grognards », parce qu’ils<br />

se plaignaient tout le temps de leurs conditions de vie.<br />

• Une personne de mauvaise humeur se fâche souvent<br />

pour un rien. Elle peut vite prendre la mouche. « Je lui ai<br />

dit d’attendre une minute avant de venir l’aider, mais il a<br />

pris la mouche et est parti en claquant la porte. »<br />

• Une personne de mauvaise humeur a tendance à être<br />

mécontente de tout, à râler tout le temps, à piquer une colère<br />

pour rien. « Je lui ai demandé de reboucher le dentifrice.<br />

Ça ne lui a pas plu et il a piqué une grosse colère ! Il<br />

est vraiment de mauvaise humeur en ce moment. »<br />

se mettre en colère<br />

être dans une colère noire<br />

se faire recevoir<br />

être mal accueilli,e [akji]<br />

secoué,e<br />

prendre la mouche<br />

claquer<br />

piquer une colère<br />

reboucher<br />

Un peu d’histoire…<br />

expérimenté,e<br />

les conditions (f/pl) de vie<br />

wütend werden<br />

fuchsteufelswild sein<br />

eins auf den Deckel bekommen<br />

unfreundlich behandelt werden<br />

erschüttert<br />

eingeschnappt sein<br />

zuschlagen<br />

einen Wutanfall bekommen<br />

zumachen<br />

erfahren<br />

die Lebensbedingungen<br />

Mehr Sprache<br />

können Sie<br />

nirgendwo shoppen.<br />

Kompetent. Persönlich. Individuell.<br />

Alles, was Sie wirklich brauchen, um eine Sprache zu lernen:<br />

Bücher und DVDs in Originalsprache, Lernsoftware<br />

und vieles mehr.<br />

Klicken und Produktvielfalt entdecken:<br />

www.sprachenshop.de


Mit Englisch<br />

ganz nach oben!<br />

Englisch für den Beruf: Sprachtraining und interkulturelles<br />

Know-how für mehr Erfolg. Alle zwei Monate neu.<br />

4<br />

Magazine<br />

zum Preis<br />

von 3!*<br />

Bestellen Sie jetzt!<br />

www.business-spotlight.de/4fuer3 +49 (0)89/8 56 81-16<br />

* Kennenlern-Angebot für Neu-Abonnenten: 4 Ausgaben Business Spotlight zum Preis von 3 (€ 34,50 / SFR 51,75).


LETTRE DE PARIS<br />

Grand chaos<br />

de printemps<br />

Das Ausmisten im Frühling bringt viel zum Vorschein – nur<br />

nicht das, was man sucht. Von Stéphanie Barioz. mittel<br />

Le printemps, c’est la saison du<br />

rangement. Un rayon de soleil<br />

filtre, et c’est parti pour la<br />

chasse au(x) trésor(s): vous rassemblez<br />

les affaires d’hiver, vous ouvrez<br />

les placards, vous vous attaquez à la<br />

pile de papiers sur le bureau. Vous<br />

le rangement<br />

das Aufräumen<br />

filtrer<br />

durchdringen<br />

c’est parti pour los geht<br />

la chasse au trésor die Schatzsuche<br />

le placard [plakar] der Schrank<br />

la pile<br />

der Stapel<br />

englouti,e<br />

begraben<br />

la poussière<br />

der Staub<br />

méconnaissable unkenntlich<br />

ringard,e<br />

altmodisch<br />

audacieux,se<br />

gewagt<br />

l’escarpin (m)<br />

der Pumps<br />

le talon<br />

der Absatz<br />

immettable<br />

untragbar<br />

taché,e<br />

befleckt<br />

gratter<br />

kratzen<br />

le régime<br />

die Diät<br />

enfiler<br />

anziehen<br />

oser<br />

wagen<br />

la sacoche<br />

die Umhängetasche<br />

la pochette<br />

das Täschchen<br />

le similicuir<br />

das Lederimitat<br />

le boucher<br />

der Fleischer,<br />

der Metzger<br />

les fêtes (f/pl) de fin Weihnachten und<br />

d’année<br />

Neujahr<br />

l’inauguration (f) die Eröffnung<br />

le bijou<br />

der Schmuck<br />

dans la foulée<br />

unmittelbar danach<br />

l’agenda [laʒε˜da] (m) der Terminkalender<br />

exhumer [εɡzyme] zum Vorschein<br />

bringen<br />

il y a belle lurette vor ewigen Zeiten<br />

l’ouvrage (m)<br />

das Werk<br />

acquérir [akerir] kaufen<br />

dénicher<br />

entdecken<br />

la coupure de journal der Zeitungs -<br />

ausschnitt<br />

relater<br />

schildern<br />

déborder de<br />

überquellen vor<br />

le maquillage [makijaʒ] die Schminke<br />

périmé,e<br />

abgelaufen<br />

ébréché,e<br />

angeschlagen<br />

le gant<br />

der Handschuh<br />

tombez sur des vêtements j<strong>am</strong>ais mis,<br />

des milliers de documents non lus,<br />

des collections à peine commencées.<br />

Vous retrouvez des paires de chaussures<br />

englouties sous la poussière.<br />

Méconnaissables, ringardes ou encore<br />

trop audacieuses, comme ces mocassins<br />

jaune citron ou ces escarpins aux<br />

talons de 10 cm, immettables. Vous<br />

retrouvez un manteau blanc taché<br />

quelques jours après son achat, un<br />

pull en mohair qui gratte, un jean mis<br />

de côté en attendant le régime miracle<br />

pour pouvoir l’enfiler de nouveau, un<br />

pantalon en velours marron que vous<br />

n’avez j<strong>am</strong>ais osé remettre depuis les<br />

années 70.<br />

Puis une accumulation de sacs que<br />

vous aviez complètement oubliés. Des<br />

sacoches, des pochettes en cuir, en<br />

similicuir, en plastique. Quelques-uns<br />

offerts par le pharmacien après<br />

l’achat de produits solaires chaque<br />

été, ou par le boucher pour les fêtes<br />

de fin d’année. D’autres obtenus lors<br />

de l’inauguration de la médiathèque,<br />

ou conservés en souvenir d’une<br />

marque de bijoux qui n’existe plus.<br />

Dans la foulée, vous tombez sur des<br />

dizaines d’agendas des années précédentes,<br />

offerts par votre banquier,<br />

votre patron, votre boulanger…<br />

Cette chasse exhume aussi des modes<br />

d’emploi de produits jetés à la poubelle<br />

il y a belle lurette, des publicités<br />

pour des ouvrages que vous n’avez pas<br />

acquis, des piles de magazines que<br />

vous n’avez j<strong>am</strong>ais eu le temps de lire.<br />

Vous dénichez toute une archive de<br />

coupures de journaux relatant des événements<br />

tels qu’un mariage royal ou<br />

« Vous retrouvez<br />

un jean mis de côté<br />

en attendant le<br />

ré gime miracle pour<br />

pouvoir l’enfiler de<br />

nouveau. »<br />

une c<strong>am</strong>pagne politique, que vous<br />

aviez complètement oubliées et qui<br />

n’ont plus aucun intérêt à ce jour.<br />

Tous vos placards débordent de produits<br />

de maquillage, de boîtes de<br />

conserve et de paquets de biscuits périmés<br />

depuis des années, sans compter<br />

les assiettes et les vases ébréchés,<br />

les bijoux et les jouets cassés… Enfin,<br />

je vous le confirme, ce rangement<br />

n’aura livré ni le deuxième gant de<br />

cuir qui vous manque pour faire la<br />

paire, ni votre pull préféré que vous<br />

cherchez partout depuis longtemps, ni<br />

le bout de papier sur lequel vous aviez<br />

noté tous vos codes secrets… Bon<br />

rangement quand même !<br />

■<br />

4/2014<br />

43


SPRACHKURSE UND SPRACHFERIEN<br />

Rubrikanzeigen / annonces classées<br />

FRANZÖSISCH – 13 KM VON PARIS<br />

Privatunterricht für jedes Alter bei Ihrer<br />

Professorin mit langjähriger Erfahrung<br />

Gemütliches Haus mit Garten, Zimmer mit Bad,<br />

B&B, HP, gute französische Küche. Gerne<br />

Begleitung zu den tour. Sehenswürdigkeiten.<br />

Tel. 0033/1 43 04 56 52<br />

E-Mail: fsjukur@yahoo.fr<br />

AlfaSprachReisen<br />

Die schönsten Ziele und die besten<br />

Progr<strong>am</strong>me für Ferien, Freizeit und<br />

Beruf. Informationen und Beratung:<br />

www.alfa-sprachreisen.de<br />

Telefon 0711-61 55 300<br />

www.ecoute.de<br />

Mehr Sprache<br />

können Sie<br />

nirgendwo shoppen.<br />

Themenvorschau<br />

ausgabe 05/14:<br />

• Die C<strong>am</strong>argue<br />

• Das C2RMF und die Meisterwerke<br />

Themenvorschau<br />

anzeigenschluss: 26.03.14, Erstverkaufstag: 30.04.14<br />

ausgabe 06/14:<br />

• Die Geheimnisse von Versailles<br />

• Das Stade Roland-Garros<br />

anzeigenschluss: 23.04.14, Erstverkaufstag: 28.05.14<br />

ausgabe 07/14:<br />

• Das Gartenfestival von Chaumont<br />

• Frankreich von außen betrachtet<br />

anzeigenschluss: 21.05.14, Erstverkaufstag: 25.06.14<br />

Änderungen vorbehalten.<br />

SPRACHPRoDUKtE<br />

DIALOG<br />

Sprachreisen & Sprachkurse weltweit<br />

DIALOG-SPRACHREISEN<br />

T. 0761 286470 • www.dialog.de<br />

Französischkurse im<br />

alten Kulturland der Dordogne<br />

Mit viel Freude in lockerem<br />

Ambiente lernen<br />

(Qualifizierter Unterricht/Kleingruppen)<br />

Dem <strong>La</strong>nd und den Menschen begegnen<br />

Selber den Löffel schwingen in den<br />

Kochkursen<br />

Infos: Tel/Fax 089-3141448 Info@f-l-eur.com<br />

www.coursdefrancais-fleur.com<br />

Klicken und Produktvielfalt<br />

entdecken:<br />

Sprachreisen<br />

weltweit<br />

Frankreich, Kanada, Italien, Spanien<br />

F+U Academy of <strong>La</strong>nguages<br />

Hauptstraße 1, 69117 Heidelberg<br />

Tel. 06221 8994-2942, sprachen@fuu.de<br />

www.fuu-heidelberg-languages.com<br />

Parlons en Provence<br />

Intensivkurse für Erwachsene in Saint-Rémy-de-<br />

Provence. Unterricht, Mittagessen mit lokalen<br />

Spezialitäten und Ausflüge in die Umgebung,<br />

die reich an Kultur und Geschichte ist.<br />

Magali Viven | www.parlons-en-provence.com<br />

info@parlons-en-provence.com | Tel. 00 33-9 51 43 14 61<br />

vERSCHIEDENES<br />

Ihre Anzeige im<br />

Sprach- und Reisemarkt <strong>Écoute</strong><br />

Print & E-Paper<br />

Rabatte<br />

ab 3 Anzeigen 3 % Rabatt<br />

ab 6 Anzeigen 6 % Rabatt<br />

ab 9 Anzeigen 10 % Rabatt<br />

ab 12 Anzeigen 15 % Rabatt<br />

Beispiel 1<br />

1-spaltig / 20 mm hoch<br />

e 87,– (schwarz/weiß)<br />

e 113,– (farbig)<br />

Beispiel 3<br />

2-spaltig / 30 mm hoch<br />

e 261,– (schwarz/weiß)<br />

e 339,– (farbig)<br />

Französisch in<br />

Versailles<br />

Einzelunterricht für Schule,<br />

Freizeit, Beruf<br />

Halbpension in Gastf<strong>am</strong>ilien<br />

Exkursionen mit dem Lehrer<br />

Auch als<br />

Bildungsurlaub buchbar<br />

Tel: +49 (0)6181 42 48 30 • www.reichardt.eu<br />

Email: brigitte.sherlock@reichardt.eu<br />

Käskessä! Sprachschule<br />

in der Bretagne<br />

Sprachkurse lebendig für jung und alt,<br />

5 Min. vom Meer, Abivorbereitung,<br />

Auslandsaufenthaltvorb., auch Eltern-Kinderkurse,<br />

gute franz. Küche, Tel./Fax 0033 299990-3115<br />

www.sprachkurs-frankreich.de<br />

Zu Hause die Welt entdecken<br />

Als Gastf<strong>am</strong>ilie einen von 550 Austauschschülern<br />

aus aller Welt aufnehmen.<br />

www.yfu.de/gastf<strong>am</strong>ilie • Tel.: 040 227002-0<br />

Beispiel 2<br />

1-spaltig / 40 mm hoch<br />

e 174,– (schwarz/weiß)<br />

e 226,– (farbig)<br />

Weitere Formate möglich.<br />

Alle Preise zuzüglich MwSt.


SPRACHKURSE UND SPRACHFERIEN<br />

BRETAGNE AU BORD DE LA MER<br />

Demi pension dans une f<strong>am</strong>ille sympathique<br />

avec cours particuliers : 418 €/7 jours<br />

www.en-f<strong>am</strong>ille-en-bretagne.com<br />

rebille.c@gmail.com<br />

● Standardkurse –Intensivkurse –<strong>La</strong>ngzeitkurse –Wirtschaftsfranzösisch<br />

–Einzeltraining –Ex<strong>am</strong>ensvorbereitung<br />

(z. B. DELF und DALF)<br />

● Qualitative Unterkünfte (Gastf<strong>am</strong>ilien, Studios,Hotels etc.)<br />

● Kulturelle Aktivitäten –Exkursionen –Freizeitprogr<strong>am</strong>m<br />

● Ganzjährig geöffnet –Alle Niveaus –Beginn jeden Montag<br />

● Bildungsurlaub; Mitglied im Qualitätsverband IALC<br />

Informationen und Broschüre auf deutsch:<br />

Institut Linguistique Adenet (ILA)<br />

33, Grand Rue Jean Moulin ·F-34000 Montpellier<br />

Tel.: 0033 4676067-83 ·Fax: -81<br />

e-mail: info@ila-france.com<br />

www.ila-france.com<br />

VALORME<br />

Cours intensifs dans une petite<br />

ville médiévale<br />

AFoix, près de Toulouse, cours etvisites en<br />

petit groupe, hébergement confortable sur place<br />

Corine Rouleau -Valorme- 9, rue des Chapeliers<br />

09000 Foix, Tel/Fax: +33 (0) 561038946<br />

www.valorme.com –infos@valorme.com<br />

Top-Angebote 2014<br />

Intensiv-, Ferien-, <strong>La</strong>ngzeitkurse<br />

Juniorenprogr<strong>am</strong>m (Ostern/Sommer)<br />

Ganzjährig geöffnet -Kursbeginn jeden Montag<br />

FRANZÖSISCH IN NIZZA<br />

Gastf<strong>am</strong>ilie - Wohngemeinschaft<br />

Wohnhaus - Hotel -Aparthotel<br />

A C T I L A N G U E<br />

2-4 rue Alexis Mossa -06000 Nice -France<br />

Tel. (0033 493) 96 33 84 - Fax : 44 37 16<br />

contact@actilangue.com<br />

www.actilangue.com<br />

Französisch lernen in Paris<br />

Klassen von 8 bis 10 Studenten – kommunikative Methoden.<br />

Gastfreundliche Atmosphäre, Cafeteria, Restaurant und<br />

Unterkunft vor Ort, modern und zentral gelegen.<br />

www.parislangues.com<br />

e-mail : info@parislangues.com<br />

Tel.: 0033 (0) 1 45 65 05 28<br />

Wandern, Kultur und Französisch<br />

lernen in den Schweizer Bergen<br />

Ferienkurse + Tageswanderungen<br />

www.francaisenmarchant.ch<br />

++4132 342 22 67 | doris.hirschi@gmx.net<br />

maison cheval blanc<br />

Klassenfahrten nach Versailles<br />

mit oder ohne Sprachkurs,<br />

ausgesuchte Gastf<strong>am</strong>ilien, indiv. Progr<strong>am</strong>m<br />

versailles@reichardt.eu<br />

T. +49 (0) 6181 424830<br />

www.reichardt.eu<br />

FRANÇAIS-PARLER LE Puy-EN-VELAy<br />

Du 10 au 17 août 2014<br />

8 jours / 7 nuits : 570€ TTC<br />

(demi-pension, cours et activités)<br />

Contact: jocelyne-gibert@t-online.de<br />

Sprachferien <strong>am</strong> Mittelmeer in Sète<br />

Sprachunterricht, Kochworkshops der<br />

mediterranen Küche, Entdeckungstouren von<br />

<strong>La</strong>nd und Leuten in persönlicher Atmosphäre.<br />

Ferienwohnungen im Haus.<br />

www.erlebnis-sprachkurs.com<br />

e-mail: hsirguey@gmail.com<br />

Tel.: 0033-618669081<br />

LE FRANC PARLER<br />

SEIT 15 JAHREN DIE SPRACHSCHULE<br />

MIT DER PERSÖNLICHEN<br />

ATMOSPHÄRE SW-FRANKREICHS<br />

Inmitten der denkmalgeschützten Altstadt von<br />

Cahors · Exkursionen in den wunderschönen<br />

Parc Régional du Quercy · Progr<strong>am</strong>me für<br />

Gourmets – Kultur – Wein – Käse<br />

Bildungsurlaub<br />

www.french-language-courses.fr<br />

+33 565 218 846<br />

Rubrikanzeigen / annonces classées<br />

APPRENDRE LE FRANÇAIS EN IMMERSION AU COEUR DE LA PROVENCE<br />

Séjours pour adultes dans un cadre d’exception<br />

1 ou 2 semaines, cours et activités en mini-groupes<br />

Ambiance chaleureuse et cuisine pour gourmets<br />

www.crealangues.com Bildungsurlaub +33 492 77 74 58<br />

BERUFSAUSBILDUNG, FoRtBILDUNG<br />

haben sie Fragen zu<br />

anzeigenschaltungen?<br />

Tel. +49 (0)89/8 56 81-131<br />

Fax +49 (0)89/8 56 81-139<br />

E-Mail: anzeige@<br />

spotlight-verlag.de<br />

Französisch <strong>am</strong> Meer<br />

Hochqualifizierte Lehrerin spezialisiert auf Französisch als Fremdsprache bietet intensiven und praxisnahen<br />

Französisch-Unterricht für alle Niveaus und jedes Alter.Eintauchen in Standardfranzösisch<br />

oder berufliches Französisch in netter persönlicher Atmosphäre.Entdeckung der Gegend und seiner<br />

leckeren Küche. Prüfungsvorbereitung (Abitur, DELF-DALF...); Lehrerfortbildung; Übersetzungen<br />

Deutsch-Französisch... Kursorte: Am Mittelmeer von September bis Mitte Juli /Am <strong>Atlantik</strong> bei der<br />

Lehrerin im Juli und August.<br />

Au Plaisir d’Apprendre · beau_ soleil_@hotmail.com · Tel :(0033) 6 19 85 69 72<br />

FERIENHäUSER,<br />

-WoHNUNGEN<br />

Côte d'Azur/Bandol-Sanary<br />

schöne Fewo, ruhig, preisgünstig,<br />

großer romant. Garten, 900m z. Strand,<br />

27-Loch Golfplatz,Tennis, Wanderwege<br />

<strong>am</strong> Meer. www.bandol-urlaub.com<br />

Tel. 0033 494 29 09 37<br />

www.europasekretaerin.de<br />

staatl. anerkannt, kleine Klassen, mit Uni.-Abschluss, BBS, ☎ (07221) 22661<br />

<br />

<br />

Berufsfachschule für Fremdsprachen:<br />

Europasekretär/in, Übersetzer/in, Fremdsprachenkorrespondent/in,<br />

Welthandelskorrespondent/in, EDV- und Sprachkurse, Prüfungszentrum<br />

F+U Academy of <strong>La</strong>nguages, Heidelberg<br />

Tel. 06221 8994-2942<br />

www.fuu-heidelberg-languages.com


PORTRAIT<br />

Kathleen Blumenfeld/Roger-Viollet/AFP/Getty, Florence Durand/SIPA<br />

ROBERT DOISNEAU<br />

LA GRÂCE DU QUOTIDIEN<br />

Vor zwanzig Jahren starb Robert Doisneau. Bekannt wurde der Fotograf und Humanist<br />

durch seine Momentaufnahmen des Lebens der Pariser. Von Chakri Belaïd.<br />

mittel<br />

Difficile de flâner dans Paris<br />

sans tomber sur l’une de ses<br />

photos. En carte postale ou en<br />

affiche, les clichés de Robert Doisneau<br />

sont en effet légion. Parmi les<br />

photographes de l’après-guerre, aucun<br />

autre que lui ne s’est autant intéressé<br />

aux situations quotidiennes de<br />

Paris et de sa banlieue. Ancien élève<br />

de l’École supérieure des Arts et Industries<br />

graphiques de Paris, Doisneau<br />

est un photographe doué qui<br />

apprend les subtilités sur le terrain.<br />

Né en 1912 à Gentilly (Île-de-France),<br />

il réalise son premier reportage photographique<br />

à la demande du maire<br />

de sa commune. Peu à peu, il poursuit<br />

sa quête de l’instant à Paris, où<br />

son objectif cible des accordéonistes,<br />

des bateliers, des pêcheurs…<br />

Ses prises sont souvent effectuées de<br />

dos, j<strong>am</strong>ais de près. « <strong>La</strong> bonne distance,<br />

c’est ma timidité qui me l’a dictée<br />

», précisera plus tard l’artiste.<br />

la grâce<br />

l’affiche (f)<br />

le cliché<br />

être légion<br />

l’après-guerre (m)<br />

doué,e<br />

sur le terrain<br />

à la demande de<br />

la quête<br />

cibler<br />

le batelier [batəlje]<br />

le pêcheur<br />

la prise<br />

de dos [dədo]<br />

die Gnade<br />

das Poster<br />

das Foto<br />

hier: überall zu<br />

sehen sein<br />

die Nachkriegszeit<br />

begabt<br />

vor Ort<br />

auf Bitten von<br />

die Suche<br />

hier: gerichtet sein auf<br />

der Schiffer<br />

der Fischer<br />

die Aufnahme<br />

von hinten<br />

46 4/2014


Mais à l’époque déjà, le jeune Robert<br />

Doisneau a un coup d’œil sans pareil,<br />

capable de capturer un instant de<br />

grâce et de rendre toute sa poésie à<br />

un geste, banal en apparence. Un<br />

style naît.<br />

Son embauche au service photo de<br />

l’usine Renault en 1934 va interrompre<br />

cette gestation artistique. Il y prend<br />

certes de nombreux clichés d’ouvriers,<br />

mais son travail l’ennuie. Il est d’ailleurs<br />

licencié en 1939 pour retards répétés.<br />

L’artiste retrouve sa liberté mais<br />

aussitôt, c’est la guerre et l’Occupation.<br />

Durant cette période, Doisneau<br />

prend peu de photos. Sur l’un de ses<br />

rares clichés de l’époque, l’un des plus<br />

marquants, Le cheval tombé (1942), on<br />

y voit un cheval qui, après avoir glissé<br />

sur le verglas, ne parvient pas à se relever.<br />

Pour Doisneau, c’est tout un<br />

symbole : celui d’un Paris écrasé sous<br />

la botte nazie.<br />

Le f<strong>am</strong>eux baiser<br />

Après la Libération, son activité est<br />

plus frénétique que j<strong>am</strong>ais. Il devient<br />

alors photographe indépendant et intègre<br />

officiellement une agence. Doisneau<br />

compose à présent son « petit<br />

théâtre » de personnalités et de lieux:<br />

le bal du 14 Juillet rue des Canettes<br />

dans le 6 e arrondissement, les philosophes<br />

du Café de Flore, les<br />

concierges de Paris, les tireuses de<br />

Tarot du bistrot des Halles, les bouchers<br />

mélomanes, les bouquinistes<br />

de Notre-D<strong>am</strong>e… Les Parisiens sont<br />

photographiés dans l’intimité comme<br />

en public. Il devient une des grandes<br />

figures du courant social et humaniste<br />

de l’époque.<br />

Ce qui le distingue néanmoins de ses<br />

pairs ? <strong>La</strong> fraîcheur, le naturel, l’émotion<br />

qu’il parvient à insuffler à ses<br />

photos en profitant des hasards heureux.<br />

Cela nécessite d’attendre. Attendre<br />

que « le dieu malin vous envoie une<br />

scène qu’on n’a pas prévue ». Comme<br />

ce f<strong>am</strong>eux Baiser de l’hôtel de Ville<br />

saisi à la volée en 1950.<br />

Doisneau doit aussi beaucoup à ses<br />

<strong>am</strong>itiés, not<strong>am</strong>ment avec l’écrivain<br />

Blaise Cendrars, le poète Jacques<br />

Prévert, le journaliste Robert Giraud<br />

ou encore l’insolite Armand Fèvre,<br />

souvent vêtu comme un soldat de<br />

l’Empire et surnommé « le dernier bonapartiste<br />

». Grâce à Robert Giraud,<br />

Doisneau fraternise aussi avec les piliers<br />

de comptoir et les sans-abri en<br />

bord de Seine.<br />

Mémoire critique<br />

Mais dans les années 60 et 70, Paris<br />

change de visage. De grands travaux<br />

effacent peu à peu le décor traditionnel<br />

et la bonhomie des rues de la capitale.<br />

Face à ces transformations,<br />

Doisneau entreprend un travail de<br />

mémoire critique. Ses clichés montrent<br />

désormais des individus écrasés,<br />

selon lui, par la modernité : l’encombrement<br />

des rues par les voitures,<br />

la signalisation agressive, l’apparition<br />

de gratte-ciel… Ce travail de mémoire<br />

s’étend aux marchés des Halles de<br />

Paris <strong>am</strong>enées elles aussi à disparaître.<br />

Au même moment, les Français<br />

deviennent friands de ses photos<br />

d’après-guerre. Désormais célèbre,<br />

Doisneau fréquente les plateaux de<br />

télévision et les studios de radio, où il<br />

raconte sa vie et présente son œuvre.<br />

le coup d’œil [kudj] der Blick<br />

sans pareil,le [sɑ˜parεj] ohnegleichen<br />

capturer<br />

einfangen<br />

en apparence [ɑ˜naparɑ˜s] scheinbar<br />

l’embauche (f) die Anstellung<br />

certes<br />

zugegeben<br />

licencier<br />

entlassen<br />

répété,e<br />

wiederholt<br />

l’Occupation (f) die Besatzung<br />

le verglas [vεrɡlɑ] das Glatteis<br />

écrasé,e<br />

niedergetr<strong>am</strong>pelt<br />

la botte<br />

der Stiefel<br />

Le f<strong>am</strong>eux baiser<br />

intégrer<br />

eintreten in<br />

la tireuse<br />

die Kartenlegerin<br />

le boucher<br />

der Fleischer, der<br />

Metzger<br />

mélomane<br />

musikbegeistert<br />

le bouquiniste der Straßen -<br />

buchhändler<br />

le courant<br />

die Bewegung<br />

néanmoins [neɑ˜mwε˜] trotzdem<br />

les pairs (m/pl) die Berufskollegen<br />

insuffler<br />

einhauchen<br />

le hasard [azar] der Zufall<br />

malin,maligne<br />

schlau<br />

à la volée<br />

im Vorbeigehen<br />

devoir<br />

verdanken<br />

surnommé,e<br />

genannt<br />

l’Empire (m)<br />

das Kaiserreich<br />

le pilier de comptoir der Kneipen-<br />

[kɔ˜twar]<br />

st<strong>am</strong>mgast<br />

le sans-abri<br />

der Obdachlose<br />

le bord [bɔr]<br />

das Ufer<br />

Mémoire critique<br />

écrasé,e<br />

l’encombrement (m)<br />

la signalisation<br />

le gratte-ciel [ɡratsjεl]<br />

s’étendre à<br />

friand,e [frijɑ˜,jɑ˜d] de<br />

désormais [dezɔrmε]<br />

les plateaux de<br />

télévision<br />

Retour aux origines<br />

dénoncer<br />

dissoudre<br />

dévoiler<br />

le bateleur [batlr]<br />

la fête populaire<br />

inauguré,e [inoɡyre]<br />

le porte-parole<br />

erdrückt<br />

die Verstopfung<br />

die Beschilderung<br />

der Wolkenkratzer<br />

sich ausdehnen auf<br />

versessen auf<br />

jetzt<br />

die Fernsehstudios<br />

anprangern<br />

auflösen<br />

zeigen<br />

der Gaukler<br />

das Volksfest<br />

eröffnet<br />

das Sprachrohr<br />

Retour aux origines<br />

Dans les années 80, c’est sur la « nouvelle<br />

» banlieue qu’il porte un regard<br />

critique. Il y dénonce une « architecture<br />

qui dissout l’homme au lieu de le<br />

servir ». Mais un peu plus tard, lors<br />

d’un travail réalisé au nord de Paris, à<br />

Saint-Denis not<strong>am</strong>ment, ses photos<br />

seront plus nuancées, plus optimistes:<br />

elles dévoilent des enfants, des couples,<br />

des ouvriers, des bateleurs, des<br />

fêtes populaires… Bref, la vie ! En<br />

1992, à près de 80 ans, Doisneau revient<br />

à Gentilly où il donne son nom à<br />

un projet de centre d’exposition photographique.<br />

Inaugurée en 1996, deux<br />

ans après sa mort, la maison de la<br />

Photographie-Robert-Doisneau reste<br />

le porte-parole du grand artiste et de<br />

sa vision humaniste.<br />

■<br />

4/2014<br />

47


SOCIÉTÉ<br />

LES PRÉSIDENTS<br />

ET LES FEMMES<br />

AFP/Getty<br />

François Hollande et Valérie Trierweiler<br />

François Hollande tritt in die Fußstapfen seiner Vorgänger. Nicht als großartiger Politiker,<br />

sondern als Frauenheld. Und die Franzosen? Sie regen sich nicht weiter auf, sondern<br />

sehen interessiert und <strong>am</strong>üsiert zu. Von Emmanuelle Hartmann.<br />

mittel<br />

En janvier dernier, le magazine<br />

people Closer publiait des photos<br />

volées de François Hollande<br />

à scooter se rendant dans un appartement<br />

près de l’Élysée. Celui-ci accueillerait<br />

ses <strong>am</strong>ours avec Julie<br />

Gayet. « L’<strong>am</strong>our secret du président »,<br />

titre le magazine. Un coup médiatique<br />

pour Closer ? Bien sûr ! Un choc pour<br />

l’opinion française ? Pas vraiment.<br />

Alors que l’affaire Hollande-Gayet<br />

continue d’alimenter la presse people,<br />

les Français suivent d’un œil<br />

plutôt distant la liaison de leur président.<br />

François Hollande, qui n’a<br />

j<strong>am</strong>ais été marié, s’inscrit désormais<br />

dans la tradition française des chefs<br />

d’État aux histoires de cœur mouvementées.<br />

Père de quatre enfants nés<br />

de ses 30 années de vie commune<br />

le magazine people<br />

[pipl]<br />

volé,e<br />

accueillir les <strong>am</strong>ours<br />

l’opinion (f)<br />

alimenter<br />

suivre d’un œil distant<br />

s’inscrire<br />

né,e de<br />

das Klatschmagazin<br />

heimlich<br />

aufgenommen<br />

als Liebesnest dienen<br />

hier: die öffentliche<br />

Meinung<br />

Stoff liefern<br />

mit Abstand<br />

beobachten<br />

hier: sich einreihen<br />

aus<br />

48 4/2014


1<br />

2 3 4<br />

Gettyimages<br />

le prédécesseur der Vorgänger<br />

s’illustrer<br />

sich hervortun<br />

le divorce<br />

die Scheidung<br />

les aïeux [lezajø] (m/pl) die Ahnen<br />

extraconjugal,e außerehelich<br />

compréhensible nachvollziehbar<br />

d’exception [dεksεpsjɔ˜] außergewöhnlich<br />

Un président transformé<br />

l’infidélité (f)<br />

die Untreue<br />

la lignée<br />

die Reihe<br />

la séduction<br />

die Verführung<br />

revendiqué,e<br />

gefordert<br />

non négligeable nicht unwesentlich<br />

[neɡliʒabl]<br />

le détenteur<br />

der Inhaber<br />

5<br />

7<br />

avec Ségolène Royal, François Hollande<br />

se lie ensuite avec la journaliste<br />

Valérie Trierweiler… qu’il quitte<br />

finalement pour l’actrice Julie Gayet.<br />

Avant lui, son prédécesseur Nicolas<br />

Sarkozy ne s’était-t-il pas illustré<br />

pendant les cinq années de son<br />

mandat par un divorce, une nouvelle<br />

idylle, un remariage et un bébé ? Ses<br />

« aïeux » Valéry Giscard d’Estaing et<br />

François Mitterrand ont eux aussi entretenu<br />

des liaisons extraconjugales.<br />

Quant à Felix Faure, il est décédé en<br />

1899… dans les bras de sa maîtresse.<br />

Pour les Français, ces histoires<br />

sont « humaines », voire compréhensibles.<br />

Ces hommes, bien que<br />

d’exception, auraient en quelque<br />

sorte droit à une vie – not<strong>am</strong>ment<br />

sexuelle – comme tout le monde.<br />

Un président transformé<br />

Selon les médias <strong>am</strong>éricains, l’affaire<br />

Hollande-Gayet rendrait même plus<br />

viril le président du « pays du romantisme<br />

et de l’infidélité ». Il entrerait<br />

ainsi dans la lignée des monarques et<br />

des présidents au pouvoir de séduction<br />

revendiqué. « Le sentiment de<br />

puissance qui accompagne le pouvoir<br />

augmente dans des proportions non<br />

négligeables la puissance masculine<br />

des détenteurs de l’autorité, explique<br />

l’historien Benoît Rayski. En France,<br />

6<br />

LES PRÉSIDENTS CÔTÉ CŒUR<br />

<strong>La</strong> V e République (+ Approfondissements, p. 28) regorge d’histoires cocasses sur les présidents.<br />

Le journaliste Renaud Revel, dans son livre Les Amazones de la République (éditions<br />

First Document), retrace les truculentes histoires des chefs d’État et souligne les liens très<br />

intimes entre pouvoir et médias.<br />

1<br />

CHARLES DE GAULLE, PRÉSIDENT DE 1959 À 1969<br />

Le 18 e président de la République était marié à Yvonne de Gaulle. Leur couple n’a j<strong>am</strong>ais<br />

fait l’objet de scandales. <strong>La</strong> première d<strong>am</strong>e était particulièrement réservée, bien qu’elle fit<br />

partie des importants conseillers de son mari. Ce couple présidentiel a toujours strictement<br />

séparé vie privée et vie publique.<br />

2GEORGES POMPIDOU, PRÉSIDENT DE 1969 À 1974<br />

Ce fut un président mondain. Sa femme, Claude Pompidou, aimait le luxe et les milieux artistiques,<br />

et organisait des dîners avec le Tout-Paris. Charles de Gaulle se moquera de ces<br />

côté cœur in Herzens -<br />

angelegenheiten<br />

regorger [rəɡɔrʒe] de voll sein von<br />

cocasse [kɔkas] drollig<br />

retracer<br />

schildern<br />

truculent,e<br />

urwüchsig<br />

Charles de Gaulle<br />

faire l’objet de<br />

Gegenstand sein von<br />

le conseiller [kɔ˜seje]<br />

Georges Pompidou<br />

mondain,e<br />

le Tout-Paris<br />

se moquer de<br />

der Berater<br />

weltmännisch<br />

was in Paris Rang und<br />

N<strong>am</strong>en hat<br />

sich lustig machen<br />

über<br />

4/2014<br />

49 y


SOCIÉTÉ<br />

Valéry Giscard d’Estaing et François Mitterrand. De dos : Anne Pingeot (1986)<br />

pays où la gaudriole a bonne presse,<br />

ça ne déplaît pas. » François Hollande,<br />

qui souffrait d’impopularité et renvoyait<br />

une image d’homme « mou»,<br />

voit son statut et sa politique affirmés.<br />

« Le Président a un cap, et il va s’y tenir<br />

avec fermeté », analyse le sociologue<br />

Éric Fassin. Et d’ajouter : « Le voici devenu<br />

“un homme”, un “dur”, un “vrai”,<br />

aux dépens de ses femmes… »<br />

Des médias tolérants<br />

« A sex scandal? Mais non. This is<br />

France! » Cette phrase de Richard<br />

Leiby dans le quotidien <strong>am</strong>éricain The<br />

Washington Post illustre la différence<br />

de mentalités entre les Anglo-Saxons<br />

et les Français. Ces derniers sont particulièrement<br />

tolérants à l’égard de la<br />

vie privée de leur président, et l’atteinte<br />

à la morale publique semble<br />

absente des considérations. Aux<br />

États-Unis, une telle histoire ferait à<br />

coup sûr scandale, entraînant des excuses<br />

publiques ou une démission de<br />

l’homme politique concerné. Les journalistes<br />

étrangers, assistant à la<br />

conférence de presse tenue par François<br />

Hollande quelques jours après la<br />

révélation de sa liaison avec Julie<br />

Gayet, furent ainsi étonnés du peu de<br />

questions portant sur son histoire<br />

avec l’actrice… Certes, les médias<br />

français ne cond<strong>am</strong>nent pas les<br />

frasques des hommes politiques,<br />

mais ne le font-ils pas par déontologie,<br />

conviction, ou par allégeance au<br />

pouvoir ? Les trois peut-être. <strong>La</strong> question<br />

reste ouverte au vu des relations<br />

parfois étroites de la presse avec ce<br />

dernier.<br />

Et si les vraies questions<br />

étaient ailleurs ?<br />

Finalement, blasés par les love-affaire<br />

des présidents, les Français préféreraient<br />

que leurs dirigeants dépensent<br />

leur énergie au travail. Que les<br />

hommes politiques ne soient pas parfaits<br />

est un fait accepté. L’important<br />

est la mise en œuvre des promesses<br />

faites durant la c<strong>am</strong>pagne. Au lende-<br />

Derrick Ceyrac/AFP/Getty, Karine Mahiout/Abaca<br />

la gaudriole [ɡodrijɔl] die Liebesabenteuer<br />

l’impopularité (f) die Unbeliebtheit<br />

mou,molle [mu,mɔl] nicht energisch<br />

genug<br />

affirmé,e<br />

gefestigt<br />

le cap [kap]<br />

der Kurs<br />

la fermeté<br />

die Bestimmtheit<br />

aux dépens [odepɑ˜] de auf Kosten von<br />

Des médias tolérants<br />

le quotidien<br />

die Tageszeitung<br />

à l’égard de…<br />

was … betrifft<br />

l’atteinte (f)<br />

die Verletzung<br />

à coup sûr [akusyr] ganz gewiss<br />

la démission<br />

der Rücktritt<br />

la révélation<br />

die Aufdeckung<br />

étonner<br />

überraschen<br />

cond<strong>am</strong>ner [kɔ˜dane] verurteilen<br />

la frasque<br />

der Seitensprung<br />

la déontologie das Berufsethos<br />

la conviction<br />

die Überzeugung<br />

l’allégeance [laleʒɑ˜s] (f) die Treue(pflicht)<br />

au vu de<br />

in Anbetracht von<br />

étroit,e<br />

eng<br />

Et si les vraies questions étaient ailleurs ?<br />

ailleurs [ajr]<br />

anderswo<br />

blasé,e<br />

überdrüssig<br />

dépenser<br />

aufwenden<br />

la mise en œuvre die Umsetzung<br />

[mizɑ˜nvr]<br />

soutenir<br />

unterstützen<br />

en priorité<br />

zu allererst<br />

main de sa conférence de presse,<br />

François Hollande s’est montré décidé<br />

à avancer, à soutenir les entreprises<br />

et l’économie. C’est ce qu’attendent<br />

les Français en priorité. ■<br />

<strong>La</strong> couverture de Closer<br />

50 4/2014


3<br />

4FRANÇOIS MITTERRAND<br />

PRÉSIDENT DE 1981 À 1995<br />

Marié à Danielle Mitterrand, il est considéré comme le président<br />

le plus séducteur. Ses maîtresses furent nombreuses parmi lesquelles<br />

beaucoup de journalistes. Sa maîtresse officielle fut Anne<br />

Pingeot, femme de l’ombre pendant 30 ans. En 1994, Mitterrand,<br />

malade, officialisera cette liaison. Par la même occasion, il dévoilera<br />

l’existence de l’enfant née de cette union: Mazarine.<br />

5<br />

6<br />

penchants et alertera le couple des risques à fréquenter trop de<br />

monde. Le couple Pompidou ne souffrira que d’une crise majeure,<br />

celle causée par l’affaire Markovic, selon laquelle Claude Pompidou<br />

aurait participé à des soirées libertines. L’affaire s’est terminée<br />

par un non-lieu.<br />

VALÉRY GISCARD D’ESTAING<br />

PRÉSIDENT DE 1974 À 1981<br />

Marié à Anne-Aymone Giscard d’Estaing, il eut de nombreuses relations.<br />

En 1974, le président est victime d’un léger accident de<br />

voiture alors qu’il se trouve en compagnie de l’actrice Marlène Jobert,<br />

sa maîtresse. Après sa présidence, Valéry Giscard d’Estaing<br />

s’essaiera à l’écriture. Son livre <strong>La</strong> Princesse et le Président, paru<br />

en 2009, relate une histoire d’<strong>am</strong>our entre un président et une<br />

femme ressemblant délibérément à <strong>La</strong>dy Diana. Un fait qui fit<br />

couler beaucoup d’encre quant à une hypothétique liaison entre<br />

Giscard d’Estaing et la princesse britannique disparue en 1997.<br />

JACQUES CHIRAC<br />

PRÉSIDENT DE 1995 À 2007<br />

Bien que marié à Bernadette, une femme à la personnalité forte<br />

et très présente, Chirac eut de nombreuses aventures extraconjugales<br />

sans les dissimuler. On compte des relations avec des secrétaires<br />

et des militantes de son parti, et des passions pour des<br />

journalistes ou des célébrités internationales.<br />

NICOLAS SARKOZY<br />

PRÉSIDENT DE 2007 À 2012<br />

Alors ministre de l’Intérieur, Sarkozy aurait eu une aventure avec<br />

la journaliste Anne Fulda. Au début de sa présidence, son épouse<br />

(depuis 1996) Cécilia le quitte. Nicolas Sarkozy est dévasté…<br />

jusqu’à sa rencontre avec l’ex-mannequin Carla Bruni. Il l’épousera<br />

en 2008. De leur union naîtra en 2011 une petite fille, Giulia.<br />

Nicolas et Cécilia Sarkozy, avec leurs enfants<br />

Sarkozy et son épouse Carla le 28 juin 2012<br />

7FRANÇOIS HOLLANDE<br />

PRÉSIDENT DEPUIS 2012<br />

C’est le premier président non marié. Il présente une image moderne<br />

de la vie de couple. Hollande a vécu hors mariage avec<br />

Ségolène Royal de 1978 à 2007. Ils ont quatre enfants. Ségolène<br />

Royal est aussi engagée en politique, et le couple s’épaule pour<br />

arriver au pouvoir. François Hollande la quitte pour Valérie Trierweiler,<br />

une journaliste proche des politiques, avec qui il a déjà une<br />

liaison. À ses côtés, il devient président. Valérie Trierweiler acquiert<br />

ainsi le titre de première d<strong>am</strong>e de France, statut non officiel.<br />

En janvier dernier, François Hollande officialise sa rupture avec<br />

cette dernière. Son cœur bat désormais pour l’actrice et militante<br />

PS Julie Gayet, qu’il a rencontrée lors de sa c<strong>am</strong>pagne présidentielle<br />

en 2012.<br />

Thomas Coex/AFP/Getty<br />

Kenzo Tribouillard/AFP/Getty<br />

le penchant<br />

alerter<br />

souffrir<br />

libertin,e [libεrtε˜,in]<br />

le non-lieu<br />

die Neigung<br />

warnen vor<br />

erleiden<br />

ausschweifend<br />

die Einstellung des<br />

Verfahrens<br />

Valéry Giscard d’Estaing<br />

être victime de hier: haben<br />

relater<br />

erzählen<br />

délibérément<br />

bewusst<br />

qc fait couler<br />

beaucoup d’encre<br />

l’encre (f)<br />

quant à [kɑ˜ta]<br />

disparu,e<br />

François Mitterrand<br />

le président le plus<br />

séducteur<br />

de l’ombre<br />

dévoiler<br />

über etw. wird viel<br />

geschrieben;<br />

die Tinte<br />

was betrifft<br />

gestorben<br />

der größte Frauenheld<br />

unter den Präsidenten<br />

im Schatten<br />

enthüllen<br />

Jacques Chirac<br />

dissimuler<br />

la militante<br />

Nicolas Sarkozy<br />

être dévasté,e<br />

naître de<br />

François Hollande<br />

s’épauler<br />

verstecken<br />

das weibliche Mitglied<br />

hier: <strong>am</strong> Boden<br />

zerstört sein<br />

hervorgehen aus<br />

sich gegenseitig<br />

helfen<br />

4/2014<br />

51


PLEINS FEUX SUR…<br />

LE CENTRE<br />

POMPIDOU<br />

METZ<br />

BAROMÈTRE<br />

AU BEAU FIXE<br />

Das Centre Pompidou-Metz erlebt, nicht zuletzt dank seiner <strong>La</strong>ge, einen Erfolg, den sich<br />

kaum jemand hätte träumen lassen. Von Ayşe Istutan.<br />

leicht<br />

Deux millions. C’est le nombre<br />

de visiteurs du Centre Pompidou-Metz<br />

depuis son ouverture<br />

en mai 2010. Un véritable exploit<br />

pour un musée situé en province et<br />

non à Paris. Ce succès est not<strong>am</strong>ment<br />

dû à la position transfrontalière<br />

de la cité messine avec l’Allemagne,<br />

la Belgique et le Luxembourg, pays<br />

dont les habitants ne représentent<br />

pas moins de 64 % des visiteurs<br />

étrangers du musée. D’autant que ces<br />

Exposition d’inauguration (mai 2010)<br />

derniers profitent généralement de<br />

l’occasion pour découvrir la Lorraine,<br />

une région souvent perçue – à tort ! –<br />

comme peu attrayante.<br />

Véritable monument architectural, le<br />

Centre Pompidou-Metz dispose de jardins,<br />

d’un forum, de trois galeries<br />

pourvues de terrasses, et d’une surface<br />

d’exposition de plus de 5000 m 2 .<br />

Le principal espace, la Grande Nef, accueille<br />

actuellement et pour deux ans,<br />

l’exposition Phares. Retraçant l’histoire<br />

de l’art depuis le début du XX e siècle,<br />

elle réunit des chefs-d’œuvre majeurs<br />

issus des collections de Beaubourg.<br />

Parmi ces derniers : le rideau de scène<br />

du ballet Mercure de Picasso, Personnages<br />

et oiseaux dans la nuit de Miró<br />

ainsi que des œuvres rarement exposées<br />

jusqu’ici en raison de leur taille,<br />

comme la série Survivants de Yan Pei-<br />

Ming ou Polombe de Frank Stella. À<br />

voir également et jusqu’en juin 2014 :<br />

l’exposition Paparazzi ! Photographes,<br />

stars et artistes.<br />

Centre Pompidou-Metz<br />

1, parvis des Droits-de-l’Homme.<br />

57020 Metz Cedex 1.<br />

Tél. : 00 33/3 87 15 39 39.<br />

www.centrepompidou-metz.fr<br />

au beau fixe<br />

auf Schön<br />

l’exploit (m)<br />

die großartige<br />

Leistung<br />

être dû,due [dy] à zurückzuführen<br />

sein auf<br />

transfrontalier,ère hier: im Grenzgebiet<br />

la cité messine [mεsin] Metz<br />

d’autant que<br />

zumal<br />

la Lorraine<br />

Lothringen<br />

perçu,e<br />

empfunden<br />

à tort [atɔr]<br />

zu Unrecht<br />

attrayant,e [atrεjɑ˜,jɑ˜t] attraktiv<br />

disposer de<br />

verfügen über<br />

pourvu,e de<br />

versehen mit<br />

la surface<br />

die Fläche<br />

la nef [nεf]<br />

das <strong>La</strong>nghaus<br />

qc accueille qc etw. ist in etw.<br />

untergebracht<br />

retracer<br />

vor Augen führen<br />

réunir<br />

zus<strong>am</strong>menführen<br />

le chef-d’œuvre das Meisterwerk<br />

[ʃεdvr]<br />

majeur,e<br />

wichtig<br />

issu,e de<br />

aus<br />

la taille [tɑj]<br />

die Größe<br />

Ana Rollinger,J-M Emportes/Onlyfrance//AFP/Getty (2)<br />

52 4/2014


Das leichte Heft im Heft<br />

accent aigu<br />

04<br />

2014<br />

FRANZÖSISCH LEICHT GEMACHT<br />

Le<br />

français<br />

facile<br />

pour<br />

tous<br />

e printemps est la période propice à l’observation des oiseaux.<br />

L Le festival de l’oiseau et de la nature se déroule logiquement<br />

pendant cette saison à Abbeville, dans la baie de Somme. Au progr<strong>am</strong>me<br />

: des sorties guidées à la découverte des milieux naturels<br />

picards, des projections des meilleurs documentaires animaliers<br />

du monde, des expositions, des ateliers… Du 19 au 27 avril.<br />

propice à<br />

se dérouler<br />

la baie [bε]<br />

la sortie guidée<br />

le milieu naturel<br />

picard,e<br />

la projection<br />

le documentaire<br />

animalier<br />

gut geeignet für<br />

stattfinden<br />

die Bucht<br />

die geführte Wanderung<br />

die Natur<br />

der Picardie<br />

die Vorführung<br />

die Tierdokumentation<br />

IN JEDER AUSGABE VON<br />

ÉCOUTE!


COIN LIBRAIRIE<br />

Marie-Odile Buchschmid bespricht <strong>La</strong> France que j’aime von Pierre Bonte.<br />

leicht<br />

TRADITION<br />

Depuis 1959, le journaliste Pierre Bonte parcourt l’Hexagone<br />

pour faire découvrir aux auditeurs et aux téléspectateurs français<br />

la richesse de leur patrimoine rural. Et malgré ses 82 ans,<br />

ce chtimi d’origine ne semble pas décidé à ranger son bâton<br />

de pèlerin. Il participe ainsi, du lundi au vendredi, à l’émission<br />

de France 3 Midi en France. Ses pérégrinations lui inspirent<br />

depuis toujours des livres abond<strong>am</strong>ment illustrés. Le dernier,<br />

<strong>La</strong> France que j’aime, réunit 19 de ses coups de cœur. Le lecteur<br />

s’y voit offrir des étapes balnéaires telles la Côte d’Albâtre<br />

(Normandie) où l’impératrice Sissi « prit 32 bains », ou encore<br />

le lac de Vassivière où le Limousin prend des airs de forêt canadienne.<br />

Des haltes gourmandes sont évidemment prévues :<br />

à C<strong>am</strong>embert (Normandie) ; à Richerenche (Provence), capitale<br />

de la truffe ; à Espelette (Pays basque), berceau du piment<br />

éponyme… Sans oublier des personnages attachants: un maçon<br />

provençal poète, des sonneurs de trompe savoyards, les<br />

habitants de la petite République franc-comtoise du Saugeais,<br />

et bien d’autres encore.<br />

Cette « promenade sentimentale », loin des sentiers battus, ravira<br />

les <strong>am</strong>ateurs d’authenticité.<br />

<strong>La</strong> France que j’aime. Pierre Bonte. Éditions Albin Michel. les coups (m) de cœur hier: die Lieblingsorte<br />

parcourir<br />

bereisen<br />

l’Hexagone (m) Frankreich<br />

l’auditeur (m)<br />

der Zuhörer<br />

le téléspectateur der Fernseh -<br />

zuschauer<br />

le patrimoine<br />

das Erbe<br />

rural,e<br />

vom <strong>La</strong>nd<br />

le chtimi<br />

der Nordfranzose<br />

d’origine<br />

gebürtig<br />

le bâton de pèlerin der Pilgerstab<br />

l’émission (f)<br />

die Sendung<br />

les pérégrinations (f/pl) das Herumreisen<br />

l’étape (f) balnéaire das Seebad<br />

prendre des airs de aussehen wie<br />

gourmand,e<br />

kulinarisch<br />

le berceau<br />

der Herkunftsort<br />

éponyme [epɔnim] gleichn<strong>am</strong>ig<br />

attachant,e<br />

liebenswürdig<br />

le maçon<br />

der Maurer<br />

le sonneur de trompe der Waldhornist<br />

les sentiers (m/pl) die ausgetretenen<br />

battus<br />

Pfade<br />

ravir<br />

begeistern<br />

l’<strong>am</strong>ateur (m)<br />

der Liebhaber<br />

54 4/2014


Krystelle J<strong>am</strong>bon bespricht Billie von Anna Gavalda.<br />

schwer<br />

ROMAN<br />

C’est au collège que les héros de ce livre se rencontrent. <strong>La</strong> vie ne les a pas<br />

gâtés. Abandonnée par sa mère quand elle était bébé et battue par son père<br />

alcoolique, Billie vit dans la plus grande pauvreté. Franck, d’un milieu plus aisé<br />

mais traumatisé par un père paranoïaque, vit mal son homosexualité. Tous<br />

deux ont en commun la solitude de ceux qui ne sont pas comme les autres. Un<br />

jour, leur professeur de français leur demande de jouer ensemble une scène<br />

de la pièce de théâtre On ne badine pas avec l’<strong>am</strong>our, d’Alfred de Musset. Pour<br />

Billie, ce texte du XIX e siècle est du chinois. En utilisant le langage – souvent<br />

grossier, j<strong>am</strong>ais vulgaire – de sa c<strong>am</strong>arade, Franck lui explique la pièce. Celleci<br />

leur permettra, à travers les sentiments des personnages principaux, d’accéder<br />

aux leurs. Certes, le sort s’acharne encore parfois sur eux par la suite, mais<br />

grâce à l’attention qu’ils se portent mutuellement, ils s’extirpent finalement de<br />

leur condition. Pour vivre, enfin. Dans la galerie des « cabossés de l’existence»<br />

d’Anna Gavalda, Billie et Franck méritent une place de choix.<br />

Billie. Anna Gavalda. Éditions Le Dilettante.<br />

le collège<br />

entspr. der 6. bis<br />

9. Klasse des deutschen<br />

Gymnasiums<br />

le héros [ero]<br />

die Hauptfigur<br />

gâter<br />

verwöhnen<br />

abandonné,e<br />

verlassen<br />

aisé,e<br />

wohlhabend<br />

en commun [ãkɔm˜] gemein<br />

la solitude<br />

die Eins<strong>am</strong>keit<br />

On ne badine pas avec Man spielt nicht mit<br />

l’<strong>am</strong>our<br />

der Liebe<br />

grossier,ère<br />

derb<br />

certes… mais… zwar … aber …<br />

le sort<br />

das Schicksal<br />

s’acharner sur verfolgen<br />

l’attention (f)<br />

die Aufmerks<strong>am</strong>keit<br />

mutuellement<br />

gegenseitig<br />

s’extirper<br />

herauskommen<br />

le cabossé<br />

hier: der Gebeutelte<br />

mériter<br />

verdienen<br />

Extrait de texte<br />

se repérer<br />

s’éviter<br />

le pestiféré [pεstifere]<br />

le bled [blεd]<br />

la casse<br />

la zone artisanale<br />

la déchèterie<br />

le Gitan<br />

la belle-mère<br />

se taper (f<strong>am</strong>.)<br />

l’arrêt (m)<br />

le bordel<br />

le g<strong>am</strong>in<br />

le car<br />

maigrichon,ne<br />

einander auffallen<br />

sich aus dem Weg<br />

gehen<br />

hier: der Aussätzige<br />

das Kaff<br />

der Schrottplatz<br />

das Gewerbegebiet<br />

die Mülldeponie<br />

der Zigeuner<br />

die Stiefmutter<br />

zurücklegen müssen<br />

die Haltestelle<br />

das Chaos<br />

das Kind<br />

der Bus<br />

schmächtig<br />

©M.Heinry<br />

EXTRAIT DE TEXTE<br />

BIOGRAPHIE<br />

Elle fait partie des auteurs français vendant le plus de<br />

livres et, en même temps, faisant preuve d’une grande<br />

discrétion (+ interview exclusive dans <strong>Écoute</strong><br />

5/2014). Ancienne professeur de français, Anna<br />

Gavalda a publié plusieurs best-sellers dont Je voudrais<br />

que quelqu’un m’attende quelque part (1999) et<br />

L’Échappée belle (2009).<br />

Oui, on s’était repérés, mais on s’évitait depuis toutes ces années parce<br />

qu’on était les pestiférés du collège Jacques-Prévert. Moi parce que j’étais<br />

des Morilles (c’est pas le nom d’un bled ou d’un coin à ch<strong>am</strong>pignons, c’est…<br />

je ne sais pas… je n’ai j<strong>am</strong>ais su en fait… une casse… un genre de zone artisanale…<br />

un genre de déchèterie où rien n’est trié… tout le monde dit « les<br />

Gitans » mais c’était pas des Gitans, c’était juste la f<strong>am</strong>ille de ma bellemère…<br />

son père, ses oncles, ses demi-sœurs, mes demi-frères et tout ça…<br />

ceux des Morilles, quoi…) et que je me tapais presque deux kilomètres de<br />

marche à pied tous les matins et tous les soirs pour aller à un autre arrêt que<br />

le mien, le plus loin possible de leur bordel et de mon Home Sweet Mobile<br />

Home de peur que les g<strong>am</strong>ins ne me laissent plus m’asseoir à côté d’eux<br />

dans le car, et lui parce qu’il était différent du reste du monde… Parce qu’il<br />

n’aimait pas les filles mais qu’il n’aimait qu’elles, parce qu’il était bon en<br />

dessin et nul en sport, parce qu’il était maigrichon et allergique à tout et<br />

n’importe quoi.<br />

4/2014<br />

55


L’HISTOIRE AUTREMENT<br />

CHAMBORD<br />

CAPRICE DE CHASSEUR<br />

François I. war Bauherr von Ch<strong>am</strong>bord, einem der berühmtesten Schlösser<br />

Frankreichs. Der Bau erwies sich als sehr schwierig, denn der Untergrund<br />

war sumpfig. Beinahe wichtiger als das Gebäude aber war der<br />

umliegende Wald. Von Flore Mabilleau.<br />

mittel<br />

Chef-d’œuvre de la Renaissance<br />

situé en Sologne, il compte<br />

parmi les monuments les plus<br />

célèbres de France. Et de fait, le château<br />

de Ch<strong>am</strong>bord est grandiose.<br />

Quelques chiffres suffisent à s’en<br />

convaincre: un édifice de 156 mètres<br />

de long et 58 mètres de haut, abritant<br />

365 cheminées sculptées, 426 piè -<br />

ces… Sans oublier le domaine forestier<br />

de 5440 hectares, soit l’équivalent<br />

de la superficie intra-muros de Paris!<br />

Le parc de Ch<strong>am</strong>bord est en effet le<br />

plus grand site boisé clos d’Europe.<br />

<strong>La</strong> construction d’un tel château ne<br />

s’est pas réalisée sans mystères et péripéties…<br />

Explications.<br />

Comme à Venise<br />

<strong>La</strong> chasse, les femmes et l’architecture<br />

: voici les trois grandes passions<br />

du roi de France François I er (1515-<br />

1547), l’initiateur du projet Ch<strong>am</strong>bord.<br />

S’il choisit la petite commune<br />

du Loir-et-Cher pour y faire construire<br />

cette nouvelle résidence, il semble<br />

que ce soit en premier lieu en raison<br />

de l’abondance du gibier. Mais ce<br />

n’est pas tout… Selon la légende, le<br />

monarque aurait également voulu se<br />

rapprocher de l’habitation de sa maîtresse<br />

de l’époque, la comtesse de<br />

Thoury. « Je veux que s’élève ici le plus<br />

beau de tous les châteaux et qu’il devienne<br />

ma maison […] car tel est notre<br />

bon plaisir », aurait-il déclaré.<br />

Mais la construction, qui débute en<br />

1519, s’avère rapidement compliquée.<br />

Et pour cause : le terrain censé<br />

accueillir l’édifice, perdu au milieu<br />

des forêts, est marécageux. Le sol ins -<br />

table oblige le maître d’œuvre à faire<br />

reposer les fondations du château sur<br />

de solides pilotis, comme à Venise.<br />

Ce problème résolu, un autre apparaît<br />

: la fièvre et la malaria déciment<br />

les ouvriers. Le chantier titanesque ne<br />

coûte pas seulement une fortune à<br />

l’État, il prend aussi un retard considérable.<br />

François I er ne verra d’ailleurs<br />

j<strong>am</strong>ais Ch<strong>am</strong>bord complètement<br />

fini… Et n’y séjournera en tout<br />

et pour tout que 72 jours !<br />

Toutefois, l’<strong>am</strong>bition première du roi<br />

est respectée : l’immense parc autour<br />

du château permettra à ses successeurs<br />

de réaliser des parties de<br />

chasse exceptionnelles. Édifié dès<br />

1542, le mur qui entoure le domaine,<br />

haut de trois mètres et long de 32 kilomètres,<br />

y assure en effet une présence<br />

constante de gibier.<br />

Pendant longtemps, l’identité de l’architecte<br />

du château de Ch<strong>am</strong>bord est<br />

restée un mystère. Aujourd’hui, certains<br />

historiens avancent le nom de<br />

l’Italien Dominique de Cortone, dit Le<br />

Boccador, connu pour avoir dessiné la<br />

Mairie de Paris. Mais les ombres de<br />

François I er , passionné d’architecture,<br />

ainsi que de Léonard de Vinci, planent<br />

aussi sur ce colossal projet.<br />

Magasin, atelier et prison<br />

Après la mort de François I er en 1547,<br />

les monarques bouderont le château<br />

le caprice<br />

der Spleen<br />

le chef-d’œuvre [ʃεdvr] das Meisterwerk<br />

de fait [dəfεt]<br />

in der Tat<br />

se convaincre<br />

sich überzeugen<br />

l’édifice (m)<br />

der Bau, das Bauwerk<br />

soit<br />

das heißt<br />

la superficie intra-muros das Innenstadtgebiet<br />

le site boisé<br />

das bewaldete Gebiet<br />

clos,e [klo,kloz] von einer Mauer<br />

umgeben<br />

la péripétie [peripesi] der Zwischenfall<br />

Comme à Venise<br />

en premier lieu in erster Linie<br />

l’abondance (f) der Überfluss<br />

le gibier [ʒibje] das Wild<br />

tel est notre bon plaisir so beliebt es uns<br />

s’avérer<br />

sich erweisen als<br />

et pour cause<br />

aus gutem Grund<br />

censé,e faire<br />

das tun soll<br />

marécageux,se sumpfig<br />

le maître d’œuvre der Baumeister<br />

les fondations (f/pl) das Fund<strong>am</strong>ent<br />

les pilotis [pilɔti] (m/pl) das Pfahlwerk<br />

en tout et pour tout alles in allem<br />

le successeur<br />

der Nachfolger<br />

avancer un nom nennen<br />

dessiner<br />

entwerfen<br />

l’ombre (f)<br />

der Schatten<br />

planer sur<br />

schweben über<br />

Magasin, atelier et prison<br />

le magasin<br />

das <strong>La</strong>ger, der Schober<br />

bouder<br />

fernbleiben<br />

56 4/2014


Gianni Dagli Orti/The Art Archive/The Picture Desk, Lionel Lourdel/Photononstop/AFP/Getty (2)<br />

Le château de Ch<strong>am</strong>bord, le plus vaste des châteaux de la Loire<br />

de Ch<strong>am</strong>bord. Il faudra attendre le<br />

règne de Louis XIV (1643-1715) pour<br />

que le dessein initial soit enfin achevé.<br />

Pour ce faire, le Roi-Soleil fera intervenir<br />

son célèbre architecte Jules Hardouin-Mansart.<br />

Après avoir connu différents propriétaires,<br />

puis servi de magasin à fourrage,<br />

d’atelier de fabrication de poudre,<br />

et de prison, Ch<strong>am</strong>bord est finalement<br />

classé monument historique<br />

en 1840. L’État le rachète en 1930,<br />

lui permettant ainsi d’échapper à la<br />

démolition. Par la même occasion, il<br />

devient l’un des territoires officiels<br />

des chasses… mais présidentielles,<br />

cette fois !<br />

n<br />

DES CHASSES ROYALES<br />

AUX CHASSES PRÉSIDENTIELLES<br />

Les chasses présidentielles, organisées par le chef de l’État pour divertir ses<br />

convives, sont un héritage de la monarchie. « À R<strong>am</strong>bouillet, on chasse depuis<br />

Suger, le premier ministre de Louis VII, à Ch<strong>am</strong>bord depuis François I er , à Marly<br />

depuis Louis XIV », explique le journaliste Stéphane Denis. Certains des<br />

présidents étaient férus de cette pratique. D’autres l’entretenaient pour des<br />

raisons diplomatiques.<br />

À Ch<strong>am</strong>bord, Georges Pompidou passe ainsi de nombreuses journées à<br />

traquer le gibier, invitant personnalités du monde politique et économique à<br />

se joindre à lui. Valéry Giscard d’Estaing, lui, s’y rend souvent seul pour<br />

traquer le cerf. Pour sa part, François Mitterrand déteste la chasse mais n’ose<br />

supprimer ces rendez-vous mondains, appréciés de ses <strong>am</strong>is et de ses<br />

homologues étrangers. Après son élection, Jacques Chirac met fin à la<br />

tradition des chasses présidentielles qu’il juge désuète et qui, accessoirement,<br />

coûte cher aux contribuables! En 2010, les chasses sont<br />

temporairement remises au goût du jour par Nicolas Sarkozy. Mais sous la<br />

pression de l’opinion publique, il revient rapidement sur sa décision.<br />

le dessein<br />

achever<br />

le propriétaire<br />

le fourrage<br />

l’atelier (m) de<br />

fabrication<br />

classer monument<br />

historique<br />

échapper à<br />

par la même occasion<br />

der Plan,<br />

das Vorhaben<br />

vollenden<br />

der Besitzer<br />

das (Vieh)Futter<br />

die Produktionsstätte<br />

unter Denkmalschutz<br />

stellen<br />

entgehen<br />

gleichzeitig<br />

divertir<br />

le convive<br />

l’héritage (m)<br />

féru,e<br />

entretenir<br />

traquer<br />

le cerf [sεr]<br />

détester<br />

oser<br />

apprécié,e de<br />

l’homologue (m)<br />

unterhalten<br />

der Gast<br />

das Erbe<br />

begeistert<br />

beibehalten<br />

jagen<br />

der Hirsch<br />

hassen<br />

es wagen<br />

beliebt bei<br />

der Amtskollege<br />

l’élection (f)<br />

juger<br />

désuet,ète<br />

accessoirement<br />

le contribuable<br />

remettre au goût<br />

du jour<br />

la pression<br />

revenir sur<br />

die Wahl<br />

erachten als<br />

veraltet<br />

nebenbei<br />

der Steuerzahler<br />

wieder aufleben<br />

lassen<br />

der Druck<br />

rückgängig<br />

machen<br />

4/2014<br />

57


Mehr Sprache können Sie<br />

nirgendwo shoppen.<br />

Die besten Sprachprodukte für Ihr Französisch, ausgewählt und empfohlen<br />

von Ihrem SprachenShop-Te<strong>am</strong> aus dem Spotlight Verlag.<br />

ÉCOUTE<br />

KULTUR<br />

TYPISCHE FEHLER<br />

ÉCOUTE JAHRGANG 2013<br />

Nutzen Sie die Gelegenheit, alle zwölf<br />

Ausgaben des Jahres 2013 jetzt zu bestellen<br />

– um Wissenswertes zu erfahren und<br />

Versäumtes nachzuholen. Der Magazin- ,<br />

der Übungsheft- wie auch der Audio-CD-<br />

Jahrgang sind um 20% vergünstigt.<br />

Magazin-Jahrgang 2013<br />

Artikel-Nr. 922013. € 59,50 (D)/€ 61,20 (A)<br />

Übungsheft plus-Jahrgang 2013<br />

Artikel-Nr. 921352. € 32,65 (D)/€ 33,60 (A)<br />

Audio-CD-Jahrgang 2013<br />

Artikel-Nr. 921300. € 103,70 (D)/€ 103,70 (A)<br />

LA FRANCE DES ANNÉES<br />

40/50 EN CHANSONS<br />

Eine Entdeckungsreise in die 40er- bzw.<br />

50er-Jahre – als originelle BD und Musiks<strong>am</strong>mlung!<br />

Leben und Werk der Chansonniers<br />

Piaf und Brassens werden in<br />

Bildern erzählt und mit Chansons untermalt.<br />

Mit Aktivitäten zu Hör- und Leseverständnis,<br />

Wortschatz und Gr<strong>am</strong>matik.<br />

Jeweils Buch mit 63 Seiten + 2 Audio-CDs.<br />

Französisch. Niveau B2.<br />

Edith Piaf. Artikel-Nr. 26065<br />

Brassens. Artikel-Nr. 26070<br />

je € 24,99 (D)/€ 25,70 (A)<br />

J‘AI COMPRIS!<br />

Typische Französisch-Fehler sicher vermeiden,<br />

dafür sorgt J‘ai compris. Die<br />

wichtigsten Stolpersteine in den Bereichen<br />

Gr<strong>am</strong>matik, Wortschatz, Rechtschreibung<br />

und Aussprache werden<br />

übersichtlich und anschaulich erklärt.<br />

Abwechslungsreiche Übungen und Rätsel,<br />

einprägs<strong>am</strong>e Lerntipps und unterhalts<strong>am</strong>e<br />

Illustrationen verstärken den<br />

Lerneffekt.<br />

Buch mit 128 Seiten. Französisch<br />

Artikel-Nr. 26067<br />

€ 8,99 (D)/€ 9,20 (A)<br />

SPRACHKURSE<br />

LERNLEKTÜRE<br />

HUEBER KOMPLETTKURS FRANZÖSISCH<br />

Der Kurs wurde nicht nur komplett überarbeitet, er wurde auch radikal<br />

reduziert! In insges<strong>am</strong>t 27 Lektionen werden alle wesentlichen Gr<strong>am</strong>matikstrukturen<br />

wiederholt und gefestigt. Die acht Audio-CDs geben<br />

Ihnen umfassende Hilfestellung im Bereich Hörverstehen und Sprechen.<br />

Zwei Übungsbücher, zwei Begleithefte und acht Audio-CDs.<br />

Niveau A1-B1. Artikel-Nr. 26068 € 16,99 (D)/€ 17,50 (A)<br />

PONS POWER SPRACHKURS – FRANZÖSISCH IN 4 WOCHEN<br />

Erfolgreich Französisch lernen in nur vier Wochen! Der Kurs enthält<br />

einen bereits fertigen Lernplan mit 24 übersichtlichen Lektionen und<br />

vier spielerischen Wiederholungseinheiten. Zusätzlich gibt es einen<br />

Online-Power-Test, mit dem Sie 24 Stunden Ihren täglichen Lernerfolg<br />

messen können.<br />

Buch (240 Seiten) + zwei Audio-CDs. Niveau A1-A2<br />

Artikel-Nr. 24052. € 17,99 (D)/€ 18,50 (A)<br />

VICTOR HUGO– LES MISÉRABLES<br />

Victor Hugos Meisterwerk spielt im Paris<br />

des 19. Jahrhunderts und erzählt die<br />

ergreifende Geschichte des ehemaligen<br />

Sträflings Jean Valjean, der erbarmungslos<br />

von Polizeiinspektor Javert verfolgt wird.<br />

Buch (144 Seiten) + Audio-CD. Niveau B1<br />

Artikel-Nr. 26066. € 11,99 (D)/€ 12,30 (A)<br />

Bei uns finden Sie Lese- und Hörproben zu den ausgewählten Produkten. Für aktuelle Informationen und


Kompetent. Persönlich. Individuell.<br />

WORTSCHATZ<br />

SPRACHKURS<br />

LERNKRIMI<br />

LANGENSCHEIDT<br />

VOKABELTRAINER 6.0<br />

Der interaktive Vokabeltrainer mit integrierten<br />

Wortschätzen und Vertonungen<br />

ist sowohl für Anfänger als auch<br />

Fortgeschrittene geeignet. Er enthält ca.<br />

6.000 Vokabeln zum effektiven Lernen<br />

und deckt die Niveaustufen A1-B2 ab.<br />

Dazu gibt es auf der DVD das integrierte<br />

<strong>La</strong>ngenscheidt Taschenwörterbuch (ca.<br />

130.000 Stichwörter) zum Nachschlagen.<br />

DVD-ROM für den PC. Französisch<br />

Niveau A1-B2. Artikel-Nr. 23045<br />

€ 19,95 (D)/€ 19,95 (A)<br />

FRANÇAIS INTENSIVKURS –<br />

INTERAKTIVE SPRACHREISE<br />

Der Intensivkurs Français kombiniert<br />

umfangreiche, abwechslungsreiche Lerninhalte<br />

vom Anfänger- bis zum Muttersprachlerniveau<br />

mit einem universellen<br />

Vokabeltrainer auf einer DVD-ROM.<br />

Vorbereitungskurse auf die wichtigsten<br />

Sprachenzertifikate sowie drei Audio-CDs<br />

und Textbücher zum Lernen auch ohne<br />

den Computer runden das Angebot ab.<br />

Sprachkurs für den PC. Französisch<br />

Niveau A1-C1. Artikel-Nr. 23046<br />

€ 99,99 (D)/€ 99,99(A)<br />

MORT À BORDEAUX<br />

Ein spannendes Lesevergnügen bieten<br />

drei Kurzkrimis in einem Buch. Das Französischtraining<br />

wird dadurch unterhalts<strong>am</strong><br />

und effektiv. Der Schwerpunkt liegt<br />

auf dem Grundwortschatz für Anfänger.<br />

Nach jeder Geschichte, wird mit Übersetzungsaufgaben,<br />

Multiple-Choice-Fragen<br />

und Lückentexten das Textverständnis<br />

geschult. Vokabelangaben sind zudem<br />

auf jeder Seite enthalten.<br />

Buch mit 128 Seiten. Französisch<br />

Artikel-Nr. 26071. Niveau A1.<br />

€ 7,99 (D)/€ 8,20 (A)<br />

ROMAN<br />

WIE BESTELLE ICH DIESE PRODUKTE?<br />

Einfach auf www.sprachenshop.de gehen.<br />

Nach Artikel-Nummer oder Produktn<strong>am</strong>en suchen.<br />

Bestellen.<br />

SIGRID NEUDECKER – MADAME IST<br />

WILLIG, DOCH DAS FLEISCH BLEIBT ZÄH<br />

Schnell merkt Sigrid: Mit klumpigen Soßen<br />

und Muffins à la Beton macht man im <strong>La</strong>nd<br />

der Haute Cuisine wenig Eindruck, denn die<br />

Pariser sind sehr eigen ...<br />

Gerne können Sie auch telefonisch, per E-Mail oder Post bestellen. Bei einer schriftlichen<br />

oder telefonischen Bestellung geben Sie bitte die Artikelnummer, die Menge<br />

sowie Ihre Anschrift an.<br />

E-Mail: bestellung@sprachenshop.de<br />

Telefon: +49 (0) 711 / 72 52-245<br />

Fax: +49 (0) 711 / 72 52-366<br />

Post: Postfach 81 06 80<br />

70523 Stuttgart<br />

Deutschland<br />

Buch mit 304 Seiten. Deutsch.<br />

Artikel-Nr. 26069. € 9,99 (D)/€ 10,30 (A)<br />

Sonderangebote bestellen Sie einfach unseren kostenlosen Newsletter. Alles auf www.sprachenshop.de


TRADITIONS<br />

Biosphoto/Bruno Mathieu/AFP/Getty<br />

LES PLUMES DU LIMOUSIN<br />

DES COQS POUR LA PÊCHE<br />

Auf Federn zum Fliegenbinden kann ein Fliegenfischer kaum verzichten.<br />

Hähne, deren Zier die Fische locken sollen, werden seit Jahr -<br />

hunderten im Limousin gezüchtet. Ein durchaus einträgliches<br />

Geschäft. Von Flore Mabilleau.<br />

mittel<br />

60<br />

4/2014


Sebastien Bozon/AFP/Getty<br />

Le lancer, ou « fouetté », caractérise la pêche dite « à la mouche ».<br />

Contrairement à certains de ses<br />

congénères, ce n’est pas pour<br />

son chant matinal qu’il est apprécié<br />

mais pour ses plumes. Le coq<br />

du Limousin, aussi appelé « coq de<br />

pêche », est un gallinacé élevé depuis<br />

des centaines d’années en France.<br />

Son atout : ses plumes colorées et<br />

luisantes qui, fixées à un h<strong>am</strong>eçon,<br />

font le bonheur des pêcheurs à la<br />

mouche. En effet, ces derniers les utilisent<br />

comme appâts pour les poissons.<br />

Des appâts redoutables!<br />

Le rendez-vous<br />

des passionnés<br />

<strong>La</strong> plus ancienne utilisation des<br />

plumes de ce coq comme leurres<br />

(+ encadré p. 62) remonterait à<br />

l’an 200 de notre ère. Une pratique<br />

quasi ancestrale. Son berceau ? <strong>La</strong><br />

Corrèze, un département rural du Limousin,<br />

dans le Massif central. C’est<br />

dans le petit village de Neuvic, une<br />

commune de près de 1 800 âmes,<br />

que se déroule chaque 1 er mai, le<br />

concours national de coqs de pêche.<br />

Il récompense les meilleurs leurres<br />

conçus à partir de certaines variétés<br />

de plumes. Cette année a lieu la<br />

37 e édition. Un rendez-vous obligé<br />

pour les passionnés et les professionnels<br />

de pêche à la mouche. Petits et<br />

gros producteurs y achètent, vendent<br />

ou exposent simplement leurs plus<br />

beaux spécimens de coqs. Pour l’occasion,<br />

les bêtes de concours sont<br />

soigneusement toilettées, « pédicurées<br />

»… bref, mises en beauté pour<br />

décrocher la « Palme d’or ».<br />

le congénère<br />

le chant<br />

apprécier<br />

le gallinacé<br />

l’atout (m)<br />

luisant,e<br />

l’h<strong>am</strong>eçon (m)<br />

l’appât (m)<br />

redoutable<br />

der Artgenosse<br />

hier: das Krähen<br />

schätzen<br />

der Hühnervogel<br />

der Vorzug<br />

glänzend<br />

der Angelhaken<br />

der Köder<br />

gefährlich<br />

Pas assez d’éleveurs<br />

<strong>La</strong> Maison Guy Plas, une entreprise<br />

spécialisée en mouches de pêche depuis<br />

plus de 40 ans, a gagné de nombreuses<br />

fois le précieux trophée. Basée<br />

à Argentat, en Corrèze, elle élève près<br />

de 340 « coqs de pêche », dont<br />

160 coqs du Limousin et 180 coqs<br />

Pardo, une autre espèce venant de<br />

la province du León (Espagne). Aujourd’hui,<br />

la société désormais renom-<br />

Le rendez-vous des passionnés<br />

le leurre<br />

der Köder<br />

remonter à<br />

zurückgehen auf<br />

l’ère (f)<br />

das Zeitalter<br />

ancestral,e<br />

altüberliefert<br />

le berceau<br />

die Geburtsstätte<br />

récompenser<br />

auszeichnen<br />

conçu,e<br />

hergestellt<br />

l’édition (f)<br />

die Ausgabe<br />

obligé,e<br />

Pflichtexposer<br />

ausstellen<br />

le spécimen [spesimεn] das Exemplar<br />

la bête<br />

das Tier<br />

toiletter<br />

herausputzen<br />

mettre en beauté schön machen<br />

décrocher<br />

hier: gewinnen<br />

Pas assez d’éleveurs<br />

basé,e à<br />

l’espèce (f)<br />

désormais [dezɔrmε]<br />

mit Sitz in<br />

die Art<br />

hier: inzwischen<br />

4/2014<br />

61 y


TRADITIONS<br />

Leurre conçu avec des plumes de « coq de pêche »<br />

LES PLUMES MODE D’EMPLOI<br />

<strong>La</strong> pêche à la mouche nécessite l’utilisation d’une ligne, appelée soie, dont le<br />

poids et l’épaisseur servent à propulser la mouche dans l’eau au moyen du<br />

« lancer», appelé aussi « fouetté». Le lancer constitue la spécificité de ce<br />

mode de pêche. Par ailleurs, les pêcheurs à la mouche utilisent toujours un<br />

leurre pour attirer les poissons, j<strong>am</strong>ais de vrais vers ou d’insectes. Les plumes<br />

des coqs du Limousin, qui servent à confectionner ces leurres, sont luisantes,<br />

de couleur gris cendre, gris bleu, noire ou blanche. <strong>La</strong> couleur de la plume<br />

provenant d’un coq dit « de pêche » dépend, entre autres, du degré de maturité<br />

de la plume de l’animal, du soleil reçu durant sa croissance ou encore de<br />

l’intensité lumineuse du moment. Ainsi, selon les saisons et selon les sujets,<br />

les nuances de gris vont varier d’une plume à l’autre. Par ailleurs, « plus<br />

les plumes repoussent et plus elles sont belles », affirme Vincent Béraud, pro -<br />

priétaire de la Maison Guy Plas. Trois types de plumes peuvent être prélevées<br />

sur les volatiles : les lancettes, situées au niveau des reins près de la queue,<br />

les pelles qui poussent sur le dos et les ailes, et enfin, les hackles, petits et<br />

étroits, qui se trouvent sur le cou.<br />

le mode d’emploi die Gebrauchs -<br />

anweisung<br />

la ligne<br />

die Leine<br />

la soie [swa]<br />

die Schnur<br />

propulser<br />

schleudern<br />

au moyen [mwajε˜] de mit Hilfe von<br />

le lancer<br />

die Rute<br />

le fouetté [fwεte] die Fliegenrute<br />

attirer<br />

anlocken<br />

le ver [vεr]<br />

der Wurm<br />

gris cendre<br />

aschgrau<br />

provenant de<br />

von<br />

le degré<br />

reçu,e<br />

la croissance<br />

le sujet<br />

repousser<br />

le propriétaire<br />

prélever<br />

la lancette<br />

le rein<br />

la queue [kø]<br />

la pelle<br />

le hackle [akl]<br />

der Grad<br />

abbekommen<br />

das Wachstum<br />

das Exemplar<br />

nachwachsen<br />

der Besitzer<br />

rupfen<br />

die Seitenfeder<br />

die Flanke<br />

der Schwanz<br />

die Rückenfeder<br />

die Nackenfeder<br />

Biosphoto/Erwan Balanca/AFP/Getty<br />

mée se rend toujours à la manifestation,<br />

mais ne participe plus à la compétition.<br />

« On veut laisser la place aux<br />

jeunes », explique son directeur Vincent<br />

Béraud. Mais à part des passionnés<br />

de pêche qui chouchoutent<br />

quelques volatiles pour leur utilisation<br />

personnelle, la relève se fait rare. « Ce<br />

concours a été très important, mais ce<br />

n’est plus le cas car il y a de moins en<br />

moins d’éleveurs, souligne Vincent Béraud.<br />

Cette production, traditionnellement<br />

française et plus spécialement<br />

corrézienne, est en train de se perdre. »<br />

À tel point que la Maison Guy Plas, qui<br />

fait partie des plus importantes de<br />

France, est débordée de travail. « Nous<br />

vendons beaucoup de plumes dans<br />

l’Europe entière, not<strong>am</strong>ment en Belgique,<br />

en Hollande, en Allemagne, en<br />

Suisse…», reprend le quadragénaire,<br />

lui-même pêcheur à la mouche depuis<br />

ses 14 ans.<br />

Cependant, malgré une activité intense,<br />

l’entreprise ne peut satisfaire<br />

toutes les demandes. « Nous comptons<br />

faire bouger les choses : on devrait<br />

passer à une exploitation de 400 à<br />

450 coqs dans les trois ans à venir. »<br />

Histoire que les aficionados de la<br />

pêche à la mouche puissent confectionner<br />

leurs leurres avec une matière<br />

première digne de ce nom. Car, pour<br />

appâter le poisson, qu’il s’agisse du<br />

brochet, du saumon ou de la truite,<br />

la manifestation<br />

à part [apar]<br />

chouchouter (f<strong>am</strong>.)<br />

le volatile<br />

la relève<br />

être débordé,e de<br />

satisfaire la demande<br />

faire bouger<br />

l’exploitation (f)<br />

histoire que<br />

l’aficionado<br />

[afisjonado] (m)<br />

la matière première<br />

digne de<br />

le brochet<br />

la truite<br />

die Veranstaltung<br />

abgesehen von<br />

verhätscheln<br />

der Vogel<br />

der Nachwuchs<br />

ertrinken in<br />

die Nachfrage<br />

befriedigen<br />

Bewegung bringen in<br />

hier: die Zucht<br />

d<strong>am</strong>it<br />

der Liebhaber<br />

der Rohstoff<br />

würdig<br />

der Hecht<br />

die Forelle<br />

62<br />

4/2014


ien ne semble plus efficace que les<br />

plumes de ces gallinacés. « Les plumes<br />

des coqs du Limousin ont des couleurs<br />

naturellement brillantes qui imitent<br />

celles que l’on retrouve chez les insectes,<br />

explique Vincent Béraud. Et<br />

elles ont une fibre idéale pour être enroulées<br />

autour d’un h<strong>am</strong>eçon. D’autres<br />

matériaux existent mais ne rivalisent<br />

pas avec leur pureté. »<br />

Pêcheurs pressés<br />

À noter: ces fiers volatiles, élevés<br />

spécialement pour leurs plumes, ne finissent<br />

j<strong>am</strong>ais dans les assiettes.<br />

« Nos coqs meurent de vieillesse après<br />

7 à 10 ans de vie », précise Vincent Béraud.<br />

Ils sont plumés environ trois fois<br />

par an, le tout sans aucune souffrance<br />

car les plumes sont « cueillies » à maturité.<br />

Un seul coq peut permettre de<br />

confectionner 400 mouches sur une<br />

saison. Qualité oblige, toutes les<br />

plumes sont ensuite triées à la main,<br />

pour éviter tout défaut et sélectionner<br />

le meilleur brillant, seul susceptible de<br />

tromper le poisson. <strong>La</strong> Maison Guy<br />

Plas a par ailleurs créé une collection<br />

de mouches toutes prêtes, pour les<br />

pêcheurs pressés. Un produit qui fonctionne<br />

plutôt bien, puisque de 18000<br />

à 20000 mouches montées à la main<br />

sont vendues chaque année. ■<br />

la fibre<br />

ne pas rivaliser avec<br />

Pêcheurs pressés<br />

pressé,e<br />

à noter<br />

plumer<br />

la souffrance<br />

cueillir [kjir]<br />

à maturité<br />

trier à la main<br />

éviter<br />

le défaut<br />

le brillant [brijɑ˜]<br />

susceptible de<br />

tromper<br />

monté,e<br />

die Textur<br />

nicht mithalten<br />

können mit<br />

in Eile<br />

übrigens<br />

rupfen<br />

der Schmerz<br />

rupfen<br />

wenn sie soweit sind<br />

handverlesen<br />

vermeiden<br />

der Fehler<br />

der Glanz<br />

geeignet um<br />

täuschen<br />

gefertigt<br />

PQR <strong>La</strong> Montagne/Maxppp/Dpa<br />

Les plumes d’un seul coq permettent de confectionner 400 mouches de pêche !<br />

LA PÊCHE À LA MOUCHE AU CINÉMA<br />

Pour en apprendre un peu plus sur ce sport pas comme les autres, il suffit de<br />

regarder Et au milieu coule une rivière, un film réalisé par Robert Redford en 1992,<br />

devenu culte pour tous les passionnés de cette pêche, mais aussi pour le grand<br />

public. Cette adaptation <strong>am</strong>éricaine du roman de Norman Maclean, <strong>La</strong> Rivière du<br />

sixième jour, raconte l’histoire d’une f<strong>am</strong>ille du Montana, au début du siècle. Le<br />

père, pasteur rigoriste, transmet à ses deux fils son savoir en matière de pêche<br />

à la mouche. Une passion qui réunira toujours les deux frères, Norman et Paul,<br />

malgré leurs itinéraires personnels différents… Le film a obtenu l’oscar de la<br />

meilleure photographie en 1993.<br />

Un autre film, français, sorti en 2008, met également en scène des parties de<br />

pêche à la mouche, en Irlande cette fois. Il s’agit de Deux jours à tuer, de Jean<br />

Becker. L’histoire : un publicitaire à qui tout réussit décide, en un week-end,<br />

d’abandonner son métier, sa f<strong>am</strong>ille, et de rejoindre son bourru de père. Celui-ci<br />

découvrira, au cours d’une partie de pêche, le terrible secret de son fils.<br />

Et au milieu coule<br />

une rivière<br />

le grand public<br />

l’adaptation (f)<br />

<strong>La</strong> Rivière du sixième<br />

jour<br />

le pasteur<br />

rigoriste<br />

Aus der Mitte<br />

entspringt ein Fluss<br />

das breite Publikum<br />

die Verfilmung<br />

Aus der Mitte<br />

entspringt ein Fluss<br />

der Pastor<br />

streng<br />

en matière de<br />

auf dem Gebiet<br />

l’itinéraire personnel der Lebensweg<br />

l’oscar (m) de la der Oscar für die<br />

meilleure photographie beste K<strong>am</strong>era<br />

mettre en scène [sεn] zeigen<br />

Deux jours à tuer Tage oder Stunden<br />

le publicitaire<br />

der Werbe fachmann<br />

le bourru de… der mürrische …<br />

4/2014<br />

63


POLAR<br />

4/4<br />

Thinkstock<br />

Cyrano assassiné<br />

Maubrac und sein Assistent sind dem Mörder auf die Schliche gekommen. Und dann<br />

reagiert Jean-Jean in Sekundenschnelle und verhindert mit einem Sprung über einen<br />

Schreibtisch die drohende Katastrophe. Von Jean-Yves de Groote.<br />

mittel<br />

Au bout de quelques instants,<br />

l’inspecteur réitéra sa question :<br />

« Zoé ? Quelles relations aviez-vous<br />

avec Julien ? Vous savez, si vous ne<br />

pouvez ou ne voulez pas répondre à<br />

cette question…<br />

– Si, si, excusez-moi… C’était difficile.<br />

Vous savez, tout le monde le détestait,<br />

alors on était forcé de prendre ses distances<br />

vis-à-vis de lui, sinon on était<br />

rejeté.<br />

– Donc vous ne le détestiez pas… »<br />

Zoé fondit en larmes. L’inspecteur et<br />

Saadi voulurent se retirer sur la pointe<br />

des pieds, mais la jeune comédienne<br />

les supplia :<br />

« Non, s’il vous plaît, restez. Non, je ne<br />

le détestais pas !<br />

– Maubrac protégeait Julien. Un peu<br />

trop peut-être. Savez-vous si Maubrac<br />

était… homosexuel ?<br />

– Ah ça non, j’en sais quelque chose !<br />

– Que voulez-vous dire ?<br />

Un monde pourri<br />

– Ce que je vais vous raconter, je ne l’ai<br />

j<strong>am</strong>ais raconté à personne (elle prit<br />

une profonde respiration)… Ça remonte<br />

à, je me souviens précisément,<br />

à septembre 2008. Un soir, Maubrac<br />

m’avait fait répéter jusqu’au milieu de<br />

la nuit. C’était pour le rôle d’Elvire. Il<br />

voulait toujours <strong>am</strong>éliorer les choses.<br />

Avec lui, on travaille une phrase pendant<br />

des heures. J’étais épuisée. Je<br />

n’en pouvais plus. J’avais déjà répété<br />

toute la journée. Je n’avais plus de<br />

forces. Au bout d’un moment, il devait<br />

être deux heures du matin, j’ai craqué.<br />

Il m’a d’abord réconfortée. Il m’a prise<br />

dans les bras. De plus en plus fort. Puis<br />

l’instant (m)<br />

réitérer<br />

détester<br />

prendre ses distances<br />

vis-à-vis [vizavi] de<br />

fondre en larmes<br />

se retirer sur la pointe<br />

des pieds [pje]<br />

supplier<br />

en savoir qc<br />

Un monde pourri<br />

pourri,e<br />

prendre une profonde<br />

respiration<br />

remonter à<br />

n’en plus pouvoir<br />

au bout d’un moment<br />

craquer<br />

der Augenblick<br />

wiederholen<br />

hassen<br />

sich distanzieren<br />

von<br />

in Tränen ausbrechen<br />

sich davonschleichen<br />

bitten<br />

ein Lied davon singen<br />

können<br />

verdorben<br />

tief einatmen<br />

zurückgehen auf<br />

nicht mehr können<br />

nach einer Weile<br />

zus<strong>am</strong>menbrechen<br />

64<br />

4/2014


il a voulu m’embrasser. J’ai tenté de le<br />

repousser, mais il est devenu de plus en<br />

plus violent, et il m’a…<br />

– Je comprends. Pourquoi n’avez-vous<br />

pas porté plainte ?<br />

– <strong>La</strong> honte, la peur…<br />

– Bien sûr. Je suis désolé, mademoiselle.<br />

Nous allons en rester là pour aujourd’hui,<br />

d’accord ? »<br />

Poilard et Saadi se dirigèrent doucement<br />

vers la porte. Mais Zoé les rappela.<br />

Parler, mettre des mots sur ses<br />

maux semblait la soulager.<br />

porter plainte<br />

Anzeige erstatten<br />

en rester là<br />

es dabei belassen<br />

mettre des mots [mo] sur sprechen über<br />

les maux [mo] (m/pl) das Leid<br />

soulager<br />

erleichtern<br />

répéter<br />

proben<br />

partagé,e<br />

hin und her gerissen<br />

la reconnaissance die Dankbarkeit<br />

dégoûter<br />

anwidern<br />

se juger soi-même sich selbst die<br />

Schuld geben<br />

Le bon scénario<br />

le viol [vjɔl]<br />

die Vergewaltigung<br />

sur les bras [brɑ] <strong>am</strong> Hals<br />

grimper quatre à quatre hinaufstürmen<br />

se ruer<br />

sich stürzen<br />

sursauter<br />

hochschrecken<br />

aduler<br />

vergöttern<br />

déraper<br />

außer Kontrolle<br />

geraten<br />

médiocre<br />

mittelmäßig<br />

détenir<br />

hier: hüten<br />

dévoiler<br />

enthüllen<br />

le chantage<br />

die Erpressung<br />

qc périclite<br />

mit etw. geht<br />

es bergab<br />

du coup [dyku] deshalb<br />

se débarrasser de loswerden<br />

le maître chanteur der Erpresser<br />

fracasser<br />

einschlagen<br />

le crâne<br />

der Schädel<br />

le dénouement [denumɑ˜] das Ende<br />

s’emparer de<br />

greifen nach<br />

se donner la mort [mɔr] sich das Leben<br />

nehmen<br />

bondir<br />

einen Satz machen<br />

maîtriser<br />

überwältigen<br />

les menottes<br />

die Handschellen<br />

[mənɔt] (f/pl)<br />

scruter<br />

betrachten<br />

j’ai une de ces dalles ich habe dermaßen<br />

(f<strong>am</strong>.)<br />

Kohld<strong>am</strong>pf<br />

dire<br />

zusagen<br />

aller casser une graine etw. essen gehen<br />

la faim de loup [fε˜dəlu] der Bärenhunger<br />

« Inspecteur, revenez ! Je<br />

vous ai menti. En fait, j’ai<br />

déjà raconté cette histoire.<br />

Une seule fois : le lendemain<br />

de cette terrible nuit,<br />

j’en ai parlé à Julien. Il<br />

était tout nouveau dans la<br />

troupe. Et comme je répétais<br />

souvent avec lui, c’est à lui que je<br />

me suis confiée. Et il m’a beaucoup<br />

soutenue. J’étais partagée entre ma<br />

reconnaissance pour lui et la peur du<br />

rejet des autres membres de la troupe.<br />

Qu’est-ce qui a bien pu se passer pour<br />

que quelqu’un le tue ? <strong>La</strong> Comédie est<br />

un monde pourri, inspecteur. Tout me<br />

dégoûte. Même moi !<br />

– Vous souffrez, et c’est normal. Ce<br />

que vous avez vécu est horrible. Ne<br />

vous jugez pas vous-même. Vous allez<br />

vous reconstruire peu à peu, vous verrez.<br />

Reposez-vous maintenant, mademoiselle.<br />

– Merci inspecteur. »<br />

Le bon scénario<br />

Une fois dehors :<br />

« Dis donc Jean-Luc, on se retrouve<br />

maintenant avec une histoire de meurtre<br />

et une histoire de viol sur les bras.<br />

Mais j’ai ma petite idée… »<br />

Poilard emmena Saadi à la Comédie-<br />

Française. Toujours suivi de son associé,<br />

il grimpa les escaliers quatre à<br />

quatre, se rua vers la porte de l’administrateur<br />

général et l’ouvrit sans<br />

frapper. Maubrac, assis à son bureau,<br />

sursauta.<br />

« Monsieur Maubrac, j’ai un bon scénario<br />

pour vous. Que dites-vous de<br />

cette histoire ? <strong>Écoute</strong>z : il était une fois<br />

un metteur en scène réputé. Que j’appellerais<br />

“M”. Tout lui réussissait. Le<br />

public, les acteurs, les critiques l’adulaient.<br />

Puis une nuit, il se retrouve seul<br />

avec l’une de ses actrices, que j’appellerais<br />

“Z”. Elle a répété toute la journée,<br />

elle est épuisée, fatiguée, et elle<br />

craque. M la prend dans ses bras pour<br />

Personnages principaux :<br />

Antoine Maubrac : metteur en scène<br />

Julien Castaldi : comédien à la Comédie-Française,<br />

assassiné<br />

Vincent Poilard : inspecteur de police<br />

Jean-Luc Saadi : assistant de Poilard<br />

Zoé Legrand : comédienne à la Comédie-Française<br />

la consoler mais la situation dérape, et<br />

M viole Z.<br />

– Vous êtes…<br />

– Taisez-vous, laissez-moi finir. Le lendemain,<br />

Z se confie et raconte tout à<br />

un <strong>am</strong>i, disons “J”. J est un comédien<br />

médiocre, mais il détient désormais un<br />

secret en or. J va donc voir M, et le menace<br />

de tout dévoiler si M ne lui donne<br />

pas les meilleurs rôles. M fait l’objet<br />

d’un affreux chantage mais il est<br />

contraint d’obéir. Et la carrière de M<br />

périclite. J se fait du coup de plus en<br />

plus d’ennemis au sein de la troupe.<br />

Ce qui tombe bien, hein ? Puis, un soir,<br />

M va suivre J pour se débarrasser de<br />

son maître chanteur et lui fracasser le<br />

crâne. Et P – c’est moi ça – lui demande<br />

: Alors, que dites-vous de mon<br />

scénario ?<br />

– Bravo inspecteur. Mais vous oubliez<br />

le dénouement. Vous avez oublié de<br />

mentionner qu’à la fin, M s’empare<br />

d’une arme dans son tiroir, tue P et son<br />

assistant et se donne la mort. ADIEU ! »<br />

Saadi bondit par-dessus le bureau<br />

pour arracher le pistolet des mains du<br />

metteur en scène et le maîtriser pendant<br />

que Poilard lui passa les menottes.<br />

Quelques instants plus tard, il<br />

était emmené par la police.<br />

Dans le bureau maintenant vide de<br />

Maubrac, Poilard scruta encore une<br />

fois la photo de la sublime Zoé épinglée<br />

au mur, puis se retourna d’un<br />

coup vers son stagiaire :<br />

« Dis donc, j’ai une de ces dalles, moi !<br />

Ça ne te dirait pas d’aller casser une<br />

graine ? C’est moi qui t’invite ! Jean-<br />

Jean, j’ai une faim de… ?<br />

– De loup, patron ! »<br />

n<br />

4/2014<br />

65


VOS AVIS<br />

Ihre Kommentare erreichen uns unter: leserbrief-ecoute@spotlight-verlag.de<br />

n Chapeau !<br />

Leserbriefe müssen nicht immer negativ<br />

sein. Zur Jubiläumsausgabe möchte<br />

ich Ihnen ein großes Lob aussprechen!<br />

Die Artikel sind sehr ansprechend<br />

und interessant, insbesondere<br />

aber haben mich die zweiseitigen<br />

Farbfotos von Frankreich begeistert.<br />

Nun habe ich aber eine Frage: Auf Seite<br />

99 (+ <strong>Écoute</strong> 1/2014) steht als<br />

Berufsangabe »chef de rang en restauration«.<br />

Was ist ein »chef de rang«?<br />

Ursula Roßberg<br />

Es freut uns, dass Ihnen das Januarheft<br />

so gut gefallen hat. Nun zum Chef<br />

de Rang: In der Hierarchie eines Restaurants<br />

ist ein Chef de Rang dem<br />

Maître d’hôtel (also Restaurantleiter)<br />

und dessen Stellvertreter (Assistant<br />

Restaurant Manager) unterstellt.<br />

Die Redaktion<br />

n Missverständnis<br />

Im Februarheft hat Korsika nicht die<br />

Nummern 2a und 2b, sondern 20a<br />

und 20b. Und die Departements 92,<br />

93 und 94 fehlen auf der Karte S. 13.<br />

Bitte das nächste Mal die richtige Karte<br />

nachliefern!<br />

Hilmar Ecker<br />

Die Departements der Île-de-France<br />

mussten wir aus Platzgründen weglas-<br />

sen. Die Nummern von Korsika sind<br />

tatsächlich 2a und 2b. 20a und 20b<br />

gibt es nicht mehr.<br />

Die Redaktion<br />

n Erratum<br />

Im Artikel S. 56 (+ <strong>Écoute</strong> 2/2014)<br />

gibt es einen Fehler in der <strong>La</strong>utschrift:<br />

échotier [ekɔtje], und nicht [eʃotje].<br />

Klaus Harjes<br />

Sie haben vollkommen recht. Tausendmal<br />

Entschuldigung!<br />

Die Redaktion<br />

Die Redaktion behält es sich vor, Leserbriefe<br />

zu kürzen.<br />

ABO<br />

Spotlight Verlag GmbH, Kundenbetreuung<br />

Postfach 1565, 82144 Planegg<br />

www.spotlight-verlag.de<br />

Montag bis Donnerstag: 9 bis 18 Uhr,<br />

Freitag: 9 bis 16 Uhr<br />

Kundenbetreuung Privatkunden und Buchhandlungen<br />

Tel. +49 (0)89/8 56 81-16, Fax +49 (0)89/8 56 81-159<br />

E-Mail: abo@spotlight-verlag.de<br />

Kundenbetreuung Lehrer, Trainer und Firmen<br />

Tel. +49 (0)89/8 56 81-150, Fax +49 (0)89/8 56 81-119<br />

E-Mail: lehrer@spotlight-verlag.de<br />

Impressum<br />

HERAUS GE BER UND VER LAGS LEI TER<br />

Dr. Wolfgang Stock<br />

CHEFREDAKTEUR<br />

Jean-Yves de Groote<br />

GESCHÄFTSFÜHRENDE REDAKTEURIN/CvD<br />

Ingrid Sturm<br />

REDAK TION: Elsa Blume, Marie-Odile<br />

Buchschmid, Fanny Grandclément,<br />

Jean-Yves de Groote, Ayșe Istutan, Pierre-Alain<br />

Le Cheviller, Virginie Le Garrec (Bild),<br />

Dorle Matussek, Alix Royère, Ann Schulte,<br />

Susanne Triebswetter<br />

AUTOREN IN DIESEM HEFT<br />

Stéphanie Barioz, Chakri Belaïd, Christian<br />

Eidenschenck, Emmanuelle Hartmann, Krystelle<br />

J<strong>am</strong>bon, Stéphane Jarre, C<strong>am</strong>ille <strong>La</strong>rbey, Flore<br />

Mabilleau, Chantal Nagat-Hoffmann, Monika<br />

Schumacher, <strong>La</strong>ure Siegel<br />

GES TAL TUNG<br />

C. Neubauer, >two8 grafikdesign, München<br />

PRO DUK TIONS LEI TUNG: Ingrid Sturm<br />

LITHO: Mohn Media Mohndruck GmbH,<br />

33311 Gütersloh<br />

DRUCK: Vogel Druck und Medienservice GmbH,<br />

97204 Höchberg<br />

© 2014 Spotlight Verlag, auch für alle genann -<br />

ten Autoren, Fotografen und Mitarbeiter.<br />

IVW-Meldung IV. Quartal 2013<br />

34.734 verbreitete Auflage <strong>Écoute</strong><br />

Im Spotlight Verlag ers chei nen:<br />

Spotlight, Business Spotlight,<br />

<strong>Écoute</strong>, ECOS, ADESSO, Deutsch perfekt<br />

VER LAG UND REDAK TION<br />

Spotlight Verlag GmbH<br />

Postanschrift:<br />

Postfach 1565, 82144 Planegg<br />

Hausanschrift:<br />

Fraunhoferstraße 22, 82152 Planegg<br />

Telefon +49 (0)89/8 56 81-0<br />

Telefax +49 (0)89/8 56 81-105<br />

GESCHÄFTSFÜHRUNG<br />

Dr. Wolfgang Stock, Markus Schunk<br />

VER TRIEBS LEI TUNG<br />

Monika Wohlgemuth<br />

MARKETINGLEI TUNG<br />

Holger Hofmann<br />

LESERSERVICE: Birgit Hess<br />

LEITUNG MARKETING B2C & PR<br />

Heidi Kral<br />

LEITUNG MARKETING B2B<br />

& KOOPERATIONEN<br />

Susanne Mürbeth<br />

VER TRIEB HAN DEL<br />

MZV, Ohmstraße 1, 85716 Unterschleißheim<br />

BANK VER BIN DUN GEN<br />

Commerzbank AG, Düsseldorf<br />

IBAN DE46 3008 0000 0212 8652 00<br />

SWIFT (BIC) DRESDEFF300<br />

Credit Suisse AG, 8070 Zürich<br />

IBAN CH12 0483 5055 4833 4100 0<br />

SWIFT (BIC) CRESCHZZ80C<br />

ERSCHEINUNGSWEISE: monatlich<br />

ISSN-NUMMER: 0176-9596<br />

KUNDENSERVICE<br />

BEZUGSKONDITIONEN JAHRESABO<br />

Deutschland:<br />

Österreich:<br />

Schweiz:<br />

Übriges Ausland:<br />

€ 74,40 inkl. MwSt. und Versandkosten<br />

€ 74,40 zzgl. € 10,20 Versandkosten<br />

sfr 111,60 zzgl. sfr 15 Versandkosten<br />

€ 74,40 zzgl. Versandkosten<br />

Studentenermäßigung gegen Nachweis. Die Belieferung kann nach<br />

Ablauf des ersten Bezugsjahres jederzeit beendet werden – mit Geldzurück-Garantie<br />

für bezahlte, aber noch nicht gelieferte Ausgaben.<br />

Einzelverkaufspreis Deutschland: € 6,90<br />

gegründet 1984<br />

GESAMT-ANZEIGENLEITUNG<br />

Axel Zettler, Tel. +49 (0)89/8 56 81-130<br />

Fax +49 (0)89/8 56 81-139<br />

E-Mail: anzeige@spotlight-verlag.de<br />

SPRACH- & REISEMARKT CROSSMEDIA<br />

Eva-Maria Markus<br />

Tel. +49 (0)89/8 56 81-131<br />

Fax +49 (0)89/8 56 81-139<br />

E-Mail: e.markus@spotlight-verlag.de<br />

E-Mail: anzeige@spotlight-verlag.de<br />

MEDIA CONSULTANT<br />

Martina Konrad<br />

Tel. +49 (0)89/8 56 81-132<br />

Fax +49 (0)89/8 56 81-139<br />

E-Mail: m.konrad@spotlight-verlag.de<br />

E-Mail: anzeige@spotlight-verlag.de<br />

Repräsentanz-Empfehlungsanzeigen<br />

iq media marketing gmbh<br />

Patrick Priesmann, Leiter Marketing,<br />

Kasernenstraße 67, 40213 Düsseldorf,<br />

Tel. 0211/887-2315, Fax 0211/887-97-2315,<br />

E-Mail: patrick.priesmann@iqm.de<br />

Lina Cicelyte, Product Manager,<br />

iq media marketing gmbh,<br />

Kasernenstraße 67, 40213 Düsseldorf,<br />

Tel. 0211/887-2367, Fax (0211) 887-97-2367,<br />

E-Mail: lina.cicelyte@iqm.de<br />

Nielsen 1, 2, 5, 6, 7<br />

iq media marketing gmbh, Kasernenstraße 67,<br />

40213 Düsseldorf, Tel. (0211) 887-2053,<br />

Fax (0211) 887-2099,<br />

E-Mail: marion.wesk<strong>am</strong>p@iqm.de<br />

SO ERREICHEN SIE UNS<br />

Anzeigen: anzeige@spotlight-verlag.de<br />

Sprachenshop: www.SprachenShop.de<br />

E-Mail: Bestellung@SprachenShop.de<br />

Tel. +49 (0)711/72 52-245<br />

Fax +49 (0)711/72 52-366<br />

Bestellung Einzelhefte/ältere Ausgaben<br />

leserservice@spotlight-verlag.de<br />

<strong>Écoute</strong> wird beson ders umwelt freund lich<br />

auf chlor frei gebleich tem Papier gedruckt.<br />

www.ecoute.de<br />

Nielsen 3a<br />

iq media marketing gmbh, Eschersheimer<br />

<strong>La</strong>ndstraße 50, 60322 Frankfurt,<br />

Tel. (069) 2424-4510, Fax (069) 2424-4555,<br />

E-Mail: eva-maria.glaser@iqm.de<br />

Nielsen 3b, 4<br />

iq media marketing gmbh,<br />

Nymphenburger Straße 14, 80335 München,<br />

Tel. (089) 545 907-26, Fax (089) 545 907-24,<br />

E-Mail: katja.foell@iqm.de<br />

Österreich<br />

Internationale Medienvertretung & Service<br />

proxymedia e.U., Wiesengasse 3,<br />

A-2801 Katzelsdorf, Tel. +43 (0) 2622-3 67 55,<br />

Fax +43 (0) 1-253-30 33-39 89,<br />

E-Mail: michael.schachinger@proxymedia.at<br />

Schweiz<br />

Top Media Sales GmbH, Ch<strong>am</strong>erstrasse 56,<br />

CH - 6300 Zug, Tel. +41 (0) 41-710 57 01,<br />

Fax +41 (0) 41-710 57 03,<br />

E-Mail: walter.vonsiebenthal@topmediasales.ch<br />

International Sales<br />

iq media marketing gmbh, Gerda Gavric-<br />

Hollender, Kasernenstraße 67, 40213<br />

Düsseldorf, Tel. (0211) 887-23 43, Fax (0211)<br />

887-97-23 43, E-Mail: gerda.gavric@iqm.de<br />

ANZEIGENPREISLISTE: Es gilt die Anzeigen -<br />

preisliste Nr. 29 ab Ausgabe 1/14<br />

66 4/2014


Et vous, qu’en pensez-vous?<br />

Discutez-en sur www.facebook.com/ecoute.de<br />

QUESTION DU MOIS<br />

Et si demain était votre dernier jour à vivre?<br />

Was ist das Letzte, das Sie in Ihrem Leben tun würden? Von <strong>La</strong>ure Siegel.<br />

mittel<br />

AHMED, 26 ans, cinéaste<br />

<strong>La</strong> première chose que j’aimerais, ce serait d’avoir des sensations extrêmes. Donc j’irais faire un saut<br />

en parachute et ensuite, un saut à l’élastique. J’irais voir ma copine pour faire un enfant, et l’aprèsmidi,<br />

j’irais déjeuner avec mes parents. Pour le soir, je réserverais une grande table dans un bar et j’inviterais<br />

tous les gens que j’aime bien, et surtout ceux que je ne vois pas assez souvent. Après, en attendant<br />

l’heure, je pense que je passerais la nuit avec un bon bouquin et de la bonne musique.<br />

DOROTHÉE, 27 ans, rédactrice<br />

J’essaierais de revoir toutes les personnes qui ont compté et qui comptent pour moi, et je leur dirais<br />

des choses très solennelles. Ce serait une journée particulièrement triste. Je ne chercherais pas à faire<br />

des trucs de fous ou à réaliser des exploits incroyables, parce que je ne pourrais de toute façon plus<br />

les refaire si ça m’a plu. Mais il y a une chose que je ferais très certainement, c’est fumer un joint dans<br />

mon lit pour me détendre.<br />

ARNAUD, 27 ans, infirmier<br />

Je penserais à mes proches. Je braquerais une banque, je partagerais le butin entre chacun d’eux pour<br />

qu’ils ne soient plus j<strong>am</strong>ais dans le besoin. Je ferais l’<strong>am</strong>our à ma copine. Je boirais du rhum dans un<br />

super restaurant. Je voudrais revoir tous les membres de ma f<strong>am</strong>ille et je réglerais tous mes problèmes.<br />

Cela me permettrait de partir sereinement. Puis, en guise de bouquet final, je conduirais une grosse<br />

voiture de sport sur une autoroute allemande !<br />

RACHEL, 25 ans, aide-soignante<br />

Je me rapprocherais encore plus de ceux qui me sont chers. Je les serrerais dans mes bras et leur ferais<br />

plein de bisous. Ensuite, je prendrais l’avion et j’irais revisiter mon musée favori à Bilbao, en Espagne.<br />

J’aimerais aussi que ce jour-là, il fasse très chaud et qu’il y ait beaucoup de soleil. Puis je le regarderais<br />

se coucher depuis une montgolfière. Et je passerais mes derniers moments sur la plage, en regardant<br />

le ciel et en écoutant la mer.<br />

THIERRY, 50 ans, commercial<br />

Je passerais le plus de temps possible avec ma f<strong>am</strong>ille. Je me ferais bien sûr un bon repas et boirais<br />

une bonne bouteille de vin. Je reverrais des gens que je n’ai pas vues depuis longtemps, je parlerais à<br />

ceux avec qui j’ai eu des différends. Je finirais de bricoler tous les objets que j’ai promis à ma femme.<br />

Et je ferais du ski dans un domaine où j’aurais une piste à descendre pour moi tout seul. De toute façon,<br />

je pense que la mort ouvre sur quelque chose, peut-être la réincarnation !<br />

L. Siegel (5)<br />

Ahmed<br />

la sensation<br />

le saut en parachute<br />

le saut à l’élastique<br />

le bouquin<br />

Dorothée<br />

compter [kɔ˜te]<br />

solennel,le [sɔlanεl]<br />

le truc<br />

l’exploit (m)<br />

hier: das Erlebnis<br />

der Fallschirmsprung<br />

das Bungeejumping<br />

das Buch<br />

wichtig sein<br />

feierlich<br />

das Ding, die Sache<br />

die Heldentat<br />

Arnaud<br />

l’infirmier (m)<br />

les proches (m/pl)<br />

braquer<br />

le butin<br />

être dans le besoin<br />

sereinement<br />

en guise de<br />

le bouquet final<br />

der Krankenpfleger<br />

Freunde und F<strong>am</strong>ilie<br />

überfallen<br />

die Beute<br />

Geldsorgen haben<br />

beruhigt<br />

als<br />

der krönende<br />

Abschluss<br />

Rachel<br />

l’aide-soignante (f)<br />

serrer dans ses bras<br />

le bisou<br />

Thierry<br />

le commercial<br />

les différends (m)<br />

bricoler<br />

ouvrir sur<br />

die Pflegehelferin<br />

in den Arm nehmen<br />

das Küsschen<br />

der kaufmännische<br />

Angestellte<br />

die Differenzen<br />

basteln, reparieren<br />

führen zu<br />

4/2014<br />

67


EN MAI<br />

En vente le 30 avril<br />

LA CAMARGUE<br />

Gérard <strong>La</strong>briet/Photononstop/AGP/Getty<br />

Des marais, des étangs et des rizières,<br />

des fl<strong>am</strong>ants roses, des chevaux et<br />

des taureaux… Partez avec nous à la<br />

découverte d’une nature unique,<br />

mais aussi de trésors d’architecture et<br />

d’Histoire tels que les cités d’Aigues-<br />

Mortes ou des Saintes-Marie-de-la-Mer.<br />

<strong>La</strong> Ca margue, une terre à la fois<br />

sau vage et domestiquée, vous attend.<br />

ANNA GAVALDA<br />

©M.Heinry<br />

Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque<br />

part, Ensemble c’est tout, Je l’aimais…<br />

<strong>La</strong> plupart de ses livres sont des best-sellers,<br />

en France comme en Allemagne. Le secret<br />

de son succès : une écriture simple, des dialogues<br />

réalistes, des situations presque<br />

banales… Pour vous, <strong>Écoute</strong> a interviewé<br />

l’auteure en exclusivité.<br />

UN LABO TOP SECRET<br />

Mona Lisa-Louvre Museum/Pascal Cotte/SIPA<br />

Situé dans les entrailles du Louvre, le<br />

Centre de Recherche et de Restauration<br />

des musées de France, appelé le C2RMF,<br />

est mieux surveillé qu’une banque !<br />

Ici s’affairent des hommes en blouse<br />

blanche, avec pour seule mais prestigieuse<br />

mission : percer les mystères<br />

des objets d’art en tous genres.<br />

68<br />

4/2014


Sprachen lernen<br />

und erleben.<br />

Ihre Sprachreise von zu Hause aus: Online-Training<br />

mit Videos und Übungen. Jederzeit verfügbar.<br />

50%<br />

Rabatt<br />

att<br />

Bestellen Sie jetzt!<br />

+49 (0)89/8 56 81-16<br />

www.dalango.de/50rabatt<br />

Sonderpreis für Erstlaufzeit 6 Monate: EUR 9,97 pro Monat statt regulär EUR 19,95.<br />

Danach kann die Mitgliedschaft jederzeit gekündigt werden - E-Mail an info@dalango.de genügt.


Verliebt in<br />

Französisch.<br />

Typisch Französisch! Savoir-vivre für Sprachliebhaber<br />

und Genießer. Jeden Monat neu.<br />

4<br />

Magazine<br />

zum Preis<br />

von 3!*<br />

Bestellen Sie jetzt!<br />

www.ecoute.de/4fuer3 +49 (0)89/8 56 81-16<br />

* Kennenlern-Angebot für Neu-Abonnenten: 4 Ausgaben <strong>Écoute</strong> zum Preis von 3 (€ 18,60 / SFR 27,90).


04<br />

2014<br />

accent aigu<br />

FRANZÖSISCH LEICHT GEMACHT<br />

Le printemps est la période propice à l’observation des oiseaux.<br />

Le festival de l’oiseau et de la nature se déroule logiquement<br />

pendant cette saison à Abbeville, dans la baie de Somme. Au progr<strong>am</strong>me<br />

: des sorties guidées à la découverte des milieux naturels<br />

picards, des projections des meilleurs documentaires animaliers<br />

du monde, des expositions, des ateliers… Du 19 au 27 avril.<br />

propice à<br />

se dérouler<br />

la baie [bε]<br />

la sortie guidée<br />

le milieu naturel<br />

picard,e<br />

la projection<br />

le documentaire<br />

animalier<br />

gut geeignet für<br />

stattfinden<br />

die Bucht<br />

die geführte Wanderung<br />

die Natur<br />

der Picardie<br />

die Vorführung<br />

die Tierdokumentation


FRANCE INFO<br />

Thinkstock, DR<br />

Le saviez-vous ?<br />

Paris est la ville la plus populaire du<br />

monde sur Facebook. <strong>La</strong> capitale<br />

française compte en effet plus de<br />

2 227 000 pouces en l’air sur le réseau<br />

social. Ce sont surtout les femmes mais<br />

aussi les étrangers qui sont ses plus<br />

grands fans. Paris est aussi, avec New<br />

York, la ville la plus tendance sur Twitter,<br />

avec plus de 40 000 « followers ».<br />

Il y a 60 ans…<br />

naissait le car<strong>am</strong>el le plus connu de France : le Car<strong>am</strong>bar.<br />

Cette friandise est devenue célèbre pour ses blagues et devinettes,<br />

imprimées sur les papiers d’emballage. Les enfants<br />

en raffolent. Pourtant, en mars 2013, la marque annonce<br />

qu’elle souhaite remplacer<br />

les blagues par des<br />

exercices éducatifs. Des<br />

pétitions circulent… Mais<br />

ce n’était qu’un canular!<br />

Normal, c’est la spécialité<br />

de la maison.<br />

Chasse au trésor<br />

L’écrivain Régis Hauser, alias Max Valentin, est un expert<br />

de… la chasse au trésor. Une nuit d’avril 1993, il<br />

enterre quelque part en France une boîte contenant<br />

une chouette en or. 21 ans plus tard, la chasse au trésor<br />

Sur la trace de la chouette d’or de Max Valentin est<br />

toujours en cours alors que ce dernier est mort en<br />

2009. Seule sa f<strong>am</strong>ille sait où se trouve le butin, estimé<br />

à 150000 euros. Même les 70 000 exemplaires<br />

déjà écoulés du livre contenant des pistes n’ont pas<br />

aidé à trouver la chouette.<br />

Le saviez-vous ?<br />

la capitale<br />

die Hauptstadt<br />

compter [kɔ˜te] zählen<br />

le pouce en l’air Daumen hoch<br />

le réseau<br />

das Netzwerk<br />

tendance<br />

angesagt, beliebt<br />

Il y a 60 ans…<br />

la friandise<br />

die Süßigkeit<br />

la blague<br />

der Witz<br />

la devinette<br />

das Rätsel<br />

imprimé,e<br />

gedruckt<br />

l’emballage (m) die Verpackung<br />

raffoler de<br />

versessen sein auf<br />

l’exercice (m) éducatif die pädagogisch<br />

wertvolle Aufgabe<br />

circuler<br />

in Umlauf kommen<br />

ne… que…<br />

nur<br />

le canular<br />

der Scherz<br />

Chasse au trésor<br />

la chasse au trésor die Schatzsuche<br />

enterrer [ɑ˜tere] vergraben<br />

la chouette en or [ɑ˜nɔr] die goldene Eule<br />

la trace<br />

die Spur<br />

en cours [ɑ˜kur] im Gange<br />

mourir<br />

sterben<br />

le butin<br />

die Beute;<br />

hier: der Schatz<br />

estimé,e à<br />

mit einem geschätzen<br />

Wert von<br />

écoulé,e<br />

verkauft<br />

la piste<br />

der Hinweis<br />

2 accent aigu 4/2014


EN IMAGES<br />

LES BIJOUX<br />

le bracelet der Armreif<br />

le pendentif der Anhänger<br />

la gourmette<br />

das Gliederarmband<br />

le médaillon das Medaillon<br />

le collier die Halskette<br />

la broche die Brosche<br />

la boucle d’oreille<br />

der Ohrring<br />

la bague der Ring<br />

le sautoir<br />

die lange Halskette<br />

la chevalière der Siegelring<br />

la montre die Uhr<br />

l’alliance (f) der Ehering<br />

Thinkstock (11), DR (1)<br />

accent aigu 4/2014 3


Fotofinder/Glaeser/Medialcolors, Jacques Haillot/Sygma/Corbis<br />

DIALOGUE DU QUOTIDIEN<br />

Ergänzen Sie mit den<br />

folgenden Wörtern.<br />

(Lösungen S. 8)<br />

rang – places – supplément – séance – boissons<br />

1. Il n’y a plus de place à la ........................<br />

de 17 h 30.<br />

2. Les ........................... coûtent 8,80 euros<br />

pour les adultes.<br />

3. Pour les films en 3D, on doit payer un<br />

........................................ de deux euros.<br />

4. Les ................................. sont comprises<br />

dans l’offre f<strong>am</strong>iliale.<br />

5. Olivier réserve quatre places au douzième<br />

....................................<br />

RÉSERVER UNE PLACE<br />

DE CINÉMA<br />

L’employée (au téléphone): Palais du cinéma, bonjour.<br />

Que puis-je faire pour vous?<br />

Olivier: Bonjour mad<strong>am</strong>e, je voudrais savoir à<br />

quelle heure passe le film Le Manoir magique.<br />

L’employée : Nous avons une séance à 17 h 30 et<br />

une autre à 19 h 15.<br />

Olivier: Alors j’aimerais bien réserver quatre<br />

places pour la séance de 17 h 30 pour deux<br />

adultes et deux enfants.<br />

L’employée : Désolée, mais je n’ai plus que trois<br />

places et en plus, elles ne sont pas les unes à<br />

côté des autres…<br />

Olivier: Et pour 19 h 15, vous auriez encore des<br />

places libres ?<br />

L’employée: Oui, je peux vous proposer quatre<br />

places au milieu du douzième rang. Ça vous irait ?<br />

Olivier: Oui, très bien. Combien coûtent les<br />

places?<br />

L’employée: 8,80 euros pour les adultes et 6 euros<br />

pour les enfants, plus un supplément de<br />

2 euros par personne, car c’est un film d’animation<br />

en 3D. Mais nous avons aussi une offre f<strong>am</strong>iliale<br />

à 35 euros pour quatre avec quatre boissons<br />

et quatre cornets de pop-corn.<br />

Olivier: Super, alors je prends ça.<br />

L’employée : Vous avez les places 22, 23, 24 et 25.<br />

Votre numéro de réservation est le 456. Vous devrez<br />

venir chercher vos tickets une demi-heure<br />

avant le début de la séance.<br />

Olivier: Merci et à plus tard.<br />

l’employée [ɑ˜plwaje] (f)<br />

passer<br />

la séance<br />

le rang [rɑ˜]<br />

Ça vous irait ?<br />

le supplément<br />

l’offre (f)<br />

la boisson<br />

le début de la séance<br />

die Mitarbeiterin<br />

laufen<br />

die Vorstellung<br />

die Reihe<br />

Wäre das in Ordnung für Sie?<br />

der Zuschlag<br />

das Angebot<br />

das Getränk<br />

der Vorstellungsbeginn<br />

4 accent aigu 4/2014


VOUS COMPRENEZ ?<br />

MARGUERITE DURAS<br />

Marguerite Donnadieu naît le 4 avril 1914 près de<br />

Saigon (ancien nom de la ville de Hô Chi Minh-<br />

Ville), au Viêtn<strong>am</strong>. En 1931, elle quitte l’Indochine<br />

pour poursuivre ses études en France. 12 ans<br />

plus tard, elle se met à l’écriture et publie son<br />

premier roman, Les Impudents. Elle le signe sous<br />

le nom de Duras, le village à côté duquel se trouve<br />

la maison f<strong>am</strong>iliale (dans le Lot-et-Garonne).<br />

En cette même année de 1943, elle entre dans la<br />

Résistance, puis s’inscrit au PCF (Parti communiste<br />

français) pour le quitter en 1950. Plus tard,<br />

ses prises de position politiques et médiatiques<br />

seront fracassantes: elle milite contre la guerre<br />

d’Algérie en 1960, pour la cause des femmes en<br />

1968, pour l’avortement en 1971. Marguerite<br />

Duras écrit également des scénarios de films, entre<br />

autres celui de Hiroshima mon <strong>am</strong>our avec le<br />

réalisateur Alain Resnais, ainsi que des pièces de<br />

théâtre. À la vie comme à la scène, l’écrivain fait<br />

l’objet de bien des controverses. S’affranchissant<br />

des codes traditionnels et des conventions, ses<br />

pièces de théâtre et ses romans sont d’une<br />

grande modernité. Celle qui a marqué la vie intellectuelle<br />

française de la deuxième moitié du<br />

XX e siècle s’est éteinte le 3 mars 1996 à son domicile<br />

parisien de Saint-Germain-des-Prés.<br />

poursuivre ses études<br />

signer<br />

la Résistance<br />

s’inscrire à<br />

la prise de position<br />

médiatique<br />

fracassant,e<br />

militer contre<br />

la cause<br />

l’avortement (m)<br />

faire l’objet de bien<br />

des controverses<br />

s’affranchir de<br />

marquer<br />

le siècle<br />

studieren<br />

hier: schreiben<br />

der Widerstand<br />

eintreten in<br />

die Stellungnahme<br />

in Bezug auf die Medien<br />

aufsehenerregend<br />

kämpfen gegen<br />

die Sache<br />

die Abtreibung<br />

zahlreiche Kontroversen<br />

anregen<br />

sich hinwegsetzen über<br />

prägen<br />

das Jahrhundert<br />

Sind folgende Aussagen richtig<br />

oder falsch? Kreuzen Sie an.<br />

(Lösungen S. 8)<br />

1. Marguerite Duras a passé son<br />

enfance en Indochine.<br />

2. Elle s’est engagée dans la<br />

politique.<br />

3. Elle a écrit des romans et des<br />

pièces modernes.<br />

4. Marguerite Duras n’a j<strong>am</strong>ais<br />

travaillé pour des cinéastes.<br />

5. Elle a marqué la vie<br />

intellectuelle française.<br />

r<br />

f<br />

n n<br />

n n<br />

n n<br />

n n<br />

n n<br />

accent aigu 4/2014 5


Natur’Ailes, Thinkstock<br />

RENCONTRE<br />

CYRIL,<br />

PROFESSION<br />

FAUCONNIER<br />

Vous exercez un métier rare…<br />

Oui, nous ne sommes pas<br />

très nombreux en France. Je<br />

suis fauconnier depuis 2007,<br />

et fais partie des plus anciens.<br />

Pourtant, l’art de la<br />

fauconnerie est vieux de plus<br />

de 4000 ans. Mais ce métier<br />

est plus répandu dans d’autres<br />

pays comme la Belgique,<br />

l’Angleterre, le Canada, l’Allemagne<br />

et les pays d’Europe<br />

de l’Est.<br />

En quoi consiste votre activité ?<br />

Elle est double. D’une part, je présente des spectacles<br />

de rapaces, où le public peut voir de près<br />

mes oiseaux. J’ai des buses, des faucons, des hiboux…<br />

Tous sont f<strong>am</strong>iliers de l’humain, car ils<br />

vivent avec moi en permanence. Mais je ne dirais<br />

pas qu’ils sont apprivoisés, comme peut l’être un<br />

autre animal domestique. Les rapaces sont des<br />

oiseaux de proie qui se méfient naturellement de<br />

l’homme.<br />

D’autre part, je pratique aussi de l’effarouchement.<br />

C’est-à-dire que j’envoie mes rapaces<br />

effrayer des colonies d’oiseaux qui gênent les habitants<br />

d’une ville ou d’un quartier. Par exemple,<br />

quand des pigeons, des corneilles ou des étourneaux<br />

vivent en groupe en ville, ils salissent tout<br />

et font du bruit. Mes rapaces leur font peur et ils<br />

se dispersent. C’est une méthode simple et efficace,<br />

qui respecte les animaux.<br />

ports du Canada, on fait souvent appel à un fauconnier.<br />

De toute façon, si ça ne fonctionnait pas,<br />

ils ne nous contacteraient pas!<br />

Et cette méthode fonctionne bien ?<br />

Avec de la patience, oui. D’ailleurs, j’ai aussi travaillé<br />

avec l’armée et je sais que dans les aérole<br />

fauconnier<br />

exercer [εɡzεrse]<br />

faire partie des plus anciens<br />

répandre<br />

consister en<br />

présenter<br />

le spectacle de rapaces<br />

le public<br />

la buse<br />

le hibou<br />

f<strong>am</strong>ilier,ère de l’humain<br />

apprivoisé,e<br />

l’oiseau (m) de proie [prwa]<br />

se méfier de<br />

l’effarouchement (m)<br />

effrayer [efreje]<br />

gêner<br />

le pigeon [piʒɔ˜]<br />

la corneille [kɔrnεj]<br />

l’étourneau (m)<br />

salir<br />

se disperser<br />

der Falkner<br />

ausüben<br />

mit <strong>am</strong> längsten dabei sein<br />

verbreiten<br />

bestehen in<br />

veranstalten<br />

die Greifvogelvorführung<br />

das Publikum<br />

der Bussard<br />

die Eule<br />

an Menschen gewöhnt<br />

gezähmt<br />

der Raubvogel<br />

misstrauen<br />

das Verscheuchen von Vögeln<br />

aufscheuchen<br />

stören<br />

die Taube<br />

die Krähe<br />

der Star<br />

verschmutzen<br />

hier: davonfliegen<br />

6 accent aigu 4/2014


CONJUGAISON<br />

LE SUBJONCTIF PASSÉ<br />

Le subjonctif passé est formé à partir de l’auxiliaire<br />

(m, das Hilfsverb) « avoir » ou « être » au présent du<br />

subjonctif, et du participe passé du verbe.<br />

Rappel<br />

Conjugaison des verbes « être » et « avoir » au<br />

subjonctif présent :<br />

être<br />

que je sois, que tu sois, qu’il/elle/on soit, que nous<br />

soyons, que vous soyez, qu’ils/elles soient<br />

avoir<br />

que j’aie, que tu aies, qu’il/elle/on ait, que nous ayons,<br />

que vous ayez, qu’ils/elles aient<br />

manger<br />

que j’aie mangé, que tu aies mangé, qu’il/elle/on ait<br />

mangé, que nous ayons mangé, que vous ayez mangé,<br />

qu’ils/elles aient mangé<br />

aller<br />

que je sois allé(e), que tu sois allé(e), qu’il/elle/on soit<br />

allé(e), que nous soyons allé(e)s, que vous soyez<br />

allé(e)s, qu’ils/elles soient allé(e)s<br />

prendre<br />

que j’aie pris, que tu aies pris, qu’il/elle/on ait pris, que<br />

nous ayons pris, que vous ayez pris, qu’ils/elles aient<br />

pris<br />

Setzen Sie die Verben in Kl<strong>am</strong>mern ins subjonctif passé.<br />

(Lösungen S. 8)<br />

1. Je suis contente que tu (faire) .......................................................................................... à manger.<br />

2. <strong>La</strong> circulation était bonne bien qu’il (neiger) ............................................................... toute la nuit.<br />

3. C’est dommage qu’elle (partir) ................................................................ avant la fin du spectacle.<br />

4. Je regrette que nous (ne pas voir) ....................................................................................... ce film.<br />

5. Julien craignait que votre voiture (tomber) ...................................................................... en panne.<br />

6. Je ne comprends pas qu’ils (retourner) .......................................................... vivre à la c<strong>am</strong>pagne.<br />

7. C’est bien que vous (comprendre) ...................................................................... toutes ces règles !<br />

8. Nous ne croyons pas qu’elle (vouloir) ..................................................................... changer de job.<br />

9. Ils étaient désolés que tu (ne pas pouvoir) ................................................................. aller les voir.<br />

10. Éric n’est pas sûr que sa fille (arriver) .............................................................................. chez elle.<br />

accent aigu 4/2014 7


HUMOUR<br />

© Les 365 Jours du Chat, Ph. Geluck/Édit. Castermann<br />

n Toto r<strong>am</strong>ène de très mauvaises<br />

notes de l’école. Son père n’est<br />

pas content…<br />

« C’est pas de ma faute, dit Toto,<br />

l’institu teur n’arrête pas de me<br />

poser des questions difficiles. »<br />

Le père de Toto, furieux, va voir<br />

l’instituteur…<br />

« Vous persécutez mon fils ?<br />

– Mais pas du tout monsieur ! Toto,<br />

combien font deux et deux ?<br />

– Tu vois, papa, il recommence ! »<br />

n Une d<strong>am</strong>e se rend chez son<br />

médecin…<br />

« Docteur, c’est à n’y rien<br />

comprendre, chaque fois que je<br />

bois une tasse de café, j’ai<br />

horriblement mal à l’œil droit.<br />

– Vous êtes droitière, mad<strong>am</strong>e ?<br />

– Euh… oui.<br />

– Alors ce n’est pas bien grave. <strong>La</strong><br />

prochaine fois que vous boirez une<br />

tasse de café, retirez simplement la<br />

petite cuillère ! »<br />

vomir<br />

r<strong>am</strong>ener<br />

c’est pas de ma<br />

faute<br />

furieux,se<br />

persécuter<br />

c’est à n’y rien<br />

comprendre<br />

être droitière<br />

retirer<br />

erbrechen<br />

heimbringen<br />

das ist nicht<br />

meine Schuld<br />

wütend<br />

auf dem Kieker<br />

haben<br />

ich verstehe die<br />

Welt nicht mehr<br />

Rechtshänderin<br />

sein<br />

hier: aus der Tasse<br />

nehmen<br />

Solutions des exercices<br />

Page 4 1. séance ; 2. places ; 3. supplément ; 4. boissons ; 5. rang.<br />

Page 5 1. richtig ; 2. richtig ; 3. richtig ; 4. falsch ; 5. richtig.<br />

Page 7 1. aies fait ; 2. ait neigé ; 3. soit partie ; 4. n’ayons pas vu ; 5. soit tombée (en panne) (eine Panne<br />

haben); 6. soient retournés ; 7. ayez compris ; 8. ait voulu ; 9. n’aies pas pu ; 10. soit arrivée.<br />

IMPRESSUM<br />

Herausgeber und Verlagsleiter:<br />

Dr. Wolfgang Stock<br />

Chefredakteur:<br />

Jean-Yves de Groote<br />

Geschäftsführende Redakteurin/CvD:<br />

Ingrid Sturm<br />

Verantwortliche Redakteurin:<br />

Fanny Grandclément<br />

Redaktion: Marie-Odile Buchschmid,<br />

Virginie Le Garrec (Bild), Ayşe Istutan,<br />

Dorle Matussek (Produktion), Alix Royère<br />

Produktionsleitung: Ingrid Sturm<br />

Autoren: Sylvie Bernard, Fanny Grandclément,<br />

Chantal Nagat-Hoffmann,<br />

Vincent Noyoux, Virginie Pincet<br />

Titelbild: ©Biosphoto/Delfino/AFP/Getty<br />

Gestaltung: two8, München<br />

Vertriebsleitung:<br />

Monika Wohlgemuth<br />

Anzeigenleitung: Axel Zettler<br />

Verlag und Redaktion:<br />

Spotlight Verlag GmbH, <strong>Écoute</strong><br />

Postanschrift:<br />

Postfach 1565, 82144 Planegg;<br />

Hausanschrift: Fraunhoferstr. 22,<br />

82152 Planegg<br />

Telefon: +49 (0)89 856 81-0<br />

Internet: www.ecoute.de<br />

Druck: Medienhaus Ortmeier GmbH,<br />

48369 Saerbeck<br />

Litho: Mohn Media Mohndruck GmbH,<br />

33311 Gütersloh<br />

© 2014 Spotlight Verlag, auch für alle<br />

genannten Autoren und Mitarbeiter.<br />

Accent aigu wird jeden Monat<br />

<strong>Écoute</strong> beigelegt.<br />

Es ist nicht separat beziehbar.<br />

Alle Texte entsprechen<br />

dem Sprachniveau A2/B1.


FRANZÖSISCH<br />

FÜR DEN<br />

URLAUB<br />

10<br />

SITUATIONS TYPIQUES<br />

pour réussir vos vacances en France


Les autoroutes en France


BIENTÔT LES VACANCES !<br />

J’imagine qu’en tant que fidèle lectrice et/ou lecteur d’<strong>Écoute</strong>,<br />

vous envisagez de passer vos prochaines vacances d’été en<br />

France. J’imagine également que vous allez en profiter<br />

pour mettre vos acquis à l’épreuve, en clair, que vous<br />

allez tenter d’échanger quelques mots – voire plus –<br />

en français avec des autochtones.<br />

Afin de vous aider à vous préparer,<br />

nous vous avons concocté dix petites<br />

situations sous forme de saynètes,<br />

À l’hôtel<br />

Demander son chemin<br />

4<br />

6<br />

auxquelles vous risquez d’être confrontés<br />

durant votre séjour. Dix petites<br />

En panne 8<br />

À la gare 10<br />

situations classiques mais pas nécessairement<br />

souhaitables, comme Au restaurant 12<br />

À l’hôpital par exemple, mais pour Soirée entre <strong>am</strong>is 14<br />

lesquelles la connaissance de quelques<br />

mots peut s’avérer très utile.<br />

Faire ses courses au village 16<br />

Chez le loueur de cycles 18<br />

Sachez que ces saynètes sont également<br />

disponibles sur notre produit audio<br />

que vous pouvez vous procurer<br />

sous format CD ou en téléchargement.<br />

À l’hôpital<br />

À la pharmacie<br />

20<br />

22<br />

Jean-Yves de Groote<br />

en tant que<br />

fidèle<br />

envisager<br />

mettre à l’épreuve<br />

l’acquis [aki] (m)<br />

en clair<br />

tenter de<br />

voire [vwar]<br />

als<br />

treu<br />

beabsichtigen<br />

erproben<br />

das (neue) Wissen<br />

im Klartext<br />

versuchen<br />

oder sogar<br />

l’autochtone<br />

[otokton] (m)<br />

concocter<br />

saynète [sεnεt]<br />

souhaitable<br />

s’avérer<br />

disponible<br />

se procurer<br />

der Einheimische<br />

zus<strong>am</strong>menstellen<br />

der Sketch<br />

erstrebenswert<br />

sich erweisen als<br />

verfügbar<br />

erwerben<br />

3


Thinkstock<br />

À L’HÔTEL<br />

Loïc arrive à l’hôtel. Il est accueilli par la réceptionniste.<br />

<strong>La</strong> réceptionniste : Bonjour monsieur.<br />

Loïc : Bonjour. Je suis Monsieur Lévêque. J’ai réservé une ch<strong>am</strong>bre en ligne.<br />

<strong>La</strong> réceptionniste : Vous avez l’e-mail de confirmation ?<br />

Loïc : Oui, le voici.<br />

<strong>La</strong> réceptionniste : Merci. Alors, vous avez réservé une ch<strong>am</strong>bre avec lit double pour<br />

trois nuits.<br />

Loïc : Et une place de parking.<br />

<strong>La</strong> réceptionniste : Oui, je vois ça… Alors, vous êtes dans la ch<strong>am</strong>bre 314, au troisième<br />

étage. L’ascenseur se trouve sur votre droite. Voici la carte magnétique servant<br />

de clé.<br />

Loïc : Merci. Le petit-déjeuner est servi à partir de quelle heure ?<br />

<strong>La</strong> réceptionniste : Il est servi entre 6 h 30 et 10 h au premier étage. À gauche en sortant<br />

de l’ascenseur.<br />

Loïc : Euh, pour le parking…<br />

<strong>La</strong> réceptionniste : C’est juste à gauche quand vous sortez de l’hôtel. Voici le code à<br />

taper sur le boîtier.<br />

4


Loïc : À propos de code, vous pourriez aussi me donner le code wi-fi ?<br />

<strong>La</strong> réceptionniste : Bien sûr, monsieur. C’est le 5.4.3.2.1.<br />

Loïc : Merci beaucoup.<br />

<strong>La</strong> réceptionniste : À votre service, monsieur. Je vous souhaite un excellent séjour<br />

dans notre hôtel !<br />

accueillir [akjir]<br />

le voici<br />

empfangen;<br />

hier: begrüßen<br />

hier ist er<br />

taper<br />

le boîtier [bwatje]<br />

eingeben<br />

der Kasten<br />

Vocabulaire à connaître<br />

l’hôtel (m) à deux/ das 2-/3-/4-Sternetrois/quatre<br />

étoile(s) Hotel<br />

réserver par télé- telefonisch/<br />

phone/e-mail/en ligne per E-Mail/<br />

online reservieren<br />

confirmer sa<br />

seine Reservierung<br />

réservation<br />

bestätigen<br />

la taxe de séjour die Kurtaxe<br />

accessible [aksesibl] barrierefrei<br />

aux personnes à<br />

mobilité réduite<br />

animaux de compa- Haustiere erlaubt<br />

gnie acceptés<br />

la réception<br />

die Rezeption<br />

le petit-déjeuner das kontinentale/<br />

continental/<br />

französische<br />

à la française Frühstück<br />

le buffet<br />

das Büffet<br />

compris/non compris (nicht) im Preis<br />

dans le prix<br />

inbegriffen<br />

le local à bagages der Gepäckraum<br />

la salle de fitness der Trainingsraum<br />

l’escalier (m) die Treppe<br />

le premier/<br />

der erste/zweite<br />

deuxième étage Stock<br />

la ch<strong>am</strong>bre<br />

das Nichtrauchernon-fumeur<br />

zimmer<br />

donner sur le parc/ zum Park/zur Straße<br />

la rue<br />

hingehen<br />

la ch<strong>am</strong>bre simple das Einzelzimmer<br />

la ch<strong>am</strong>bre double/ das Doppelzimmer/<br />

pour deux personnes Zweibettzimmer<br />

le grand lit/<br />

das französische Bett/<br />

le lit double<br />

Doppelbett<br />

les lits jumeaux [ʒymo] zwei Einzelbetten<br />

le lit supplémentaire das Beistellbett<br />

le matelas [mat(ə)la] die Matratze<br />

le drap [dra] das Bettlaken<br />

la couverture die Bettdecke<br />

la couette [kwεt] das Federbett<br />

l’oreiller [oreje] (m) das Kopfkissen<br />

la télévision<br />

der Fernseher<br />

l’accès (m) Internet der Internet-/<br />

ou (en) wi-fi (gratuit) WLAN-Zugang<br />

la clim(atisation) die Klimaanlage<br />

le chauffage<br />

die Heizung<br />

le coffre(-fort) der Safe<br />

la bouilloire [bujwar] der Wasserkocher<br />

la salle de bains das Bad<br />

les toilettes (f/pl)/ die Toilette<br />

les WC (m)<br />

la serviette de toilette das Handtuch<br />

le papier-toilette das Toilettenpapier<br />

la baignoire<br />

die Badewanne<br />

la douche<br />

die Dusche<br />

le sèche-cheveux der Fön<br />

le peignoir [pεwar] der Bademantel<br />

5


Thinkstock<br />

DEMANDER SON CHEMIN<br />

Léa se trouve boulevard Saint-Germain, à Paris. Elle demande<br />

son chemin à des passants.<br />

Léa : Pardon monsieur, le musée du Luxembourg, s’il vous plaît ?<br />

Un passant : Désolé, je ne suis pas d’ici…<br />

Léa (à un autre passant) : Excusez-moi monsieur, je cherche le musée du Luxembourg.<br />

Un passant : Vous, je parie que vous allez voir l’exposition Joséphine !<br />

Léa : Tout à fait. Et vous, vous l’avez vue ?<br />

Un passant : Pas encore… Mais je vais y aller. Il paraît qu’elle est vraiment bien !<br />

Léa : Et le musée, il est loin d’ici ?<br />

Un passant : Pas du tout. Vous continuez dans cette direction et vous prenez la première<br />

rue à gauche après la bouche de métro. C’est la rue Bonaparte. Pas mal<br />

6


quand on va voir une expo sur Joséphine, non ?!<br />

Léa : En effet… Et une fois que je suis dans cette rue ?<br />

Un passant : Vous allez tout droit, vous passez devant l’église Saint-Sulpice où Victor<br />

Hugo s’est marié avec…<br />

Léa : Et après l’église ?<br />

Un passant: Toujours tout droit, jusqu’à la rue de Vaugirard. Puis, vous tournez à gauche,<br />

vous traversez la rue, et là où les gens font la queue, c’est le musée. Bonne expo,<br />

mademoiselle !<br />

Léa : Merci infiniment monsieur, et bonne journée !<br />

Bon à savoir<br />

« Mademoiselle » a disparu des formulaires administratifs en février 2013,<br />

mais continue d’être utilisé quand on s’adresse à une jeune fille/femme ou à<br />

une d<strong>am</strong>e moins jeune que l’on souhaite flatter.<br />

demander son<br />

chemin (à)<br />

désolé,e<br />

parier<br />

l’exposition (f)<br />

tout à fait<br />

continuer<br />

la bouche de métro<br />

aller tout droit<br />

nach dem Weg<br />

fragen<br />

tut mir leid<br />

wetten<br />

die Ausstellung<br />

genau<br />

weitergehen<br />

der Métro-Eingang<br />

geradeaus gehen<br />

vorbeigehen an<br />

Schlange stehen<br />

tausend Dank<br />

das Verwaltungs-<br />

formular<br />

gerne tun möchten<br />

schmeicheln<br />

passer devant<br />

faire la queue [kø]<br />

merci infiniment<br />

Bon à savoir<br />

le formulaire<br />

administratif<br />

souhaiter faire qc<br />

flatter<br />

Vocabulaire à connaître<br />

la mairie/<br />

l’hôtel (m) de ville<br />

la poste<br />

la gare<br />

das Rathaus<br />

die Post<br />

der Bahnhof<br />

le supermarché<br />

le cinéma<br />

la station-service<br />

der Supermarkt<br />

das Kino<br />

die Tankstelle<br />

7


EN PANNE<br />

Thinkstock<br />

Zoé sent que sa voiture a un problème. Elle s’arrête sur une<br />

aire d’autoroute et téléphone à un dépanneur. Une heure<br />

après, ce dernier arrive enfin…<br />

Le dépanneur : Bonjour mad<strong>am</strong>e. Désolé de vous avoir fait attendre, mais les jours<br />

de chassé-croisé, on a toujours beaucoup de travail.<br />

Zoé : L’essentiel, c’est que vous soyez là !<br />

Le dépanneur : Alors, quel est votre problème ?<br />

Zoé : Eh bien voilà, je suis partie de Lyon ce matin, et très vite, j’ai eu l’impression<br />

que ma voiture peinait dans les côtes. Et quand j’ai vu l’aiguille du thermomètre se<br />

rapprocher de la zone rouge, j’ai préféré m’arrêter.<br />

Le dépanneur : Vous avez bien fait. Vous n’avez rien remarqué d’autre ?<br />

Zoé : Si. En vous attendant, j’ai regardé sous la voiture et j’ai vu qu’une flaque s’était<br />

formée à l’avant. Là, regardez.<br />

Le dépanneur : Ça m’a tout l’air d’être du liquide de refroidissement. Vous pouvez<br />

ouvrir le capot, s’il vous plaît ? Merci… Ouais, c’est bien ce que je pensais : le vase<br />

d’expansion a une fuite.<br />

Zoé : Le quoi ?<br />

Le dépanneur : Le récipient qui contient le liquide de refroidissement.<br />

Zoé : C’est une grosse réparation ?<br />

Le dépanneur : Non, non. Mais je vais devoir remorquer votre voiture et la garder un<br />

jour ou deux. Je n’ai pas la pièce en réserve, il faut que je la commande. Vous avez<br />

une assurance assistance ?<br />

Zoé : Non, malheureusement… Ah, elles commencent bien, les vacances !<br />

8


Bon à savoir<br />

On parle de « chassé-croisé » lorsqu’en été, les Français partant en vacances<br />

croisent sur la route ceux qui rentrent chez eux, en général le s<strong>am</strong>edi. D’où<br />

un trafic intense et d’interminables bouchons. Mieux vaut donc éviter de circuler<br />

ce jour-là !<br />

sentir<br />

hier: bemerken<br />

l’aire (f) d’autoroute der Autobahn -<br />

rastplatz<br />

le dépanneur der Pannendienst,<br />

der Mechaniker<br />

le chassé-croisé der Urlaubsverkehr<br />

peiner [pεne] große Mühe haben<br />

la côte<br />

die Steigung<br />

l’aiguille [eɡɥij] (f) die Nadel<br />

la flaque<br />

die Pfütze<br />

avoir l’air d’être zu sein scheinen<br />

le liquide de die Kühlflüssigkeit<br />

refroidissement<br />

le capot [kapo] die Motorhaube<br />

ouais [wε] (f<strong>am</strong>.) ja<br />

der Ausgleichsbehälter<br />

undicht sein<br />

der Behälter<br />

abschleppen<br />

auf <strong>La</strong>ger<br />

bestellen<br />

die Assistance-<br />

Versicherung<br />

begegnen<br />

der Stau<br />

es ist besser<br />

vermeiden<br />

fahren<br />

le vase d’expansion<br />

avoir une fuite [fɥit]<br />

le récipient<br />

remorquer<br />

en réserve<br />

commander<br />

l’assurance (f)<br />

assistance<br />

Bon à savoir<br />

croiser [krwaze]<br />

le bouchon [buʃɔ˜]<br />

mieux vaut<br />

éviter<br />

circuler<br />

Vocabulaire à connaître<br />

être/tomber en panne eine Panne haben<br />

tomber en panne kein Benzin mehr<br />

d’essence<br />

haben<br />

le jerrycan [(d)ʒerikan] der Benzinkanister<br />

la crevaison [krəvεzɔ˜] die Reifenpanne<br />

la roue de secours das Reserverad<br />

le cric<br />

der Wagenheber<br />

la manivelle<br />

die Kurbel<br />

la batterie à plat die leere Batterie<br />

les câbles de das Starterkabel<br />

démarrage<br />

démarrer<br />

den Motor anlassen<br />

le carburateur der Vergaser<br />

la pompe à eau die Wasserpumpe<br />

le radiateur<br />

die Heizung<br />

la fuite<br />

das Leck<br />

chauffer<br />

heiß werden<br />

la vapeur<br />

der D<strong>am</strong>pf<br />

le pare-brise die Windschutz -<br />

scheibe<br />

cassé,e<br />

zerbrochen<br />

fissuré,e<br />

gesprungen<br />

le rétroviseur der Rückspiegel<br />

les essuie-glaces der Scheibenwischer<br />

[esɥiɡlas] (m)<br />

les freins (m) die Bremse<br />

les phares (m) der Scheinwerfer<br />

le dépannage die Reparatur<br />

le garagiste<br />

der Kfz-Mechaniker<br />

9


Michele Daniau/AFP/Getty<br />

À LA GARE<br />

Ad<strong>am</strong> achète un billet de train à l’un des points de vente<br />

SNCF de la gare de l’Est, à Paris.<br />

Ad<strong>am</strong> : Bonjour mad<strong>am</strong>e. Je voudrais un aller-retour pour Strasbourg s’il vous plaît.<br />

L’agent SNCF : Bonjour monsieur. Quand souhaitez-vous partir ?<br />

Ad<strong>am</strong> : Le 21 décembre.<br />

L’agent SNCF : Vers quelle heure ?<br />

Ad<strong>am</strong> : Plutôt l’après-midi.<br />

L’agent SNCF : Vous bénéficiez d’une réduction ?<br />

Ad<strong>am</strong> : Non.<br />

L’agent SNCF : Vous voyagez seul ?<br />

Ad<strong>am</strong> : Oui.<br />

L’agent SNCF : En première ou en seconde classe ?<br />

Ad<strong>am</strong> : En seconde.<br />

L’agent SNCF : Pour la place, vous préférez côté fenêtre ou côté couloir ?<br />

Ad<strong>am</strong> : Ça m’est égal.<br />

L’agent SNCF : Alors, vous avez plusieurs possibilités…<br />

Ad<strong>am</strong> : Quelle est la moins chère ?<br />

L’agent SNCF : Le billet le moins cher est à 73 euros. Départ de Paris : 12 h 55. Arrivée<br />

à Strasbourg à 15 h 14.<br />

Ad<strong>am</strong> : <strong>La</strong> réservation est comprise dans les 73 euros ?<br />

L’agent SNCF : Tout à fait.<br />

Ad<strong>am</strong> : Très bien. Si le retour pouvait être au même tarif, ce serait parfait.<br />

L’agent SNCF : Quand souhaitez-vous partir de Strasbourg ?<br />

Ad<strong>am</strong> : Le 27 décembre, dans l’après-midi.<br />

L’agent SNCF : Le 27… Alors, l’après-midi, le tarif le moins élevé est de 91 euros.<br />

Ad<strong>am</strong> : Il faudrait que je parte à quelle heure pour avoir un billet à 73 euros ?<br />

L’agent SNCF : En fin de matinée, à 11 h 42.<br />

10


Ad<strong>am</strong> : 11 h 42 ? Ça me va très bien ! Je vous dois combien ?<br />

L’agent SNCF : 146 euros. Vous réglez comment ?<br />

Ad<strong>am</strong> : Par chèque… Voilà !<br />

L’agent SNCF : Merci monsieur. Voici vos billets.<br />

Bon à savoir<br />

En France, un paiement sur six s’effectue par chèque.<br />

• Hormis les e-billets, les billets internationaux ou imprimés chez soi, les billets<br />

doivent être compostés !<br />

le point de vente hier: der Schalter<br />

la SNCF [εsεnseεf] staatliche Eisenbahn-<br />

(Société nationale des gesellschaft<br />

chemins de fer français)<br />

l’aller-retour (m) die Hin- und<br />

Rückfahrkarte<br />

l’agent (m)<br />

der Mitarbeiter<br />

bénéficier de Anrecht haben auf<br />

la réduction<br />

die Ermäßigung<br />

côté fenêtre<br />

<strong>am</strong> Fenster<br />

compris,e<br />

inbegriffen<br />

tout à fait [tutafε] richtig<br />

le,la moins élevé,e<br />

aller<br />

devoir<br />

régler<br />

Bon à savoir<br />

s’effectuer<br />

hormis [ɔrmi]<br />

le e-billet [ibijε]<br />

imprimé,e<br />

composter<br />

der,die niedrigste<br />

passen<br />

schulden<br />

bezahlen<br />

erfolgen<br />

mit Ausnahme von<br />

das elektronische<br />

Ticket<br />

ausgedruckt<br />

entwerten<br />

Vocabulaire à connaître<br />

le train<br />

der Zug<br />

le TER [teøεr] der Regionalexpress<br />

(train express régional)<br />

le TGV [teʒeve] der Hoch-<br />

(train à grande vitesse) geschwindigkeitszug<br />

les horaires (m) der Fahrplan<br />

le tableau des die Anzeigetafel für<br />

départs/arrivées Abfahrt und Ankunft<br />

manquer/rater verpassen<br />

le guichet [ɡiʃε] der Schalter<br />

la billetterie [bijεtri] der Fahrkarten-<br />

(automatique) automat<br />

le supplément der Aufpreis<br />

la correspondance der Anschlusszug<br />

étiqueter [etikte] mit einem N<strong>am</strong>ens -<br />

schild versehen<br />

les bagages (m) das Gepäck<br />

le quai [kε]<br />

der Bahnsteig<br />

la voie [vwa] das Gleis<br />

le compartiment das Abteil<br />

les places (f) côte à die nebeneinandercôte<br />

[kotakot] gelegenen Sitzplätze<br />

la couchette<br />

der Liegewagenplatz<br />

la voiture-bar der Speisewagen<br />

la consigne<br />

die Gepäck-<br />

(manuelle/<br />

aufbewahrung, das<br />

automatique) Gepäckschließfach<br />

la gare routière der Busbahnhof<br />

11


AU RESTAURANT<br />

Thinkstock<br />

Pour fêter son premier emploi, Anne invite son père Yves au<br />

restaurant.<br />

Le serveur : Bonsoir messieurs d<strong>am</strong>es.<br />

Anne : Bonsoir, j’ai réservé une table pour deux personnes au nom de Dubreuil.<br />

Le serveur : Dubreuil… Ah, voilà. Si vous voulez bien me suivre, je vais vous conduire<br />

à votre table. Vous prendrez un apéritif ?<br />

Anne : Oui, deux coupes de ch<strong>am</strong>pagne, s’il vous plaît. Si, papa, j’insiste…<br />

[…]<br />

Le serveur : Vous avez choisi ?<br />

Anne : Alors, en entrée, je prendrai le pâté de foie au chutney et pain aux figues, et<br />

comme plat, la longe de veau au potimarron et aux châtaignes.<br />

Yves : Moi, je commencerai aussi par le pâté de foie. Comme plat, la joue de bœuf.<br />

Que nous conseillez-vous comme vins ?<br />

Le serveur : Un jurançon avec le pâté de foie suivi d’un bourgogne rouge, un marsannay<br />

par exemple.<br />

Yves : Alors, une demi-bouteille de chaque. Ah, et une carafe d’eau, s’il vous plaît.<br />

[…]<br />

Le serveur : Tout s’est bien passé ?<br />

Anne : Nous nous sommes régalés ! Hein, papa ?<br />

Yves : Tout à fait, c’était délicieux !<br />

Le serveur : Vous souhaitez un dessert ?<br />

Anne : Pas pour moi, merci. Et toi, papa ?<br />

Yves : J’hésite entre la tarte Tatin et le fondant au chocolat. Allons-y pour la tarte !<br />

[…]<br />

Le serveur : Vous prendrez des cafés ?<br />

Anne : Oui, deux cafés et l’addition… Oui papa, elle est pour moi, cette fois !<br />

12


Bon à savoir<br />

•<br />

En France, il n’est pas usuel de demander une addition séparée.<br />

Le pourboire n’est pas obligatoire. Il correspond à 5 à 10 % du montant de<br />

l’addition à déposer dans la soucoupe de l’addition ou sur la table.<br />

l’emploi (m)<br />

die Anstellung<br />

conduire<br />

hier: begleiten<br />

la coupe<br />

das Glas<br />

j’insiste<br />

ich bestehe darauf<br />

en entrée [ɑ˜nɑ˜tre] als Vorspeise<br />

le pain aux figues [fiɡ] das Feigenbrot<br />

le plat<br />

das Hauptgericht<br />

la longe de veau [vo] der Kalbsnieren -<br />

braten<br />

le potimarron der Hokkaidokürbis<br />

la châtaigne<br />

die Esskastanie<br />

la joue de bœuf die Rinderbacke<br />

la carafe d’eau die Karaffe mit<br />

Leitungswasser<br />

Tout s’est bien War bei Ihnen alles in<br />

passé ?<br />

Ordnung?<br />

se régaler<br />

hier: gut essen<br />

hein<br />

nicht wahr<br />

hésiter<br />

schwanken<br />

la tarte Tatin Apfelkuchen -<br />

spezialität<br />

le fondant au chocolat Törtchen mit<br />

flüssiger Schokolade<br />

allons-y pour ich nehme<br />

l’addition (f)<br />

die Rechnung<br />

Bon à savoir<br />

le pourboire<br />

das Trinkgeld<br />

déposer<br />

legen<br />

la soucoupe<br />

die Untertasse<br />

Vocabulaire à connaître<br />

la brasserie<br />

l’auberge (f)<br />

le déjeuner<br />

la formule<br />

commander<br />

le hors-d’œuvre<br />

l’entrée (f)<br />

le plat (principal)<br />

le plat du jour<br />

les huîtres [lezɥitr] (f)<br />

les moules (f)<br />

les escargots (m)<br />

la cuisson (saignant/<br />

à point/bien cuit)<br />

le plateau de<br />

fromages<br />

das Café-Restaurant<br />

das Gasthaus<br />

das Mittagessen<br />

das Menü<br />

hier: bestellen<br />

die Vorspeise<br />

die Vorspeise<br />

das (Haupt)Gericht<br />

das Tagesgericht<br />

die Austern<br />

die Miesmuscheln<br />

die Schnecken<br />

die Zubereitung<br />

(blutig/medium/<br />

gut durch)<br />

die Käseplatte<br />

le gâteau/la pâtisserie der Kuchen/<br />

das Gebäck<br />

la glace<br />

das Eis<br />

les boissons (f) die Getränke<br />

l’eau (f) du robinet/ das Leitungswasser/<br />

plate ou minérale stille Wasser;<br />

(gazeuse/pétillante) das Mineralwasser<br />

(kohlensäurehaltig/<br />

sprudelnd)<br />

la bière<br />

das Bier<br />

le jus de fruit der Fruchtsaft<br />

le déca(féiné) der koffeinfreie Kaffee<br />

le café gourmand Kaffee mit<br />

verschiedenen<br />

kleinen Desserts<br />

le digestif der Verdauungs -<br />

schnaps<br />

13


SOIRÉE ENTRE AMIS<br />

Jean est passé chez ses <strong>am</strong>is, Max et Ève, et s’apprête à<br />

rentrer chez lui.<br />

Thinkstock<br />

Jean : Bon, ben je vais y aller, moi.<br />

Max : Tu as quelque chose de prévu, ce soir ?<br />

Jean : Euh, non.<br />

Max : Ben, tu n’as qu’à rester manger.<br />

Jean : C’est gentil, mais je ne voudrais pas vous déranger.<br />

Max : Mais non, si je te le propose ! N’est-ce pas, chérie, que Jean peut manger avec<br />

nous ?<br />

Ève : Euh… Oui… Mais bon, ce sera à la bonne franquette !<br />

Jean : J’espère bien…<br />

Max : On avait prévu de se faire un petit barbecue. Quand il y en a pour deux, il y en<br />

a pour trois !<br />

Ève : Ouais, ben, en parlant de barbecue, tu devrais peut-être l’allumer. On n’est pas<br />

près de manger sinon !<br />

Jean : Ça, je peux m’en charger !<br />

Max : Bon, eh bien moi, je m’occupe de l’apéritif. Qu’est-ce que je te sers, Jean ? Un<br />

whisky, un pineau des Charentes… ?<br />

Jean : Un pineau, je veux bien. Merci !<br />

Max : Et toi, chérie, tu prends quoi ? Un rosé p<strong>am</strong>plemousse comme d’habitude ?<br />

Ève : Oui. Je vais chercher des glaçons.<br />

Max : R<strong>am</strong>ène aussi des gâteaux apéritifs ! Bon, et pour moi, un petit whisky.<br />

Ève : Et voilà.<br />

Jean : Eh bien, à votre santé ! Et merci pour l’invitation !<br />

14


Bon à savoir<br />

• À l’origine, l’apéritif avait pour fonction d’ouvrir l’appétit. Aujourd’hui, c’est<br />

avant tout un moment de convivialité, d’échange informel dans une <strong>am</strong>biance<br />

détendue.<br />

Quand on est invité la première fois en France, c’est souvent pour l’apéritif.<br />

Être invité pour l’apéritif ne signifie pas que l’on est invité à dîner.<br />

• L’apéritif dure en moyenne une quarantaine de minutes, mais peut se prolonger,<br />

surtout s’il est dînatoire.<br />

passer chez<br />

hier: besuchen<br />

s’apprêter<br />

im Begriff sein<br />

ben [bε˜] (f<strong>am</strong>.) nun<br />

je vais y aller [ʒəvejale]ich geh jetzt;<br />

y aller<br />

sich auf den Weg<br />

machen<br />

avoir qc de prévu etw. vorhaben<br />

n’avoir qu’à faire qc gerne etw. tun<br />

können<br />

à la bonne franquette ohne Umstände<br />

ouais [wε] (f<strong>am</strong>.) ja<br />

allumer<br />

anzünden<br />

on n’est pas près de sonst essen wir noch<br />

manger, sinon lange nicht<br />

se charger de sich kümmern um<br />

le rosé p<strong>am</strong>plemousse der Roséwein mit<br />

P<strong>am</strong>pelmusensaft<br />

le glaçon<br />

der Eiswürfel<br />

r<strong>am</strong>ener<br />

mitbringen<br />

Bon à savoir<br />

ouvrir<br />

anregen<br />

la convivialité die Geselligkeit<br />

détendu,e<br />

entspannt<br />

être dînatoire ein Abendessen sein<br />

Vocabulaire à connaître<br />

der Pastis<br />

der Aperitif-Wein<br />

der Cocktail<br />

der Ch<strong>am</strong>pagner<br />

der Schaumwein<br />

Aperitif aus Crème<br />

de cassis und<br />

gekühltem Rotwein<br />

der Kir<br />

der Punsch<br />

die Sangria<br />

das Appetit-<br />

häppchen,<br />

die Knabbereien<br />

der Toast<br />

das Häppchen<br />

le pastis<br />

le vin cuit<br />

le cocktail [kɔktεl]<br />

le ch<strong>am</strong>pagne<br />

le crémant<br />

le communard<br />

[kɔmynar]<br />

le kir<br />

le punch [pɔ˜ʃ]<br />

la sangria<br />

l’<strong>am</strong>use-bouche/<br />

l’<strong>am</strong>use-gueule<br />

[ɡl] (m)<br />

le toast [tost]<br />

le canapé<br />

la verrine<br />

les chips [ʃips] (f)<br />

le cake [kεk] salé<br />

la mini-quiche<br />

la gougère<br />

la rondelle de<br />

saucisson<br />

le biscuit salé<br />

les cacah(o)uètes<br />

[kakawεt] (f)<br />

trinquer<br />

porter un toast<br />

tchin-tchin [tʃintʃin]<br />

À la vôtre !/<br />

À votre santé !<br />

das Gläschen<br />

die Chips<br />

der herzhafte Kuchen<br />

die Mini-Quiche<br />

der Käsewindbeutel<br />

die Wurstscheibe<br />

das salzige Gebäck<br />

die Erdnüsse<br />

anstoßen<br />

einen Toast<br />

ausbringen<br />

Prost<br />

Auf euer Wohl!<br />

15


Nicolas Thibaut/Photononstop/AFP/Getty<br />

FAIRE SES COURSES AU VILLAGE<br />

Il y peu de commerces dans le village où Elsa passe ses vacances.<br />

Heureusement, l’épicier s’est diversifié.<br />

L’épicier : Alors, mad<strong>am</strong>e Fabre, ça y est, c’est les vacances ?<br />

Elsa : Oui, et ça fait un bien fou de se retrouver ici, au grand air et au calme !<br />

L’épicier : Ça, pour être calme, c’est calme… Un peu trop même !<br />

Elsa : Mais vous êtes là pour <strong>am</strong>ener un peu de vie. Les affaires vont bien ?<br />

L’épicier : Je ne me plains pas.<br />

Elsa : Vous vendez aussi de la viande maintenant ?<br />

L’épicier : Oui, le boucher a pris sa retraite et n’a trouvé personne pour reprendre son<br />

commerce. Alors, j’ai décidé de vendre aussi un peu de viande.<br />

Elsa : Ça rend sûrement bien service aux personnes âgées ou handicapées… et aux<br />

vacanciers ! En fait, vous avez un vrai rôle social.<br />

L’épicier : C’est le côté sympa du métier. Alors, qu’est-ce qu’il vous fallait ?<br />

Elsa : De quoi faire une ratatouille : une aubergine, des tomates, des poivrons et des<br />

courgettes.<br />

L’épicier : Et avec ça ?<br />

Elsa : Une belle côte de bœuf.<br />

L’épicier : 1,2 kilo, ça va ?<br />

Elsa : Très bien. Je voudrais la faire à la plancha, il faut compter combien de temps<br />

pour la cuisson ?<br />

16


L’épicier : Une quinzaine de minutes en la retournant souvent. Et laissez reposer la<br />

viande une dizaine de minutes après cuisson. Vous verrez, elle sera encore plus tendre.<br />

Voilà. Ce sera tout ?<br />

Elsa : Donnez-moi encore un morceau de parmesan.<br />

L’épicier : Tenez. Alors, ça vous fait 43,90 euros. Merci bien. Au revoir mad<strong>am</strong>e<br />

Fabre !<br />

Elsa : Au revoir et à la semaine prochaine !<br />

le commerce der <strong>La</strong>den<br />

l’épicier (m) der Lebensmittel -<br />

händler<br />

se diversifier hier: mehr Ware<br />

haben<br />

ça y est [sajε] ist es so weit<br />

ça fait un bien fou es ist großartig<br />

le grand air [ɡrɑ˜tεr] die frische Luft<br />

le boucher<br />

der Metzger<br />

prendre sa retraite in Rente gehen<br />

reprendre<br />

de quoi<br />

la courgette<br />

la côte de bœuf<br />

faire à la plancha<br />

la cuisson<br />

reposer<br />

tendre<br />

tenez [təne]<br />

übernehmen<br />

etwas um<br />

die Zucchini<br />

das Rinderkotelett<br />

grillen<br />

die Garzeit<br />

ruhen<br />

zart<br />

hier, bitte<br />

Vocabulaire à connaître<br />

la liste (de courses) die Einkaufsliste<br />

le marché<br />

der Markt<br />

le supermarché/ der (große)<br />

l’hypermarché (m) Supermarkt<br />

la boulangerie die Bäckerei<br />

(-pâtisserie)<br />

(die Konditorei)<br />

la boucherie<br />

die Metzgerei<br />

(-charcuterie) (das Fleisch- und<br />

Wurstwarengeschäft)<br />

l’épicerie (f) (fine) das Lebensmittel -<br />

geschäft, das<br />

Feinkostgeschäft<br />

la poissonnerie das Fischgeschäft<br />

le (charcutier-)traiteur das Catering<br />

acheter<br />

kaufen<br />

le client<br />

der Kunde<br />

le vendeur<br />

der Verkäufer<br />

le chariot/le caddie der Einkaufswagen<br />

C’est à qui ?<br />

Wer ist der nächste?;<br />

– C’est à moi/ Ich bin dran.<br />

C’est mon tour.<br />

Vous désirez ? Sie wünschen?<br />

Qu’est-ce qu’il vous Was kann ich für<br />

faut ?<br />

Sie tun?<br />

Je voudrais/<br />

Ich möchte/<br />

Je vais prendre Ich nehme<br />

un kilo/litre/paquet de ein Kilo/Liter/<br />

Päckchen<br />

une livre/500 g de ein Pfund/500 g<br />

une boîte/bouteille de eine Dose/Flasche<br />

la tranche de die Scheibe<br />

la part de<br />

das Stück<br />

Je vous dois [dwa] Was schulde ich<br />

combien?/<br />

Ihnen?/<br />

Ça fait combien ? Wie viel macht das?<br />

le prix<br />

der Preis<br />

coûter<br />

kosten<br />

bon marché<br />

günstig<br />

cher,chère [ʃεr] teuer<br />

être en promo(tion) im Angebot sein<br />

(rendre) la monnaie das Wechselgeld<br />

(herausgeben)<br />

17


Fotolia<br />

18<br />

CHEZ LE LOUEUR DE CYCLES<br />

Clara veut découvrir le bassin d’Arcachon à vélo. Elle se rend<br />

chez le loueur de cycles.<br />

Clara : Bonjour monsieur.<br />

Le loueur : Bonjour mad<strong>am</strong>e. Vous désirez ?<br />

Clara : Je voudrais louer un vélo pour une semaine.<br />

Le loueur : Quel genre de vélo ? Un VTT, un VTC, un vélo de ville… ?<br />

Clara : Euh… Je veux un vélo… normal, quoi.<br />

Le loueur : Tout dépend de ce que vous voulez faire. Pour circuler dans Arcachon, un<br />

vélo de ville suffit. Mais si vous prévoyez des excursions dans le coin, mieux vaut<br />

opter pour un VTC. Quant au VTT…<br />

Clara : Je sais ce qu’est un VTT et ce n’est pas du tout ce qu’il me faut ! Je voudrais<br />

me déplacer en ville ET faire des balades dans la région.<br />

Le loueur : Alors, je vous conseille le VTC ou le VAE, le vélo à assistance électrique.<br />

Clara : Ha bon ? Mais c’est tout plat ici…<br />

Le loueur : N’oubliez pas le vent. Quand on l’a de face, on a parfois du mal à avancer.<br />

Clara : Non, je ne vais pas prendre de VAE. Donnez-moi un VTC et un casque aussi,<br />

s’il vous plaît.<br />

Le loueur : D’accord. Alors, pour une semaine, ça vous fait 44 euros, plus 5 euros<br />

pour le casque. Le kit réparation, la pompe et l’antivol sont compris dans le prix. <strong>La</strong><br />

caution est normalement de 250 euros. Je vous la fais à 150.<br />

Clara : C’est gentil. Je peux vous faire un chèque ?


Le loueur : Bien sûr. Vous avez une pièce d’identité ?<br />

Clara : Le permis de conduire, ça va ?<br />

Le loueur : Parfait. Une petite signature sur le contrat… Voilà votre exemplaire et une<br />

carte des pistes cyclables autour du bassin. Je vais chercher le vélo. […] Asseyezvous<br />

dessus qu’on vérifie la hauteur. <strong>La</strong> selle c’est bon, mais je vais vous remonter<br />

le guidon… Voilà ! Eh bien je vous souhaite de belles balades.<br />

Clara : Merci et à dans une semaine !<br />

le loueur de cycles<br />

se rendre chez<br />

louer<br />

le VTT [vetete]<br />

(vélo tout-terrain)<br />

le VTC [vetece]<br />

(vélo tout chemin)<br />

quoi<br />

circuler<br />

le coin [kwε˜]<br />

mieux vaut<br />

opter pour<br />

quant à [kɑ˜ta]<br />

le vélo à assistance<br />

électrique<br />

der Fahrradverleih<br />

gehen zu<br />

mieten<br />

das Mountainbike<br />

das Trekkingrad<br />

eben<br />

herumfahren<br />

die Gegend<br />

es ist besser<br />

wählen<br />

was betrifft<br />

das Elektrorad<br />

plat,e<br />

eben<br />

de face<br />

von vorn<br />

le casque<br />

der Helm<br />

le kit réparation das Flickzeug<br />

l’antivol (m)<br />

das Schloss<br />

la pièce d’identité der Ausweis<br />

le permis de conduire der Führerschein<br />

le contrat<br />

der Vertrag<br />

la piste cyclable der Radweg<br />

[siklabl]<br />

chercher<br />

holen<br />

la selle<br />

der Sattel<br />

remonter<br />

höher stellen<br />

le guidon<br />

der Lenker<br />

Vocabulaire à connaître<br />

la bicyclette<br />

le cycliste<br />

le cyclotourisme<br />

la randonnée<br />

la voie verte<br />

le parcours/trajet/<br />

l’itinéraire (m)<br />

le GPS [ʒepeεs]<br />

le feu avant/arrière<br />

le catadioptre<br />

la dyn<strong>am</strong>o [din<strong>am</strong>o]<br />

la gourde<br />

le porte-bagages<br />

das Fahrrad<br />

der Radfahrer<br />

das Radwandern<br />

die Wanderung<br />

der Radwanderweg<br />

die Strecke/Route<br />

das GPS<br />

das Frontlicht/<br />

Rücklicht<br />

der Rückstrahler<br />

der Dyn<strong>am</strong>o<br />

die Trinkflasche<br />

der Gepäckträger<br />

la sacoche<br />

die Satteltasche<br />

le frein avant/arrière die Vorderradbremse/<br />

Hinterradbremse<br />

les pédales (f) die Pedale<br />

le dérailleur [derɑjr] die Schaltung<br />

les vitesses (f) die Gänge<br />

les pneus [pnø] (m) die Reifen<br />

la crevaison [krəvεzɔ˜] der platte Reifen,<br />

der Platte<br />

crevé,e<br />

platt<br />

la rustine<br />

das Flickzeug<br />

la ch<strong>am</strong>bre à air der Schlauch<br />

le cuissard<br />

die Radlerhose<br />

le maillot [majo] das Trikot<br />

19


À L’HÔPITAL<br />

Thinkstock<br />

En vacances avec des <strong>am</strong>is, Jules tombe malade. Il est à présent<br />

à l’hôpital. Sa mère l’appelle pour prendre de ses nouvelles.<br />

Jules : Allô ?<br />

<strong>La</strong> mère : Jules ? C’est m<strong>am</strong>an. Comment vas-tu mon grand ?<br />

Jules : Mieux, m<strong>am</strong>an. Mais j’ai dégusté !<br />

<strong>La</strong> mère : Mon pauvre ! Comment ça s’est passé exactement ?<br />

Jules : Ben, on est arrivés s<strong>am</strong>edi au chalet. Dimanche, on a fait du ski. Et dans la<br />

nuit de dimanche à lundi, j’ai commencé à avoir mal au cœur et au ventre. Et vers<br />

5 h du matin, j’étais plié en deux de douleur.<br />

<strong>La</strong> mère : Mon pauvre chéri !<br />

Jules : Puis j’ai vomi. Les copains ont alors appelé le 15. On leur a dit de m’emmener<br />

directement aux urgences.<br />

<strong>La</strong> mère : Tu avais ta carte vitale et ta carte de mutuelle ?<br />

Jules : Mais oui, m<strong>am</strong>an. Je ne suis pas ton fils pour rien… À l’hôpital, un médecin<br />

m’a ex<strong>am</strong>iné et quand il a appuyé sur le côté droit, j’ai hurlé. Il a tout de suite pensé<br />

à l’appendicite. <strong>La</strong> prise de sang et l’échographie ont confirmé ce diagnostic.<br />

<strong>La</strong> mère : Et tu as été opéré quand ?<br />

Jules : L’après-midi. Mais ils m’avaient mis sous perf’ en attendant, du coup j’avais<br />

moins mal et surtout moins de nausées.<br />

<strong>La</strong> mère : Et aujourd’hui, tu te sens comment ?<br />

Jules : Ça va à peu près. Mais bon, le ski pour cet hiver, c’est râpé !<br />

<strong>La</strong> mère : Tu te rattraperas l’année prochaine. L’important maintenant, c’est que tu te<br />

reposes !<br />

20


Bon à savoir<br />

• <strong>La</strong> carte européenne d’assurance maladie permet d’être pris en charge par<br />

le système de santé publique français.<br />

• Le 15 : numéro (gratuit) qui vous met en relation avec le SAMU (service d’aide<br />

médicale urgente).<br />

prendre des nouvelles fragen, wie es jm<br />

de qn<br />

geht<br />

déguster<br />

einiges mitmachen<br />

le chalet [ʃalε] die Hütte<br />

avoir mal au cœur hier: jm ist schlecht<br />

être plié,e en deux sich krümmen vor<br />

de douleur<br />

Schmerzen<br />

vomir<br />

sich übergeben<br />

le 15 (SOS Médecins) Ärzte rund um die Uhr<br />

les urgences (f/pl) die Notaufnahme<br />

la carte vitale die Kranken -<br />

versicherten karte<br />

la carte de mutuelle der Krankenzusatzversicherung<br />

ne pas être le fils [fis] nach jm geraten<br />

de qn pour rien<br />

hurler<br />

schreien, brüllen<br />

l’appendicite die Blinddarm -<br />

[lapε˜disit] (f)<br />

entzündung<br />

la prise de sang die Blutabnahme<br />

l’échographie (f) die Ultraschall -<br />

untersuchung<br />

mettre sous perf’ Infusionen geben<br />

[pεrf] (perfusion)<br />

du coup [dyku] daraufhin<br />

la nausée<br />

die Übelkeit<br />

à peu près<br />

einigermaßen<br />

c’est râpé,e<br />

das ist gelaufen<br />

se rattraper<br />

das Versäumte<br />

nachholen<br />

Bon à savoir<br />

la carte européenne die europäische<br />

d’assurance maladie Krankenver<br />

sicherungskarte<br />

prendre en charge (Kosten) übernehmen<br />

mettre en relation verbinden<br />

le SAMU [s<strong>am</strong>y] der ärztliche<br />

Bereitschaftsdienst<br />

Vocabulaire à connaître<br />

avoir (très) mal à la tête/ (starke) Kopf-/Hals-/<br />

gorge, à l’estomac Bauch-/Rücken-/<br />

(m), au dos, aux Ohren-/Zahnoreilles(f)/dents<br />

(f) schmerzen haben<br />

avoir des douleurs (f) Schmerzen in der<br />

dans la poitrine/le Brust/im linken Arm<br />

bras gauche<br />

haben<br />

étouffer<br />

ersticken<br />

respirer<br />

atmen<br />

souffrir (de)<br />

leiden (an)<br />

tousser<br />

husten<br />

la (forte) fièvre das (hohe) Fieber<br />

claquer des dents mit den Zähnen<br />

klappern<br />

faire une chute/tomber stürzen<br />

se tordre la cheville/ sich den Knöchel/<br />

le poignet<br />

das Handgelenk<br />

verstauchen<br />

enflé,e<br />

geschwollen<br />

se blesser<br />

sich verletzen<br />

se brûler<br />

sich verbrennen<br />

se couper<br />

sich schneiden<br />

saigner<br />

bluten<br />

avoir de la tension hohen Blutdruck<br />

haben<br />

21


À LA PHARMACIE<br />

Luc attrape une angine pendant ses vacances. Il va chez le<br />

médecin puis à la pharmacie.<br />

Jacques Loic/Photononstop/AFP/Getty<br />

<strong>La</strong> pharmacienne : Bonjour monsieur.<br />

Luc : Bonjour mad<strong>am</strong>e. Voici mon ordonnance.<br />

<strong>La</strong> pharmacienne : Merci. Je peux avoir votre carte vitale, s’il vous plaît ?<br />

Luc : Oui, bien sûr. <strong>La</strong> voilà.<br />

<strong>La</strong> pharmacienne : Je ne vous ai pas dans l’ordinateur. C’est la première fois que vous<br />

venez ici ?<br />

Luc : Je ne suis pas d’ici. Je suis en vacances…<br />

<strong>La</strong> pharmacienne : Ah, d’accord. Vous avez une mutuelle ?<br />

Luc : Oui, oui. Je dois même avoir ma carte quelque part… Ah, la voici.<br />

<strong>La</strong> pharmacienne : Merci. Ça ne vous dérange pas que je vous donne des génériques?<br />

Luc : Pas du tout. Ils sont aussi efficaces et bien moins chers que les autres médic<strong>am</strong>ents.<br />

Comme ça, la Sécu fait des économies.<br />

<strong>La</strong> pharmacienne : Ah, si tout le monde était comme vous… Le médecin vous a prescrit<br />

un antibiotique. Je vous marque la posologie sur la boîte : une gélule matin et<br />

soir pendant une semaine.<br />

Luc : Je ne vais pas avoir mal à l’estomac ?<br />

<strong>La</strong> pharmacienne : Pas si vous le prenez en mangeant. Vous avez aussi du sirop contre<br />

la toux : deux cuillères à soupe trois fois par jour. Quant au paracét<strong>am</strong>ol, c’est<br />

seulement en cas de fièvre et pas plus de trois comprimés par jour.<br />

Luc : J’espère que ça va agir vite. Je vous dois combien ?<br />

<strong>La</strong> pharmacienne : Rien du tout. L’assurance maladie et la mutuelle nous règlent directement.<br />

Voici vos médic<strong>am</strong>ents, votre carte vitale et la carte de mutuelle. Bon<br />

rétablissement !<br />

Luc : Merci. Bon, ben moi, je retourne me coucher…<br />

22


Bon à savoir<br />

Les ressortissants européens avancent l’argent chez le médecin et à la pharmacie.<br />

Ensuite, ils se font rembourser par la caisse maladie en France ou dans<br />

leur pays.<br />

attraper<br />

l’angine [ɑ˜ʒin] (f)<br />

l’ordonnance (f)<br />

le générique<br />

efficace [efikas]<br />

la Sécu(rité sociale)<br />

faire des économies<br />

prescrire<br />

marquer<br />

la posologie<br />

la gélule<br />

en mangeant<br />

la toux [tu]<br />

quant à … [kɑ˜ta]<br />

bekommen<br />

die Angina<br />

das Rezept<br />

das Generikum<br />

wirks<strong>am</strong><br />

die Krankenkasse<br />

Geld sparen<br />

verschreiben<br />

vermerken<br />

die Dosierung<br />

die Kapsel<br />

zum Essen<br />

der Husten<br />

was … betrifft<br />

le comprimé<br />

agir<br />

régler<br />

bon rétablissement<br />

retourner se coucher<br />

Bon à savoir<br />

le ressortissant<br />

européen<br />

avancer<br />

se faire rembourser<br />

la caisse maladie<br />

die Tablette<br />

wirken<br />

bezahlen<br />

gute Besserung<br />

zurück ins Bett<br />

gehen<br />

der EU-Bürger<br />

vorstrecken<br />

sich das Geld<br />

erstatten lassen<br />

die Krankenkasse<br />

Vocabulaire à connaître<br />

la feuille de soins<br />

[fjdəswε˜]<br />

le traitement<br />

la phytothérapie<br />

[fitoterapi]<br />

l’homéopathie (f)<br />

les granules (m)<br />

la notice<br />

le cachet<br />

das Blatt vom Arzt<br />

für die Kasse, vom<br />

Patienten auszufüllen<br />

die Behandlung<br />

die pflanzliche<br />

Medizin<br />

die Homöopathie<br />

die Streukügelchen,<br />

die Globuli<br />

der Beipackzettel<br />

die Tablette<br />

teilbar<br />

Brause-<br />

der Beutel<br />

die Pastille<br />

die Ampulle<br />

das Fläschchen<br />

das Zäpfchen<br />

die Creme<br />

die Salbe<br />

die Spritze<br />

sécable<br />

effervescent,e<br />

le sachet<br />

la pastille [pastij]<br />

l’<strong>am</strong>poule (f)<br />

le flacon<br />

le suppositoire<br />

la crème<br />

la pommade<br />

la piqûre<br />

23


Impressum<br />

Herausgeber und Verlagsleiter:<br />

Dr. Wolfgang Stock<br />

Chefredakteur, Konzept:<br />

Jean-Yves de Groote<br />

Geschäftsführende<br />

Redakteurin/CvD: Ingrid Sturm<br />

Autorin: Marie-Odile<br />

Buchschmid<br />

Redaktion: Elsa Blume,<br />

Marie-Odile Buchschmid,<br />

Fanny Grandclément,<br />

Ayșe Istutan, Alix Royère<br />

Titelbild: Thinkstock<br />

Bildredaktion: Virginie Le Garrec E-Mail:<br />

Produktionsleitung: Ingrid Sturm<br />

Gestaltung: two8 grafikdesign<br />

Vertriebsleitung: Monika Wohlgemuth<br />

Anzeigenleitung: Axel Zettler<br />

Verlag und Redaktion:<br />

Spotlight Verlag GmbH,<br />

Postanschrift: Postfach 1565,<br />

82144 Planegg;<br />

Hausanschrift: Fraunhoferstr. 22,<br />

82152 Planegg<br />

Telefon: (0 89) 8 56 81-0<br />

Telefax: (0 89) 8 56 81-105<br />

ecoute@spotlight-verlag.de<br />

Internet: www.ecoute.de<br />

Druck: teNeues<br />

Litho: Mohn Media<br />

Mohndruck GmbH,<br />

33311 Gütersloh<br />

© Spotlight Verlag, auch für<br />

alle genannten Autoren und<br />

Mitarbeiter.

Hooray! Your file is uploaded and ready to be published.

Saved successfully!

Ooh no, something went wrong!