17.04.2014 Views

DESSINS ANCIENS - Tajan

DESSINS ANCIENS - Tajan

DESSINS ANCIENS - Tajan

SHOW MORE
SHOW LESS

Create successful ePaper yourself

Turn your PDF publications into a flip-book with our unique Google optimized e-Paper software.

JEUDI 6 NOVEMBRE 2003

9 4

E T

PARIS - JEUDI 6 NOVEMBRE 2003 - ESPACE TAJAN


DESSINS DE 1500 À 1900

JEUDI 6 NOVEMBRE 2003 À 14 H 30

ESPACE TAJAN

37 RUE DES MATHURINS 75008 PARIS

EXPOSITIONS

ESPACE TAJAN

37 RUE DES MATHURINS 75008 PARIS

LE JEUDI 23 OCTOBRE ET LE VENDREDI 24 OCTOBRE

DE 9 À 12 H 30 ET DE 14 À 18 HEURES

DU LUNDI 27 OCTOBRE AU VENDREDI 31 OCTOBRE

ET DU LUNDI 3 NOVEMBRE AU MERCREDI 5 NOVEMBRE

DE 9 À 12 H 30 ET DE 14 À 18 HEURES

LE JEUDI 6 NOVEMBRE DE 9 À 11 HEURES

RENSEIGNEMENTS

FLORENCE GRASSIGNOUX

+33 1 53 30 30 47

FRÉDÉRIQUE SENÉ

+33 1 53 30 30 48

e-mail : tableaux-anciens@tajan.com

EXPERTS

BRUNO DE BAYSER

EXPERT PRÈS LA COUR D’APPEL DE PARIS

PATRICK DE BAYSER

69 RUE SAINTE-ANNE 75002 PARIS

+33 1 47 03 49 87 fax +33 1 42 97 51 03

TAJAN

37 RUE DES MATHURINS

75008 PARIS (F)

+33 1 53 30 30 30

+33 1 53 30 30 31 fax

www.tajan.com

TAJAN S.A. SOCIÉTÉ DE VENTES VOLONTAIRES DE MEUBLES AUX ENCHÈRES PUBLIQUES

SOCIÉTÉ ANONYME À DIRECTOIRE ET CONSEIL DE SURVEILLANCE, AGRÉÉE EN DATE DU 7 NOVEMBRE 2001 SOUS LE N° 2001-006. N° RCS PARIS B 398 182 295


INDEX

AGASSE JACQUES-NOËL 166

BARBIERI FRANCESCO BARBIERIE DIT LEGUERCHIN 14

BASSET DE JOLIMONT THÉODORE 106

BAZZICALUVA ERCOLE (ATTRIBUÉ À) 15

BECDELIÈVRE VICOMTE DE 206

BERTRAND HUGUETTE-AIMÉE 255

BOELMEN JAN VAN DIT L’ORIZONTE (ATTRIBUÉ À) 36

BOLDINI GIOVANNI 223

BOUCHARDON EDMÉ (ATTRIBUÉ À) 69-70

BOUCHER FRANÇOIS 50 - (ATTRIBUÉ À) 54

BUSSY SIMON 224

BOURDELLE ANTOINE 240

CALARI BENETTO (ATTRIBUÉ À) 2

CALS ADOLPHE-FÉLIX 109

CANELA LE JEUNE GUISEPPE 173

CARPEAUX JEAN-BAPTISTE 152

CASSAS LOUIS-FRANÇOIS 91

CHANTEREAU JÉRÔME-FRANÇOIS 58

CHAPERON NICOLAS (ATTRIBUÉ À) 24

CHOISEUL-GOUFFIER MARIE-GABRIEL-CLÉMENT-AUGUSTE, COMTE DE 144

COCHIN CHARLES-NICOLAS 59 - (ÉCOLE DE) 60, 61, 67

CONFORTINI JACOPO (ATTRIBUÉ À) 22

COYPEL ANTOINE 25

DAUBIGNY CHARLES-FRANÇOIS 66

DELLE ROVERE GIOVANNI BATTISTA 3

DEROY ISIDORE-LAURENT 107

DIEU ANTOINE (ATTRIBUÉ À) 55

DOGEN KEES VAN 247

DORIGNY NICOLAS 28

DUBOURG LOUIS-ALEXANDRE 236

DUGOURC JEAN-DÉMOSTHÈNE (ATTRIBUÉ À) 68

DURAND-BRAGER JEAN-BAPTISTE-HENRI 172

DYCK ABRAHAM VAN (ATTRIBUÉ À) 40

ÉCOLE ALLEMANDE DU XVI E SIÈCLE D’APRÈS DÜRER 12

ÉCOLE ALLEMANDE DU XIX E SIÈCLE 216

ÉCOLE ANGLAISE DU XIX E SIÈCLE, JOHN COLLOW 248

ÉCOLE ANGLAISE DU XX E SIÈCLE, MAGARET AYER 259

ÉCOLE BOLONAISE DU XVII E SIÈCLE 17

ÉCOLE FLAMANDE VERS 1600 32

ÉCOLE FLAMANDE DE LA FIN DU XVII E SIÈCLE 37

ÉCOLE FLAMANDE XVII E SIÈCLE 37

ÉCOLE FLAMANDE XVIII E SIÈCLE 169, 170, 171, 182, 183

ÉCOLE FLAMANDE DÉBUT DU XIX E SIÈCLE 211

ÉCOLE FRANÇAISE DU XVII E SIÈCLE, SUIVEUR DE NICOLAS POUSSIN 31

ÉCOLE FRANÇAISE VERS 1800 104

ÉCOLE FRANÇAISE VERS 1800 119, 120

ÉCOLE FRANÇAISE VERS 1820 228

ÉCOLE FRANÇAISE DU XVIII E SIÈCLE 136, 137, 139, 141, 145, 147, 148, 164, 165, 167

ÉCOLE FRANÇAISE FIN DU XVIII E SIÈCLE 151, 156

ÉCOLE FRANÇAISE DÉBUT DU XIX E SIÈCLE 195, 198, 205,

ÉCOLE FRANÇAISE DU XIX E SIÈCLE 118, 157, 158, 160, 161, 162, 194, 196, 197

ÉCOLE FRANÇAISE NÉOCLASSIQUE 179

ÉCOLE FRANÇAISE DU XX E SIÈCLE 257, 258

ÉCOLE D’ITALIE DU NORD DU XVIII E SIÈCLE 46

ÉCOLE ITALIENNE DE LA FIN DU XVI E SIÈCLE 6

ÉCOLE ITALIENNE DU XVI E SIÈCLE 8

ÉCOLE ITALIENNE DU XVII E SIÈCLE 10, 13, 18, 21

ÉCOLE ITALIENNE NÉOCLASSIQUE 20

ÉCOLE ITALIENNE DU XVIII E SIÈCLE 42

ÉCOLE ITALIENNE DU XVIII E SIÈCLE, D’APRÈS LE CORRÈGE 44

ÉCOLE ITALIENNE DU XVIX E SIÈCLE 144, 189, 190

ÉCOLE NAPOLITAINE DU XIX E SIÈCLE 124, 128

ÉCOLE NAPOLITAINE 132, 175, 176, 177

ÉCOLE DU NORD DU XVII E SIÈCLE, D’APRÈS WTEWAËL 5

ÉCOLE DU NORD FIN XVI E SIÈCLE 11

ÉCOLE DU NORD DU XVII E SIÈCLE 29

ÉCOLE DU NORD FIN XVIII E SIÈCLE 181

ÉCOLE DU NORD DÉBUT XIX E SIÈCLE 217

ÉCOLE ROMAINE DU XVII E SIÈCLE 16

ÉCOLE ROMAINE DU XVIII E SIÈCLE 45

ÉCOLE SUISSE DU XIX E SIÈCLE, ALBERT ANKER 215

ÉCOLE VÉNITIENNE DU XVIII E SIÈCLE 47, 49

FARINATI PAOLO (ATTRIBUÉ À) 4

FORAIN JEAN-LOUIS 233

FORBIN AUGUSTE-LOUIS-NICOLAS-PHILIPPE, COMTE DE 131

FRAGONARD JEAN-HONORÉ 63

FRANK WILL 231

GALLI BIBIENA GIUSEPPE (ATTRIBUÉ À) 51, 52

GARAT FRANCIS 242

GARNEREY JEAN-BAPTISTE-HIPPOLYTE 105

GAUGUIN PAUL 187

GÉROME JEAN-LÉON 222

GERUZEZ VICTOR DIT CRAFTY 232

GIANI N. 163

GIFFARD J. 210

GRASSET EUGÈNE 186

GRUBACS CARLO 150

GUINET ADRIEN 226

HARPIGNIES HENRI-JOSEPH 185

HÉBERT ERNEST 221

HEILBUTH FERDINAND 184

HELLEU PAUL 219

HERVIEU LOUISE 252, 253

HUET JEAN-BAPTISTE 113, 114

HUET PAUL 108

INGRES JEAN-AUGUSTE-DOMINIQUE 103

JENRIN EDMOND 208

JOSEPH, COMTE DE SAINT-MICHEL 130

KAISERMANN FRANZ 110

KNAPP JOSEPH 218

KUPKA FRANZ 251

KUSS FERDINAND 213

LAFAGE RAYMOND (ATTRIBUÉ À) 26

LALANNE MAXIME 220

LALLEMAND JEAN-BAPTISTE 56

LAMI EUGÈNE 112, 168

LAMOIGNON MARIE-LOUISE-AUGUSTINE-FÉLICITÉ DE 154

LAPIRA GIOACCHINO 138

LAPITO LOUIS-AUGUSTE 174

LARGILLIÈRE NICOLAS (ENTOURAGE DE) 27

LE BARBIER LE JEUNE LOUIS 64

LEBOURG ALBERT-CHARLES 230

LELEUX ARMAND 243

LELONG 178

LEPAPE GEORGE 254

LEVY-DHURMER LUCIEN 250

LODEWIJK JONXIS PIETER-HENDRICK 227

LYVER CHARLES DE 153

MAILLOL ARISTIDE 225

MALLET A. 121

MANET ÉDOUARD 192

MARTINELLI NICOLO DIT TROMETTA (ATTRIBUÉ À) 19

MASSON HIPPOLYTE (ATTRIBUÉ À) 122

MÉRITE ÉDOUARD-PAUL 234

MERSON LUC-OLIVIER 188

MILLET JEAN-FRANÇOIS 199

MINEL ANTONIA 123

MOREAU LOUIS-GABRIEL DIT L’AÎNÉ 74, 75

MORITZ FRÉDÉRIC-GUILLAUME (ATTRIBUÉ À) 191

NETHER HEINRICH 97

NICOLLE VICTOR-JEAN 86, 87, 90

NOËL ALEXANDRE-JEAN 140

NOVELLI PIETRO-ANTONIO 43

ORLÉANS MARIE D’ 237, 238

PAJOU AUGUSTIN 57

PÂRIS PIERRE-ADRIEN (ATTRIBUÉ À) 71, 73, 89, 92-94

PARROCEL CHARLES 23

PATEL II LE JEUNE ANTOINE-PIERRE 33, 34

PELBERT FRIEDRICH 245

PILLEMENT JEAN 76-85, 95 (ATELIER DE), 96, 98, 99 (ATTRIBUÉ À),

100, 102 (ATELIER DE), 111 (ÉCOLE DE), 116, 117, 125, 126 (ATELIER DE)

POULLEAU CLAUDE-RENÉ-GABRIEL 127

PREISSLER JOHAN-JUSTIN 35

PROVOST 134

RABIER BENJAMIN 241

RAFFAELLI JEAN-FRANÇOIS 193

REINICKE RENÉ 235, 236

RENOIR PIERRE-AUGUSTE 214

ROBAUT ALFRED-ERNEST 229

ROUSSEAU THÉODORE 203

ROWLANDSON ÉCOLE DE 149

SELVA GIANNANTONIO 48

SPEECKAERT HANS (ATTRIBUÉ À) 9

STEINLEN ALEXANDRE-THÉOPHILE 249

TIEPOLO GIOVANNI BATTISTA 53

THIÉNON CLAUDE 129, 142, 143

TOULOUSE-LAUTREC HENRI DE 200-202, 204, 207, 209, 212

VAILLANT WALLERAND 38

VERDIER FRANÇOIS 30

VERDUSSEN JAN-PEETER (ATTRIBUÉ À) 180

VERNET HORACE (ATTRIBUÉ À) 133

VÉRONÈSE PAOLO CALIARI DIT (ATELIER DE) 7

VIEN JOSEPH-MARIE 62

WASHINGTON GEORGE 244

WERNER CARL-FRIEDRICH 155, 159

WILETTE ADOLPHE-LÉON 239

ZUCCARO FEDERICO 1

1 FEDERICO ZUCCARO

(1540/43-1609)

XANTHOS ACHETANT ESOPE AU MARCHÉ DES ESCLAVES

À SAMOS

Plume et encre brune, lavis brun sur traits de crayon noir

Petites déchirures

Annoté en bas au centre y3

27,2 x 44 cm

6 000 / 8 000 €

PROVENANCE :

Ancienne collection lord Somers (L.2981).

Vente anonyme, Sotheby’s, New York, le 14 janvier 1992 n° 42.

Dessin préparatoire pour une fresque de la maison des Zuccari,

à Florence. Un autre dessin de cette composition est conservé

au British Museum (voir C. Acidini Luchinat, Taddeo et Federico

Zuccari, Milan-Rome, 1999, ed. Jiandi Sapi, p. 114, fig. 109).

Il existe toute une série de dessins de format rectangulaire sur

l’histoire d’Esope que Federico a réutilisé dans des cartouches

ovales disposés dans la voûte du plafond.

1

2 ATTRIBUÉ À BENEDETTO CALIARI

(1538-1598)

LA CRUCIFIXION

Plume et encre brune sur traits de crayon noir, lavis

brun et rehauts de gouache blanche sur papier bleu

30,3 x 22,1 cm

1 200 / 1 500 €

PROVENANCE :

Ancienne collection Goll. Von Franckenstein (L. 2987).

3 GIOVANNI BATTISTA DELLA ROVERE

(1561-1627)

PROJET D’AUTEL

Plume et encre brune, lavis bleu

Rousseurs, pliure

Cachet de collection effacé en bas à gauche

34 x 24,2 cm

1 000 €

5


4 ATTRIBUÉ À PAOLO FARINATI

(1524-1606)

ÉTUDE POUR UN ANGE DE L’ANNONCIATION

Plume et encre brune, lavis brun et rehauts de

gouache blanche partiellement oxydée

32,5 x 21,6 cm

1 500 €

9 ATTRIBUÉ À HANS SPEECKAERT

(actif vers 1575-1577)

LA FLAGELLATION DU CHRIST

Plume et encre brune sur traits de crayon

noir

Rousseurs

24,8 x 23 cm

3 000 / 4 000 €

PROVENANCE :

Vente Sotheby’s, 3 avril 1978, n° 6.

5 ÉCOLE DU NORD DU XVII E SIÈCLE,

D’APRÈS WTEWAËL

(1556-1638)

SCÈNE D’HISTOIRE ANCIENNE

Sanguine

Taches, pliures

25,4 x 40,3 cm

600 €

10 ÉCOLE ITALIENNE DU XVII E SIÈCLE

ÉTUDE DE PERSONNAGES D’APRÈS LA

DISPUTE DE RAPHAËL

Sanguine

40,1 x 26,1 cm

300 €

4

6 ÉCOLE ITALIENNE DE LA FIN DU XVI E SIÈCLE

PROJET D’AUTEL

Plume et encre brune, lavis brun

Rousseurs, trous, pliures

17,5 x 14,5 cm

1 000 €

11 ÉCOLE DU NORD

DE LA FIN DU XVI E SIÈCLE

ROGER ET ANGÉLIQUE

Plume et encre brune

Monogrammé SV et daté de 1597 en bas

au centre

14 x 21 cm

1 200 €

9

7 ATELIER DE PAOLO CALIARI DIT VÉRONÈSE

(1528-1588)

L’ADORATION DES MAGES

Plume et encre brune sur traits de crayon noir, lavis

brun (sur papier filigrané utilisé à Crémone en 1555 ;

Briquet 3077)

30,4 x 20,9 cm

2 500 €

PROVENANCE :

Ancienne collection Peter Lely (L. 2092).

12 ÉCOLE ALLEMANDE DU XVI E SIÈCLE,

D’APRÈS DURER

(1471-1628)

DEUX ÉTUDES DE PERSONNAGES : ÉTUDES

D’APRÈS LA PASSION

Plume et encre brune

Datés de 1519

Petits manques

19,8 x 14,5 cm

les deux 3 000 €

6

7

8 ÉCOLE ITALIENNE DU XVI E SIÈCLE

VIERGE À L’ENFANT DANS UN ENCADREMENT

Plume et encre brune, lavis brun

Déchirures restaurées

15 x 11,5 cm

1 000 €

13 ÉCOLE ITALIENNE DU XVII E SIÈCLE

TÊTE DE FEMME

Sanguine

26,9 x 22 cm

500 €

12

7


14 GIOVANNI FRANCESCO BARBIERI DIT LE GUERCHIN

(1591-1666)

SIBYLLE ASSISE, LISANT UN LIVRE, VUE DE TROIS-QUARTS

Plume et encre brune

Rousseurs

N° 116 en bas à droite

Doublé, papier transpercé par l’encre en divers endroits

26,3 x 19 cm

PROVENANCE :

Ancienne collection William Esdaile, (L. 2617) monogramme à la plume en bas à gauche.

Ancienne collection Thesmar (L. 1544), cachet en bas à droite.

Ancienne collection Malaussena (L. 1887), cachet en bas à droite.

20 000 / 30 000 €

Cette composition est connue depuis le XVIII e siècle grâce au graveur Francesco Bartolozzi, qui copia sans

doute notre dessin quand il était encore conservé à la Casa Gennari, (en vue de le graver). Cette copie,

conservée à Windsor Castle, a longtemps été classée parmi les originaux du Guerchin (voir D. Mahon et

N. Turner, The drawings of Guercino at Windsor Castle, 1989, n° 592).

Le sujet de ce dessin est à rapprocher de la série des Sibylles, peintes par Le Guerchin dans les lunettes de

la cathédrale de Piacenza vers 1626-1627. On retrouve des similitudes dans la pose et l’expression de la

Sibylle. Cependant, l’utilisation de hachures croisées, qui donnent sa force au dessin, s’apparente plus au style

de l’artiste dans les années 1640, comme on peut le voir sur une étude de Sibylle datée de 1638 et conservée

au Metropolitan Museum de New York (voir, Giovanni Francesco Barbieri Il Guercino 1591-1666, Bologne,

Museo Civico Archeologico, 6 septembre-10 novembre 1991, éd. Casa di Risparmino di Cento, p.171,

n° 108).

Nous remercions monsieur Nicholas Turner pour l’authentification de ce dessin et pour ses recherches afférentes.

8

9


19 ATTRIBUÉ À NICOLO MARTINELLI DIT TROMETTA

(1540-1611)

L’ESPRIT SAINT ÉCLAIRANT SAINT JOSEPH CHARPENTIER

AVEC L’ENFANT JÉSUS, L’ARCHANGE RAPHAËL ET LE

JEUNE TOBIE

Plume et encre brune, lavis brun, rehauts de gouache

blanche partiellement oxydée sur papier beige

27 x 19 cm

3 000 €

Longtemps moqué au Moyen-Âge, saint Joseph revint en grâce

au XV e siècle, époque où le théologien Jean Gerson rédige en

son honneur un poème de trois cents vers intitulé Josephina et

où le pape Sixte IV introduit la fête de saint Joseph dans la liturgie

catholique. Au XVI e siècle, le dominicain Isolamus écrit une

Somme des dons de saint Joseph auquel il attribue les sept dons

du Saint Esprit. La corporation des charpentiers et manœuvriers

élève en 1598, la première église dédiée au Saint à Rome, San

Gioseppe dei Falegnani. Une autre plus ancienne, lui avait déjà

été consacrée à Bologne.

20 ÉCOLE ITALIENNE NÉOCLASSIQUE

LE ROI DAVID JOUANT DE LA HARPE

Plume et encre brune, crayon noir

22,7 x 16,3 cm

1 000 €

19

15

15 ATTRIBUÉ À ERCOLE BAZZICALUVA

(vers 1610-1641)

CHASSE AU CERF

Plume et encre brune sur vélin

Mauvais état

27,4 x 39,8 cm

2 300 / 2 500 €

17 ÉCOLE BOLONAISE DU XVII E SIÈCLE

SAINT AMBROISE ? SAINT GRÉGOIRE

Sanguine, lavis de sépia

20,4 x 15,7 cm

1 200 €

21 ÉCOLE ITALIENNE DU XVII E SIÈCLE

ALLÉGORIE DE LA MUSIQUE

Sanguine et estompe

Mouillures, rousseurs, pliures, manque restauré, trou

28,5 x 19,5 cm

1 000 €

10

PROVENANCE :

Ancienne collection P. Huard, cachet en bas au centre (L. 2083

ou 2084).

16 ÉCOLE ROMAINE DU XVII E SIÈCLE

SAINT FRANÇOIS

Crayon noir et rehauts de gouache blanche sur

papier brun

Annoté Lanfranco en bas à droite

18,7 x 16 cm

800 €

18 ÉCOLE ITALIENNE DU XVII E SIÈCLE

ASSOMPTION DE LA VIERGE

Crayon noir

Rousseurs, taches, pliure au centre

55 x 34,5 cm

1 000 / 1 200 €

PROVENANCE :

Ancienne collection Paul Geneux, cachet en haut à gauche.

22 ATTRIBUÉ À JACOPO CONFORTINI

(1602-1772)

FIGURE D’APÔTRE

Crayon noir et traces de craie blanche

Cachet de collection non identifié en bas à gauche

(L. 2099)

Lettre de W H Schab au verso

Pliures, rousseurs, mouillure

39,5 x 23 cm

2 000 €

22

11


23 23

23 CHARLES PARROCEL

(1688-1752)

DEUX SCÈNES DE BATAILLE

Plume et encre brune, lavis brun et gris

L’un signé

10 x 11 cm

10 x 11,5 cm

la paire 2 000 €

24 ATTRIBUÉ À NICOLAS CHAPERON

(1612-1656)

BACCHANALE

Plume et encre brune, lavis brun et gris sur traits de

crayon noir

Pliures

19,6 x 28,2 cm

1 500 €

25

25 ANTOINE COYPEL

(1661-1722)

DEUX ANGES

Trois crayons

Importants manques

34,1 x 28 cm

2 500 / 3 000 €

27 ENTOURAGE DE NICOLAS LARGILLIÈRE

(1656-1746)

PORTRAIT

Crayon noir et rehauts de craie blanche sur papier gris

28,7 x 21,9 cm

1 800 / 2 000 €

12

24

26 ATTRIBUÉ À RAYMOND LAFAGE

(1656-1684)

LE SERPENT D’AIRAIN

Plume et encre noire sur papier beige

Annoté Lafage fecit en bas à droite et Le serpent

d’airin. je soupçonne que ce dessin est une gravure

de Lafage

Taches et grattages, contrecollé

28,8 x 22,5 cm

1 000 / 1 200 €

28 NICOLAS DORIGNY

(1657-1746)

TÊTE D’HOMME À L’ANTIQUE, DE PROFIL (RECTO)

TÊTE D’HOMME DE FACE (VERSO)

Sanguine et contre-épreuve de sanguine

Signée en bas à gauche

Pliures

35 x 45 cm

1 000 €

13


33

33 ANTOINE PIERRE PATEL II LE JEUNE

(1648-1707)

PAYSAGE ANIMÉ

Gouache

Signée et datée de 1699

19 x 26,5 cm

6 000 €

34 ANTOINE-PIERRE PATEL II LE JEUNE

(1648-1707)

PAYSAGE ANIMÉ

Gouache

Signée et datée de 1699

20 x 27,5 cm

6 000 €

29

14

29 ÉCOLE DU NORD DU XVII E SIÈCLE

BOUQUET DE FLEURS

Aquarelle gouachée sur vélin, rehauts d’or

Cadre ancien en bois sculpté

27,8 x 21 cm

2 500 €

30 FRANÇOIS VERDIER

(1651-1730)

JÉSUS GUÉRISSANT LES PARALYTIQUES

Crayon noir et craie blanche sur papier beige

Bandes de papier rajoutées sur les côtés, pliures,

rousseurs

26 x 43,5 cm

500 / 600 €

31 ÉCOLE FRANÇAISE DU XVII E SIÈCLE, SUIVEUR DE

NICOLAS POUSSIN

LA MORT DE CLÉOPÂTRE

Pinceau, plume et encre noire sur traits de crayon noir

Rousseurs, contrecollé

Annoté Poussin en bas au centre

16 x 25 cm

1 000 €

32 ÉCOLE FLAMANDE VERS 1600

PAYSAGE BOISÉ AVEC UNE VILLE EN ARRIÈRE PLAN

Plume et encre brune

19 x 32 cm

1 000 €

34

15


35 JOHAN-JUSTIN PREISSLER

(1698-1771)

ÉTUDE POUR UN SAINT JEAN

Trois crayons sur papier gris

Pliure au centre

57,8 x 33,8 cm

1 000 / 1 200 €

36 ATTRIBUÉ À JAN VAN BLOEMEN DIT L’ORIZONTE

(1662-1749)

PAYSAGE AVEC LE CHRIST ET LA SAMARITAINE

Plume et encre brune, rehauts d’aquarelle

Numérotée 10 en bas à droite

21 x 30,7 cm

1 200 / 1 500 €

35

37 ÉCOLE FLAMANDE DE LA FIN DU XVII E SIÈCLE

ACADÉMIE D’HOMME DE DOS, REPRISE DU BRAS DROIT

Crayon noir et craie blanche sur papier beige

Deux morceaux découpés et collés sur une feuille ;

pliures et taches

27,5 x 18,2 cm

300 €

16

38

38 WALLERAND VAILLANT

(1623-1677)

PORTRAIT DE MARIE-ANNE D’AUTRICHE, FEMME DE

MAXIMILIEN ÉLECTEUR DE BAVIÈRE

PORTRAIT DE PHILIPPE EMMANUEL DE BROY, CHEVALIER

DE LA TOISON D’OR

Crayon noir et craie blanche sur papier bleu

Titrés au verso

Pliures, déchirures

58 x 45 cm

la paire 1 500 €

39 ÉCOLE FLAMANDE DU XVII E SIÈCLE

DEUX ALLÉGORIES POUR UN PROJET DE PLAFOND

Plume et encre brune

Déchirure, rousseurs, pliure

Signature illisible en bas à droite

18,8 x 28 cm

500 €

40 ATTRIBUÉ À ABRAHAM VAN DYCK

(1635-1672)

LA DESCENTE DE CROIX

Plume et encre noire, lavis brun sur traits de crayon

noir et sanguine, gouache blanche

Bandes de papier rajoutées en bas et en haut,

déchirures

Ancienne attribution à Rembrandt

18 x 19 cm

12 000 €

BIBLIOGRAPHIE :

Werner Sumowsky, Drawings of the Rembrandt school, vol. 3,

p. 1270, n° 582**.

PROVENANCE :

Ancienne collection Desperet, cachet en bas à droite (L. 721).

40

41 ÉCOLE FLAMANDE DU XVII E SIÈCLE

PORTRAIT EN PIED D’UN CARDINAL

Crayon noir sur papier bleu

41 x 27,1 cm

42 ÉCOLE ITALIENNE DU XVIII E SIÈCLE

RUINES DANS UN PAYSAGE ANIMÉ

Plume et encre brune, lavis brun

Restauration, pliures, rousseurs

21 x 32,8 cm

1 000 €

800 €

17


43 PIETRO-ANTONIO NOVELLI

(1729-1804)

VIERGE À L’ENFANT ENTOURÉE DE SAINTS

ET D’UN DONATEUR

Plume et encre brune, lavis brun et gris

Contours repassés au stylet ; taches

19,6 x 14,1 cm

1 200 / 1 500 €

44 ÉCOLE ITALIENNE DU XVIII E SIÈCLE,

D’APRÈS LE CORRÈGE

(1494-1534)

SAINT HILAIRE (PARME, DUOMO)

Sanguine

Inscription effacée en bas à droite

20,5 x 23 cm

200 / 300 €

43

45 ÉCOLE ROMAINE DU XVIII E SIÈCLE

ACADÉMIE D’HOMME ASSIS S’APPUYANT

SUR SON GENOU

Crayon noir et craie blanche sur papier bleu

Rousseurs, contrecollé

41 x 32 cm

600 €

46 ÉCOLE D’ITALIE DU NORD DU XVIII E SIÈCLE

PORTRAIT D’UN ARTISTE

Crayon noir, lavis gris

22,2 x 16,6 cm

1 500 €

48 GIANNANTONIO SELVA

(1753-1819)

SIX PROJETS POUR LE REMANIEMENT DE LA FAÇADE DU PALAIS DOLFIN MANIN, À VENISE

Plume et encre brune, aquarelle

Annoté en bas au centre Primi pensieri di Antonio Selva che sembrano per la nuova facciata

che idercasi eseguive al palazzo Manin sopra canal grande in sostutuzione di quella esguita

dal Sansovino, que poi si penso di conservare.

Pliures entre chaque projet, petites déchirures sur les bords

58,5 x 94 cm

12 000 / 15 000 €

BIBLIOGRAPHIE :

E. Bassi, Giannantonio Selva, architetto veneziano, Padoue, 1936, ed. Dett. A. Milani, p. 51.

D.R. Paolillo et C. Dalla Santa, Il palazzo Dolfin Manin a Rialto, ed. Alfieri, pp. 21-33.

48

Construit par Sansovino, le palais Dolfin Manin, situé sur le Grand Canal, appartenait au doge Lodovico Manin

quand celui-ci demanda, en 1793, à l’architecte Giannantonio Selva, un rapport d’état des lieux qui concluait

à de graves endommagements nécessitant une réfection urgente. Le projet initial de Selva était de tout rénover,

y compris les façades en trop mauvais état de Sansovino, mais une forte opposition conservatrice l’en

empêcha. Il réaménagea l’atrium, la cour intérieure et ses façades, ainsi que l’organisation interne. La façade

donnant sur San Salvador a également été remaniée par Selva.

18

46

47 ÉCOLE VÉNITIENNE DU XVIII E SIÈCLE

DIANE ET ZÉPHYR

Plume et encre brune, lavis brun

15,2 x 15,5 cm

300 €

49 ÉCOLE VÉNITIENNE DU XVIII E SIÈCLE

ÉPISODE DE L’OPÉRA D’ARMIDE : ARMIDE ENGAGEANT RENAUD À REVÊTIR L’ARMURE

Plume et encre brune, lavis brun

Au verso, croquis et additions

21 x 30,7 cm

1 000 / 1 200 €

19


51

50 ATTRIBUÉ À FRANÇOIS BOUCHER

(1703-1770)

COUPLE DE PÊCHEURS DANS UN PAYSAGE

Crayon noir et craie blanche sur papier bleu passé

30,5 x 38 cm

1 000 €

51 ATTRIBUÉ À GIUSEPPE GALLI BIBIENA

(1695-1757)

COLONNADE D’UN PALAIS

Plume et encre brune, lavis brun

Rousseurs, pliures

17,6 x 23,5 cm

2 000 / 3 000 €

20

52

52 ATTRIBUÉ À GIUSEPPE GALLI BIBIENA

(1695-1757)

ESCALIER DANS LA COUR D’UN PALAIS

Plume et encre brune, lavis brun et gris

Restaurations

20,5 x 14,7 cm

1 500 €

53 GIOVANNI BATTISTA TIEPOLO

(1696-1770)

ÉTUDE D’ORIENTAL DEBOUT

Plume et encre noire, lavis brun clair

Dans un cadre en bois sculpté

20,9 x 14 cm

10 000 / 12 000 €

21


54 FRANÇOIS BOUCHER

(1703-1770)

UN JEUNE HOMME CHATOUILLANT UNE JEUNE FILLE ASSOUPIE AVEC UN FÉTU DE PAILLE

Trois crayons et pastel sur papier beige

Annoté en bas à gauche : F. Boucher

30 x 22,8 cm

20 000 / 25 000 €

PROVENANCE :

Ancienne collection Baron Brunet-Denon ; sa vente, 1846.

BIBLIOGRAPHIE :

André Michel, François Boucher, Paris, p.127, n° 2302.

Une autre version de ce dessin est reproduite par Ananoff (Voir A. Ananoff, l’œuvre dessiné de François

Boucher (1703-1770) : catalogue raisonné, vol.1, 1966, n°261, fig.48).

Monsieur Alastair Laing rapproche ce dessin du Maître d’école et de la Maîtresse d’école conservés à

l’Albertina de Vienne.

22

23


55

55 ATTRIBUÉ À ANTOINE DIEU

(1662-1727)

VÉNUS COMMANDANT AUX AMOURS DE TOUCHER

AMPHITRITE ET DIANE DE LEURS FLÈCHES

Plume et encre brune, lavis brun et rehauts de

gouache blanche sur papier bleu

Pliures, manques, contrecollé

28,4 x 47,1 cm

3 000 / 4 000 €

56 JEAN-BAPTISTE LALLEMAND

(1710-1803)

PLACE ANIMÉE

Plume et encre brune et noire, lavis gris

Coin manquant en bas à droite, taches

20,5 x 38 cm

1 200 / 1 500 €

57 AUGUSTIN PAJOU

(1730-1809)

VÉNUS MÈRE DE L’AMOUR COURTOIS

ET DE L’AMOUR VOLAGE

Crayon noir et craie blanche

Signé et daté de 1780 en bas à gauche

26 x 39 cm

3 000 / 4 000 €

57

60 ÉCOLE DE CHARLES-NICOLAS COCHIN

(1715-1790)

PAIRE DE PORTRAITS

Crayon noir et sanguine

Rousseurs

17,2 x 14,3 cm dans un ovale

la paire 1 500 €

58 JÉRÔME-FRANÇOIS CHANTEREAU

(1710-1757)

QUATRE SCÈNES DE GENRE AVEC ATTELAGES D’ÂNES ET

CHEVAUX

Crayon noir

17,5 x 28 cm chaque, l’un daté de 1756

les quatre 800 €

61 CHARLES-NICOLAS COCHIN

(1715-1790)

ACADÉMIE D’HOMMES TIRANT SUR UNE CORDE

Crayon noir et craie blanche sur papier bleu

Restauration

33 x 40,2 cm

1 000 €

PROVENANCE :

Ancienne collection Cailleux, cachet en bas à droite.

Annoté Cochin fils en bas à gauche.

24

56

59 CHARLES-NICOLAS COCHIN

(1715-1790)

LE VIEILLARD ET LES TROIS JEUNES HOMMES

Crayon noir

24,5 x 19,3 cm

PROVENANCE :

Ancienne collection Cailleux, cachet en bas à droite.

1 500 €

62 JOSEPH-MARIE VIEN

(1716-1809)

BACCHANALE

Plume et encre brune sur papier calque

Signé et daté de 1759 en bas à gauche

Contrecollé, léger manque, épidermures

10,1 x 42 cm

1 000 €

25


63 JEAN-HONORÉ FRAGONARD

(1732-1806)

PROMENADE DANS UN PARC ITALIEN DÉCORÉ DE STATUE

Lavis brun et gris sur traits de crayon noir

Annoté Frago en bas à gauche

17,3 x 23,3 cm

PROVENANCE :

Cachet à sec de monteur : AC.

Galerie Cailleux, étiquette au verso.

16 000 / 18 000 €

EXPOSITION :

Three masters of landscapes : Fragonard, Boucher, and Robert, Richmond, Virginia Museum of Fine Arts,

1981, n° 10, repr. p. 23

Rome 1760-1770, Fragonard, Hubert Robert et leurs amis, Paris galerie Cailleux, 1983, n° 22 repr.

Aspects de Fragonard, Paris, Galerie Cailleux, 1987, n° 44 repr.

Ce dessin date du premier séjour romain de Fragonard, vers 1760.

26

27


64 LOUIS LE BARBIER LE JEUNE

(1736-1826)

TRAVAUX SUR UNE ROUTE PRÈS D’UN TORRENT

Plume et encre noire, lavis gris et aquarelle

Signé et daté de 1784 en bas au centre

Rousseurs

60 x 43,5 cm

1 200 / 1 500 €

69 ATTRIBUÉ À EDMÉ BOUCHARDON

(1698-1762)

PROJET DE FONTAINE AVEC VÉNUS TENANT LA POMME

DE LA DISCORDE ET UN AMOUR

Sanguine

Rousseurs

51,8 x 35,5 cm

4 500 €

PROVENANCE :

Ancienne collection Rodrigue, cachet en bas à droite (L.897).

65 CHARLES-FRANÇOIS DAUBIGNY

(1740-1830)

PAYSAGE MARITIME

Sanguine

Cachet de l’atelier en bas à droite

31,3 x 48,7 cm

1 500 €

70 ATTRIBUÉ À EDMÉ BOUCHARDON

(1698-1762)

PROJET DE FONTAINE AVEC VÉNUS TENANT LA POMME

DE LA DISCORDE

Sanguine

Rousseurs

51,2 x 34,5 cm

4 500 €

PROVENANCE :

Ancienne collection Rodrigue, cachet en bas à gauche (L.897).

64

66 CHARLES-FRANÇOIS DAUBIGNY

(1740-1830)

PAYSAGE EN BORD DE MER

Fusain

Cachet de l’atelier en bas à droite

30,7 x 48,5 cm

1 500 €

71 ATTRIBUÉ À PIERRE-ADRIEN PÂRIS

(1745-1819)

FONTAINE

Crayon noir

20,6 x 14,6 cm

300 €

69

67 CHARLES-NICOLAS COCHIN

(1715-1790)

L’ÂNE ET SES MAÎTRES

Crayon noir

24,5 x 19 cm

PROVENANCE :

Ancienne collection Cailleux, cachet en bas à droite.

1 500 €

72 ATTRIBUÉ À PIERRE-ADRIEN PÂRIS

(1745-1819)

VUE D’UN PARC AVEC UNE STATUE AU PREMIER PLAN

Crayon noir et craie blanche

14,3 x 21 cm

600 €

28

67

68 ATTRIBUÉ À JEAN-DÉMOSTHÈNE DUGOURC

(1749-vers 1810)

TROPHÉES MILITAIRES

Sanguine

Annoté D.I.F.R 1774 en bas à droite

Contrecollée

On joint un dessin attribué à Hennequin

31,1 x 49,5 cm sur deux feuilles assemblées

les deux 500 €

73 ATTRIBUÉ À PIERRE-ADRIEN PÂRIS

(1745-1819)

VUE D’UNE GRILLE DANS UN JARDIN

Crayon noir et estompe

Quelques rousseurs

14 x 20,5 cm

1 000 €

70

29


74

74 LOUIS-GABRIEL MOREAU DIT L’AÎNÉ

(1740-1806)

CHAUMIÈRE DANS UN PAYSAGE

Gouache

Pliure

15,7 x 21,5 cm

2 500 €

75 LOUIS-GABRIEL MOREAU DIT L’AÎNÉ

(1740-1806)

VILLAGE AU BORD DE LA SEINE

Lavis gris

23 x 36 cm

1 500 €

PROVENANCE :

Ancienne collection Jean Masson, cachet en bas à gauche

(L.1494a).

76 JEAN PILLEMENT

(1728-1808)

CHAUMIÈRE ET PÊCHEURS AU BORD D’UN COURS D’EAU

Crayon noir et estompe

Rousseurs, restaurations

14,9 x 22,5 cm

1 500 / 2 000 €

PROVENANCE :

Ancienne collection Goncourt, cachet en bas à droite.

Collection Veil-Picard.

76

79 JEAN PILLEMENT

(1728-1808)

COUPLE DE BERGERS

Crayon noir

Signé en bas à droite

17 x 25 cm

PROVENANCE :

Collection Veil-Picard.

800 / 1 000 €

30

75

77 JEAN PILLEMENT

(1728-1808)

PAYSANS AU BORD D’UN TORRENT

Crayon noir

Signé en bas à gauche

Rousseurs

18,5 x 28,5 cm

PROVENANCE :

Collection Veil-Picard.

78 JEAN PILLEMENT

(1728-1808)

COUPLE DE BERGERS AU REPOS

Crayon noir

Signé en bas à droite

16,7 x 24,5 cm

PROVENANCE :

Collection Veil-Picard.

1 000 / 1 200 €

800 / 1 000 €

80 JEAN PILLEMENT

(1728-1808)

TOUR DANS UN PAYSAGE

Crayon noir

Signé et daté de 1792

Rousseurs

11,5 x 27,9 cm

PROVENANCE :

Collection Veil-Picard.

81 JEAN PILLEMENT

(1728-1808)

PAIRE DE PAYSAGES ANIMÉS

Crayon noir et lavis gris

Annoté Pillement en bas à gauche

4,5 x 21,5 cm

1 000 / 1 200 €

la paire 1 500 €

31


84

82 JEAN PILLEMENT

(1728-1808)

BERGERS SUR UN PONT

Crayon noir et estompe

Signé et daté de 1792 en bas à gauche

18,5 x 28,5 cm

1 500 / 1 800 €

PROVENANCE :

Collection Veil-Picard.

82

83 JEAN PILLEMENT

(1728-1808)

PÊCHEURS ET BERGERS À PROXIMITÉ D’UNE RIVE

Crayon noir

Signé et daté de 1792 en bas à gauche

17 x 26,2 cm

1 200 / 1 500 €

PROVENANCE :

Collection Veil-Picard.

84 JEAN PILLEMENT

(1728-1808)

BERGERS GARDANT LEUR TROUPEAU

Crayon noir et craie blanche

Annoté J. Pillement et daté 1804

23 x 39,5 cm

PROVENANCE :

Collection Veil-Picard.

1 000 €

85 JEAN PILLEMENT

(1728-1808)

PONT DANS UN PAYSAGE ANIMÉ

Crayon noir

Signé et daté de 1792 en bas à gauche

18,5 x 27,7 cm

1 500 / 2 000 €

PROVENANCE :

Collection Veil-Picard.

32

83

85

33


86 VICTOR-JEAN NICOLLE

(1754-1826)

DEUX VUES DE RUINES ANIMÉES

Plume et encre brune, aquarelle

Signées en haut à droite et en bas à gauche

19 x 13,6 cm

9 x 13,1 cm

la paire 4 000 €

87 VICTOR-JEAN NICOLLE

(1754-1826)

VUE DU FORUM À ROME

Plume et encre brune, aquarelle

Signée en haut à gauche

Annoté au verso présent de Marie Laure (vicomtesse

de Noailles)

Déchirures, insolée

16 x 11 cm

1 200 €

86

88 ATTRIBUÉ À PIERRE-ADRIEN PÂRIS

(1745-1819)

VUE PRÉSUMÉE DES JARDINS DE LA VILLA BARBERINI

Crayon noir et estompe

14,4 x 20,7 cm

800 €

91

89 ATTRIBUÉ À PIERRE-ADRIEN PÂRIS

(1745-1819)

VUE PRÉSUMÉE DE LA VILLA MATTEI

Crayon noir et lavis brun et gris

14 x 20 cm

1 000 €

91 LOUIS-FRANÇOIS CASSAS

(1756-1827)

VUE IDÉALISÉE DU FORUM

Plume et encre noire, aquarelle

Signée dans le bas

61 x 95 cm

10 000 €

93 ATTRIBUÉ À PIERRE-ADRIEN PÂRIS

(1745-1819)

VUE PRÉSUMÉE DE LA VILLA MATTEI

Crayon noir et estompe

14 x 20,6 cm

1 000 €

34

86

90 VICTOR-JEAN NICOLLE

(1754-1826)

DEUX VUES DE RUINES

Plume et encre brune

Manques, tache, pliures, rousseurs

16 x 11,8 cm

15,8 x 11,5 cm

la paire 600 / 800 €

92 ATTRIBUÉ À PIERRE-ADRIEN PÂRIS

(1745-1819)

VUE D’UNE ROTONDE DANS UN JARDIN

Crayon noir et lavis brun

Rousseurs

13,7 x 20,2 cm

800 €

94 ATTRIBUÉ À PIERRE-ADRIEN PÂRIS

(1745-1819)

ESCALIER ET CASCADE DANS UN JARDIN (TIVOLI?)

Crayon noir et craie blanche

20,5 x 14 cm

800 €

35


95

36

95 JEAN PILLEMENT

(1728-1808)

PÊCHEURS AU BORD D’UN TORRENT

Crayon noir

Signé et daté de 1792 en bas à gauche

Taches

18,5 x 28,5 cm

1 200 / 1 300 €

PROVENANCE :

Collection Veil-Picard.

96

96 ATELIER DE JEAN PILLEMENT

(1728-1808)

CHAUMIÈRES PRÈS D’UNE RIVIÈRE

Crayon noir

31,4 x 47 cm

PROVENANCE :

Collection Veil-Picard.

1 000 €

97 HEINRICH NETHER

(Né vers 1760)

PAYSAGE AVEC BERGERS ET PAYSANS

Gouache

Signée en bas à droite

27 x 35,5 cm

98 JEAN PILLEMENT

(1728-1808)

VUE D’UN VILLAGE ANIMÉ

Crayon noir et estompe

Monogrammé en bas au centre

Tache

Diam. : 15,5 cm

PROVENANCE :

Collection Veil-Picard.

99 JEAN PILLEMENT

(1728-1808)

LAVANDIÈRES DANS UN PAYSAGE

Crayon noir

Tache

Signé et daté de 1792 en bas au centre

14 x 20,5 cm

PROVENANCE :

Collection Veil-Picard.

2 000 €

1 000 €

1 200 €

97

100 ATTRIBUÉ À JEAN PILLEMENT

(1728-1808)

PÊCHEURS AU BORD D’UNE RIVIÈRE

Crayon noir

Rousseurs, pliures

16 x 22,5 cm

PROVENANCE :

Collection Veil-Picard.

500 €

101 ÉCOLE DE JEAN PILLEMENT

(1728-1808)

BERGERS ET TROUPEAU TRAVERSANT UN COURS D’EAU

Crayon noir

16 x 22,4 cm

400 €

PROVENANCE :

Collection Veil-Picard.

102 JEAN PILLEMENT

(1728-1808)

DEUX BERGERS DANS UN PAYSAGE

Crayon noir

Signé et daté de 1792 en bas à gauche

13,8 x 20,3 cm

1 200 / 1 500 €

PROVENANCE :

Collection Veil-Picard.

37


103 JEAN-AUGUSTE-DOMINIQUE INGRES

(1780-1867)

PORTRAIT DE NAPOLÉON EMPEREUR SUR SON TRÔNE, 1806

Plume et encre brune sur traits de crayon noir, lavis en deux tons gris et brun

Signé Ingres ft. en bas à droite

Contrecollé sur un papier fin

Quelques taches, épidermures ; étiquette n° 35 sur la vitre en bas à gauche

29,3 x 18,8 cm

PROVENANCE :

Ancienne collection du sculpteur Eugène Guillaume.

Collection particulière, France.

300 000 €

EXPOSITIONS :

1861, Paris, Galerie des Arts Unis.

Ingres, Paris, Galerie André Weil, 1949, n° 35.

Chefs-d’œuvre des collections parisiennes, Paris, Musée Carnavalet, 1952-1953, n° 153.

BIBLIOGRAPHIE :

Henri Delaborde, Ingres, sa vie, ses travaux, sa doctrine, Paris, 1870, n° 382.

Hélène Toussaint, Les portraits d’Ingres, peintures des Musées Nationaux, Paris, 1985, éd. RMN, p. 37, n° V

1, repr.

G.Tinterow et P. Conisbee, Portraits by Ingres, 1999, New York, Metropolitan Museum of Arts, p. 66.

38

39


Notre dessin est le modèle préparatoire pour le “Portrait de sa Majesté l’Empereur sur son trône”, tableau

commandé par le corps législatif et actuellement conservé au Musée des Invalides.

Notre esquisse présente quelques variantes de détails par rapport au tableau. L’aigle ornant le manteau, qui

répète l’aigle du tapis, a été supprimé et remplacé par des abeilles éparses. Les deux blasons qui flanquent le

trône et adossent la composition, ne sont que partiellement visibles dans le portrait définitif, et plongés dans

une pénombre qui accentue la profondeur. Tandis que l’écu de gauche représente les armoiries impériales,

celui de droite, la couronne d’Italie en crénelage, réunit en mosaïque les armes d’Este, de Lombardie, de

Venise, de Savoie et des Etats Pontificaux (voir H. Toussaint, opus cité supra, pp. 37-38).

Cette iconographie très précise rappelle que Napoléon avait été couronné roi d’Italie, à Milan en 1805 ; il est

possible également que l’équivalence entre les armoiries impériales et italiennes soit due au fait qu’Ingres ait

subodoré une commande italienne - le portrait de l’Empereur refusé de David, peint à la même époque, était

destiné au tribunal de Gênes, la République ligurienne venant d’être rattachée à l’Empire (voir H. Toussaint,

opus cité supra, p. 38). Ou s’agit-il d’un amalgame permettant de rapprocher l’Empire moderne de l’Empire

romain ? Il est certain, en tout cas, que Napoléon avait une évidente volonté politique de situer l’Empire dans

le prolongement de l’histoire de France et de s’inscrire lui même dans les traces de Charlemagne et des rois

de France ; aussi Ingres représente l’Empereur avec les honneurs de Charlemagne, les Regalia, une main

tenant le sceptre de Charles V du trésor des rois de France, l’autre la main de justice restaurée par l’orfèvre

Biennais à l’occasion du Sacre (voir H. Toussaint, opus cité supra, pp. 36-40). On connaît plusieurs études

détaillées pour les Régalia (voir G. Vigne, Dessins d’Ingres, catalogue raisonné des dessins du musée de

Montauban, Paris, 1995, éd. Gallimard, p. 497).

Ingres, et c’est là son invention, eut l’idée géniale de renouer de manière encore plus forte avec l’iconographie

médiévale en adoptant une pose hiératique et faciale. On connaît ainsi un calque copiant Saint Louis au sacre

d’après Montfaucon, (voir H. Toussaint, opus cité supra, p. 36) où il trouve l’idée générale de l’assise et les

diagonales (qu’il accentue) du sceptre et de la main de justice. De même, il copie un diptyque représentant un

empereur byzantin en ivoire (voir G. Vigne, opus cité supra, n° 2751) d’où vient sans doute l’idée de la marche

et l’exagération du trône. Les inventions sont donc claires, la symbolique très politique.

L’exécution est quant à elle admirable. Les droites zèbrent avec énergie la lumière, quand les courbes

épousent en souplesse les ombres. Leur choc dynamise l’ensemble, rehausse la tête à l’attitude impérieuse

de l’empereur, qui rayonne en cercles concentriques, formés par le trône, le col d’hermine et le collier : les

matières se fondent, unies sous la domination impériale.

Ingres s’inspire d’ailleurs du portrait de David qui fut refusé par l’Empereur, mais il magnifie la composition

étriquée (le tableau est perdu mais l’esquisse est conservée au Musée des Beaux-Arts de Lille, voir G. Tinterow

et P. Conisbee, opus cité supra, p. 68) en transformant les raideurs en amplitude, grâce à l’exagération des

directions. La position assise ramasse et centralise l’attention sur Napoléon, tandis que l’augmentation du

volume des boules en ivoire posées sur les accoudoirs et l’élargissement de l’assise du trône, conjugués à

l’extraordinaire courbe du pli du manteau et de la position des bras, mettent la face de l’Empereur au centre

de l’orbite des cercles, comme un soleil régissant un système planétaire.

La symbiose entre l’expression politique que Napoléon veut représenter et le génie d’Ingres et sans doute due

à une mûre réflexion de l’artiste, dont on connaît la lenteur légendaire. Bonaparte avait déjà posé pour lui en

1803, pour son portrait en premier consul (conservé à Liège). Il existe d’ailleurs un dessin de la même

technique que le nôtre préparatoire pour cet “avant portrait” (conservé dans une collection particulière, voir G.

Tinterow et P. Conisbee, opus cité supra, repr.). Ingres eut le temps de réfléchir et de suivre la trajectoire

inéluctable de Napoléon, tandis qu’il s’intéressait parallèlement au renouveau de l’histoire médiévale. Lorsqu’il

apprit l’échec de son maître David, dont le portrait fut refusé, il est certain qu’il s’engouffra dans la brèche pour

profiter de l’occasion. Par ce refus, Napoléon montrait qu’il ne tolérait qu’un empereur, lui-même. David ne

pouvait régner à son image sur les arts, car les arts devaient être à son service : diviser pour régner. L’élève

dépassa son maître. Dès lors, David sans jamais se dévoiler, fit pleuvoir sur Ingres un déluge de calomnies plus

assassines les unes que les autres. La présentation au Salon fut un désastre critique dont Ingres eut le plus

grand mal à se remettre, malgré sa victoire officielle. La postérité le vengea, faisant de son portrait de

l’Empereur un des tableaux les plus stupéfiants de tous les temps.

Cliché R.M.N.

Ingres “Portrait de sa Majesté l’Empereur sur son trône 1806”

Huile sur toile - Musée des Invalides.

40

41


110

104

104 ÉCOLE FRANÇAISE VERS 1800

PAIRE DE PAYSAGES ANIMÉS

Gouache

Quelques épidermures

20,2 x 26,8 cm

20 x 26,5 cm

la paire 2 000 €

107 ISIDORE-LAURENT DEROY

(1797-1886)

VUE DE LA FAÇADE DE L’ÉGLISE DE GISORS ?

Aquarelle gouachée sur traits de crayon noir

Signée, située, et datée de 1845 en bas à gauche

Rousseurs, gouache oxydée

39 x 24,3 cm

500 / 600 €

105 HIPPOLYTE JEAN-BAPTISTE GARNEREY

(1787-1858)

VUE D’UNE VILLE EN NORMANDIE

Aquarelle gouachée sur traits de crayon noir

(sur papier beige)

Signée en bas à droite

15 x 11 cm

300 €

106 THÉODORE BASSET DE JOLIMONT

(Né en 1787)

INTÉRIEUR DE COUR RENAISSANCE

Aquarelle gouachée, crayon noir sur papier beige

Signée en bas à gauche et datée de 1827

22 x 16 cm

400 / 500 €

108 PAUL HUET

(1803-1869)

VUE DU PONT DU GARD

Crayon noir

Titré en bas à gauche

Cachet de l’atelier en bas à gauche

22 x 47,7 cm

300 €

109 ADOLPHE-FÉLIX CALS

(1810-1880)

DIX DESSINS DONT : UNE FUITE EN ÉGYPTE, UNE ÉTUDE

DE MALADE, DIVERSES ÉTUDES DE PERSONNAGES

ET UNE ÉTUDE D’APRÈS L’ANTIQUE

Crayon noir, craie blanche, plume et encre brune sur

papier bleu et beige

Dimensions diverses

Cachet de l’atelier sur certains ; l’un daté d’Août 65

les dix 1 500 €

110 ATTRIBUÉ À FRANZ KAISERMANN

(1765-1833)

PAIRE DE PAYSAGES SUISSES

Aquarelles vernissées sur traits de crayon noir

59,5 x 90 cm

la paire 10 000 / 12 000 €

110

111 ATELIER DE JEAN PILLEMENT

(1728-1808)

PÊCHEURS SUR UNE RIVIÈRE

Crayon noir

Annoté Jpillement en bas à droite

Rousseurs

10,5 x 15,7 cm

PROVENANCE :

Collection Veil-Picard.

150 €

42

43


118

112

112 EUGÈNE LAMI

(1800-1890)

VUE DU PONT DE LA CONCORDE

Aquarelle gouachée

Signée en bas à droite

12 x 18,6 cm

113 JEAN-BAPTISTE HUET

(1803-1869)

DEUX PROJETS DE DESSUS DE PORTE :

ALLÉGORIES

Crayon noir

Titré en bas à gauche

Cachet de l’atelier en bas à gauche

22 x 47,7 cm

1 200 / 1 500 €

300 €

114 JEAN-BAPTISTE HUET

(1745-1811)

ALLÉGORIE DES ARTS ET DES SCIENCES : LA MUSIQUE

ET LA GÉOGRAPHIE ; LA SCULPTURE ET L’ARCHITECTURE

Plume et encre noire, lavis gris

Signé et daté de 1788

Rousseurs, contrecollé

8,5 x 16,5 cm ; 9 x 16,5 cm

8,3 x 16,5 cm ; 8,2 x 16,5 cm

les deux 1 500 €

115 ÉCOLE DE PILLEMENT

(1728-1808)

DEUX ÉTUDES DE BERGÈRE ET BERGER

Crayon noir et estompe

L’un en mauvais état ; rousseurs

15,6 x 23,6 cm

18,2 x 24,7 cm

la paire 500 €

116 ATELIER DE JEAN PILLEMENT

(1728-1808)

PAYSAGE DE MONTAGNE AVEC DEUX PERSONNAGES

Crayon noir

16,5 x 24 cm

300 €

PROVENANCE :

Collection Veil-Picard.

117 ATELIER DE JEAN PILLEMENT

(1728-1808)

BERGER DANS UN PAYSAGE AVEC UN TORRENT

Crayon noir

Rousseurs

16,2 x 22 cm

PROVENANCE :

Collection Veil-Picard.

300 €

118 ÉCOLE FRANÇAISE DU XIX E SIÈCLE

VUE DE VENISE

Aquarelle gouachée

9,7 x 14,7 cm

1 000 €

119 ÉCOLE FRANÇAISE VERS 1800

LE SALON (LES AMANTS SURPRIS)

L’INTÉRIEUR D’UN COLLECTIONNEUR

Crayon noir

Pliures, taches

20 x 31 cm

16,5 x 24,5 cm

la paire 300 / 400 €

120 ÉCOLE FRANÇAISE VERS 1800

PAIRE DE PAYSAGES

Gouache

Épidermures, mouillures

28,5 x 22,5 cm

la paire 800 €

121 A. MALLET,

(École française du début du XIX e siècle)

LE MONT DE PIÉTÉ

Lavis gris

Tache au centre

Annoté du titre et signé en bas

Coin en bas à gauche restauré

23,5 x 32,5 cm

1 000 €

122 ATTRIBUÉ À HIPPOLYTE MASSON

(École française du XIX e siècle)

PORTRAIT PRÉSUMÉ DE MADAME CONSTANT WEILL

Aquarelle sur traits de crayon noir

Rousseurs

21,4 x 16,7 cm

300 €

123 ANTONIA MINEL

(École française du XIX e siècle)

ABSIDE DE SAINT GERMAIN-DES-PRÈS

Aquarelle gouachée

Située, signée et datée de 1825 en bas à droite

51,5 x 36,5 cm

600 / 800 €

44

45


124

128

124

128

124 ÉCOLE NAPOLITAINE DU XIX E SIÈCLE

DEUX VUES DE LA BAIE DE NAPLES

Huile sur papier collée sur carton

Déchirures, épidermures

19,7 x 46 cm

la paire 2 000 / 2 500 €

125 ATELIER DE JEAN PILLEMENT

(1728-1808)

BERGERS PRÈS D’UN TORRENT

Crayon noir

16 x 22,4 cm

PROVENANCE :

Collection Veil-Picard.

300 €

126 ATELIER DE JEAN PILLEMENT

(1728-1808)

FERME AU PUITS

Crayon noir

Monogrammé et daté de 1773 en bas à gauche

22,4 x 33,8 cm

500 / 600 €

PROVENANCE :

Collection Veil-Picard.

127 CLAUDE-RENÉ-GABRIEL POULLEAU

(Né en 1749)

VUE PERSPECTIVE DE LA NOUVELLE ÉGLISE

SAINTE GENEVIÈVE

Aquarelle, plume et encre noire

Petite pièce rajoutée en haut de la coupole

Titrée, dédicacée à monsieur Héron, et datée de 1786

29 x 38,2 cm

1 200 / 1 500 €

128 ÉCOLE NAPOLITAINE DU XIX E SIÈCLE

DEUX VUES DE NAPLES

Gouache

Épidermures, mouillures

41,3 x 74,3 cm

41,3 x 74,5 cm

la paire 5 000 / 6 000 €

129 CLAUDE THIÉNON

(1772-1846)

DEUX VUES DE TIVOLI

Crayon noir

Signé et titré en bas

22,9 x 27,8 cm

21 x 26,3 cm

la paire 800 / 1 000 €

130 JOSEPH, COMTE DE SAINT-MICHEL

(Actif entre 1756 et 1776)

PORTRAIT PRÉSUMÉ DE LA COMTESSE DE PERROCHEL

Pastel sur papier

Signé et daté de 1779

Mouillures

40 x 31 cm

600 €

131 LOUIS-NICOLAS-PHILIPPE AUGUSTE

COMTE DE FORBIN

(1777-1841)

VUE DE SAINT JEAN D’ACRE

Crayon noir

Monogrammé et titré en bas à gauche

Pliures

28,2 x 44,8 cm

1 000 €

46

47


132

138

132 ÉCOLE NAPOLITAINE

VUE D’ISCHIA

Gouache

Titrée en bas au centre

Taches, déchirure, épidermures

46 x 66,8 cm

2 000 / 2 500 €

135 ÉCOLE FRANÇAISE DU XVIII E SIÈCLE

FEMME AU REPOS

Trois crayons sur papier beige

Rousseurs, mouillures, pliures

33,5 x 40,3 cm

600 €

138 GIOACCHINO LAPIRA

(École napolitaine du XIX e siècle )

VUE D’ISCHIA

Signé en bas à gauche

Titré au centre

Taches, mouillures

51,5 x 71,5 cm

2 500 / 3 000 €

141 ÉCOLE FRANÇAISE DU XVIII E SIÈCLE

TROUPE DEVANT UNE PORTE D’ARSENAL

Aquarelle, plume et encre noire

Accident au centre (épidermures)

12,2 x 30,6 cm

600 €

133 ATTRIBUÉ À HORACE VERNET

(1789-1863)

ACADÉMIE D’HOMME TENANT UN BÂTON

Crayon noir

Pliures, rousseurs

Annoté H. Vernet en bas à droite

44,5 x 32 cm

1 500 €

136 ÉCOLE FRANÇAISE DU XVIII E SIÈCLE

PORTRAIT PRÉSUMÉ DE MADAME LA DUCHESSE DE

SULLY, PRINCESSE SOUVERAINE D’HENRICHEMONT,

FILLE DE FEU MONSEIGNEUR LE DUC DE CHASTILLON,

PEINTE EN 1761

Pastel sur papier

Titré au verso et annoté ce portrait appartient à

monsieur Dupoirier

16,2 x 13,5 cm

800 / 1 000 €

139 ÉCOLE FRANÇAISE DU XVIII E SIÈCLE

ETUDE DE FONTAINE ET SA CONTRE-ÉPREUVE

Sanguine et contre-épreuve de sanguine

Pliure au centre

46,5 x 70 cm

400 €

142 CLAUDE THIÉNON

(1772-1846)

ÉTUDE DE PALMIER, COUVENT DE SAINT BONAVENTURE,

ROME

Crayon noir

Signé en bas à gauche et titré en bas au centre

33 x 28 cm

800 €

134 PROVOST

(École française du XVIII e )

PORTRAIT DE FEMME EN BUSTE

Plume et encre noire

Annoté I. Povost invent. En bas à gauche et I. Provost

calomo delinéavit 1791 en bas à droite

Diam. : 31 cm

600 / 800 €

137 ÉCOLE FRANÇAISE DU XVIII E SIÈCLE

JEUNE FILLE EN BUSTE,

LA TÊTE TOURNÉE VERS LA GAUCHE

Sanguine

Rousseurs, taches

23 x 18,6 cm

300 €

140 ALEXANDRE-JEAN NOËL

(1752-1834)

VUE PRÉSUMÉE DU PORT DE MALAGA

Lavis gris et aquarelle

Étiquette de vente au verso

Signé et situé en bas à gauche

Insolé

22,2 x 37 cm

400 €

143 CLAUDE THIÉNON

(1772-1846)

DEUX VUES DE TIVOLI

Crayon noir

Signés et titrés en bas

21 x 24,9 cm

20,8 x 23,9 cm

la paire 800 / 1 000 €

48

49


144

150

144 ÉCOLE ITALIENNE DU XIX E SIÈCLE

VUE DE VENISE

Gouache

Pliure

24,2 x 47 cm

145 ÉCOLE FRANÇAISE DU XVIII E SIÈCLE

ÉTUDES D’APRÈS HERCULE ET LE CENTAURE

DE GIAMBOLOGNA

Sanguine et contre-épreuve de sanguine

Pliures et taches

46,5 x 70 cm

3 000 / 4 000 €

400 €

146 MARIE-GABRIEL-CLÉMENT-AUGUSTE

COMTE DE CHOISEUL-GOUFFIER

(1752-1817)

PORTRAIT D’HOMME À MI-CORPS

Trois crayons

Signé et daté de 1770 en bas à droite

Annoté au verso Mr de Choiseul était ambassadeur

de Louis XV et grand amateur d’art et ami des

grands artistes du XVIII e siècle (Greuze, Hubert Robert,

Boucher)

16,2 x 13,2 cm

200 €

147 ÉCOLE FRANÇAISE DU XVIII E SIÈCLE

CHRIST EN BUSTE

Sanguine

Pliures et taches, manque en bas à gauche

36,4 x 23,6 cm

500 / 600 €

148 ÉCOLE FRANÇAISE DU XVIII E SIÈCLE

QUATRE PROJETS DE VIGNETTES D’ILLUSTRATION

Plume et encre noire, lavis gris et rehauts de gouache

blanche

10,5 x 7,8 cm

les quatre 1 500 €

149 ÉCOLE DE ROWLANDSON

(1756-1827)

LE FIACRE

Plume et encre brune, aquarelle

On joint un dessin de l’école française du XIX e siècle

14,4 x 24 cm

les deux 500 €

PROVENANCE :

Ancienne collection Walton, cachet en bas à gauche.

150 CARLO GRUBACS

(Actif entre 1840 et 1870)

VUE DU PALAZZO DUCALE À VENISE

Aquarelle gouachée

11 x 15,5 cm

3 500 / 4 000 €

151 ÉCOLE FRANÇAISE DE LA FIN DU XVIII E SIÈCLE

VUE PRÉSUMÉE DE L’HÔTEL DE MONTIGNY, 1782

Plume et encre noire, lavis gris rehauts d’aquarelle

Mouillures, quelques taches

Il existe une dizaine de châteaux de Montigny en

France…

18,2 x 31,3 cm

500 / 600 €

Bellanger projeta à cette époque, un hôtel pour monsieur

Chartraire de Montigny, à Montmartre.

152 JEAN-BAPTISTE CARPEAUX

(1827-1875)

QUATRE ÉTUDES POUR UNE SCULPTURE

Plume et encre brune

Cachet de l’atelier au centre

Une lettre au verso

20 x 12 cm

1 000 €

153 CHARLES DE LYVER

(École française de la fin du XVIII e siècle)

MARGUERITE LYVER ET SES ENFANTS, EN PRISON

DÉCORATION DU COMTE DE COMMINGES, D’APRÈS

GONZALES

Aquarelle, plume et encre noire

Annoté ma gloire est dans mes fers, ils accusent

mes juges

Signée sur le montage, en bas à gauche, datée de 94

Datée de 91

25 x 29 cm

les deux 600 / 800 €

154 MARIE-LOUISE-AUGUSTINE-FÉLICITÉ DE LAMOIGNON

(École française du XIX e siècle)

ÉTUDE DE L’ENFANT JÉSUS D’APRÈS LA BELLE JARDINIÈRE

DE RAPHAËL

Crayon noir

Annoté en bas à droite fait par mademoiselle Louise /

de Lamoignon / en avril 1820 / après quatre mois

de leçons

Rousseurs

42,5 x 34,5 cm

300 €

50

51


155

159

155 CARL-FRIEDRICH WERNER

(1808-1894)

ROMAINE ADMIRANT LE LITTORAL

Aquarelle sur traits de crayon noir

Signée, située et datée de 1848 en bas à droite

44,5 x 32,5 cm

3 000 / 4 000 €

157 ÉCOLE FRANÇAISE DU XIX E SIÈCLE

MARINE

Aquarelle, plume et encre noire

Pliures, tache, épidermures

35,2 x 56 cm

500 €

159 CARL-FRIEDRICH WERNER

(1808-1894)

ROMAINE ARROSANT DES PLANTES À SA FENÊTRE

Aquarelle gouachée sur traits de crayon noir

Signée, située et datée de 1848 en bas à droite

44,5 x 31 cm

3 000 / 4 000 €

161 ÉCOLE FRANÇAISE DU XIX E SIÈCLE

VILLAS DANS UN PAYSAGE DE MONTAGNE

Aquarelle sur traits de crayon noir

Annoté Français en bas à droite

36,5 x 453,5 cm

500 / 600 €

156 ÉCOLE FRANÇAISE DE LA FIN DU XVIII E SIÈCLE

VUE DES RUINES DU CHÂTEAU DE LAVARDIN

Gouache

Rayure, rousseur

Datée de 1788, titrée et dédicacée à madame

Damonville en bas

25,6 x 47 cm

700 / 800 €

158 ÉCOLE FRANÇAISE DU XIX E SIÈCLE

PAIRE DE MARINES

Pastel sur papier

Mauvais état (rousseurs, salissures)

19,5 x 31 cm chaque

la paire 300 €

160 ÉCOLE FRANÇAISE DU XIX E SIÈCLE

LA TEMPÊTE

Aquarelle sur traits de crayon noir, rehauts de gouache

blanche oxydée

21,5 x 25,7 cm

400 €

162 ÉCOLE FRANÇAISE DU XIX E SIÈCLE

ÉTUDES DE MAINS

Crayon noir et craie blanche sur papier bleu

Pliures, taches

27,7 x 42,3 cm

300 €

52

53


163 N. GIANI

(École italienne de la fin du XIX e siècle ou du début du XX e siècle)

VUE DE LA BAIE DE NAPLES, PRISE D’UNE RUELLE

Gouache

Signée en bas à gauche

50 x 31,5 cm

1 200 / 1 500 €

164 ÉCOLE FRANÇAISE DU XVIII E SIÈCLE

PORTRAIT DE JEUNE FILLE

Trois crayons sur papier beige

Annoté L. Vigée et porte une date 1771 en bas à droite

Petites taches

54,3 x 42,5 cm

1 200 / 1 500 €

163

165 ÉCOLE FRANÇAISE DU XVIII E SIÈCLE

ORPHÉE ET EURYDICE

TRIOMPHE D’AMPHITRITE

Lavis brun et rehauts de gouache blanche, crayon noir

sur papier beige

24 x 16 cm

21,5 x 16 cm

la paire 400 €

54

166

166 JACQUES-NOËL AGASSE

(1767-1849)

PORTRAIT D’UN PEINTRE

Crayon noir et estompe sur papier beige

Signé dans le bas

Épidermures

36,5 x 29 cm

3 000 €

167 ÉCOLE FRANÇAISE DU XVIII E SIÈCLE

PAYSAGE DE RIVIÈRE, UN CHÂTEAU EN ARRIÈRE PLAN

Gouache sur papier

Épidermures et taches

18 x 24,8 cm

600 €

168 EUGÈNE LAMI

(1800-1890)

SCÈNE HISTORIQUE DANS L’ÉGLISE SAINT RÉMI

DE DIEPPE

Crayon noir, aquarelle et gouache

Signé

27,5 x 20,5 cm

2 500 / 3 000 €

169 ÉCOLE FLAMANDE DU XVIII E SIÈCLE

ALLÉGORIE ANTIQUE

Plume et encre brune, aquarelle

Numéro 170 en haut à gauche

Annoté Boitard au verso

Rousseurs

15 x 15 cm

400 €

168

170 ÉCOLE FLAMANDE DU XVIII E SIÈCLE

FAUCONNIER

Plume et encre noire, lavis gris sur traits de sanguine

Rousseurs, pliures, déchirures

On joint un paysage portant le cachet de la collection

Beurdeley

13 x 15,5 cm

les deux 1 000 €

PROVENANCE :

Ancienne collection du comte A.G.P. de Bizemont Prunelé,

cachet en bas à droite (L. 128).

171 ÉCOLE HOLLANDAISE DU XVIII E SIÈCLE

PAYSAGE ANIMÉ

Plume et encre brune, lavis gris

22,4 x 37,4 cm

1 000 / 1 200 €

55


172

178

172 JEAN-BAPTISTE-HENRI DURAND-BRAGER

(1814-1879)

DOUZE VUES DE TURQUIE

Plume et encre brune

Monogrammée

5,5 x 10,5 cm

les douze 1 500 €

173 GIUSEPPE CANELLA LE JEUNE

(1788-1847)

PERSONNAGE ET SON CHIEN

Aquarelle

Signée en bas à droite

11,2 x 7,9 cm

600 / 800 €

174 LOUIS-AUGUSTE LAPITO

(1803-1874)

VUE DE SUBIACO

Crayon noir et gouache blanche sur papier beige

Situé et signé en bas

Déchirures

29,5 x 46,2 cm

300 / 400 €

175 ÉCOLE NAPOLITAINE

LE VÉSUVE EN ÉRUPTION

Gouache

Titrée et portant une date 1839 en bas au centre

Taches, mouillures

19,9 x 29,7 cm

1 000 / 1 200 €

176 ÉCOLE NAPOLITAINE

LE VÉSUVE EN ÉRUPTION DE NUIT

Gouache

23,3 x 31,6 cm

177 ÉCOLE NAPOLITAINE

VUE DES ENVIRONS DE NAPLES

Gouache sur papier

12,2 x 18,4 cm

1 000 / 1 200 €

1 000 / 1 200 €

178 LELONG

(Actif au début du XIX e siècle)

ALLÉGORIE DE LA MUSIQUE

Gouache sur papier

15,1 x 20,5 cm

2 000 / 2 500 €

179 ÉCOLE FRANÇAISE NÉOCLASSIQUE

SCÈNE D’OFFRANDE

Lavis brun, rehauts de gouache blanche et sanguine

sur papier beige

Annoté Fragonard en bas à gauche

18,5 x 24 cm

500 €

180 ATTRIBUÉ À JAN-PEETER VERDUSSEN

(1700-1763)

PERSONNAGES DANS UNE FORÊT,

PENDANT UNE TEMPÊTE

Crayon noir

Rousseurs, contrecollé

25,5 x 39,7 cm

300 €

181 ÉCOLE DU NORD DU XVIII E SIÈCLE

LAVANDIÈRES DANS UNE FERME

Lavis gris et aquarelle sur traits de crayon noir

Pliures et restauration

26,5 x 37,5 cm

800 €

182 ÉCOLE FLAMANDE DU XVIII E SIÈCLE

ASSEMBLÉE DE PERSONNAGES

Plume et encre noire, crayon noir, rehauts de gouache

blanche sur papier beige

Rousseurs

30 x 23,5 cm

500 €

183 ÉCOLE FLAMANDE DU XVIII E SIÈCLE

SCÈNE DE TAVERNE EN EXTÉRIEUR

Plume et encre brune, lavis brun

Pliures, déchirures

28 x 34 cm

1 000 €

56

57


184

184 FERDINAND HEILBUTH

(1826-1889)

LA PROMENADE EN BATEAU

Gouache

Signée en bas à droite

19 x 24,5 cm

2 500 / 3 000 €

185 HENRI-JOSEPH HARPIGNIES

(1819-1916)

PAYSAGE DE CAMPAGNE

Aquarelle

Signée en bas à gauche et datée de 80

16,5 x 27 cm

2 000 €

58

185

186 EUGÈNE GRASSET

(1841-1891)

FEMMES JOUANT DE LA MUSIQUE DANS UN PAYSAGE

Gouache

48 x 33,5 cm

5 000 €

A rapprocher de “L’Harmonie”, panneau décoratif en lave émaillée, signé et daté “Grasset 1893”, on retrouve

le flûtiste et la violoniste dans des vêtements et des pauses légèrement différentes (voir “Eugène Grasset,

Lausanne 1841 - Sceaux 1917” chez Yves Plantin et Françoise Blondel).

59


187 PAUL GAUGUIN

(1848-1903)

BRETONNE DE PROFIL

Crayon noir et aquarelle sur papier découpé et contrecollé

Petites déchirures, restauration dans le dos

Annoté au verso Ce dessin au crayon Conté / rehaussé d’aquarelle est bien de / Paul

Gauguin / Gorge Daniel de Monfreid

30,9 x 22 cm (la feuille de montage)

19 x 10,4 cm (papier découpé)

20 000 / 25 000 €

PROVENANCE :

Vente anonyme, maître Blache, Versailles, le 26 novembre 1978 (étiquette au verso).

BIBLIOGRAPHIE :

Daniel Wildenstein, Gauguin, 1 er itinéraire d’un sauvage, catalogue de l’œuvre peint (1876-1898), éd. Skira,

Seuil, Wildenstein Institut, Paris, 2001, vol. II, p. 301-302, p. 375-376.

Ce dessin sera inclus au catalogue raisonné de l’œuvre de Paul Gauguin en préparation à l’institut Wildenstein.

On peut le rapprocher de deux tableaux correspondants aux deux séjours de Gauguin à Pont-Aven, en 1886

et 1888 ; Bretonnes causant, Munich, Neue Pinakotek, (voir Wildenstein, Op. Cit. supra, n° 201) et La Femme

à la cruche ou Paysage à Pont-Aven, collection particulière grecque (voir Wildenstein, Op. Cit. supra, n° 254).

Il prépare à la fois la silhouette de droite qui, tout en causant, rajuste sa chaussure dans les Bretonnes causant,

et plus encore dans le tableau de 1888, le motif de la femme qui, le bras gauche tendu, soulève une cruche.

Le musée du Louvre conserve dans un carnet, un croquis d’une bretonne au crayon noir, également vue à micorps,

de profil à gauche (Musée du Louvre, département des Arts graphiques, album Gauguin inédit, RF 30

273, folio 7, recto).

A cette époque, Gauguin a recours à des études préparatoires d’une exécution soignée, qui réapparaissent

éventuellement dans plusieurs œuvres. L’identité du modèle pourrait correspondre à “Marie Louarde”,

très appréciée par l’artiste, qui consentait également à poser pour le nu.

60

61


188

188 LUC-OLIVIER MERSON

(1846-1920)

NU FÉMININ AGENOUILLÉ, VU DE DOS

Crayon noir et craie blanche sur papier beige

Dédicacé à Henri Foreau / Souvenir amical de / son

vieux patron et signé en haut à gauche

Monogrammé en bas à droite

38,2 x 29 cm

1 500 / 2 000 €

189 ÉCOLE ITALIENNE DU XIX E SIÈCLE

PERSONNAGES DANS UN PAYSAGE DE RUINES ANTIQUES

Gouache

Porte un monogramme LV en bas à gauche ; datée

de 1802

Salissures

16 x 22,5 cm

800 €

190 ÉCOLE ITALIENNE DU XIX E SIÈCLE

VUE DES ENVIRONS DE NAPLES

Lavis brun sur traits de crayon noir

23,5 x 31,3 cm

1 000 / 1 200 €

191 ATTRIBUÉ À FREDERIC-GUILLAUME MORITZ

(1783-1855)

VUE DE L’INTÉRIEUR DE LA COUR DU PALAZZO VECCHIO

À FLORENCE

Aquarelle, crayon noir sur papier beige

Signé et daté de 1839 en bas à gauche

42,7 x 34,7 cm

1 000 €

192 ÉDOUARD MANET

(1832-1883)

ÉTUDE DE FEMME AGENOUILLÉE

Lavis brun et rehauts de gouache blanche sur traits de crayon noir

Deux cachets d’atelier dans le bas (L. 880)

Cachet à sec Aristide

Taches

47 x 29,7 cm

10 000 / 12 000 €

Ce dessin est de la même provenance que la sanguine de la collection Prat, qui, bien que d’un style postérieur, a

été mise en relation avec les deux têtes de Christ (Rouart et Wildenstein, Edouard Manet, catalogue raisonné, 2 vol.,

Genève, 1975, 13 et 14). L’un des deux Christ serait apparemment un fragment du Christ et Marie Madeleine,

tableau disparu (39 x 32 cm) mentionné par Duret en 1932 (n° 70). Les deux dessins ayant la même provenance,

notre dessin pourrait être une étude pour la Madeleine du tableau disparu. Le style de notre figure se rapproche

des études d’après les maîtres anciens, avec en plus de la gouache blanche, comme dans l’aquarelle

du Christ aux Anges.

62

63


193

193 JEAN-FRANÇOIS RAFFAELLI

(1850-1924)

LES FORÇATS

Crayon noir et gouache blanche sur papier beige

Signé en bas à droite

19,5 x 34,5 cm

2 000 €

194 ÉCOLE FRANÇAISE DU XIX E SIÈCLE

PAYSAGE AU TORRENT

Lavis brun sur traits de crayon noir

23,5 x 20 cm

400 / 500 €

195 ÉCOLE FRANÇAISE DU DÉBUT DU XIX E SIÈCLE

INTÉRIEUR DE NOTRE-DAME

Aquarelle, plume et encre noire sur traits de crayon noir

Épidermures

59,7 x 42,5 cm

500 €

196 ÉCOLE FRANÇAISE DU XIX E SIÈCLE

NATURE MORTE À LA BOUTEILLE

Aquarelle

Cachet de la vente Delacroix

25,6 x 17,4 cm

197 ÉCOLE FRANÇAISE DU XIX E SIÈCLE

MARINE

Plume et encre noire, aquarelle gouachée

Mauvais état

Annoté en bas à droite dessiné par Etienne …

40,5 x 50,5 cm

500 €

800 €

198 ÉCOLE FRANÇAISE DU DÉBUT DU XIX E SIÈCLE

COUPLE DANS UN INTÉRIEUR :

L’HOMME LISANT, LA FEMME TRICOTANT

Crayon noir et craie blanche su papier beige, traces

de sanguine

42,5 x 39 cm

600 €

199 JEAN-FRANÇOIS MILLET

(1814-1875)

LE SOIR

Crayon noir sur papier calque contrecollé

Pliures, taches, épidermures

14,9 x 21,6 cm

PROVENANCE :

Cachet de l’atelier, (Herbert 1875 a) en bas à droite.

6 000 €

ŒUVRES EN RAPPORT :

- Le Soir pour les Quatre heures du jour, dessinées par Millet et gravées par Lavieille de 1858 à 1860.

- Un dessin (27 x 38 cm, collection particulière).

- Un tableau, exécuté vers 1860-65, répertorié par Moreau-Nelaton, conservé dans une collection particulière

au Japon.

- La fin de la journée vers 1867-1869, pastel conservé à Rochester au Memorial Art Gallery of the University.

- Trois études pour ce sujet, conservées au Cabinet des Dessins du Musée du Louvre (inv.10641-

10642-10643).

Cette étude est relative à un des sujets les plus étudiés par Millet, qui fascinera Van Gogh - qui copira la gravure

de Lavieille - et Cézanne (voir Herbert, Bacou, Laclotte, catalogue d’exposition Millet, Paris, 1975, sous le

n° 181, p. 224). Elle est directement en rapport avec la gravure du Soir pour la série des Quatre heures du jour,

gravée par Adrien Lavieille (voir A. Sensier, La vie et l’œuvre de Jean-François Millet, Paris, 1981, éd. Quantin,

catalogue de l’œuvre gravée, p. 387). Un exemplaire de la gravure est conservé au Cabinet des Estampes

de la Bibliothèque Nationale (Œuvre gravé de J.-F. Millet, Dc 289 c, t. 2).

64

65


200 HENRI DE TOULOUSE-LAUTREC

(1864-1901)

UNE LETTRE AUTOGRAPHE DE TOULOUSE LAUTREC,

ADRESSÉE À JOYANT, RELATIVE À SON INTERNEMENT

CHEZ SEMELAIGNE EN 1898, À “MADRID”, À LA SUITE

D’UNE CRISE D’ÉTHYLISME

“Je suis interné / par surprise / 15 rue de Madrid / à

Neuilly. / Viens m’y chercher / avec toutes les armes /

de la loi ou je / deviendrai fou / A toi. / Henri…”x chez

Semilein

Au verso, quatre croquis au crayon noir

500 €

PROVENANCE :

Selon une tradition familiale, acheté à la faillite Goupil

(Manzi-Joyant).

Dès 1897, la syphilis conjuguée à l’alcoolisme poussent

Toulouse-Lautrec à ralentir sa production artistique ; alors qu’il

est victime d’hallucinations et de crises de paranoïa, sa famille

le fait interner à la clinique du docteur Semelaigne, à Neuilly,

au printemps 1899. Afin de retrouver sa liberté, il s’efforce,

sur une idée de Joyant, de prouver au monde sa bonne santé

mentale en réalisant une série de superbes dessins sur le thème

du cirque.

200

202

201 HENRI DE TOULOUSE-LAUTREC

(1864-1901)

CARICATURE ÉROTIQUE

Crayon noir

Pliures

12,2 x 19,8 cm

201

PROVENANCE :

Selon une tradition familiale, acheté à la faillite Goupil (Manzi-Joyant).

3 000 €

202 HENRI DE TOULOUSE-LAUTREC

(1864-1901)

FEMME NUE ALLONGÉE, VUE DE FACE

Crayons bleu et rouge

Insolé, tache, petites déchirures

36 x 23,5 cm

10 000 €

PROVENANCE :

Selon une tradition familiale, acheté à la faillite Goupil (Manzi-Joyant)

On connaît un dessin de sujet et de technique semblable (voir M. G. Dortu, Toulouse-Lautrec et son œuvre,

éd. Collectors éditions, New York, 1971, n° D3561).

203 THÉODORE ROUSSEAU

(1812-1867)

VUE DE LA PLACE DE LA CONCORDE ET ÉTUDES DE PERSONNAGES AGENOUILLÉS DE DOS

Plume et encre brune ; crayon noir

Cachet de l’atelier en haut à droite et en bas à gauche

Annoté en bas dessin à la plume de théodore Rousseau / fait d’après nature à quinze ans : le cour

la Reine et les jardins creux de la place Louis XV. Les coucous et les statues du pont Louis XVI.

8,3 x 13,8 cm

9,5 x 13,5 cm

2 000 €

66

67


204 HENRI DE TOULOUSE-LAUTREC

(1864-1901)

CARICATURE, TÊTE D’HOMME DE PROFIL

Crayon noir

Pliures

22,7 x 17,2 cm

5 000 €

PROVENANCE :

Selon les descendants des acquéreurs, acheté à la suite de

la faillite Goupil (Manzi-Joyant).

209 HENRI DE TOULOUSE-LAUTREC

(1864-1901)

COUPLE DANSANT

Plume et encre noire

Petites déchirures

18 x 11,4 cm

8 000 €

PROVENANCE :

Selon une tradition familiale, acheté à la faillite Goupil

(Manzi-Joyant).

Croquis sans doute préparatoire en sens inverse pour

la lithographie non publiée L’évanouissement (voir Loys Delteil,

Henri de Toulouse-lautrec, seconde partie, in “Le peintre graveur

illustré”, tome 11, Paris, 1920, n° 294, repr.).

204

205 ÉCOLE FRANÇAISE DU DÉBUT DU XIX E SIÈCLE

JEUNE FEMME DESSINANT

Crayon noir, craie blanche et sanguine sur papier beige

Mauvais état

35,6 x 31,6 cm

600 €

206 VICOMTE DE BECDELIÈVRE

(École française du début du XIX e siècle)

PORTRAIT DU GÉNÉRAL THÉODORE DE LAMETH,

MEMBRE DE L’ASSEMBLÉE CONSTITUANTE

Pinceau lavis brun et gouache blanche

Daté en bas à droite de 1826 ou 1836 ; titré en bas

16 x 12,5 cm

500 €

PROVENANCE :

Ancienne collection Dikeos, cachet en bas à gauche.

210 J. GIFFARD

(École anglaise du XIX e siècle)

MARINE

Aquarelle gouachée sur traits de crayon noir

Rousseurs, restaurations

24,5 x 40,5 cm

600 €

211 ÉCOLE FLAMANDE DU DÉBUT DU XIX E SIÈCLE

PERSONNAGES SUR UNE DIGUE, DANS UN PAYSAGE

Gouache

15,6 x 19 cm

800 €

209

207 HENRI DE TOULOUSE-LAUTREC

(1864-1901)

LE CHIRURGIEN PÉAN, VERS 1891

Crayon noir

Pliures

22,6 x 17,4 cm

5 000 €

PROVENANCE :

Selon une tradition familiale, acheté à la faillite Goupil (Manzi-

Joyant).

On connaît une autre caricature de Péan de la même technique

(voir M. G. Dortu, Toulouse-Lautrec et son œuvre, éd. Collectors

éditions, New York, 1971, n° D3168).

212 HENRI DE TOULOUSE-LAUTREC

(1864-1901)

FEMME DE DOS

Plume et encre brune

Pliures, rousseurs

19 x 13,4 cm

3 000 €

PROVENANCE :

Selon une tradition familiale, acheté à la faillite Goupil (Manzi-

Joyant).

68

207

208 EDMOND JENRIN

(École française du XIX e siècle)

PORTRAIT D’UN ENFANT AVEC SES CHIENS

Fusain et gouache sur papier beige

Signé en bas à gauche

45 x 35,5 cm

1 000 €

213 FERDINAND KUSS

(1800-1886)

FEMME DEVANT UN PUITS

Aquarelle, plume et encre noire

Titré en bas au centre, signé et daté de 1811 en bas

à droite

44,5 x 33,5 cm

400 / 500 €

212

69


214 PIERRE-AUGUSTE RENOIR

(1841-1919)

DEUX ÉTUDES DE PÊCHES AVEC LA PALETTE DE L’AQUARELLE SUR LA DROITE (RECTO)

ESQUISSE DE PAYSAGE (VERSO)

Aquarelle sur traits de crayon noir

Signée et dédicacée en bas à gauche à Georgette (C)har(p)en(t)ier.

Légèrement insolée, dédicace partiellement grattée.

16 x 30 cm

30 000 €

PROVENANCE :

Selon les descendants des acquéreurs, acheté à la faillite Goupil (Manzi-Joyant).

214

La dédicace, partiellement grattée, semble correspondre au nom de Georgette Charpentier, fille de l’éditeur du

même nom ; Renoir entretenait des liens d’amitié avec les Charpentier et aimait avec tendresse leur fille

Georgette. Il fréquentait le salon de M me Charpentier, centre du mouvement littéraire que se rattachait au

naturalisme, et réalisa un portrait de “Madame Georges Charpentier et ses enfants” en 1878, qui fut exposé

au Salon de la même année (voir “Renoir” par Michel Drucker, 1944, éd. Pierre Tisné p. 50).

70

71


215

215 ÉCOLE SUISSE DU XIX E SIÈCLE

ALBERT ANKER

(1876-1910)

LE PAYSAN SUISSE À LA CIGARETTE (RECTO)

A TABLE (VERSO)

Plume et encre noire

Salissures

Au verso, certificat de Marie Quinche Anker

24 x 16 cm

4 000 €

216 ÉCOLE ALLEMANDE DU XIX E SIÈCLE

PAIRE DE PAYSAGES

Traits gravés rehaussés d’aquarelle

36,8 x 52 cm

37,5 x 52,5 cm

la paire 1 500 €

217 ÉCOLE DU NORD DU DÉBUT DU XIX E SIÈCLE

PAYSAGE DE MONTAGNE AVEC UN MOINE ET UNE FEMME

Lavis gris et brun sur traits de crayon noir

43,3 x 53,4 cm

800 €

218 JOSEPH KNAPP

(Mort en 1867)

LYSIMACHIA PUNCTATA

ACONITUM RAPELLUS

Aquarelle

39 x 25 cm

39 x 26 cm

la paire 1 000 €

219 PAUL HELLEU

(1859-1927)

PORTRAIT DE FEMME DE TROIS-QUARTS AU CHAPEAU

(RECTO)

PORTRAIT DE FEMME DE FACE (VERSO)

Trois crayons et crayons de couleurs

Signé en bas à gauche

62 x 47,5 cm

20 000 / 25 000 €

220 MAXIME LALANNE

(1827-1886)

PAYSAGE À L’ESCALIER

Fusain et estompe

Signé en bas à gauche

32,5 x 49,5 cm

400 €

219

221 ERNEST HÉBERT

(1817-1908)

VUE D’UN INTÉRIEUR

Crayon noir

Situé et daté de 1851 en bas à gauche

Cachet de l’atelier en bas à droite

13,5 x 21 cm

250 €

222 JEAN-LÉON GÉROME

(1824-1904)

ÉTUDE POUR UN TABLEAU REPRÉSENTANT UNE VENTE

D’ESCLAVES AUX ENCHÈRES À ROME

Crayon noir

Signé et titré en bas à gauche

34,5 x 22 cm

400 / 600 €

72

73


223

224

223 GIOVANNI BOLDINI

(Ferrare,1842-Paris, 1931)

ÉLÉGANTE VÊTUE D’UNE PELISSE ET COIFFÉE D’UNE TOQUE À AIGRETTE, VUE À MI-CORPS

DE PROFIL DROIT

Plume et encre brune, lavis gris, sur traits de crayon noir

Signé en bas à droite.

Numéro 44 en bas à gauche.

24,2 x 16 cm

8 000 €

PROVENANCE :

Selon les descendants des acquéreurs, acheté à la suite de la faillite Goupil (Manzi-Joyant).

La femme représentée ressemble à la danseuse espagnole Anita de la Feria, que Boldini a portraiturée à

deux reprises, en 1901 et 1905 environ.

(Voir Giovanni Boldini, Catalogue de l’exposition de Milan, Palazzo della Permanente, 22 mars-14 mai 1989,

éditions Mazzotta, p. 183, figure 117).

224 SIMON BUSSY

(1870-1950)

TOURACO À TÊTE ROSE

Pastel

Signé en bas à gauche

Restauration

32 x 24 cm

6 000 / 8 000 €

Élève de Gustave Moreau, Simon Bussy fut l’ami des plus illustres peintres et écrivains de son époque :

Rouault, Matisse, Valéry, Gide… Célèbre en Angleterre, il ne devait pas, cependant, recevoir le même accueil

en France. Sa première exposition eut lieu à la galerie Durand-Ruel en 1897; il y fut remarqué par Degas,

Pissarro, Rodin.

Vers 1912, Simon Bussy s’intéresse de plus en plus à un art animalier stylisé. Il préfère souvent à l’huile

le pastel, où il excelle. Guillaume Apollinaire dira de lui : Les pastels de Simon Bussy sont de délicates images

précieuses, comme des miniatures persanes. La netteté et la fraîcheur sont des caractéristiques de son talent.

74

75


225

231

225 ARISTIDE MAILLOL

(1861-1944)

DINA COUCHÉE DE PROFIL, 1937

Sanguine sur papier boucher

Deux monogrammes en bas à droite

23,5 x 36,5 cm

5 000 €

Un certificat de Madame Dina Vierny sera remis à l’acquéreur.

226 ADRIEN GUIGNET

(1826-1854)

COUPLE SUR UN QUAI

Aquarelle sur traits de crayon noir

Signée en bas à gauche, numéro 68 en bas à gauche

18,5 x 27,7 cm

1 000 €

227 PIETER-HENDRICK-LODEWIJK JONXIS

(1789-1876)

VUE D’UNE RIVIÈRE AVEC FORTIFICATIONS ET MOULINS

Lavis gris et brun

17,7 x 23 cm

600 €

228 ÉCOLE FRANÇAISE VERS 1820

REVUE MILITAIRE, AU CHAMP-DE-MARS,

DEVANT L’ÉCOLE MILITAIRE

Gouache

Déchirure restaurée, mouillures

56,8 x 86,5 cm

2 000 €

EXPOSITION :

Jardins de Paris et d’Île-de-France, Paris, 1992, Musée

du Luxembourg, n° 34.

229 ALFRED-ERNEST ROBAUT

(1830-1909)

VUE DE ROME PRÈS DE LA VIA SAINTE SABINE

Crayon noir, lavis brun et rehauts de gouache blanche

sur papier beige

Titré en bas à droite

Rousseurs, mouillure, contrecollé

On joint une vue d’Italie et un intérieur de san Cesari à

Rome

23 x 37 cm

les trois 600 €

230 ALBERT-CHARLES LEBOURG

(1849-1928)

VUE DES ENVIRONS DE ROUEN, AU CRÉPUSCULE

Aquarelle sur traits de crayon noir

Signée et située en bas à gauche

18,4 x 26,5 cm

1 000 €

231 FRANK WILL

(1900-1951)

VUE DE LA PORTE SAINT-DENIS À PARIS

Aquarelle sur traits de crayon noir

Signée en bas à gauche et située en bas à droite

45 x 53,5 cm

2 500 €

232 VICTOR GERUZEZ DIT CRAFTY

(1840-1906)

LA PROMENADE EN CALÈCHE

Aquarelle, plume et encre noire

Signée et datée en bas à droite

On joint trois autres dessins du même artiste et

un dessin anonyme

15 x 26,5 cm

les cinq 1 200 €

233 JEAN-LOUIS FORAIN

(1852 –1931)

QUAND JE PENSE À MON PETIT VICTOR QUI M’ATTEND…

C’QUE J’AI ENVIE DE T’CASSER LA GUEULE

SCÈNE GALANTE

Plume et encre noire, fusain, crayon bleu

Signé en bas à droite ; l’un titré

34,8 x 26,8 cm

31,3 x 23,7 cm

la paire 1 200 / 1 500

234 ÉDOUARD-PAUL MÉRITE

(1867-1941)

LIÈVRE

Aquarelle gouachée sur traits de crayon noir

Signée en bas à gauche

16 x 25 cm

600 €

235 RENÉ REINICKE

(1860-1926)

LA VISITE

Aquarelle gouachée, crayon noir sur papier beige

Signée en bas à droite

36 x 29 cm

800 €

236 LOUIS-ALEXANDRE DUBOURG

(1825-1891)

BARQUES SUR LA PLAGE À ÉTRETAT

Pastel sur papier beige

Monogrammé en bas à gauche

10,8 x 19,5 cm

500 €

76

77


237 MARIE D’ORLÉANS

(1865-1909)

ÉTUDE DE COURGES

Aquarelle sur traits de crayon noir

Signée en bas à droite

38 x 55,5 cm

1 000 €

242 FRANCIS GARAT

(Actif vers 1898)

LANCEMENT D’UNE MONTGOLFIÈRE DEVANT LA FOULE

À PARIS

Aquarelle sur traits de crayon noir

Quelques rousseurs

Signée en bas à droite

23,2 x 29,5 cm

1 000 €

238 MARIE D'ORLÉANS

(1865-1909)

ÉTUDE DE CHAMPIGNONS

Aquarelle sur traits de crayon noir

Signée en bas à droite

29 x 54,3 cm

700 €

243 ARMAND LELEUX

(Né en 1894)

PAYSAN DE DOS COUCHÉ DANS LA PAILLE

PAYSANNE RAMASSANT LE FOIN

Pastel

Cachet de la signature en bas à droite

21,5 x 27,5 cm

les deux 1 000 / 1 500

239 ADOLPHE-LÉON WILLETTE

(1857-1926)

PROJET DE MENU

Plume et encre noire

Taches et trous

47,5 x 30 cm

800 €

244 GEORGE WASHINGTON

(1827-1910)

CHASSE AU FAUCON

Crayon noir sur papier beige

Mis au carreau au crayon noir

Pliures,

Cachet d’atelier G. Washington

17,7 x 24 cm

400 €

240 ANTOINE BOURDELLE

(1861-1929)

JEANNE D’ARC

Plume et encre noire

Signée en bas à gauche

30,5 x 13 cm

1 000 €

245 FRIEDRICH PERLBERG

(1848-1921)

VUE DE LA FONTAINE DES INNOCENTS UN JOUR

DE MARCHÉ

Aquarelle sur traits de crayon noir

Signée et datée de 1880 en bas à droite

54,9 x 41,2 cm

1 000 €

241 BENJAMIN RABIER

LES PRÉPARATIFS

Plume et encre noire, aquarelle

Annoté en bas le dessinateur du pêle-mêle c’est à

nous autres artistes qu’il appartient de représenter,

aux yeux de l’étranger qui va nous visiter, le type du

chic, de l’élégance et de la distinction française !…

Signée en haut à droite

35,2 x 28,5 cm

800 €

246 RENÉ REINICKE

(1860-1926)

L’ATTENTE

Gouache, crayon noir sur papier beige

Monogrammé et daté de 06 en bas à droite

34,5 x 23,5 cm

600 €

247 KEES VAN DONGEN

(1877-1968)

BICYCLETTE SOUS LA PLUIE

Aquarelle et huile diluée sur papier cartonné

Signé et daté de 47 en bas à droite

23,2 x 15,2 cm

10 000 / 12 000 €

Ce dessin sera inclus au catalogue raisonné de l’œuvre de Kees van Dongen en préparation à

l’Institut Wildenstein.

78

79


248 ÉCOLE ANGLAISE DU XIX E SIÈCLE

JOHN CALLOW

(1822-1878)

LE RETOUR DES PÊCHEURS

Aquarelle gouachée sur traits de crayon noir

Signée et datée de 72 en bas à droite

Rousseurs

21,2 x 63,5 cm

800 €

254 GEORGE LEPAPE

(1887-1971)

ALLÉGORIE DE LA MUSIQUE

Gouache

Signée en bas à droite et datée de 1912

23,2 x 22,7 cm

1 500 / 2 000 €

TABLEAUX ANCIENS

JEUDI 18 DÉCEMBRE 2003 - FOUR SEASONS HOTEL, GEORGE V

249 ALEXANDRE-THÉOPHILE STEINLEN

(1859-1923)

LE 18 MARS AU PÈRE-LACHAISE

Fusain, lavis gris et d’aquarelle

Signé en bas à droite et titré en bas au centre

Insolé, rousseurs

Scène de la série des Communards

On joint un autre dessin du même artiste

35,5 x 52 cm

les deux 1 200 / 1 500 €

250 LUCIEN LEVY-DHURMER

(1865-1953)

PORTRAIT DE FEMME

Pastel sur papier beige

54,5 x 41 cm

1 200 / 1 500 €

255 HUGUETTE-AIMÉE BERTRAND

(née en 1922)

DEUX ÉTUDES DE FEUILLAGES ET FLEURS

Aquarelle sur traits de crayon noir

Signée en bas

40 x 22,5 cm

la paire 800 €

256 ÉCOLE FRANÇAISE DU XX E SIÈCLE

LA SEINE, VUE DU PARC DE SAINT CLOUD

Aquarelle sur traits de crayon noir

Titrée en bas à gauche, signée indistinctement en bas

à droite

38,6 x 51,5 cm

500 €

251 FRANZ KUPKA

(1871-1957)

ÉTUDES D’ORNEMENTS

Fusain sur papier beige

Signé en bas à droite

Légèrement insolé

18 x 16 cm

800 €

257 ÉCOLE FRANÇAISE DU XX E SIÈCLE

ALLÉGORIE DU JAZZ

Aquarelle et gouache sur traits de crayon noir

Porte un cachet d’atelier “Jean Dufy” en bas à gauche

19,5 x 25,7 cm

600 / 800 €

252 LOUISE HERVIEU

(1878-1954)

NATURE MORTE À LA RAIE

Fusain, estompe, grattages

Signé en bas à gauche

100 x 72 cm

2 000 / 2 500 €

258 ÉCOLE FRANÇAISE DU XX E SIÈCLE

PLAN DE LA MAISON DE SACHA GUITRY, À PARIS

Plume et encre noire, lavis brun, crayon vert

Diverses annotations

Pliures

60,7 x 88 cm

600 €

JEAN-FRANÇOIS DE TROY (PARIS 1679 - ROME 1752)

“LA REPRÉSENTATION D’UN THÉÂTRE DE MARIONNETTES”

TOILE (49 X 41 CM)

150 000 / 200 000 €

253 LOUISE HERVIEU

(1878-1954)

NATURE MORTE AUX JOUETS

Fusain, estompe

Signé en bas au centre

63,5 x 49,5 cm

800 / 1 000 €

259 ÉCOLE ANGLAISE DU XX E SIÈCLE

MARGARET AYER

(École anglaise du XX e siècle)

RESTAURANT CHINOIS

Fusain, rehauts de gouache blanche sur papier beige

Signé en bas à gauche

37,5 x 32,2 cm

800 €

RENSEIGNEMENTS - CATALOGUES +33 1 53 30 30 47/48

80



CONDITIONS DE VENTE ET ENCHÈRES

des sommes dues. En cas de paiement par chèque ou par virement la

La vente sera faite au comptant et conduite en Euros (€).

Les acquéreurs paieront en sus des enchères, les frais suivants,

frais dégressifs par tranche et par lot :

jusqu’à 100 000 € : 17% + TVA soit 20,33% TTC

au-delà de 100 000 € : 12% + TVA soit 14,35% TTC.

GARANTIES

Conformément à la loi, les indications portées au catalogue engagent

la responsabilité de TAJAN, sous réserve des rectifications éventuelles

annoncées au moment de la présentation de l’objet et portées au

Procès-Verbal de la vente. Une exposition préalable permettant aux

acquéreurs de se rendre compte de l’état des biens mis en vente, il

ne sera admis aucune réclamation une fois l’adjudication prononcée.

Les restaurations et les retouches des œuvres ne sont pas signalées.

L’état des cadres n’est pas garanti. Les dimensions ne sont données

qu’à titre indicatif.

ATTRIBUÉ À : signifie que l’œuvre ou l’objet a été exécuté pendant la

période de production de l’artiste mentionné et que des présomptions

sérieuses désignent celui-ci comme l’auteur vraisemblable. ENTOURAGE

DE : le tableau est l’œuvre d’un artiste contemporain du peintre

mentionné qui s’est montré très influencé par l’œuvre de ce maître.

ATELIER DE : sortie de l’atelier de l’artiste, mais réalisée par des élèves

sous sa direction. SUIVEUR DE : l’œuvre a été exécutée jusqu’à cinquante

années après la mort de l’artiste mentionné qui a influencé l’auteur.

DANS LE GOÛT DE : l’œuvre n’est plus d’époque.

Les objets d’une valeur supérieure à 15 245 € figurant dans nos

catalogues sont vérifiés par l’association internationale « The Art Loss

Register » chargée de rechercher les œuvres d’art volées ou dont les

propriétaires auraient été spoliés.

délivrance des objets pourra être différée jusqu’à l’encaissement.

Dès l’adjudication, l’objet sera sous l’entière responsabilité de

l’adjudicataire. L’acquéreur sera lui-même chargé de faire assurer ses

acquisitions. TAJAN décline toute responsabilité quant aux dommages

que l’objet pourrait encourir, et ceci dès l’adjudication prononcée.

RETRAIT DES ACHATS

ORDRE D’ACHAT / ABSENTEE BID FORM

ENCHÈRES PAR TÉLÉPHONE / TELEPHONE BID FORM

DESSINS DE 1500 À 1900

ESPACE TAJAN - JEUDI 6 NOVEMBRE 2003 À 14 H 30

NOM ET PRÉNOM / NAME AND FIRST NAME

ADRESSE / ADDRESS

TÉL / PHONE

PORTABLE / MOBILE

FAX

RÉFÉRENCES BANCAIRES / BANK REFERENCES NOM DE LA BANQUE / NAME OF BANK N° DE COMPTE / ACCOUNT N°

ADRESSE DE LA BANQUE / BANK ADDRESS N° DE TÉLÉPHONE DE LA BANQUE / BANK TEL N°

TÉLÉPHONE PENDANT LA VENTE / TELEPHONE DURING THE AUCTION

LOT N O

DESCRIPTION DU LOT / LOT DESCRIPTION

* LIMITE EN € / TOP LIMIT OF BID IN €

ENCHÈRES

Les enchères suivent l’ordre des numéros au catalogue.

TAJAN est libre de fixer l’ordre de progression des enchères et les

enchérisseurs sont tenus de s’y conformer.

Le plus offrant et dernier enchérisseur sera l’adjudicataire.

En cas de double enchère reconnue effective par TAJAN, l’objet sera

remis en vente, tous les amateurs présents pouvant concourir à cette

deuxième mise en adjudication.

ORDRE D’ACHAT ET ENCHÈRES PAR TÉLÉPHONE

Si vous souhaitez faire une offre d’achat par écrit ou enchérir par

téléphone, vous pouvez utiliser le formulaire prévu à cet effet en fin de

catalogue. Celle-ci doit nous parvenir au plus tard 2 jours avant la vente

accompagnée de vos coordonnées bancaires.

Dans le cas de plusieurs offres d’achat d’égal montant, la première

offre reçue par TAJAN l’emporte sur les autres.

Les enchères par téléphone sont un service gracieux rendu aux clients

qui ne peuvent se déplacer. En aucun cas TAJAN ne pourra être tenue

responsable d’un problème de liaison téléphonique.

PAIEMENT

Les achats sont payables comptant, sur le lieu de la vente ou au

service Caisse de la société TAJAN, 37 rue des Mathurins 75008

PARIS.

Les achats ne peuvent être retirés qu’après paiement de l’intégralité

Les acheteurs sont invités à se renseigner auprès de TAJAN

+33 1 53 30 30 04 avant de venir retirer leurs objets. En effet TAJAN

dispose de plusieurs lieux de stockage, choisis en fonction des

disponibilités et de la nature des ventes. La formalité de licence

d’exportation peut requérir un délai de cinq à six semaines, celui-ci

pouvant être sensiblement réduit selon la rapidité avec laquelle l’acquéreur

précisera ses instructions à TAJAN.

* LES LIMITES NE COMPRENANT PAS LES FRAIS LÉGAUX / THESE LIMITS DO NOT INCLUDE FEES AND TAXES

APRÈS AVOIR PRIS CONNAISSANCE DES CONDITIONS DE VENTE, JE DÉCLARE LES ACCEPTER ET VOUS PRIE D'ACQUÉRIR

POUR MON COMPTE PERSONNEL AUX LIMITES INDIQUÉES EN €, LES LOTS QUE J'AI DÉSIGNÉS.

I HAVE READ THE TERMS OF SALE, I GRANT YOU PERMISSION TO PURCHASE ON MY BEHALF THE FOLLOWING ITEMS WITHIN THE LIMITS INDICATED IN €.

DATE

SIGNATURE OBLIGATOIRE / REQUIRED SIGNATURE

AVIS

Le lot n° 103 est reproduit sur la 1 ère de couverture - Le lot n° 128 est reproduit sur la 2 e de couverture et 3 e de couverture - Le lot n° 14 est reproduit

sur la 4 e de couverture.

FAXER À / PLEASE FAX TO +33 1 53 30 30 31

Hooray! Your file is uploaded and ready to be published.

Saved successfully!

Ooh no, something went wrong!