Des prodromes d'une guerre civile en France ? - Stalker

stalker.hautetfort.com

Des prodromes d'une guerre civile en France ? - Stalker

Alors comment définir ces nouveaux barbares qui haussent la tête un peu trop ces jours-ci ? Eh bien

c’est très simple : ce ne sont ni des Français, ni des hommes religieux ou non, ni des citoyens éduqués

ou non. Ce sont des animaux et il faut les traiter comme tels. Ils se sont rabaissés eux-mêmes au rang

animal qu’on s’évertue à leur faire abandonner en vain. Ils préfèrent vendre de la drogue, constituer

des gangs que de travailler ou que de tenter de travailler. Ils préfèrent brûler des voitures que d’aller en

usine en fabriquer sur les chaînes de montage. Ils préfèrent tuer que d’aider les leurs à vivre. Ils n’ont

pas de raison de se révolter : ils sont mauvais. Ils font le mal en connaissance de cause, d’une manière

bestiale et grégaire. Ces nouveaux barbares défigurent les cités qu’ils habitent et y propagent le mal. Il

faut les en extirper et nous en débarrasser une bonne fois pour toutes. Les autres habitants de ces cités

pourront respirer tranquillement demain.

La démocratie doit réapprendre la dureté et la fermeté, elle doit savoir faire peur. Pour l’instant elle

s’avère incapable de nous protéger. Pour le moment, ces barbares tuent mais on ne les tue pas. Tant

qu’on ne les tuera pas, tant qu’ils n’auront pas peur d’être tués, ils continueront. La prison ne leur fait

nullement peur. Elle est pour eux un titre de gloire. Ils ne peuvent craindre que la mort. Il faut donc

que l’État modifie ses lois et se donne les moyens de la leur faire à nouveau craindre. À ce prix

seulement, nous retrouverons notre tranquillité. Pour le moment, ni les biens ni les personnes ne sont

en sécurité. Que l’État retrouve sa puissance, son autorité et donne à la police et, si c’est insuffisant, à

l’armée, le droit d’intervenir efficacement.

4