Composants pour systèmes solaires - Orkli

orkli.es

Composants pour systèmes solaires - Orkli

solarorkli

Composants pour

systèmes solaires

Composants pour chauffage et eau chaude sanitaire

Composants pour chauffage et eau chaude sanitaire · Collecteurs équipements de distribution · Robinets thermostatiques · Robinets manuels · Vannes de zone motorisées ·

Mitigeurs thermostatiques · Regulation ambiance · Groupes et soupapes de sécurité · Élements domotiques de sécurité · Vannes à gaz · Accesoires d`union au tuyau


Depuis 1982, Orkli fabrique des composants pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire, le chauffage

d’eau et les appareils électroménagers. Distribuant ses produits sur les cinq continents, la société

dispose de ses propres délégations dans plus de 20 pays.

Grâce à un effort d’investissement puissant et soutenu, de l’ordre de 12 millions d’euros en moyenne

par an, des nouveaux produits viennent s’ajouter chaque année à un catalogue déjà riche. De même,

de nouvelles activités comme le Plancher Rayonnant Intégral Lurbero, il y a deux ans, et cette

nouvelle activité SolarOrkli autour des composants pour systèmes solaires viennent grossir la gamme

de l’entreprise. Parce que se maintenir à l’avant-garde exige de miser fortement sur la R+D+i Orkli

affronte cet enjeu au sein de sa stratégie, à travers des objectifs basiques comme l’innovation, tant

au niveau des produits qu’en termes de management.

La société Orkli appartient à Mondragón Corporación Cooperativa (M.C.C), et plus particulièrement

à sa division Mondragón Componentes. Le groupe MCC, représente plus de 85 000 emplois et plus

de 220 entreprises et établissements structurés en groupes sectoriels. Assistés technologiquement

à de grands centres de recherche et développement, tels que Ceit, Ikerlan ou Robotiker, la société

pratique l’actualisation permanente des connaissances ainsi que la culture de l’innovation afin

d’ouvrir de nouvelles voies porteuses pour l’avenir.


Composants pour systèmes solaires

Les installations solaires thermiques servent généralement à chauffer de l’eau pour un usage sanitaire ou pour le

chauffage.


Composants

pour systèmes solaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11

INSTALLATIONS SOLAIRES THERMIQUES

Les systèmes solaires thermiques comportent les éléments suivants :

a. Capteurs solaires.

b. Ballon.

c. Composants hydrauliques.

d. Régulation.

e. Système d’appoint.

Système d’appoint chaudière

Régulateur

Capteurs

Ballon

Mitigeur

thermostatique

a. Capteurs solaires

Le capteur solaire est l’élément qui transforme l’énergie contenue dans le rayonnement solaire en chaleur valorisable en chauffant

le fluide qui circule en son intérieur. Il existe plusieurs types de capteurs, parmi lesquels les capteurs solaires plans sont les plus

utilisés.

Dessus

Surface

absorbante

Isolant postérieur


. Ballons

Le rayonnement solaire ne coincidant généralement pas avec

la consommation d’eau chaude sanitaire ou de chauffage, il

est donc nécessaire de retenir et stocker l’énergie apportée

par le soleil en vue d’une consommation ultérieure. Ce stockage

d’énergie s’effectue en élevant la température de l’eau contenue

dans le ballon.

Les ballons solaires incorporent habituellement un échangeur

qui transfère l’énergie transmise par les capteurs à l’eau de

consommation. Dans les grandes installations, l’échangeur est

habituellement un élément indépendant en raison de

l’impossibilité d’avoir une grande surface d’échange à l’intérieur

du ballon.

Isolant

Échangeur interne

c. Composants hydrauliques

Comme l’installation solaire est un circuit hydraulique, elle doit être équipée d’une série de composants, que ce soit pour son

bon fonctionnement comme pour sa sécurité.

Orkli, en tant que fabricant de composants, propose une large gamme de vannes et d’accessoires pour compléter une installation

solaire.

d. Régulation

Le système de régulation se charge de commander la pompe et les vannes motorisées afin d’assurer une transmission correcte

de l’énergie des plaques au fluide à réchauffer. Il décide du déclenchement de la pompe ou de la position des vannes en fonction

des températures en plusieurs points du circuit : généralement entre les capteurs et le ballon.

e. Système d’appoint

Il sert à assurer le service à l’usager quand le rayonnement solaire est trop faible pour satisfaire la demande.


Composants

pour systèmes solaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11

SÉLECTION DES COMPOSANTS HYDRAULIQUES

Au moment de réaliser une installation solaire thermique, deux circuits bien différenciés sont à prendre en compte :

Circuit primaire : c’est le circuit qui conduit la chaleur captée par les capteurs à l’échangeur.

Circuit secondaire : il se charge de conduire l’eau chauffée par le circuit primaire jusqu’au point de puisage.

Le circuit primaire est celui qui se distingue le plus d’une installation conventionnelle de chauffage ou d’Eau Chaude Sanitaire.

Température: les capteurs solaires présentent un design optimisé pour parvenir à transmettre la plus grande quantité possible

d’énergie au circuit primaire ; ils peuvent donc atteindre des températures très élevées.

Comme règle générale pour choisir les composants, nous pouvons ainsi considérer :

a. le conduit aller : soit la ligne qui conduit le fluide chauffé dans les panneaux jusqu’à l’échangeur. Les éléments installés sur

cette ligne doivent pouvoir résister au moins 150ºC en continu : les clapets à bille, les séparateurs d’air, les antiretours, les vannes

de zone…

b. et le conduit retour : une fois que la chaleur captée a été cédée à l’échangeur, la température du fluide diminue et consécutivement

les températures à supporter sont moins sévères : 100ºC en continu (pompe, régulateur de débit, clapets à bille, antiretours…)

Fluide: Le générateur (capteur) doit être à l’extérieur pour pouvoir capter le rayonnement solaire. Ceci implique l’adoption de

précautions pour éviter que le fluide du circuit ne gèle lorsque la température extérieure descend en dessous de 0ºC. Dans les

régions où ce risque existe, le fluide utilisé est un mélange d’eau et d’antigel (éthyle-glycol). En conséquence, les composants

installés sur ce circuit doivent être conçus pour travailler avec ce type de fluide

Pression: les valeurs normales de pression auxquelles travaillent ces installations sont similaires à celles des circuits de chauffage

(1,5-2bars). Quoi qu’il soit, dans certains cas extrêmes, la pression peut s’élever à cause de la température et il convient donc

que les composants puissent résister jusqu’à 8bars de pression.


COMPOSANTS SOLARORKLI POUR INSTALLATIONS SOLAIRES THERMIQUES

Purgeur avec clapet à bille

Capteurs

Régulateur

Vase

expansion

Groupe

hydraulique

solaire

Système d’appoint chaudière

Vanne

de zone

Ballon

Purgeur avec

séparateur d’air

Mitigeur

thermostatique


Composants

pour systèmes solaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11

GROUPE HYDRAULIQUE SOLAIRE

Le groupe hydraulique pour installations solaires thermiques

est un ensemble de composants qui intègre les éléments

hydrauliques nécessaires sur le circuit primaire de ces

installations.

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

La principale caractéristique qui différencie ces composants de ceux utilisés par les systèmes de chauffage et d’ECS est la haute température

à laquelle ils peuvent être soumis. C’est pourquoi les matériaux employés sont spécialement choisis pou travailler à ces températures :

Température maximale de travail sur le conduit aller : 160ºC.

Température maximale de travail sur le conduit retour : 120ºC.

Température maximale de travail de la vanne de sécurité : 160ºC.

Pression maximale admissible : 10bars.

Tarage de la vanne de sécurité : 6bars.

Plage de températures des thermomètres : 0-120ºC.

Plage d’indication de débit : 2 -14l/min.

Échelle du manomètre : 0-10bar.

Densité du polypropylène expansé : 50gr/l.


Composants et fonctions

1: Pompe solaire

2: Vanne de coupure avec antiretour et thermomètres intégrés (sur

conduit aller et conduit retour pour éviter les flux inverses).

3: Ensemble de sécurité composé par:

a-Vanne de sécurité solaire tarée à 6bars.

b-Manomètre (0-10bars).

c-Connexion ” pour vase d’expansion.

4: Débitmètre et régulateur de débit.

Cet élément a pour mission d’équilibrer le circuit primaire en

fonction du nombre de collecteurs, dans la mesure où les

collecteurs ont un débit de travail optimal (approx. 1 litre/min

et m 2 de collecteur)

5: Chambre de purge d’air.

Deux purgeurs automatiques sont installés sur les collecteurs, mais

ils doivent être fermés afin d’éviter que quand la température dépasse

les 100ºC la vapeur ne sorte par le purgeur et que l’installation ne

se vide.

3.Ensemble

de sécurité

6.Robinets de

remplissage/vidange.

2.Vanne de coupure

avec antiretour

1.Pompe solaire

5.Chambre de purge

d’air.

6.Robinets de

remplissage/vidange.

4.Débitmètre et

régulateur de débit.

7.Coquille isolante

Pour évacuer l’air dans une zone accessible, une chambre de purge

est prévue. Le fluide “chargé d’air” passe par le tube intérieur et à

la détente les bulles se séparent et s’accumulent en haut de la

chambre. La chambre est dotée d’un purgeur manuel pour évacuer

l’air qui s’y accumule périodiquement.

6: Robinets de remplissage/vidange.

7: Coquille isolante en Polypropylène Expansé (EPP).


Composants

pour systèmes solaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11

CARACTÉRISTIQUES HYDRAULIQUES

[m]

6,4

Tête

6

5,6

5,2

4,8

4,4

4

3,6

3,2

2,8

2,4

2

1,6

1,2

0,8

0,4

eco

max

0 0,1 0,2 0,3 0,4 0,5 0,6 0,7 0,8 0,9 1 1,1 [l/s]

DIMENSIONES

Hauteur de l’ensemble : 455mm.

Largeur de l’ensemble : 235mm.

Connexions: 3/4”H.

Écart entre lignes : 95mm.

INSTALLATION ET MISE EN MARCHA

Connexion des tuyauteries

35 85

Pour ne pas endommager la coquille en EPP, les unions au

Groupe Hydraulique doivent être réalisées avec les raccords

correspondants avant de le fixer.

Fixation du Groupe Hydraulique sur le mur

140

Réaliser les perçages au mur pour les chevilles aux distances indiquées.

2. Placer la plaque de montage dans la position indiquée et introduire

les vis dans les trous.

Nota : S’assurer que les éléments visibles coïncident avec les ouvertures

sur le couvercle du groupe hydraulique.


Remplissage de l’installation

1. Ouvrir les purgeurs automatiques situés sur les collecteurs solaires..

2. Annuler les antiretours des clapets à bille en tournant la manette de 45º.

3. Remplir l’installation avec le mélange eau/glycol à partir du robinet de remplissage le plus bas du circuit à l’aide d’une pompe. En l’absence

de robinet autre que ceux intégrés dans le Groupe Hydraulique, utiliser celui du débitmètre.

4. Fermer les vannes des purgeurs automatiques d’air.

Nota : il convient de laisser la pompe en marche pendant au moins h pour compléter la purge avant d’isoler les purgeurs.

Régulation de débit

1. Vérifier le débit nominal recommandé par le fabricant des panneaux (valeur approximative de 1 l/min et m 2 ) et calculer le débit

nécessaire pour l’installation.

2.Ouvrir à fond toutes les vannes du circuit.

3. Mettre en marche la pompe à la “vitesse 1” et voir si le débit indiqué sur le débitmètre est supérieur ou inférieur à celui nécessaire :

a. S’il est inférieur à, augmenter la vitesse et revérifier (étape 3).

b. S’il est supérieur à, calibrer le débit depuis le régulateur à l’aide d’un tournevis. Ajuster le passage jusqu’à ce que le débitmètre

indique le débit nécessaire.


Composants

pour systèmes solaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11

PURGEUR AUTOMATIQUE SOLAIRE

Description

Les purgeurs automatiques ont pour fonction d’évacuer l’air du

circuit solaire lors des opérations de remplissage et maintenance.

Dans les installations solaires, les purgeurs automatiques doivent

toujours comporter une vanne de coupure sur le devant pour les

isoler une fois réalisé le remplissage de l’installation. Ceci permet

d’éviter que le fluide du circuit soit évacué par le purgeur automatique

si la température le porte à son point d’évaporation.

Installation et mise en marche

Les purgeurs doivent être installés au point le plus haut de l’installation

(généralement la sortie des collecteurs solaires) et toujours en position

verticale.

Une fois le remplissage et la purge de l’installation réalisés, fermer

la vanne de coupure installée devant le purgeur.

Purgeur avec clapet

à bille

Caractéristiques techniques

Température de travail maxi. : 150ºC.

Fluide : mélange eau-glycol 50%.

Pression de travail maxi. : 6 bar.

Connexion: 3/8”M.

Connexions de la vanne de coupure : 3/8”H-3/8”M

Capteurs

SÉPARATEUR D’AIR

Description

Comme son nom l’indique, cet élément aide à séparer l’air contenu

dans le circuit à l’aide d’un volume d’expansion et d’une grille logée

à l’intérieur. Cet air peut être évacué du système en installant un

purgeur automatique dans le haut ou au moyen d’un purgeur manuel.

Caractéristiques techniques

Température de travail maxi. : 150ºC.

Fluide : mélange eau-glycol 50%.

Pression de travail maxi. : 6 bar.

Connexion supérieure : 3/8”H.

Accessoires de raccord au tube de Ø22mm.


Installation

Les séparateurs d’air se montent sur les lignes horizontales de la

tuyauterie et à l’horizontale afin que l’air s’accumule dans la partie

supérieure.

Le séparateur comprend également des accessoires pour sa fixation

au mur.

Ballon

Purgeur avec

séparateur d’air

VANNES DE SÉCURITÉ

Description

Les vannes de sécurité solaires à membrane solaire ont pour fonction

de limiter la pression du circuit primaire des systèmes solaires

thermiques. Elles incorporent aussi une manette de manœuvre pour

une vidange manuelle.

Caractéristiques techniques

Température de travail maxi. : 160ºC.

Fluide : mélange eau-glycol 50%.

Connexions: ”H- ”H.

Joint et membrane en éthylène-propylène.

Corps de vanne en laiton spécial étampé conforme à EN

12165.

Ressort avec traitement antioxydant.

Pressions de tarage : 3, 4, 6, 8, 10 bar.

Homologation pour vannes de sécurité solaires :

TÜV SV 07 2012 • SOL • 50 • p.

Installation

Les vannes de sécurité doivent être installées en position verticale

ou horizontale, et jamais à l’envers (avec la manette vers le bas).

De plus, il ne faut pas installer d’éléments qui isolent la vanne du

reste du système.

Il convient aussi de prévoir un dispositif de collecte de fluide à la

sortie pour éviter que le mélange eau-antigel soit évacué sans

contrôle.

Raccord

Resort

Manette

Joint de fermeture

Membrane

Corps de vanne


Composants

pour systèmes solaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11

VANNES DE ZONE

Description

Les vannes de zone solaires motorisées sont conçues pour fonctionner

comme des régulateurs tout ou rien et comme des vannes de

dérivation de débit sur les circuits primaires de systèmes solaires

thermiques.

Les vannes à deux voies sont des modèles normalement fermés en

A (sans tension) ; en appliquant de la tension au moteur, la vanne

s’ouvre et le microrupteur (s’il existe) se ferme. Les vannes à trois

voies sont des vannes de dérivation, avec entrée par AB et sortie

par A et B, avec la voie A normalement fermée (sans tension). En

appliquant de la tension au moteur, la voie A s’ouvre et la voie B se

ferme, ainsi que le microrupteur (s’il existe).

A B A B

AB

Il existe aussi des modèles démontables qui permettent de

réaliser la connexion hydraulique de la partie vanne sans que

la partie motorisée est besoin d’être montée.

De même, quand l’installation est en marche, la partie motorisée

peut être remplacée sans qu’il soit nécessaire de vidanger

l’installation ni d’agir dessus.

Caractéristiques techniques

Température minimale du fluide : -20ºC.

Température maximale du fluide : 160ºC.

Fluide : mélange eau-glycol 50%

Température ambiante maxi. : 50ºC

Pression statique maxi. : 10 bar.

Pression différentielle maxi. :

2 voies 3 voies

DN 15 (1/2”) 1,4 bar 1,4 bar

Temps d’ouverture : 12 s.

Temps de fermeture : 5 s.

Tension d’alimentation : 230V (disponible aussi 24V).

Consommation : 6 W.

Longueur du câble : 60 cm (autres dimensions disponibles sur

commande).

Conformité aux Directives Européennes 89/336/EEC et

73/23/EEC.

DN 20 (3/4”) 0,6 bar 0,7 bar

DN 25 (1”) 0,4 bar 0,6 bar


Caractéristiques hydrauliques

Modèle non démontable.

Modèle démontable.

10000

8000

6000

4000

10000

8000

6000

4000

2000

2000

1000

800

600

1000

800

600

400

200

100

80

60

40

20

Pression différentielle mm

Débit l/h

2 voies 1/2”

3 voies 1/2”

2 voies 3/4”

3 voies 3/4”

2 voies 1”

3 voies 1”

400

200

100

80

60

40

20

10

10

100

200

400

600

800

1000

2000

4000

6000

8000

10000

12000

100

200

400

600

800

1000

2000

4000

6000

8000

10000

12000

Installation et mise en marche

La partie motorisée ne doit jamais se trouver en dessous de la partie

vanne, afin que d’éventuels condensats dans les tuyaux de connexion

ne pénètrent à l’intérieur du moteur.

Les câbles bleu et marron sont ceux qui alimentent le moteur. Les câbles gris et orange sont ceux du microrupteur (sur les

modèles qui en ont un).

Sans microrupteur

Avec microrupteur

Bleu

Marron

A/V

Moteur

Bleu

Marron

Gris

Organe

A/V

Moteur

Micro N.A.


Composants

pour systèmes solaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11

Mise en service

Avant le remplissage de l’installation, la commande manuelle

de la vanne doit être placée en position MAN (manuelle). Une

fois le remplissage réalisé, et pendant le fonctionnement normal

de la vanne, la placer en position AUTO (automatique).

Sur les modèles démontables, le passage de la position manuelle

à la position automatique s’effectue automatiquement à la

mise en marche de l’installation électrique.

En cas de défaut d’alimentation électrique, ainsi que pendant

les opérations de remplissage, purge ou vidange de l’installation,

la vanne peut travailler en position manuelle (MAN), ce qui

donne le résultat suivant :

· les vannes à deux voies restent ouvertes.

· les vannes à trois voies dérivent le débit qui entre par AB

aussi bien par A que par B.

Auto

Man

Circuit solaire

centralisé

Vanne de zone

Ballon de stockage

solaire individuel

B

A

Mitigeur thermostatique

Vanne de zone

Ballon de stockage

solaire individuel

B

A

Mitigeur thermostatique


GROUPE DE SÉCURITÉ

Description

Les groupes de sécurité sont des composants pour installations

d’eau chaude sanitaire qui assurent la protection des ballons d’eau

chaude. Les modèles pour installations solaires sont spécifiquement

conçus pour être utilisés avec des systèmes thermosiphons dans

lesquels le ballon, et donc le groupe de sécurité, sont installés à

l’extérieur.

Clapet

antiretour

Connexion

au ballon

Entrée d’eau

froide

Orifice de contrôle

DN20

Robinet d’iso

lement

Vanne de sécurité et

de vidange manuelle

Orifice de vidange et décharge

Les groupes de sécurité sont constitués de différents composants

qui exercent les fonctions suivantes :

Fonction de sécurité : pour éviter que la pression de l’eau contenue

dans les ballons n’atteigne des valeurs dangereuses.

Fonction antipollution : pour éviter le retour d’eau chaude au réseau

d’alimentation en eau froide et la pollution de l’eau contenue dans

le chauffe-eau par l’eau de décharge.

Fonction d’isolement : pour isoler le réseau d’alimentation et permettre

l’entretien et le contrôle du ballon et de l’installation.

Caractéristiques techniques

Corps en laiton spécial étampé Cu Zn 40 Pb2, EN 12165.

Joint de fermeture de la vanne de sécurité en EPDM.

Clapet antiretour en PPS.

Matière de l’axe de la vanne de sécurité : acier inoxydable.

Éléments extérieurs résistants au rayonnement UV.

Pression nominale de régulation de la vanne de sécurité : 7 bar.

Pression de fermeture de la vanne de sécurité :

· Eau froide : 6,3 bar.

· Vapeur : 5,25 bar.

Pression d’ouverture du clapet antiretour : < 0,2 bar.

Pression d’étanchéité du clapet antiretour : > 0,03 bar.

Les groupes de sécurité sont certifiés selon la Norme Européenne

EN 1487 par les Instituts CSTB et BELGAQUA.

Ballon du système thermosiphon

Raccord isolant diélectrique

Groupe de sécurité

DN20

NF EN 1487

Entrée d’eau froide


Composants

pour systèmes solaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11

VANNES DE MÉLANGE THERMOSTATIQUES

Description

Les vannes de mélange thermostatiques se montent sur les

installations solaires à la sortie du ballon solaire. Le principal

objectif de ces vannes est d’éviter tout risque de brûlure à

l’usager final quand la température dans le ballon dépasse la

température maximale recommandée pour un usage sanitaire

(dans les ballons solaires, l’eau peut atteindre des températures

supérieures à 80ºC).

Il existe des modèles solaires spécifiques pour les systèmes où

il existe un risque que la température du ballon dépasse les

90ºC (systèmes sans limitation de température dans le ballon).

Caractéristiques techniques

Modèle standard Modèle solaire Modèle solaire haute temp.

Température consignée d’usine 41ºC 47,5 ºC 63 ºC

Plage de température à la sorti 35 ºC · 50ºC 40ºC · 50 ºC 50ºC · 70 ºC

Température de l’eau chaude d’entré 95 ºC máx. 60-130 ºC 60-130 ºC

Température de l’eau froide d’entrée 5-25 ºC 5-30 ºC 5-30 ºC

Écart de température minimum pour le mélange 10 ºC 15 ºC 15 ºC

Stabilité de température (nominale) ± 3 ºC ± 3 ºC ± 3 ºC

Pression statique de travail 10 bar 10 bar 10 bar

Installation et réglage de température

· Introduire les antiretours aux deux entrées de la vanne (pour

les références où ils sont fournis).

· Respecter la direction de flux indiquée.

· S’assurer que les tuyaux d’eau froide et chaude sont installés

aux entrées correspondantes : “H” ou point rouge pour l’entrée

d’eau chaude et “C” ou point bleu pour l’entrée d’eau froide.

· Installer les filtres fournis aux connexions des entrées à la

tuyauterie (pour les références avec filtres).

Une fois la vanne en place, la température de sortie doit être

réglée. Les vannes de mélange possèdent une clé spécifique

pour éviter toute manipulation non désirée.

1. Déposer le couvercle.

2. Régler la température en tournant la cartouche de la vanne

avec la clé spéciale fournie. Tourner dans le sens des aiguilles

d’une montre pour diminuer la température et dans le sens

contraire pour l’augmenter.

3. Après avoir obtenu la température de sortie recherchée,

réaliser trois puisages d’eau chaude et froide alternativement.

Le piston va se déplacer sur tout son parcours et son

fonctionnement correct peut ainsi être vérifié.

4. Replacer le couvercle.


RÉGULATION

Pour qu’un système à circulation forcée travaille de façon optimale, une utilisation correcte de la régulation est indispensable.

Systèmes à deux entrées et un contact de sortie de type relais

Sur les installations simples, avec apport solaire d’eau chaude

sanitaire et échangeur unique, il existe deux fonctions principales.

1. Mise en marche et arrêt par T entre collecteurs et ballon.

Un écart de température est déterminé (valeur la plus courante:

7ºC) pour que la pompe commence à fonctionner et un autre

(2ºC) pour qu’elle s’arrête.

2. Limitation de température dans le ballon. Bien que la température

de consigne puisse être d’environ 60ºC, les jours de fort

rayonnement il est préférable d’augmenter la température de

l’eau du ballon pour éviter un échauffement excessif des panneaux.

Régulateur

Capteurs

Ballon

Systèmes avec deux sorties relais

Pour les installations plus complexes qui demandent

l’intervention de plusieurs pompes ou vannes motorisées, le

système de régulation utilisé comportera plus de sorties relais.

Les fonctions les plus courantes sont :

a) activer une vanne de zone pour dériver le débit dès que la

température voulue est atteinte dans le ballon ;

Capteurs

b) dériver le débit au second échangeur dans le cas des ballons

à double serpentin afin d’améliorer la stratification ou avec

deux ballons ;

c) agir sur deux pompes dans le cas d’installations avec

échangeur externe.

Capteurs

Régulateur

Régulateur

Ballon

Ballon


Orkli Italia SRL

Cassina Plaza

Scala 3

Via Roma 108

I-20060 Cassina de Pecchi (MI)

Tel.: + 39 02 95 30 34 25

Fax: + 39 02 95 30 12 98

Email: rpiccardi@mccit.com

Orkli, S. Coop.

Ctra. Zaldibia, s/n

E - 20240 Ordizia (Gipuzkoa)

Tel.: + 34 943 80 51 80

Tel. int.: + 34 943 80 94 80

Fax: + 34 943 80 52 41

E-mail: solarorkli@orkli.es

www.orkli.com

More magazines by this user
Similar magazines